Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays Empty
MessageSujet: Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays   Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays EmptySam 26 Jan 2008 - 15:25



  1. PORT-AU-PRINCE / INSÉCURITÉ / Le Carnaval 2008 et la question de l’insécurité
    Par Alix Laroche
    alixlaroche@lematinhaiti.com


    Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays SM10880

    À l’approche des trois jours gras,
    jours gras, la situation sécuritaire dans la région métropolitaine laisse beaucoup à désirer. Atterrées, les familles constatent une nette tendance à la recrudescence des actes de kidnapping.

    Les bandits, qui, au cours de la période des fêtes de fin d’année, avaient mis une sourdine à leur hardiesse, reprennent peu à peu du service au cours de ce mois de janvier. « Environ une douzaine de cas de kidnappings ont été recensés au cours des dernières semaines », a-t-on appris en effet de sources policières. Par ailleurs, 24 cas d’assassinats, dont 14 par balles, ont été enregistrés durant la même période au cours de laquelle la police a procédé à près d’un millier d’arrestations pour motifs divers et saisi une dizaine d’armes à feu.
    Dans une entrevue accordée, ce jeudi, à une station de radio privée de la capitale, Jean Robert Argant, président de la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH), a fait état d’un relâchement dans le dispositif sécuritaire mis en place au centre commercial de Port-au-Prince à la fin de l’année dernière. Ce relâchement aurait causé, ces derniers jours, l’assassinat de quatre commerçants, selon M. Argant qui a indiqué avoir eu, à ce sujet, des entretiens avec les autorités policières, lesquelles lui ont promis de renforcer les mesures de sécurité, notamment durant la période carnavalesque.
    Le carnaval draine généralement des centaines de milliers de participants dans les rues de Port-auPrince. L’institution policière, l’une des structures d’État impliquées dans le défilé fixé aux 3, 4 et 5 février prochain, serait-elle en mesure de garantir la sécurité des participants au moment où ces derniers devront regagner leur résidence, se demandent, inquiets, des observateurs.
    Entre-temps, au Champ de Mars, les préparatifs vont bon train pour ces festivités populaires. Des stands commencent à s’y élever. Et, dans leur quartier général, les groupes musicaux multiplient les répétitions pour la meilleure performance lors du défilé des trois jours gras. Donc, en dépit de tout, « le béton promet d’être chaud », pour répéter un animateur de radio.
    Le budget du carnaval 2008 s’élève à soixante quinze millions cinquante mille six cents (75, 050,600.00) gourdes.
    50 millions de gourdes sont attribuées à Port-au-Prince, 5 millions à Jacmel, 1, 200,000.00 au Cap-Haïtien et 500,000.00 gourdes à la ville des Cayes.
    Sont aussi inscrits au budget, mais pour une part moindre, les chefs-lieux de départements suivants : Fort Liberté, CapHaïtien, Cayes, Miragoâne, Gonaïves, Jérémie, Port-de-Paix, Hinche.
    Six municipalités, Marchand/ Dessalines, Luly/Saint-Marc, Milot Dame-Marie, Fond des Nègres, Cabaret, déclarées « pôles de développement », recevront chacune 400,000.00 gourdes.
    Cent vingt-quatre communes bénéficieront chacune de 25,000.00 gourdes.
    Parallèlement, note AlterPresse dans un document parvenu à sa rédaction, des frais sont prévus pour les dépenses relatives aux activités des institutions étatiques impliquées dans la réussite du Carnaval 2008, notamment les ministères des Haïtiens vivant à l’étranger (Mhave), du Tourisme et de l’Environnement, ainsi que la Télévision et la Radio nationales d’Haïti, lesquels recevront chacun 1 million de gourdes. La Police nationale devrait aussi bénéficier de sa part du budget, croit-on savoir.
    Entre autres frais, 1, 925,600.00 gourdes seront consacrées à la construction de chars et de stands et à l’acquisition d’autres gadgets de circonstance.
    La répartition du budget du carnaval 2008 a fait l’objet d’une rencontre au Sénat haïtien, le mercredi 23 janvier, entre le titulaire du ministère de la Culture et les membres de la Commission éducation, jeunesse et culture du Sénat.
    Dénonçant une distribution « inégale et peu proportionnelle » du budget du carnaval entre les diverses municipalités, les sénateurs comptent parvenir à une meilleure répartition pour le carnaval 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» 80 millions de gourdes pour la réalisation du carnaval
» comment traumatiser des gens
» Bon ben... adieu, les gens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: