Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde

Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptyVen 15 Fév 2008 - 20:35

MONDE / Une crise alimentaire majeure se profile

Il y a un an, à la fin du mois de janvier, quand les Mexicains sont descendus dans la rue pour protester contre l’augmentation du prix de la galette de maïs, beaucoup ont souri. En septembre, quand le même motif a poussé les associations de consommateurs italiens à boycotter vingt-quatre heures durant l’achat de pâtes, le folklore a également semblé prévaloir. À tort, dans les deux cas. Ces mouvements sont en fait le reflet d’une crise majeure : les difficultés accrues que rencontrent de par le monde des centaines de millions de personnes pour se nourrir. La raison est simple : viande et céréales sont devenues inabordables pour les plus modestes, dans les campagnes mais aussi dans les villes, un phénomène nouveau.
Le Mexique et l’Italie ne sont pas des cas isolés. Les émeutes de la faim se multiplient. Le Maroc, l’Ouzbékistan, le Yémen, la Guinée, la Mauritanie et le Sénégal ont également été le théâtre de manifestations directement liées à l’augmentation du prix de produits alimentaires de première nécessité. « Ce phénomène inquiète bien davantage les gouvernements que l’augmentation du prix de l’essence », confiait, au Forum de Davos en janvier, le responsable d’un grand organisme international.

Signe de l’inquiétude grandissante : alors que l’Organisation mondiale du commerce (OMC) tente de boucler dans les semaines à venir un accord libéralisant les échanges de produits agricoles, les pays sont, au contraire, de plus en plus nombreux à limiter les exportations de céréales, en instaurant des quotas ou en relevant les taxes de manière parfois prohibitive. Après l’Argentine et l’Ukraine, la Russie et la Chine (exportatrice de maïs) viennent d’adopter de telles politiques restrictives. Leur objectif est clair : privilégier le marché intérieur pour éviter les tensions sociales.

L’envolée des prix en 2007 est, il est vrai, impressionnante. Sur un an, l’indice de la FAO, l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, a bondi de près de 36 %. « En valeur absolue, nous ne sommes pas à des records historiques, mais on a rarement vu de telles variations », constate Abdulreza Abbassian, économiste à la FAO.

Plusieurs facteurs se conjuguent. L’augmentation de la demande, la stagnation de l’offre et les coûts croissants du transport maritime.

L’augmentation de la demande est une bonne nouvelle. En s’embourgeoisant, Brésiliens, Chinois et Indiens adoptent de nouveaux goûts alimentaires. En moins d’une génération, la consommation de viande par Chinois est passée de 20 à 50 kilos, ce qui a une incidence directe sur la demande de céréales fourragères. Vue la croissance économique des pays émergents, tout indique que ce phénomène va se poursuivre.

Comme on dénombre par ailleurs 28,5 millions de bouches supplémentaires à nourrir par an la population doit passer de 6,5 milliards aujourd’hui à environ 9 milliards dans la deuxième moitié du siècle -, la demande n’est pas près de diminuer.

De son côté, l’offre est à la peine. En raison d’aléas climatiques, les récoltes ont souvent été médiocres voire mauvaises dans plusieurs greniers de la planète comme l’Ukraine et l’Australie. Les stocks n’ont jamais été aussi bas depuis trente ans. L’Europe, qui croulait jadis sous ses réserves, devrait cette année importer 15 millions de tonnes de céréales. Un record.

La flambée des cours du pétrole provoque, de son côté, un double effet négatif : elle renchérit le coût du transport maritime, qui représente désormais le tiers du prix des céréales. Surtout, elle rend les biocarburants de plus en plus attractifs. Sucre, maïs, manioc, oléagineux sont donc détournés de leur finalité nourricière. « Dans certains pays africains, l’huile de palme est directement indexée sur le prix du pétrole. Les Africaines qui font leur marché n’ont plus les moyens de s’en procurer », constate Josette Sheeran, directrice général du Programme alimentaire mondial (PAM). Celle-ci tire la sonnette d’alarme. « Le PAM nourrit environ 90 millions de personnes sur les 860 millions qui souffrent de la faim. L’augmentation des céréales nous oblige à faire un choix : soit nourrir 40 % de moins, soit diminuer de 40 % les portions offertes », résume-t-elle. En Haïti, les plus pauvres en sont réduits à se nourrir de galettes d’argile.

Pression démographique, croissance économique, réchauffement climatique... À ces trois raisons souvent mises en avant s’en ajoute une quatrième, tout aussi fondamentale : l’erreur des politiques menées jusqu’à présent. Dans son rapport sur le développement publié en octobre 2007, la Banque mondiale le reconnaît sans fard : pendant vingt ans, les responsables ont tout bonnement oublié l’agriculture. Alors que 75 % de la population pauvre mondiale vit dans les espaces ruraux, seulement 4 % de l’aide publique va à l’agriculture dans les pays en développement. Prenant le contre-pied de la politique privilégiée jusqu’ici par le Fonds monétaire international (FMI) et par elle-même, la Banque mondiale reconnaît que la croissance de l’agriculture et donc la réduction de la pauvreté dépendent d’investissements publics dans les infrastructures rurales (irrigation, routes, transports, énergie...).

Ces efforts seront d’autant plus nécessaires que le réchauffement climatique constitue, d’après les experts, un danger majeur pour l’agriculture mondiale. « Les zones touchées par la sécheresse en Afrique subsaharienne pourraient augmenter de 60 à 90 millions d’hectares (...) d’ici à 2060. (...) Le nombre de personnes souffrant de malnutrition pourrait augmenter de 600 millions d’ici à 2080 », prévoyait l’Onu en 2007. Chaque étude semble plus pessimiste que la précédente. Le 1er février, la revue Science a publié les prévisions de l’université Stanford de Californie selon lesquelles le sud de l’Afrique pourrait perdre plus de 30 % de sa production de maïs, sa principale récolte, d’ici à 2030. De leur côté, l’Indonésie et l’Asie du Sud-Est verraient leurs principales cultures diminuer d’au moins 10 %. « C’est inquiétant. On ne pensait pas que cela irait si vite », reconnaît la FAO.

Il va donc falloir produire davantage. Certains préconisent d’augmenter les surfaces agricoles, mais le réchauffement climatique et l’urbanisation croissante vont plutôt réduire l’espace disponible. Accroître le rendement est également possible. Mais l’agriculture intensive consomme davantage d’eau, un bien qui devient rare et précieux. Reste le développement des organismes génétiquement modifiés, mais leur utilisation est, on le sait, contestée. À l’aube du XXIe siècle, l’agriculture est donc redevenue un problème majeur pour l’humanité.

Source : Le Monde, 8 février 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptySam 16 Fév 2008 - 7:43

Un article vraiment interessant qui resume la situation haitienne.Le gouvernement doit prendre note de ces previsions;les dirigeants n'ont plus d'excuse.Alors malheur à ceux qui font semblant d'ignorer les consequences de cette famine qui menace la planète et qui veulent acheter des armes parce que leur ventre est bien rempli.

Il faut etre vraiment stupide pour ne pas voir que la croissance demographique et le pauvre rendement de l'agriculture haitienne sont les deux principales causes de cette misère qui meurtrisse notre peuple.Alors nous avons deux choix:ou nous achetons des armes pour tuer les pauvres ou nous produisons plus de nourritures.C'est vraiment inquietant

"Plusieurs facteurs se conjuguent. L’augmentation de la demande, la stagnation de l’offre et les coûts croissants du transport maritime"

Ajoutez la corruption à cette phrase et l'on comprend aisement pourquoi les haitiens sont obligés de manger de l'argile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptySam 16 Fév 2008 - 13:31

À l’aube du XXIe siècle, l’agriculture est donc redevenue un problème majeur pour l’humanité.

On avait prévu ce début de crise devant aboutir a de grandes famines d'ici 2030, ceci depuis les années 60 par les protagonistes de la révolution verte si rien n'était fait pour fréner la croissance démographique et augmenter la production dans les pays du tiers-monde ou cette croissance est plus rapide.

Comme il y avait surproduction dans les pays développés les économistes des instances internationales ont fait la sourde oreille plus interressés a trouver un marché ou 'Dumper' leurs surplus que des conséquence socio-économiques de leurs politiques sur les pays fragiles.

Le seuil de non-retour est déja franchi par haiti qui se trouve confronté a une crise environmentale avec moins de 5% de couverture forestière. La seule solution serait d'après moi une reconquète intelligente de nos mornes avec une agriculture intensive de produits a haute valeur ajoutée incluant la transformation et creéant des millions d'emplois(i.e. fruits et légumes pour l'exportation), combinés avec un remenbrement des terres des plaines pour la production intensive des céréales et vivres pour la consommation locale (sécurité alimentaire oblije) justifiant d'énormes investissement productifs respectueux de l'environnement et la protection des bassins versants soutenables a long terme comme la culture en terrasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptySam 16 Fév 2008 - 21:13

Men sam tap Palé ta Bazin répétél

Marc Louis Bazin, dans la livraison du
vendredi 8 février 2008 de sa chronique « Des Idées pour l'action »
parue dans les colonnes du journal Le Nouvelliste, souligne pour sa
part que : «... Si on veut améliorer les conditions de vie de la
population, il ne suffit pas de dire « relancer la production nationale
», mais il faut assigner à la politique agricole de nouveaux objectifs,
une vision nouvelle et les moyens appropriés. Si les choses devaient
rester en l'état, si le flou de la politique agricole, son manque de
leadership et son peu de poids dans la politique du gouvernement
devaient persister, relancer la production nationale ne serait qu'un
slogan sans base véritable et sans effet. »

Qualifiant de
lapidaire et réductrice la formule du Premier ministre Jacques-Edouard
Alexis qui lie la baisse des prix de produits de première nécessité à
la relance de la production nationale, M. Bazin met en garde contre les
risques d'échec, d'atermoiements et d'éternels recommencements de cette
manière de voir et de faire.

Le chroniquer, pointilleux sur les
bords, estime qu'il est impropre de parler de relance de la production
nationale. Ce dont il s'agit, c'est de faire remonter la pente à une
voiture qui a dégringolé et qui, depuis 20 ans, est au fond du ravin.
Dans les années 80, le secteur agricole contribuait pour 50% au PIB.
Aujourd'hui, 30%. Les exportations agricoles qui représentaient 30% des
exportations totales en 1984, aujourd'hui n'en représentent pas plus
que 6.3% à cause du manque d'investissements dans les infrastructures,
les désastres naturels, l'instabilité politique, l'utilisation
anarchique des sols, la libéralisation du commerce sans préparation et
sans accompagnement; le secteur rural a vu s'éroder une grande partie
de sa capacité à contribuer substantiellement à l'augmentation du
produit national », explique M. Bazin.

Marc Bazin, prônant une
redéfinition des tâches et une réorganisation du ministère de
l'Agriculture dont le budget d'investissement ne dépasse pas 5 % de son
budget, mise sur la vision et sur le leadership du Président de la
République pour renverser la vapeur dans l'intérêt du pays. Depuis son
retour aux affaires, en juin 2006, la convocation du 21 février sera la
première interpellation de Jacques Edouard Alexis.

Dans son
énoncé de politique générale, cet agronome et professeur à l'université
qui a déjà occupé les fonctions de Premier ministre, de ministre
l'intérieur et celui de l'éducation nationale, avait promis au pays un
nouveau départ, grâce à la modernisation de l'Etat, à la création de
richesses par l'investissement privé pour garantir la paix des rues et
des foyers.

Roberson Alphonse
robersonalphonse@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptySam 16 Fév 2008 - 22:01

Je n'aime pas les critiques demagogiques des politiciens haitiens.Dire que la declaration du Premier Minstre est lapidaire et reductrice ne veut rien dire.C'est une verité incontournable:La baisse des prix de produits de permière necessité depend de la relance de la production nationale.Cependant il faut creer les moyens de sa politique.Quand on ne peut pas tout faire a la fois ;on fait ce qui est essentiel.

L'essentiel pour le moment est d'alleger cette misere qui deprime les haitiens.Toutes les ressources du pays doivent etre acheminées vers les Ministeres qui peuvent creer plus de biens et de services.Le budget du Ministere de l'agriculture doit augmenter pour permettre d'encadrer les cultivateurs pour un rendement maximum de la production agricole.Il faut creer divers "ODVA" a travers les 10 departements geographiques du pays.Cette agriculture de houes et de pics doit etre modernisée pour pouvoir nourrir les 9 millions d'haitiens.

le Ministere de l'economie et des finances doit creer une vraie banque de credits pour nos agriculteurs ou ils pourraient contacter des emprunts à un taux inferieur a celui du marché des capitaux.les agronomes de Damiens ne doivent pas etre des bureaucrates qui se contentent de se presenter a neuf heures du matin au bureau et repartir à 14:00 heures.Chaque haitien doit travailler au moin dix heures par jour.

Le President et le Premier Ministre doivent donner l'exemple en exploitant une association agricole comme les frères Castro l'avaient fait dans les champs de canne à sucre à Cuba.J'aurais bien applaudi le president de la republique sur son tracteur en train de labourer son champs,N'est-ce pas Monsieur le President;on ne pourra pas dire que vous faites de la demagogie puisque c'est votre metier.

Pourquoi ne pas conceder des terres de l'etat a l'agronome Louis Dejoie ou il pourra embaucher plus de cultivateurs pour augmenter la producion de ses poulaillers.Tous ces jeunes agronomes qui font de la grève devant les bureaux duMinistere de l'agriculture pourquoi ne pas les conceder des terres de l'etat et une ligne de credit ou ils pourront execer leur metier?je suis pret a investir une petite somme dans une Compagnie comme Tyson Food?On doit leur apprendre qu'ils ne doivent pas dependre toujours de l'etat.Ils ont les connaissances requises pour etre des entrepreneurs ;alors il faut leur montrer le chemin en les encourageant à former leurs propres entreprises.

C'est une carence dans la formation de notre jeunesse.Nous dependons trop du gouvernement.Il faut creer plus d'entrepreneurs en haiti.Les jeunes ne doivent pas attendre des sinecures de l'administration publique;ils doivent se debrouiller pour former des cooperatives en s'associant.Ils doivent prendre l'exemple des jeunes entrepreneurs americians qui ont crée des compagnies comme Google ,Microsoft de Bill Gates et Apple de Steve Jobs.Voila ce que veut dire etre un intellectuel :c'est utiliser son intelligence pour l'amelioration de la vie des citoyens.

Marc bazin et son frère seraient plus utiles au pays s'ils aident à la formation d'une bourse haitienne ou une banque d'investissements."la critique est aisée ,mais l'art est difficile".Mr. Marc bazin n'est pas sans reproches dans cette catatrophe.


Dernière édition par le Sam 16 Fév 2008 - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptySam 16 Fév 2008 - 22:21

Citation :
Pourquoi ne pas conceder des terres de l'etat a l'agronome Louis Dejoie ou il pourra embaucher plus de cultivateurs pour augmenter la producion de ses poulaillers

J'ai un ami qui a soumis un projet à Monsieur le secretaire d'état haitien lors du forum haitien à Montréal les 2 et 3 octobre 2007 . J'ai été témoin de la rencontre puisque c'est moi qui avais demandé à un fonctionnaire canadien de planifier la rencontre. Wou konnen ayisien renmen wè etrangè, une chance que j'y avais pensé car quand nous sommes presentés devant la delegation haitienne , elle a dit que nous n'avions pas de rendez-vous. Elle voulait pas nous rencontrer et c'est alors que mon contact canadien leur a dit : qu'ils sont avec moi .Vous savez quoi ce monsieur n'a jamais fait de suivi et pourtant il nous avait demontré son intérêt à ce projet.

Je pense que les gens en Haiti ne sont pas des professionnels. Nous avons présenté ce projet à un autre gouvernement d'un autre petit pays . Je dois vous dire que C'est avec respect et professionnaliste qu'ils ont accueilli notre projet et ils nous envoient des courriels, ils nous téléphonent à tous les deux jours pour nous tenir au courant de l'évolution de dossier. Voyez-vous c'est le contraire d'haiti ou nous mêmes avions tenté d'entrer en contact ce bluffeur de secretaire d'État haitien. C'est vraiment choquant.

Désolé, comparativement à Haiti, les autorités de ce petit pays sont meiux organisés, respectueux des gens, sont des professionnels... Bref, pito mwen pa di sam ta di an.

PS: C'était un projet d'agriculture...

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti


Dernière édition par le Dim 17 Fév 2008 - 6:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptySam 16 Fév 2008 - 22:29

Non il ne faut pas hesiter ;appelons les inutiles ,les incompetents par leurs noms.C'en est assez. Il y a des gens qui peuvent mieux diriger les Ministères avec plus de dynamisme et de savoir faire.Que le premier Ministre fasse un nettoyage au gouvernement."yes we can" que les indolents vident les Ministères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptySam 16 Fév 2008 - 22:31

Marc Henry,

vous avez parfaitement raison, j'ai eu une experience similaire aussi. voici ce qu'il en coute de laisser la politique et les affaires de la nation a des rigolos, des amateurs et des mercenaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde EmptySam 16 Fév 2008 - 22:39

Il faut dire que même sous le gouvernement de Jean Claude Duvalier que les ministres n"étaient pas des professionnels non plus quoi qu'en disent certaines personnes sur un autre site. Mwen paka konprann konporteman sa ...

Voici un exemple concret,
Un fonctionnaire canadien a pris rendez-vous avec un ministre, c'était en 1979. Ce canadien s'occupait du projet DRIPP à Petit Goave . Figurez-vous ; ce fonctionnaire a pris rendez-vous avec le ministre à 13 heures . C'était un jeudi. La délégation canadienne se présentait à l'heure. Le secretaire du Ministre a annoncé aux canadiens que le ministre était déjà parti et ne reviendrait pas avant lundi matin. Les canadiens lui ont dit mais nous avons confirmé le rendez-vous ce matin avec le ministre... Comprendre qui pourra ! se manke respect ak moun e poutan se ede yo vinn ede populasyon la an. C'est la même chose qui continue en 2000. C'est une mentalité. C'est une culture d'organisation ou de desorganisation ...haitienne. J'ai plein de petits anecdotes comme ça à partager avec vous au forumhaiti. C'est un rendez-vous. fok nou pale bagay sa yo .

Vous comprendrez bien pourquoi les haitiens sont si pauvres ! Ces haitiens n'ont aucun respect pour les gens d'où Haiti a perdu des miliers de projets qui auraient pu aider au développement d'Haiti.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Contenu sponsorisé




Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty
MessageSujet: Re: Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde   Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Les multinationales dans le monde
» [Terminé] Rien dans ce monde n’arrive par hasard || Anubis
» poemes et citations:un peu de finesse dans ce monde de brute
» [test] Quel aurait-été votre métier dans le monde des sorciers ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: