Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Mer 9 Avr 2008 - 0:16

Le mardi 08 avr 2008



Obama, le préféré des Canadiens

Presse Canadienne

Ottawa

Ce n'est pas parce que Barack Obama veut renégocier l'accord de libre-échange nord-américain (ALENA) - un pilier de l'économie nationale - que les Canadiens l'apprécient moins. Bien au contraire: le candidat démocrate n'a jamais été aussi populaire au Canada.

C'est ce que révèle un sondage du cabinet Harris-Decima qui place M. Obama loin devant sa rivale démocrate Hillary Clinton et son vis-à-vis conservateur John McCain.

Trente-neuf pour cent des Canadiens interrogés accordent leur préférence à M. Obama, 30 pour cent à Mme Clinton et 8 pour cent à M. McCain. Il s'agit d'un renversement de tendance par rapport au mois de janvier lorsque Mme Clinton se trouvait 11 points devant son rival démocrate.

M. Obama arrive en tête dans toutes les tranches d'âges et notamment chez les jeunes puisque 54 pour cent des moins de 25 ans déclarent le supporter ( 27 pour cent pour Mme Clinton).

Il prend la première place auprès des répondants masculins (44 pour cent contre 25 pour cent pour Mme Clinton), ainsi qu'auprès des Canadiennes (un point devant Mme Clinton).

Lorsqu'on leur demande qui, selon eux, gagnera la course à la Maison-Blanche, 44 pour cent des Canadiens donnent M. Obama vainqueur, suivi par John McCain (19 pour cent) et Hillary Clinton (17 pour cent).

La situation contraste fortement avec celle qui prévaut aux États-Unis où, selon les sondages, les trois candidats évoluent dans un mouchoir de poche.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti


Dernière édition par Marc-Henry le Jeu 17 Avr 2008 - 0:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Lun 14 Avr 2008 - 10:09

Let us talk about what could be a very important primary in the U.S next week.What do you think about the latest Barack Obama's controversial remark.Senator Clinton who decides to fight until the last round accuses his opponent of being elitist because Senator Obama said :people in small towns are bitter about their economic situation;they react to their curse by embrassing religion or guns.Is it being elitist to tell it like it is?Is Obama the first person who says that religion is the opium of the poors?

I can understand Senator Cinton's furor to win her last important battle of her career.But she and her husband who discredited himself more during his wife's bid for the presidency should be more elegant in this fight.Nobody can blame her for defending her right to pursue the presidency of her country ,but by liying and be too condescending to Senator Obama she risks of alienating a lot of black people.It's one thing to fight and win according to the rules,but by being overly agressive and mischievous she risks to loose the votes of not only the blacks and some progressive hispanics,but also the young white and independents.

As one reporter puts it:"A Yale multimillionaire Lawyer accusing a Havard multimillionaire lawyer of being elitist."Who she is kidding? I think at this stage of the primaries both candidates should concentrate on Senator Mac Cain instead of fighting these last rounds of a fight that is already won.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Mer 16 Avr 2008 - 23:06

Que pensez-vous du debat entre le Senateur Clinton et Obama de ce soir?S'il faut designer un gagnant c'est bien Hilary.Obama a l'air fatigué et desinterressé.J'avais dit tout au debut de cette campagne ;mon problème est l'eligibilité d'Obama .On m'avait repondu qu'il vaincra facilement ses detracteurs.Je ne suis pas si sure après cette revelation de ce soir Ou l'on associe Obama à un anarchiste.En tout cas les democrates devront penser serieusement à ces accusations .


Dernière édition par Rodlam Sans Malice le Jeu 17 Avr 2008 - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Jeu 17 Avr 2008 - 0:07

Je pense que la sénatrice Hillary a été très volubile et a fait un bon débat. Obama était moins hâbleur comme d'habitude dans les débats face à Hillary, mais il a fait un bon débat également.
Par ailleurs, je ne pense pas qu'il gardera un tel profil avec MC Cain dans un débat national. Il faut comprendre une chose qu'un débat avec femme c'est assez difficile surtout lorsque cette femme est prête à verser de larmes pour gagner des votes. Je vous assure si Obama gagne l'investiture, ce sera un débat entre homme et ça va va brasser mon ami.

Quand un homme et une femme débattent, il y a deux choses que je constate .1) Ou bien l'homme garde un profil bas . 2)ou bien il hausse le ton pour mettre KO la femme. Dans ce cas, il faut comprendre qu'il n'était pas dans l'intérêt d'Obama d'hausser le ton. Bref, tout le monde a gagné dans ce déabt de ce soir sauf que Hillary a été assez comique...ma foi.


Enfin bref, il faut dire que le format du débat ABC ne permettait pas d’avoir un gagnant. Les questions n’étaient pas assez pertinentes et les animateurs avaient peine à faire sortir les grands enjeux des primaires démocrates.Je crois.

PS: J'ai fait plusieurs débats avec des groupes de femmes et je peux vous dire quand l'homme hausse le ton, la femme a peur. Ne me demandez pas pourquoi ?

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Jeu 17 Avr 2008 - 0:55

J'ai lu des commentaires sur le debat sur un blog.

Les gens avaient l'impression que le debat etait tres en defaveur d'Obama. Il semble qu'on lui posait presqu'uniquement des questions sur Wright, le fait que les gens des petites villes soient "bitter", Rekzo, etc., alors que la senatrice Clinton etait epargne et qu'on n'a fait qu'effleurer ses gaffes comme l'affaire de la Bosnie.

En plus, il semble que l'on n'a quasiment pas aborde les sujets reels d'un ecampagne electorale: economie, sante, emploi, guerre en irak, etc.

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloutou
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 367
Localisation : Aquin
Loisirs : travaille
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le discret

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Jeu 17 Avr 2008 - 3:39

Mezanmi, pran san nou, demokrat, repibliken se menm kout volan an pou Ayiti ak rès mond lan.

Konbyen prezidan demokrat ki pase opouvwa ozetazini?
bon nap dim se pou la premyè fwa swa yon fanm oubyen yon nwa ka rive prezidan;

Eske solisyon pwoblèm Ayiti ak res mond lan se nan men yon nwa li ye? oubyen yon fanm? si nou ta di wi, enben nou pran nan 3 wa.

Mwen panse se pèp sou tout la tè ki pou ini yo, e pouse prezidan premye pisans lan pran responsabilite yo, kel demokrat, repibliken, fanm, ou nwa.


si nou swiv dosye a, nap wè ke pozisyon madanm kliton ak obama sou zafè entènasyonal pa diferan.

Klitonn pa dakò diskite ak kiba paekzanp, paske pou li kiba se yon diktati, se kominis.
Obama li menm dakò pou li diskite, men li ajoute fok ou diskite ak lenmi w'.
donk pou Obama kiba se yon enmi.

Obama poko prezidan li gentan gen yon pakèt peyi ki enmi l': Venezwela, kiba, iran, koredinò. eksetera. li dako poul diskite ak peyi sa yo men antan ke enmi.

bon mpap di plis sak vle konprann ya konprann.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vizyonplusfm.com
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15167
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Jeu 17 Avr 2008 - 8:01

gwotoro a écrit:
J'ai lu des commentaires sur le debat sur un blog.

Les gens avaient l'impression que le debat etait tres en defaveur d'Obama. Il semble qu'on lui posait presqu'uniquement des questions sur Wright, le fait que les gens des petites villes soient "bitter", Rekzo, etc., alors que la senatrice Clinton etait epargne et qu'on n'a fait qu'effleurer ses gaffes comme l'affaire de la Bosnie.

En plus, il semble que l'on n'a quasiment pas aborde les sujets reels d'un ecampagne electorale: economie, sante, emploi, guerre en irak, etc.

Qu'en pensez-vous?

Gwotoro,
Se nou menm ayisyen ou byen sèten de nou ki konprann ke kanpay prezidansyèl fèt sou tèm konsa.
Tout tan mwen tande ayisyen ap di "kote pwogram gouvènman" Entèl.Etazini se pa konsa.

Sitou lan eleksyon jeneral lan ,ou p ap preske tande bagay sa yo ditou.Paske si Repibliken yo ta kite diskisyon konsa fèt,pa gen jan pou ya ta genyen eleksyon an.
Kididonk se preske sou pèsonalite ,sou kilès ki zanmi Entèl,sou kilès ki pi relijye pase lòt elt.
Kididonk si Ekonomi,sante,asirans w ap tann diskite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Jeu 17 Avr 2008 - 8:26

Julien

Je comprends votre point de vue mais on ne peut pas toujours voter un président américain en fonction de sa politique concernant Haiti. Je pense qu'il revient à Haiti de s'ajuster face à l'administration américaine pour se tirer d'affaires. cela étant dit, revenons à nos moutons. Joel a raison de dire que les américians votent en fonction de la personnalité du candidat mais je pense que c'est partout comme ça. Il se peut que ce soit bcp plus marqué aux USA mais c'est pareille partout. La preuve, Les haitiens ont élu Préval non pas pour son programme politique mais parce qu'ils se trouvaient dans Préval(Marasa ça vous dit quelque chose ). En fait, quand vous observez le comportement du président Préval, ça ressemble comme deux goutes d'eau avec les comportements de la collectivité. Menfouben ... Fok nou pa betize non.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Jeu 17 Avr 2008 - 12:21

mwen te trè fache pou jan deba a te dewoule. Mwen sezi de konpotman 2 animatè deba yo.Li te pi sanble youn jijman d'Obama ke youn deba reyelman. yo te mete Obama nan youn posityon pou li selman defann tet li ak moun ke li te asosye avek yo nan vi prive li.

Kouman pou yo kondane youn moun paske li tap travay ak youn moun ki te fè youn zak depi 40 lane.Obama te byen reponn: eske Presidan Clinton pat padone 2 moun ki te manb mouvman anarchist nan ane 70 yo.se ipokrisi press saa ke mwen pa apresye pafwa.

Animatè yo mete youn fanm ki mande Obama poukisa li pa mete youn ti drapo ameriken nan ves li.Obma te dwe mande fanm lan poukisa li pa pose senatè Clinton menm kestyon an tou paske se pa tout ameriken ki mete ti drapo saa nan ves yo.

mwen pa konnen si Obama ap ka pi dynamik nan youn deba ak Mac Cain li genyen kapapsite pou sa.men lè map gade ki jan press la ap fè youn paket afè deta ak sa lot moun ke Obama genyen relatyon ak ap di ou te fè map mande si pep bon anfan saa ap ka distenge pwopagann ak reyalite.Mwen tap li youn atik Georges Will ekri kote li konpare Obama ak Adlai Stevenson ki te kandida pati demokrat la an 2 fwa men ki pa janm reyisi.Atik saa se youn komantè de etiket "elitist " la ke Hillary kole sou Obama pou komante ke li te fè konsernan reyaktyon popilatyon ti vil ak kriz ekonomik kote li di yo refijye yo swa nan legliz ou byen nan achte zam ou byen nan blame lot moun ,ki se youn verite.Pwiske Hilary pa ka mete etiket liberal sou obama li pale de elitist;komsi Hilary ki te fè kanpay pou Goldwater li se youn populist.

mwen rekonet dwa Hilary pou li lite pou sa li vle ,men li pa ase onet pou mwen.Obama pa janm relate bagay ajans voyaj ki te fet sou gouvenman Clinton lan kote yo te akise hilary de nepotism.li pa janm relate lan mò ansyen menaj hilary ki te nan mezon blanch lan kote te genyen dout se touye li te touye tet li.Mwen dakò ak fanm ki di Obama te dwe ekri youn liv pou aprann politisyen bonn manyè.

Bon youn moun ki di ke nou pa dwe enterese nan politik ameriken se youn moun ki ap dòmi,tout moun konnen depi Eta Zuni touse ayiti pran nemoni.alò si nou pa enterese nan politik ameriken ki konserne tout limanite nan poitik ki les pou nou enterese.Menm valè lajan ayisyen an depann de sa ke diaspora voye an ayiti ,tou tan genyen plis chomaj o Zeta Zuni tou tan minorite yo soufri plis .yè map gade konbyen meksiken yap arete nan youn paket faktori tout kote kom ilegl . eske ou konnen konbyen lajan ke ekonomi meksiken yan pèdi a koz de moun sa yo ke yo refoule.Konstriktyon a youn pwen mò tout kote koulyè ya o Zeta Zuni eske youn moun ka konnen konbyen ayisyen, jamayiken, trinidadyen dominiken , ki perdi travay yo nan indistri konstriktyon an.Lè genyen resesyon o Zeta Zuni se depresyon ki genyen nan lot peyi yo ;an ayiti li menm se pa pale manman pitit se mare vant nou sere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Jeu 17 Avr 2008 - 16:13

Friends --

Did you see the debate last night?

If you did, you saw more gotcha politics and distractions than questions about the pressing issues affecting our country.

In fact, it took more than 45 minutes before Barack was asked about the economy, health care, or foreign policy.

Regrettably, Senator Clinton seemed all too comfortable with that type of debate. She's running a 100% negative campaign in Pennsylvania, taking every opportunity to make personal and discredited attacks against Senator Obama.

You can send a message that politics doesn't have to be played this way.

Make your first donation today, and someone who's already given will match whatever amount you decide to give. You can double your impact, and you'll even get to see the name and town of the fellow supporter matching your first online gift.

Will you make a $25 donation now?

https://donate.barackobama.com/match


Senator Clinton's false, negative attacks are exactly the kind of say-anything, do-anything politics that the American people are tired of.

That's why polls show that the majority of Americans think she's running the most negative campaign, and 58% of voters do not find her honest or trustworthy.

Barack Obama wants to end the politics of division and distraction in Washington so we can bring about real change for ordinary Americans.

The stakes are too high to play the same old games. More than 1.3 million supporters have responded to Barack's message of change, and with your help we can reach 1.5 million by May 6th.

Make a donation of any amount today, and it will be matched by a previous donor who has pledged to double your impact:

http://my.barackobama.com/match

Thank you for your support,

David

David Plouffe
Campaign Manager
Obama for America
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Jeu 17 Avr 2008 - 22:33

The two reporters who were animating the debate did a poor job,particularly Charles.he was like a prosecutor of Obama.It was a disgrace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Ven 18 Avr 2008 - 16:17

mwen sot pran youn bon nouvel pou Obama .Robert Reich ansyen minis tavay Bill Clinton andose Obama,Yo di menm Sam Nunn andose Obama tou.Lè youn super delege tankou Sam Nunn, youn nan modere nan pati demokrat la andose Obama mwen kwè ke menm si Obama pa genyen 2025 delege poul genyen nominatyon li genyen anpil chans anvan konvantyon pou li genyen plis super dlege ke Hilary.Map rete tann pou mwen wè si Clinton ak patisan li yo pral di ke Robert reich se youn juda tankou yo te di pou bill Richardson paske Robert Reich pi zanmi Clinton yo ke Bill Richardson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Ven 18 Avr 2008 - 18:08

Au rythme où vont les choses en Pennsylvanie, Obama a de fortes chances de battre Hillary en Pennsylvanie. Ann gade

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   Ven 18 Avr 2008 - 20:22

Meme si Obama ne gagne pas la Pensylvanie l'ecart entre les deux candidats ne sera pas aussi grand comme certains sondages l'avaient predit il ya quelques semaines.On predit qu'une victoire du Senateur Hilary avec une marge de 5% ne suffira pas pour lui permettre de rattraper son adversaire au nombre des delegués.

De plus en plus il devient evident la nomination du candidat du parti democrate sera resolue par les Super delegués.Bien que le Senateur Clinton ait un plus grand nombre de superdelegues à present , Obama recoit l'endossement de quelques poids lourds du parti qui pourrait influencer les indecis à la convention à Detroit.

Le problème qui m'inquiète est un schisme au sein du parti democrate.Aura-t-on assez de temps apres cette tumultueuse campagne de soigner les blessures pour unir tous les membres du parti aux fins d'affronter les republicains qui ne manqueront pas de se servir des critiques de Clinton contre Obma ou vice versa?Esperons que les democrates comprendront l'importance de ces elections et qu'ils voteront pour le candidat designé du parti democrate :qu'il soit Obama ou Hilary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Les médias américains et Clinton attaquent Obama pour avoir invoqué l’« amère »   Ven 18 Avr 2008 - 22:12

par Patrick Martin

Mondialisation.ca, Le 16 avril 2008
WSWS

[url=http://www.forumhaiti.com/javascript:sendarticle('sendEmailLink', 'Les médias américains et Clinton attaquent Obama pour avoir invoqué l’« amère » vérité');] Envoyer cet article à un(e) ami(e)[/url]
Imprimer cet article

Le week-end dernier, les médias américains et les rivaux politiques du candidat démocrate à la présidentielle Barack Obama ont vigoureusement attaqué le sénateur de l’Illinois après qu’il eut commis la faute impardonnable de dire la vérité, ou du moins une partie de la vérité, à propos de l’amertume des travailleurs américains face à l’érosion constante de leur qualité de vie et de leurs emplois.
Les commentaires d’Obama, prononcés lors d’une collecte de fonds privée à San Francisco, furent rapportés vendredi dans un blogue politique du Huffington Post. Des partisans lui avaient demandé pourquoi il tirait de l’arrière face à la sénatrice Hillary Clinton dans des sondages en Pennsylvanie, où des primaires auront lieu le 22 avril.
« Notre défi est de convaincre les gens que nous pouvons faire des progrès même si rien ne l’indique dans leur vie de tous les jours, a déclaré Obama. Lorsque l’on se rend dans certaines de ces petites villes en Pennsylvanie, on se rend compte que, comme dans de nombreuses petites villes du Midwest, les emplois ont disparu depuis 25 ans et rien ne les a remplacés. Ils ont continué de diminuer durant l’administration Clinton et l’administration Bush, et chaque administration, l’une après l’autre, avait affirmé que ces communautés allaient se régénérer, mais ce n’est pas ce qui est arrivé. Il n’est donc pas surprenant que ces gens soient en colère, qu’ils s’accrochent aux armes ou à la religion ou aux sentiments xénophobes ou protectionnistes, ou qu’ils soient antipathiques aux gens qui ne sont pas comme eux, afin de donner un sens à leurs frustrations. »
Obama venait de terminer un voyage de six jours en autobus à travers la Pennsylvanie qui a comporté des dizaines de réunions dans des hôtels de ville de petites villes, ce qui était différent des rassemblements dans des arénas, caractéristiques de sa campagne dans d’autres Etats. Ainsi, il a eu des discussions face à face avec des centaines d’électeurs de la classe ouvrière qui lui ont parlé de fermetures d’usines, de l’avenir bloqué pour leurs enfants, et d’innombrables promesses trahies des politiciens démocrates et républicains.
Il semblerait que le sénateur démocrate est coupable d’une double offense vis-à-vis des normes de la politique électorale américaine moderne : il s’est laissé influencé par de véritables expériences de défavorisés sociaux, et a ensuite parlé ouvertement devant un auditoire, bien que privilégié et lors d’une collecte de fonds privée, des réalités économiques de la société américaine.
Il aurait aggravé ce péché politique en suggérant que la religion, le port d’arme, le protectionnisme économique et la propagande xénophobe étaient utilisés pour détourner l’attention des travailleurs de l’oppression économique à laquelle ils font face.
La réaction des médias américains, dès que ses commentaires furent publiés, fut immédiate et hostile. Obama avait fait une « bourde », il avait « offensé » le monde rural des Etats-Unis et faisait maintenant face à un « fiasco politique total ». Un commentaire publié sur le site web d’influence politico.com a affirmé que « cela pourrait être un point tournant pour la campagne d’Obama », qui pourrait entraîner la perte de la nomination démocrate aux mains de la sénatrice de New York Hillary Clinton.
II est instructif de comparer cette réaction à la réponse au discours sur les relations entre les races qu’Obama a donné le mois dernier en réponse aux commentaires controversés faits par l’ex-pasteur de Chicago, le révérend Jeremiah Wright. La majorité des médias avaient traité le discours d’Obama de manière favorable, un signe que dans les Etats-Unis de 2008, les divisions de classe sont une question beaucoup plus délicate que les questions raciales.
Rien dans ce qu’Obama a dit n’a surpris les experts ou ses adversaires politiques. En fait, il a sous-estimé le niveau de colère que l’on trouve dans l’Amérique des campagnes et des petites villes, vu qu’il n’a pas mentionné l’un des plus importants facteurs galvanisant la colère populaire : la guerre en Irak, qui a sévi de manière disproportionnée dans ces communautés où un pourcentage beaucoup plus élevé de jeunes se sont engagés dans l’armée que dans les zones urbaines ou les banlieues urbaines.
Les stratèges politiques républicains ont recours, depuis plusieurs années, à des appels aux sentiments religieux — « Dieu, les homosexuels et les armes à feu » dans le langage des conseillers politiques — afin de trouver un appui parmi les électeurs dont les emplois et le niveau de vie ont été dévastés par le déclin de l’industrie américaine et les politiques de « libre-échange » des gouvernements républicains et démocrates qui se sont succédés.
Il y a quatre ans, Thomas Frank a écrit un best-seller (Pourquoi les pauvres votent à droite ?) qui se penche sur ce processus dans son Etat natal et ses conclusions sur l’utilisation de références codées à la religion afin d’amener les électeurs à ignorer leurs propres intérêts économiques font partie de outils de base de la classe politique et des cercles médiatiques.
Même si le livre de Frank nous éclaire sur les politiques et la culture américaine, il ignore le facteur le plus fondamental qui permet aux républicains de faire appel aux préjugés et à l’esprit de clocher afin de réaliser des gains électoraux : le virage drastique du Parti démocrate vers la droite et son abandon des politiques pour atténuer les inégalités sociales ou améliorer les conditions de vie des travailleurs.
Le porte-parole pour la campagne de celui qui sera vraisemblablement le candidat présidentiel républicain, le sénateur John McCain, a dénoncé Obama pour avoir « dénigré » les « valeurs » et les « traditions américaines » qui « ont contribué à l’identité et à la grandeur de ce pays ».
La réponse de la campagne de Clinton sur les commentaires d’Obama ne fut pas moins réactionnaire. Son porte-parole a accusé Obama d’avoir « offensé l’Amérique des petites villes », ajoutant que « les Américains sont fatigués d’avoir un président qui les regarde de haut — ils veulent un président qui va se lever debout pour eux et pour du changement. Les Américains qui vivent dans les petites villes sont optimistes, travaillants et ne se laissent pas abattre. »
Lors d’un rassemblement en Caroline du Nord, les gens qui font campagne pour Clinton ont remis des autocollants portant le slogan « Je ne suis pas en colère. »
La candidate a elle-même déclaré : « J’ai été décontenancée par les commentaires du sénateur Obama dénigrant l’Amérique des petites villes. Les commentaires du sénateur Obama étaient élitistes et hors de propos. Ils ne reflètent pas les valeurs et les croyances des Américains. »
L’accusation « d’élitisme » est remarquable venant de madame Clinton, qui, la semaine dernière, rendait publique sa déclaration de revenus indiquant qu’elle et son mari avaient engrangé 109 millions de dollars au cours des sept dernières années, ce qui classent aisément les Clinton parmi le 0,01 pour cent au sommet de la société américaine.
Clinton poursuit en ajoutant qu’elle s’identifie aux valeurs religieuses et patriotiques. « J’ai été élevée avec les valeurs du Midwest et l’inébranlable foi en l’Amérique et ses politiques », a-t-elle dit. (La candidate de 60 ans a grandi dans les années 1950, les années de la chasse aux sorcières de McCarthy, le conformisme de la guerre froide et la domination de l’oppression raciale dans le sud des États-Unis.)
« J’ai grandi dans une famille qui allait à l’église, poursuit-elle, une famille qui croyait dans l’importance de vivre et d’exprimer sa foi. Les gens que je connais ne "s’agrippent" pas à la religion en raison de leur amertume. Ces gens ont la foi non parce qu’ils sont pauvres matériellement, mais parce qu’ils sont riches spirituellement. »
La réaction initiale d’Obama à ce barrage de critique a été de réitérer ses vues lors d’une rencontre ayant eu lieu à un hôtel de ville en Indiana, où, comme le journaliste du Washington Post le décrivait, « il a répété le mot offensant [amertume] trois fois. » Obama a ridiculisé la dénégation de Clinton voulant que la classe ouvrière en Pennsylvanie était insatisfaite de l’état de l’économie, ajoutant que McCain et Clinton étaient « déconnectés » en raison de leur évidente sous-estimation du niveau de colère grandissant contre l’establishment politique.
« Les gens en ont assez », a déclaré Obama. « Ils sont en colère, ils sont frustrés et ils sont amers, ils veulent voir un changement à Washington. »
Le jour suivant, cependant, Obama commençait à changer de ton et se distançait de cette évaluation crue de l’état d’esprit populaire en Amérique et surtout de toutes critiques implicites sur le rôle de la religion. « Je ne me suis pas exprimé aussi bien que j’aurais pu », a-t-il dit lors d’un rallye de campagne à Muncie en Indiana. Dans une entrevue avec le Raleigh News & Observer, il a dit, « Évidement, si j’ai dit des choses d’une manière qui aurait pu offenser des gens, je le regrette profondément. »
Dès la journée de dimanche, il était en pleine contrition, se prosternant devant ceux qui l’accusaient d’offenser les dévots religieux, même s’il continuait à dire qu’il y avait dans les régions rurales et les petites villes d’Amérique, une aliénation massive.
Il reste à voir si la fureur politique des derniers jours va avoir un effet durable sur le résultat de la campagne pour la nomination du candidat démocrate pour l’élection présidentielle, ou sur les élections de novembre prochain. Mais cet épisode a exposé de manière révélatrice les médias et l’establishment politique.
Le consensus quasi unanime qu’Obama avait fait une bourde en faisant référence à l’amertume et le ressentiment de la classe ouvrière a deux sources : l’énorme distance sociale entre les millionnaires et les politiciens de la vraie vie des travailleurs, et la crainte que, dans un contexte de marchés financiers en convulsion, et le début d’une profonde récession, toutes discussions sur les causes sous-jacentes des antagonismes sociaux en Amérique peuvent avoir des conséquences explosives.

Article original en anglais, WSWS, paru le 14 avril 2008.
Copyright WSWS.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie
» Yes we can ou l’hymne d’Obama
» Un ticket démocrate Obama / Hillary , est-ce une bonne chose ?
» Hillary Clinton, la colistière d’Obama … chut
» Dream ticket :Obama/Gore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: