Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Réactions au renvoi du gouvernement.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8250
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Réactions au renvoi du gouvernement. Empty
MessageSujet: Réactions au renvoi du gouvernement.   Réactions au renvoi du gouvernement. EmptyMar 15 Avr 2008 - 17:35

La Fusion des sociaux démocrates estiment que tous les secteurs politiques doivent mettre la main à la pâte; le sénateur Anacacis parle de coup d'état contre Alexis et estime que le président va devoir payer les conséquences de ses inconséquences


Port-au-Prince, le 14 avril 2008 (AHP)- Le porte-parole du parti Fusion des Sociaux- Démocrates, Micha Gaillard, a indiqué lundi que tous responsables politiques se doivent de mettre la main à la pâte, en vue de la formation d'un gouvernement de sauvetage national.

Nous avons perdu trop de temps dans des luttes intestines, il nous faut nous ressaisir pour mettre le pays sur les rails du développement, a déclaré M. Gaillard, faisant savoir que la Fusion attend la désignation par le président René Preval d'un nouveau premier ministre pour voir comment elle peut donner sa contribution.

Le prochain chef du gouvernement devrait être, at-il dit, un rassembleur ayant la capacité de se dépasser, de dépasser son parti et les clans et également la capacité de gérer les contradictions.

Il appelle René Préval à agir vite pour éviter un éventuel rebondissement de la situation de violence que le pays a connue la semaine dernière et favoriser des mises en place en vue de la tenue de la conférence des bailleurs prévue à Port-au-Prince, le 25 avril.

De son côté, le premier sénateur de l'Ouest, Jean Hector Anacacis, a qualifié de coup d'état parlementaire le vote de censure infligé au premier ministre Jacques Edouard Alexis, au sénat de la république.

Selon M. Anacacis, ce qui s'est passé samedi au sénat entrait dès le début dans l'agenda du nouveau bureau. Il a fait savoir que le président René Préval devra payer les conséquences de ses inconséquences pour avoir toujours voulu mettre la loi de côté au profit des consensus.

Il appelle le chef de l'Etat à assumer ses responsabilités pour faire avancer le pays.

Le secrétaire général de l'Union Nationale des Normaliens Haïtiens (UNNOH), Josué Mérilien, a mis en garde contre le choix des membres du nouveau gouvernement sur la base de clientélisme.

Il nous faudra choisir des gens compétents, honnêtes et sérieux dans la nouvelle équipe si l'on veut aider le pays à progresser, a déclaré M. Mérilien qui invite tous les secteurs de la vie nationale à faire preuve de vigilance pour ne pas tomber dans de nouveaux pièges.
AHP 14 avril 2008 1:30 PM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8250
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Réactions au renvoi du gouvernement. Empty
MessageSujet: Re: Réactions au renvoi du gouvernement.   Réactions au renvoi du gouvernement. EmptyMer 16 Avr 2008 - 20:39

Violences et vote de censure: l'heure des bilans et du décompte des blessés


Lorsque le groupe des 16 destituait samedi le premier ministre Jacques Edouard Alexis, c'était l'euphorie.

Ces sénateurs s'étaient présentés commme des vedettes, des héros accourus en vitesse pour libérer le pauvre peuple de la faim et de la misère. Quel altruisme!

On était alors bien loin d'imaginer que les conséquences arriveraient aussi rapidement.

Il était aussi bien loin le temps où la plupart des membres du groupe étaient considérés comme des receveurs de pots-de-vin.... ces 16 controversés capables d'élever aux nues le senateur Rudolph Boulos en l'elisant à la vice-presidence du sénat et de le lâcher sans ménagement moins de deux mois plus tard, bien qu'ils savaient longtemps déjà que Boulos avait une autre nationalité.

Mais ce n'est pas tout. Le vote de censure du 12 avril guidé, dit-on, par d'autres objectifs que la cherté de la vie, ne tarde pas à touner au cauchemar pour le pays et les manifestants de la faim.

Les mesures conjointes présidence/importateurs pour soulager les souffrances des secteurs vulnérables brandie pour justifier la fronde anti-Alexis, ne se sont toujours pas matérialisées.

Et si les violentes manifestations et les pillages ont cessé fort heureusement, les conditions de vie ne se sont pas améliorées si elles n'ont pas empiré.

On redoute même des heurts entre vendeurs et acheteurs de riz qui souhaitent profiter de la baisse de 15% promise.

Pire, une conférence de bailleurs de fonds à Port-au-Prince qui était censée aider dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, a été reportée sine die, conséquence de la décison des 16, alors que, de leur point de vue, le départ d'Alexis était supposé arranger les choses pour les manifestants de la vie chère.

Ainsi donc, ces derniers n'ont encore rien tiré de leur mouvement si ce n'est la tête d'Alexis, un cadeau sénatorial au goût amer.

Mais, la situation risque de se compliquer davantage: les victimes des casses du 8 avril et celles des pillages ayant suivi les événements du 29 février 2004 menacent de demander des dédommagements.

Les marges de manoeuvre de l'Etat pour accompagner les démunis, en seraient ainsi plus qu'annihilées.

En résumé, même si certains pourraient en avoir tiré des dividendes immédiats, les manifestations de rue accompagnées de casses et le vote de censure n'auront fait qu'envenimer une situation déjà difficile et compromettre des initiatives qui avaient pour vocation d'apporter des changements.

Des gens pourraient-ils penser à récidiver même pour tenter d'imposer un PM?
Pourraient-ils penser à préparer d'autrs assauts?

Quoi qu'il en soit, certains devraient réfléchir par 10 fois avant d'avaliser ou de participer à des mouvements dont ils connaissent pas les objectifs précis et susceptibles de tourner à la catastrophe et de mettre en péril des vies et des biens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Réactions au renvoi du gouvernement. Empty
MessageSujet: Re: Réactions au renvoi du gouvernement.   Réactions au renvoi du gouvernement. EmptySam 19 Avr 2008 - 21:01

En piste pour une deuxième semaine de consultations politiques



Jacques Edouard Alexis estime qu’au delà des personnes tout doit être
fait pour sortir le pays du marasme.
" Il faut tout mettre en place pour que le pays retrouve la voie de la
paix et de la stabilité", ajoute t
-il.

Ecoutez le language que tient un type qui ne faisait que répéter a quiconque voulait l'entendre qu'il ne pouvait pas faire sortir du sang dans les roches...Comme quelques semaines peuvent changer un homme...ou plutot changer ce qu'il dit...



On
s’achemine vers une deuxième semaine de discussions et de consultations
politiques en vue de la formation d’un nouveau gouvernement.
Une nouvelle rencontre entre le chef de l’état et les dirigeants des
partis politiques représentés au parlement est prévue pour le lundi 21
avril au palais national.

Pendant ce temps, le sénateur Rudy Herivaux est indigné de l’exclusion
du parti Fanmi Lavalas des négociations lancées mardi dernier.

M. Herivaux qui se dit consterné rappelle au chef de l’état qu’il avait
pu revenir au pouvoir grâce à la détermination des militants du parti
Lavalas.
" J’attends une invitation du chef de l’état", martèle t-il.

Le premier ministre démissionnaire, Jacques Edouard Alexis, dans ses
premières déclarations, 7 jours après le renvoi de son gouvernement a
voulu calmer la tension des acteurs et de l’opinion publique en évitant
de critiquer les sénateurs ayant censuré son gouvernement.
" C’est le jeu constitutionnel et démocratique", lance t-il tout en
appelant à la formation du nouveau gouvernement.


" C’est dommage que je quitte le poste ainsi mais le pays ne perd rien
parce que je continuerai à être à son service "
, a soutenu M. Alexis en
marge de la cérémonie funèbre du policier nigérian de la Minustah
assassiné samedi dernier.

J

Jacques Edouard Alexis estime qu’au delà des personnes tout doit être
fait pour sortir le pays du marasme.
" Il faut tout mettre en place pour que le pays retrouve la voie de la
paix et de la stabilité", ajoute t
-il.

Au sénat, les sénateurs de Lespwa affichent leur désaccord avec les 16
sénateurs interpellateurs.
Le sénateur Joseph Lambert ( Lespwa) avait indiqué que le chef de
l’état peut nommer le premier ministre sur une période s’étalant
jusqu’au 31 avril.

Les sénateurs interpellateurs eux souhaite la désignation dans le meilleur délai d’un nouveau chef de gouvernement.

Evaliere Beauplan (Pont) dit comprendre les déclarations du sénateur
Lambert qui n’est pas motivé par les nombreuses manifestations contre
la cherté de la vie.
" Il y a des gens qui font des faux calculs et qui sont content quand
le pays est en crise", lance le sénateur Beauplan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Réactions au renvoi du gouvernement. Empty
MessageSujet: Re: Réactions au renvoi du gouvernement.   Réactions au renvoi du gouvernement. EmptySam 19 Avr 2008 - 21:27

Cette déclaration de l'ex premier Ministre prouve qu'il n'avait pas la liberte d' exercer sans contrainte sa fonction.Est-ce pourquoi javais dit qu'à sa place je demissionnerais.To be or not to be.Le futur Premier Ministre doit etre un homme de caractère capable de s'imposer à la petite clique de Preval au palais national.Si des collaborateurs du President empechent au Premier Ministre d'apporter les changements nécéssaires dans l'administration publique ,alors ce cera peine perdue de former un nouveau gouvernement car les memes causes produisent les memes effets.

Les postulants au poste de Premier Ministre doit avoir un franc parler avec le president pour lui faire comprendre qu'ils ne seront pas des pantins.Si mr Preval veut etre le chef d'etat et le chef du gouvernement en meme temps alors il devra proposer l'elimination du poste de premier Ministre au Parlement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Réactions au renvoi du gouvernement. Empty
MessageSujet: Re: Réactions au renvoi du gouvernement.   Réactions au renvoi du gouvernement. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Réactions au renvoi du gouvernement.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réactions au renvoi du gouvernement.
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» liste partielle du futur gouvernement
» A PROPOS DE L'IDÉE D'UN GOUVERNEMENT INTERNATIONAL EN HAITI
» Le gouvernement de consensus…ça ne marche pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: