Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Peut-on espérer la réduction

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 49
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Peut-on espérer la réduction Empty
MessageSujet: Peut-on espérer la réduction   Peut-on espérer la réduction EmptyMar 8 Juil 2008 - 11:47

Orlando le 20 Juin, 2008




Actualités Politiques : Grandes Lignes



A mi-chemin de la fin du mandat de Préval, il y a-t-il vraiment aucune perspective, aucune une lueur d’espoir, aucune possibilité d’un mieux être, d’une voie de sortie de crise ? Peut-on espérer la réduction, de l’insécurité, de la faim, de la misère, de la pauvreté et de la vulnérabilité des plus démunis ? Avons-nous affaire à un leader de crise, à un mégalomane ou à un incompétent ? Nonobstant les accusations portées par Préval contre la Constitution de 1987, sa présence au pouvoir, n’est-elle pas en réalité, la principale source de déstabilisation ? On avait cru, au lendemain du 29 février 2004, qu’on avait vécu le pire. Qu’on était arrivé enfin au fond du gouffre. Qu’on allait cesser de creuser. Malheureusement, on est obligé de se rendre à l’évidence, qu’aujourd’hui, on s’était gravement trompé. On est malheureusement retourné au statu quo ante. Mais avec la nuance, que Préval a une volonté malsaine de se surpasser dans le domaine de la poursuite de la déviance.



Nous pouvons dire aujourd’hui sans crainte d’erreur, que l’insatisfaction et le mécontentement des masses face à la cherté de la vie et la faim, ont été exploités par Préval pour provoquer à dessin et avec violence les seules émeutes de la faim qui ont provoqué le renversement d’un gouvernement. Il y a eu partout ailleurs dans les pays pauvres affectées par la faim et la cherté de la vie, du grabuge et du chambardement. C’est en Haïti seul que les émeutes de la faim, ont eu pour conséquence la destitution d’un premier ministre.



Les cris d’alarme qui se sont faits entendre partout sur tout l’étendu du territoire, depuis l’année dernière, auraient dû permettre à Préval et à Alexis, d’éviter l’irruption de ces émeutes. On comprendre clairement maintenant que Préval, voulant se débarrasser d’Alexis, avait intérêt à laisser pourrir la situation pour que la tête du premier ministre lui soit présentée sur un plateau d’argent le 12 avril 2008. Prévale, la veille du vote de censure, avait fait séquestrer les 17 sénateurs à l’hôtel pour éviter toute défection.



Et Alexis alors, pourquoi n’a-t-il rien fait ? Pourquoi a-t-il laissé Préval l’amener à la boucherie ? Certes il est en train de résister maintenant en empêchant aux premiers ministres désignés d’obtenir leur confirmation. Mais pendant combien de temps ça peut-il durer, sans qu’il n’y ait une intervention de la communauté internationale pour l’en dissuader ?



Préval a délibérément provoqué la caducité d’un tiers du Sénat. Il voulait le faire depuis le 14 janvier à l’ouverture de la première session en Assemblée nationale. Il n’a pas pu, à cause de 6 sénateurs, qui menaçaient de boycotter la session en Assemblée nationale. Préval a patiemment attendu jusqu’au 8 mai pour qu’à minuit ces 3e sénateur tombent en caducité, comme des fruits mûrs. Force est de constater que jusqu'à présent le projet de loi électorale pour renouveler le tiers du Sénat, n’est pas promulgué. L’Exécutif ayant retourné le projet de loi électoral au parlement, on doit s’attendre à ce qu’il soit pris dans un jeu de ping-pong entre le Législatif et l’Exécutif.



En fait, pourquoi Préval aurait-il délibérément attendu la caducité du tiers du Sénat, si sans coup férir il le renouvellerait immédiatement ? A quoi aurait servi ces 5 longs mois d’attente ? Pourquoi le projet de loi électorale comprend-il à la fois l’organisation des élections pour les sénateurs et les députés, alors que celles des députés et des 2e sénateurs devront avoir lieu qu’en novembre 2009 ? Or en novembre 2009 on n’aura pas seulement les élections législatives. Les mandats des autorités locales seront aussi à leur fin.



La psychose de l’omnipotence du pouvoir présidentiel, voilà ce qui sous-tend tout le machiavélisme prévalien. Préval veut avoir des élections qui charrieront à l’avant-scène politique que seulement des hommes à lui, du CASEC au Sénat. Les élections étant organisées principalement que par les autorités locales, c’est sa stratégie pour s’assurer de sa victoire ou de celle de son dauphin aux élections de novembre 2010. Novembre 2009, voilà l’obsession de Préval. Certes il ne sera pas seul à postuler les postes électoraux. Il faut s’attendre à une compétition féroce et même sanglante, malgré la présence de la Minustah.



Quand on y pense, soudainement la raison d’être et la façon dont fonctionne le CNDDR, deviennent évidentes. N’ayant pas pu récupérer les OP armées lavalassiennes pour se procurer d’une base politique, le populisme n’ayant ni doctrine ni idéologie qui lui soit propre, les modes opératoires étant interchangeables d’un extrême à l’autre, Préval a opté pour le model du « SD » géré dans le temps par Luc Désir sous François Duvalier, recrutant sa base politique parmi les repris de justice.



Attention, Préval n’est pas à son coup d’essai. On se rappelle qu’au lendemain de l’assassina de Florival et du pasteur Leroy, l’ambassadeur américain Leslie Swing est monté au palais national en trombe, liste en main, pour exiger de Préval d’expulser, sur le champ, certains membres de sa sécurité personnelle et de celle du palais national. Ces assassins ont été tout naturellement récupérés à Tabarre par Aristide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 49
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Peut-on espérer la réduction Empty
MessageSujet: Re: Peut-on espérer la réduction   Peut-on espérer la réduction EmptyMar 8 Juil 2008 - 11:47

On n’a pas besoin de remonter très loin pour se rendre à l’évidence de ce dont Préval est capable. Ce n’est un secret pour personne que la Jeep transportant l’assassin de son conseiller politique, son meilleur ami, est sortie du palais national, le matin du 3 avril 2000. Nous venons d’entendre cette semaine les dénonciations de Guilers C. Delva accusant le palais national d’un complot pour attenter à sa vie. Préval n’ayant pas répondu à son appel, Delva est aller se plaindre auprès du directeur général du palais national et auprès de celui de la PNH. Sans aucune réponse, Delva s’est vu obliger de dénoncer le complot publiquement à la Radio Signal FM. Préval en réaction à cette dénonciation publique, a réuni le personnel du palais le lendemain pour les admonester. Jugez-en vous-mêmes. Cette réaction de la part de Préval, n’est-elle pas un aveu de culpabilité ?



Une fois de plus les intérêts macro-politiques qui impliquent Haïti, sont en contradiction total avec ceux d’Haïti en tant que nation. Il est absolument clair depuis que le Brésil a assumé le leadership de la Minustah en juin 2004, que le but fondamental de son implication est d’obtenir d’une part, un siège permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Et d’autre part de devenir dans l’effort de reconfiguration multipolaire du monde, le pôle pour l’Amérique latine. Mis à part ces deux buts qui sont fondamentalement ancrés sur son leadership de la Minustah en Haïti, l’Argentine, le Brésil et le Chili veulent entreprendre un projet d’unification de l’Amérique du sud basée sur le model de l’Union européenne. Le seul projet international que les gouvernements de l’Argentine, du Brésil et du Chili partagent sous le leadership du Brésil, c’est uniquement la Minustah



Prévale, mieux que tout le monde, en est conscient. Il calcule ses risques plutôt en fonction des intérêts macro-politiques qui le protégent. Il en abuse pour imposer et servir ses intérêts politiques personnels. Un exemple frappant, la provocation des émeutes de la faim comme risque politique national, aurait dû emporter les deux, Préval et Alexis, sans la protection de la Minustah. C’est Alexis qui en fin de compte a été le dindon de la farce. Il est évident, que l’insatisfaction et le mécontentement exprimés par les masses sont absolument légitimes. Cependant, Préval a joué le rôle d’élément catalyseur, non-seulement pour provoquer les émeutes de la faim, mais surtout pour introduire la violence comme élément d’aggravation qui devait forcer la destitution du premier ministre qu’il souhaitait depuis près d’un an.



Après le rejet de Robert Manuel par le parlement, Préval, pendant au moins 3 jours, a fait sonder minutieusement l’opinion publique pour déterminer à qui on imputait cet échec, lui ou le parlement. Malheureusement pour Préval, l’opinion publique était contre lui. Quelle était l’intention de ce sondage ? Si, par malheur pour ce parlement, l’opinion publique lui imputait l’échec de Manuel, ce serait le prétexte trouvé pour le dissoudre. Après la destitution du premier ministre Alexis, c’est le parlement qui est dans la ligne de mire de Préval. La caducité du tiers du Sénat n’est que la première étape pour fragiliser le quorum du grand corps, qui aura pour corollaire le dysfonctionnement du parlement.



Concernant la dynamique qui est en train de se développer au sein du parlement, les députés du CPP, qui au départ servaient les intérêts d’Alexis, commencent à distinguer deux faits. D’une part que la résistance d’Alexis est aléatoire et de courte durée. Et d’autre part, qu’à long terme, leur carrière de législateur, la cohésion de leur bloc et l’opportunité de se créer un nouvel instrument politique, leur permettront de maintenir leur pertinence politique. Cette nouvelle dynamique suffira-t-elle pour prévenir les tentatives de dissolution du parlement, sans rechercher l’appui et le support national et international ?



Bien que la communauté internationale est en train de faire d’énormes pressions, Préval est absolument certain que son maintien au pouvoir, malgré vents et marées, est étroitement lié aux ambitions multilatéraliste du Brésil et particulièrement de Lula, qui veut léguer le patrimoine d’être celui qui a fait ce saut qualitatif en obtenant pour le Brésil un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies. C’est la première étape indispensable pour devenir le pôle pour l’Amérique du sud, dans la reconfiguration multipolaire du monde.



On se rend compte aussi que la USAID a déjà alloué 45 millions de dollars pour empêcher à la marmite qui est en train de bouillir d’exploser à la rentrée des classes. Pourquoi ? Alors que les hégémonistes sud-américains voulant accomplir leurs ambitions multilatéralistes, ont intérêt dans le maintien de Préval au pouvoir, le calme apparent. Les Républicains, qui sont en pleine campagne électorale, avec très peu de chance de garder le siège présidentiel ainsi que ceux du parlement, craignent de se trouver dans une situation embarrassante pour leur candidat. Mais il faut aussi remarquer, que les inquiétudes républicaines subiront une perte rapide d’intensité et de pertinence au lendemain des élections, le 8 novembre, particulièrement avec une victoire des Démocrates. Un fait qui n’est pas des moindre, avec une victoire démocrate, entre novembre et juin, Lula deviendra temporairement par défaut le principal décideur. En d’autre terme la passation de pouvoir durant 100 jours aux Etats-Unis ira du 20 janvier à juin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 49
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Peut-on espérer la réduction Empty
MessageSujet: Re: Peut-on espérer la réduction   Peut-on espérer la réduction EmptyMar 8 Juil 2008 - 11:48

Paradoxalement, conscient de la coïncidence des intérêts politiques des deux Amériques, Préval assuré du fait que son maintien au pouvoir est garanti, il veut malgré les pressions de la communauté internationale, provoquer la dissolution du parlement par tous les moyens, allant même jusqu'à l’éclatement de la marmite qui est en train de bouillir. Il a déjà pris le risque, avec succès, pour faire destituer le premier ministre par les émeutes de la faim. Pourquoi Préval a-t-il choisi particulièrement maintenant pour cesser de subventionner le prix du carburant et d’en annoncer publiquement à l’avance une augmentation brusque et substantielle ? Il veut exploiter l’effet provocateur du choc. Autrement, il aurait géré cette augmentation du prix du carburant graduellement. Malgré sa faiblesse manifeste, la fenêtre d’opportunité la plus importante pour Préval, c’est la période au cours de laquelle les besoins des deux Amériques de le maintenir au pouvoir coïncident. C’est la période où paradoxalement il croit qu’il peut tenter de dissoudre le parlement impunément. La dissolution du parlement, voilà la dernière étape que veut franchir Préval pour accomplir l’apothéose qu’il convoite, l’omnipotence de son pouvoir présidentiel.



Ce théâtre de l’absurde continuera tant que Lula n’admettra pas que sa mission de stabilisation en Haïti, est menacée par les manœuvres de déstabilisation de Préval. On est tous d’accord sur le fait que le peuple haïtien est à la veille d’un soulèvement. Qu’il a déjà atteint son seuil de tolérance. Les allocations faites pour parer aux possibilités de troubles pour la rentrée des classes est une preuve que l’international partage cette opinion. La question maintenant est de savoir est-ce que les troupes de Lula sont prêtes à tirer sur un peuple en train de défendre ses droits ? La communauté internationale suivra-t-elle aveuglement Préval dans ses manœuvres suicidaires pour dissoudre le parlement ? Ou alors, le laissera-t-il mourir de mort lente, comme Aristide ?

==============================================================

Captez Radio Classique Inter à : http://radioclassiqueinter.com/rci/

===============================================================
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Peut-on espérer la réduction Empty
MessageSujet: Re: Peut-on espérer la réduction   Peut-on espérer la réduction Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-on espérer la réduction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut-on espérer la réduction
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» WAC peut-on espérer y jouer ou pas
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: