Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide Empty
MessageSujet: Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide   Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide EmptyMar 18 Déc 2007 - 10:15

Haïti-Police-Justice

Un prévenu réputé dangereux et soupçonné d’implication dans des crimes de sang, libéré pour la seconde fois en moins de 2 mois par le commissaire du gouvernement Claudy Gassant

Apparent nouveau bras de fer entre le Parquet et la Police
mardi 18 décembre 2007

Radio Kiskeya[/size]

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Claudy Gassant, a ordonné samedi la libération du nommé Pierre Richard Mulus (alias « Kanson Fè »), individu réputé dangereux, auteur de meurtres et d’autres actes répréhensibles perpétrés notamment dans la zone de Martissant (banlieue sud de la capitale).

Libéré une première fois le 7 novembre 2007 dans le cadre du programme de décongestionnement des prisons initié par le chef du Parquet du Tribunal civil de Port-au-Prince, Pierre Richard Mulus a été de nouveau appréhendé par la police le 7 décembre 2007.à Martissant 23 où, selon des riverains, il avait recommencé à terroriser la population.

Ce jour là, « Kanson Fè » aurait échappé de justesse au lynchage que s’apprêtait à lui faire subir une foule en colère. Dans l’échauffourée qui s’est alors produite, incluant des tirs attribués par certains à des partisans de Pierre Richard Mulus et, par d’autres, à la police, au moins deux personnes ont été tuées par balle, dont une adolescente de 13 ans, et d’autres blessées. Il s’en est suivie la mise en isolement d’au moins 3 policiers pour implication présumée dans les incidents.

Le 14 décembre, conduit au Parquet du Tribunal civil par des agents du Commissariat de Port-au-Prince, le prévenu Pierre Richard Mulus n’est pas reçu, encore moins son dossier, selon des sources policières. L’explication qui aurait alors été donnée aux policiers est que Me Claudy Gassant avait passé des instructions pour ce dossier ne soit pas reçu.

Le 15 décembre, nouveau développement : Me Claudy Gassant ordonne la libération immédiate de Pierre Richard, alias « Kanson Fè ».

De sérieuses charges pèsent encore sur l’individu au moment où il bénéficie de cette nouvelle mesure d’élargissement prise par le chef du Parquet de Port-au-Prince.

Déjà, réagissant le 14 novembre dernier aux « libérations arbitraires » ordonnées par le Parquet, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) soulignait le fait que le nommé Pierre Richard (alias Kanson Fè) avait été appréhendé le 15 février 2007 pour association de malfaiteurs et implication présumée dans l’assassinat, le 31 décembre 2006 à Martissant, du nommé Jean Baptiste Hilaire.

Pierre Richard Mulus est aussi soupçonné d’implication dans le meurtre perpétré en décembre 2006 à Martissant sur la personne du policier Kandy Jean Baptiste de la Compagnie d’intervention et de Maintien de l’Ordre (CIMO), selon des sources policières.

Sa première arrestation en février 2007 était également en rapport avec de nombreux cas de vol, de séquestration de personnes enlevées et d’exactions sur de paisibles citoyens, indiquent les mêmes sources. Relaxé le 7 novembre 2007 par le Parquet parmi d’autres prisonniers victimes de détention préventive prolongée, « Kanson Fè » aurait rapidement repris du service. Des habitants de Martissant ont dénoncé ses menées sur les ondes de plusieurs radios de la capitale.

Son nom est associé au meurtre perpétré le 13 novembre 2007 à Martissant 9 sur la personne du chauffeur de transport public Rosier Guyto (30 ans). La victime, n’ayant pas obtempéré à l’ordre de l’agresseur de lui verser un montant de mille gourdes, a été abattue sur le champ.

Le 11 décembre 2007, un frère de la victime, Pierre Louis Eddy (26 ans) porte formellement plainte contre Pierre Richard Mulus qu’il accuse d’être l’homme qui a abattu Rosier Guyto. Quelqu’un qui s’est présenté à la police comme témoin oculaire de l’incident, le nommé Sanon Maurius (39 ans), soutient que c’est bien Pierre Richard Mulus, dont il ne connaissait pas alors le nom, qui a perpétré l’acte. [jmd/RK]


Dernière édition par le Mar 18 Déc 2007 - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide Empty
MessageSujet: Re: Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide   Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide EmptyMar 18 Déc 2007 - 12:52

Il existe un malaise entre le parquet et la police selon le sénateur Fortuné







Le sénateur Gabriel Fortuné déplore les dissensions entre les responsables du parquet de Port-au-Prince et de la police, et souligne que le peuple est le grand perdant de ces conflits.



Il annonce que la rencontre entre les membres de la commission justice et sécurité du sénat et du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), le mercredi 19 décembre doit permettre de trouver une solution au problème. " C’est un malaise profond qui existe entre le parquet et la police, on parle de manque de motivation des policiers et le parquet fait état de manque de collaboration de la police", dit-il expliquant que le commissaire du gouvernement Claudy Gassant avait fait part de son intention de participer à la rencontre.



Le sénateur Fortuné s’interroge sur les causes profondes de cette dissension entre les responsables de la justice et de la police et soutient que les hautes autorités doivent transcender les questions d’idéologie politique.



Selon lui, des personnes estimant avoir de solides appuis politiques ont tendance à semer la discorde dans la chaîne pénale. " La rencontre avec les responsables du CSPN sera une rencontre à caractère politique", déclare t-il précisant que la première partie de cette rencontre se fera a huit clos.



" Nous avons besoin des compétences de Mario Andrésol et de Claudy Gassant et je crois qu’il s’agira d’une ultime tentative dans ce dossier", soutient le sénateur Fortuné qui fait état d’un climat de méfiance entre le parquet et la police
Il croit que ces dissensions nuisent au bon fonctionnement de la chaîne pénale. Le sénateur Fortuné cite en exemple l’impasse dans l’enquête sur le dossier de Martissant



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide Empty
MessageSujet: Re: Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide   Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide EmptyMar 18 Déc 2007 - 14:08

En libérant ce cruel assassin, Claudy Gassant a violé le droit à la vie de la population haitienne.

Malheureusement, en Haiti, il n'est le seul prédateur des droits de l'homme. En effet, quoique beaucoup de gens éduqués ou haut gradés dans l'administration publique et ONG présentent seulement des détenus ou prisonniers comme étant victimes des violations des droits de l'homme, nous savons que cette liste de victimes est très longue. Par exemple, nous avions vu des parlementaires et organismes humanitaires faire du Cow-Boy au Pénitencier National.

Mais quant aux autres aspects du droit de l'homme, ils se sont tus et personne n'ose lever le petit doigt:

  1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
  2. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
  3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
  4. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.
  5. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
  6. Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.

http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide Empty
MessageSujet: Re: Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide   Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide
» Les machos persistent
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: