Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5843
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs   Mer 11 Juin 2008 - 11:14

Fritz Mevs, la mort d'un capitaine


Fritz Mevs qui a été enterré ce lundi laisse déjà le souvenir d'un homme qui aura marqué son temps et notre histoire à sa façon.
Bâtisseur d'empire, capitaine d'industrie, négociateur efficace, tour à tour aimé, redouté et craint, il a eu une trajectoire hors du commun que nous tenons à saluer en publiant ce portrait en diagonale de son parcours !

« Nous avons tous un devoir de mémoire et des comptes à rendre sur ces derniers 70 ans aux nouvelles générations. De plus, dans un pays sans beaucoup de modèles entrepreneuriaux à transmettre, ma famille est convaincue, que le cursus de sa vie est une page explicative de l'histoire économique de ce pays ainsi qu'un témoignage des problèmes auxquels doit faire face l'entrepreneur haïtien », a tenu à faire remarquer un de ses fils dans une lettre adressée au Nouvelliste, ce lundi.
Le destin de Fritz Mevs mérite la lecture du texte qui suit dans ce pays bavard où pourtant on ne parle pas assez !


<table cellSpacing=0 cellPadding=2 width=200 align=right border=0><tr><td width=10></TD>
<td align=middle width=161></TD></TR>
<tr><td width=10></TD>
<td class=BodyTextSmall width=161>
</TD></TR>
<tr><td></TD>
<td></TD></TR></TABLE>
Fritz Mevs est né à Port au Prince le 1er Octobre 1920, d'une famille industrielle. Fils d'Hugo Mevs et de Fernande Carré, il est le premier dans la lignée des petits-fils d'Edouard Mevs, l'un des hommes d'affaire les plus importants de l'époque.

Le divorce parental le force dès l'âge de 16 ans à abandonner ses études et à chercher un travail. C'est ainsi qu'il est engagé par la Standard Fruit, entreprise américaine spécialisée dans l'exportation de bananes vers les États-Unis.

De cette expérience, naît chez lui la passion de la production nationale, de l'agro-industrie et sa parfaite connaissance du monde rural haïtien. Il s'établit chez lui une ferme croyance dans le potentiel industriel de son pays qui ne le quittera jamais !

Il est resté quelques années au service de la Standard Fruit où il gravit rapidement les échelons. Il devient, entre autres, directeur de plantation. Cependant, l'ambitieux jeune homme passionné de mécanique et de production industrielle, se cherche de nouvelles opportunités.

Sa tante, Lina Mathon, l'une des plus grandes pianistes de l'époque, épouse un allemand de confession juive qui fuit la 'Shoa' (l'holocauste) d'Hitler. La deuxième guerre mondiale offre alors au jeune Fritz Mevs, cette ouverture tant recherchée. En effet, le marché américain, en ces temps de guerre, a besoin de tout et surtout de chaussures. Son oncle avait monté une entreprise de chaussures qui utilisait le sisal haïtien comme intrant pour la fabrication de chaussures pour le marché américain. Avec son frère Raymond, Fritz Mevs monte un atelier où ils fabriquent des milliers de paires de talons qui rentrent dans la fabrication de chaussures en sisal à partir d'Haïti.

Après la guerre, arrivent les années florissantes du tourisme haïtien. Les ateliers de talons sont reconvertis en ateliers d'assiettes et de bols en bois. Ayant mis au point un procédé breveté de fabrication, Fritz MEVS en devient le plus grand fabricant du monde. Des avions remplis partent avec ses bols partout dans le monde.

A la même époque, les bateaux de croisière débarquent à Port-au-Prince au quai Colomb. Haïti et Cuba sont les premières destinations touristiques de la Caraïbe. Avec sa femme Huguette Portes, il ouvre le plus important magasin « duty free » d'Haïti. Ses ateliers de bois et de sculpture produisent toutes sortes de produits artisanaux et ses magasins débitent de l'horlogerie, des parfums et des produits de luxe. Il ouvre au même moment, la première galerie d'art où se vendent les tableaux de peintres haïtiens qui commencent à peine la genèse d'une belle carrière. Il est pionnier de cette phase d'évolution communément appelée «early age». Cette initiative va permettre ainsi à la peinture haïtienne de devenir un produit commercial accepté et recherché par les amateurs et collectionneurs d'arts du monde entier.

1956 marque le début des temps difficiles pour Haïti. En bon visionnaire, il liquide le 'duty free'. La fabrication de chapeaux et de chaussures utilisant le caoutchouc naturel de la Grand-Anse sont les nouveaux projets qui sont amorcés. La production de chaussures continue et s'exporte. Huguette s'occupe de la plantation de roses. Ainsi commence à Chancerelles, l'aventure industrielle.

A l'époque, l'acquisition d'une chaussure n'était pas à la portée de la grande majorité des Haïtiens. Il fallait en inventer une qui leur soit abordable. La pétrochimie et le plastique étant en plein essor, Fritz Mevs part pour l'Europe chercher la solution. Avec un ami autrichien et un fabricant italien de machines, pendant deux ans, ensemble, ils vont tous les trois mettre au point la « sandale en plastique » qui aujourd'hui est largement portée dans le monde. C'est ainsi qu'il rend accessible, à très bas prix, l'accès à la chaussure à tous les Haïtiens et indirectement, à des centaines de millions d'individus à travers le monde.

L'aventure va continuer : de la fabrication de chaussures, il passe à celle de plaques en caoutchouc pour la cordonnerie, d'objets en plastiques pour le foyer, de savon, d'huile comestible, de détergents, de margarine etc... Il va, dans la foulée, créer de nombreux emplois, mettre au point des brevets et des systèmes de production innovants, parcourant le globe pour trouver les solutions techniques et négociant des crédits avec des banques étrangères et des fournisseurs qui le connaissent à peine. Sa femme Huguette est sur tous les fronts, se chargeant de gérer les affaires de cet homme intrépide, innovant, à l'esprit créatif et toujours en mouvement.

Entre temps, la pénurie d'électricité grevant la production des usines, avec l'aide d'une société italienne fabricant de turbine hydroélectrique, il convainc les autorités d'installer une usine électrique d'une capacité de production de 40 mégawatts à Péligre pour alimenter la ville de Port au Prince et ses environs. Il met sur pied l'ingénierie juridico-financière qui va rendre possible un tel projet qui va promouvoir de nombreux investissements industriels les années suivantes. Il participe également à la formation des cadres qui partent en Italie acquérir le savoir nécessaire à la bonne marche de l'usine.

Dans les années 70, Fritz Mevs monte la première aciérie haïtienne avec ses amis les frères Powell et les frères Bigio. Dans la même foulée, le groupe Clarke, propriétaire de la Hasco, voulait se départir de leurs intérêts en Haïti. Plein d'aplomb, il maîtrise l'ingénierie financière et acquiert la Hasco. Le coeur de Fritz Mevs n'avait jamais quitté la terre où il avait fait ses premières armes. Il n'en est jamais resté loin et la production agricole a été toujours son premier et grand amour. Le choix d'acquérir la HASCO a été judicieux financièrement car la production de sucre croit et son exportation a recommencé.

Dans les années 70 et 80, il va déployer des efforts pour pousser le secteur des exportations. Il investit avec son ami Tomar dans la production de balles de baseball. Ne souhaitant pas vendre que de la main-d'oeuvre, il s'efforce de fabriquer tous les intrants. Ils multiplient les brevets d'invention et, bientôt, la quasi totalité des industries produisant les balles de baseball en Haïti s'approvisionne dans ses entreprises. Il s'évertue à croître ses activités à l'export dans l'électronique, le cuir, le similicuir, les ceintures et les chaussures.

Ses entreprises, en 1987, emploient une douzaine de milliers de personnes. Malheureusement, l'ouverture du marché haïtien par l'abaissement des protections tarifaires, exécutée avec peu de discernement, va faire sombrer l'économie haïtienne et causer la destruction de la production nationale. Les industries, la production agro-industrielle, la production du riz et du sucre vont être assujetties à la substitution par l'importation de produits doublement subventionnés par les Etats et par une monnaie forte.

Ces effets sonnent le glas de l'entreprise sucrière. Malgré les multiples efforts et négociations avec les pouvoirs publics, les engagements de l'Etat ne sont pas tenus car gouvernements succédant à gouvernements, l'instabilité politique n'a pas permis la reconversion industrielle. L'embargo de 1992 condamne les entreprises d'exportations. 12,000 personnes de ses entreprises perdent leur emploi et les entreprises de production ne peuvent plus survivre à l'environnement qui suit.

Ses entreprises se concentrent alors sur l'infrastructure par la création de parcs industriels à Port-au-Prince et aux Gonaïves, la création de facilités portuaires, la création de cimenteries, et la création de compagnie pétrolière.

Fritz Mevs était un grand capitaine de l'industrie, passionné par la valorisation de l'homme, par le progrès technologique, la création de l'emploi et le perfectionnement des moyens de production. Pour lui, l'Haïtien était capable de très grandes choses, il fallait simplement créer les conditions propices à son développement. Il était convaincu qu'il avait une mission : celle d'aider au développement industriel de son pays. Il avait décidé que sa famille serait au service de la nation et de son industrialisation. Il était proche des hommes de son époque, de son peuple et mettait en oeuvre sa passion pour la technologie pour répondre à ses besoins.


Je présente mes sincères condoléances à la famille en particulier à Eric Mevs.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15289
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs   Mer 11 Juin 2008 - 18:15

Messieurs,

Je ne sais pas si Radio Vision 2000 a des archives.Cette Radio avait un forum de discussion dans les années 1998 ,1999.
lisez la lettre ouverte que Fritz Mevs avait addressée aux éléments de la bourgeoisie haitienne,surtout ceux qui descendaient comme lui des allemands et aussi de la branche levantine.
Il leur avait dit carrément de cesser de nuire à son pays qu'il disait aimer jusqu'à la moelle de ses os.Il leur rappelait qu'ils étaient rentrés au pays avec leur mallette sur leur dos ,et que ce pays avait tant fait pour eux.

C'était une lettre très longue si je me souviens et il avait aussi dit à ces gens de cesser de mépriser leurs concitoyens qui avaient les mèmes droits qu'eux,le droit d'aspirer à une vie meilleure.
Cette lettre devrait ètre lue par tous.
Nous n'avons jamais eu la chance d'avoir une bourgeoisie nationale,mais ce n'était pas la faute à Fritz Mevs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5843
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs   Mer 11 Juin 2008 - 18:43

Joel

Feu Mevs était un grand travailleur. Ma foi s'il y avait deux comme lui...

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs   Ven 13 Juin 2008 - 23:15

Mieux vaut tard que jamais.Je tiens aussi à presenter mes condoleances a la famille de ce grand industriel haitien.Voila l'un de mes idoles haitiens.Que la terre lui soit legère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloutou
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 367
Localisation : Aquin
Loisirs : travaille
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le discret

MessageSujet: Re: Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs   Sam 14 Juin 2008 - 6:17

Mwen pat konen Fritz Mevs nan vivanl, men mwen kwè li se yonn nan ayisyen ki eseye malgre difikilte monte yon ti endistri an Ayiti. Te gen richès ki te kreye men move dirijan fè ke richès sa yo pa byen pataje, fè ke nou la kote nou ye la.

Fritz Mevs se pat yon sen, men nan domèn endistri an Ayiti, non l' ta dwe grave nan mab pou jenerasyon kap vini yo ta pran sa kom modèl pou kreye, inove, pou pèmèt peyi sa kreye e pwodwi richès e patajel pou tout moun.

mwen swete ke tè a lejè pou nanm Fritz Mevs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vizyonplusfm.com
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs   Sam 14 Juin 2008 - 7:45

Je n'ai pas eu l'opportunite de cotoyer directement Fritz Mews, comme j'ai connu son fils feu Bernard Mews.

Tout ce que je puisse dire c'est que Fritz Mews etait un grand haitien, et un visionnaire. C'etait egalement un grand travailleur qui a su insufler l'amour du travail et de la production nationale a ses enfants, notamment a son fils Bernard, mort prematurement electrocute alors qu'il inspectait une station de pompage defectueuse de la Hasco.

Mes sinceres sympahies a la famille Mews.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Nouvelliste rend Hommage à un grand haitien, Fritz Mevs
» 25 ans après, un album rend hommage à Daniel Balavoine
» Granma Internacional rend hommage à Toussaint Louverture
» Ricardo Seitenfus rend hommage au courage et a la dignité du peuple Haitien.
» Le Roi d''Allada ( Bénin) rend hommage à Toussaint comme le veux la tradition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: