Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7688
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Mer 24 Déc 2008 - 23:39

La commision anti-corruption de la chambre basse recevra bientôt l'ancien doyen du tribunal de première instance de Port-de-paix: des membres du gouvernement pourraient être convoqués, selon le deputé Steven Benoit

Port-au-Prince, le 23 décembre 2008 – (AHP) – Le vice-président de la commission anti-corruption de la chambre des Députés, Steven Benoit, annoncé mardi une rencontre au plus tard le 28 décembre entre les membres de la dite commission et l’ancien doyen du tribunal de première instance de Port-de-Paix, Me Ronel Gélin.

Les débats porteront sur un scandale narco/financier éclaté à Port-de-paix à la suite du détournement présumé le 17 novembre de plusieurs millions de dollars d'une très importante somme d'argent découvert lors d'une perquision du parquet au domicile du nommé Alain Désir inculpé de trafic de drogue et écroué à Miami, a fait savoir le parlementaire.

C'est ce dossier qui a conduit à la mise à pied de Me Gélin écarté pour insubordination après qu'il eut pris la décision de fermer le tribunal pour exprimer, dans la droite ligne de la lutte anti-drogue lancée par les autorités, son refus de travailler avec des individus soupçonnés d'implication dans le "pillage" de l'argent de la drogue,

Steven Benoit a confirmé la réception lundi par la commission anti-corruption de la chambre basse d’un document assez volumineux qu’il a affirmé très accablant pour certains membres de l’exécutif.

"Les suites nécessaires seront données à ce dossier", a promis le parlementaire qui n’a pas écarté la convocation éventuelle de certains membres du gouvernement.
Les activités étaient toujours au point mort ce mardi au tribunal de Port-de-paix, alors que le nouveau doyen jusqu'ici très precautionneux, en raison de la délicatesse de la question, était attendu mardi au Ministère de la justice.


Dernière édition par Sasaye le Ven 26 Déc 2008 - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7688
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Mer 24 Déc 2008 - 23:42

L'argent de la drogue qui provoque le scandale : le maire de Port-de- paix apporte son soutien au doyen révoqué Ronel Gelin

Miami, 21 décembre 2008 – (AHP) –Le maire de Port de Paix, Guillet Salvador qualifie d’émotionnelle et d'irresponsable la décision du ministère de la justice de relever le doyen du tribunal civil de Port de paix de, Me Ronel Gelin de ses fonctions.

Le magistrat avait décidé de fermer provisoirement le tribunal civil de Port de Paix en attendant qu’une enquête fasse la lumière sur le détourmenent présumé de plusieurs millions de dollars saisis le 13 novembre au domicile d'un oncle du présumé trafiquant de drogue Alain Désir actuellement incarcéré en Floride.

Me Gelin devait ensuite être écarté de la direction du tribunal pour avoir refusé d'obtempérer aux ordres du ministère de tutelle de favoriser la reprise des activités, suite à une rencontre organisée à Port-au-Prince.

En visite dans le Sud de la Floride, Guillet Salvador a déclaré samedi ne pas comprendre le sens de la démarche du titulaire de la justice qu'il acuse de vouloir décourager ceux qui se battent contre le trafic illicite de la drogue et la corruption en géneral en haïti.

Le maire qui présente le doyen comme un homme intègre qui tient à ce que le jour soit fait sur le scandale ayant éclaboussé la justice de Port de Paix, estime que la décision du ministère de la justice pourrait aussi être interprété comme un signe d’encouragement aux trafiquants de drogue, aux corrompus et aux contrebandiers.

Selon lui, ce qui s’est passé chez les parents du présumé trafiquant de drogue, n’était pas une perquisition, mais un pillage.

Il a affirmé que la somme déclarée par les responsables du parquet qui ont mené l'opération, soit environ 2 millions de dollars américains, serait nettement inférieure au montant saisi.

Il s’est dit étonné qu’aucune mesure n’ait été prise contre les autorités du parquet qui, selon lui, sont les seuls à rendre compte de l’extorsion d’argent chez Alain Désir.

Guillet Salvador réclame l’ouverture d’une enquête sérieuse afin de faire le jour sur cette affaire très embarrassante pour certaines autorités judiciaires locales et la réintégration au plus vite du doyen Ronel Gelin dans ses fonctions.

Dans une interview accordée au corespondant de Radio solidarité, Mr. Salvador a déclaré soutenir la décision de Me Ronel Gelin de fermer provisoirement le tribunal civil de Port de Paix, en attendant qu’une enquête soit diligentée pour fixer la responsabilité des uns et des autres dans cette affaire d'argent de drogue.

Le président René Préval avait lancé oficiellement le 18 mai 2007, la lutte contre le trafic de la drogue et la corruption sous toutes ses formes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre-alain
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 325
Age : 47
Localisation : Lille (Nord de la France)
Loisirs : Acualités politiques
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Ven 26 Déc 2008 - 13:34

La police et la justice du
Nord-Ouest fortement impliquées dans le « pillage » de plusieurs
millions de dollars trouvés chez l’oncle d’un trafiquant de drogue







Importantes révélations à des enquêteurs étrangers





jeudi 25 décembre 2008,

Radio Kiskeya















Plus
de 10 millions de dollars auraient été effectivement découverts lors de
la perquisition au domicile de l’oncle du trafiquant de drogue Alain
Désir dans la localité de Lavaud (Port-de-Paix, Nord-Ouest), le 12
novembre dernier. Les policiers, juges de paix et greffiers présents
auraient fait main basse sur l’argent dont le partage va par la suite
s’étendre à d’autres autorités du département et même de
Port-au-Prince. Un représentant de la Mission des Nations Unies pour la
Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) aurait « passivement » assisté au
pillage.


C’est ce qui ressort de la série d’interrogatoires
menés sur place le 15 novembre dernier par des investigateurs
portoricains oeuvrant dans ce dossier pour compte de la Drug
Enforcement Agency (DEA) des Etats-Unis.


Des éléments d’un rapport relatifs à cette
investigation circulent dans la presse. Interrogé par Radio Kiskeya sur
l’authenticité d’un tel document, un haut responsable de la Police
Nationale d’Haïti (PNH) ayant requis l’anonymat a répondu qu’on pouvait
y prêter foi et que des enquêteurs portoricains s’étaient effectivement
transportés sur les lieux pour s’enquérir de la véracité de certaines
rumeurs relatives au pillage de la somme découverte.


De nombreux policiers, des juges et d’autres membres du
système judiciaire du Nord-Ouest sont largement impliqués dans le
scandale, à en croire le document.


Un responsable de la police dans le Nord-Ouest cité
dans le document aurait reconnu qu’une partie importante de l’argent a
été distribuée au siège même du principal Commissariat de police de la
ville. Un commissaire du gouvernement par intérim impliqué dans
l’affaire, aurait avoué que 20.000 dollars américains avaient été mis
de côté pour un des sénateurs du département clairement identifié dans
le document et que deux autres cachettes du trafiquant de drogue,
remplies d’argent, pouvaient être encore perquisitionnées.


Invité à coopérer sur le champ concernant la
localisation de ces deux autres « cachettes », le commissaire du
gouvernement a.i aurait refusé, affirmant avoir reçu des menaces de
mort de son supérieur hiérarchique au Parquet, quelques minutes
seulement avant de se soumettre à l’interrogatoire.


Les premiers éléments de l’enquête établissent que le
doyen du Tribunal civil de Port-de-Paix, Me Ronel Gelin, n’aurait pas
accepté d’empocher la somme de 10.000 dollars que lui aurait offerte le
même commissaire du gouvernement par intérim.


Un commis greffier bien connu dans les milieux
judiciaires du Nord-Ouest aurait lui-même révélé que, au siège du
Commissariat de police de Port-de-Paix, un juge de paix qui revenait de
la perquisition l’a supplié de dissimuler dans sa valise plusieurs
liasses de billets verts qui le gênaient quelque peu. Le moment
d’après, un policier allait « manu militari » accaparer la valise et
s’emparer de l’argent.


Le délégué départemental et d’autres personnes
interrogées par les policiers étrangers auraient confirmé le fait que
la somme découverte a été emportée et que les 510.000 dollars déclarés
et remis par la suite aux autorités n’en étaient qu’une infime partie.


« Au lieu de deux millions (2.000.000.00), c’est plutôt
trente-deux millions de dollars américains (32.000.000.00) qui avaient
été trouvés chez l’oncle du trafiquant de drogue Alain Désir lors de la
perquisition policière », a déclaré le 18 décembre dernier le Doyen du
Tribunal civil de Port-de-Paix. Me Ronel Gelin venait d’apprendre
« dans la presse » la décision du Ministère de la justice de le relever
de sa fonction de responsable du tribunal pour « insubordination ». Il
avait en effet refusé d’obtempérer à l’ordre de rouvrir les portes du
tribunal qu’il avait fermées, « officiellement » pour réclamer une
enquête sur l’implication de la majorité du personnel judiciaire dans
le scandale.


Le magistrat a accusé des policiers et de nombreuses
autres autorités, dont le Commissaire du gouvernement de la
juridiction, Me Michenet Balthazar, d’implication dans le partage de
cette colossale somme de laquelle un reliquat « scandaleusement
modique » a été finalement déclaré et remis aux autorités centrales. Il
avait révélé que le commissaire du gouvernement avait osé lui envoyer
"sa part du gâteau".


En réaction, le porte-parole de la PNH dans le
Nord-Ouest, Harry Registre, a rejeté le 19 décembre les accusations
contre des agents de la PNH. Il a toutefois annoncé l’ouverture d’une
enquête en vue d’identifier et de sanctionner des policiers qui
auraient éventuellement participé au partage du butin.
source: radio kiskeya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre-alain
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 325
Age : 47
Localisation : Lille (Nord de la France)
Loisirs : Acualités politiques
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Ven 26 Déc 2008 - 13:36

Des millions de dollars auraient été pillés par les membres de l'appareil judiciaire et des policiers





Un rapport publié par Police Chaplains International
indique que 10 millions de dollars américains auraient été pillés lors
d'une perquisition au domicile de l'oncle du présumé narcotrafiquant
Alain Désir le 12 novembre 2008 à Port-de-Paix.
Selon le rapport de cet organisme, affilié à la Drug Enforcement Agency
(DEA), les montants détournés ont été partagés entre les membres de
l'appareil judiciaire et la police de Port-de-Paix (Nord-ouest).

Seul le doyen du tribunal civil, Ronel Gélin (limogé récemment), est
innocenté dans ce rapport de Police Chaplains International (PCI),
agence internationale réalisant des investigations sur le trafic de la
drogue.
Ronel Gélin avait refusé de recevoir une somme de 10.000 dollars offert
par René Moïse, substitut du commissaire du gouvernement en charge du
parquet en raison de l'absence de Me Michenet Balthazar.

Le rapport de PCI explique que seul un agent de la Minustah, Mangle
Samson, présent lors de la perquisition n'a pas participé au pillage.
Les opérations de perquisition se sont déroulées en présence de Me René
Moïse, des juges de paix Jean Mathieu Dorvélus, Bouquette Saint-Marc,
des greffiers Gaby Dorélien, Loriston Albert et de plusieurs agents de
la police.

Après avoir découvert les millions de dollars, les policiers de l'Unité
Départementale du Maintien d'Ordre (UDMO), les juges et le Commissaire
A.I du gouvernement de Port-de-Paix se sont précipités à remplir leurs
vêtements de paquets de dollars précise le rapport.
Le Commissaire de police Dadaille Mary Bernard aurait confié aux
enquêteurs de la PCI qu'une somme de 20.000 dollars a été mise de côté
pour le compte du Sénateur Evallière Beauplan (PONT) par Me René Moïse.

Les enquêteurs de la PCI auraient rencontré plusieurs policiers qui ont
pour la plupart déclaré qu'il s'agissait d'un vrai pillage.

En réaction, le ministère de la justice a ordonné la mise en
disponibilité de tous les acteurs, commissaires du gouvernement, juges
de paix et greffiers impliqués dans la perquisition au domicile de
l'oncle de Alain Désir.

Par ailleurs, les membres de la commission anti corruption de la
chambre basse devraient se prononcer sur le rapport ce vendredi.
Le président de la commission, Steven Benoît, a qualifié le rapport
d'accablant pour l'exécutif et le parlement.
source: Radio Métropole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7688
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Ven 26 Déc 2008 - 13:56

Pierre Alain, mèsi pou enfomasyon ke w pote laa.

Kòm tit la di se yon gwo eskandal ki kapab montre si lit antikoripsyon an vre ou pa.

Gen anpil moun lan plas otorite ki pral jije. Se pou nou we kijan sa plal dewoule vre.

Mwen etone tout moun sou fowomAyiti ki toujou ap denonse pa entèvni sou sijè saa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15114
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Ven 26 Déc 2008 - 16:19

Wi Sasaye,

Si yon bagay konsa te rive sou administrasyon Aristide lan,lan pwen dlo ki pou ta lave misye.
San m pa bezwen akize ke mesye PREVAL yo lan trafik dwòg ;mwen kwè ke se mesye Aristide yo ki te lan trafik dwòg?

Epitou yo akize Senatè BEAUPLAN kareman ,ke l pran lajan;eske moun ki ap akize misye yo gen prèv lan bagay sa a ou byen se akizasyon san fondman yo ki ap kontinye.

Mesye zafè dwòg lan pa gen bout.Lan ti vil ki rele JUAREZ SOU fwontyè MEKSIK lan se yon ekatonb ki ap fèt.
Lan ti vil sa a sèlman ,genyen 1500 ki mouri lan gè ant gang dwòg e militè ,polismann gouvènman Meksiken an lan bagay sa a jis lan kou yo.
Omens ann Ayiti ,poko genyen vyolans pwenn fè pa ki akonpaye trafik dwòg lan menm jan lan lòt peyi amerik Latin yo ,tankou Meksik,Brezil Amerik Santral elatriye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7688
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Ven 26 Déc 2008 - 18:07

Jowèl, si yon moun ap gade lan yon vil tankou Pò de pè, ki youn lan kote ki pi pòv lan peyi a, yon nèg sere $32 milyon US lakay li.

Si yon nèg we kijan Komisè gouvènman, jij, lapolis fè dappiyan epi yo foure kòb saa lan tout pòch yo ak tout trou lan kò yo.

Nèg dwòg sayo kapab achte prèske tout otorite lan vil.
Yo ta kapab bati gwo bilding, gwo endistri pou blanchi lajan saa.

Ki kote dwòg saa soti?
Ki kote yo vann li?

Sa grav nèt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7688
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Sam 27 Déc 2008 - 1:30

Non Jowèl, yo di komisè Moyiz te rezève yon 20 mil dola pou bay senatè Boplan. Li pot ko bay li.
Envestigasyon an va dekouvri si Boplan te lan kou a.

Menjan misye te ofri dwayen Jelen 10 mil dola pou l te fèmen bouch li.

Nèg yo endesan. Yo al pataje kòb la lan komisarya polis la menm. Ou tou wè lapolis an Ayiti pa sèvi ak kamera sekirite, paske pòtre nèg sayo te dwe ap pran pandan ya p fè vol saa.

Si sa te rive lan nenpòt estasyon gazolin, nenpòt magazen o Kanada, yo ta fè yon albòm sou yo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre-alain
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 325
Age : 47
Localisation : Lille (Nord de la France)
Loisirs : Acualités politiques
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Sam 27 Déc 2008 - 6:04

Comme Ali baba


L'appareil répressif de l'Etat dans le Nord-Ouest est sur la sellette. Commissaire du gouvernement, juges, greffiers et policiers sont considérés comme Ali baba pour n'avoir pas su résister à la sirène de la tentation, aux narcodollars de Alain Désir. Récit des temps forts d'un nouveau scandale qui ruine le capital de crédit de la police et de la justice haïtienne.




Le trafiquant de drogue Alain Désir est au frais dans une prison fédérale des Etats-Unis et son argent bien au chaud dans la maison de son oncle, à Lavaud, une section communale de Port-de-Paix. Mais, le 12 novembre 2008, grâce à une fuite intéressée ou à l'ingéniosité des services de renseignements de la PNH, la planque est identifiée. Seize agents de l'UDMO, des policiers administratifs, un membre de la Unpol, Samson Mangel, et des autorités judiciaires y débarquent. Une perquisition est effectuée. Le même jour, le responsable de la Section départementale de la Police judiciaire (SDPJ), l'inspecteur de police Registre Harry, selon le député Steven Benoît, écrit dans son rapport avoir trouvé un coffre-fort, une valise et une boîte en carton contenant 510 000 dollars. Entre-temps, dans la cité de Capois- La- Mort, la rumeur de la perpétration d'un pillage par des autorités policières et judiciaires ayant participé à cette opération se répand comme une traînée de poudre. Elle fait tache d'huile.

Plusieurs millions de dollars auraient été retrouvés au sous-sol de la maison perquisitionnée. Des policiers étrangers collaborant avec la DEA se rendent sur place. Le 15 novembre, ils collectent des informations. Pour sa part, le doyen du tribunal de première instance de Port-de-Paix, Me Ronel Gelin, ferme le tribunal et exige une enquête pour faire la lumière sur cette affaire qui met sur la sellette l'appareil répressif de l'Etat dans le Nord-Ouest.Le député de Port-de-Paix, Lucas Sainvil, reçu à la rubrique « Invité du Jour » de Valéry Numa sur Vision 2000, fait écho de rumeurs accablantes ou informations non confirmées sur cette fameuse opération au cours de laquelle des autorités policières et judiciaires se sont transformés en danseurs dans "le corridor de la tentation", ou, pire encore, en Ali Baba et ses quarante voleurs. Le doyen Ronel Gelin, vraisemblablement renvoyé pour « insubordination », sur cette même radio, balance, lui aussi des témoignages accablants. Un calme plat s'en suit. Ou tout au moins un calme en surface.

Le 14 novembre 2008, le délégué départemental du Nord-Ouest, Me Henry Max Thélus - selon les confirmations du député Steven Benoît et Renan Hédouville de Carli, invités de « Kase Moso » sur Magik 9- écrit une lettre au ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales, Paul Antoine Bien-Aimé. Dans cette correspondance, il fait un récit clair des événements. « Le commissaire, les juges, les greffiers, la police se sont transformés comme les voleurs de Zagig en enfilant des paquets de dollars dans leurs vêtements et dans leurs bottes. Le commissaire du gouvernement, René Moise, le juge de Paix Bouquet St- Marc, son suppléant, Jean Mathieu Dorvélus, le greffiers du tribunal de Paix, Gaby Dorélien, Albert Loriston, Tertullien Guilbeau , la police, tout le monde en est sorti riche avec de gros magots ». Le rapport des policiers (PCI) qui collaborent avec la DEA fait état de témoignages concordants à ce sujet. Scandale.

Mario Andrésol savait-il, avait-il été mis au parfum, tenu au courant de la substance de cette correspondance ? Mystère ! Le vendredi 28 novembre 2008, en marge d'une « cérémonie symbolique » de remise de cinq camions de pompiers et des ambulance à la Primature, le chef de la Police Nationale d'Haïti (PNH) relativise. Une délégation composée du secrétaire d'Etat à la sécurité publique, du directeur des affaires judiciaires du ministère de la Justice, Me Moline Louis Jeune Junior, avait été dépêché à Port-de-Paix à l'initiative du ministre Jean Joseph Exumé afin de savoir ce qui s'est passé. Dès lors qu'il est question d'argent, il y a des rumeurs qui circulent. Mais, selon les premiers éléments d'information obtenus après des entretiens avec des responsables de la police, de la justice,le délégué départemental, le maire,personne n'a donné des preuves concrètes des allégations avancées. Il y a eu un tollé. On travaille afin de faire la lumière sur cette affaire, souligne le patron de la PNH.

Le délégué départemental et les autres responsables ont-ils fourni des informations authentiques, fiables à la délégation du ministère de la Justice ? Un autre mystère, une autre zone d'ombre ?

Feu de tout bois

« Il n'y a pas de volonté réelle des autorités de faire la lumière sur cette affaire. On a l'impression que l'on joue sur le temps afin de classer ce dossier dans les tiroirs. Nous sommes indignés face au silence de plus en plus complice des autorités judiciaires. C'est une situation qui scandalise la justice haïtienne, qui ternit l'image du pays à l'échelle internationale », déplore, consterné et indigné,Me Renan Hédouville. "Le Carli recommande au parlement haïtien de convoquer sans délai les responsables du ministère de la Justice et de la police pour qu'elles fournissent des explications sur ce scandale" , soutient-il.

« Nous vivons dans un Etat délinquant dans lequel le voleur a toujours raison », estime le député de Pétion-Ville, Steven Benoît, l'un des membres de la commission anti-corruption de la Chambre des députés. Le chef est responsable. J'attends et la population attend des explications du ministre de la Justice, du chef de la police Mario Andrésol, poursuit-il. " La police est corrompue du sommet jusqu'à la base. L'épuration de l'institution n'a jamais été faite. Le ministère de la Justice est le ministère le plus corrompu et le groupe qui est aux affaires actuellement est le plus corrompu de tout les temps", confie-t-il en rappelant une affaire de 450 kilos de cocaïne classée sans suite qui avait éclaté en 1998 lors du premier mandat du président René Préval.

Alors que le capital de crédit des autorités judiciaires et policières est ruiné, dans les rues de Port-de-Paix, la malice populaire considère les hommes et uniformes comme ceux en costard crave de la basoche comme le fameux Ali baba et ses quarante voleurs...

Roberson Alphonse
robersonalphonse@yahoo.fr
soure: Le Nouvelliste du jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1572
Localisation : Frans
Loisirs : Financial Exchanges - Geopolitic
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le progressiste !

MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   Sam 27 Déc 2008 - 9:13

mmh j'ai vu que Rico a acheté une nouvelle voiture cette semaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 24/10/2006

MessageSujet: EXPLOSION DE LA MAIN INVISIBLE   Dim 25 Oct 2009 - 13:52

EXPLOSION DE LA MAIN INVISIBLE

Surcharge du volcan de la main invisible

Explosion de corruption de malversation

Éruption de fraudes, de scandales, de crimes

Criminels à cravates ou col blanc sont légion



Au niveau fédéral c’est le règne du scandale

Benoit Corbeil reconnaît son entière culpabilité

À des accusations de fraudes et de trafic d’influence

Mais tout en demandant une absolution conditionnelle



Au niveau du Parti conservateur de Stephen harper c’est le règne du sandale

Les libéraux accusent Harper de politiser toutes les actions gouvernementales

En multipliant les nominations partisanes et en distribuant des chèques

Du gouvernement arborant le logo du parti conservateur reconnaissant son erreur



Au niveau de la gouverneure générale c’est le règne du sandale

Lise Thibault ex-lieutenant gouverneure fait face à 6 accusations criminelles

Suspectée d’abus de confiance et d’avoir fabriqué et utilisé de faux documents

Et d’avoir fraudé les deux gouvernements pour 5000$ et 700.000$



Au niveau Municipal c’est le règne du scandale

Bénoit Labonté a été chassé du »Parti de Vision Montréal

Pour avoir touché 211500$ de la part des entrepreneurs

Dans le cadre du financement de sa campagne électorale



Dans L’Union Montréal de Gérald Tremblay c’est le scandale

Il avait licencié tous les membres du conseil, seul lui reste à la Ville

Ils étaient tous accusés de tremper dans des pratiques illégales des fraudes

Où s’était implanté un tout un système organisé de ristourne sur les contrats



Au niveau de la Police c’est le règne du scandale

Normand Mastromatteo est accusé de fraude et d’abus de confiance

Mais il fourni des explications sur tous les points en litige

Notamment le paiement de la source et les 2000$ payé au compagnon



Au niveau de la médecine c’est le règne du scandale

Alain Bélanger est coupable d’avoir volé des médicaments

Il fait 200.000$ en 2 ans en vendant des échantillons gratuits

Des médicaments vendus en pharmacie une pratique répandue



Au niveau informatique c’est le règne du scandale

Bruno Morasse contrôle à distance 60.000 ordinateurs

Personnels et de compagnies dans 101 pays et les injecte de virus

Émule de mafiaboy qui avait causé 1,7 milliards $ de dommages



Au niveau de la construction c’est le règne du scandale

Selon Francois Beaudry la fraude devient une pratique généralisée

La mafia italienne montréalaise contrôle les déroulements intérieurs de la Ville

Impliquée dans l’intimidation et la collusion toucherait 80% des contrats



Au niveau de l’église c’est le règne du scandale

L’Évêque Raymond Lahey décidait de remettre sa démission

Car il est accusé de possession et d’importation de pornographie juvénile

A été inculpé et trois ordinateurs et des dispositifs de stockage saisis



Au niveau de l’art, c’est le règne du scandale

Rejean Lamirande dit lassé d’avoir trop demandé d’aide en vain

Il décida de commettre un vol afin d’aller en prison fédérale

Pour parfaire son art, donner des cours et suivre des cours informatiques



Au niveau de la famille, c’est le règne du scandale

Karl Andrew Davey est condamné de 12 mois de prison

Pour avoir volé sa mère et un de ses frères en utilisant

leurs cartes de crédits sans permission au-delà de 30.000$





Au niveau de la famille c’est le règne du scandale

Francis Proulx écope 20 mois de prison reconnu coupable

D’avoir dérobé sa grand-tante de 83 ans une somme de 70.000$

Et pour effraction et vol commis chez la belle-sœur de sa grand-mère



Autrefois sous le règne de l’artisanat

Le métier artisan couronnait l’individu Maître

L’argent qu’il recevait contre un service était un valet

Qu’il dominait au service de ses besoins vitaux



Avec la découverte de l’Amérique par Christophe Colombe

Les européens ont découvert le paradis terrestre l’Eldorado

L’Or de l’Amérique embellissait les couronnes des reines européennes

Les royautés voire les églises roulaient et dormaient sur l’or



Avec l’émergence de la classe la bourgeoisie guidée par l’intérêt

Qui amassait d’énormes fortunes ou de richesses matérielles

Le marché mobile de l’argent a détrôné les réserves d’or stagnantes

Au point où la bourgeoisie devenait le patron de la noblesse et du roi



La production industrielle monstrueuse sous le patronat de l’argent

A renversé la production artisanale trop infime pour concurrencer l’industrie

L’artisan maître, déchu, devient l’esclave moderne de l’industrie de la manufacture

La force et le mouvement de l’argent renversent tout sur son passage vertigineux



Tous renversés, églises, royautés, artisanat, clercs, rois, artisan voire traditions

Ainsi émerge l’état moderne qu’on appelle communément capitaliste

Même la politique, gérant de l’État responsable de la gestion du res publica

Est contrôlée par l’économie devenue une Déesse, la politique est asservie par l’argent



Dans le système capitaliste, les économistes sont les dieux

Mais l’argent est le chef du régime des dieux, donc le Dieu des dieux

Même le capitaliste qui est devenu milliardaire est un valet de l’argent adoré

Un religion qui impose ses oukases ou son dictat à travers des lois implacables



Usines, institutions, fonctions publiques ou privées toutes sont contrôlées par l’argent

Seul le marché n’a pas de lois, le lieu de l’actualisation de l’argent, la main invisible

Dieu ne peut se soumettre à aucune loi, le règne du libre arbitre, soit la main invisible

Le slogan ou formule sacrée et consacrée de la nouvelle économie néolibérale



Dans l’usine ou la manufacture comme lieu de production destinée au marché

Les forces productives sont soumises à des contrôles minutieusement stricts

Non seulement parce que le gérant est le sénateur qui fait les lois de la discipline

Aussi le boss est le justicier bourreau qui applique la discipline dans toute sa rigueur



Force productive comme la machine l’ouvrier se trouve dans un lieu de torture

Il doit garder le silence absolu du tombeau comme un cadavre

Mais il doit bouger ses mains à la vitesse d’éclair comme un acrobate

Huit heures de silence de cadavre et d’acrobatie, huit heures de torture



L’ouvrier doit suivre le rythme rapide de la machine pour exécuter sa tâche

La seule façon de pouvoir garder sa fonction son rôle dans l’usine

Et à force d’être à la fois un cadavre et un acrobate dans l’usine

Il n’a plus envie de dialoguer avec sa femme en arrivant à la maison



Il préfère prendre son chemin muet comme lui pour une course une marche

L’envie de bouger et de rester muet est devenue une folie obsessionnelle

À travers le trottoir de la rue il court avec son chien dans le silence

Seule l’envie de marcher à quatre et de ruer lui restant ou lui faisant défaut



Rien d’étonnant toutes les conditions sont réunies pour attester les nouvelles des médias

D’ouvriers stressés, about de dépression convertie en folie entraînant suicide ou homicide

Des criminels à cravates, about de fraudes devenues grand scandale ! Mains invisibles!

Si l’économie fonctionne par la main invisible comment empêcher corruption ou fraudes?









Edner SaintAmour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann
» Aristide au présent et au passé de l'indicatif
» NEG KAP FETE FETE LAVALAS CHaJE LAJAN KIDNAPING !MARTELLY MAL CHITA !
» HAITI : Lajan Pep se Lajan Madichon pou Diktate
» Eskandal kay Repibliken yo ak zafè grosès pitit minè Sarah Palin kolistye McCain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: