Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 15:03

C’est vraiment étrange qu’on doit se résigner à appuyer un coup d’état à un gouvernement qui a été élu démocratiquement par son peuple. C’est vraiment triste et immoral. Mais une telle décision devrait se base sur une nécessité politique et humaine. Il faut qu’il y soit une urgence immédiate. Nous venons de passer prés de 30 ans de dictature, et maintenant une vingtaine d’années de bamboche démocratique et notre condition étant que peuple n’a rien apporte de positive, au contraire elle s’aggrave de mal en pire.

Un coup d’état est’ il l’antidote d’une dictatorship?

Quels sont les signes avant-coureurs d’un dictatorship et quel est le moment propice pour un coup d’état??
On demande de dechouker Président du Zimbabwe Robert Mugabe et le remplacer par qui et par quel system?
Nous arrivons dans un point ou il n’a plus de dictatorship, mais des clan-ships, des groupes des amis politiques, des banquiers ou gambistes qui décident de passer le pouvoir comme un ballon de football en faisant des petites passes l’un a l’autre. Sur le terrain ils changent de position, mais l’équipe reste, donc pas une chance pour des réservistes.
_____________________________________________

A Man Who Once Loved Mugabe
By Anonymous
Sunday, June 29, 2008; B01
HARARE, Zimbabwe -- My father, who lives in Zimbabwe's countryside, wrote me a letter the other day. The 74-year-old man wrote that he had not had soap, cooking oil, sugar or tea leaves -- virtually anything -- for a very long time. Could I help? And if I had any old shoes that I was no longer using, could I send them to him?
I felt castrated as I read his words. Like many Zimbabweans, I am in no position to aid my loved ones; I had been out of a job for a whole year when I got the letter. My father might have forgotten that, or simply been so desperate that he just had to let me know about his plight.
The company I had worked for had closed down without any fanfare, and severance packages were not paid. In an eerie way, the demise of our company mirrored the demise of our country: The bosses at the top had proven adept at ruining the company, not at running it efficiently with the welfare of the people at heart. So we paid the price.
Now here was my father, asking for help I was honor-bound to give but simply could not provide. I was filled with impotent rage -- the same feeling my fellow citizens get as we watch Zimbabwe spiral out of control, caught in the turbulence of bad, self-serving decisions by the powers that be, ostensibly on our behalf but always at our expense.

In particular, my father's case fills me with simmering fury because he has been a staunch supporter of President Robert Mugabe's party, the Zimbabwe African National Union-Patriotic Front (ZANU-PF), ever since the 1960s, when he had served the liberation fighters in any way he could in their struggle against then-Rhodesia's British overlords. Back in the 1990s, when Mugabe's rule was turning sour, I was amazed still to find in my father's house an official portrait of the president.

When my father was in his early 60s, he wrote to inform me that he had taken up a job in a different district as a secretary for his beloved party. He was eventually forced to retire, and he has been trying to eke out a living as a peasant farmer ever since. My father has been devoted to the party that he says has nurtured him over the years. What does he have to show for it? The very people he has pledged his loyalty to over the decades are the ones responsible for his plight.

It is not just my father who is writing letters of lamentation; almost every one of us has plumbed the bottoms of our hearts every day. We may never write those thoughts down, but each moment we spend agonizing about how we are going to make ends meet is, in essence, the sending of a plea -- one that no one, sadly, seems to be able to answer.
T
he hope of change offered by the March 29 presidential election has been ruthlessly and systematically crushed, and all that remains is the stains of our butchered dreams. Like my father, we have all been betrayed, treated shoddily and been victimized for daring to speak our minds. In Zimbabwe, if you question a wrong or criticize an injustice, you are labeled a member of the opposition Movement for Democratic Change. Since the regime rabidly calls the opposition puppets of the West, that label can have dire consequences.

One relative, a tobacco seller in his early 40s, was particularly bitter about the youth militia that is carrying out most of the regime's dirty work: boys and girls barely out of their teens who are ordering elderly men and women about with impunity. "Tisu tirikutonga," they declare: We are the ones in power and control. And so they are.

"What hurts me the most," my relative said, "is that at my age, I have to live in constant fear. To come here to Harare, we had to ask for permission, and on our return, we have to go and report that we are back. . . . I am not a politician. I just want to earn a decent living and get by."

"The problem is that there are people who did not tell Mugabe the truth," another relative pointed out. "They lied to him that he was still popular. When he came to address rallies, they bused people from all over the province, and it was the same crowds that were ferried to the different venues, most of them forced. When Mugabe saw them teeming in their multitudes, dutifully cheering and applauding him, he thought they truly loved him."

No longer. If anything, our trials and tribulations have deepened with the failure of March 29 to materialize into meaningful change -- a stillborn hope that haunts us.
There is a surreal quality to the crisis unfolding here. For the many citizens who depend on the state media, it is business as usual, featuring robust coverage of Mugabe's campaign appearances. Opposition leader Morgan Tsvangirai's withdrawal from the run-off vote that was held Friday was treated like a non-event. One neighbor, a devout soccer fan, observed, "This is like having a penalty shootout with only one team.

" But Mugabe seems to see nothing wrong with banging the ball into an empty net, then sprinting down the field celebrating his victory. In fact, he does not seem to mind playing the entire match on his own. As long as he is playing, all is well with him.

But for the rest of us -- for my father, my relatives and friends, my country -- all is not well. The other day, a devout Mugabe supporter had assured a friend of mine that once Mugabe had clinched his victory, the terrible inflation wracking the economy would go down, probably a day or so after his inauguration.

Such people seem to believe that diesel could come out of a rock. We ordinary Zimbabweans do not deal with inflation by making unrealistic assurances; we deal with it in its grittier, raw form, in our day-to-day struggle for survival. Last week, Zimbabwe's dollar fell a staggering 80 percent on the country's illegal currency markets as people hunkered down before the presidential runoff. In barely a week, the price of a loaf of bread -- which can be found only on the black market -- has shot up from $1 billion to more than $6 billion, but even that could have changed by the time this article appears. In less than two weeks, we have watched the fares for a commuter omnibus, our common means of public transportation, shoot up from $500 million to a price somewhere in the billions.

In Zimbabwe, we talk of these billions without batting an eyelid. A friend from my neighborhood has a 4-year-old son who is in kindergarten. The other day, I saw this boy holding a wad of $50 million notes; unless they all amounted to a billion of our dollars, he could not buy a mere sweet with them.

Even our kindergarteners have to be billionaires these days. Zimbabwean tycoons now talk in terms of quadrillions of dollars. I still haven't been able to get my essentially artistic mind around denominations with nine zeroes, much less 15. You should see the people frowning, trying to count the bank notes.

As I count, I think of my father. His needs cannot be met, let alone my own. The skyrocketing rise in the cost of transport and basic goods, most of which can be bought only on the black market, means that what one earns is less than what one must spend on survival. Yet day in and day out, people trek to and from work.

I can only conclude that we have all been turned into criminals of one kind or another, selling and buying on the black market in order to make ends meet -- which they barely do. And all we want is better lives for ourselves and our children -- and an aging father who once believed in Robert Mugabe.
The author is a Zimbabwean writer. The Washington Post is withholding his name for safety reasons.

How to Handle Dictators
Wednesday, June 25, 2008; Page A12 Washington Post
In a June 22 Outlook commentary,
"The Only Answer to the Mugabes of the World May Be a Coup," Paul Collier advocated encouraging coups to topple dictators and achieve "improved governance" in "such sad little states as Zimbabwe and Burma."
For him, those countries' governments are equivalent to their leaders, President Robert Mugabe and Senior Gen. Than Shwe.
But history shows that coups beget counter-coups. While living and working in Southeast Asia and sub-Saharan Africa, I witnessed sprees of illiberal governance that only worsened the prospects for democratic rule in those places. And if developed countries were to adopt Mr. Collier's recommendation, Mr. Mugabe would be likely to interpret that approach as vindicating his contention that neocolonial rule is the cause of Zimbabwe's ills.
The government in a country such as Zimbabwe or Burma is not merely a strongman but a collection of interests and groups.
Western countries should step up external pressure on the ruling cliques and support local initiatives that promote good governance.
This course is morally right and politically wise.

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/gallery/2008/03/31/GA2008033101298.html?hpid=topnews

http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/africa/7476754.stm

http://news.bbc.co.uk/2/hi/africa/7476712.stm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 15:23

Mugabe est laid parce qu'il a osé dire non aux colons anglais. Il a osé reprendre les grandes fermes agricoles volées par les colons anglais. Voila pourquoi il doit etre chassé du pouvoir.

L'Angleterre et ses alliés sont en train de se venger contre cet homme et ce petit pays tout entier.

C'est regrettable que les nègres n'ont pas d'yeux pour dénoncer ce crime. Ce crime est encore plus grave que la colonisation.

Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 15:36

" When he came to address rallies, they bused people from all over the province, and it was the same crowds that were ferried to the different venues, most of them forced. When Mugabe saw them teeming in their multitudes, dutifully cheering and applauding him, he thought they truly loved him."

Ces phrases me rappellent une certaine epoque de notre histoire.Mais pourquoi les dictateurs sont si tartufes;ils savent très bien que le peuple ne les aime pas;pourtant ils s'acrochent au pouvoir sans penser aux millions de gens qui souffrent à cause de leur megalomanie.

oui dans ces cas un coup d'etat est nécéssaire parce que le dictateur est un usurpateur qui viole la Constitution et les droits de ses concitoyens;il faudrait un Tribunal international pour juger ces dictateurs qui causent tant de souffrances sur la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 15:54

Mes chers amis,

Comme toujours, vous etes en train d'etre manipulé par la presse internationale. Prenons un peu de recul pour revoir l'histoire de Zimbabwe:

"There was therefore a marked racial imbalance in the ownership and distribution of land. Zimbabwean whites, although making up less than 1% of the population, owned more than 70% of the arable land, including most of the best land."

Mugabe a récupéré ces terres et maintenant elles appartiennent aux fils de Zimbabwe.

http://en.wikipedia.org/wiki/Land_reform_in_Zimbabwe

Pour l'histoire, je vais vous soumettre une partie du profil de ce grand homme qui a toujours pris la défense des peuples africains face aux colons:

"President Mugabe is a great African hero. When he is gone, we will speak of him in the same breath as Lumumba and Nkrumah. He defended the freedom of Mozambique against South Africa; he secured the integrity of Zaire when the Europeans attempted to reimpose colonialism by use of mercenaries and their proxies from Rwanda and Angola. He has stood up for Africa and African values. President Mugabe is a great man."

http://vibesdafrique.proboards83.com/index.cgi?board=1&action=display&thread=1152&page=1
Revenir en haut Aller en bas
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 16:36

For the many citizens who depend on the state media, it is business as usual, featuring robust coverage of Mugabe's campaign appearances. Opposition leader Morgan Tsvangirai's withdrawal from the run-off vote that was held Friday was treated like a non-event.
This is what we are more interested in! The hypocrisy of the MEDIA.
As usual they provide more coverage to the dictator, not enough to the suffering of the people, or to the opposition.
Mesye media sa yo se ramp eke yap rampe kou koulev!! Se pa fot yo, fok yo manje tou!! Yo gen madam, yo gen pitit. Sak kampe dwat yo, yo touye yo, yo 6 pye anba te.


Jan Rod Sans Malice di a c’est du deja vu!
Apre 30 tan Duvalier nou kap santi tout bon vre sa fre ak se nou yo ap soufri anba vye lion sa ki Mugabe. Colocolo Mwen respekte tonton an vre, pou konraj li e batay li menmen kont kolon yo men li le pouli ale. E nou ta remen ke li ale avek tet li byen dwat.[/size]
Colocolo a dit :
Citation :
Mugabe est laid parce qu'il a osé dire non aux colons anglais. Il a osé reprendre les grandes fermes agricoles volées par les colons anglais. Voila pourquoi il doit être chassé du pouvoir. L'Angleterre et ses alliés sont en train de se venger contre cet homme et ce petit pays tout entier.
Colocolo boss papa!! Apres vingt huit ans de dictature, ceux sont les noirs qui sont au pouvoir. Donc pas la peine de parler de vengeance. Allez voir les vidéos sur BBC News. Mugabe a tendu la main aux anglais après leur indépendance. La reine d’Angleterre a fait de Mugabe un chevalier d’honneur de la cours. Tout moun remen Mugabe, men fwa sa bagay yo trop. Apre 28 an o pouvwa, Fok li ale e bay yon lot fe yon kou tou!!!!
Colocolo a dit :
Citation :
C'est regrettable que les nègres n'ont pas d'yeux pour dénoncer ce crime. Ce crime est encore plus grave que la colonisation.
Les leaders noirs d’Afrique n’osent pas publiquement dénoncer le vieux lion parce qu’ils ont peur !!
Seul Nelson Mandela qui a publiquement critique Mugabe. Mais il faut dire que Mandela n’a rien a craindre puisqu’il n’est plus chef d’etat.

Rod a dit:
Citation :
Ces phrases me rappellent une certaine epoque de notre histoire. Mais pourquoi les dictateurs sont si tartufes; ils savent très bien que le peuple ne les aime pas; pourtant ils s'accrochent au pouvoir sans penser aux millions de gens qui souffrent à cause de leur mégalomanie.
Oui dans ces cas un coup d'état est nécessaire parce que le dictateur est un usurpateur qui viole la Constitution et les droits de ses concitoyens; il faudrait un Tribunal international pour juger ces dictateurs qui causent tant de souffrances sur la terre.
[size=18]Oui dans ces cas la, un coup d’état est plus efficace que les élections libres puisque le parti au pouvoir trouve toujours un moyen de rester indéfiniment.

Que se soit les Bushes, les Clintons, démocrate ou républicain, Duvaliéristes ou Lavalas ils sont toujours les mêmes.

Pendant l’époque des Duvaliers, il y avait des élections et des referendums. Mais qui oserait opposer les Duvalier aux élections ??

Peson !!Finalman, yo oblije deklare tet yo a vie paske pa gen konpetite. Bagay yo pa chanje se menú ekip la ki la toujou sou teren politik la, men gen jwe ki nan diferan poss.
Donk pafwa fok se yon revolisyon, yon kou deta popile ki pou dechouke politisyen sa yo.Eleksyon lib pap kap fe li.
Men, sak fe nou pi mal la se ke wap jwen anpil nan ekip diktate sa yo ki chanje mayo ak inifom, ki chanje kan, konkou kameleon a granman ki vinn monte sou teren politik la anko.
Chasser les dictateurs, ils reviennent au galop. Plis nap rele chwal bare deye yo, bon se plis yap kouri vanse sou nou fwa sa avek plis vitess anko. Se sak fe ke nou panse ke ranplase yon diktate e ranplase li avek eleksyon lib e demokratik pap rezoud problem nan. Fok se platfom politik la ki pou chanje pou yo pa sa jwenn trou pou yo antre.
Revelasyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 17:03

revelation a écrit:
Les leaders noirs d’Afrique n’osent pas publiquement dénoncer le vieux lion parce qu’ils ont peur !!
Seul Nelson Mandela qui a publiquement critique Mugabe. Mais il faut dire que Mandela n’a rien a craindre puisqu’il n’est plus chef d’etat.

revelation,


Vous savez mieux que moi le Zimbabwe est soumis à de cruelles sanctions économiques de la part des impérialistes. En effet, contrairement à Boyer, il avait refusé de dédommager les colons (fermiers anglais et américains).

Sans ces sanctions et le cynisme des blancs, ce peuple aurait un meilleur destin. C'est ce meme embargo que l'on avait imposé à Aristide en 2004 pour boycotter notre bi-centenaire de l'Indépendance et soulever le peuple contre lui.

Nelson Mandela a grandément changé et aujourd'hui il a une buse en Angleterre.





Pourquoi cette marque de distinction de la part des oppreseurs?

Je suis contre cette ingérence dans les affaires du Zimbabwe.

La majorité des pays africains pratique la démocratie, les gens ne meurent-ils pas de faim?

Pourquoi doit-on s'intéresser seulement au peuple de Zimbabwe alors que l'Afrique entière est dans la tourmente?

Nous devrons comprendre que ce tollé de la presse internationale n'est pour le bien-etre du peuple zimbabwéen, mais pour la réparation des anciens fermiers blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7686
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 17:44

Wi, se komsi enterè entanasyonal ak laprès etranje ta mande ayisien pou yo dechouke epi renye Desalin.

Mugabe se fondatè Zimbabwe kite anba rejim apartheid memjan ak Afrikdisid lè peyi saa te rele Rodezi.

Sak fè tout voye monte sayo pat fèt lè angle tap maspinen afriken yo?
Mem jan ak Ayiti, Zimbabwe gen elit patripoch, sousou blan ak restavèk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 18:04

Ou pa ta di se menm senario pou te jete pres Aristid la?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre-alain
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 325
Age : 47
Localisation : Lille (Nord de la France)
Loisirs : Acualités politiques
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 18:06

colocolo a écrit:
revelation a écrit:
Les leaders noirs d’Afrique n’osent pas publiquement dénoncer le vieux lion parce qu’ils ont peur !!
Seul Nelson Mandela qui a publiquement critique Mugabe. Mais il faut dire que Mandela n’a rien a craindre puisqu’il n’est plus chef d’etat.

revelation,


Vous savez mieux que moi le Zimbabwe est soumis à de cruelles sanctions économiques de la part des impérialistes. En effet, contrairement à Boyer, il avait refusé de dédommager les colons (fermiers anglais et américains).

Sans ces sanctions et le cynisme des blancs, ce peuple aurait un meilleur destin. C'est ce meme embargo que l'on avait imposé à Aristide en 2004 pour boycotter notre bi-centenaire de l'Indépendance et soulever le peuple contre lui.

Nelson Mandela a grandément changé et aujourd'hui il a une buse en Angleterre.





Pourquoi cette marque de distinction de la part des oppreseurs?


Je suis contre cette ingérence dans les affaires du Zimbabwe.

La majorité des pays africains pratique la démocratie, les gens ne meurent-ils pas de faim?

Pourquoi doit-on s'intéresser seulement au peuple de Zimbabwe alors que l'Afrique entière est dans la tourmente?

Nous devrons comprendre que ce tollé de la presse internationale n'est pour le bien-etre du peuple zimbabwéen, mais pour la réparation des anciens fermiers blancs.
ah bon tiens donc, est il normal que chef d'opposition est obliger de se réfugier dans une ambasade étrangère, et admettons quer mugabe ne soit pas dictateur n'y at'il pas d'autre candidat de personnalité dan son parti. A croire qu'il ya que mugabé dans ce pays. En passant nous somes tous mortels. M Mugabe passez la main à d'autres, vous avez fait votre temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex jacques
Star plus
Star plus
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1047
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 18:13

I just cannot see Mugabe's Image on TV. It make me sick and almost throw up.
Ce monsieur est sordide, degoutant et je ne sais plus. Meme s'il voulait se battre avec les blancs, qui paie les pots casses?

Une inflation de plus des millions %, il faut dix millions de dollars zimbabweens juste pour prendre la camionnette.

Cet monsieur a terni sa legacy, il devrait etre a la trempe de Nelson Mandela, vue son passe. Mais helas! le pouvoir lui a monte dans la tete.


Dernière édition par alex jacques le Ven 27 Juin 2008 - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 18:32

Eske se mwen ki wè mal pou moun pa bo isit ap mande yon GNB pou kapote Mungabe. Alos poukisa tout vye rounou rounou pou kokin ki te anpeche etidyan yo manifeste kont vyolans polis ak chimè sou kontrol pouvwa politik kap ratibwaze lokal politik, touye etidyan kap manifeste, anvayi invèsite, kase bra rektè, simaye twoublay nan peyi a ak latriye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 19:14

Pa rapor Ami Rico..... s'il y a un rapport c'est l'inverse. Il a fallu dechouker les Gnbistes et non Aristide.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 19:37

Mes chers amis,

Essayons de faire une analyse comparée.

Ils sont très rares les organes de la presse internationale qui parlent des fraudes électorales en Colombie. Puisque ce dictateur est au service de l'Amérique, il peut etre considéré comme un ange, n'est-ce pas?

"Le président Uribe veut un référendum populaire pour pouvoir être une troisième fois candidat à l'élection présidentielle et contrer la Cour Suprême qui s'efforce de l'en empêcher.

Fortes tensions dans la jungle politique colombienne. Tout a commencé par une réforme constitutionnelle votée au Congrès en 2006 pour permettre au président colombien Alvaro Uribe de pouvoir se présenter à nouveau et sans limitation du nombre de mandats à l'élection présidentielle. Election qu'il remporte haut la main avec 62% des votes, soit 7,3 millions de voix.

Un triomphe sur fond de scandale politique. Une élue, l'ex-congressiste Yidis Medina, a en effet confessé avoir été «corrompue» par le gouvernement conservateur d'Uribe pour voter en faveur de la réélection en 2006 de l'actuel chef de l'Etat. Cette femme politique, condamnée à 47 mois de prison pour cet acte illégal, affirme qu'en échange de son vote, de hauts responsables du gouvernement lui ont proposé des postes pour ses partisans. Le gouvernement colombien dément catégoriquement ces affirmations, mais se retrouve dans la ligne de mire de la Cour suprême.

La plus haute juridiction de Colombie n'a pas de mots assez durs envers Uribe. «Les raisons de fait et de droit qui ont servi de fondement à cette décision (d'autoriser un second mandat), montrent que l'approbation de la réforme constitutionnelle a été l'expression d'une claire et manifeste déviation de pouvoir», indiquent dans leur arrêt les magistrats. Des paroles aux actes : ils ordonnent de réviser la réforme constitutionnelle qui a permis la réélection d'Uribe en 2006, ce qui l'empêcherait de se représenter pour la troisième fois à la présidence."

Source Le Figaro

Mes chers amis,

Contrairement à 2004, nous devrons éviter de shooter la balle en direction de notre but, le camp des Nègres.

Ce n'est pas une question de fraudes électorales ou de démocratie que la communauté internationale est en train de régler au
Zimbabwe.

Les colons veulent détruire, un par un, les leaders nègres qui veulent vraiment travailler au bénéfice de leur peuple. Ceux qui veulent éviter la destruction doivent choisir de devenir un pantin comme Nelson Mandela.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 20:22

"Un pantin comme Nelson Mandela "Colo

Vous tapez un peu trop fort Colo.cet homme digne et courageux ne peut etre un pantin de quiconque.Aviez-vous entendu la replique de Nelson Mandela quand on lui reprochait d'avoir des relations amicales avec Fidel Castro et Kadhafi?

je ne sais pas très bien la situation au Zimbababwe,ni les realisations du president Mugabe,Il se peut qu'il soit victime de la presse occidentale pour avoir deposseder les grands fermiers blancs,comme vous le dites. Oui il a combattu les anglais pour l'independance de la Rhodesie,mais cela ne lui donne pas le droit de mepriser la volonté de ses concitoyens en se proclamant president à vie par des elections frauduleuses.Seul le peuple est souverain en democratie.

je ne suis pas un fanatique de cette democratie pour tous les pays.Mais quand un pays se trouve dans l'etat de la Zimbabwe on doit admettre que le systeme en place ne fonctionne pas.Le president Mugabe a plus de vingt ans au pouvoir ,qu'a-t-il fait pour donner à manger à son peuple?

C'est peut-etre la sagesse de Nelson Mandela qui epargne a l'Afrique Du Sud cette descente aux enfers que l'on constate dans les anciennes colonies de l'afrique comme le Congo ,le Nigeria,Le Zimbabwe, etc.Il avait compris qu'il faut des cadres pour diriger un pays.Il n'est pas un pantin pour avoir preché l'amour ,au lieu d'effaroucher les blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 20:36

Rodlam Sans Malice a écrit:


C'est peut-etre la sagesse de Nelson Mandela qui epargne a l'Afrique Du Sud cette descente aux enfers que l'on constate dans les anciennes colonies de l'afrique comme le Congo ,le Nigeria,Le Zimbabwe, etc.Il avait compris qu'il faut des cadres pour diriger un pays.

Rodlam Sans Malice,

Ce que vous appelez Sagesse, je l'appelle Lacheté.

Le mouvement des noirs en Afrique du Sud ne visait pas seulement à prendre le pouvoir politique mais à mieux redistribuer la richesse nationale. Jusqu'à nos jours, cette richesse est concentrée entre les mains d'une petite minorité blanche.

Nelson Mandela devrait achever cette révolution et obliger les blancs à restituer à la population les biens volés.

Bref, nous devrons rester dans le vif du sujet qui concerne le Zimbabwe.

Nous devrons admettre que sous un lourd embargo commercial, un petit pays comme le Zimbabwe était condamné à ce naufrage.

Ce n'est pas leur président que nous devrons condamner mais la cruauté de la communauté internationale qui persiste à asphyxier les petits pays non alignés.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 20:49

Vous voudriez qu'il nationalisa les moyens de production de son pays ;pourrait-il le faire.Je ne me rappelle plus ou j'ai lu cette phrase:La valeur d'un leader est de savoir quand et comment attaquer.parfois il est preferable d'avancer a petit pas que de faire un grand bon pour après retourner en place.

Nelson Mandela aurait connu le meme sort que Lumumba et ce jeune officer du Bukina Farso s'il n'avait pas cette sagesse et ce savoir -faire.Il faut savoir evaluer le rapport des forces avant d'entreprendre des combats inutiles.Vous dites que ce naufrage est du a l'embargo.et bien c'est cela qu'il fallait prevoir.

A quoi sert-il de deposseder les blancs si vous n'avez pas les moyens pour exploiter ces terres?Une revolution se prepare.C'est la raison de l'echec de plusieurs revolutionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 21:01

Colo

je ne suis pas d'accord avec vous et Mugabe sait aussi bien que nous que c'est la démocratie est ; un vote , un homme. C'est le jeu et il devra cesser de jouer à la victime. C'est un bourreau mon ami. Il faut le dechouker point barre !
Colo

Ce type vient de passer 28 ans au pouvoir et on dirait que ce n'est pas assez pour lui. Il a 84 ans. Son pays est ruine. Son échec comme chef d'état est visible. De héros à zéro, il est devenu une honte pour la race africaine.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 21:20

Marc,

Nous devrons comprendre une chose.

Si Zimbabwe était francophone, au moins il aurait une petite chance pour faire les premiers pas. Comme tous les autres pays africains francophones après leur indépendance, il pourrait bénéficier du support de professionels haitiens jusqu'à ce que les fils du Zimbabwe pourraient eux-memes prendre la relève.

Après la colonisation, nous devrons comprendre que ce peuple était dépourvu de tout cadre humain. En plus des sanctions économiques, la catastrophe était inévitable.

Comme Malice, vous allez sans doute me dire pourquoi les dirigeants n'étaient pas restés "tranquils" et soumis à leurs anciens bourreaux. Avez-vous porté attention à cette phrase:

70 % des terres fertiles étaient entre les mains de moins de 1 % de la population (blanche). Comme Mandela, vous allez me dire que
Mugabe ne devrait pas oser récupérer ces biens.

Eh bien, je vais etre franc avec vous. Mes leaders sont Dessalines, Malcom X.

Si aujourd'hui, les pays africains sont dans la misère, c'est à cause de la colonisation. A la manière d'Aristide, nous devrons rassembler nos forces et demander Restitution et Réparation. Il est anormal que nous maudissons les héros qui ont sacrifié leur vie pour notre race.
Revenir en haut Aller en bas
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 21:28

Colocolo a dit:
Citation :
Contrairement à 2004, nous devrons éviter de shooter la balle en direction de notre but, le camp des Nègres.
Peut être que vous adressez ce message au Président R. Mugabe lui-meme? Comme a dit Marc Henry Le vieux lion a plus de 28 ans au pouvoir Colocolo et il refuse de laisser le terrain de jeu. Sel bagay ke mwen kap di w les jours du vieux lions sont comptès!!
Je laisse a Alex Jacques de parler :
Citation :
just cannot see Mugabe's Image on TV. It make me see and almost throw up.Ce monsieur est sortir, degoutant et je ne sais plus. Même s'il voulait se battre avec les blancs, qui paie les pots casses?
Une inflation de plus des millions %, il faut dix millions de dollars zimbabweens juste pour prendre la camionnette. Cet monsieur a terni sa legacy, il devrait être a la trempe de Nelson Mandela, vue son passe. Mais hélas! Le pouvoir lui a monte a la tète.

Colocolo a dit :
Citation :
Ce n'est pas une question de fraudes électorales ou de démocratie que la communauté internationale est en train de régler au Zimbabwe.
C’est quoi alors ??
Un type qui se présente comme candidat unique dans une élection présidentielle.
Il n’a même pas besoins de frauder puisqu’il a gagne avant même les élections. C’est un type qui marque des buts dans un camp adverse sans gardien de but et fait des pirouettes majestueuses sans s’arrêter pour épater les gens sérieux.
Ca alors!!
Colocolo a dit :
Citation :
Les colons veulent détruire, un par un, les leaders nègres qui veulent vraiment travailler au bénéfice de leur peuple.
Je pense sincèrement que Mobutu, Adi Amin Dada, Bokassa, et les autres dictateurs africains étaient des nationaliste acharnes et aimaient leur pays et leur peuple, mais ils n’ont pas voulu laisser le pouvoir et ils ont tout fait pour le conserver. Le reste, vous le savez.

Volo lajan pep pou al sere an Suisse, touye moun, elimine advese phizikman, kinbe pouvwa a vie pa fet pou la dann.
Il y a beaucoup de gens qui ont bénéficiés des beaux gestes des dictateurs. Les employés de l’état, les entrepreneurs, les banquiers, les boursiers de l’état et presque toutes les classes sociales en Haïti avaient des chèques zombis dans presque tous les ministères. Sa pa gen menti la dann !! La seule chose que les dictateurs demandaient c’est de les foutres la paix et de ne pas ce mêler dans leur politique.
Colocolo a dit :
Citation :
Ceux qui veulent éviter la destruction doivent choisir de devenir un pantin comme Nelson Mandela.
Un homme qui a combattu l’apartheid dans son pays et qui a passe plus de 25 ans en prison ensuite est devenu président.
Un homme respectable et respecte, et vous le traitez de pantin. Mon cher pour éviter la malédiction des grands dieux, il serait mieux d’abjurer ce commentaire. Pour toutes les belles choses que vous discutiez assez souvent, ce simple commentaire a jeté le masque et a tout gâché.
Mandela pa merite sa.
Revelasyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 21:30

Colo

Je ne parlais de cela mais des élections qu'il a perdues. A mon avis , il doit se retirer puisqu'il a perdu les élections.

Colo

Ou bien on est democrate ou bien on est dictateur. S'il a organisé des élections , il devra savoir qu'il pourra les perdre...un jour ou l,autre.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 21:32

Colo

Votre raisonnement si le Zimbabwe etait francophone au moins il aurait une petite chance ne tient pas .Les congolais ne sont pas mieux lotis que les zimbabweens;les rwandais non plus'les citoyens de la Republique du centre afrique sont-ils plus riches ques les Sud Africains?.Mugabe aurait pu avoir des cadres indiens.Nous avons conqueri notre independance depuis plus de 2 siècles pourtant 95% des richesses du pays se trouvent entre les mains de l'oligarchie et notre peuple souffre de la faim.

Avant de les recuperer;il fallait evaluer les consequences de cette recuperation.Nous savons tous la loi du plus fort est toujours la meilleure.Oui parfois il faut se revolter,mais il faut savoir quand et comment le faire.Parfois il faut temporiser pour atteindre le but recherché.Malcom X l'a dit :"You can not be equal to the white man If you can not manage your own factories and provide for yourselves."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 21:54

revelation,

Subtilement, vous vous amusez à me piquer. Je n'ai jamais été un boursier de l'Etat qui jouissait d'un chèque "zombi" ou les faveurs d'un tyran. Etant originaire des déshérités de Raboteaux, je suis toujours reconnaissant envers la société haitienne qui m'a donné une chance pour devenir un homme. Mais je n'ai aucune dette envers aucun politicien haitien et je suis libre de penser. Mes dettes sont envers les contribuables haitiens qui m'ont supporté depuis ma naissance.

Dans le cas de Mandela, je n'ai rien contre lui. Mais il doit modérer ses propos envers
Mugabe car le peuple zimbabwéen, et l'afrique toute entière, se trouve dans une situation difficile. Ce n'est pas le moment de condamner ni d'envenimer le feu. Mandela aurait mieux fait auparavant et dénoncé les Anglais qui asphyxient ce petit peuple depuis ce conflit.

Malice,

Il n'est de mon intention de dire que les colons francais étaient meilleurs. Par contre, vous souvenez que Bob Marley était à Zimbabwe pour célébrer l'indépendance de ce pays. Si la Jamaique avait plus, elle pourrait peut-etre donner plus. C'est ainsi que je fais reference à Haiti qui a toujours supporté toute l'Afrique francophone avec ses faibles moyens. Au moins, les enseignants haitiens auraient pu apprendre ce peuple à lire et écrire comme ils l'ont fait au Canada, au Zaire, et ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 22:06

Marc-Henry a écrit:
Pa rapor Ami Rico..... s'il y a un rapport c'est l'inverse. Il a fallu dechouker les Gnbistes et non Aristide.

Bon koman pou yo dechouke GNBIS KI PA SOU POUVWA NI KITE ABITYE MADYANGWE BON PÈP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 22:07

Est-ce pourquoi j'ai mentionné l'inde;Si Mugabe tenait tant au bien-etre de ses concitoyens il fallait recruter des ingeniers Indiens .pakistanais, du bangladesh comme l'avaient fait les Congolais pour recruter les haitiens apres leur independance.

Les blancs sont solidaires et puissants ;il faut le reconnaitre.Il faut s'attendre a leur riposte quand vous menacez leurs biens.il ne s'agit pas de lacheté,il faut s'assurer de la reussite de la revolution avant de l'entreprendre.Si Mugabe oppresse ses concitoyens ,Nelson Mandela et tous les noirs doivent le denoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   Ven 27 Juin 2008 - 22:27

Rodlam Sans Malice a écrit:
Est-ce pourquoi j'ai mentionné l'inde;Si Mugabe tenait tant au bien-etre de ses concitoyens il fallait recruter des ingeniers Indiens .pakistanais, du bangladesh comme l'avaient fait les Congolais pour recruter les haitiens apres leur independance.

Les blancs sont solidaires et puissants ;il faut le reconnaitre.Il faut s'attendre a leur riposte quand vous menacez leurs biens.il ne s'agit pas de lacheté,il faut s'assurer de la reussite de la revolution avant de l'entreprendre.Si Mugabe oppresse ses concitoyens ,Nelson Mandela et tous les noirs doivent le denoncer.

Malice,


Vous avez trouvé le concept clé. Nous devrons trouver un leader pour rassembler tous les nègres, batir cette force de solidarité, et défendre nos intérets.

Il ne faut pas croire que la situation roule à merveille au Belgique entre les francophones et l'autre ethnie. Mais ils s'arrangent pour laver leurs linges sales entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe Dictature: Opposition reports arrest at parliament

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: