Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMar 2 Sep 2008 - 19:21

Suite au passage de l'ouragan Jeanne en 2004, Monsieur Jean Érich René m'avait accordé une entrevue spéciale sur le drame des Gonaives . Pour la mémoire et pour l'histoire je remets cette entrevue au forumHaiti.

Le drame des Gonaïves.

Interview de Jean Erich René accordé à Marc Henri de Montréal.


-Marc Henri

1 .-Jean Erich René, aidez-nous à comprendre ce qui s’est passé aux
Gonaives le weekend dernier.Comme agronome ayant milité pendant longtemps
en Haiti dites nous pourquoi l’ouragan Jeanne a été si violent dans cette
région d’Haïti? Certainement , les gens parlent de problème de
déforestation. Dites –nous en quoi consiste ce problème et pourquoi l’état
haïtien ne prend-t–il pas au sérieux ce problème?

-Jean Erich René

Le fléau qui s'est abattu sur la ville des Gonaives est symptomatique de
l'état de dégradation générale du pays. Remarquez bien qu'à chaque averse
on parle de zones sinistrées: Mapou, Fond Verrettes, Jalousie etc.. La
fréquence du phénomène devrait attirer notre attention. Pour bien
comprendre ce qui s'est passé aux Gonaives il nous faut faire appel à
certaines données démographiques et géographiques.

Tout d'abord la ville des Gonaives dont l'élévation est proche du niveau de
la mer est entourée par les Mornes Bienac, Cas Soleil et Cas tracas. Ces
principaux bassins versants de la vaste plaine des Gonaives où s'érige la
ville du même nom sont complètement déboisés. Donc il est aisé pour les
fortes pluies occasionnées par Jeanne de se transformer en torrents qui
arrachent des particules de sol de ces mornes pour les déverser sur le
maccadam de la ville située en contrebas.

Ensuite nous devons préciser que la ville des Gonaives est circonscrite par
trois courants d'eau. A l'est nous avons la rivière la Quinte, au Nord il y
a Bassin Manyan et à l'Ouest il y a la mer. La rivière la Quinte que l'on
traverse à Mapou en se rendant à Passe-Reine sur la route du Cap prolonge
son lit à Hatte Granmont pour se déverser dans la mer. Mais lorsqu'elle est
en crue, elle déborde de son lit au niveau de Carrefour Lexi non loin de la
résidence de Zachari Delva pour se déverser vers Bigot, Nan Dattea et
inonder Jubilé Blanc, Raboteau etc... Bassin Manyan de l'autre côté de la
ville engloutit complètement Lót Bó Kannal, ce vaste bidonville situé sur
la façade Nord des Gonaives. En dernier ressort, nous devons vous apprendre
que ce sont les vents qui donnent naissance aux vagues de la mer. Donc les
bourrasques qu'ont fait souffler Jeanne sur l'Artibonite ont occasioné une
marée montante sur le bord de mer des Gonaives et particulièrement dans
les zones marginalisés des bidonvilles de Raboteau, de Jubilé Blanc, de Lót
Bó Kannal. Dans ce cas la remontée de la mer empêche l'écoulement des eaux
de pluies en bouchant les voies d'évacuation naturelle et en condamnant
l'embouchure de Bassin Manyan. Voilà comment Gonaives s'est transformé en
une vaste piscine où la hauteur de l'eau a atteint 3 mètres en certains
endroits.

Il n'est pas superflu de mentionner que sur le plan pédologique que le sol
des Gonaives est fait d'alluvion et de limons accumulés au fil du temps
dans les endroits proches du littoral. La faiblesse de la structure de ce
sol soumis aux vagues de la mer et à la pression des eaux torrentielles ont
provoqué l'affaissement des maisons dont les structures le plus souvent en
bois étaient brinquebalantes. Beaucoup de gens sont morts par accident et
d'autres par noyade.

Le problème de déforestation dont on parle est très complexe. Il est un
fait certain que le déboisement de nos mornes est l'une des causes
responsables de l'érosion de nos sols. Mais le déboisement est une
conséquence directe de la misère qui sévit actuellement en Haiti. C'est
pourquoi la réponse au déboisement ce n'est pas seulement le reboisement.
Si on déboise beaucoup plus que l'on reboise, il est évident que la
reforestation du pays devient nulle.

Nous refusons d'embarquer dans cette critique acerbe conte l'Etat haïtien
en disant qu'Il n'a rien entrepris. La HACHO a réalisé un travail
merveilleux dans les hauteurs des Gonaïves. Le Ministère de l'Agriculture
avait entrepris avec l'aide du PAM un projet de stabilisation des bassins
versants des Gonaives en y aménageant des cordons de pierres et des haies
vives. Avec le désordre généralisé ces pierres ont été enlevées par les
riverains au profit de la construction de leurs maisons. Que voulez-vous?
L'ODPG se préoccupait constamment du curage des canaux qui assuraient le
drainage de la vaste plaine des Gonaives et qui passent par les Dattes pour
se jeter au bord de la mer. Les techniciens de l'ODPG ralentissaient le
déboisement et le processus d'érosion en implantant des structures de
protection. Maintenant personne ne s'occupe de rien.


-Marc Henri
2.-Quelles sont les erreurs à ne pas commettre si l’État haïtien veut
lancer un programme de plantation sur tout le territoire? Quelles régions
sont les plus touchées du phénomène de désagrégation du sol ? Si on ne
règle pas ce problème, Haïti pourra-t-elle submerger d’eau ? Est-ce
possible que cela puisse arriver un jour? L'État haitien ne devrait-il pas
avoir une préoccupation majeure qui mobilisera les Haitiens au reboissment
d'Haiti?

-Jean Erich René

-Vous voulez parler de reboisement ou du moins de plantation d'essence
forestière visant à conserver le sol.La première erreur à ne pas commettre
c'est de s'embarquer tête baissée dans un programme de reboisement tout
court. Avant même d'entreprendre le reboisement sur tout le territoire
national, on doit d'abord répondre à une question essentielle: pourquoi le
déboisement ?

Il y a 5 agents de déboisement en Haïti:

a)Les boulangeries
b)Les Dry Cleaning et les Blanchisseries
c)Les usines d'huiles essentielles
d)Les Fours à chaux
e)La fabrication du charbon

a) La casi totalité des boulangeries d'Haïti se servent du bois comme
combustible. Vous vous imaginez le volume de bois que consomment nos
boulangeries sur toute l'étendue du territoire national pour faire cuire
chaque jour le pain pour toutes les familles . C'est un vrai désastre
écologique.

b) La plupart de nos dry cleaning utilisent le bois pour dégager cette
pression de vapeur nécessaire au lavage à sec. Nos blanchisseries également
font usage du bous pour faire bouillir leurs chaudières pour laver les
linges. La consommation journalière accèlère le déboisement de nos mornes.

c) Les usines d'huiles essentielles que l'on rencontre surtout dans l'Ouest
et le Sud , pis encore, consomment les troncs d'arbres fruitiers et même
les racines de manguiers, d'avocatiers etc. Leur teneur en énergie est plus
élevée.Les usines de vétiver, de citron, les guildives sant de grandes
consommatrices de bois de chauffage.

d) Les fours à chaux sont ordinairement construits dans nos communautés
rurales et dans les périphéries de nos villes pour les besoins de la
construction. Il faut noter que la technique de la fabrication de la chaux
consiste à alterner des couches de pierres et de bois afin d'arriver à la
désintégration complète des pierres sous forme d'une poudre blanche ou
chaux qui servira à brasser le mortier et à blanchir les maisons et les
tombeaux de nos cimetières. Une telle pratique contribue de manière accrue
au déboisement du pays.

e)La fabrication du charbon demeure le plus grand fléau qui contribue à la
déforestation du pays et à la mort lente mais certaine de la population
haïtienne. Le commerce du charbon est très lucratif et devient l'enjeu de
véritables transactions commerciales. Il y a tout un réseau qui exploite
cette denrée. Toutes les familles haitiennes brûlent le charbon. Or la
fabrication du charbon nécessite un grand volume de bois. Comment va-t-on
faire pour arrêter le processus? Dans un passé récent la présence d'agents
agricoles et les amendes décernées aux coupeurs de bois ralentissaient le
phénomène. Nos chefs de section étaient aussi très stricts sur la coupe des
arbres. Maintenant il n'y ni chefs de section ni agents agricoles préposés
au contrôle de la coupe de nos arbres. C'est la pagaille!


-Marc Henri
3- D’après votre expérience dans plusieurs villes d’Haïti, y-aura-t-il une
attitude positive dans la population pour le reboisement , lorsqu’on sait
que les paysans coupent les arbres pour les transformer en charbon pour la
cuisson? Les Haïtiens sont-ils prêts mentalement pour soutenir un plan de
reforestation sans une alternative concrète et à moindre coût pour la
population Haïtienne?


-Jean Erich René
Tout le monde en Haïti et aussi bien dans la diaspora s'intéresse au
reboisement d'Haïti pour arrêter ce phénomène dévastateur de l'érosion de
nos sols qui endeuille les familles et appauvrit la nation. Mais
malheureusement la solution dépasse la bonne volonté de nos compatriotes et
l'émotion de leurs initiatives pour corriger les dommages causés et arrêter
le processus. Il nous faut d'abord des dirigeants politiques compétents et
conscients du problème. Aucun parti politique en Haiti n'a invité leurs
membres à participer à une campagne de reboisement. Nos leaders politiques
n'ont pas ce projet dans leurs agendas. Ils n'attendent que les élections
pour partager les dépouilles du pays.Oui il existe des alternatives
concrètes et à moindre coût pour un plan de reforestation d'Haïti. Oyez !

Nous avons énuméré pour vous la conjugaison des facteors qui ont causé cet
état déplorable de l'environnement haitien :
a)Les boulangeries
b)Les Dry Cleaning et les Blanchisseries
c)Les usines d'huiles essentielles
d)Les Fours à chaux
e)La fabrication du charbon

On doit d'abord solutionner respectivement chacune de ces causes du
déboisement avant d'entreprendre le reboisement d'Haïti. Comment?

a) La loi fait obligation à toutes les boulangeries d'Haiti de s'inscrire
au Bureau des Contributions de la Capitale et de nos villes de Province.
Donc l'Etat haitien a une idée exacte du nombre de nos boulangeries et de
la qualité du combustible utilisée. De plus le Bureau des Contributions
connait également leur rendement au niveau de la production . Il est donc
aisé d'accorder une certaine incitation à nos boulangers afin de substituer
leurs fours en briques par un four à Gaz, moins spacieux plus performants
dont les modèles assez simples ont été déjà expérimentés par la BNDAI. En
un temps record on peut mettre fin à l'usage du bois par nos boulangeries
dépendant de nos dirigeants politiques.

b) La liste des Dry Cleaning du pays et leurs caractéristiques sont
recensées avec un luxe de détail au Bureau des Contributions.Grâce à leurs
patentes on peut aisément les relever et les forcer à adopter d'autres
technologies excluant l'usage du bois. Personne ne s'intéresse à cette
question. Les dry cleaning et les blanchisseries continuent à détruire
silencieusement notre environnement.

c) Nos usines d'huiles essentielles , de citron, de vétiver, nos guildives
sont répertoriées par l'Etat Haitien. Il y en a qui fonctionnent au mazout.
Mais certains propriétaires profitent de l'Etat de délabrement du pays pour
s'abattre sur nos arbres fruitiers. Un contrôle strict de ces unités de
production en les forçant à utiliser un combustible lourd comme le mazout
nous permettra d'esquiver le déboisement sélectif et plus que suicidaire
causé par l'agro-industrie haïtienne.

d) Les fours à chaux sont définitiment à interdire. L'intégration de la
chaux dans nos mortiers de construction est une technique archaique qui
date de la colonie. Partout dans nos communautés rurales et nos villes de
province, il existe d'immenses mines de marnes et de carnonate de calcium
qui peuvent suppléer à la chaux. Il suffit d'entrepremdre une vaste
campagne de motivation à ce sujet en mettant à la disposaition des maçons
nos mines de carbonate à un prix compétitif et le problème sera résolu.
L'ensachage selon les normes bien établies par l'Etat serait la solution
idéale et à la portée de tous.

e) La fabrication du charbon qui la plus grande cause du déboisement a
pourtant la solution la plus facile. On ne peut pas interdire la
fabrication du charbon. Pourquoi? Il ne faut pas se tromper tout le monde
utilise le charbon en commençant par les Parlementaires qui font les lois,
en passant par la population haïtienne pour terminer avec les agents qui
sont chargés de surveiller les fabricants de charbon. Le problème vu sous
cet angle est insoluble. Mais la géologie nous enseigne qu'à l'ère du
paléozoïque il s'est formé de grandes mines de charbon naturel dans le
sous-sol. En France, en Russie, au Canada, aux USA et partout dans le monde
il existe des mines de charbon sous forme d'anthracites, de lignites et de
houilles qu'on exploite jusqu'à présent pour la cuisson et d'autres
activités de chauffage telles que la distillerie etc..

En Haiti, fort heureusement nous sommes dotés de mines de charbon sous
forme de lignites . Les études scientifiques menées à ce sujet ont fait une
estimation de mines de lignites capables de nous procurer du charbon sur
une période de 25 ans. Une mine de lignite se trouve à l'Asile dans le Sud
et spécialement du côté de Nan Bois Pin. Chaque année , au soltice d'été le
feu s'allume dans cette région. Les adeptes du vaudou pensent aux
manifestations de loas qui réclament des services. Aussi ils apportent à
manger et à boire aux esprits malfaisants qui habitent dans la zone afin de
les calmer.

On peut aisément procéder à la mise en sachet de nos charbons naturels qui
abondent à l'Asile et dans d'autres régions du pays. Mais il faudrait le
faire dans un esprit de partage et de fraternité afin de résoudre le
cuisant problème de l'érosion qui risque d'effacer Haiti de la carte
mondiale. Il faut éviter que l'un des membres des 184 mêmes noms de
familles qui exploitent nos richesses sans rien apporter au pays en retour
s'emparent de nos mines de charbon. Il ne faudrait pas que nos sacs de
charbon portent les mêmes noms de familles comme le café et le cacao en
les exportant. C'est un aspect très important de la problématique haïtienne.

-Marc Henri
4- Combien de temps cela pourra –t-il prendre pour reboiser Haïti? Une
dernière question qui vient d’un ami Québécois; Les arbres du Québec
peuvent-ils être replantés en Haïti dans un climat tropical
?

Si on arrive à arrêter l'hémorragie qui affecte notre environnement en
stoppant la coupe des arbres pour les besoins de nos boulangeries, de nos
dry cleaning et blanchisseries, nos usines d'huiles essentielles, nos fours
à chaux, la fabrication du Charbon, la régénération naturelle va diminuer
considérablement le problème. Une levée de boucliers après des études de
reconnaissance aérienne des zones les plus affectées nous permettront d'en
venir à bout. La photogramétrie nous permettra aisément d'identifier nos
zones les plus desaffectées. Les données landsat nous fourniront aussi des
informations précises. Le reboisement sera exécuté avec brio par la
mobilisation de toutes les forces vives de la nation .Normalement il faut 3
ans à un arbre pour atteindre sa phase de maturité. Ce délai est donc
raisonnable pour nous placer hors du danger.

Il est souvent difficile de reproduire certaines espèces d'un climat
tempéré comme le Québec dans un pays tropical comme Haïti. Il faudrait
faire une sélection. Mais les Québécois peuvent aisément nous aider à
d'autres niveaux. Ils peuvent procurer à certaines brigades de reboisement
répartis en Haïti, les sachets en polyéthylène et d'autres accessoires
comme les instruments aratoires propres à l'établissement et au maintien
des pépinières
tels que pelles , pioches, rateaux, plantoirs , transplantoirs etc...

On peut aisément redresser le profil écologique du pays mais dépendant de
la volonté et de la compétence de nos dirigeants politiques qui
ordinairement sont vraiment indifférents au problème de la détérioration de
notre environnement.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Invité
Invité



Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMar 2 Sep 2008 - 19:35

Marc,

Dans cette causerie, JER a failli sur les causes complètes du déboisement.

Les paysans ne coupent pas seulement les arbres pour les besoins de charbon, de boulangerie, dry cleaning... Le deboisement est aussi du à cause d'une pression pour trouver plus de terres destinées à l'agriculture.

En d'autres termes, depuis que le monde est monde, il y a un conflit permanent entre l'agriculture et l'agroforesterie.

Par exemple, le Brésil a récemment décidé de faire reculer la foret d'Amazone afin de trouver plus de terres pour consacrer à l'agriculture.

Malheureusement, en Haiti, nos terres sont en pente et les risques d'érosion sont très élevés une fois que les sols sont nus.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMar 2 Sep 2008 - 22:17

colocolo a écrit:
Marc,

Dans cette causerie, JER a failli sur les causes complètes du déboisement.

Les paysans ne coupent pas seulement les arbres pour les besoins de charbon, de boulangerie, dry cleaning... Le deboisement est aussi du à cause d'une pression pour trouver plus de terres destinées à l'agriculture.

En d'autres termes, depuis que le monde est monde, il y a un conflit permanent entre l'agriculture et l'agroforesterie.

Par exemple, le Brésil a récemment décidé de faire reculer la foret d'Amazone afin de trouver plus de terres pour consacrer à l'agriculture.

Malheureusement, en Haiti, nos terres sont en pente et les risques d'érosion sont très élevés une fois que les sols sont nus.



Colococo tande byen kom patsipan nan yon forom mwen twouve se senpatik entèvansyon w kom patisipan kap ekstrapole. Men komanse kontredi yon pwofesyonèl agronom ki gen yon pase ak eksperyans kap bay pwen de vi li nan yon fenomenn li abilite reponn sa fè durrrr.

Se a kèl tit ou pretann posede verite pou kanpe ap demanti moun lan konsa. Komanse banm pedigri w ki konèsans, ki etid, metriz kèksyon an. Ki koze sa wou pantan sou mwen eskize m di mwen pedigri w. Pa di mwen se yon inivèsite kap voye teyori monte,di mwen ki metriz kèksyon an genyen, ki eksperyans travay nan domenn lan.
.


Dernière édition par Rico le Mar 2 Sep 2008 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMar 2 Sep 2008 - 22:29

Rico,

wou pa li forum la vre, Colo se agronome tou wi kope.

Sal diya li jis ajoute yon pwen nan sa Jean Rene diyo. Kidonk li pa kontredi li releve yon oubli.

Nobodys perfect

Good night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMar 2 Sep 2008 - 23:15

Doub-Sossis a écrit:
Rico,

wou pa li forum la vre, Colo se agronome tou wi kope.

Sal diya li jis ajoute yon pwen nan sa Jean Rene diyo. Kidonk li pa kontredi li releve yon oubli.

Nobodys perfect

Good night.


Sanble se yon agronom kap teyorize nan liv Ozeta san vrè konesans teren. 5 ajan kap koze debwazman Jean Eric pale se an plen sa. Pa gen manti. Colococo vini ak yon lot pou montre konèsko li. Zafè debwazman pou agrikilti kom prensipal faktè plis enpotann ke lot 5 yo. Mwen di se foutèz, se manto, se nèg nan plenn, moun andeyo ki vizite sid, Lwès ,Plato Santral ak nan No ki konnen sali vle pale.


Agiman pou zafè Zafè debwazman pou plante neglijab, sa pa kanpe. Pwodiksyon agrikol peyi a se rekile sa rekile. Abitan pa mete presyon sou la tè pou plante o pwen se yon katastrof. Banm estatistik sayo, ki sa tè sayo pwodwi, Non se enpote nap enpote ki koze sa, sa pa kenbe. Plen tè agrikol ki pa pwodwi nan peyi a pou tout sot rezon mwen pa gen tan enimere. Mwen Rico kap pale mwen gen kek ti karo se bèt kap broute zèb. MENM SA NOU GENYEN KI DISPONIB SE RAJE KAP LEVE NAN YO. Manyè vwayaje nan plenn lan nou poko nan ka Brezil ak konparezon ki pa kanpe sou anyen. Komanse fè rout, irige tè, bay semans ak latriye pou tout ti abitan yo a bon kou pou plante revalorize tè sayo.Ale nan rejyon Plantasyon Dauphin ak plenn di No kote sou konbyen kilomèti pa gen anyen sou tè yo.

Pou moun ki vwayaje nan plizyè rejyon peyi a se yon kèksyon demografik, vinn gen plis moun nan peyi a. ALOS GEN YON PRESYON SOU TÈ POU KONSTRI SE 6 EME AJAN KAP DETERYORE EKOLOJI A. Yon popilasyon kap grenpe lakoz gen yon debwazman anachik POU KONSTRIKSYON PATOU.

Se fenomenn sitou nan periferi gran vil yo tankou La PLAINE se bannann, plantasyon bannan, zab friye ki disparèt pou tounnen site beton. Tout rakwen monn yo se bati nan tout gran vil yo lè pa gen teren an sifas.

Mwen twouve se mete twop nan atak delibere konsa. Yo moun ki sanse konnen dwe ase onèt pou konplete sa yon lot pwofesyonèl ap di ki bannou bon ekleraj non jwe pedan nan di konsa ak yon fraz senp:

''Dans cette causerie, JER a failli sur les causes complètes du déboisement.'' Clococo


Non li pa bon sa manke serye se manke pwofesyonalis pou yon kolèg agronom yon lot.

Il y a 5 agents de déboisement en Haïti:


a)Les boulangeries
b)Les Dry Cleaning et les Blanchisseries
c)Les usines d'huiles essentielles
d)Les Fours à chaux
e)La fabrication du charbon Jean Eric René
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 1:11

:elephant:


Dernière édition par lent=slow le Lun 7 Sep 2009 - 11:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 7:27

Riko,

Votre serviteur n'est ni pédant, ni m'as-tu-vu mais il a le droit de questionner les idées toutes faites et les approches maladroites utilisées depuis plus de 50 ans en Haiti.

Je vais vous poser une seule question:

Pourquoi le bassin Versant des Gonaives est totalement nu alors que ceux du Sud-Est du pays sont encore boisés?

Basé sur les réflexions de JER, on est tenté à dire qu'aux Gonaives et autres zones dénudées, il y a une plus forte demande pour le bois d'énergie contrairement aux versants boisés.


Moi, je dis que c'est faux. je vais essayer de m'expliquer en un langage simple.

Pourquoi avant les années 60, haiti était encore boisé?


Voici ce je pense.

Les régions montagneuses ou l'on pratique une agriculture saisonnière sont plus risquées à l'érosion car il y a des périodes de l'année ou ces sols sont nus, c'est le cas pour le bassin des Gonaives et autres zones versants nus du pays.

Dans le Sud-Est, on fait la promotion du café. Le caféier nécessite de l'ombre pour produire, donc il y a une grande nécessité pour avoir la présence de grands arbres sur ces versants, association très positive dans le contexte environnemental car la présence de cette couverture végétale va protéger nos sols.

Avant 1960, le café avait un prix très intéressant sur le marché mondial et était notre principale culture d'exportation. Avec la chute du café sur la marché mondial, les paysans n'ont plus cette nécessité pour conserver ces grands arbres sur leurs parcelles. Ou encore, ils doivent les déraciner car les cultures saisonnières ne produiraient pas convenablement avec la présence d'ombre. En d'autres termes, il y a une grande corrélation entre la disparution de la culture du café et le déboisement en Haiti.

Si le gouvernement était vigilant pour subventionner la culture de café durant ces périodes difficiles, haiti serait encore boisé car le café exige la présence d'ombre et de grands arbres. IL faut se rappeler que l'on cultivait le café surtout dans nos mornes susceptibles à l'érosion.

Cher ami
, il y a une grande corrélation entre l'agriculture et la couverture végétale dans un écosystème.
Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 9:49

Moi je n'y connais pas grand chose en agriculture mais si vous me demandez de faire de la distribution de vos produits je vous garanti que je vous trouverai des potentiels clients. A Chacun son métier.

Alors, concernant les débats qui se font au forumhaiti ou dans les forums haitiens en général ,j'ai observé une chose, on lisant les échanges on a nettement l'impression que les intervenants sont en compétition . Qu'est-ce qu'il faudra faire pour éviter des réactions defensives dans les discussions .
Je propose :

1- De ne pas critiquer l'article des intervenants mais d'ajouter des élements manquants dans ses papiers.

2-De dire à l'autre intervenant par exemple que vous avez oublié de parler de tel ou telle chose dans votre article. Et que vous estimez qu'on pourrait aussi parler de ceci ou de cela ...

4- Je pense aussi qu'il faut remercier l'intervenant qui accepte de poster son article au forumhaiti .Parce que cela lui a pris du temps pour le faire.

3- Quand le posteur sent qu'on a apprécié ses articles cela l'encourage à intervenir davantage au Forum Haiti.
cela étant dit que j'apprécie beaucoup les analyses de mon bon ami colo colo car colo a avancé des points intressants qui nous a permis de mieux comprendre le drame des ganaives en plus des explications de JER. On est vraiment gaté au forumhaiti.



Merci de votre collaboration

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
revelation
Super Star
Super Star
revelation

Masculin
Nombre de messages : 3086
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 10:10

Colocolo a dit :
Citation :
Dans cette causerie, JER a failli sur les causes complètes du déboisement.Les paysans ne coupent pas seulement les arbres pour les besoins de charbon, de boulangerie, dry cleaning... Le déboisement est aussi du à cause d'une pression pour trouver plus de terres destinées à l'agriculture.
En d'autres termes, depuis que le monde est monde, il y a un conflit permanent entre l'agriculture et l'agroforesterie.
Par exemple, le Brésil a récemment décidé de faire reculer la foret d'Amazone afin de trouver plus de terres pour consacrer à l'agriculture.
Je crois que Colocolo a raison et n’a fait que compléter les causes du déboisement en Haïti.
Misye pote plis limye syantifik sou zafe destriksyon environman sa!!
La construction des routes des highways, des parcs d’amusements et des hôtelleries ont aussi créés une forme de déboisement qu’on ne doit pas sous estimer.
«L’environnent, et l’idée d’un monde vert c’est jour ci est un sujet trop important pour le laisser entre les mains des paysans. Ce commerce si lucratif est fondé sur l’offre et de la demande.

Tou otan ke gen yon demand pou chabon an, e byen ranje ko nou paske paysan pral kontinye konpe bwa e vide chabon sou nou.
Ki jan pou nou diminye sou prodiksyon chabon sa :

Mande indistri 5 ajan debwazman nan peyi (boulanjeri, dry cleaning huile essensyel, moun kap fe biznis chabon etc..)a pou yo fe yon jan pou modernize tet yo.
e itilize yon lot fom d’enerji, kankou elektrik

E fok leta mete sou pye yon ajans de proteksyon environman e penalize vyolate yo severman si yo kontinye avek debwazman peyi a.
Malerezman se yon travay ki kap difisil paske 5 indistri sa yo kap mande bwa se gwo zouzoumm ke yo ye!!

Fok nou pa blye ke Prezidan e assosyel yo M.D P.L te propriete nan biznis boulanjeri.
Donk an nou prye Bondye pou nou jwen moun serye ki ta remen Ayiti tounnen yon peyi vet anko.


Revelasyon

Men trailer maritime Ayisyen yo !!
Sa kap pran 500 sak chabon, de 100 lbs chak sak ki ekivalan a 50,000lbs ou byen 25 tons chabon sou yon trailer maritime Ayisyen.
Trailer sa yo al tout kote nan Karayb la e se Bondye sel ki konnen konbyen pye bwa ki pedi la vi yo nan peyi d’Ayiti
.


Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) 1125119-Haitian-sailboat-0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 10:28

Mak,

Mesi pou jan bon leson sa yo pou yon kominikasyon korèk!


Revelasyon,

Ou fè yon bel rale sou pwoblem debwazman an e kijan pou nou bloke li nan ti peyi nou. Men pa blie, fok nou pa blie ke peyizan yo dwe viv tou. Lè nou fini retire komès chabon nan men yo, fok nou jwen yon lot bagay pou nou bayo fè.

KREDI AGRICOL fè pati solision an tou. Nou pa ka lage ti peyizan yo de men vid, nap kreye yon bomb sosyal si nou fè sa.

Pou medam yo, nou dwe ankouraje ATIZANA nan mond rural la, epi transformation produi agriko yo tankou ede yo fè MAMBA, KONFITI, PEPETT, tankou te di sou fowum sa a deja, apran yo fè tout lot bagay avèk MAYI kom KONFLEKS.

Se yon bel rale ou menm ak Mak sot fè la, kende di!
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 12:15

Pou komanse saki pase Malice. Mezanmi si nou vkle kwè m menm si mwen souvan sou forom lan mwen pa gade tout pos. Sitou kote mwen santi se lese frape kap voye. Yon ti egzanp pos sakap pale pwoblematik nan inondasyon, debwazman Gonayiv se koze map swiv depi lontan.

Pou retounen sou Coloco ki di tande byen wi se pwoblèm mwen sitou ak mouche nan jwe sou mo lang franse. Li di :


Basé sur les réflexions de JER, on est tenté à dire qu'aux Gonaives et autres zones dénudées, il y a une plus forte demande pour le bois d'énergie contrairement aux versants boisés. Colococo

Non, non, non Colcoco agronom lan relve 5 pwoblèm majè pou ilistre koz debwazman kom faktè enpotan ki a lorijinn inondasyon rejyon Gonayiv. Pa esktrapole mete mo nan bouch li ni defome panse l, se sa mwen pa renmen avè w. Rete sou pwoblematik Gonayiv , non lot zonn denude.

Antouka mouche edifye m sitou sou apwoch pou regle zafè larivyè Laquint ki gen li nan Gonayiv apre chak ti lapli. Se pa selman inondasyon apre bon jan lapli ti larivyè Laquint fè Gonayiv tounnen flèv depi lontan. Depi w poko menm fèt sou la tè pa te gen tout debwazan sayo.

Larivyè Laquint asosye ak lot 4 lot kou dlo ki rele La Branle, ravinn ki rele Durand e pwi Sous Madanm, mete ak Passe Reine. Se sa wi map di w kom jenn gason depi m ti moun ki konnen byen lokalite sayo. Se tout dlo sayo ki rankontre ki gonfle kap defèle sou Gonayiv ak anviwon pou ale nan lanmè.

PNUD depi kèlke tan envesti nan travo konsèvasyon sol nan Vesan Laquint sa sanble pa bay rezilta ou anko mezi yo poko nan nivo kote plantasyon ak travo solidifikasyon pou rezoud pwoblème lan.

Zafè se kafe pou rebwaze monn lan ou anko lot nan tout kondisypn sayo se yon gwo HUM.

Alos kisak deja fèt ki poko bay rezilta. Mwen pesimis mwen di anko Gonayiv ta dwe relokalize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 12:56

Riko,

Essayons ensemble de faire cette analyse.

Hypothèse:

Le bassin versant de la Quinte est situé dans la région la plus élevée et montagneuse du département de l’Artibonite.
L’élévation du terrain varie du niveau de la mer au sud-ouest jusqu’à des sommets de plus de 1000 m dans les montagnes intérieures (GTZ, 1989) et (LGL SA, 1999). Ces localités se trouvent sur une pente très raide.

Données

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Calendrier%20cultural
Ne pensez-vous pas que ce type d'agriculture dans le bassin versant des Gonaives a tendance à encourager l'érosion des sols, surtout dans la période ou il n'y a aucune végétation sur ces terres?

Riko,

L'Etat haitien doit développer une stratégie pour encourager une agriculture durable et particulièrement dans les mornes ou la culture végétale doit etre toujours présente pour protéger l'environnement.

Préval le sait très bien. Ce n'est pas sans raison qu'il vient de faire un hold up sur les fonds de pension à l'ONA pour les investir dans la production de café.


Pour finir, FAO et les autres organismes ont échoué aux Gonaives parce que dans leur plan, ils n'avaient pas considéré les points de vue des paysans. C'est pourquoi je crois que l'on doit passer par les organisations paysannes locales, les fédérer afin de les responsabiliser. Sans le support du paysan, toute forme de lutte est vouée à l'échec.

Nous aurons toujours besoin du bois d'énergie, sous une forme ou une autre, c'est une bonne gestion qu'il nous faut en re-plantant chaque arbre coupé.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 14:33

Pour finir, FAO et les autres organismes ont échoué aux Gonaives parce que dans leur plan, ils n'avaient pas considéré les points de vue des paysans. C'est pourquoi je crois que l'on doit passer par les organisations paysannes locales, les fédérer afin de les responsabiliser. Sans le support du paysan, toute forme de lutte est vouée à l'échec.Colococco

Pa di mwen anmèkdan ni ap jwe konèsko, se yon pwofesyonèl kap enfome m sou detay sanble w pa sezi sou domenn mwen rekonèt se kinan w. Sa w di pi ro la se ezakteman sa PNUD fè ak patisipasyon kolektivite yo ak popilasyon Laquint pou rezoud jan w di pwoblèm vèsan Laquint lan.

Mwen pa vinn sou yon forom pou kontredi w pou ryen ni pran poz konèsè. Se vre wap mete anpil bèt, men dosye sa pale anpil nan chè metriz inivèsite Monreyal an agronomi ak geyoloji. Kote gen kinan nou zanmi nou nou abitye echanje anpil sou li. Alos map ede w eksplike patisipan yo sakap pase nan zafè deforestasyon nan peyi dayiti.


DOMAINE 3 : Gestion de l’environnement et des ressources naturelles.Les objectifs poursuivis par le PNUD dans cet axe sont (i) le renforcement des capacités de gestion de l’environnement et des ressources naturelles, (ii) la protection et la réhabilitation de l’environnement, (iii) l’amélioration de l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement. Pour atteindre ces objectifs, le PNUD a développé des stratégies de mobilisation de ressources. En effet, le PNUD a surtout joué un rôle de facilitateur en promouvant le dialogue interinstitutionnel et en favorisant la coordination des bailleurs internationaux et des institutions nationales. C’est ainsi qu’en dépit de l’incohérence organisationnelle dont souffre le secteur de l’environnement, le PNUD a réussi à établir des partenariats avec des agences nationales et internationales, entretenir de bons rapports avec le Ministère de l’Environnement (MDE) et principalement consolider la confiance que lui accordent les intervenants du secteur.

Le PNUD a contribué à développer des documents cadre pour la structuration du secteur de l’environnement et la coordination de ses interventions. En ce sens, des cadres organisationnels ont été proposés pour le montage du Conseil National pour l’Aménagement du Territoire, de l’Observatoire National de l’Environnement et de la Vulnérabilité et du Comité Interinstitutionnel de Pilotage pour la Lutte contre la Désertification. Dans le même ordre d’idées, le PNUD a cherché à intégrer l’environnement dans les stratégies nationales de développement et, pour ce faire, a accompagné le Ministère de l’Environnement (MDE) dans l’organisation d’un atelier qui a permis la prise en compte de ses orientations dans le DSNCRP. Le PNUD a également appuyé l’élaboration d’une carte de l’eau en vue de développer une stratégie pour la gestion du bassin versant de la Grande Rivière de Jacmel. Trois communes du département du Sud-est ont bénéficié systèmes d’adduction d’eau. A Carrefour Feuilles, quartier urbain difficile de Port-au-Prince, un centre de tri et un système de ramassage de déchets ont été mis en place.
Des activités de conservation des sols ont été réalisées au niveau du bassin de La Quinte, aux alentours des Gonaïves. A noter qu’en général, les interventions du PNUD dans le domaine de l’environnement et des ressources naturelles ont impliqué de façon participative les instances étatiques, les Collectivités Territoriales, la société civile et la population.


Sous http://www.ht.undp.org/public/pnudhaiti.php?PHPSESSID=225ddc52304c9900b8a51ae2fa85fe9a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) EmptyMer 3 Sep 2008 - 14:51

Non, Rico, vous etes en train d'enrichir ce débat pour le bonheur de tous et il faut continuer. Il n'y a pas lieu de parler de "konosko" ou autres.

Avec les informations et references que vous venez de soumettre, nous pourrons etre plus critique envers les responsables de l'Etat et les ONG opérant en Haiti.

Kenbe di!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty
MessageSujet: Re: Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)   Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien avec Jean Érich René sur le drame des Gonaives (2004)
» Rele Legba pou mwen \ Jean Érich René
» Goya nous fait découvrir la partisanerie aveugle de Jean Érich René
» Entretien avec un vieux
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: