Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 17 novembre, rappel de l'Idéal Dessalinien

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

17 novembre, rappel de l'Idéal Dessalinien Empty
MessageSujet: 17 novembre, rappel de l'Idéal Dessalinien   17 novembre, rappel de l'Idéal Dessalinien EmptyMer 17 Oct 2007 - 21:53



17 novembre 1806-17 novembre 2007, 201 ans depuis la mort tragique de l’empereur Jean-Jacques Dessalines. N’en déplaise à ses détracteurs c’est une journée sombre dans la mémoire collective des citoyens de ce pays. Fort souvent Dessalines était critiqué avec les yeux d’un citoyen du XXe siècle. On le voyait en dehors des normes de la démocratie et de la tolérance du siècle présent. Pourtant il était de l’époque de Napoleon.

Ce grand monarque qui partait de conquête en conquête pour l’expansion de la France. Il fallait conquérir d’autres territoires ennemis pour renforcer son économie. On ne parlait pas des droits des nations, il fallait imposer sa loi pour avoir le dessus. C’est dans ce contexte que Dessalines devait mener les rails de la nouvelle nation. Il entreprit la campagne de l’est pour se protéger des conquérants Européens. Les forces de l’armée indigène au nombre de 25 000 hommes venaient de l’Ouest et de l’Artibonite. Ils se rassemblèrent à la Petite Rivière de l’Artibonite sous le commandement des Genéraux Petion et Gabart.

Les forces expéditionnaires du Nord de 9000 soldats sous la conduite de Christophe durent affronter les 15 000 soldats du géneral Dominicain Serapio Reynoso à Santiago. Au début de Février 1805, les forces du Nord rejoignaient celles de l’Artibonite et de l’Ouest pour maintenir la capitale Saint-Domingue dans un étât de siège. Les forces indigènes quoique sans artillerie lourde allaient étaient sur le point d’occuper Saint Domingue. Dessalines se ravisait suite à la rumeur d’une flotille francaise qui roda dans les eaux du pays.

Haiti dans cette pousée se retrouva toute seule. Les pays en emergence de l’occident qui colonisaient le nouveau continent, suivaient de près. Dessalines se sent de plus en plus menacer dans sa quête de justice envers les plus humbles qui consistaient le gros de sa troupe. L’épineuse question de repartition de la terre destabilisa son empire. Il dut parcourir tout le pays pour reprimander les abus et les injustices. Les hostilités sortaient de partout . Pour finalement aboutir par l’horrible carnage du Pont- Rouge. Jean Jacques Dessalines fut abattu, son corps lapidé et livré en pature aux chiens errants. Il fut enseveli par une charitable citoyenne dont on dit une malade mentale qui avait encore du cœur et de l’amour. Depuis ce moment là, l’histoire de ce pays nous apprend comment le cynisme des politiciens est ravageur.

Jean-Jacques le Grand n’est pas mort pour rien. Il ne doit passer à l’oubli. Il a voulu nous donner un pays libre, fraternèl, égalitaire, souverain et surtout uni. Mais la société haitienne continue en pratique à s’opposer à ce projet de pays. Oui ce souci de nous mettre ensemble remonte à 200 ans, les antagonismes de classe remettent toujous en question cet idéal Dessalinien. Il n’y aucune lueur à l’horizon. Le petit paysan appauvri, non instruit , sans le sou continu de gonfler encore les bidonvilles de La Saline, de Raboteau ou de Lafosette ou en érige d’autre. Sa frustation et sa difficulté d’intégration vont lui servir de mauvais préjugés. Pourtant l’ancêtre Jean-Jacques le voyait venir, il fallait faire quelque chose, même s’il a du fortement brasser la cage. Pourtant en 2007 nous sommes toujours à la case de départ.

Quoi dire de plus, il faut commérer ce jour en rappelant bien l’idéal de notre vénérable ancêtre ne doit pas passer à l'oubli. On doit s’en sortir, ce coin de terre doit aspirer à la justice, l’équité. l’amour, la solidarité dans la liberté et l’independance. Oui il faut materiliser tout cela dans notre lutte quotidienne. En ayant les coudes serrés, on peut atteindre ces objectifs. Au lieu de s’avouer vaincu ou de plaindre du maudit blanc. Il faut que les Haitiens cessent de parler de classe, de se voir trop différent les uns par rapport aux autres. Un prétendu bourgeois sans son petit peuple N’EST QU’UN MINABLE CITOYEN SANS ATTACHE, ISOLÉ DANS SON ENVIRRONEMENT SANS SA FORCE PRODUCTRICE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
17 novembre, rappel de l'Idéal Dessalinien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 17 novembre, rappel de l'Idéal Dessalinien
» Sondage sur les membres du Forum - Rappel
» 26 Novembre 1457
» Traite du Mont Saint Michel - 03 novembre 1456
» L'actualité du mois de novembre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: