Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   Mar 29 Jan 2008 - 20:03

RÉALITÉS NATIONALES / « Shada » réclame des latrines publiques !
Par Marc-Kenson Joseph

jmarckenson@lematinhaiti.com
Pour les 12 000 habitants qui vivent à « Shada », bidonville du Cap-Haïtien, environ cinq latrines sont disponibles. À l’initiative du projet EAuCap, exécuté par le consortium Oxfam GB, Protos et Groupe d’intermédiaire technologie d’Haïti (GTIH), et les autorités étatiques, des latrines écologiques seront construites prochainement.

Dans quelques couloirs, des adolescents jouent à la marelle. Dans d’autres, des cordonniers réparent des chaussures de troisième main pour les liquider au marché public de la capitale du Nord, à vil prix. Arpentant les couloirs effrayants de « Shada », on découvre une vie communautaire agitée. Des femmes, accroupies dans une intersection, commentent les disputes d’hier soir d’un couple voisin. Dès qu’un inconnu s’approche, on change de sujet.
À quelques mètres, dans un autre couloir, des enfants, nus comme Adam et Eve dans leur innocence, se forcent à sourire. Alors que d’autres adolescents suivent, en grimaçant, un des leurs, tout en blanc et en transes, chantent et lancent des slogans humoristiques, comme au carnaval. Mais au bout de quelques minutes de marche, un autre spectacle, sordide, s’offre au reporter du Matin. À la queue leu leu, des jeunes s’accroupissent sans gêne aucune pour évacuer leurs intestins, dans des latrines (la mer) à ciel ouvert.

En mal de santé publique
Promiscuité, insalubrité et avec ses latrines publiques en plein air, « Shada » est en mal de santé publique. Bâti en labyrinthe, ce bidonville, situé à la sortie ouest du Cap-Haïtien à proximité du littoral, donne du fil à retordre aux autorités. Comme à Fort Saint-Michel, la Cité Soleil du Cap, « Shada » peut être considéré comme un autre site de décharge. Les habitants y vivent repliés sur eux-mêmes, chacun pour soi.
Construire des latrines publiques dans cet espace de misère dégradante est, dit-on, dans l’ordre des choses irréalisables. Pourtant, dans le cadre de l’exécution du projet EAuCap, les autorités étatiques et le consortium d’Oxfam GB, Protos et Groupe d’intermédiaire technologie d’Haïti (GTIH), trois Orga -nisations non gouvernementales (ONG), font croire le contraire. Dans un premier temps, elles ont procédé au regroupement de l’ensemble des associations de « Shada ». S’en est suivie une campagne de promotion des règles d’hygiène. Après plusieurs séances de formation pour les associations, la construction de latrines pilotes a été retenue comme la priorité des priorités pour les habitants.

Du « marketing social »
Financé par l’Union européenne (UE) à hauteur de 3 millions de dollars américains, EAuCap considère « Shada » comme un défi. Selon le coordonnateur dudit projet, « depuis trois mois, l’équipe est encore en phase de discussion ». L'Ivorien Kone Amara précise, toutefois, que les ingénieurs ont procédé à l’analyse technique des modèles de latrines adaptées au contexte, discuté des coûts. Reste et demeure l’approbation des riverains de « Shada » car, insiste-t-il, on ne souhaite pas construire pour construire. L’idée est de réaliser des œuvres durables pouvant servir d’exemple à d’autres bailleurs dans d’autres zones.
« De plus, ajoute le coordonnateur adjoint du projet EAuCap, l’initiative de construire ces latrines relève du marketing social. Cela nécessite un faible coût et une gestion facile ». En effet, eu égard aux modèles présentés, les matières fécales seront soit séchées et utilisées à la fabrication de compost, soit curées après au moins une année.
« Shada », informe Samuel Mondestin, est le premier quartier que les autorités projettent de déplacer. Les besoins sont urgents. Dans ce bidonville, les policiers nationaux ne s’aventurent pas, quel que soit l’incident ou le délit signalés : crime, émeute, bagarre, viols ou vols. Pourtant, bravant tous les dangers, l’équipe d’ingénierie-sociale (animation) du projet EAuCap se rend sur les lieux quasiment chaque jour. Pour elle, il est temps qu’un autre cadre de vie soit offert à la population de « Shada ».
mardi 29 janvier 2008


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   Mar 29 Jan 2008 - 22:54

Ces Conditions existaient aussi dans les années 40.A cette epoque il n'y avait qu'une seule latrine publique entre les Rue 14 et 15 au bord de la mer avant la construction du boulevard.je dis cela non pas pour denigrer ma ville natale ,mais pour montrer comment l'elite de l'avoir est mechante et malporopre en meme temps. Madame Paret qui est la marraine de ma soeur venait regulièrement toucher son loyer chaque mois ,pourtant elle na'vait pas construit une latrine dans le bloc pou ses locataires. ce n'est qu'à l'arrivée du maire Cartright que la commune obligea tous les propprietaires à batir des latrines pour leurs locataires.

il faut avouer aussi que les dirigeants haitiens sont des inconscients et malpropres en meme temps .Comment peut-on tolerer que des etres humains vivent dans ces conditions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   Mar 29 Jan 2008 - 23:13

Personnellement, je n'arrive pas à cerner ce sujet.

Vous voulez dire qu'il existe des maisons sans latrines?

C'est vraiment bizarre.

Je savais que cela était fréquent dans le milieu rural car les gens utilisaient les champs pour les besoins de la selle.

Dans une ville, des appartements sans toilette? Comment? Les dieux sont tombés sur la tete?

C'est impossible cela!
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   Mar 29 Jan 2008 - 23:21

Impossible mais vrai; c'est ainsi que j'ai vecu ce calvaire pendant les temps ou je residais chez mes grands parents a la Rue 13 E au cap haitien de 1947 jusqu'a la mort de ma grand mere en 1951.Il fallait me rendre dans cette latrine publique au bord de la mer,pourtant la proprietaire de ces chambres venaient regulièrement collecter ses loyers chaque mois.Quand je critique cette elite ;je sais de quoi je parle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   Mar 29 Jan 2008 - 23:32

Rodlam Sans Malice a écrit:
Impossible mais vrai; c'est ainsi que j'ai vecu ce calvaire pendant les temps ou je residais chez mes grands parents a la Rue 13 E au cap haitien de 1947 jusqu'a la mort de ma grand mere en 1951.Il fallait me rendre dans cette latrine publique au bord de la mer,pourtant la proprietaire de ces chambres venaient regulièrement collecter ses loyers chaque mois.Quand je critique cette elite ;je sais de quoi je parle.

Y avait-il un problème d'espace dans la ville?

On n'a jamais enregistré ce problème aux Gonaives.

Y a-t-il d'autres membres qui ont vécu ce problème de latrines dans leur ville natale?

A mon avis, il y a risque de transmission de maladie avec cette question de latrines publiques.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   Mar 29 Jan 2008 - 23:59

non point du tout ,c'est ainsi apres l'arrivée du Maire Cartright il obligea touts les propritaires a batir des latrines. c'est ainsi que madame Paret fut obligée de deloger une locataire pour construire une latrine dans une des petites chambres qui se trouvaient a moins de trois metres du puit .C'est ce puit qui nous donnait l'eau pour tous nos besoins;cuisson de nourriture ,bain , nettoyage des vetements etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   Mer 30 Jan 2008 - 0:05

Rodlam Sans Malice a écrit:
non point du tout ,c'est ainsi apres l'arrivée du Maire Cartright il obligea touts les propritaires a batir des latrines. c'est ainsi que madame Paret fut obligée de deloger une locataire pour construire une latrine dans une des petites chambres qui se trouvaient a moins de trois metres du puit .C'est ce puit qui nous donnait l'eau pour tous nos besoins;cuisson de nourriture ,bain , nettoyage des vetements etc.

Malice,

Physiologiquement, tous les résidents de cet appartement devraient mourir.

Par le principe des vase communicants, l'eau circulerait librement entre la latrine et ce puits. De ce fait, ce puits devrait etre contaminé par les composantes et organismes des matières fécales en décomposition. En utilsant cette eau de puits pour la boisson, les gens seraint infectés puis mourir par la suite.

Encore un autre défit pour la science dans le milieu haitien!
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   Mer 30 Jan 2008 - 9:15

Pourtant ils ont survecu.le corps humain est une machine bien batie;il s'adapte à son environnement.Quand je pense aux souffrances que j'ai endurées je me demande comment ai-je pu survivre?Oui les vers nous rongeaient parfois,mais notre organisme a eu raison d'eux.(lol)Il faut rire pour ne pas pleurer en pensant à ces tribulations.

"Les loups ne se mangent pas entre eux";il faut des chasseurs pour les tuer.Regardez comment ils etablissent un consensus pour separer le butin alors que des enfants meurent de malnutrition que les journaux de la floride ecrivent;"Desperate haitians eat dirt to survive"tandis que Preval sirote son clairin;N'est-ce pas honteux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: