Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 19:25

Nous sommes noirs et très beaux


La suite de la préface du livre De l'Egalité des Races humaines est publiée dans ce numéro. Anténor Firmin a développé des thèses anthropologiques neuves pour l'époque. C'était bien avant La Négritude et l'Indigénisme récupérés, dans leurs retombées politiques, par le despotisme duvaliériste. La victoire de Barak Obama aux présidentielles américaines a ses racines dans les luttes menées par des penseurs qui ont pris position contre le racisme dans le monde. Elle est aussi une conséquence de remises en question de valeurs culturelles et esthétiques, véhiculées depuis le 16e siècle en Europe, avec Picasso, Stravinsky, Matisse... Lisez ce texte et admirez les clairvoyances de la pensée haïtienne depuis le 19e siècle.

...Mais Haïti offre-t-elle un exemple des plus édifiants en faveur de la race qu'elle a l'orgueil de représenter parmi les peuples civilisés ? Par quoi prouve-t-elle la possession des qualités que l'on conteste aux Noirs africains ? Pour répondre convenablement à ces questions, il faudrait développer une nouvelle thèse bien intéressante, bien captivante, mais qui demanderait pas moins d'un volume considérable. D'ailleurs, plusieurs de mes compatriotes l'ont déjà soutenue avec éclat. Il suffit de les lire pour se convaincre de tout ce qu'il y a de profonde logique et de science délicate dans les arguments qu'ils ont su tirer de la sociologie et de la philosophie de l'histoire. Mais on doit tout d'abord se le demander. La doctrine de l'inégalité des races, enfantant les plus sots préjugés, créant un antagonisme des plus malfaisants entre les divers éléments qui composent le peuple haïtien, n'est-elle pas la cause la plus évidente des tiraillements et des compétitions intestines qui ont enrayé et annihilé les meilleures dispositions de la jeune et fière nation ? N'est-ce pas aux prétentions toujours ridicules des uns et aux revendications souvent maladroites des autres que l'on doit attribuer toutes les calamités qui se sont abattues sur elle ? Pour obtenir tout le résultat qu'on est en droit d'exiger de la race haïtienne, il faut attendre que l'instruction, répandue sans réserve dans les masses, vienne enfin refouler et anéantir tous ces préjugés qui sont pour le progrès une pierre d'achoppement.

Cette ère arrivera infailliblement. D'autres peuples, plus vieux, ont vécu des jours nombreux et pénibles dans le désordre et la barbarie ; mais à l'heure marquée par le destin, le soleil du progrès et de la régénération vint luire à leur horizon national, sans qu'aucun obstacle pût en éteindre l'éclat. Je trouve en de tels exemples, si éloquents et significatifs, une force consolante, une espérance inébranlable.

Il ne faut pas croire, pourtant, que j'admette sans restriction la méthode qui consiste à recourir toujours à des comparaisons historiques, dès qu'il s'agit de justifier une erreur ou des pratiques malheureuses dans la vie d'un jeune peuple. Ces comparaisons ont un motif rationnel, quand il faut démontrer que tous les peuples et toutes les races qui ont atteint à la civilisation, ont traversé fatalement, avant d'y parvenir, une période plus ou moins longue de tâtonnement et d'organisation inférieure. Cependant ne constitueraient-elles pas un positif danger, si on en usait pour la défense de certains abus qui ont sans nul doute des précédents historiques, mais dont l'influence a été généralement reconnue nuisible à toute évolution sociale ?

Ainsi comprise, l'étude du passé, au lieu de profiter aux jeunes peuples qu'il faut stimuler dans la recherche du beau, du vrai et du bien, ne servirait plutôt qu'à leur inspirer une apathie pernicieuse, une nonchalance mortifère, contraire à toute action réformatrice et évolutive. Par un faux raisonnement, ils pourraient bien en conclure qu'ils sont libres de persévérer dans les voies les moins progressives, puisque d'illustres nations y sont longtemps restées. C'est là l'erreur contre laquelle il faut se prémunir. Aussi, tout en reconnaissant que la race noire d'Haïti a évolué avec une rapidité étonnante, je suis loin de nier que, maintenant encore, il ne lui faille bien des efforts, afin de rompre avec certaines habitudes qui ne sont propres qu'à paralyser son essor. Quand on est en retard, il convient peu de s'amuser sur la route.




Je ne me crois ni un preux ni un savant. A la vérité que j'essaye de défendre, je n'apporte que mon dévouement et ma bonne volonté. Mais à quel point ne serais-je pas particulièrement fier, si tous les hommes noirs et ceux qui en descendent se pénétraient, par la lecture de cet ouvrage, qu'ils ont pour devoir de travailler, de s'améliorer sans cesse, afin de laver leur race de l'injuste imputation qui pèse sur elle depuis si longtemps ! Combien ne serais-je pas heureux de voir mon pays que j'aime et vénère infiniment, à cause même de ses malheurs et de sa laborieuse destinée, comprendre enfin qu'il a une oeuvre toute spéciale et délicate à accomplir, celle de montrer à la terre entière que tous les hommes, noirs ou blancs, sont égaux en qualités comme ils sont égaux en droit ! Une conviction profonde, je ne sais quel rayonnement et vif espoir me dit que ce voeu se réalisera.

N'est-ce pas, d'ailleurs, les lois mêmes de l'évolution qui indiquent et justifient une telle aspiration ? N'est-ce pas la fin inéluctable de toute société humaine de marcher, de persévérer dans la voie du perfectionnement, une fois le branle donné ? Il suffit donc de dégager les forces morales, qui sont l'âme du progrès, de toute compression paralysante, pour que le mouvement graduel et harmonique s'effectue spontanément, en raison même de l'élasticité propre à tout organisme social. C'est encore à la liberté que tout peuple jeune et victorieux doit faire appel comme principe de salut. Toutes les lois naturelles et sociologiques s'unissent pour proclamer cette vérité.

En Haïti comme ailleurs, il faut à la race noire la liberté, une liberté réelle, effective, civile et politique pour qu'elle s'épanouisse et progresse. Si l'esclavage lui fait horreur, horrible aussi doit lui paraître le despotisme. Car le despotisme n'est rien autre chose qu'un esclavage moral : il laisse la liberté du mouvement aux pieds et aux mains ; mais il enchaîne et garrotte l'âme humaine, en étouffant la pensée. Or, il est indispensable qu'on se rappelle que c'est l'âme, c'est-à-dire la force de l'intelligence et de l'esprit qui opère intérieurement la transformation, le rédemption et le relèvement de toutes races, sous l'impulsion de la volonté libre, éclairée, dégagée de toute contrainte tyrannique !

Depuis M.de Gobineau, aveuglé par la passion, jusqu'à M.Bonneau, si souvent impartial, on a trop répété que « l'homme noir ne comprend pas l'idée du gouvernement sans despotisme » ; on s'est trop appuyé sur cette opinion, corroborée par de malheureux exemples, pour déclarer que l'infériorité morale de l'Ethiopien l'empêche de s'élever à la conception précise du respect que l'on doit à la personnalité humaine, respect sans lequel la liberté individuelle n'est plus une chose sacrée.

Je souhaite pour ma race, en quelque lieu de l'univers où elle vive et se gouverne, qu'elle rompt avec les usages arbitraires, avec le mépris systématique des lois et de la liberté, avec le dédain des formes légales de la justice distributive. Ces choses sont souverainement respectables, parce qu'elles forment le couronnement pratique de l'édifice moral que la civilisation moderne élève laborieusement et glorieusement sur les ruines accumulées des idées du moyen-âge.

C'est surtout d'Haïti que doit partir l'exemple. Les Noirs haïtiens n'ont-ils pas fait preuve de la plus belle intelligence et de la plus brillante énergie ? Ils se pénètreront bientôt, hommes d'Etat ou écrivains, jeunes ou vieux, que la régénération du sang africain ne sera complète que lorsqu'on sera aussi respectueux de la liberté et des droits d'autrui que jaloux de sa liberté et de ses propres droits. Car de là sortira pour l'Ethiopien cette auréole qui embellit notre front et le transfigure, la splendeur de la dignité morale, seule noblesse naturelle qui relève et égalise tous les hommes et toutes les races.

Digne et fière, intelligente et laborieuse, qu'elle grandisse donc, prospère et monte sans cesse, de progrès en progrès, cette race noire si pleine de sève et de généreuse vitalité ! Pour l'aider dans son ascension, il n'y aura jamais trop d'ouvriers ni trop de dévouement. Aussi est-ce religieusement que je lui apporte mon offrande humble et respectueuse. D'autres feront mieux que moi, mais nul ne sera plus désireux de son relèvement et de sa gloire.

Source: Le NouvellisteAnténor Firmin
Paris, 11 mai 1885



Barak Obama, premier président noir au USA:"En Amérique tout est possible"

Marcus Garvey qui menait un mouvement séparatiste de retour en Afrique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15158
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 20:28

[b]Rico,
Qu'est ce que vous voulez prouver en mettant les deux photos ;celle de Marcus Garvey et d'OBAMA?
GARVEY a rendu possible l'accession d'OBAMA.Faites une petite recherche sur son organisation des années 20s et 30s à New York.
Oui,GARVEY pronait le retour en Afrique;mais c'est une idéologie vieille comme les Etats Unis;avec des leaders comme MARTIN DELANEY,pendant les années 1850s.
L'organisation de Marcus Garvey avait prise une ampleur telle que J.EDGAR HOOVER le considérait comme un subversif;on l'avait emprisonné et refoulé à la Jamaique.
GARVEY avait tellement conscientisé les New Yorkers que quand l'Italie avait envahi l'Ethiopie et la Somalie dans les années 1930s ,des centaines si pas des milliers d'américains noirs ,d'Africain Américains se portaient volontaires pour aller combattre les fascistes Italiens dans la mère-continent.

Oui,FIRMIN avait son mérite pour ce livre de "l'Egalité des Races Humaines",mais il faut le dire que FIRMIN avait commis ce que je considère le "péché mortel" des Intellectuels haitiens :la francofolie.

Lisez les papiers de MICHEL DE GRAFF ,pour vor à quel point FIRMIN était atteint de cette folie furieuse!
Et si vous n'avez pas un exemplaire de "L'Egalité des Races Humaines" vous pouvez lire ce livre en entier sur

www.gallica.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 20:38

Mwen pa mete anyen nan tèsk la , mwen byen si se pwopriyete Nouvelliste tout saki prezante la, Pou liv Egalité des races nan pwen Kapwa serye ki pa genyen l. Se yon liv referans Mèsi. Trete Antenor Firmin de radot frankofou se parol igna, pov kon.


Dernière édition par Rico le Dim 9 Nov 2008 - 20:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 20:39

Citation :
GARVEY avait tellement conscientisé les New Yorkers que quand l'Italie avait envahi l'Ethiopie et la Somalie dans les années 1930s ,des centaines si pas des milliers d'américains noirs ,d'Africain Américains se portaient volontaires pour aller combattre les fascistes Italiens dans la mère-continent.

Ce qui explique le comportement suspect du premier ministre Italien à l'annonce de l'élection du président élu Obama.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 20:42

Il est coutumier de ce fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 20:44

piporiko a écrit:
Il est coutumier de ce fait...

De quel fait parlez-vous ?

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 20:47

Ses derapages,pardi!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 21:09

Joel

j'ai cliqué sur l'adresse indiquée dans votre texte; je n'ai pas pu acheter le livre;pouvez-vous m'indiquer comment je pourrai l'acheter ou le lire ?merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 23:26

Rodlam Sans Malice a écrit:
Joel

j'ai cliqué sur l'adresse indiquée dans votre texte; je n'ai pas pu acheter le livre;pouvez-vous m'indiquer comment je pourrai l'acheter ou le lire ?merci


Pou Malice, Extrait partiel du livre

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=16411

Version complète:

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k84229v


Dernière édition par Rico le Dim 9 Nov 2008 - 23:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Dim 9 Nov 2008 - 23:35

Commentaires sur le web de l'Egalité des races humaines de Anténor Firmin

De l’égalité des races humaines : anthropologie positive


par : MarcAntoine


Il était nécessaire de montrer l'atmosphère dans laquelle Firmin évolue en France au moment où il décide de répondre à Gobineau et ses émules qui se sont indûment emparés du parrainage d'un des hommes les plus prestigieux de France, le fondateur de l' anthropologie, Paul Broca. Firmin vit toutes ces polémiques et il doit s'en imprégner pour faire bonne figure. Il y réussit car son livre "De l'Egalité" est édité par le libraire du Conseil d'Etat. Il faudrait que d'autres Haïtiens essaient par les temps qui courent de se hausser à un pareil niveau. La tâche est rude et après les catastrophes successives qui durent depuis maintenant d'un demi-siècle dans le pays, il faut sûrement réfléchir avant de se lancer dans une opération de la même envergure que celle de Joseph Anténor Firmin à qui malheureusement ses concitoyens n'ont pas suffisamment marqué leur reconnaissance. Oui, Firmin, à la fin du 19° siècle, en France, affronte de grands orages intellectuels, des bourrasques mêmes et sait tenir debout pour dire sa fierté d'être nègre. On n'insistera pas assez sur le fait que Firmin affronte avec "De l'Egalité" les savants du monde entier, les Etats-Unis en raison de leur composition multiraciale possèdent une école florissante de ségrégationnistes scientifiques. Car le fond du problème consiste à dire aux Noirs "Les hommes ne sont pas égaux, les races ne sont pas égales. Le Nègre, par exemple, est fait pour servir aux grandes choses voulues et conçues par le blanc."Et Firmin a dit non, au nom des fils de Toussaint Louverture, au nom de tous les négrophiles comme on disait alors, c'est pourquoi Firmin mérite de figurer non seulement parmi la panoplie des grands Haïtiens, non seulement parmi les grands nègres du monde, mais parmi les premiers représentants de l'universalisme.


<BLOCKQUOTE>
JEAN MÉTELLUS : [...]

Joseph Anténor Firmin est un penseur d'une extrême honnêteté intellectuelle, un polémiste dans le bon sens du terme car jamais il n'attaque bassement les faiblesses de ses adversaires ni n'insiste sur leurs maladresses. Son amour de la patrie sans aucune fanfaronnade n'est pas à démontrer, et son esprit de tolérance ne souffre aucune contestation. Il est important aussi de souligner sa générosité et sa fierté envers les grands Haïtiens de son siècle, il admire ses compatriotes créateurs sans l'ombre d'une réticence ou d'une jalousie.
Oui, Firmin, à la fin du XIXe siècle, sait tenir debout et dire sa fierté d'être nègre.
On n'insistera pas assez sur le fait que Firmin affronte avec De l'égalité les savants du monde entier, les États-Unis en raison de leur composition multiraciale possèdent une école florissante de ségrégationnistes scientifiques. Car le fond du problème consiste à dire aux Noirs : « Les hommes ne sont pas égaux, les races ne sont pas égales. Le Nègre, par exemple, est fait pour servir aux grandes choses voulues et conçues par le Blanc. »
Et Firmin a dit non, au nom des fils de Toussaint Louverture, au nom de tous les négrophiles comme on disait alors, c'est pourquoi Firmin mérite de figurer non seulement parmi la panoplie des grands Haïtiens, non seulement parmi les grands nègres du monde, mais parmi les premiers représentants de l'universalisme. </BLOCKQUOTE>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15158
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 7:35

Rico a écrit:
Mwen pa mete anyen nan tèsk la , mwen byen si se pwopriyete Nouvelliste tout saki prezante la, Pou liv Egalité des races nan pwen Kapwa serye ki pa genyen l. Se yon liv referans Mèsi. Trete Antenor Firmin de radot frankofou se parol igna, pov kon.


Ou toujou pre pou w rele moun non.Mwen di w ale li tèks Dr MICHEL DE GRAFF YO e wa wè "verbatim" sa FIRMIN di a pwopo de la Frans.
Lespri nou pa evolye ,noumenm ransè.Mwen te panse menm jan ak ou de FIRMIN,DE Dantes BELLEGARDE,DEMESVAR DELORME elatriye,jiska se ke mwen vin aprann lòt bagay de mesye sa yo.

Se mesye sa yo ki bannou ti entelektyèl pretansye ki toujou vle imite sa k ap pase an Frans ,fè lang franse an kwaze pye sou Kreyòl lan , o detriman enterè peyi an .
Mesye tankou Manigat,Micha Gaillard elatriye vin direkteman lan tradisyon de mesye sa yo.
Mwen pa denye tout kalite FIRMIN,men frankofoli misye an fè peyi an mal,e m ap di w ou pa konnen FIRMIN pase m.
Lekòl nou genyen kounye an ,kote timoun ap aprann laten ak Grèk se fòt mesye sa yo ,ale li memo komisyonè ameriken an sou Edikasyon ann Ayiti.
Epi se mòd ou sa pou vle ensilte moun epi w ap vini ak enfòmasyon "perime'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15158
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 7:55

Rodlam Sans Malice a écrit:
Joel

j'ai cliqué sur l'adresse indiquée dans votre texte; je n'ai pas pu acheter le livre;pouvez-vous m'indiquer comment je pourrai l'acheter ou le lire ?merci

Malis ,
Ou pa bezwen achte liv lan.Toutotan ou genyen yon konpitè w ap ka aksede liv lan e ou gendwa fè l paj pa paj.
Tout liv lan sou Gallica.Mwen te mete Gallica.com ,se pito Gallica.fr.
Si w gen "high speed";"haut débit",li pa p pran w 5 minit pou w jwenn liv lan tout liv lan.
Men se pou m di w ,lekti an ,yon ti jan difisil,mwen pa bezwen di w kouman nèg Ayisyen "save" ekri:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k84229v.capture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 8:29

Mwen konnen mwen pral demele m anba li. Mèsi.Mwen genyen youn vye frè ki sot voye youn diktyonè Larousse 2008 pou mwen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 10:33

Joel a écrit:
Rico a écrit:
Mwen pa mete anyen nan tèsk la , mwen byen si se pwopriyete Nouvelliste tout saki prezante la, Pou liv Egalité des races nan pwen Kapwa serye ki pa genyen l. Se yon liv referans Mèsi. Trete Antenor Firmin de radot frankofou se parol igna, pov kon.
Ou toujou pre pou w rele moun non.Mwen di w ale li tèks Dr MICHEL DE GRAFF YO e wa wè "verbatim" sa FIRMIN di a pwopo de la Frans.
Lespri nou pa evolye ,noumenm ransè.Mwen te panse menm jan ak ou de FIRMIN,DE Dantes BELLEGARDE,DEMESVAR DELORME elatriye,jiska se ke mwen vin aprann lòt bagay de mesye sa yo.

Se mesye sa yo ki bannou ti entelektyèl pretansye ki toujou vle imite sa k ap pase an Frans ,fè lang franse an kwaze pye sou Kreyòl lan , o detriman enterè peyi an .
Mesye tankou Manigat,Micha Gaillard elatriye vin direkteman lan tradisyon de mesye sa yo.
Mwen pa denye tout kalite FIRMIN,men frankofoli misye an fè peyi an mal,e m ap di w ou pa konnen FIRMIN pase m.
Lekòl nou genyen kounye an ,kote timoun ap aprann laten ak Grèk se fòt mesye sa yo ,ale li memo komisyonè ameriken an sou Edikasyon ann Ayiti.
Epi se mòd ou sa pou vle ensilte moun epi w ap vini ak enfòmasyon "perime'

Non se pa ditou moun tankou Firmin kap anmèkde peyi sa. Tout vi li tap batay pou respè dwa moun ak pogre peyi li. Ke yo rele w pèp ti malere ou anko sayo rele pèp nanti ki vle envesti, travay pou pogre ak avansman peyi yo. Non move koken ki manpilie w, fè w kwè nan tenten pwofèt malè. Ki toujou fè kapital politik mete ak li volè eskolarize, sèvi ak ti loupim analfabèt pou kraze peyi.

Ale repase leson distwa w pou konnen byen olye tonbe di tenten. Chèche saki fè w pa byen, pa vinn geri boston w sou yon mo kipase a loryan etènèl ki lese bon eritaj pou Ayisyen.Si gen moun ki pap pase a listwa se koken wou venere , ki bon volo ki gen kont pou rann.


P/S E pi w se yon bon egri ki gen pwoblèm ak tout saki entelijan nan peyi w. La anko wap ere anko se kreten nan pa vreman konnen istwa peyi w. Ki fonde, dabo ak veritab plonbye e menn moun analfabèt, pi move kouyon ki fè kont dezod yo. Ti minorite moun tankou Antenor Firmin, ak Rosalvo Bobo pa janm pran pouvwa.



Dernière édition par Rico le Lun 10 Nov 2008 - 10:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15158
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 10:42

Wi ,retounen sou tetennad Aristide ou an;se tanbou yon bounda ou ye;se yon sèl kout tanbou ou konn kata.
Lè wa genyen bagay nèf pou w di ,n a pale
Adyòs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 10:47

Joel a écrit:
Wi ,retounen sou tetennad Aristide ou an;se tanbou yon bounda ou ye;se yon sèl kout tanbou ou konn kata.
Lè wa genyen bagay nèf pou w di ,n a pale
Adyòs!

Wi, Duvalier, Aristide e latriye se pwoblèm lan a lensta sa wap di yo la, poukisa epagne yo. Dayè se tout Divalyeryen ak Aristidyen moun tankou Firmin anmèkde sitou lè li pale konsa:

''Je souhaite pour ma race, en quelque lieu de l'univers où elle vive et se gouverne, qu'elle rompt avec les usages arbitraires, avec le mépris systématique des lois et de la liberté, avec le dédain des formes légales de la justice distributive. Ces choses sont souverainement respectables, parce qu'elles forment le couronnement pratique de l'édifice moral que la civilisation moderne élève laborieusement et glorieusement sur les ruines accumulées des idées du moyen-âge''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 13:16

J'ai hésité avant d'intervenir dans ce sujet mais finalement, je dis tant pis pour ceux qui ne vont pas prendre un grand plaisir à lire mon post.

Si on est beau, on n'aura pas besoin de le dire. Ce sera visible à tous. Puisque l'on est obligé de répéter que l'on est très beau, cela signifie carrément qu'il y a quelque chose qui ne va pas.

De plus, quand plus d'uns s'assoient autour d'une table pour discuter cette dite beauté, la question soulève encore plus de doute. On ne va certainement pas s'asseoir pour discuter quelque chose d'évident.

A mon humble avis, nous n'avons pas besoin de nous mentir car la réalité est la. Il nous suffit de regarder nos communautés que ce soit en Amérique du Nord, en Afrique ou dans les Caraibes. Souvent, pour cacher notre laideur, on accuse les autres. La faute est toujours aux autres races comme si la vie n'était plus une compétition. Ce sont toujours eux qui nous empechent de nous épanouir et de développer notre communauté.

D'après moi, en plus d'etre laid, nous avons un autre handicap: un retard mental. C'est pourquoi nous refusons d'admettre nos faiblesses et nous continuons à nous mentir en permanence et espérer une main invisible pour nous faire sortir d'un trou que nous continuons à crever en permanence.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 15:58

C’est en 1885 qu’Anténor Firmin publia son traité De l’égalité des races humaines, en réponse à l’Essai sur l’inégalité dans les races humaines (1853-1855) du comte de Gobineau, réédité à Paris en 1884. C’était le moment où les gouvernements européens se partageaient le continent africain comme un fromage, à la conférence de Berlin, sans consulter le moins du monde les principaux intéressés, les Africains.

Le racisme prétendument scientifique constituait le sous-bassement idéologique commun aux classes dirigeantes ; en Amérique Latine, on transposait l’élan « régénérationniste » qui animait l’Espagne au même moment, en termes raciaux : il fallait réduire le facteur noir, pour que les vertus blanches puissent s’épanouir, régir et alimenter le développement. Les États-Unis constituaient le modèle, le « nord » et la boussole de l’élite, dans la mesure où ils ne pratiquaient pas le mélange des sangs ; au moyen de l’éducation, les latins pouvaient se régénérer et atteindre l’excellence de la race saxonne. Pour le sang noir, on recommandait officiellement sa dilution par le métissage et sans le dire, on soutenait les opérations de nettoyage ethnique, ce qui se rapprochait le plus de l’extermination.

Tel est le credo implicite qui se dégageait du paradigme « civilisation ou barbarie » : si on ne reconnaissait même pas aux indigènes le rang d’autochtones et de porteurs de l’esprit de la terre, on considérait encore moins les descendants des Africains qui avaient peuplé l’Amérique contre leur volonté.

Seule la population noire put mesurer pleinement la férocité sous-jacente à la combinaison d’une théorie décidément raciste avec des pratiques d’hypocrisie notoire. Il était naturel que ce soit en Haïti qu’ait surgi le penseur le plus libre et le plus positif : Anténor Firmin. Dans le chapitre XVII de son livre sur l’Égalité des races humaines (662 pages), il montre comment le basculement de l’histoire commune à l’Europe et à l’Amérique eut lieu précisément en Haïti, à un moment unique.

Après sa démonstration, on peut affirmer sans la moindre exagération que la touche africaine sauve chaque fois les situations les plus dangereuses pour l’humanité.

Dans le fragment ci-dessous, on perçoit la vision continentale de Firmin, lorsqu’il souligne la dette de Bolivar envers Haïti, le pays qui l’a tiré d’affaire, l’a inspiré et lui a redonné les forces nécessaires pour reprendre son combat pour la libération continentale, alors qu’il venait de toucher le fond à la Jamaïque. Laissons les Vénézuéliens évaluer la façon dont Bolivar s’acquitta de sa dette envers les Haïtiens, à qui il promit d’abolir l’esclavage sur le continent en échange de l’aide matérielle offerte par le général Pétion.

Quelques années plus tard, un tribunal militaire condamna à mort le général Manuel Carlos Piar, mulâtre, pour rébellion ; c’est ce dont Bolivar avait besoin pour s’assurer le contrôle complet de son armée. Après le sacrifice de Piar, Bolivar fit appliquer les mesures que celui-ci réclamait, les mesures qui garantissaient l’égalité des Noirs dans la nouvelle société vénézuélienne.

L’œuvre d’Anténor Firmin fut tellement lucide, prémonitoire et dérangeante pour le monde blanc, qu’elle fut immédiatement enterrée et oubliée dans les milieux cultivés français. Elle ne fut rééditée qu’en 2004 ! C’est à titre de réparation due que les éditions L’harmattan l’ont rééditée, avec une introduction de Ghislaine Géloin, organisatrice du congrès sur « la redécouverte d’Anténor Firmin, pionnier de l’anthropologie et du panafricanisme » au Rhode Island College.

Anténor Firmin participa à l’organisation de la première conférence panaméricaine de 1900, suscitée par W. E. B. Dubois ; il fut élu vice-président de celle qui aurait dû avoir lieu en 1902, puis nommé responsable de l’association panafricaine en Haïti en 1904. En lisant aujourd’hui ses pages éblouissantes de fraternité et de soutien spirituel pour la refondation de la pensée scientifique, on le perçoit comme un annonciateur de Cheikh Anta Diop, celui qui a détrôné les mensonges intéressés de l’égyptologie, et qui sut imposer aux scientifiques européens la reconnaissance de la grandeur noire, « poser le problème de la falsification la plus monstrueuse de l’histoire de l’humanité par les historiens modernes…rendre justice à la race nègre en lui reconnaissant son rôle du plus ancien guide de l’humanité sur la voie de la civilisation, au sens plein de ce mot » (Nations nègres et culture, Paris, Présence africaine 1954-59, p. 59).

Firmin le disait fort bien : « A toute cette phalange hautaine qui proclame que l’homme noir est destiné à servir d’étrier à la puissance de l’homme blanc, à cette anthropologie menteuse, j’aurai le droit de dire : Non, tu n’es pas une science ! » Il annonça aussi que l’égoïsme et l’immoralité de la race blanche seraient pour elle plus tard un motif de honte et de remords. Lorsque Firmin mourut, alors qu’il était membre titulaire de la Société d’Anthropologie parisienne, en 1911, le Bulletin de la Société ne lui consacra même pas une notice nécrologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 17:22

Rico

Si seulement vous etiez moins arrogant dans les discussions combien on apprecierait mieux vos interventions.Joel ne vous a pas insulté ,alors pourquoi vous devez utiliser ces mots pour le rabaisser.C'est son droit d'avoir une opinion differente sur l'apport de la langue francaise dans les colonies.

Vous venez d'introduire un livre qui devrait etre un classique de la litterature haitienne ,mais à cause de cette mauvaise habitude de ne pas pouvoir maintenir une civilité dans vos discussions vous otez aux gens paisibles le gout de la lecture de vos textes parfois.Vous avez bien le droit de defendre vos opinions en respectant vos interlocuteurs.

Ce sont ces manières qui vous causent parfois tant de deboires.On aurait souhaité qu'à votre age vous seriez plus sage et moins arrogant,mais helas vous decevez parfois meme vos admirateurs.Joel n'est pas le seul à critiquer Firmin.Si on doit apprecier sa culture et son apport à l'anthropologie scientifique,on ne peut pas convaincre tous les haitiens de sa sainteté et de son infaillibilité dans tous les domaines.

Pourquoi cette obsession envers Aristide?Personne ne vous demande d'etre un partisan ou admirateur de l'ex president.Oui vous avez le droit de demystifier le mythe Aristide ,mais vous ne pouvez pas empecher à certains haitiens d'admirer ses oeuvres ,meme si à vos yeux il ne represente pas le leadership qu'on l'attribue.Je suis mal placé pour vous faire une lecon de civilité et de bienseance ,mais vous devez reconnaitre cet aspect de votre personalité qui empeche aux autres d'apprecier votre "erudition".(lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 18:51

Rico

Si seulement vous etiez moins arrogant dans les discussions combien on apprecierait mieux vos interventions.Joel ne vous a pas insulté ,alors pourquoi vous devez utiliser ces mots pour le rabaisser.C'est son droit d'avoir une opinion differente sur l'apport de la langue francaise dans les colonies.




Mwen regret sa li ensilte m a travè moun serye tankou Firmin
li di sali vle, trete de fou. SE FREKANSITE YO RELE SA TOU. Pran o serye koken ki pa kanpe sou anyen, se twop.

Se fo pwoblèm zafè lang. Se di tenten si nou te bezwen aprann lang franse komsadwa, se te rete sou depandans la Frans tankou Matinikè.]

Se kouyon ti nèg pa ki aprann wou byen. Se yon pwoblèm ayisyen non la Frans. Aprantisaj tout bagay ke li syans ou lang mande bon pedagoji. Alos twop dekonaj, vye koze ki pa kanpe sou anyen


Dernière édition par Rico le Lun 10 Nov 2008 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15158
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 19:03

Malis,
Misye gen yon atitid malsen.Depi se yon moun ke Rico admire ou pa ka kritike moun lan.
Se sa yo rele "kretinism entelektyèl" e se sa ki kòz nou nan pwen ke nou ye ann Ayiti an.

Gen yon pakèt bagay ke Rico adere ak yo ,tankou rejyonalim ki pa de miz ankò ann Ayiti ,akòz de anpil bagay nou gen dwa konsidere;youn la dan yo se preske tout moun lan peyi an koute menm emisyon Radyo,tankou Radyo Kiskeya,Radyo Metropol,Melodi FM elatriye.
Zafè ke w ap plede joure moun ki ap fè echanj ak ou ,se enbesilite.

Antenor Frmin ,se yon moun ke li te ye;e antan ke moun li te gen anpil kontradiksyon.
Misye se te bon zanmi JOSE MARTI,misye se te zanmi yon lòt towo entelektyèl tou ki se te W.E.B DUBOIS.
Se pou RICO wè kritik yon seri de entelektyèl nwa Kiben ap fè sou Jose Marti;ke yo di ke y ap plede voye monte paske misye se te blan ,e ke vrè ewo gè endepandans Kiben an ki te ANTONIO MACEO Y GRAJALES ki te Jeneral an chèf LAME REVOLISYONE MAMBI (yon tèm kongolè) yo diminye wòl misye.
ANTONIO MACEO (yon nwa) te alatèt Lame MAMBI an,yon Lame de plis ke 80 mil òm,ki blese 26 fwa sou chan batay e ki te fin genyen gè Endepandans Kiben an .
Lan tan sa a an 1898,Etazini te konsidere mesye sa yo pi danjere ke FIDEL CASTRO ;paske Kiba apre tou se te mwens de 90 mil de Florid.
Castro te kondwi revolisyon l lan menm jan ak ANTONIO MACEO .Tou le de te koumanse lan PWOVENS ORIENTE pou yo rive lan vil SANTA CLARA e koupe peyi an,an de pou yo asfiksye La Havàn.
E misye mansyone tou CARLOS MANUEL PRIAR,ki te koumandan de veso OKAP (ou renmen sa Rico).Se de la misye kite AYITE Ayiti pou l ale konbat Panyòl yo lan Venezwela.
Misye te genyen plis batay ke BOLIVAR,e misye te serye tou pou tout esklav te libere.Bolivar limenm ki te yon gwo pwopriyetè teryen vin pè e li taye yon bonèt pou misye,li akize misye de trayizon e li fiziye l.
Pou m retounen a FIRMIN mwen pa minimize misye ,men se pou frankofoli misye an m ap kritike l e m ap toujou kritike l paske bagay sa a fè peyi an mal twòp ,e kontinye ap nwi peyi an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 19:14

Malis,
Misye gen yon atitid malsen.Depi se yon moun ke Rico admire ou pa ka kritike moun lan.
Se sa yo rele "kretinism entelektyèl" e se sa ki kòz nou nan pwen ke nou ye ann Ayiti an.

Non saki malsen se di tenten ki pa kenbe tankou frankofou, Se manke respè vini ak agiman e detay, Non pase moun nan pedigri konsa nan tenten. Si se jwèt denigreman kap jwe , sè de bonn gè. Tande espidite se akoz yon lang nou gen move aprantisaj ak avansman, alos SE RESPONSABLITE PEYI DORIJONN LANG LA. Sa pa kenbe sitou nou byen konnen kelke swa kote w mete ti nèg se jilbrèt kap voye


Dernière édition par Rico le Lun 10 Nov 2008 - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15158
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 19:17

Rico a écrit:
Rico

Si seulement vous etiez moins arrogant dans les discussions combien on apprecierait mieux vos interventions.Joel ne vous a pas insulté ,alors pourquoi vous devez utiliser ces mots pour le rabaisser.C'est son droit d'avoir une opinion differente sur l'apport de la langue francaise dans les colonies.




Mwen regret sa li ensilte m a travè moun serye tankou Firmin
li di sali vle, trete de fou. SE FREKANSITE YO RELE SA TOU. Pran o serye koken ki pa kanpe sou anyen, se twop.

Se fo pwoblèm zafè lang. Se di tenten si nou te bezwen aprann lang franse komsadwa, se te rete sou depandans la Frans tankou Matinikè.]

Se kouyon ti nèg pa ki aprann wou byen. Se yon pwoblèm ayisyen non la Frans. Aprantisaj tout bagay ke li syans ou lang mande bon pedagoji. Alos twop dekonaj, vye koze ki pa kanpe sou anyen


Mwen pa fouti kontinye li rans ou yo ,paske mmwen gen "hypertension".Sispann kretinism ou yo ;mwen di w ale li papye MICHEL DE GRAFF ,ki prezante yon kritik serye sou de moun tankou ANTENOR FIRMIN,DEMESVAR DELORME ak DANTES BELLEGARDE.
Fè echanj,montre sa w konnen e nou ta gen dwa menm koumanse yon diskisyon sou de nèg tankou FIRMIN ou byen ROSALVO BOBO si nèg sa yo te prezidan t ap gen anyen fondamantal ki chanje ann Ayiti,
Apre tou,FIRMIN te okipe anpil gwo plas wi lan gouvènman anvan l mouri.
Eske w ou konnen konbyen moun ki te konn li ak ekri lè ameriken yo te debake an 1915?
6% popilasyon an.
Epitou RICO mwen abitye ak moun tankou w ,paske m ap echanje sou sit ayisyen yo depi 2000,e anvan sa mwen te konn fè echanj sou Jounal franse LE MONDE.
Se menm bagay la a,depi nou pa ka kenbe yon diskisyon se tonbe ensilte moun.
Mwen espere ke patisipan yo wè klè lan jwèt ou an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 19:39

Si se sa Manigat insulte w tou.Manigat di pandan ke Firmin te Minis finans yo prete youn lajan na men franse epi anbasadè franse ya di se machinn li achte ak lajan ba tout minis yo.

Zafè di nou fè move aprantisaj nan lang franse se ki les ki responsab li?Ki les ki responsab jiska lotrejou la te genyen 75% ayisyen analfabet lan peyi ya.Eske se pa gwo zotobre tankou Firmin ki responsab sa tou?Ou pale de Rosalvo Bobo men Rosalvo li menm te kondane tout lelit la net sa vle di Firmin tou menm si li te soti La fosette.nanpren moun isit la ki ap diminye valè entelektyel Firmin non,sa Joel vle fè w konprann byen ke Firmin se te youn gwo entelktyel ,erudityon lan pa servi anpil pou peyi li.Wi liv sa li te ekri byen ke mwen pankor li ka se youn gwo bagay men konbyen ayisyen ki te li li e ki konprann sa li tap defann lan.Sa pa vle di ke sa li tap defann lan pa genyen enpotans non.sa nou ta pi renmen ke neg ki te genyen lespri sa yo te ka fè plis pou edike pep la nan lang pa nou olye yo tap voye kilti franse ya monte ki pa panou.Se youn aberatyon pou wap ekri youn bagay ki enpotan pou pep w nan youn lang ke se 5% selman popilatyon ki ka konprann li.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   Lun 10 Nov 2008 - 19:39

Joel a écrit:
Malis,
Misye gen yon atitid malsen.Depi se yon moun ke Rico admire ou pa ka kritike moun lan.
Se sa yo rele "kretinism entelektyèl" e se sa ki kòz nou nan pwen ke nou ye ann Ayiti an.

Gen yon pakèt bagay ke Rico adere ak yo ,tankou rejyonalim ki pa de miz ankò ann Ayiti ,akòz de anpil bagay nou gen dwa konsidere;youn la dan yo se preske tout moun lan peyi an koute menm emisyon Radyo,tankou Radyo Kiskeya,Radyo Metropol,Melodi FM elatriye.
Zafè ke w ap plede joure moun ki ap fè echanj ak ou ,se enbesilite.

Antenor Frmin ,se yon moun ke li te ye;e antan ke moun li te gen anpil kontradiksyon.
Misye se te bon zanmi JOSE MARTI,misye se te zanmi yon lòt towo entelektyèl tou ki se te W.E.B DUBOIS.
Se pou RICO wè kritik yon seri de entelektyèl nwa Kiben ap fè sou Jose Marti;ke yo di ke y ap plede voye monte paske misye se te blan ,e ke vrè ewo gè endepandans Kiben an ki te ANTONIO MACEO Y GRAJALES ki te Jeneral an chèf LAME REVOLISYONE MAMBI (yon tèm kongolè) yo diminye wòl misye.
ANTONIO MACEO (yon nwa) te alatèt Lame MAMBI an,yon Lame de plis ke 80 mil òm,ki blese 26 fwa sou chan batay e ki te fin genyen gè Endepandans Kiben an .
Lan tan sa a an 1898,Etazini te konsidere mesye sa yo pi danjere ke FIDEL CASTRO ;paske Kiba apre tou se te mwens de 90 mil de Florid.
Castro te kondwi revolisyon l lan menm jan ak ANTONIO MACEO .Tou le de te koumanse lan PWOVENS ORIENTE pou yo rive lan vil SANTA CLARA e koupe peyi an,an de pou yo asfiksye La Havàn.
E misye mansyone tou CARLOS MANUEL PRIAR,ki te koumandan de veso OKAP (ou renmen sa Rico).Se de la misye kite AYITE Ayiti pou l ale konbat Panyòl yo lan Venezwela.
Misye te genyen plis batay ke BOLIVAR,e misye te serye tou pou tout esklav te libere.Bolivar limenm ki te yon gwo pwopriyetè teryen vin pè e li taye yon bonèt pou misye,li akize misye de trayizon e li fiziye l.
Pou m retounen a FIRMIN mwen pa minimize misye ,men se pou frankofoli misye an m ap kritike l e m ap toujou kritike l paske bagay sa a fè peyi an mal twòp ,e kontinye ap nwi peyi an

Jowel,
mwen pa kwe se Rico ki nan ka sa selman non. Depi yo poste yon atik sou tipè ya, fok ou parèt tou swé tou bouké jéw tou rouj pou jouré swa interlokitè ya ou jounalis ki bay nouvèl la. Tanpri attake fondal natal sa yo di a pote argiman kontrè men pa attaké moun ki bay nouvel la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: