Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Sam 26 Juil 2008 - 23:30

Bon mwen vle abode koman koripsyon an ap vale teren ak ankèt administrativ Paul Denis. Mwen pran yon odisyon ansyen direktè La Dwann Jean-Jacques Valentin kap reponn komisyon an koman bagay yo tap pase.




Audition de M. Jean Jacques Valentin



M. Jean Jacques Valentin, Ex Directeur Général de l’Administration Générale des Douanes

Mardi 8 mars 2005 - 10:13 AM / CEA (Rue du Quai)


CEA Merci M. Valentin d’avoir répondu à notre invitation, excusez-nous de vous avoir fait attendre. Cette invitation est en rapport avec notre fonction. Avez-vous travaillé à l’administration Générale des Douanes avant d’être nommé Directeur Général ?

JJV Oui je suis entré par voix de concours en Novembre 74. Je suis de la première Promotion de l’école des Douanes. J’ai été nommé employé en mai 75. J’ai gravi tous les échelons jusqu'à la direction génerale en novembre 94. En 91 déjà, j’étais Directeur de la Douane des Ports de Province. J’ai fait toute ma carrière au port de Port-au-Prince. J’ai été Directeur de la Douane du Port de Port-au-Prince en 91.

CEA Le système n’a pas de secret pour vous.

JJV Non.

CEA Qui vous avait proposé le poste ?

JJV Bon, très honnêtement, je revenais des funérailles de ma mère en 94 et quand je suis arrivé ici, on m’appelle pour me dire qu’on a entendu mon nom à la radio. J’ai essayé de savoir comment ça a pu se faire, j’ai deviné que c’était Pompon Chérestal parce qu’on se connait, on était au séminaire ensemble, je suppose que c’est lui-même, il ne m’a jamais rien dit. A un certain moment j’ai pensé que c’etait Yvon Paul, il était au budget, mais personne ne m’en a jamais parlé. Je n’ai pas cherché à savoir non plus, men mwen ta byen renmen konnen.

CEA Étiez-vous satisfait du fonctionnement de l’administration des douanes ?

JJV Non on ne peut pas être satisfait. Moi presque tout le monde me connaît dans le miliieu parce que j’étais, je vais toujours à la radio pour dénoncer ce qu’il n’y a pas. Tout le monde sait que ça ne va pas. On fait des efforts, on apporte des innovations et tout ça. On n’a pas le soutien de l’état. On vous demande des recettes mais on fait tout parallèllement pour qu’il n’y ait pas de recettes. Vous voyez ? C’est ça le problème. Un directeur général de douane ne nomme pas les directeurs des bureaux de province. En province c’est là où c’est la corruption institutionalisée. Il y a les interventions irrégulières des autorités entre guillemets. La douane n’echappe pas à ces choses là. Ce n’est pas facile.

CEA Ce n’est qu’en province ?

JJV Absolument non, pas du tout. En province c’est plus évident. Il n’y a pas de structure etc; les interventions sont plus visibles.

CEA Avez-vous proposé des réformes ?

JJV Certainement. J’ai proposé un nouvel organigramme créant de nouvelles structures, mais ce n’est pas facile. Pendant ma gestion on a eu certaines lois à être proposées au parlement. Il y en a qui ont été votées par exemple la loi sur les commissionnaires en douane. Il y a eu beaucoup d’innovations. D’ailleurs je me dis qu’on connaît la douane grâce à mon passage à l’Administration Générale des Douanes. Avant moi on ne parlait pas de la douane. Une innovation qui me vient en tête: on a un bureau à la SONAPI pour être plus près des importateurs. On a institué un comité de facilitation qui regroupe tous nos partenaires: l’Autorité Portuaire Nationale, l’ADIH, la Chambre de Commerce, le Ministère du Commerce, les agences maritimes. On a eu par exemple les unités, les postes de contrôle sur les routes nationales. On en a 2. On a créé l’unité de surveillance, c’est une brigade contre la fraude, les agents qui sont en bleu qu’on trouve à la douane de l’aéroport, sur les routes etc. Je n’ai pas tout ça en tête mais on a eu beaucoup de choses.

CEA Vous nous avez parlé tout à l’heure d’interventions irrégulières. Qu’est ce qu’il y a dans ces interventions irrégulières ?

JJV Ça dépend de l’intervenant. Lorsque c’est un élu indélicat, on peut marroner, dire non tout carrément, on peut... il y a des interventions qui se font souvent au niveau des élus ou autres ayant droits qui interviennent pour demander de transférer untel de tel poste à tel poste parce que d’après lui, à ce poste-là il y a façon de faire de l’argent. Souvent je dis non mais parfois on est obligé de se plier. Il y a des interventions plus politiques…. Bon… c’est difficile... Imaginez-vous, moi je connais la loi, je connais les réglements. Vous avez l’impression parfois que le politique vous dit ce qui doit se faire, ce qui peut se faire. Parfois je me suis dit est-ce que le politique veut appliquer la loi. On a l’impression que tout est subordonné à la politique même si, comme je disais tout à l’heur, on vous fait des exigences de recettes. Le fond monétaire arrive, ils vous demandent quels est votre projet, qu’est ce que vous voulez faire pour que les recettes augmentent ? Vous dites que vous allez prendre telle ou telle mesure et les recettes vont augmenter. Parallèlement, vous recevez des instructions qui vont tout simplement à l’encontre de tout ce que vous auriez souhaité faire pour l’augmentation des recettes. Mais après on vous reproche que les recettes baissent.

CEA Vous recevez des instructions de qui dans ce cas ?

JJV Moi, je reçois des instructions du Ministère...pas du Ministère, du Ministre

CEA Quel Ministre ?

JJV Le Ministre des Finances. Parfois les instructions viennent du Palais. Moi je viens ici pour dire la vérité, paske mwen menm, mwen pap vinn pike tèt mwen pou moun paske m pa t nan konfli avèk pèsonn. Mwen pa t nan okenn politik, mwen pa vinn defann pèsonn. Je reçois des instructions du Palais. Mais quand je reçois des instructions du Palais, j’en fais toujours part au Ministre et lui dis voilà ce que j’ai reçu comme instructions. Mais j’ai toujours l’impression aussi que le ministre.. Ou gen lenpresyon Minis lan limenm li pa dakò paske Minis la gen presyon pa l tou. Se li menm anprensip ki pou jwenn kòb pou distribye, kòb pou repati . Kochon an pa gra.

CEA Vous parliez... des interventions du palais...

JJV Oui, lorsque par exemple mwen te direktè jeneral dwann. En principe je connais mes fonctionnaires... Lò la dwann ap mache mwen kontan, se kòmsi se mwen menm k ap grandi avèk dwann nan. Ou gen de bwat ki pa ka mache, ou konnen gen tout kalite de mouvman kap fèt, ou pa ka nonmen yon direktè, yo ba w yon nèg ki pa kalifye, ki pa andedan dwann nan ditou. Pafwa ou oblije mete yon moun ki pa kalifye. Le plus grand bureau de douane de la République, la douane du port de Port-au-Prince... Mwen resevwa presyon pou mwen nonmen yon moun, mete yon moun ki pa t la dwann deja, ki pat konn anyen la dwannn di tou. Yo vle mwen mete l direktè de la douane du port de Port-au-Prince. Sa a mwen wè li pa posib di tou. Li pa akseptab. M al kote minis lan, mwen di l voilà la situation.. Mwen gen dwa site non l. Se Jean Robert Pierre-Louis, TKL St Jean Bosco. Ou mete l direktè dwann port de Port-au-Prince... Non!

CEA Il n’était même pas employé de la douane... Est-ce qu’il y est encore ?

JJV Mwen pa t wè l. Mwen wè bagay sa enposib, se resèt ki fini nèt. C’est à peu près 85% des recettes de la douane du port de Port-au-Prince. Les recettes douanières. Male kote minis lan mwen di l men sitiasyon an: Si bagay sa-a pase, afè resèt la se bliye sa. Minis lan konprann, li di mwen l ap gade sa li kapab fè. Anfenn kont, nou oblije kreye yon pòs pou li. Mwen mete l sipèvizè (se yon bagay ki pa ekziste nan òganigram nan)... Mwen mete l “Superviseur en Chef” –mwen pa sonje libele a vreman men se yon sipèvizè an rapò avèk biwo pwovens yo. Biwo li nan Delmas. Se konsa mwen soti nan sitiasyon sa a. Se an gwo. Paske sa fè ennan mwen kite lòt bò a, gen yon bann bagay ki pa rete nan tèt mwen.

CEA Parfois vous recevez des instructions directes en faveur de untel ou untel, un client de la douane ?

JJV Oui. Mwen resevwa enstriksyon tou direkteman de palè.

CEA Concernant des clients ?

JJV Oui. Du secrétariat du Président, de Mme Céant.

CEA Quelle madame Céant ?

JJV Mwen pa konnen madam kiyès nan Céant yo. Men se li ki nan sekretarya prive Prezidan an. Prezidan an pa janm rele m direkteman pou l di m tèl tèl bagay. Lò ou resevwa enstriksyon konsa nan enfòmel konsa, ou oblije pase. Lò ou resevwa yo, wal wè minis ou, ou di minis la men enstriksyon ou resevwa.

CEA Si vous recevez des instructions par Madame Céant au téléphone, vous comprenez que vous avez à faire au Président de la République ?

JJV Mwen paka ekzekite enstriksyon Madan Céant, quand même....

CEA Parce que Madame Céans n’a pas l’autorité ?

JJV Même pour les nominations, se Madame Céant ki rele, li di m mete entèl tèl kote. Li pa menm di poukisa..... Lò enstriksyon sa a vini, mwen konnen li pral vini. Gen yon bann depite ki mande si enstriksyon an vini. Li te dwe vini deja.

CEA Avez-vous rencontré des membres du régime faisant des interventions pour des importations? Des interventions de hauts fonctionnaires, de personnalités pour leurs opérations ?

JJV Bon par exemple le frère de Madame: Eric Trouillot. Li konn vin kote m paske lè gen enpòtasyon, li te gen biznis... mwen pa sonje non biznis la... tèl bagay entènasyonal... Li konn chanje non kèkfwa tou. Trè souvan li vini, li di y ap mate l, li pa satisfè de valè bòdwo dwann yo bali, li di rele direktè a pou li paske yap mate l... jan de bagay sa yo. Men li pa konn vinn mande ekzonerasyon. Ki lòt moun nan gouvènman an ankò?

CEA Sa li konn mande ?

JJV Li bezwen favè. Men pa ekzonerasyon kòmsi pou li pa peye. Li ta renmen gen yon trètman patikilye, yon rediksyon. Trè souvan ou gen enpresyon yo antre nan yon biznis pou yo fè yon kòb san yo pa konnen si gen règ, si règ yo ekziste. Yo gen lè panse se direktè dwann nan ki deside ki sa ki pou peye, ki ka ki pa peye... Ou gen enpresyon se paske li nan sitiyasyon sa a lap pwofite de pozisyon l lan.. Li vle atiré kliyan. Paske li se bòfrè prezidan an, li ka jwenn fasilite nan dwann. Men se pa yon moun ki konnen les règles. Lòt moun nan gouvènman an anko… Bon nou pa ka blye Fourel pa ekzanp. Toujou bezwen fasilite, li toujou gen yon moun.... Ou genyen gwoup mesye depite yo: toujou gen yon bagay yo bezwen, bay yo yon ti kat pou y al bò kot direktè, fè yon koudfil pou yo..., ap mande fè yo favè...

CEA Y a-t-il des gens auxquels vous sentez que ne pouvez pas refuser des faveurs ? Fourel par exemple ?

JJV Mwen refize Fourel. Gen yon jan pou eseye san ou pa vin nan konfli ak moun yo... Pafwa yo mande franchiz. Se yon bagay ou paka fè. Si se bagay ou ka fè, wap fè. Se yon kòb lap fè avèk yon moun. Se yon òm dafè... Gen yon moun ki gen yon pwoblèm, li vin gade sa ou ka fè pou moun nan. Gendwa gen yon bagay ou te sezi, lap gade si ou kapab libere moun nan, si ou paka redui amann nan pou moun nan... Se konsa li ye. Fourel pa konn gen enpòtasyon... Men li toujou ge yon moun ki gen yon pwoblèm... Li pa kache pou l di w se yon kòb li pral fè. Lòt bagay : lò nou di pèsonaj enflian nan gouvènman, moun nan gen dwa influan, mwen pa konnen... Mwen pa nan politik, gen de seri de kote mwen pa ye, mwen pa konn bagay yo. Men mwen ka di… mwen pa vle bay enpresyon ke map kache kwakseswa. Gen de dosye trè serye. Mwen konnen nap vin sou yo.

CEA Vous avez une liste ? Si vous avez une liste, il faut nous aider. Monsieur Valentin, si vous avez des choses pour nous aider, il faut nous aider.

JJV M ap eseye onèt. Mwen vinn la, men mwen pè kan menm. Gen de bagay mwen ka di ki ka ba n pwoblèm. Nou konnen sitiyasyon an pase m paske nou viv ak moun yo. Mwen pa gen sekirite, mwen pa janm gen kwakseswa. Mwen viv senpleman men sa pa vle di ke mwen pa renmen vim. Gen de bagay mwen di la a deja, mwen fin di yo. Mwen pa konnen. Se konsa mwen ye, mwen fin di yo apre mwen di eske poum te di bagay sa-a

CEA Libérez votre conscience.

JJV Mwen nan yon sitiyasyon difisil, m ap esplike n poukisa, ak tèt mwen dabò. Gen yon seri de bagay ki fèt, petèt gen anpil moun nan menm sitiyasyon an. Ou pa dakò li men ou oblije ap vinn reponn. Mwen vinn la a, Madanm mwen pa janm konnen kote mwen vini. Mwen reponn envitasyon an, an prensip mwen ta sipoze tann li antre. Si l konnen yon bagay konsa... se yon moun chaje ak strès mwen pa menm di bagay konsa. Lò pou m di yon bagay, mwen di l, apre sa mwen mande eske mwen te sipoze di tèl non. Men si m pa di l tou, nan kisa map roule tèt mwen mwen menm . Nou konprann ? Se sa bagay la. M ap antre nan dosye diri a paske se yon bagay piblik. Tout moun la dwann konnen te gen diri la pè. Diri ki te fè skandal la. Eske mwen ka fè kòmantè ? Mwen santi mwen oblije fè komantè. Pou mwen menm se te yon politik ki deside kèkpa. Apre la pè a fè skandal, sa mwen te note nan skandal la, yo pate janm site la dwann nan. Yo konnen la dwann pata ka deside yon bagay konsa. Apre skandal la politik la pa chanje. Kounye a, yo vinn fè ankò men yo itilize de moun ki sou mache a pou yo fè l. Tchako, etc...

A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Sam 26 Juil 2008 - 23:32

Karl

Voyez-vous l'obsession dont je vous parle.C'est plus fort que lui (lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Sam 26 Juil 2008 - 23:33

Audition de M. Jean Jacques Valentin

SUITE 2E PARTIE

CEA C’est lui que vous avez chargé d’aller prendre les chèques ?

JJV Mwen pa chaje pèsonn. Mwen pase dwann nan enstriksyon. Yo mandé chèk mwen bay chèk. Mwen pa pral nan fè retisans. Pafwa mwen fè yon jès, mwen gen tan peye yonn. Men se nan batay ou ye. Nou konprann ?

CEA Ou di bay chèk lan san ou pa konnen kiyès ki pral vin pran l ?

JJV Non, mwen konnen kimoun ki ta pral vinn pran l paske mwen konn ki moun ki komisyonè. Paske m echanje ak direktè dwann nan. Direktè dwann nan se pa yon nèg mwen lage anba a san mwen pa gen okenn kontak. Mwen konnen.

CEA Moun sa k al prann l, kilès moun ki chaje l pran chèk la ?

JJV Mwen pa ka di w kiyès ki an chaj de sa, mwen pa konnen. Men nou otorize moun ki siyen deklarasyon an pou l gen dwa pran chèk la tou. C’est le commissionnaire en douane ou l’importateur.

CEA Men li pa ka pran chèk li te bay la, lò fini li pran machandiz-la tou.

JJV Se sa sitiyasyon an. Mwen menm map di w mwen trouve m dan de sitiyasyon mwen pat menm bezwen mande chèk. Nou mande chèk la se–passez-moi l’expression- kòm anmèdman. Mwen konnen yo pral mande chèk la kanmenm. Yo pa di m mande chèk. Lò bato a vini, bato sa yo se de bato ki pote diri. Se kote li debake a, livrezon. Debakman egal livrezon. Donk sa vle di pou w peye bòdwo a. Ou ta sipoze peye bòdwo a anvan. Lò moun nan di w konsa ke bato a vini, se bòdwo a pou m ta pran pou m fè moun nan peye pou l ka pran livrrezon. Oubyen ou gen dwa fè tolerans, bato a tèlman gen diri, le tan pou li debake, ou konnen li p ap janm peye. Lò li rete li mande w chèk la, enstriksyon an poko vini tou senpleman.
Mwen fè eksprè mwen gen tan peye yonn. Nou di nou te konprann li... mwen pa konnen...

CEA Quel autres cas similaires à part celui de Tchako ?

JJV Nous genyen TiGoav pa ekzanp. Mwen pa ka di konbyen enpòtasyon men gen yon bato ki vini kèkfwa – ase iregilyèman- paske se yon pò ki pa gen aktivite vreman. Nou fè yon tan nou pa otorize l. Men enstriksyon an vini, li livré. Sosyete a rele … Global... É moun mwen sipoze ki nan bagay la se doktè Buteau. Mwen pa konnen prenon an men se doktè Buteau. Pa Buteau MRN non.


CEA Vous ne pouvez pas me donner ses coordonnées ?

JJV Fò m di w sa, jan mwen wè li, mwen toujou panse se le mari de la déléguée.

CEA De l’ouest ?

JJV Wi. Se sa m panse. Men se pa bagay mwen konnen.

CEA Parlant de déleguée, vous voulez parler de... Madame Gau­thier ?

JJV Oui, Antoinette Gauthier Buteau.

CEA Merci.

JJV Mwen pa ka di w se li men se relasyon mwen fè.

CEA C’est une indication. Vous dites qu’on recevait l’ordre de livrer la marchandise. Qui donnait l’ordre ?

JJV Le Ministre ou le Palais. Ce toujou sa. Dayè, si pa t gen enstriksyon yo ta fè yon skandal, dechouke mwen.

CEA Donk yo te okouran ke bato sa yo rive?

JJV Naturellement. Yo te konnen.

CEA Les importations, ça rapporte beaucoup en matière de tA1e douanières ? Le bateau de Petit Goâve, c’était principalement du riz. Ou te gen lòt bagay sou li ?

JJV Majoritèman diri. Men mwen gen enpresyon te gen pafwa mayi tou. Men se diri ki rete nan tèt mwen.

CEA A part ce cas de Global à Petit-Goâve ?

JJV Genyen ADATRANS nan Pòtoprens. Se yon Blain ki ladan li.
Mwen gen enpresyon se yon sosyete ki te kreye pou okazyon an.

CEA Si memwa w bon paske nou gen yon lis gran enpòtatè yo: Farah Blain, Claudy Flambert ?

JJV Gen yon Farah Blain. Lè mwen mandé Yo di m gen lè li se fanmi Moise Wawa...

CEA Claudy Flambert ?

JJV Wi Claudy Flambert men mwen pa kwè li konn genyen ...

CEA Rudy Dana ?

JJV Non, mwen pa t konn wè li.
Se Jonas Petit, Farah Blain...

CEA Donk gen Blain, Mondésir ?

JJV Non. Li pa t konn vinn kote m.

CEA Eric Mevs ?

JJV Non, non.

CEA Acra ?

JJV Non.

CEA Steve Khawly ?

JJV Non.

CEA Rudolph...?

JJV Non. Mwen pa konn sa a menm.

CEA Apaid ?

JJV Non, non.

CEA Virginie St-Pierre ?

JJV Virginie St Pierre konn gen de fasilite.
Samble li te gen problèm, biznis lan te fè fayit. Mwen pa konnen... Te gen yon pwoblèm kèlkonk. Minis lan te mande yon fasilite pou li pran lèt de garanti pou li kapap roule pou l peye.

CEA Trujillo ?

JJV ...

CEA Alix ...

JJV Non

CEA Blain te IASA anvan ?

JJV Wi men li pa t konn gen fasilite...

CEA Alors les manifestes pour le riz de la paix...

JJV Mwen pa wè manifès yo, men mwen konnen se SEPAN ki te sou dosye yo. SEPAM oubyen SEPAN.

CEA Alors les trois mousquetaires, les parlementaires, n’étaient pas listés comme commanditaires ?

JJV Sa m pral di a petèt mechan men yo pa t nan gwo bagay. Se plis favè: yo bezwen jòb pou kèk moun, yo gen tel machin ki vini.... Mwen pa t wè yo nan afè diri a. Moun ki te nan diri a se Jonas Petit, Wesler Paul.

CEA Une fois c’est votre chauffeur qui est allé prendre le chèque ?

JJV Wi. Mwen pa konn si se yon fwa oubyen si se de fwa. Pafwa presyon a konn tèlman fò, mwen konn fè bri sou direktè anba a lò y ap ba n presyon.

CEA Ki direktè ?

JJV Direktè Séide. Mwen se toujou ak responsab la mwen konn kominike.
Mwen pa konn kominike ak anplwaye. Mwen konn gen yon responsab, c’est le directeur. Lò pa ekzanp w ap resevwa presyon an, Direktè a gen yon pwoblèm tou paske l bezwen resèt tou. Li ta renmen bagay yo peye. Gen de lè w ap pran presyon an epi yo di w y ap voye pran chèk la. Swa mousye a gen pou l soti... Mwen di pote chèk la banmwen. Ou fè chache chèk la. Se pa yon bagay tout anplwaye konnen. Yo tout konnen, bagay sa a: lò li vini, li p ap peye. Nan la dwann nan se pa yon moun ki rete ki deside. Se yon chenn. Mwen di voye chèk la banmwen. Apati de 21 jou, fòk tout chèk ki nan biwo yo transmèt bay direksyon jeneral, pou yo menm, yo voye yo la bank. Sa se pratik jeneral-la, men nan ka sa a ki efektivman petèt yon fwa ou de fwa ou di: “Voye chèk mousye voye chèk yo vini”.

CEA De quoi aviez-vous peur à l’époque ? Si vous refusez d’exécuter les ordres ?

JJV Bagay mwen sonje nan zafè diri la pè a, Minis lan rele m pou l di m skandal lan se la dwann ki mete l deyò. Mwen di non se pa posib paske afè la dwann, tout moun konnen sa kap fèt. Nenpòt moun ka pran abonman manifès pou konnen sa kap antre, sa kap soti nan peyi a. Nan kontèks sa a mwen preske parèt kòm akize, dotan plis ke mwen konnen se komisyonè an dwann nan ki nan zafè diri... Lò skandal la ekalate komisyonè an vin la dwann nan, li di li konnen men li pa dakò ak sa kap fèt la.



Dernière édition par Rico le Dim 27 Juil 2008 - 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Sam 26 Juil 2008 - 23:40

Rodlam Sans Malice a écrit:
Karl

Voyez-vous l'obsession dont je vous parle.C'est plus fort que lui (lol)

Malice kisa w vle voye detay sou mesaj prive voye koze pou mwen pale. Nan pwen rezon pou li ni non plis okipe saki pa fè zafè w. Se two fasil pale obsesyon. Kite m nan sitiyasyon ki fè mwen byen. An kwa sa deranjan, se betiz sal, jouman, manke dega.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8713
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 0:18

Ba blye ouvè dosye administration Latortue/Boniface la pou mwen tou. Mèsi davans.

Si nap fe ankett, fok nou ale ankete sou tout magouille nationo ak intenationo ki konn bay kou deta an ayiti, destabilize gouv., voye moun an ezil, arete moun san manda, etc. fok genyen bon jan ankett pou ayiti ka pran yon ti souff...

oui Rico an nou mete la pat sou volo , dictatè, moun ki volo pouvwa an 2004, moun ki fe loubey lan ti peyi sa. Moun ki fe ayiti pedi anpil opotinite.An nou mete la pat sou yo. arete yo, mete yo lan prison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15111
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 8:57

Marc a écrit:
Ba blye ouvè dosye administration Latortue/Boniface la pou mwen tou. Mèsi davans.

Si nap fe ankett, fok nou ale ankete sou tout magouille nationo ak intenationo ki konn bay kou deta an ayiti, destabilize gouv., voye moun an ezil, arete moun san manda, etc. fok genyen bon jan ankett pou ayiti ka pran yon ti souff...

oui Rico an nou mete la pat sou volo , dictatè, moun ki volo pouvwa an 2004, moun ki fe loubey lan ti peyi sa. Moun ki fe ayiti pedi anpil opotinite.An nou mete la pat sou yo. arete yo, mete yo lan prison...

AYIBOBO pou wou Marc.Se sa Senatè Roudy Heriveaux te di yon bann kòlòwòch ki t ap eseye bat tanbou sou bagay IDT an.Se te yè sou RANMASE.Apre sa ou pa t tande yo fè twòp bri ankò!
Youn ladan yo ,se te Youri latortue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 9:18

Gende le mwen vreman dekouraje ak konpatriot mwen yo. Mwen di tet mwen akwa bon lutter pou yon haiti miyo, losque gen de moun menm si yo we evidans la devan je yo tou kle, pa mechancete oubien pa interet de clan ou pesonel yo pito ignore li.Oubien deforme li chache tout jwett kokins, pou twope pep la.

Et bien si nap manje biswitt labou ou bien grangou klorox se pi mal pou nou bvin pimal ak de eleman konsa. Pa gen espaw minm, se bilie sa. Low gen yon popilation analfabet pa bet de plis ke 55% ankor se pi red paske dan pourri gen fos sou banan mi.

Jan lot la te diya "le nombre des sots est infini" STULTORUM NUMERUS EST INFINITUS.

Po Diab pou Haiti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 13:29

Tande byen zanmi yo si mwen kap rele nou konsa. Si mwen vini ak pos sila se pou demonte nou OBSESYON M pou saki rele jistis, konbat koripsyon. Se pou demontre nou koman sistem politik la kowonpi, malonèt, trike. Podyab ansyen Dirèktè Dwann Valentin edifyan. Mouche pa bay detay pwenti men li eksplike koman yon machinn klandesten, telegide mache pou kowonpi fonksyonnè, pa respèkte règ jwèt yo depi Palè.

Poutan kom repons ki ta lese '' bon demokrat'' sonjè se vinn pale de lot rejim ou politisyen. Mwen dako se yon travay tout moun ta dwe fè alos pote detay kinan yo sou tout lot sispèk ki gen bagay pou repwoche. Saki plis touche m Rico an fas seten moun li byen konnen kap viv nan menm vil ak li. Moun ki nan tout mouvman demokratik. Poutan sou forom sa gen yon lot diskou ak lot konpotman doute.

Moman sa fè mwen sonje yon lot forom kote mwen twouve m yon gochis, menm moun mabitye kritike . Se twouve pa bo isit mwen GNBIS pa konnen vreman ki saliye nan literati pa bo isit. Rico gen pwoblèm patou nan konbat sistèm koripsyon jeneralize ki te byen enstale swa nan kan lame kwoupyon, Duvalier ak tout nostalji kann kale osi byen lavalas ki se bon kopi rejim pase sayo. Tout pale anpil ki chita sou konfizyon rejim kann kale pap janm gen kontrol pouvwa politik. Tout objektif se manipilasyon politik ak yon lame ki gen estrikti pou manipile kenbe pouvwa, pran pouvwa, fè eleksyon bidon.

Demach mwen se demontre tou saki rele la goch pa pi fen ke rejim kann kale dwat. Yo osi bon manipilatè, magouyè pou dirije, pou kenbe pouvwa. Mwen redi nou anko se pa rol Rico selman pou mete tout kakashat deyo, nou gen dwa fè l tou. Dayè zanmi nou sou pouvwa mande yon ankèt sou Latoti ak Bonifas pou konnen dekiprevyen. Se mete deyo tout salopriti yo.

Nou vle fè lotrich foure tèt nou nan sab bliye pase resan nou. Mwen di nou anko dokiman administrativ sa gen bon pis ak bon prèv ki kole nan dengwann politisyen. Menm endividi ki minis jodyè ki vle pase pou moun entèg. Mwen panse Paul Denis ki chita nan Palè Nasyonal , ki konnen koman magouyè byen fonksyonen, trafike tout bagay , pase sou tèt ministè yo ak biro leta yo gen yon nouvo objektif pou le moman. Eske chwa Preval se mete lod, akode vyolon ou kontinye bas zèv, bliye bon travay pase.

Se la pou nou chita analize, dekode depliche kelke dokiman mwen pral mete devan nou. Non pou anmèkde men ede moun kap pale , kap fè entèvansyon san jamè konprann ni reyalize koripsyon kap pale te toujou byen chita, tap byen mennen nan yon rejim pase. Nou dwe konprann si mwen gen OBSESYON sou dosye koripsyon sa se byen taktik pwovokatè seten patisipan kap mal defann dosye sa ki mande fè plis limyè ak bon mizopwen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 14:41

Audition de M. Jean Jacques Valentin

3 ème partie


CEA Qui est cette personne ?

JJV C’est une dame – alors c’est le directeur de la douane du port qui a rapporté- c’est une dame qui travaille, pou yonn nan konkiran yo ki nan afè diri a. Une dame claire, de petite taille.

CEA Li nan biwo dèyè la pòs-lan ?

JJV Non mwen pa konnen. Li nan mezon enpòtatris lan menm. Se direktè Séide ki te di sa.

CEA Ou te kapab refize ?

JJV Mwen sonje gouvènè Delatou nan yon entèvansyon li tap fè yon lè nan televizyon. Yo poze l kesyon : Gouvènè, jan ou konnen ou gen prensip, kijan ou fè boule avèk Aristide ? Li réponn : Aristid, se pa nenpòt moun ki ka refize l lò li vle yon bagay avèk tout pèp ki dèyè l. Pozysyon ki ta pi nòmal pou mwen, fòk mwen ta demisyone. Mwen te bezwen jòb la. Kounye a mwen pa ladann, mwen konn nan kisa mwen ye. Se de bagay ki alankont tout vi administrativ mwen. Mwen konsidere l tankou yon tach.
Mwen pat gen kouraj refize. Mwen pat gen kouraj sa-a.

CEA Pase ou te pè yo revoke w tou senpleman ?

JJV Se pa revoke... Yo te gen tan revoke m nan radyo. Mwen chita lakay mwen, mwen tande yo te ranplase m pa senatè Latibonit lan Nadia Mondésir. Arete a soti nan radyo, tout bagay... Pa la suit, yo rele m pou yo dim arete a pat bon. Mwen konnen lò ou nan direksyon jeneral, ou ka nonmen jodi, demen, yo revoke w. Byen ke mwen fè karyè nan administrasyon an, mwen pa t mande pou m te direktè jeneral paske onètman, si yo te mande m, mwen t ap di non paske mwen konnen ka direksyon jeneral lan, karyè m fini. Lò ou la, ou ekspoze. Pa chans, yo ka reprann ou nan finans. Men se yon chans. Jan bagay la te ye mwen pa t gen kouraj sa a.

CEA Kijan bagay yo te ye ?

JJV Gen lanmò. C’est ma perception. Lò minis lan di m eske mwen kapab fè bagay la soti, mwen pa kwè se pawòl minis lan. Minis la pa t ap doute de mwen. Mwen konnen l depi mwen te nan seminè. Nou te dòmi nan menm dòtwa. Lè ou dòmi nan menm dòtwa, manje nan menm refektwa, gen yon seri de bagay li pa ta fè. Mwen mande tèt mwen si se pa t yon mizangad ?

CEA Nominasyon w lan ka vini de minis la tou ?

JJV Non mwen nommen an 94.

CEA Si yo nome w en 94. Ou fè Préval, Aristide. Ou satisfè ?

JJV Preval te satisfè de mwen. Pompon renmen m anpil. Si m rete se Pompon . Li rakonte m en 95, li apran yo ta pral revoke m. Li monte kote prezidan pou li di l li tap demisyone tou. Si m fè tout tan sa a, se Pompon.

CEA Sous Préval, en 94... Vous êtes rentré avec le retour d’Aristide. On n’avait pas encore ces cas ?.

JJV Non. Preval pa janm entèveni nan afè la dwann nan, a okenn moman.
Mwen nonmen tout moun. Mwen te konn gen ti presyon pa m ke m te konnn jere. Pa t gen afé pou yo te di m nonmen moun. Jòb la vinn gen pwoblèm se apati Prezidan Aristide. Dènye bagay mwen pran: se te an 2003, mwen nonmen Eric Charles Direktè Okap. Menm lè mwen fin enstale l lan, Prezidan an rele m. Moblije di misye rantre.

CEA Li rele w pèsonèlman ? Sa li di w ?

JJV Mwen trouve li pa t respekte m.. Answit le sa a li te avèk yon sertèn Mme Rousseau, yon dam ki te nan kabinè a. Li rele m pou li di m li pa t di m change direkte Okap la. Li te chanje direkté Okap la. Direktè change, mwen pa konn bagay sa a. Se direktè sa mwen chanje ennan apre. Men se li ki te nonmen l. Se apre mwen resevwa yon nòt de la Primature ki di m nominasyon sa yo fèt. Kounye a direktè a Okap, li paka siyen anyen. Siyati l pa ale labank, li mele… Mwen oblije fè yon lèt pou mwen konfime misye…. Ennan apre, se li mwen change.




CEA Wou pa satisfè de li



JJV Nan provens lan, ou pa ka satisfè de pèsonn, paske se “les haut lieux de la corruption”…. Pa gen okenn règ kap aplike. Se sa ou jwen kòm resèt la, se li pou pran. Menm si yon nèg korèk ou deside ou pral voye l nan provens pou li korije yon état de fait, oubyen yo dechouke l, oubyen… Si ou bezwen pèdi yon anplwaye, voye l an provens. Provens yo òganize pou sa menm. Se yon kote pou ta fè rotasyon regilyèman. Moun ki madre a ale an provens. Donk, lè mwen t ap chanje misye a, Dismi Cesar rele m. Li estime li responsab dosye politik nan gouvènman. Epòk sa a Okap komanse cho. Gouvènman an ap pèdi pye Okap. Li di m ke fòk direktè a chanje. Fò m di w ke direktè sa a, anpil moun rele pou yo di se opozisyon l ap sèvi. Gen de moun ki pa jwenn avantaj… Li rele m donk pou li di m prezidan an di l, nan kad tout bagay politik kap fèt yo, fòk direktè a chanje. Lò sa resèt relativman bon pa rapò a sa ki ta la anvan. Alepòk, se te moun delege. Mwen rele delege a mwen di l mwen resevwa enstriksyon pou direkte a chanje. Li di m li pa pral nan enstalasyon paske bagay yo pa konfòm. Sa m vin konpran pa la swit - dapre sa prezidan an te di m- se te pa esprit de consensus ; li pa ta ka chanje l konsa. Mwen gen enpresyon se yon presyon prezidan an pran de delege a ak tout lòt moun yo, epi la p fèm peye les pots cassés. Fòk li te imilye m. Kit petèt de twa jou pase li chanje moun nan. Men menm jou a, si yon nèg vinn di m li bezwen tèl pòs, si li vle ale yon kote byen detèmine, se pou souse yon zo… Pour Miragoâne c’est la même chose... Madan Rousseau bòm yon lis pou Miragoâne, Malpasse, ak de lòt –mwen pa sonje- pou mwen te fè chanjman… Nan ka Miragoâne, se te yon nèg ki pate la dwann di tou. Se yon nèg ki te gen bato kape fè rakèt . Mwen di minis la men tèl sitiasyon. Men sa mwen resevwa – sa te vin pa faks- de Mme Rousseau. Mwen gen problèm. Nèg sa pa nan dwann et mwen gen pou mwen rele l. Mwen pa fèl... Prezidan invite nou nan yon reinyon nan palè. Apre reinyon an mwen pale li de lis la, eske li okouran. Li di m li okouran men li pa konn moun yo. A lepòk w ap eseye kenbe strikti epi yo bò w yon nèg raketè, ki pa konnen anyen nan dwann. Mwen oblije enstale l kòm direktè. Epi yo dim se le frère ki te bay moun sa a. Eric Trouillot..










CEA Pour les chèques de Tchako, il y a une remarque: ceux de la BPH sont retournés alors que ceux de la Unibank ont été payés. Pourquoi ?

JJV Nou menm la dwann nan, chèk yo depoze yo se chèk ki depoze kòm kosyon. Se pa chèk peman. Nou pa konnen sa chèk yo deveni apre. Genyen la Fondasyon tou ki konn lan dè enpòtasyon. Jeneralman li lan franchiz. Gen dwa gen de bagay ou bay, franchiz la poko vini.
Mwen pa konn si legalman li gen dwa a franchiz.

CEA Legalman, ki lè yo delivre l ? Anvan ou apre ?

JJV Les deux.

CEA A propos de franchise est-ce que dans votre expérience, vous avez remarqué qu’il y a des gens ou des sociétés qui en bénéficiaient indûment ?

JJV Bon anprensip, lwa a di se moun ki gen kontra ak leta ki gen franchiz. Sa m konstate depi tout tan, ministè a deside bay yon moun franchiz. Mwen sonje yon ka diri... Se te Creole Rice.... Mwen te note li pa t vini sou non Creole Rice. Li vini sou Eglise Baptiste Indépendante d’Haïti. Franchiz la vin devan. Mwen we kantite a anpil pou yon legliz. Nan analize dokiman, mwen wè gen yon bagay dwòl. Mwen kenbe lèt la. Nan chache mwen wè se pou Créole Rice epi y ap itilize Eglise Baptiste.
Yo gen tan siyen franchiz. ... Mwen bloke l ! Minoterie d’Haïti. Se te yon bato chinwa... ki debake nan minotri a. APN te otorize l.

CEA Men nou gen pòs douanye ?

JJV Pa gen pòs pèmanan. Lò gen bato ki prale, nou detache yon ekip la dwann, jiskaske bato a kite.

CEA Eske nou okouran de tout ti pò prive ?

JJV Anprensip nou konnen genyen bagay Mevs la, Minoterie, Ciment d’Haïti, Ciment du Sud (Martissant), Thor, Terminal Gonaives (sa se pou Mevs)... Men fòk APN otorize bato a pou nou menm, nou ale. Men nou pa gen siveyans an pèmanans pou kote sa yo. Nou ta sipoze gen kontwol pèmanan sou tout pò ki otorize. Leta Ayisyen pa konn vokasyon enstitisyon yo. Mwen te kreye yon anbriyon ki rete rachitik, li pa janm devlope. Pou leta, ladwann nan la pou li fè taksasyon bòdwo. ladwann pa ekipe pou kontwol dwòg... Men gen yon pakèt moun ki mete nan tèt yo ke lè yon bagay debake nan yon pò prive se kontrebann... Se pa vre, tout pò ki otorize yo, la dwann la, APN la, e la dwann ale lò APN otorize.

CEA Si APN n’est pas au courant?

JJV Se APN ki otorize, APN sanse yon otorite regilasyon tou. Si APN otorize yon bato ale tèl kote... bon, sa ki ta korèk se ta mande nou avi n anvan, paske se nou ki pral trete machandiz ki sou bato a. Men pafwa se lè bato a ale ou tande bato a prale. Sa depann de ki direktè APN nan ki la a; si politikman li fò.... Pou afè franchiz la, franchiz ilegal ki bay yo le pli souvan yo pase pa ONG yo, pa legliz yo. Onivo Ministè a –se pa avèk Aristid- yo fè yon jan pou yo elimine franchiz ilegal le plis posib, e mwen panse se paske yo pa t ka fè sa, yo oblije antre nan iregilarite sa a. Fon Monetè ap kontwole, yo pa ka di yo p ap bay franchiz. Yo anplwaye iregilarite sa a pou yo fè franchiz.

CEA (...question inaudible...)

JJV Direktè jeneral adjwen an fè menm bagay avè-m. Se nan biwo m li toujou chita. Li asiste a tout bagay. Pa gen yon bagay mwen fè li pakab fè. Biwo m toujou chaje moun. Se yon bagay mwen fè volontèman pou gen transparans. Lò telefòn nan sonnen, se li ki reponn. Byen entendu gen de bagay minis la rele m misye pa kapab regle yo...

CEA C’est qui ?

JJV Serge Audat. Depuis ke mwen revoke li pa pran kontak. E se mwen ki te nonmen l... Se pa par arete li te nommen

CEA Men mesye pa revoke, li menm?

JJV Li revoke tou.

CEA (...Montre quelque chose a Valentin...)

JJV (...Identifie la signature de son chauffeur. A l’impression d’avoir vu certains spécimens mais ne peut pas les identifier...)

CEA (...Lui montre un autre papier lié à l’affaire du Riz de la Paix...) Se pa yon sèl arivaj ?

JJV Non. Afè diri la pè a mwen konnen l. Si male nan dosye, na wè ki bato ki te vini tèl lè, men nou pa jere bagay sa yo.

CEA Pour le riz de la paix, il n’y a jamais eu de bordereau ?

JJV Mwen pa kwè.

CEA Tout ce riz ?

JJV Mwen si gen deklarasyon ki fè dosye a antre nan pwosesis la, men mwen pa kwè gen bòdwo. Mwen pa afimatif paske mwen pa t travay sou dosye sa a.

CEA Qui peut confirmer?

JJV Ladwann nan. Dosye yo la. Tout antre nan sistèm enfòmatik la. An pwovens yon bato vini, ou pa wè tras li. Sa rive. A Port-au-Prince, ce n’est pas possible. Lò bato a vini, yo antre manifès la nan sistèm enfòmatik la. A mwens ke depi anvan ou ta chwazi fè yon fwod, ou ta òganize w pou manifès pa bay e li ta difisil, manifès la bay tout kote. A mwens ke ou pa konn anyen nan sistèm dwann nan... Nèg ka chanje espès tarifè a, bagay la ka peye yon 10%, li jwenn yon denominasyon pou li ka ekzonere, pou li ka pran yon ti kòb nan men kontraktè a. Men gen twòp tras. Menm si ou pa peye jodi a, w ap peye demen. Menm si ta gen bòdwo. Lò gen bòdwo a se pi rèd... Lò bòdwo a fin fèt, se nan direksyon jeneral li ka anile. Li pa ka anile konsa.

CEA La Direction Générale, c’est chez vous à Delmas. Vous avez l’autorité pour annuler un bordereau?

JJV Wi, pou anile l se yon lèt yo ekri dwann nan pou yo di l anile l pou tèl rezon, tèl rezon... Ou pa ka rete konsa ou anile l.

CEA Oui, vous devez préciser dans quel cas se fait l’annulation.

JJV Wi nan anile pou ranplase pa ekzanp. Oubyen ou gen dwa gen yon bòdwo siplemantè, ou wè li te emèt initilman, ou fè anile l. Ou te twouve moun nan pat peye ase, ou fè yon sipleman. Moun nan konteste l, e apre analiz, si ou dakò ak moun nan, ou anile l.



A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 15:17

Audition de M. Jean Jacques Valentin

4ème partie- Fin


CEA Vous ne pouvez rien nous dire pour ce dossier ?

JJV Si se diri SEPAN nan, les dossiers sont là.

CEA A part le riz, il y a eu les tôles ?

JJV Sa mwen pa konnen l. Se nan radyo mwen te tande l. Li ta petèt pase pa ONG tou.

CEA Vous dites que la Fondation Aristide avait des franchises. Est-ce légal?

JJV Sa m ap di a li pa repoze sou okenn tèks men a mon avi li pa t legal.

CEA Mais il y a une loi sur les franchises ?

JJV Wi, men li di fòk ou gen kontra ak leta. Gen anpil ONG ke yo bay franchiz. Si yon ONG ap okipe agrikilti, li gen de materyèl ki pou antre, yo ba l franchiz. Men se pa dwann nan ki bay franchiz, se ministè a.

CEA Dans le cas du riz, il y a eu des bordereaux émis. Lò bato a antre se pa antisipasyon. Il y a eu des chèques émis qui sont rentrés dans la structure de la douane. Il y a eu des accusés de réception. Le directeur de la douane de Port-au-Prince, normalement la procédure dit qu’il faudrait qu’il les dépose. Nous avons vu que ces chèques sont sortis de la structure administrative, remis par le chauffeur. Qui a donné cet ordre?

JJV J’ai dejà répondu. An prensip, selon kòd dwannye a, chèk la se yon kosyon. Li rete la dwann. Ou pa menm itilize l pou akite bòdwo a. Se yon chèk kosyon.

CEA Gen 2 ka spesifik.

JJV Si ou pran kòd dwannye a, pwosesis la klè. Se yon kosyon li bay. Lò bòdwo a fin peye, yo vin reprann chèk la. Sa konn rive sètèn fwa moun nan pa gen posibilite pou li gen 2 kòb. Yon kòb ki la kòm kosyon et yon lòt kòb... Li konn di w peye bòdwo a pou li, e sa konn rive ke nou menm tou si chèk la egal montan bòdwo a, ou menm tou, si li siperyè.

CEA Sa pa konn rive ke chèk la egal ? Fòk li siperyè ?

JJV Map eksplike-w: ou gen dwa fè bòdwo a e se montan bòdwo a menm ou mande kòm kosyon. Lò w ap kalkile bòdwo a anvan emisyon bòdwo, la dwann nan gen pou l garde yon fwa edemi montan sipoze bòdwo a. Ou nan apwoksimasyon. La lwa a bay posibilite pou peye bòdwo a. Apre bank la ba w yon feyè pou ou ka emèt yon chèk pou enterese a. Men trè souvan nou menm, sa nou konn fè, lò nap goumen pou resèt, fen mwa ap rive, nou konn eseye vantile, nou peye bòdwo kareman. Men chèk la pa la pou peye bòdwo. Men nan kad n ap pale a, nou konnen chèk sa p ap janm peye.

CEA Poukisa chèk la p ap janm peye ?

JJV Paske... mwen di l deja... gen enstriksyon kap vini.

CEA Il y a trois éléments pour la procédure.

JJV La marchandise est à la douane. Li bezwen dedwanne. Li fè deklarasyon an dans les normes, li depoze l nan yon gichè prepoze a sa. Yo analize l. Si li korèk, ou antre l nan sistèm enfòmatik la. Ou reverifye l. Apre vefirikasyon, li tounen nan sistèm enfòmatik la. Ou fè ajisteman pou fè yo. Yo emèt bòdwo a. W al peye bòdwo w. Ou pran livrezon.

CEA Dans le cas Tchako, il y a eu des bordereaux émis?

JJV Wi. Sa m esplike, lòske enpòtasyon sa a vini, yo konnen li p ap peye.

CEA Pour l’importation du 13 mars 2003 il y a eu 12, ....... Il a, par chèque de garantie de la BPH, payé le borderau de douane. Il avait déposé un chèque. Pour lui, il a payé. Nous devrons faire une confrontation. Pour lui il a remis le chèque.

JJV Ladwann pa peye bòdwo pour moun. Je suis à la direction générale a Delmas, je réponds suivant les principes. Il y a plusieurs possibilités. Gen antisipasyon ki kousikyite, menm jan ak prelikidasyon.

CEA Il vient le 17 mars avec son chèque, le dépose à la douane. Il sait qu’il a payé. Quel est le rôle de la douane ?

JJV Au niveau des principes. Il y a une pré-liquidation. L’intéressé dépose son chèque.

CEA Tout c’est fait entre 15 et 21 jours.

JJV Le bateau débarque, le bordereau est fait. Il y a des fois ou on paie un bordereau.

CEA Ce que dit la structure il le remet par anticipation à la douane. Le chèque devait aller à la douane. Il y a-t-il eu une procédure écrite ?

JJV C’est une chose concoctée qui me dépasse. Je l’avais dit. Les bordereaux sont émis. Certainement le directeur n’a rien écrit derrière les chèques. Il y a un sceau. On ne peut répondre. Le bureau de la douane de Port-au-Prince est responsable.

CEA Si je regarde mon rapport, il y a eu un bordereau pour 16 millions.

JJV Dès le départ, mwen di mwen rekonèt... Nou te poze m kesyon, mwen di mwen te pè... Nan enpòtasyon Tchako, mwen pa t la nan reinyon an, men mwen konnen te gen desizyon ki te pran pou Tchako pa peye menm jan pou enpòtasyon a, menm jan pou afè Tigwav la. Mwen menm, onivo de ladwann, mwen te ekzije bòdwo fèt, men gen delè mwen fè vyolans, mwen peye bòdwo yo.

CEA (...Revient avec le cas des chèques Unibank et BPH....) Une seule présicion que nous voudrions avoir du directeur géneral. Puisque c’est votre chauffeur qui a reçu les chèques pour vous les apporter, à qui aviez-vous remis ces chèques ?

JJV C’est l’intermédiaire, Fougère.

CEA Comment vous sentez-vous par rapport a ce dossier ?

JJV Mwen di mwen ront, mwen konnen mwen riske prizon, puisque c’est ma parole. Mwen ta ka viktim. Mwen konsidere m kòm viktim.

CEA Pour le 30 juillet il y a une lettre de vous à Tchako qui demande de corriger une erreur dans le bordereau. Il y a une irrégularité dans le bordereau ?

JJV Mwen pa alèz pou m reponn kwizin ki fèt nan biwo a. Jesyion kotidyèn biwo yo, mwen pa konnen l.

CEA Vous avez une responsabilité morale..

JJV Certainement. Gen yon kòd dwannye gen yon tarif. Sa mwen genyen se li enpòtatè a genyen, se li anplwaye dwann nan genyen, tout moun genyen l. Mwen la pou m veye aske pwosedi a respekte. Mwen pa nan jesyon kotidyèn biwo a. Mwen pa konn sa k ap pase si yo pa fè m yon rapò. Tchako se menm ka ak ka Tigwav la... Tchako, c’est un cas.

CEA Est-ce que vous connaissez Tchako ?

JJV Mwen konn tout enpòtaté.

CEA Vous connaissez Mme Deschineau ?

JJV Mwen konnen Madan Deschineau lò li vin nommen direktè BPH lan.
Mwen pa t konnen l anvan. Nou pa t nan relasyon. Mwen sonje an fevrye 2004 li te envite m nan reinyon BPH. M al nan reinyon an men pa t gen anyen ki di. Li di m prezidan an te mande pou l rankontre m. Nou fè echanj de telefòn, pat gen anyen ki fèt, epi prezidan an vin ale.

CEA M ap gade yon lèt 10 novanm kote Tchako te adrese w pou li mande fè rektifikasyon nan yon bòdwo.

JJV Se diri la Pè a ki vin sou yon lòt fòm.

CEA Il arrive que vous encaissiez des bordereaux alors qu’au niveau de la procédure ce n’est pas le cas ?

JJV Mwen menm mwen vle di w ke nou p ap bay chèk si enstriksyon an pa vini....

CEA Nous avons entendu qu’il y a beaucoup de documents qui ont été détruits. Avait-on pris certaines précautions (photocopies etc.) ?

JJV Depi dosye a rantre nan sistèm enfòmatik la, gen kopi nan direksyon jeneral la. Gen rapò nou fè a ministè dè finans. Dayè w ap wè Tchako nan rapò ki voye bay DGI...

CEA Avez-vous fait des copies?

JJV Li pat nesesè, li te nan sistèm nan. Nan dwann lò yon bòdwo emèt, li fè an plizyè kopi. Gen yon kopi pou la dwann, yon kopi pou enpòtatè a, yon kopi ale la bank . Li otomatik.

CEA Merci beaucoup Monsieur Valentin d’avoir répondu à notre invitation.

JJV Mwen pa abandone lakay mwen. Si nou bezwen m, telefòn lakay mwen se : 246-1383. Pòtab mwen se 483-0835 men selilè sa a pa pou mwen.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 15:23

Avan rantre nan nannan koripsyon Ankèt administrativ sou direksyon Paul Denis annou pran yon ti apèsi sou magouy pati Lavalas ak yon mouche tankou Senate Heriveau ak lot kap monte obarikad pou pote demanti nan zafè lajan Teleco ki fè fos rout. Men zotorite kap defann lajan ki ta dwe envesti nan pèp swadizan yap pwoteje

CHAPITRE 10 Délégation de l’Ouest

Des fonds du Trésor Public pour un Congrès Lavalas

· En réponse à une lettre de la CEA sollicitant des informations sur la gestion de la Délégation Départementale de l’Ouest pour la période février 2001 – février 2004, la Commission a reçu trois (3) documents. Ils sont signés :

o du Sénateur Lans Clonès,

o du Député Rudy Hérivaux et

o de Mme Georgette Roméro (Oméro).

· Ces documents sont des photocopies de reçus pour des valeurs totalisant trois millions sept cent quatre vingt dix-neuf mille (3 799 000.00) gourdes, montant prélevé d’un compte BRH de l’Etat haïtien. C’est l’an­cien­ne Déléguée de l’Ouest, Dr Marie Antoinette Gauthier, qui a remis ces sommes aux bénéficiaires. Les photocopies des reçus en font foi.

· La répartition des trois millions sept cent quatre vingt dix-neuf mille (3 799 000.00) gourdes entre les trois (3) bénéficiaires directs est la sui­van­te :

·

Bénéficiaire direct
Montant reçu

o Sénateur Lans Clonès
§ Trois cent mille (300 000) gourdes

o Député Rudy Hérivaux
§ Deux millions (2 000 000) de gourdes

o Mme Georgette Roméro (Oméro)
§ Un million quatre cent quatre vingt dix-neuf mille (1 499 000) gourdes


·

· Le motif avancé pour ces versements est :

·

o « Congrès Fanmi Lavalas, plus particulièrement Noyau de Communication du Congrès de la Restitution ».

Les conditions de financement des partis politiques
· La loi de certains pays prévoit le financement des partis politiques : tous les partis, pas seulement le parti au pouvoir. Mais en Haïti, cela n’est pas encore lé­galisé, malgré une longue tradition de dilapidation des deniers publics au pro­fit des groupes au pouvoir. Aucune dépense de cet ordre n’é­tait d’ailleurs pré­vue au budget général comme le veut l’article 28 de la loi sur le budget et la comp­tabilité.

L’ordonnatrice est responsable des sorties de fonds
· Mme Marie Antoinette Gauthier, placée à la tête de la Délégation Dé­par­te­mentale de l’Ouest est, à ce titre, ordonnatrice des dépenses pu­bliques. Elle est donc responsable des opérations qu’elle effectue (article 34 de la loi sur le bud­get et la comptabilité). Elle est responsable aussi bien personnellement que pécuniairement des fonds dont elle avait la charge (article 67 de la même loi).

Pièces versées au dossier

o Photocopie de la lettre du Délégué de l’Ouest (voir Annexe 2)

o Photocopies des reçus signés des bénéficiaires directs (voir Annexe 2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 15:43

Koman nou vle pou Lavalas pa fè dapiyan sou lajan leta pou pran pouvwa. Mezanmiro se lajan sayo ki mete moun nan lari. Zafè popilarite nou toujou sispèk se yon boulshit sitou ti pèp ki leve koken nan move distribisyon lajan chak fwa apre manif sayo.

Eske moun sayo ki resevwa lajan kontrèman lwa peyi sa pa te dwe fouke, komisè gouvenman mete la jistis an branl kont yo. Se koripsyon sayo ki dwe sispann, se veye lot koken ki vle pran avantaj nan lajan leta kont opozan yo
.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15111
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 16:19

Rico,

Yo te peye yo tou 15 Jiyè sa a pou yo te pran la ri an?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 17:26

Antuoka te gen anpil koken, bras kamarad apre Montana. Anpil plent yo pa touche yon kwiv ron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 17:44

Joel

yè swa map tande Sauveur Pierre ki di genyen moun ki kwè ke Aristide popilè an ayiti li di nenpot drug dilè genyen dwa mete anpil moun nan la ri ya.Ki donk pou li sa pa vre moun ki soti lotrejou yo se peye yo peye yo.men kan se yo ki peye lot moun pou fè manifestatyon pa yo a lejitim.Mon chè nan bagay saa gen lè se tankou Ponce Pilat pou youn moun rete.

nanpren moun ki kont moun ki ap lite pou koriptyon fini nan peyi ya.Sou sit saa e sou sou sit OPL la mwen di a tout moun ki vle tande ke si se vre Aristide volò lajan peyi ya e byen li merite youn bon pè lebrun.men fok yo vini ak prev ke li te volò lajan yo ,kote li sere yo ki moun ki pot non pou li.Se pa politiysen ki pa renmen li ki pou akisatè e jij an menm tan.Se pa tout bagay ki pase nan youn gouvenman ke presidan responsab ;natirelman an tan ke chef deta se wol li pou li voye je sou sa ki ap pase nan administratyon peyi ya ,men li paka ranpli tout wol an menm tan.

mwen pa genyen enterè personel ke map defann an ayiti mwen pa deyè pouvwa se pousa mwen pa nan tolere oken delenkan ;men tou fok youn moun dwe goumen pou tout moun jwen jistis kom sa dwa.se pa depi a fè elektyon ap pale pou nou leve kanpe kont youn gwoup moun pou nou diskredite mouvman pep la.tandis ke lè se moun nou renmen ki ap touche gwo per diem mande leta pou yo touche gwo pansyon, achte 2 lexus sou do leta nou pa di youn mo. se sak fè mwen di se Aristide ki tounen youn obsesyon pou nou.de tan zan tan nou mete youn mas antikoriptyon nan figi nou men se pa vre nou pa kondane koriptyon tou tan .Lè se moun pa nou nou di ke wol yo se pat lot bagay ke fè elektyon menm si yo tap toupizi peyi ya .Si Aristide se volo ki te se la jistis ki rann verdik la.kite li rantre nan peyi pou jisit ayisyenn jije li.Ki sa ki fè nou pa vle li tounen?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 20:27

.Si Aristide se volo ki te se la jistis ki rann verdik la.kite li rantre nan peyi pou jisit ayisyenn jije li.Ki sa ki fè nou pa vle li tounen MALICE

Eske se mouche ki nan kanpe lwen ou menm pè rantre.Dayè frè jimo anlve plent li te gen sou li devan yon Tribinal nan Florid. Ki moun ki sou pouvwa se anko menm kabrit tomazo.

Sa w pa di ou byen w pa okouran gen yon lese frape nan kan (GRÈK) yo. Ti preyidan w lan pa vle pran nan gonm. Si gen pou sakrifye gen moun ka pase nan potans. Alos se bon kalkil kap fèt la. Eske vreman gen moun ki vle mouche pa retounen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 21:27

Audition de M. Yvon Neptune



Monsieur Yvon Neptune, Premier Ministre de Mars 2002 à Mars 2004

15 juin 2005 – 12 :20 (ANNEXE DE L’APENA)

YN Les questions que j’aimerais poser sont des questions qui ne vous concernent pas personnellement. Ce sont plutôt des questions à caractère politique parce que j’étais un homme d’état, j’étais chef de gouvernement. Vous n’êtes pas obligé de répondre si vous ne pouvez pas. Est-ce que la Constitution d’Haïti est mise en veilleuse ?

CEA Nous n’avons pas de réponses à cette question. Nous sommes là en tant que membres d’une Commission d’Enquêtes pour vérifier s’il y a eu des malversations au niveau du Trésor Public, et comme vous avez été ordonnateur dans ce pays, c’est à ce titre que nous sommes là pour vous poser plusieurs questions.

YN Je vous la pose car en tant que chef de gouvernement, je suis redevable à la Cour Supérieure des Comptes.

CEA Il est de votre intérêt de répondre aux questions de la Commission parce qu’il s’agit de votre administration, de votre gestion et nous devons pouvoir apporter des réponses. Nous ne sommes pas au tribunal. Nous sommes des enquêteurs.

YN Il faut pouvoir séparer le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Nous vivons une situation exceptionnelle depuis le 29 février. Il y en a qui disent que nous vivons sous occupation, mais c’est autre chose. Etant donné que là où je suis aussi je n’ai pas eu l’opportunité de m’exprimer sur certaines questions. La première fois que j’ai essayé de le faire, ça ma conduit en taule. J’ai entendu à la radio qu’il y avait des Commissions qui avaient été formées. Je me suis demandé sur quelles bases ces Commissions ont été formées. Des Commissions semblent supplanter les prérogatives d’autres institutions étatiques. En ce qui me concerne, qui concerne la gestion, je sais que …… Le pouvoir a jugé de par sa nature ou de par les autorités qui m’ont été conférées par les pouvoirs nationaux ou bien par d’autres pouvoirs étatiques. Je l’avais bien dit, vous autres je vous posais des questions pour que je sois clair de ma décision de répondre ou non. Ce qui laissait aussi qu’en dépit de la Commission qui n’a pas encore fait de rapport, j’ai entendu à la radio je ne sais il y a combien de mois… Il y a une radio qui a lu, qui a publié que dans certaines administrations, voilà ce que nous avons, voilà ce qui c’est passé en ce qui concerne les fonds. A la Primature il y avait des fonds qui avaient disparu ou bien, étant donné qu’au cours de ce rapport, de cette présentation, j’ai entendu mentionner une date, une période de temps, la période pendant laquelle j’étais à la primature. Est-ce quelque chose qui est venu de la Commission, qui a été remis par le chef de l’état, je ne sais pas. J’aimerais avoir de la lumière parce que ça fait plus d’un an que je suis en prison. Le 29 février, je dormais à la Primature, comme ça. Ca a continué ainsi jusqu'à ce que, après toute la campagne qui a été faite contre moi pour que je sois arrêté sous la peine que j’ai participé à certains génocides, ce que certains appellent « le massacre de la Scierie ». J’ai choisi de venir ici parce que je pensais qu’étant donné le conseil de sécurité qui est une instance en ce qui concerne les affaires des nations, qu’en acceptant de venir ici il y avait une opportunité de dire la vérité ou bien que la vérité soit entendue. Après près d’un an, cette vérité n’a pas été entendue. Je n’ai entendu que des mensonges, soit de la part du gouvernement, soit de la part de juristes, soit de la part de simples citoyens, soit de la part de leaders politiques. Vous voyez pourquoi, Monsieur Denis, je suis prudent. Vous êtes membre d’une Commission, je suis en train de vous parler, vous prenez des notes effectivement, je n’ai pas de témoin avec moi qui pourrait consulter ce que vous êtes en train de prendre, ce qui est en train d’être enregistré. Vous allez comprendre pourquoi j’essaie d`être plus ou moins clair, avant de vous dire finalement que je suis prêt à vous écouter, que je suis prêt à répondre à vos questions. J’aimerais que vous me compreniez, parce que nous vivons dans une situation où le pays est tête en bas, où on dit n’importe quoi, on fait n’importe quoi. Ceux qui sont au pouvoir font des choses parce qu’ils sont au pouvoir, parce qu’ils ont le pouvoir. Je pense que vous me comprendrez. Je ne veux pas dénier votre autorité parce que vous ne vous êtes pas constitués vous-même, il y a un arrêté. Vous êtes des citoyens, s’il y a un pouvoir –quelle que soit la nature du pouvoir- qui décide et que vous acceptez de participer dans la tâche. Si vous acceptez de participer dans la tâche qui vous incombe, mais je voudrais….. parce que je sais que vous êtes au courant de toutes les tribulations auxquelles je fais face concernant l’histoire de Saint-Marc … Je ne voudrais pas me retrouver… parce qu’il y a des choix que j’ai fait. J’ai choisi de rester dans mon pays parce qu’on m’avait indiqué que c’était purement une question de sécurité parce que ma vie est en danger. Quand on a commencé à faire de la propagande pour que je sois arrêté en rapport avec ce qui s’est soi-disant passé à la Scierie, là, je ne peux pas laisser le pays pour une question de sécurité. Là c’est une question de justice, si je laisse le pays, ça veux dire maintenant que je sais déjà qu’il n’y a pas de justice. Jusqu’à présent, je suis ici. Vous devez être au courant aussi qu’on a essayé de me transporter, de me faire laisser le pays pour des raisons humanitaires. J‘ai décidé de rester. Je ne voulais pas être pris au piège, par qui que ce soit. Que ce soit par le pouvoir tout-puissant de mon pays, que ce soit par l’international. Effectivement, les rapports médicaux, que ce soit les rapports qui viennent de la MINUSTAH l’ont indiqué. Quelqu’un qui ne mange pas qui ne boit pas d’eau… J’ai décidé de ne pas partir dans ces conditions je devais recommencer à prendre de l’eau, c’est pourquoi je suis encore en vie mais j’ai décidé de continuer à faire la grève tant que ces questions… Bon, ça ne vous concerne pas, mais j’ai été obligé d’être clair avec vous avant de répondre à vos questions. Après toutes les tentatives que j’ai faites pour faire comprendre à ceux qui, à mon sens, se sont réunis pour savoir que c’est le pouvoir souverain d’Haïti qui peut décider de ma vie, de ma liberté. Alors j’ai l’espoir comme je l’espère, de me laisser conduire par des représentants du pouvoir avec l’accompagnement de différents … à Saint-Marc, une deuxième fois. La première fois, c’était horrible, c’était brutal. Je sais aussi qu’il y a des gens qui ont déjà exprimés le vœu que je sois mort. J’ai été arrêté le 25 juin, le mandat d’arrêt est daté du 25 mars. Tout le monde savait. Ceux qui voulaient me rencontrer le faisaient. Il y a des représentants de l’International qui m’ont rencontré. J’ai été informé officiellement que ma vie est en danger. Il m’a été dit très clairement à toutes les occasions que ma vie et ma liberté dépendent du pouvoir souverain du gouvernement. Ou bien j’ai choisi de me suicider, ou bien j’ai choisi de continuer de lutter dans notre réalité.

CEA Nous ne sommes pas là comme des représentants du pouvoir, la Com­mission a été créée par le gouvernement. Nous sommes une com­mission d’enquêtes. Nous croyons que pour le travail que nous faisons, il faudrait répondre à nos questions. Nous sommes indé­pen­dants et essayons de faire le travail de manière profes­sion­nelle, de façon sérieuse. Il s’agit pour nous de vérifier si les fonds de l’état ont été bien gérés et dans la mesure où ils ne l’auraient pas été, d’informer qui de droit. Notre présence n’a aucun caractère politique.

YN Je vous écoute.

CEA La première question est : est ce que vous pouvez vous rappeler le plus clairement que possible de quel montant vous disposiez à la Primature pour l’exercice fiscal 02-03.

YN En toute sincérité je ne peux pas vous dire. Je ne suis pas un homme d’argent. J’essaie de faire des surveillances parce qu’il y a toujours un comptable. Il y a toujours un administrateur, il y a toujours un collaborateur. Je me réfère toujours à eux s’il y a des questions. Ils me font des rapports, s’il y a des choses que je ne comprends pas, je leur fais des questions. Il se peut bien que je me trompe, je sais qu’il était prévu pour que la Primature reçoive au grand maximum 5M de gourdes pour toutes ses dépenses. Payroll, subventions et autres. Il se peut bien que je me trompe mais ce que je sais, ça n’arrivait pas régulièrement en bloc. Des fois, le Ministère des Finances envoyait 3 M, 2 M. A l’époque c’était, selon ma compréhension, une période de vache maigre avec des sanctions non dites, prises par le gouvernement. Je ne peux pas vous dire avec précision, avec certitude.

CEA Qui était le Directeur Général, l’Administrateur ?

YN Je ne me rappelle pas. C’est un jeune. Je pense qu’il est encore administrateur, ce monsieur. Je n’en suis pas sûr. Il était l’administrateur sous Chérestal. Je n’ai pas opéré de changement. J’ai gardé le même administrateur, le même comptable.

CEA Le même Directeur Général ?

YN A la Primature, il n’y avait pas de Directeur Général. Il y avait un Chef de Cabinet qui était un personnage politique. Il y avait le comptable en chef, il y avait l’administrateur, il y avait la secrétaire exécutive. Il y avait un responsable du personnel et le conseiller technique principal pour m’aider à gérer.

CEA La Primature était-elle responsable de projets spéciaux ?
YN De projets spéciaux non. Il y avait des demandes qui étaient faites à la Primature sur la base de subventions. Si la Primature avait les moyens de répondre, on y répondait. Si la Primature n’avait pas les moyens de répondre, c’était expédié au Ministère des Finances qui de son côté décidait si ça en valait la peine, ou s’il y avait les moyens d’y répondre. Les projets spéciaux, à la Primature c’étaient des choses qui concernaient les rénovations de la Primature. Je me suis demandé depuis Smarck


Michel jusqu’à Chérestal, des Premiers Ministres pouvaient-ils tolérer un local dans cet état. Dés mon arrivée j’ai fait des réhabilitations. Les projets qui exigeaient des appels d’offres, ça passait par des appels d’offres. Les dossiers sont encore là. [/size]



CEA Oriel Jean travaillait-il à la Primature ?
YN Oriel Jean, je me rappelle une ou deux fois… Ce sont des dossiers que je pourrais considérer comme des dossiers d’État. Il y avait des dossiers sensibles qui étaient traités avec beaucoup de discrétion. C’était un seul dossier qui avait une certaine sensibilité. Une sensibilité nationale parce que ça concernait la nation. C’était dans le dossier de Monsieur… Pour ma part Oriel Jean… c’était dans des dossiers d’intérêt national. Quand il y avait des fêtes nationales, des fêtes traditionnelles auxquelles la primature participait. La primature faisait des requêtes spéciales au Ministère des Finances pour demander des fonds sur la base de décisions qui étaient prises. Ce dossier c’était des festivités ou des artistes, ces choses là. En général c’était les parlementaires qui géraient ces choses là ou bien sur la base de pratiques j’avais une certaine confiance et je disais de me faire savoir comment la Primature pouvait contribuer à telle ou telle activité. Mais toujours de nature nationale, rien de particulier. Alors j’ai demandé à la personne : «Vous prenez ça en charge. Soumettez-moi un petit papier pour me dire voilà ce qu’on se propose de faire». Mais c’était toujours en urgence. Il y avait des choses qui arrivaient comme ça. Le ministère des finances n’avait pas le temps. Et là maintenant il y avait des personnes chargés des différents aspects et la Primature faisait les frais. Et vous prenez la responsabilité de faire des rapports pour vous-même. Au moment opportun, vous avez vos rapports. Moi je pouvais constater ce qui était faisable et réalisable. Oriel Jean était une des personnes à qui je m’étais adressé parce qu’il faisait partie du groupe qui planifiait. Si c’est un service spécifique qu’on demandait à la Primature, pour ma part, on ne pouvait par recevoir ces choses. Il recevait une subvention sur une base de ses besoins. De la façon dont c’est présenté, c’est évalué.

CEA Alpha Economique ça vous dit quelque chose ?
YN C’est à la radio que j’entends qu’on se proposait d’intégrer le programme Alpha. Je sais qu’il y avait des groupes de base qui participaient en tant que volontaires à certains programmes d’alphabétisation. Il y avait une subvention mensuelle. Comme vous le savez, c’était des jeunes qui ne faisaient absolument rien. Parfois ils demandaient une petite subvention. Une fois, je me rappelle bien, à une période donnée je leur ai dit que je ne pouvais pas faire de subvention mensuelle. A une période donnée de l’année vous donnez des noms et des numéros de cartes d’identité. C’est sur cette base que je pourrai faire quelque chose pour vous. Je demandais alors au Ministère des Finances qui m’envoyait les fonds. Il y avait à peu près 500 personnes. Comme je vous disais, c’était à des périodes précises de l’année. Il y a des gens qui attendent pas mal de choses. En tant que Sénateur, je faisais des petites subventions. Quand je suis arrivé à la Primature je leur ai dit que je n’avais pas d’emploi à donner. Je ne peux pas vous envoyer à la TELECO ou à l’APN parce qu’ils sont bondés de gens que ne font absolument rien. De plus je vous respecte, je ne vais vous faire dérespecter par un Directeur Général. Si je peux vous donner une subvention, je le ferai. Je ne peux pas vous promettre des emplois. Je ne peux pas vous donner une petite carte parce que ce Directeur ou ce Ministre non seulement va vous dérespecter mais va aussi indirectement me dérespecter.
CEA Donc Alpha Economique n’a jamais existé, sauf à la radio ?
YN (… hoche la tête négativement…). A ma connaissance, je n’ai jamais… à moins que ce ne soit passé devant moi sans que je m’en aperçoive… je n’ai jamais vu un dossier préparé pour Alpha Economique. Peut-être pendant que les gens sont en train d’alphabétiser on essaie de les financer pour qu’ils aient un petit commerce ou quelque chose de ce genre.
CEA On a enregistré les dépenses sous la rubrique « Alpha Economique ».
YN Sur la base des choses d’intérêt national, il y a des choses qui étaient préparées sous cette rubrique.


A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 21:53

AUDITION DE YVON NEPTUNE

SUITE

CEA Dans ce cas là, c’est classé dans les dépenses ayant rapport avec la sécurité ou dans les dépenses discrétionnaires ?

YN Les fonds discrétionnaires, moi j’ai eu des petits problèmes avec ça. Quand je suis arrivé à la Primature, on a soulevé cette question de fonds discrétionnaires. En tant que Premier Ministre, il se peut bien que je me trouve dans des situations où je dois faire des dépenses. En général, je suis très têtu. Peut-être que cette fois je ne l’ai pas assez été. Le Ministre des Finances m’a fait savoir qu’il pouvait faire des décaissements mais qu’il fallait qu’il y ait des projets. Je lui ai dit : « Je ne comprends pas. C’est un fonds discrétionnaire et vous me dites qu’il faut des projets. S’il y a un projet, il faudra maintenant que je dépense pour ce projet, je ne comprends pas ». Il a insisté, il a insisté. Finalement, il m’a dit : « Bon, c’est une sorte de formalité ». A ce moment, je lui ai dit : « Puisque vous dites que c’est une simple formalité ». J’ai finalement cédé et ai demandé à la secrétaire exécutive de s’occuper de ça. Je n’étais pas un homme …. avec le Ministre des Finances, surtout après tout ce qui s’était passé sous Chérestal avec le Ministre des Finances et le Ministre de l’Intérieur. Je n’allais pas me mettre dans une situation de ce genre. Je l’ai même dit au Président de la République : Je ne vais pas me bagarrer avec votre Ministre des Finances. Ça a continué à m’embêter. Je me disais comment à la Primature peut-on faire des projets alors que le fond que je vais utiliser n’a rien à voir avec ces projets. C’est pratiquement un projet fictif. Même si ce n’est qu’une formalité. Alors je lui ai dit que je ne voulais plus de ce compte. Tout est alors passé par chèque. S’il me faut du cash pour telle ou telle raison, je vais vous faire savoir. Je chargerai ou bien l’administrateur ou bien la secrétaire exécutive pour traiter le dossier que je considère comme dossier sensible. Depuis lors cette question de compte discrétionnaire ou de caisse noire… C’est quelque chose d’horripilant quand on me parle de caisse noire parce que moi, je ne suis jamais versé dans les mauvaises affaires. Et le président de la république ne peut pas se présenter devant moi pour que je me verse dans des affaires louches.

CEA Comment se faisaient les décaissements ? Combien le Ministre des Finances mettait-il à votre disposition ?

YN C’était selon des périodes précises. Par exemple, s’il y a une fête nationale. Si le président devait se déplacer pour aller dans tel département où s’il y avait des gens qui devaient se déplacer… C’était toujours sous la rubrique d’intérêt national. Des fois, le Ministre des Finances décaissait la totalité, des fois, il ne se donnait même pas la peine. Il décaissait un tiers ou la moitié.

CEA Et dans les dossiers de sécurité ?

YN A la Primature, je me contentais de la PNH. C’était des policiers. Si l’un d’entre eux avait des problèmes (funérailles, accouchement ou loyers) j’essayais d’aider en subventionnant ça. C’est tout. La sécurité proprement dite relevait de la police nationale. A la Primature, j’avais un membre du cabinet qui était chargé de la question police et sécurité, mais c’était un conseiller. Mais il n’avait absolument aucun rapport avec moi. Je me rappelle à la fin de mon mandat, il y avait des problèmes avec la police nationale. Il y avait l’administrateur de la police nationale qui a été changé. Il a été décidé qu’il y avait des virements faits au compte de la primature et que c’est moi qui écrivais des chèques à l’administrateur pour les dépenses de la PNH. Ce n’est pas parce que c’est moi qui écrivais des chèques que ça empêchait d’avoir des problèmes.

CEA Romane Petit, vous la connaissez ?

YN C’est quelqu’un que je connais depuis 1994, à mon arrivée au Palais National. Durant toute la période pendant laquelle j’ai travaillé dans l’administration publique en Haïti. C’est seulement en Haïti que j’ai travaillé dans l’administration publique. A l’extérieur, j’ai toujours travaillé dans le privé. Quelqu’un avec qui j’ai développé des relations de confiance dans la pratique. Au Palais National, j’ai eu pas mal de responsabilités. J’étais responsable, j’étais porte-parole, en même temps je travaillais au bureau du Protocole. C’était moi qui ai mis en place le bureau de presse de la présidence. Je m’occupais pendant un certain temps des victimes du coup d’état, que ce soit au niveau du bureau de presse ou au niveau de la gestion des victimes du coup d’état. Je gérais de l’argent. Au niveau des victimes du coup d’état, je gérais du cash. Au bureau de presse de la présidence, je m’occupais des commandes d’équipements. Vous pouvez imaginer dans quel état se trouvait le Palais National quand le président Aristide est retourné en 94. Durant la présidence de M. Préval, elle était encore au Palais National. Moi, j’étais avec lui, comme vous le savez. J’ai participé à la Fondation Aristide pour la Démocratie. Ensuite, je maintenais le contact avec elle. Elle a recommencé à travailler effectivement à la formation de Fanmi Lavalas parce que je jouais un rôle d’une certaine façon. Il y avait les fameuses élections de 97. Alors, avec elle aussi, en 2000 j’ai fait d’une part les travaux d’organisation du département de l’ouest, elle m’a toujours accompagné, les élections de l’an 2000, campagne électorale et tout. C’est elle qui s’occupait de tout ce qui était préparation de texte. J’écrivais…bon, elle faisait de tout. Des fois, si je recevais un support financier, je n’avais pas les moyens de lui payer, je lui disais : « Ecoutez, quand je reçois un support financier, prenez un certain pourcentage, parce que je n’ai pas d’argent ». Quand j’étais à la Fondation Aristide pour la Démocratie, je ne recevais pas de chèque, je n’avais pas d’argent. Je vivais pratiquement aux dépens de ma cousine parce que c’est chez elle que je logeais dans une petite chambre. C’était aussi un choix parce que la vie en Haïti est une vie extrèmement difficile. Je n’aurais jamais envisagé construire en Haïti. Je disais toujours à mon âge, si je planifiais de construire en Haïti, ce serait une folie. Voilà, c’est comme ça. A la primature, elle avait encore ma confiance. Elle avait une grande responsabilité en arrivant à la Primature. Il me fallait quelqu’un de confiance. A la primature, au niveau de Lavalas, excusez-moi de vous le dire, je ne pouvais pas identifier quelqu’un en qui je pouvais avoir confiance pour mettre dans cette position, parce que c’est une position de pouvoir, cette personne allait avoir un certain droit.

CEA Avez-vous émis des chèques à son nom ?

YN Je signais des chèques. Des chèques à son ordre particulièrement ? Je ne me rappelle pas avoir émis des chèques à l’ordre de Madame Petit personnellement. Des fois je recevais des demandes de subvention personnellement. Je les lui envoyais et notais « Exécutez ». Je n’avais pas le staff nécessaire pour vérifier. Je lui disais de vérifier s’il lui était possible de le faire. S’il ne lui était pas possible de vérifier, je lui disais : « Prenez la chance » parce qu’il est préférable de pêcher par manque de rigueur et d’être condamné. A Cité Soleil, je recevais des demandes. Il y avait quelqu’un de Cité Soleil, je lui donnais le dossier et lui disais d’aller voir parce qu’il y avait des tas de professeurs, l’argent pouvait aller trouver les professeurs sans que les parents des élèves ne le sachent. Il s’arrangeait et les parents étaient au courant. Mais je ne me rappelle pas. Si Madame Petit avait un problème qu’elle m’adressait, je lui disais : « Vous travaillez depuis longtemps dans l’administration publique, l’argent qu’on vous paie n’est pas énorme. Vous pouvez avoir des problèmes. Il m’arrive aussi d’avoir des problèmes. » S’il m’arrivait d’écrire un chèque à Madame Petit personnellement, ça peut être dans ces conditions. 50,000 gourdes, 100,000 gourdes maximum. C’était pas dans mon habitude, vraiment parce qu’elle savait que je lui disais toujours : « Vous n’êtes pas Premier Ministre, je suis Premier Ministre et j’ai des comptes à rendre. Il faut que je me sente suffisamment confortable pour rendre des comptes. »

CEA Vous lui faites confiance. Elle vous est très, très loyale.

YN Si elle ne l’était pas, il aurait été difficile pour moi de la garder comme secrétaire exécutive.

CEA Vous vous souvenez avoir émis un chèque à son ordre de 1 million de gourdes ?

YN Ca devait avoir rapport avec le dossier compte discrétionnaire.

CEA Les dépenses discrétionnaires figurent sous la rubrique « dépenses discrétionnaires ».

YN A l’époque, je me disais quel que soit la dépense, je ne veux pas de projet fictif. Des fois, moi personnellement, je voulais avoir du cash parce que j’étais en déplacement et j’avais besoin de cash. Quand je me déplace, il y a des gens qui me demandent de l’argent. Si j’en ai en main, je le leur donne. Des fois je disais Il y a des dépenses que je fais, je n’ai pas le temps d’en tenir compte. Essayez de faire un approximatif de ce que je dépense mensuellement. Mais je sais que des montants de ce genre doivent avoir rapport avec ce que j’ai dépensé dans mes activités.

CEA Il n’y a pas de justificatifs. Quelles sont les procédures de décaissement ?

YN En général quand il s’agit des dépenses effectuées au cours de mes activités à l’extérieur, je passe par l’administrateur. Des fois c’est pour éviter … J’ai gardé pratiquement tout le monde. L’administrateur est habitué au Ministère des Finances. Je n’avais ni administrateur, ni comptable en tête quand j’y étais. Un chèque de ce genre ne rentre pas dans le cadre d’une activité spécifique mais dans le cadre de mes activités en tant que Premier Ministre.

CEA Mais il y a une procédure. On doit s’engager, on doit créer une obli­ga­tion juridique – comptable.

YN Je présume, mais comme il n’y avait pas de compte spécifiquement discrétionnaire à la Primature. Étant donné que des fois je ne voulais pas passer par l’administrateur, je passais par un compte spécifique.

CEA Mais vous avez fait 8 chèques à l’ordre de Madame Petit.

YN Quand ?

CEA En novembre, octobre 2002

YN Ça a du avoir probablement rapport avec ces dépenses.

CEA Vous sortiez souvent.

YN Ce n’était pas une question de sortie seulement. Des fois il y a des gens qui venaient à la Primature, des fois je sortais. Vous connaissez le pays aussi bien que moi. Les demandes venaient de partout. Il y a des familles qui me disent : «Si nous avons pu envoyer nos enfants à l’école, c’est grâce à vous ». Quand j’étais au Sénat, je rencontrais des gens. Je ne leur demandais même pas s’ils étaient ou non Lavalassiens. C’était des haïtiens.

CEA Vous n’avez pourtant pas la réputation d’être donnant.

YN On le dit toujours. Je suis végétarien aussi.

SUITE


Dernière édition par Rico le Dim 27 Juil 2008 - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 22:00

AUDITION DE YVON NEPTUNE

SUITE ET FIN


CEA Le problème c’est que vous n’avez pas donné de justificatifs à ces dépenses.

YN Je me rappelle des fois, je demandais à Madame Petit d’essayer de prendre des petites notes. Même approximativement de noter tel mois, tant. Malheureusement vous savez ce qui est arrivé, il y a des dossiers que j’avais qui ont disparus dans l’incendie. J’aurais bien aimé que les choses se soient passées différemment en Haïti pour être, que ce soit à la Cour Supérieure que ce soit à vous, en mesure d’avoir en main les documents que ce soient les signatures, les chèques écrits. Malheureusement…

CEA Vous connaissez Matthéus Stanley ? Ce n’est pas votre administrateur

YN Stanley peut-être. Matthéus ne me dit pas grand-chose.

CEA Que pensez-vous de votre Ministre des Finances ?

YN Il n’est pas en Haïti. En y réfléchissant, si le Ministre a pu me demander de soumettre des projets fictifs pour mes dépenses alors qu’il savait pertinemment , je suppose, qu’il y a des choses que je ne pouvais pas faire et qu’il a insisté pour me dire que ce n’était qu’une simple formalité… J’ai essayé d’avoir de bons rapports avec lui. J’ai essayé. S’il me dit qu’il n’a pas les moyens, qu’il prend tout son temps, et bien… Si je devais me bagarrer avec le Ministre des Finances, j’aurais donné ma démission.

CEA Mais le budget du gouvernement dépendait de vous.

YN Il était le Ministre des Finances. Je ne peux pas entrer dans une affaire de personnalité. Je ne l’ai jamais connu. J’étais au Sénat quand je correspondais avec lui. Il était surtout… Je faisais des demandes pour la Primature et pour les choses qui étaient sous ma responsabilité parce que j’étais Premier Ministre. Vu la situation politique, j’essayais d’évoluer le mieux possible. Dans ma sphère, je faisais ce que je pouvais. Ce que je peux vous dire c’est que je n’aime pas faire de calomnies. La seule chose que je peux vous dire c’est que le Ministre des Finances accaparait tout. Ce que j’entends par tout : les achats de l’État, les commandes de voitures…

CEA Les achats de riz par exemple…

YN Il y avait des subventions pour les achats de produits alimentaires. Moi, je le convoquais avec le Directeur Général, Monsieur Baudin, une fois je l’ai convoqué avec le Directeur du Budget. Une fois je lui ai demandé des rapports. Comme je vous disais, je n’allais pas me bagarrer avec le Ministre des Finances. Moi, j’avais des responsabilités et des engagements politiques. Je voulais agir à l’amiable. Je pourrais vous dire des choses très spécifiques concernant le Ministre des Finances. Il était un super ministre.

CEA Vous ne vous souciiez pas de la gestion de vos ministres ?

YN Je dois vous dire qu’en mettant de côté le Ministre des Finances, la plupart étaient des Ministres qui avaient des problèmes parce qu’ils s’adressaient constamment à moi pour avoir les décaissements venant du Ministère des Finances. Je lui écrivais constamment pour lui dire : Faites quelque chose pour tel ou tel ministère. Alors, vous pouvez comprendre.

CEA Il y a un budget ?

YN Naturellement qu’il y a un budget. Les entrées ne se faisaient pas en bloc mais chaque mois. J’essayais de comprendre ce qui se passait. Il y avait des dépenses pour avions, hélicoptères pour la sécurité du président. Je ne veux critiquer personne. La plupart des Ministres voulaient faire quelque chose d’après ce qu’ils disaient mais ils n’avaient pas les moyens. Je peux dans la mesure du possible essayer de les aider. Quand j’entends le pouvoir dire que les caisses de l’état ont été pillées… ce n’est probablement pas dans les ministères car ils étaient pauvres. Le ministre des haïtiens vivant à l’étranger, le ministre du tourisme, le ministre de l’agriculture, le secrétaire d’état à la jeunesse et aux sports. Des fois quand on parle de coopération, j’ai ma position. Il y avait des efforts qui se faisaient. J’avais des réunions avec le ministre de la planification, le ministre des finances pour leur demander ce qu’ils voulaient faire. Je leur disais qu’il fallait faire des débours pour faire des inventaires. Un inventaire c’est à peu près 1 million de gourdes. Il y avait une dame qui travaillait à la banque centrale. A cette réunion il y avait aussi le directeur de la National … Quand au ministère des finances on dit qu’il n’y a pas d’argent disponible, nous savons que des biens existent. Ces biens on peut les saisir, on peut les vendre. Pourquoi ne pas le faire ?

CEA Avez-vous nommé Madame Deschineau ?

YN Non. Je nomme seulement des employés. Quand je suis arrivé, Madame Deschineau était en poste.

CEA Que pensez-vous d’elle ?

YN Je ne la rencontre pas souvent. Si la Primature n’a pas un projet qui de­mande les services d’une banque.

CEA Vous ne vous souciiez pas de la marche des organismes autonomes ?

YN Au niveau de la BPH, je savais qu’il y avait un petit problème, je suivais. Je n’avais pas de rapports. Il y a une banque centrale. Je ne pouvais pas rentrer … Des fois je posais des questions au Ministre des Finances au niveau des réserves, mais ce n’est pas parce que j’avais les moyens. Le représentant du gouvernement n’a pas à sa disposition une machine en forme. Je ne pouvais pas trouver quelqu’un. Je ne connais pas le background du Ministre des Finances mais je voulais quelqu’un de solide à qui je pouvais poser des questions.

CEA Poser des questions, parce qu’il y avait des doutes ?

YN Parce que j’avais des rapports et que je voulais quelqu’un capable de les analyser pour m’aider. Quelqu’un qui me dirait : « M. Neptune, là ça ne marche pas. Là, ça marche ».

CEA Vous auriez pu …

YN Il me fallait quelqu’un qui connaisse le système. Ce n’est pas petit. Ce n’est pas facile. C’est la même chose pour les travaux publics. J’essayais de lutter.

CEA Quelle a été la participation de la Primature aux festivités de 2004 ?

YN Il y avait une Commission. Le président de la république a décidé que je gère. La gestion quotidienne était confiée au Ministre des Haïtiens vivant à l’Étranger et au Ministre des Affaires Etrangères qui était chargé de faire la gestion et de coordonner. En fin de compte, je devais recevoir un rapport.

CEA Merci M. Neptune d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

YN J’ai tenu à faire une mise au point. Tenant compte de ma situation, je me suis dit maintenant que je devais lutter de cette façon. Ça m’aurait coûté que vous fassiez votre rapport sans m’entendre. Peut-être que j’aurai un autre mandat d’arrêt contre moi parce que le rapport dit que Monsieur Neptune à soutiré des fonds de l’État. Je dois vous dire aussi, question de procédure, sans relation avec le fonds discrétionnaire, question de procédures administratives, je dois me poser des questions sur les gens en qui j’ai eu confiance. Ça m’embête. J’ai pêché par inattention. Parce que quelqu’un vous a laissé entendre que c’est une simple formalité… Je comprends la portée de vos questions. J’ai été au palais et au sénat. A la Primature j’ai pensé avoir la possibilité d’avoir une col­la­boration franche, honnête de la part de person­na­lités haut placées. Je continue de réfléchir.]

CEA Merci Monsieur Neptune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 22:19

Se sa anpil moun kap voye monte refize konprann. Nou dwe pa dwe rejte travay rotman pwofesyonèl komisyon dankèt la reyalize. Map mande moun tankou Paul, Denis kisa lap regle antouka annou bay mouche benefis di dout. Mouche fè Neptune pale, li byen kolabore, li ta sanble se yon moun serye ki te plen pwoblèm ak koken minis finans ki te mache sou dikta yon prezidan.

Alos pou lavalasyen kap voye monte se byen resevwa mesaj Neptune lan ki te annafè ak volo ki plen pouvwa pase li menm kom premye minis. Se nan nati rejim sa menm genyen moun an pouvwa tankou komisè gouvenman Gassant kap kwapwonnen manke dega minis siperyè l Mèt Rene Magloire. Se tenten konsa sou Preval.

Alos pou Marc-Henry kap pale de minis ki pa vle kolabore. map di mouche sou bann ministè yo apenn 4 ou 5 ministè mwend enpotans ki nan men opozisyon. Se yon bann belijeran, koken zanmi Preval kap voye jilbrèt. Se depi lontan pratik sayo egziste.Mwen kanpe la


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 22:46

CHAPITRE 9 Primature


Des sorties de fonds importantes



· L’analyse des débours effectués par le Bureau du Premier Ministre (Gou­vernement d’Yvon Neptune) a révélé que les chèques suivants émis à l’ordre de Madame Romane Petit, Secrétaire Exécutive, ont été payés à la Caisse de la BRH :
Numéro de chèque
Montant en gourdes
# 30
1 000 000
# 36
1 000 000
# 41
3 150 000
# 43
2 192 500
# 44
1 000 000
# 48
1 000 000
# 47
1 848 000
# 45
1 000 000
# 49
1 500 000
Total
13 690 500




· Le motif avancé est le Projet Alpha Economique.

· Pourtant, Madame Romane Petit et Monsieur Yvon Neptune, enten­dus par la Commission, ont reconnu que la Primature n’a jamais eu à gérer de pro­gramme Alpha. A la question :

o « Alpha Economique, ça vous dit quelque chose ? Vous avez joué un rôle dans cette campagne ? »


· Madame Romane Petit répondit :

o « Aucun. »


· De son côté, M. Yvon Neptune admit avoir entendu cela à la radio mais qu’il n’a « jamais vu un dossier préparé pour Alpha Economique ». Ils ont tous les deux parlé de projets fictifs conçus pour amener des fonds à la Pri­ma­tu­re. Ces manœuvres auraient été effectuées sur les conseils du Ministre des Finances, M. Gustave Faubert.

· Voici un extrait d’un mémo daté du 15 juin 2005 envoyé par Yvon Nep­tune au Président de la Commission d’Enquêtes Administratives, M. Paul De­nis :

o « J’ai le plaisir d’informer la Commission qu’en plus de l’exigence insolite que m’avait faite le Ministre des Finances de lui soumettre un projet à chaque demande d’alimentation du compte discrétionnaire, il m’avait de plus obligé d’avoir une per­sonne de confiance de mon choix qui devait co-signer les chèques que j’aurais à émettre pour tirage sur le compte en ques­tion, compte que quelque temps après je lui avais en con­sé­quence demandé de fermer. »


· Le Premier Mi­nistre Yvon Neptune et Mme Romane Petit, Secrétaire Exé­cu­ti­ve, ont eux-mêmes or­don­né les dépenses. Il n’y a aucune autorisa­tion bud­gétaire, aucun enga­ge­ment, aucune pièce justifiant la sortie des 13 690 500 de gourdes.
Pièces versées au dossier



o Photocopies de chèques (voir Annexe 2)

o Procès-verbaux d’audition (voir Annexe 1)

o Lettre de M. Yvon Neptune (voir Annexe 2)
***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Dim 27 Juil 2008 - 22:52

Mezanmiro zafè alpha sa te dwe gen la jistis an aksyon mete komisè , polis jidisye fè yon ratibwazaj pou konnen kote lajan sayo pase. Pran not byen mesye gen anpil kont ki gen pou rann nan dapiyan sayo.Bagay sayo pa dwe rete DOSYE KLASE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Lun 28 Juil 2008 - 9:43

Neptune konfime'm keli pa janm paret devan ankenn komisyon danket.paske li te nan prizone li tap fe grev de fin/....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Lun 28 Juil 2008 - 12:57

piporiko a écrit:
Neptune konfime'm keli pa janm paret devan ankenn komisyon danket.paske li te nan prizone li tap fe grev de fin/....

sanble w soti nan yon lot planèt, alos se anko yon manti. Montre w plis entelijan ke sa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   Lun 28 Juil 2008 - 20:50

Auditions relatives au Ministère de la Justice


Audition de Me Roudy Aly



Me Roudy Aly (RA), Ex membre de Cabinet de l’Ex Ministre de la Justice, Me Calixte Delatour

2 juin 2005 - 12:00 PM / CEA (Rue du Quai)


CEA Bonjour M. Aly. Merci d’avoir répondu à notre invitation. Vous êtes avocat depuis quand ?

RA Depuis mars 96.

CEA Vous avez un cabinet ?

RA Je suis associé au cabinet Delatour.

CEA Vous êtes combien d’avocats au cabinet Delatour ?

RA Trois. Calixte Delatour, Daniel Desrosiers, Roudy Aly.

CEA Où se trouve le cabinet ?

RA C’était à Delmas 19. Maintenant c’est à Pétion-Ville. Je donne mes services comme consultant à la MINUSTAH.

CEA Vous avez travaillé dans l’État ?

RA J’étais commissaire de gouvernement à Aquin ensuite j’étais enseignant au Lycée T. Louverture ensuite je faisais partie en 2003-04 du cabinet du Ministre de la Justice.

CEA Vous êtes aussi avocat à son cabinet ? Vous connaissez M. Maignan.

RA Il était comptable au Ministère de la Justice.

CEA Quelles relations avez-vous ?

RA Je le connais.

CEA Vous l’avez rencontré combien de fois ?

RA Je ne peux pas vous dire combien de fois. Nous fréquentions tous deux le Ministère.

CEA Vous avez eu à travailler avec lui ?

RA Je n’ai pas de formation comptable. Je n’ai donc pas travaillé avec lui.

CEA Vous savez que la Cour Supérieure des Comptes a donné un rapport accablant pour M. Maignant ?

RA Je ne savais pas.

CEA Quel dossier avez-vous eu à traiter au Cabinet Delatour ? Les victimes du 17 décembre ? Les victimes de Carrefour-Feuilles ?

RA Je n’étais pas chargé des victimes du 17 décembre.

CEA Avez-vous reçu de l’argent de M. Maignan à votre passage au cabinet

RA Oui, la comptabilité du Ministère de la Justice m’a remis de l’argent

CEA Où

RA Au ministère. Je suis prêt à le soutenir.

CEA Il a dit le contraire. Essayez de vous rappeler

RA Je dis que j’ai reçu de l’argent pour le compte de mes clients.

CEA Ce que vous savez vous-même. Nous avons eu une entrevue avec Monsieur Maignan. Il a dit avoir été escorté par les gardes du corps du ministre et déposé de l’argent en son domicile. Et que le reçu avait été apporté par le Ministre le lendemain?

RA Je peux dire que j’ai reçu l’argent. J’ai défendu mes clients. Je suis allé au Tribunal, j’ai fait un procès, j’ai gagné mon procès, j’ai reçu cet argent, l’ai partagé avec mes clients et avec les autres avocats et avec d’autres avocats Jeune Pierre-Louis et Menan Pierre-Louis.

CEA Vous avez établi une liste de vos clients ?

RA Certainement.

CEA Vous pouvez nous la faire avoir ? Nous n’avons pas de pièces.

RA Moi, j’ai toutes les pièces justificatives. En tant que professionnel du droit, je n’ai pas à soumettre au Ministère l’ensemble des pièces. Les pièces sont à mon cabinet. Les clients sont là, les avocats sont là.

CEA Vous maintenez que Monsieur Maignan vous a remis cet argent en mains propres au Ministère ?

RA Oui et je lui ai donné le reçu. En tant que professionnel du droit, j’ai défendu les intérêts de mes clients. J’ai été au tribunal ai défendu les intérêts de mes clients. Dans le cadre de l’exécution d’un jugement en faveur des victimes, j’ai reçu de l’argent pour eux et le leur ai remis.

CEA Pourquoi le Ministère ne vous a pas donné un chèque en votre ordre ?

RA Je ne sais pas, il faudrait demander à Monsieur Maignan ou au Ministère. Je ne suis pas comptable des deniers publics. Tout ce que je sais est que j’ai reçu un argent que j’ai remis à mes clients.

CEA Donc vous pouvez soumettre à la Commission la liste de vos clients.

RA Oui. Il y a secret professionnel, puis-je soumettre à la Commission une liste pareille dans l’intérêt de mes clients ? Moi personnellement je suis prêt à les soumettre.

CEA Ce qui attire notre attention c’est que le chèque n’a pas été émis à l’ordre de Monsieur Maignan mais à votre ordre. Ce qui ne semble pas être la règle dans l’administration.

RA La règle dans l’administration, moi, je n’ai pas été comptable des deniers publics. Comme avocat je défends l’intérêt de mes clients, je reçois un argent que je partage avec mes confrères et mes clients.

CEA Pourquoi le chèque n’a pas été émis à votre ordre, puisque vous êtes un professionnel du droit et que vous défendez vos clients ?

RA Mes intérêts ne sont pas lésés. Qu’on me donne un chèque ou du cash, mes intérêts c’est d’avoir mes honoraires, pour moi, mes confrères et les clients. J’ai des comptes à rendre à mes clients et à d’autres confrères. Oui j’ai reçu de l’argent. Voila ma responsabilité.

JJ Dans le rapport de la Cour Supérieure des Comptes, il y a d’autres chèques, il y a d’autres avocats…

RA C’est dans l’administration, Me Aly n’est pas dans l’administration. Il est un professionnel du droit. Peu importe la manière dont le Ministère a agi ou l’État Haïtien. Si on vous dit on va vous donner du cash, vous prenez le cash. Si on dit qu’on va vous donner un chèque, vous prenez le chèque. Peu importe la manière.

CEA Par les temps qui courent, vous trouvez normal que le comptable en chef vous apporte 5 millions en espèces ? Vous trouvez ça normal ?

RA Je ne défends, ni n’accable le comptable. Vous m’avez posé une question d’opinion. En tant qu’avocat, vous défendez le client, on vous remet de l’argent, que pouvez-vous dire ? Vous défendez les intérêts des clients et les clients vous présurent aussi. Autre chose, je dois dire, c’est que je n’ai pas trouvé ça anormal. Au contraire l’argent cash, ça marche si je suis sans le sou. Avoir l’argent cash, ça je ne vois pas de problème.

CEA Mais, Me Aly, les règles de la comptabilité exigent…

RA Je ne suis pas comptable des deniers publics.

CEA Monsieur Maignan, quand on lui a demandé pourquoi, nous avait donné comme raison que vous n’aviez pas autant que lui la possibilité d’aller à la banque.

RA Aller à la banque, circuler avec cet argent… en termes de temps aussi… Nous étions en période de carnaval. Avoir un chèque en mains et ne pas pouvoir le changer… Si vous avez de l’argent cash, ça m’a arrangé et arrangé le client.

CEA Vous étiez quand même exposé. Prendre de l’argent au Ministère ou chez le Ministre, vous allez vous rendre chez vous avec l’argent.

RA C’est un moindre mal. J’aurais pu avoir le chèque, ne pas pouvoir le changer et attendre une semaine. Prendre de l’argent au ministère, aller à mon cabinet ou aller à la banque et aller à mon cabinet… Autre chose, je n’ai pas à dire « je ne veux pas de l’argent cash ». L’essentiel pour moi avocat c’est d’avoir de l’argent. J’ai pu disposer de mes honoraires, payer à mes confrères leurs honoraires et aussi les clients.

CEA À combien s’élèvent les honoraires pour cette affaire ? Vous avez dit avoir les pièces justificatives et tout, on peut avoir aussi copie de l’accord que vous aviez avec les clients ?

RA C’est illégal. C’est 11 familles. Si leurs intérêts n’étaient pas d’accord avec la façon dont j’ai traité le dossier, s’ils étaient lésés, ils porteraient plainte contre moi.

CEA Vous nous faites avoir la liste de nos clients, les montants reçus et les reçus.

RA En principe, je ne sais pas pourquoi la commission m’a appelé. Je ne suis pas comptable des deniers publics. Si j’avais commis une faute professionnel, je serais radié du barreau de Port-au-Prince.

CEA Nous enquêtons sur M. Maignan, comptable des deniers, qui a reçu de l’argent qui ne lui était pas destiné.

RA J’ai donné un reçu contre ce montant pour sa comptabilité publique. Les autres reçus, que j’ai reçu moi, pour mes clients, c’est la gestion de mon cabinet.

CEA Quel service avez-vous rendu à l’État ? Vous n’avez pas rendu de services à l’Etat d’accord ? Vous avez défendu des clients, nous voulons avoir des preuves

RA L’État a exécuté un jugement. L’État a été condamné dans le cadre de ce jugement. Mes intérêts sont même lésés car la condamnation était dans l’ordre de 400 millions de gourdes et mes clients ont demandé eux-mêmes de réduire ça à 40 millions car ils avaient besoin d’argent. Moi, je n’allais pas entrer dans cette logique mais étant donné que mes clients avaient plus besoin de cet argent que moi.

CEA Vous avez reçu la différence.

RA Non, jusqu’à présent l’Etat me doit. On a reçu un peu d’argent de ce gouvernement dans le cadre de l’exécution.

CEA Si vous aviez reçu personnellement en votre nom, un chèque de 5 millions dans le cadre de ce jugement, on vous aurait demandé à quel titre vous aviez reçu cet argent, vous nous donneriez des explications et ce serait terminé. Mais le problème, ce qui a attiré notre attention est que cet argent n’a pas été versé à l’avocat. Le chèque a été émis à l’ordre de M. Maignan. Monsieur Maignan n’est pas défenseur de ces gens là. C’est pour cela que nous voulons avoir tous les justificatifs pour essayer de voir si M. Maignan n’a pas commis de malversation au détriment du Trésor Publique. Vous avez dit que le jugement a condamné l’État à payer 400 millions de gourdes. Si l’État avait les fonds disponibles pour faire ce paiement, on aurait remis à M. Maignan ?

RA L’État Haïtien n’a pas donné le montant en un seul versement. Au point qu’il nous doit de l’argent encore.

CEA M. Maignan aurait pu traverser la frontière avec ce montant-là. Les autres versements ont été fait cash aussi, dans les mêmes conditions ?

RA Non. C’est le Ministère des Finances, pas le Ministère de la Justice. Peu importe l’organisme d’état qui donne de l’argent pour mes clients.

CEA Merci Me. Aly. Au revoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis
» SiI PAUL DENIS DEMISIYONEN LENDI 7 FEVRIYE ,PWOLONGASYON PREVAL VINN PI KONPLIKE
» Paul Denis auditionné par la commission sénatoriale sur les cas de fraudes au CE
» J'AI ENTENDU STANLEY LUCAS L'INVITE DU JOUR DE RADIO CARAIBES ! QUELLE HONTE !
» QUI DE MARC BAZIN ? EVANS LESCOUFLAIR ? PAUL DENIS ? MIRLANDE MANIGAT? CHA JEUNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: