Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Budget: Un milliard de gourdes réaffecté

Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Budget: Un milliard de gourdes réaffecté Empty
MessageSujet: Budget: Un milliard de gourdes réaffecté   Budget: Un milliard de gourdes réaffecté EmptyJeu 28 Sep 2006 - 20:57

Parlement / BUDGET 2006-2007 / Un milliard de gourdes réaffecté

Par Rock André
[email]rockandre@lematinhaiti.com[/email]

La Commission bicamérale de Finances a décidé de réaffecter un milliard de gourdes dans le projet de loi de Finances pour l’exercice fiscal 2006-2007. Au nombre des secteurs qui ont bénéficié de ce changement dans les allocations, figurent l’Éducation, l’Environnement, le Tourisme et la Culture. Dans le rapport de la Commission Finances, dont une copie a été distribuée à la presse, un montant de 125 millions de gourdes est prévu pour la création d’une nouvelle force de sécurité publique.

Dans le rapport approuvé mardi par l’assemblée des députés, la commission Finances de la chambre basse a indiqué qu’elle se donnait pour devoir de rechercher le degré de cohérence du budget 2006-2007 avec la déclaration de politique générale du gouvernement Alexis.

En effet, Jacques Édouard Alexis avait exprimé devant le Parlement sa volonté de donner au pays un nouveau départ. Quatre conditions lui paraissaient indispensables pour ce nouveau départ. La première se rapporte à la stabilité et à la paix que réclament les Haïtiennes et les Haïtiens. La deuxième condition consiste à rendre les services de base progressivement disponibles sur la totalité du territoire. La troisième condition concerne le grand défi que pose l’inadéquation du rythme de croissance annuelle de notre population à celui de notre production nationale, de nos investissements et de l’offre de services sociaux. La quatrième condition est la restauration de l’autorité de l’État, qui se traduit, selon le Premier ministre, par le maintien de l’ordre et de la sécurité ainsi que la protection des personnes et des biens.

La commission Finances a fait remarquer que l’analyse du budget lui a permis de constater que les crédits alloués à certains secteurs prioritaires dont les infrastructures, la sécurité, l’éducation et la santé, ont connu une augmentation appréciable. Toutefois, elle estime que des réaménagements au niveau du budget ont été nécessaires « pour mieux prendre en compte la volonté de donner à certains secteurs et institutions du pays un nouveau dynamisme ». Sur la base de ces arguments, des désaffectations et des réaffectations ont été opérées dans le projet de loi de Finances.

Désaffectations et réaffectations

Dans le rapport présenté à la chambre basse, la commission Finances indique avoir désaffecté une partie des fonds initialement alloués aux entités suivantes : Autres interventions publiques, Commission nationale de lutte contre le blanchiment d’argent (Conalb), Conseil de modernisation des entreprises publiques (Cmep), Conseil supérieur de la Police nationale d’Haïti (CSPN), Bureau du secrétaire d’État à la Sécurité publique (BSESP), Service métropolitain de collecte des résidus solides (SMCRS), Interventions publiques. Ces fonds sont réaffectés au profit d’autres entités dont les besoins sont plus criants, affirme la commission.

La Commission de Finances estime que le budget 2006-2007 doit envoyer des signaux clairs, en ce qui a trait aux nouvelles orientations à donner au pays. Elle soutient que ce document doit refléter la volonté d’aborder les grands défis auxquels fait face la nation. Les problèmes à résoudre sont nombreux, souligne- t-elle. Mais dans certains cas des solutions urgentes sont nécessaires, poursuit la commission. C’est dans cette optique, que des fonds ont été alloués à la création d’une nouvelle force nationale de sécurité publi- que, lit-on dans le rapport présenté devant les députés. De même, des fonds additionnels ont été affectés à certaines institutions « devant faire l’objet d’une considération spéciale dans le budget 2006-2007 ». On peut citer en autres, le Parlement haïtien ; le ministère de l’Environnement ; le ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, l’Université d’État d’Haïti, le ministère des Affaires étrangères, le ministère des Affaires sociales, le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère du Tourisme.

Des interventions au profit des départements

Les parlementaires ont décidé également d’affecter un fonds au poste « Autres interventions publiques » devant aller au bénéfice des dix départements géographiques du pays. Ils justifient cette décision par un souci d’équité au niveau de la répartition des ressources publiques.

Suivant la répartition, chacun des dix départements géographiques du pays bénéficiera d’un montant de 5 millions de gourdes, à l’exception du département du Nord qui a eu une considération spéciale, en raison de son importance pour le secteur touristique national.

La commission Finances termine son rapport en formulant un ensemble de recommandations à l’endroit de l’exécutif. Elle souhaite notamment :

- Que les accords déjà signés par l’État haïtien, et pour lesquels des crédits budgétaires sont alloués, soient mis à la disposition du Parlement ;

- Que le ministère de l’Économie et des Finances communique au Parlement, à chaque fin de mois, les informations financières relatives à l’exécution du budget ;

- Que le prochain budget soit réparti par axes d’intervention, en vue de favoriser une meilleure distribution des ressources par région ;

- Qu’un tableau de bord par ministère, organisme autonome et déconcentré, présentant les résultats attendus ainsi que les indicateurs, soit envoyé au Parlement tous les trois mois, de même que les moyens de vérification, les contraintes et les dépenses ;

- Que soit respecté le calendrier de préparation de la loi de Finances, suivant le décret du 23 mai 2005 ;

- Que la gestion financière soit rationalisée, pour que les crédits sollicités et disponibles soient décaissés avec promptitude, de façon à permettre aux ordonnateurs d’exécuter efficacement leur budget.


jeudi 28 septembre 2006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex jacques
Star plus
Star plus
alex jacques

Masculin
Nombre de messages : 1090
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

Budget: Un milliard de gourdes réaffecté Empty
MessageSujet: Re: Budget: Un milliard de gourdes réaffecté   Budget: Un milliard de gourdes réaffecté EmptyVen 29 Sep 2006 - 9:16

Bien que ce sujet est plus economique que politique, j
Je felicite toute fois cette reaffectation. Il nous faut maintenant reaffecter une partie des 125 millions de la force publique pour augmenter l'effectif, equiper et reorganiser l'administration de la PNH et une Partie a l'assainissement de nos rues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Budget: Un milliard de gourdes réaffecté Empty
MessageSujet: Re: Budget: Un milliard de gourdes réaffecté   Budget: Un milliard de gourdes réaffecté EmptyVen 29 Sep 2006 - 9:23

Mais ont-ils desaffecté les sommes allouées aux petites oeuvres de la presidence ,aux frais du Premier Ministre pour les per diem?Si se retire nan men Pierre pou ba Paul ke yap fè se lave men siye a tè.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Budget: Un milliard de gourdes réaffecté Empty
MessageSujet: Re: Budget: Un milliard de gourdes réaffecté   Budget: Un milliard de gourdes réaffecté Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Budget: Un milliard de gourdes réaffecté
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Augmentation prochaine du salaire minimum en Haiti: 150-200 gourdes
» Budget: Plaidoirie pour l'augmentation du budget national
» Le budget 2006-2007 de la Republique s'execute a petits pas
» À quoi nous serre la gourde?
» Reduction des salaires de tous les hauts cadres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: