Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Haiti en Marche nous parle de Little Haiti

Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyMer 12 Déc 2007 - 22:11

Nouvelles de Little Haiti pas bonnes...</B>

PORT-AU-PRINCE, 6 Décembre – Les nouvelles de Little Haiti ne sont pas bonnes.
La communauté haïtienne de Miami souffre d’un grave probléme d’image avec des gangs haïtiens qui vident souvent leurs querelles en plein jour et qui terrorisent en premier lieu leur propre communauté.

Dés la nuit tombée, les rues du quartier haïtien sont pratiquement vides.

Cette situation facilite aussi une opération par les décideurs économiques de la ville de délocaliser la population de Little Haiti en vue de l’expansion d’une nouvelle zone trés prisée de commerce artistique (et touristique) nommée New Design District.

Le moral est plutôt bas chez les Haïtiens, ajouté aux problémes économiques qui sont le lot de tout le monde (la vie est de plus en plus chére aux Etats-Unis)...

En plus des problémes d’immigration: les immigrants illégaux sont ramassés couramment et déportés.

On sait que 300 déportés arrivent chaque mois en Haïti, et qu’ils sont en majorité des compatriotes refoulés pour problémes d’immigration.

La vie n’est facile pour personne en ce moment aux Etats-Unis. Et moins encore pour les Haïtiens.

Mais le casse-tête principal ce sont ces gangs haïtiens devenus si redoutables et redoutés qu’on finirait par croire les Haïtiens devenus les rois de la mafia en Floride.

Ils opérent en plein jour: affrontements avec la police ou avec des gangs rivaux...

Au point que la police aurait exigé des armes plus performantes pour leur faire face.

Et comme les médias aiment ça, aujourd’hui dés qu’on dit criminalité, on pense Little Haiti, même si l’événement se passe dans une autre partie de la ville.

Il en résulte beaucoup de choses: récemment un policier a abattu un jeune haïtien qui revenait de la blanchisserie avec un paquet de linge sur les bras. Le policier prétend que le jeune l’avait agressé. Ce genre de réaction est fatal quand il existe un tel climat de tension autour d’une communauté.

La principale résultante c’est l’effondrement de l’image de la communauté. Et sous tous les aspects: social, politique, économique.

Le business à Little Haiti n’est plus que l’ombre de lui-même. Facilitant la mainmise ou le take over par les shops élégants du New Design District.

Politiquement: le leadership haïtien américain a plus de difficultés à défendre l’image de sa communauté, donc son capital électoral.

Par ailleurs, les Haïtiens ont perdu le siége de maire principal de la municipalité de North Miami - devenue entre-temps le quartier à plus forte densité démographique haïtienne. Mais les querelles politiques haïtiano-haïtiennes (nous entendons la fameuse bataille Lavalas versus GNB anti-Aristide) ont tellement divisé la communauté qu’elles lui ont fait perdre la mairie de l’un des plus importants quartiers de Miami ou North Miami.

Les Haïtiens ont les voix électorales suffisantes mais sans la capacité d’entente et d’union nécessaire.

Revenons aux gangs haïtiens, car c’est le probléme le plus crucial en ce moment.

Ce sont les petits-enfants de la grande vague des réfugiés haïtiens débarqués dans les années 80. C’est en gros la génération née aux Etats-Unis mêmes.

Pourquoi une partie d’entre eux a-t-elle mal tourné? Nous disons une partie, mais on ne dispose pas de statistiques qui pourraient nous indiquer combien et quel pourcentage de ces jeunes descendants d’Haïtiens sont impliqués dans des gangs. C’est dommage parce que cela laisse facilement l’impression qu’ils sont plus nombreux qu’ils ne sont en réalité.

Que s’est-il donc passé? Il y a à peine dix ans, on saluait encore la bonne performance des jeunes haïtiens au niveau scolaire (au point de motiver les responsables à bâtir de toutes piéces une école publique portant le nom de Toussaint Louverture) et aussi universitaire.

Ce fut aussi la premiére accession des Haïtiens dans la vie politique locale. Moissonnant à tours de bras des postes de conseiller municipal, puis de maire, puis de parlementaires siégeant dans la capitale de la Floride, Tallahassee.

Mais soudain depuis quelque 5 ans, c’est la dégringolade. Little Haiti se met à faire la une sous un tout autre titre: les gangs.

Selon des experts, le phénoméne a diverses origines, en majorité socio-culturelles: née aux Etats-Unis, cette génération échappe à l’éducation patriarcale plus exigeante que leurs parents ont apporté d’Haïti. Travail et famille avant tout.

Ensuite, les causes dues au milieu américain lui-même, dont la discrimination subie par les noirs, et surtout les jeunes noirs. Et qui pousse aussi ces derniers à s’organiser entre eux. Prochaine étape, les gangs.

Mais les observateurs haïtiens insistent aussi sur le manque de préparation des parents. De ces parents haïtiens qui sont analphabétes dans leur vaste majorité et donc moins préparés à faire l’éducation de leurs fils et filles grandissant dans une culture totalement différente.

Et quand les parents veulent les dresser (à la maniére haïtienne), eh bien cela leur est interdit par la loi.

Puis rapidement, il est trop tard pour faire quelque chose.

Aussi un de ces observateurs de commenter: Haïti voudrait faire revenir des cadres pour le relévement du pays, alors que de notre côté, on souhaiterait que Haïti nous envoie des immigrants un peu plus instruits qui nous feraient des nouvelles générations haïtiano-américaines ou canadiennes plus respectables et plus à même de continuer à faire le bon renom des Haïtiens.

Donc d’un côté comme de l’autre, seule solution: éducation.

Cela comprend aussi les déportés car les kidnappings qui nous font tellement souffrir aujourd’hui en Haïti ne sont pas sans rapport avec les gangs haïtiens dont on parle. Et donc notre sort de part et d’autre est totalement lié.

Or justement les autorités américaines ont trouvé comme seule solution de nous balancer sur la tête tous ces mauvais garçons mais qui ont appris leurs mauvaises mœurs là-haut, dans le grand Nord, donc qui nous sont tout à fait étrangers, comme ils le sont pour leurs propres parents aux Etats-Unis.

Alors?

Voici donc la communauté de Little Haiti plutôt bloquée ces temps-ci et principalement à cause de ce probléme qui semble remettre en cause les fondements mêmes de cette communauté.

Hélas, les médias haïtiens ne semblent pas faire une grande différence. Ironiquement parce qu’ils sont trop occupés à parler des problémes d’Haïti. A tort et à travers. Quand ils devraient se pencher davantage pour l’instant sur les problémes de leur communauté. De Little Haiti.

D’autant plus que de bonne source, on ne parlera peut-être plus de Little Haiti dans quelque temps.

En effet, quand les hommes d’affaires du New Design District auront conquis assez de terrain, l’intention est de présenter devant la municipalité de la ville une pétition pour effacer le nom de Little Haiti de la carte de Miami.

Marcus, Miami-Port-au-Prince
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyMer 12 Déc 2007 - 22:16

La meilleure facon pour les communautes haitiennes de la diaspora d'aider Haiti c'est d'abord de s'aider elles-memes.

Il faut que ces communautes puissent se developper economiquement, socialement et politiquement et developper des reseaux de cooperation entre-elles.

Si elles ne peuvent le faire pour elles-memes, alors c'est une utopie de croire que la diaspora va pouvoir transformer et developper Haiti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyMer 12 Déc 2007 - 22:50

Vous dites la solution est l'education et je partage cette opinion mais l'education ne consiste pas seulement à apprendre à lire et à ecrire ou à retenir quelques formules chimiques ou de physique .Il faut apprendre aussi aux jeunes gens à vivre.Ce matin j'ai été a un seminaire ou l'organisateur cita une phrase de Robert T.Kiyosaki;"on apprend pas assez aux etudiants à gagner de l'argent on leur apprend à travailler.' c'est la verité;est-ce pourquoi nos jeunes gens s'adonnent tant a des activités reprehensibles particulièrement ceux qui ont frequenté les ecoles ou l'on ne les aide pas assez.

je n'aime pas trop les politiciens parcequ'ils cherchent le pouvoir pour les honneurs et les privlèges ,mais ils ne savent pas ou ils ne se soucient pas après leur elections de s'occuper d'ameliorer la vie des citoyens.l'osiveté est la mère des vices.Nous savons tous que nous sommes pas tous douès des memes qualités et talents;dès lors il faut preparer nos jeunes gens pour les taches qui leur permettront de vivre decemment.Si vous demandez à un diplomé de certains lycees que peuvent-ils faire pour gagner leur vie honnètement à l'epoque de l'automatisation des manufactures et des entreprises et de la globalisation vous serez etonné de leur mediocrité.Alors coment dans ces conditions peut-on etre choqué de ces resultats?

il faut aussi qu'on leur apprenne la prudence et la discipline.parfois ils n'ont jamais travaillé ils ont des enfants à nourrir ,J'ai deux jeunes gens qui sont très proches de moi qui confrontent ces memes difficultes.Cela me cause du chagrin parce que cette delinquance qu'on leur reproche ne devrait pas se manifester chez des jeunes gens qui me sont si chers.Comme on dit :il faut un village pour elever les enfants."Si certains d'entre nous n'ont pas connu les memes deboires c'est parce qu'en haiti nous vivons dans un village ou tous les enfants etaient les enfants de tous.Mme Montes Charles rapportait à ma mère mes ecarts à la discipline. le Pere d'un ami d'enfance m'aidait parfois a comprendre mes devoirs.Nous n'avons plus le meme sens de responsabilite envers les enfants meme de nos frères et soeurs.Alors il ne faut pas seulement blamer la jeunesse.Le gouvernement est responsable, nous les ainés sont aussi responsables..


Dernière édition par le Mer 12 Déc 2007 - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyMer 12 Déc 2007 - 22:53

J'ai entendu parler de ce phénomène à la petite haiti en Floride. D'après mes données, il n'existe pas d'organismes communautaires comme la Maison d'Haiti à Montréal pour intervenir auprès de ces delinquants haitiens à Miami . Je pense que les organismes communautaires devraient s'impliquer et interventir pour réduire les méfaits de ces jeunes délinquants dans la communauté haitienne et la société floridienne.

Mezanmi Ayisien toujou ap fe yo pale yo mal.

Savez -vous qu'il y a des chercheurs à l'université de Montréal qui réflechissent sur le phénomène des gangs de rue éthniques en particulier ceux des gangs Haitiens? C'est du nouveau dans les universités. Il y a des cours qui se donnent sur les gangs de rue à l'université de Montréal.

J'ai appris selon les statistiques recentes de l'université de MTL sur les profils des jeunes délinquants :

"Garçons : 80% des membres entre 12 et 30 ans. Il y a 49% des blancs francophones , tenez-vous bien 28% sont des haitiens, 10% sont des latinos".

A noter qu'il y a 6 millions de blancs francophones au Québec et 120 milles haitiens (comparer le pourcentage des blancs et les haitiens ) . Ce n'est pas normal.

Je vous laisse la conclusion.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyMer 12 Déc 2007 - 22:59

Il serait aussi edifiant de citer le taux de chomage des haitiens et leur niveau scolaire.le problème est complexe.Il faut une approche educative, familiale, sociale pour reeduquer ces jeunes delinquants;il faut leur donner l'opportunite durant leur incarceration d'apprendre un metier pour qu'apres avoir purgé leur peine ils ne recidivent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyMer 12 Déc 2007 - 23:27

Roro

Je n'ai pas les données sur le taux de chômage mais je sais que c,est très élevé. Cependant , je peux vous dire les causes de la délinquance selon les chercheurs de l'université de Montréal.
Les facteurs de risque;
Individuels, familiaux, scolaires, sociologiques, facteurs de groupe(influence des amis),etc...

Ce qui revient souvent dans la typologie des familles qui ont des enfants délinquants; C'est la pauvreté(Aspects socio-économiques). On parle de supervision parentale indequate. famille conflictuelle, mère seule. Absence de modèles masculins à la maison. Papa haitien ki pa okipe piti yo. (90% des jeunes haitiens qui sont intégrés dans les gangs de rue ne vivent pas avec leurs pères) Mères monoparentales.


Roro

Le problème est majeur. Dans un quartier ou il y a bcp de jeunes immigrants à Saint Michel dans le Nord de Montréal. Le taux du décrochage scolaire au niveau secondaire est alarmant.

Sans Malice

Concernant la prostitution juvénile;on note que beaucoup de jeunes filles recrutées par les gangs de rue sont issues de communautés ethniques.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyJeu 13 Déc 2007 - 0:08

Pour des donnees sur la communaute haitienne au Canada:

http://www.statcan.ca/francais/freepub/89-621-XIF/89-621-XIF2007011.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyJeu 13 Déc 2007 - 8:30

Gwotoro

merci d'avoir mis a notre disposition ce site ou l'on peut voir les données statistiques sur la population haitienne au Canada.Très interressant .Comme je l'avaIS DEVINE LE TAUX DE CHOMAGE POUR LES JEUNES HAITIENS EST PRESQUE LE DOUBLE DE CELUI DE LA POPULATION CANADIENNE.En 2000 le revenu moyen des haitiens agés de plus de 65 ans est de 17000 dollars. alors ce n'est pas l'eldorado.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyJeu 13 Déc 2007 - 10:08

Roro

genyen yon bagay statistik la pa di . genyen anpil fanm ki di yo pa genyen mari pou ka frode system fiscal la, sitou pou alokasyon ti moun. gen fanm mwen wè ki pa jam travay e yo achete gros maison à desan mil dola et plus. Ayisien genyen anpil fint wi. Wap sezi wi

PS; Sa pa vle di se tout ayisien ki fe sa non , men anpil fe de bagay drol wi . se sa ki fe ke statistik la pa finni kodiom. wi mwen rekonet ke genyen anpil pov, men genyen anpil moun tou kap men anba tab.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Invité
Invité



Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyJeu 13 Déc 2007 - 10:30

Ce que je comprends

Les haitiens, bien qu'ils soient plus qualifiés que leurs compétiteurs sur le marché du travail, sont plus affectés par le chomage.

Commentaires

Il s'agit d'une très bonne nouvelle pour Haiti. Fatigués par une telle discrmination, nos compatriotes, très éduqués, finiront par rentrer en Haiti. En d'autres termes, Haiti doit se préparer pour absorber ces professionels et diminuer la carence en ressources humaines dans les entreprises du pays.

Quant aux voyous de LITTLE HAITI, les parlementaires doivent voter une loi pour empecher leur expulsion vers Haiti. Les Etats-Unis les ont détruit ou leur ont appris à tuer, consommer de la drogue..., ils doivent les gérer, ce sont leurs criminels.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti EmptyJeu 13 Déc 2007 - 10:38

Nan tout peyi genyen moun ki nan move zak.men mwen kwè ke donne sa yo ki pibliye pa biro statistik kanada li di la verite sou pwoblem jenn ayisyen ap konfronte ; e se pa kanada selman mwen kwè se menm pwoblem lan ki genyen isit Florida kote to chomaj la mwens ke 4% pou popilatyon an jeneral men li ka 15% pou jenn ayisyen yo.Se pou sa mwen di ke pwoblem ti moun yo konpleks.Yo an fas yon ekonomi ki ap otomatise kote pa genyen job manufaktu tankou lontan ankò epi yo pa genyen fomatyon pou yo ranpli job teknik yo.Epi televisyon ap montre yo youn paket moun ki ap byen mennen ;moral yo pa fet ,nan kondityon saa si wou ou genyen pitit pa w ki soti bon se pou mete jenou a tè pou di gran achitek la mèsi, pase pa nou yo tou te ka nan prison nan vann drug tou.

Sa ki dekourajan sè ke tout moun ap tann se gouvenman ki pou fè tandis ke neg ki nan gouvènman yo pafwa se pa bagay ki gade yo.yo genyen konbyen sekirite ki ap veye yo ki te regade yo si moun ap manje moun lot kote a koz de desespwa.ki jan ou konprann nan yon peyi kote genyen penn de mò epi jenn gason pa pè yap lage moun a tè tankou se pa anyen ;menm remò yo pa genyen alò se pou moun konprann ke se yon paket san espwa ke la vi yo pa vo anyen pou yo.men ki jan fè youn peyi rich konsa genyen moun ki si desespere nan laj saa.janm pase misè epi mwen pat janm vle mouri.mwen lite jis mwen jwen plas mwen sou soley la ,jenn gason sa yo se komsi la vi yo fini yap ale ak anpil moun ak yo.

Se pousa lotrejou Oprah di youn bagay ki fè li ap fè kanpay ak Obama se paske li ta vle ke atitid politisyen chanje nan washington li ta renmen youn lot kalite lidè.mwen kwè se tout kote ki merite youn lot kalite lidè ki pap panse menm jan anko.Fok genyen chanjman ki fet tout kote pase nan pwen rezon ki fè pou genyen tout soufrans sa yo sou la tè.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche nous parle de Little Haiti   Haiti en Marche nous parle de Little Haiti Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Haiti en Marche nous parle de Little Haiti
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche nous parle de Little Haiti
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche sur l'ALBA et Haiti
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: