Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice   Dim 22 Juin 2008 - 13:40

23 juin 2008
PARIS : conférence L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice recteur de l’Université de La Havane)


France Cuba vous invite

Une occasion à ne pas manquer :

Leslie Yañez, vice recteur de l’Université de La Havane pour la recherche viendra donner une conférence :

Lundi 23 juin à 18h30

L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université

Lieu : Cadre Art - 41 r de Cîteaux - 75012 PARIS

M°Ledru-Rollin

Georges Haddad, directeur de l’Enseignement supérieur au sein de l’UNESCO a déclaré :

« L’Université de La Havane, 280 ans après sa fondation, est un modèle pour les nations en voie de développement en raison de son caractère inclusif et des valeurs humaines qu’elle promeut, en tant que bien public, en termes de qualité, d’efficacité et d’équité »

En effet, ’enseignement a toujours été une priorité de la Révolution cubaine. A l’heure où, dans notre pays, l’Université a du mal a remplir sa mission faute de moyens, il peut être intéressant de comprendre comment un petit pays du tiers monde travaille à universaliser l’enseignement supérieur.

ATTENTION LE LIEU DE LA CONFÉRENCE DOIT ENCORE ÊTRE CONFIRME JOINDRE :

Par mel : france-cuba@wanadoo.fr


Georges Haddad, directeur de l’Enseignement supérieur au sein de l’UNESCO (l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture), a fait l’éloge de l’expérience cubaine dans le domaine de l’universalisation de l’enseignement supérieur.

« L’Université de La Havane, 280 ans après sa fondation, est un modèle pour les nations en voie de développement en raison de son caractère inclusif et des valeurs humaines qu’elle promeut, en tant que bien public, en termes de qualité, d’efficacité et d’équité »

José Martí, la cheville ouvrière de notre indépendance, avait affirmé catégoriquement voilà plus de cent ans : « Etre cultivé est la seule façon d’être libre. » Cette sentence, toujours plus d’actualité, sert de phare à l’oe uvre de la Révolution cubaine. Avec plus de 747.000 étudiants inscrits dans ses divers centres d’enseignement supérieur, Cuba est devenue une grande université.

Des responsables du Ministère de l’Enseignement Supérieur (le MES) ont exposé la situation actuelle et les perspectives dans ce secteur qui est en train de relever le défi de faire réalité le nouveau modèle pour l’enseignement supérieur qui prévoit de donner plein accès aux études universitaires et de parvenir à la qualité maximum dans la formation complète des étudiants.

Juan Vela Valdés, titulaire de l’Université, a souligné le fait que le nombre de diplômés de l’enseignement supérieur au cours de l’étape révolutionnaire s’élève à 800.000 et, dans trois ans, ce chiffre sera de un million.

C’est là un résultat sans précédent pour un pays du Tiers monde qui, en plus, est soumis à des agressions de tout type et qui a dû faire face à des siècles de sous-développement et de dépendance, a-t-il ajouté.

C’est le 5 janvier 1728, lors de l’inauguration de l’Université de La Havane, que commença l’histoire de l’Enseignement supérieur dans le pays, mais il a fallu attendre 1959 pour que celui-ci devienne un droit pour tout le peuple et un pilier pour la société, a déclaré Rodolfo Alarcón, premier vice-ministre du MES.

Les trois universités qui existaient à cette époque lointaine sont devenues aujourd’hui 65 centres universitaires avec leurs 3.150 annexes municipales ce qui matérialise un modèle qui n’est pas sélectif mais inclusif et qui est au service de la Révolution et de la Patrie, a-t-il insisté.

L’objectif c’est d’obtenir un diplômé universitaire avec le maximum de connaissances, mais, et en même temps, formé avec les valeurs de la dignité, de l’humanisme, du patriotisme, de l’amour du travail, de l’honnêteté et de la justice, a-t-il affirmé. C’est à partir de 1999, avec la Bataille des Idées, que l’on a pu mettre en marche ce modèle : l’universalisation de l’enseignement dans des sièges municipaux, un nouveau cadre où on met à profit l’infrastructure en place et les professionnels diplômés qui résident sur ces territoires.

Ça a été une Révolution dans la Révolution - selon l’opinion partagée par Vela et les autres intervenants - qui a rendu possible le fait, entre autres résultats, qu’aujourd’hui 144.924 enseignants professent à l’Université.

Aurora Fernández, vice-titulaire du MES, a jugé remarquable la contribution scientifique-technique de ce secteur, avec comme résultats, par exemple, des médicaments tels que le Poiliconasol ou PPG, le vaccin contre l’Haemophilus Influenzae Type B et le Surfacén. D’autres apports ont un lien avec la fabrication d’équipements médicaux, avec la création de systèmes de télétransmission de données et de gestion, et plusieurs résultats dans la recherche appliquée à l’industrie alimentaire.

Grand est l’impact de la technologie mise au point pour une gestion efficiente de l’énergie ainsi que pour la production d’éco-matériaux pour la construction d’habitations ; tout cela est le fruit du travail réalisé dans 22 centres de recherche de ce secteur et des milliers de professionnels qui se consacrent à la science et à la technique en fonction des besoins de la société.

Les réussites de l’Université à Cuba n’ont été possibles que grâce à l’attention accordée par l’Etat. La preuve en sont les 540 millions de pesos que l’Etat a consacrés au budget de ce secteur en 2007, budget qui augmentera et atteindra plus de 600 millions de pesos en 2008.

dans les pires conditions, au cours des années dites « période spéciale », on ne ferma pas un seul centre d’études ni une résidence pour étudiants boursiers, même lorsque les conditions matérielles dans lesquelles ce secteur développe son activité sont très complexes.

On assiste actuellement à la mise en route d’un processus de rétablissement des bases matérielles de la formation universitaire, de perfectionnement des conditions de fonctionnement des laboratoires et à de grands investissements dans des travaux d’infrastructure tels que des résidences universitaires, des restaurants universitaires, des théâtres, des maisons de l’étudiant et des installations d’enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15167
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice   Dim 22 Juin 2008 - 13:53

C'est absolument "mind boggling",je ne peux qu'employer l'expression anglaise.
747000 étudiants d'Université dans un pays de 12 millions d'habitants.

Combien d'élèves graduons nous dans le Secondaire en Haiti?Je ne crois pas mème 30 ou 40 mille par an,dans un pays de presque 9 millions.

Quand on dit que les élites haitiennes ne croient pas dans l'Education ,eh! bien,voila!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice   Dim 22 Juin 2008 - 17:50

C'est vraiment extraordinaire;et ce n'est pas de la propagande.J'aimerais savoir l'opinion des cubains de Miami en constatant ces realisations.Alors on se demande quel serait le standard de vie des cubains sans cet embargo.Quand aurons-nous notre Fidel?meme si les temps ne sont plus les memes on ne peut pas ignorer la reussite des cubains dans les domaines de la sante et de l'education.Or si ces deux facteurs sont les bases de tout developpement humain nous devons reconnaitre la reussite de la revolution cubaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice
» La problématique de l’enseignement supérieur Ayitien
» Les grands problèmes de l'enseignement supérieur en Haïti
» Régler le système d'enseignement supérieur
» Le peuple juif est-il supérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: