Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM   Sam 21 Oct 2006 - 19:44

Notre pays saura-t-il tirer ses marrons du feu ?


A mesure que le processus de réintégration d'Haïti à la Caricom se profile, les retombées positives d'une telle initiative ne sont pas du tout évidentes pour la plupart des analystes. La question a été une nouvelle fois posée après la visite d'une délégation de la Caricom dans le pays, mercredi dernier. Pour l'économiste Jean Claude Paulvin, l'intégration d'Haïti au marché commun de la Caraïbe risque cependant de profiter surtout aux autres.

« Nous vivons dans un monde de plus en plus globalisé, continentalisé, régionalisé, un monde soumis aux principes de l'intégration et de la mondialisation. Dans de pareilles conditions, il n'est pas question pour Haïti de vivre en autarcie et ne pas tenir compte de ses voisins. L'intégration d'Haïti à la Caricom ne doit plus faire l'objet de discussion. C'est définitivement un fait indiscutable. » Tel est le point de vue de l'économiste haïtien Jean Claude Paulvin à propos de la réintégration d'Haïti à la Caricom, devenue effective depuis la 28e conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'organisation régionale, tenue en juillet 2006 à St Kitts.

« Maintenant la grande question, c'est de savoir comment les gouvernements vont s'y prendre pour qu'Haïti puisse s'intégrer véritablement à tous les niveaux à la Caricom ? » s'interroge le président de l'Association haïtienne des économistes (AHE), Jean Claude Paulvin. Ce dernier, qui est aussi PDG de la firme ECOSOF, croit que sur le plan politique, l'intégration de notre pays peut se révéler d'une certaine importance non seulement pour Haïti mais aussi pour toute la communauté caribéenne.

Forte de sa population de plus de huit millions d'habitants, Haïti peut peser très lourd dans la balance, au profit des Etats de la Caricom, dans les négociations avec les pays du nord, notamment les Etats-Unis, le Canada et les autres pays de l'OEA, pense l'économiste, qui admet que les avantages de cette intégration sur le plan économique vont tout d'abord profiter aux autres pays de la Caricom.

Cela s'explique, selon lui, par le fait qu'Haïti n'a pas grand-chose à offrir en terme de production commerciale, hormis sa force de travail constituée de 4,5 millions de personnes. Dans ce cas, il ne peut que se contenter pour le moment d'être un marché où les pays de la Caricom peuvent écouler leurs produits.

Haïti devra faire beaucoup d'efforts pour être plus productif et bénéficier sur le plan économique de sa participation à la Caricom. L'économiste propose que des investissements massifs soient consentis au niveau des infrastructures économiques et sociales afin de renforcer la capacité productive du pays. Cela lui permettra de profiter de ses avantages comparatifs et de concurrencer les partenaires de la région sur les marchés internationaux avec des produits viables.

Le tourisme qui représente l'un des principaux atouts d'Haïti est tellement sous-développé que même des jumelages avec les pays voisins, qui nous permettraient de bénéficier des retombées de ce secteur si florissant dans la région, ne sont pas envisageables. Du point de vue institutionnel, Haïti doit prendre des mesures pour mettre des structures en place en vue d'arriver à l'opérationnalisation du processus d'intégration, indique le dirigeant d'ECOSOF, qui intervenait ce vendredi sur Radio Métropole.

Le système de tarification en place en Haïti et celui utilisé au niveau du marché commun de la Caricom ont été également mis en relief. Dans le cadre de l'intégration, on doit trouver un moyen de standardiser ou d'harmoniser ces deux systèmes de façon qu'Haïti, en intégrant la Caricom, ne devienne pas un boulet pour ce marché qui a des taux de tarification de l'ordre de 30 à 40%. En Haïti, ces taux sont pratiquement nuls, notamment dans le cadre des négociations avec les institutions de Breton Wood (le FMI et la BM).

Ce que nous pouvons offrir

Jean Claude Paulvin pense qu'avant tout processus de commercialisation, Haïti doit d'abord essayer d'établir des coopérations au niveau des chambres de commerce des différents pays pour voir comment ils peuvent échanger et quels sont les produits potentiels d'échange qui ne sauraient pas affectés par ce problème de tarification.

Deuxièmement, concernant les produits à encourager sur le marché de la Caricom, Paulvin énumère l'artisanat, les produits touristiques et aussi les services professionnels qui peuvent entrer dans le cadre des coopérations et des échanges. Le support et la promotion active du gouvernement haïtien s'avèrent indispensables pour que ces échanges puissent s'établir.

En conclusion, Jean Claude Paulvin estime que « Haïti n'est pas en mesure de mettre sur le marché international aucun bien ou produit. » Car, dit-il, pour offrir des biens, il faut les produire. Pour les produire, il faut des entreprises et pour avoir des entreprises il faut avoir une politique pour les dynamiser. Tout ceci n'a pas encore été fait et ne semble pas être encore une préoccupation pour le pays. Il faut donc que cela change pour qu'on puisse parler d'intégration économique aux marchés internationaux.

Une délégation de la Caricom conduite par son président, le premier ministre de Saint Kitts, Denzel Douglas, a effectué une visite à Port-au-Prince le mercredi 18 octobre. La mission consistait à évaluer les pistes de coopération de la Caricom en vue de favoriser le développement d'Haïti et faciliter la création d'un bureau de la Caricom dans le pays.

Cyprien L. Gary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5814
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM   Dim 22 Oct 2006 - 16:06

Je regrette que monsieur Jean Claude Paulvin n'a pas eu le temps d 'élaborer sur l'ancien projet de la ZLéa (Zone de Libre -échange des Amériques. En effet, dans la déclaration de principes et le plan d'action du Sommet du Québec . On avait posé la question sur la capacité de ces économies de petite taille d'intégrer le marché des amériques. C'est pourquoi on avait divisé les économies de la région en blocs. Évidemment, ce débat est loin d'être nouveau en Haïti. L'honorable Marc Bazin en avait commencé à parler dès la chute du président Duvalier. Il a été l'un des premiers politiciens à en faire une priorité dans son programme politique et économique de (MIDH). Vous vous souvenez du projet Du Bassin des caraïbes du président Ronald Reagan . Marc Bazin voulait non seulement incorporer le marché du bassin des CARAIBES. Il a surtout voulu faire d’Haïti le dragon des caraibes. Des discours me diriez-vous mais une chose est certaine, Bazin en faisait la promotion en 1986-87. Je me rappelle bien de son exposé à l’Université du Québec à Montréal.

Tout compte fait, ça fait plus de 20 ans que l’on parle d’intégrer Haïti dans ce marché. C’est vraiment triste de constater que nous ne sommes pas encore prêts pour profiter des opportunités que le marché pourrait offrir aux haïtiens. Enfin , si Marc Bazin avait été élu en 1987, Haïti aurait déjà été un membre actif à profiter de toutes les opportunités du marché de la Caricom .

Ce qu’il faut faire aujourd’hui c’est d’abord de fixer un objectif clair afin de bénéficier de périodes de transition pour intégrer pleinement le marché de la Caricom et surtout de demander à la Caricom une assistance technique pour favoriser notre transition vers ce marché qui est la seule porte ouverte pour Haiti si nous , Haitiens voulons concurrencer les produits des autres pays en Amérique . Enfin , ce n'est pas pour rien qu'on a crée le marché du bassin des caraibes. Ce n'est pas pour rien qu'il y a des blocs économiques en amérique...

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti


Dernière édition par le Dim 22 Oct 2006 - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Re: Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM   Dim 22 Oct 2006 - 16:21

Marc Henri,

Avec des "si", il y a bien des choses que l'on aurait faites en Haiti.

Mais, nous vivons 20 ans d'instabilites et de non-continuite de l'Etat auxquels il faut mettre fin.

Il est certain pour le gouvernement et la classe des affaires ont des devoirs a faire en vue d'assurer l'integration d'Haiti dans la communaute economique des Caraibes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon Ayiti
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 272
Localisation : Chibougamo
Opinion politique : pèlin tet
Loisirs : Boxe
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM   Dim 22 Oct 2006 - 22:33

Si Duvalier n'était pas mort en 71
Si Baby Doc n'avait pas que 18 ans
Si Lafontant n'avait pas été exilé
Si Prosper Avril n'était pas contre Lafontant
Si Namphy n'avait pas déchouké Manigat
Si Avril n'avait pas renversé Namphy II
Si Cedras N'était pas un putchiste
Si Georges Bush n'avait pas été élu
Si Hugo Chavez n,avait pas boycotté la ZLÉA
Si Duvalier était un Castro Fidel
Si Haiti était prête pour integrer la Caricom
Si l'Armée d'Haiti était là
Si en 1956, les officiers de l'aviation, Fort Dimanche et marine Haitienne avaient attaqué les soldats noirs des Casernes Dessalines.
Si Dessalines avait vecu plus longtemps
Si ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Re: Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM   Mer 25 Oct 2006 - 18:53

Haïti – CARICOM : Pour une réintégration réfléchie

P-au-P, 25 Oct. 06 [AlterPresse]
--- La réintégration effective d’Haïti au sein de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) continue de faire des vagues au sein des différents secteurs de la société haïtienne, qui peinent à comprendre les exigences faites au pays par l’organisation régionale, selon les informations parvenues à l’agence en ligne AlterPresse.

Des économistes, comme le professeur Fritz Deshommes, pensent que les autorités haïtiennes devraient être prudents quant il s’agit de prendre des décisions engageant l’avenir du pays.

Selon Deshommes, Haïti ne doit accepter aucun programme qui ne tient pas compte de la réalité du pays.

Sans être pessimiste, le professeur Fritz Deshommes estime normal qu’Haïti fasse partie de cette organisation qui regroupe une dizaine de pays des Caraïbes.

« C’est un fait normal, parce qu’Haïti ne peut pas être isolée des Caraïbes », affirme le professeur Deshommes.

Cependant, le vice-recteur de l’Université d’État d’Haïti indique que cette nation devrait déterminer ses avantages comparatifs en vue d’aboutir à une intégration sérieuse et calculée.

« Il y a beaucoup de créneaux que nous pouvons utiliser pour arriver à une bonne intégration dans les Caraïbes », dit le professeur Deshommes.

Selon l’économiste haïtien, Haïti pourrait avoir le leadership du marché commun caribéen, si elle disposait d’un produit qu’on ne retrouve pas dans les autres États membres de la CARICOM.

A titre d’exemple, Fritz Deshommes cite le secteur artisanal qui pourrait aider le pays à avoir une place de premier plan dans la zone.

Le 19 octobre 2006, la CARICOM a conditionné l’intégration effective d’Haïti dans son marché unique à l’adoption d’une grille tarifaire, alignée sur celle déjà en vigueur dans les autres pays de la communauté et facilitant le libre échange commercial entre les États membres.

Rien n’a été tiré au clair, aux termes d’un séjour de deux délégations de l’organisation régionale, à Port-au-Prince.

Les membres de ces délégations, dont des experts du Caribean Regional Negociation Machinery, s’étaient entretenus avec les autorités haïtiennes autour des mécanismes de négociations avec l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et la Zone de Libre Échange des Amérique, aux fins d’harmoniser les positions d’Haïti et celles de la CARICOM.

La réouverture du bureau de la CARICOM en Haïti et la nomination d’un représentant qui parle Anglais, Français et Créole, ainsi que l’amélioration des politiques migratoires entre les États membres, ont été récemment discutés à Port-au-Prince lors de ce séjour.

En juillet 2006, Haïti a été réadmise à la CARICOM lors de la 28e conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’organisation régionale qui se déroulait à St Kitts & Nevis.

Les relations d’Haïti avec la CARICOM s’étaient détériorées durant les événements ayant conduit à la chute du régime Lavalas de Jean-Bertrand Aristide en février 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM   

Revenir en haut Aller en bas
 
Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» Haiti en Marche: Qu'est-ce que les Etats-Unis ont contre nous?
» Haiti en Marche: Neo-liberalisme - Ouvrier haïtien: le grand perdant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: