Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF

Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF   Lun 30 Juil 2007 - 20:45

Lettre ouverte au president de la Republique en rapport a la fin du mandat du directeur de l'UCREF, Jean-Yves Noel

Port-au-Prince, le 25 Juillet 2007

Son Excellence René Garcia PREVAL
Président de la République.-
Palais National.-

Monsieur le Président,

Votre accession à la Magistrature Suprême de l’Etat a marqué, sans conteste, un tournant dans la vie politique nationale, en consacrant, entre autres, la rupture avec la pratique d’ostraciser un groupe d’hommes en raison de leur appartenance politique présumée.

Cette option du bannissement s’est traduite par une chasse à l’homme organisée contre tous ceux que les convictions d’un petit groupe désignaient comme les amis ou les proches du Président Jean-Bertrand Aristide en exil. Il y a trois ans déjà depuis que Me Bernard Honorat Gousse, «Ministre de la Justice du Gouvernement Latortue» a choisi de placer à la direction de l’Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF) Monsieur Jean-Yves Noël. La mission du nouveau directeur, était de punir tous les amis, proches et sympathisants de l’ancien Président.

L’UCREF fut déviée de sa mission véritable avec ce directeur animé de l’esprit de vengeance, incapable d’indépendance, d’équilibre du jugement, d’esprit de neutralité et de hauteur de vues dans l’application de la loi sur le blanchiment des avoirs. Sa mégalomanie, Sa maladresse, Son goût de vengeance ne pouvaient que contribuer à cette déviation.

Monsieur le Président, depuis l’accession de Monsieur Jean Yves Noël à la tête de l’UCREF, Haïti se retrouve «bon dernier» dans le classement international des pays qui combattent le blanchiment des avoirs. L’UCREF doit être un instrument de lutte appuyé par tous les citoyens et citoyennes désireux de voir le pays sur les rails de la sécurité et du contrôle de la moralité des affaires. Elle ne saurait être utilisée par Monsieur Noël comme un tremplin pour régler ses comptes personnels ou ceux de son Groupe, battre monnaie, violer les principes de loi et la constitution avec la complicité de certains «démocrates conjoncturels».

L’UCREF de Jean Yves Noël n’a été que le bras armé d’une EQUIPE pour ses basses œuvres de persécution. C’est là ce qui peut expliquer que pas une seule investigation sur le blanchiment des avoirs n’a réussi. Loin de travailler à la structuration de l’UCREF, qui méritait d’être mise en mesure de veiller à la transparence et la moralité des opérations financières, Monsieur Noël, avec l’aval et la complaisance des dirigeants d’alors, ses supérieurs hiérarchiques, s’est plutôt mué en bourreau d’une communauté d’hommes qui, pourtant, ne méritaient pas, l’attention si intéressée de l’UCREF. A titre d’exemples:

1º) Jean Yves Noël a établi des listes noires d’où des noms apparaissent et disparaissent à volonté, selon les résultats du chantage qui battait son plein à visière levée.

2º) Jean Yves Noël a fait bloquer et débloquer les comptes de ses victimes selon sa seule volonté et ses intérêts personnels ou de Groupe.

3º) Jean Yves Noël appose et fait apposer des interdictions de départ en violation de l’article 41-1 de la Constitution contre tous ceux qu’il voulait dénoncer à la vindicte publique.

4º) Jean Yves Noël a fait circuler dans la presse et sur Internet des rapports d’un contenu purement politique et sans aucun lien avec le blanchiment des Avoirs. Ces rapports, bulle de savon, n’avaient qu’un seul objectif, détruire de jeunes professionnels et alimenter la haine dans notre Société déjà déchirée à l’envi.

5º) Jean Yves Noël est officiellement condamné pour dettes. Il a fait la une des journaux comme débiteur malhonnête des époux Lionel Turnier, voir le Matin No: 32242, malgré ses mirobolants et scandaleux traitements mensuels de cinq cent mille trois cent soixante quinze gourdes (Gdes500.375.00 - Note: 12.510 dollars americains au taux de 40 Gdes pour 1 dollar US) couvrant : salaire, per diem, indemnité, gratification spéciale, prime de performance. (voir journal Le Matin du 28 mars 2006 No :32531).

6º) Jean Yves Noël est actuellement poursuivi par-devant le tribunal correctionnel pour séquestration de l’huissier Réginald St-Jean, un auxiliaire de la justice et pour diffamation de citoyens honnêtes dans les rapports qu’il a fait publier dans la presse et sur internet.

7º) Au cours de ses trois ans, Jean Yves Noël n’a acheminé le moindre rapport au ministère de la Justice, encore moins au Comité National de Lutte contre le Blanchiment des Avoirs (CNLBA).

Voilà donc, Monsieur le Président, certaines des raisons sérieuses qui font qu’un gouvernement, le Vôtre, qui se veut démocratique et engagé dans la lutte pour le respect des normes et la transcendance des Institutions, ne peut pas renouveler le mandat de Monsieur Jean Yves Noël qui arrive à expiration le 9 août prochain.

L’UCREF, une institution de haute moralité, en raison de la nature même de sa mission a besoin de la confiance des contribuables. Elle ne peut plus être dirigée par un homme aussi controversé, aussi conflictuel, sans compétence signalée dans le domaine de sa spécialité, renvoyé dans le passé, des services de la SOGEBANK. La Nation en quête de lumière aspire à la sérénité, à la paix et à la réconciliation avec elle-même. Il faut tenir hors de ces fonctions délicates et honorables, les déviants, les flagorneurs et les imposteurs.

Persuadé, Excellence, que cette lettre s’inscrira dans le cadre des actions civiques d’un fils authentique de ce pays, je Vous salue patriotiquement au nom de tous ceux qui veulent continuer à espérer un avenir meilleur pour une Haïti de Grandeur.

Daigne, Votre Excellence, accepter l’hommage de mon profond respect.


Me Jean - Henry CEANT
Notaire Public


Me Jean-Henry CEANT
Notaire Public
230, Ave John Brown
Port-au-Prince, Haiti, W.I.
509-245-9697 / 509-245-9698
509-245-9798
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF   Lun 30 Juil 2007 - 22:34

On devrait comparer les emoluments des hauts fonctionnaires haitiens et ceux des cubains, jamaicains et meme Dominicains.Un ancien bluffeur haitien disait c'est scandaleux dans un pays aussi pauvre que le President de la republique touche un salaire aussi faramineux.Je me rappelle une comparaison entre le mode de vie du president Joachim Balaguer et celui de jean claude Duvalier lors de l'affaire des manteaux de fourrure de michele Benett.L'article rapportait le president Dominicain a une vieille chevrolet qu'il utilise depuis plus de dix ans.meme les directeurs generaux des entreprise de l'etat haitien circulent dans des voitures qui coutent plus que 50.000 dollars U.S;Sont-ce leurs performances qui justifient tous ces privilèges?Des Senateurs americains ne peuvent se payer le luxe d'avoir deux demeures ,en haiti un fonctionnaire touche plus de 100.000 dollars U.S.Alors combien gagnent le President, le premier Ministre,les minstres ,les Senateurs et tous les hauts fonctionnaires de l'etat?Quel est le pourcentage du budget de fonctionnement du gouvernement par rapport au PIB du pays?

Constatez donc le salaire d'un cadre moyen haitien et vous comprendrez la raison de notre pauvreté.Qu'a-t-il accompli pour meriter ce salaire?Comment dans ces conditions peut-on trouver des capitaux pour investir dans l'agriculture, l'eduaction, la sante, le tourisme et toutes les activites susceptibles d'agrandir l'assiette fiscale?Un groupe de mercenaires accaparent toutes les recettes de l'etat tandis que les paysans haitiens sont privés de tout.La cosa nostra des politiciens haitiens doit etre demantelée pour que les haitiens puissent avoir les services qu'ils reclament.

Aussi longtemps qu'on tolère ces mafieux au sein du gouvernement et bien il sera difficle de redresser la barque nationale.Il faut une analyse complete du budget national pour critiquer ces salaires faramineux qui empechent aux ecoliers d'avoir des bancs dans les ecoles et aux paysans de recevoir les soins que necessitent leurs maladies.Tout n'est que dilatoire si les reformes ne sont pas entreprises pour une repartition plus equitable des recettes de l'etat.

Oui c'est scandaleux qu'au pays ou les gens mangent la terre cuite ;ou des paysans sont devorés par le chic ,ou la cecité plonge des miliers de paysans dans un tenèbre que les mafiosi haitiens s'arrangent pour siphoner tout l'argent du trésor en casant leurs amis dans des fonctions inutiles ou ils ne produisent aucun travail.Il faut que les salaires soient revisés pour que le gouvernement puisse fournir les services nécéssaires au peuple et trouver les capitaux necessaires pour entreprendre les travaux d'infrasturcture qui font tant besoins au pays.C'est inacceptable que ceux qui ont usurpé le pouvoir avec l'aide des irresponsables de la communaute internationale et le cretinisme d'un petit groupe d'incompetents continuent de jouir des bienfaits de leurs delinquances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF   Mar 23 Nov 2010 - 14:26

fok nou eli kek nan post dantan wi... An nou reli atak kont mesaje a!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF   Mar 23 Nov 2010 - 15:16

Bon, saler sila 150 K (ki pa saler de base, main total ki inclus tout lot avantaj sociaux), se yon saler normal nimpot ti-manager Niveau 1 ap fe pa bo icitte pou YON POS NIVO SILA si SE VREMAN YON POS INCORRUPTIB LI DWE YE POU KWAPPE CORRUPTION.

Si yon poste konsa a menm nivo tout lot pos LETA li vin achetab.

Auditeur General Canada, ki gen kom mandat fe Audit nan tout ministeres, agences ak entreprise privees de letat se $350 000 saler de base li ye san ke avantaj marginaux panko rantre ladan.

Bien sur, nap di Haiti pa Canada ni US, men PROBITE a yon POS KLE LETA LI GEN YON COUT..ESKE LETAT KA PEYEL SE YON LOT...

Si letat paka peye yon fonktionnaire clef de LETA konsa yon saler competitif, se 2 chwa wou swa se incompetant lap mete a la tet, ouswa se vole lap mete..pwen barre.

- Remake bien ke Ceant pa demanti ni vini ak prev ke acusations ke UCREF genyen kont li yo pa fondé.
- Li jis attake, diskredite Noel sou yon baz personnel tandis ke li pa addresse eleman de prev chek ki te signen sou non li et ke li te ancaissé. men yon pretendu Notaire, homme de loi ki gen sceau letat nan men li pou actes officiels mobiliers et immobiliers ki pitot nan chire pit zafe personel ke moyen legal li genyen a disposition li si reelman se kout lang Noel tap accuse li. Li te dwe relel tribunal, pourquoi ne l'a t-il pas fait?

Li pa di "tel cheque est un faux, que je n'ai jamais encaisse..ou bien se pou tel raison,tel services ou biens mwen te fourni a Palais national ou la Presidans Aristide ki fe chek sayo te adresse sou nom mwen". Quoi de plus simple quand on n'a rien a se reprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu
» Lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy
» Lettre ouverte à Obama
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: