Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 49
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS Empty
MessageSujet: DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS   DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS EmptyMer 20 Fév 2008 - 20:17

Discours du premier ministre jacques-edouard alexis
a l’occasion du colloque intersectoriel
sur le tourisme en haiti


Hôtel Montana, le 20 février 2008





Monsieur le Ministre du Tourisme,

Sénateur Jean Michel Clérier, Président de la Commission Tourisme,

Honorables Sénateurs,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations de la Coopération Internationale,

Monsieur l’Ambassadeur

Mesdames, Messieurs les Membres du Bicentenaire,

Mesdames et Messieurs les Opérateurs du secteur tourisme,

Mesdames et Messieurs les Cadres et Fonctionnaires du Gouvernement,

Mesdames, Messieurs,



En participant, ce matin, à l’ouverture de cet important colloque, il m’est difficile d’échapper au souvenir de la période glorieuse du tourisme national. Vous conviendrez aisément avec moi qu’il s’avère impossible de ne pas évoquer, avec une teinte de nostalgie, la splendeur qui a marqué le démarrage fulgurant de ce secteur dans notre pays, immédiatement après la seconde guerre mondiale. Comment en effet pourrait-on parler de Tourisme en Haïti sans se référer à l’Exposition Internationale du Bicentenaire de la fondation de la ville de Port-au-Prince et l’effort colossal de mise en valeur collective de notre patrimoine culturel ! Il s’agit indéniablement d’un moment impérissable dans la mémoire collective nationale. Il s’agit également d’un exemple stimulant de Tèt Ansanm, et d’une source d’inspiration, aussi bien pour le peuple haïtien que pour ses dirigeants. De ce point de vue, la relance du tourisme dans notre pays devra constituer une démarche d’affirmation et de consolidation de la société haïtienne toute entière.



Mesdames, Messieurs,



La stratégie de développement national définit par mon Gouvernement place le tourisme parmi les plus importantes priorités. L’action gouvernementale, en effet, est articulée autour de deux axes principaux, en l’occurrence la croissance économique et la réduction de la pauvreté. Ainsi donc, notre Document de Stratégie Nationale pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (DSNCRP) définit le tourisme comme pilier majeur du développement de notre pays ; il constitue l’un des huit grands chantiers annoncés par le Président René Préval à l’été 2006. Parmi les multiples raisons qui conditionnent un tel choix, je me contente de mentionner l’infinie variété de nos terroirs et la diversité proverbiale de notre culture.






Mesdames, Messieurs,



Notre patrimoine représente la plus importante ressource pour l’essor et le développement de notre pays. Il convient donc de nous évertuer, une fois de plus, à mettre en valeur le fabuleux potentiel dont nous disposons à ce chapitre. Nonobstant les péripéties qui ont ponctué le déclin du secteur, le tourisme demeure l’un des principaux vecteurs pour la modernisation de notre pays. Sur cette base, nous nous efforçons d’optimiser les investissements consentis dans les autres secteurs, notamment ceux des Travaux publics, de l’Agriculture et de l’Environnement. Dans cette ligne, les diverses composantes de l’Etat devront s’atteler à surmonter les obstacles liés à la compartimentation de l’appareil institutionnel national. Les activités liées au secteur touristique débordent très largement les limites administratives du seul Ministère concerné. Nous tâchons d’y associer le Parlement, les Collectivités Territoriales, le Secteur privé et les diverses composantes de la Société civile. Il en découle l’impératif de raisonner désormais sur un mode transversal et même intégré. L’exploitation du secteur commande en effet d’en arriver à une mobilisation de toutes les forces vives de la nation.



Chers Amis, Mesdames, Messieurs,



Notre affirmation sur la scène mondiale devra s’opérer en affichant de manière judicieuse et résolue nos caractéristiques distinctives. Il ne saurait être autrement ; car, tout compte fait, notre développement sera basé sur le socle de notre culture. Par la promotion de nos ressources patrimoniales, qui souvent se confondent avec nos traits identitaires, nous nous ingénions à assurer la galvanisation de tous les segments et couches de notre société. Ce faisant, il nous sera possible, une fois de plus, de libérer nos potentialités insoupçonnées et de susciter l’émerveillement à la grandeur de la planète, comme nos ancêtres l’ont fait à une autre époque, avec d’autres moyens et pour des fins différentes.



Nous nourrissons une confiance absolue dans notre capacité à redevenir une destination touristique de première importance sur la scène régionale et mondiale.



Mesdames, Messieurs,



La mise en valeur de notre secteur touristique ne manquera pas de conférer une place de choix aux nationaux en suscitant en engouement pour la pratique du tourisme local. Une telle approche permettra sans conteste aux diverses composantes de la population, les ruraux comme les urbains notamment, de découvrir réciproquement leur environnement respectif et de nouer des relations mutuellement enrichissantes, tout en se vouant réciproquement un profond respect. Le tourisme local, en plus de sa dimension proprement économique, permettra d’édifier une passerelle permettant d’assurer un inter échange entre les divers membres et couches de notre société. De la sorte, il contribuera à réduire, voire éliminer, les disparités séculaires qui nous ont provoqué tant d’incompréhensions et de tragédies dans notre histoire. Une expérience très encourageante de tourisme rural est actuellement en cours dans une des régions du pays.



De telles pratiques tâcheront de mettre à profit les riches traditions des communautés périphériques. Elles devront être intégrées aux schémas directeurs à retenir dans le cadre de la mise au point d’une politique nationale d’aménagement du territoire. A cet égard, il convient de rappeler que l’aménagement du territoire est d’abord et avant tout un aménagement des mentalités. Par un tel volet de notre politique touristique, il peut s’avérer possible de contribuer à une substantielle amélioration des conditions de vie des communautés du pays profond, relégué au statut d’arrière pays.



D’un autre côté, la concrétisation de l’impératif constitutionnel de la décentralisation est appelée à conférer une nouvelle dimension à la politique touristique nationale. Dans cette ligne, les communautés locales deviendront de véritables acteurs auxquels il importe de fournir les moyens leur permettant d’assumer un plein épanouissement. Je vous invite donc à accorder dans vos discussions et réflexions une large place à la population des régions ciblées pour accueillir des projets touristiques. Trop longtemps, les communautés du « pays en dehors » ont été marginalisées et laissées pour compte. Elles devront accéder à une juste part des bénéfices que va générer l’essor de l’industrie touristique. Nous devrons nous évertuer à pratiquer une approche à la fois participative et équitable.



Par ailleurs, le développement de la filière touristique ne devra en aucun cas laisser de côté les compatriotes vivant en dehors des frontières nationales. Ils constituent une importante clientèle, en plus de représenter un bassin non négligeable d’investisseurs susceptibles de contribuer à la renaissance du secteur. De même, il conviendra d’effectuer la promotion de notre produit touristique auprès des nations avec lesquelles nous avons développé de puissantes affinités idéologiques et historiques. De nombreux peuples dans le monde se souviennent qu’Haïti constitue « le lieu où, pour la première fois, la négritude s’est mise debout », pour répéter la magnifique formule d’Aimé Césaire. Il n’y a aucune raison qui nous empêche de faire de notre pays un espace susceptible d’attirer toute la clientèle internationale des Pèlerins de la Liberté et des droits de l’Homme. Haïti dispose aujourd’hui de l’opportunité de transformer les forts qui ont servi à la libérer et à la protéger en musées, donc en lieux d’histoire et de mémoire à la fois pour elle-même et pour l’humanité toute entière.



Mesdames, Messieurs,



Je nourris la conviction profonde que vos travaux constitueront une précieuse contribution à la démarche gouvernementale. Plus particulièrement, ils aideront le Ministère du Tourisme à parachever son action.



Au nom du Gouvernement, au nom du Président de la République, je vous en sais infiniment gré, et il m’est infiniment agréable de déclarer ouvertes les journées-débats du Colloque inter sectoriel sur le Tourisme en Haïti.



Bonne besogne et merci de votre attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS Empty
MessageSujet: Re: DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS   DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS EmptyMer 20 Fév 2008 - 22:17

Nou Bouké Tandé Diskou vid sila yo!!

Kilè ma tandé gen 7 chantié lotèl nan 7 zone touristik cibles.

Kilè ma tandé gouvèlman an mété an chantié 7 circuit touristik, avec formation guides, sékirité limiè têt kalé 24-24, haltes routiè ak twalèt, renovation site yo, credit pou ti komès ki sou circuit ya pou amélioré kapasité yo, fè propté etc...
Kilè ma tandé Minitè kilti ap bay sibvention a atis ak lot intervenants tankou historien sociologues etc.. pou créé kontenu pou mété an valè sites ki sou rézeau a..

Kilè ma wè sou TV ou sou yon gwo pannou piblicitè yon commercial ki bay yon lot imaj ki ka attiré Touris.

Sa pa pran si telman anpil non, Dayè yo dim Dany té gen yon panneau géant Miami...Si dany ka fèl mwen pa kwè yon gouvèlman Jokè ak Joksibrin mété ak opératè lokal yo panka fèl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DISCOURS DU PREMIER MINISTRE JACQUES-EDOUARD ALEXIS
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» Le premier ministre Alexis improvise un plan contre la vie chère...
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: