Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Dim 8 Fév 2009 - 12:53


When you institute a price floor, the wage goes up, but the number of people employed goes down.

Under monopsony, things look different. Competitive employers have to offer a market wage, so they maximize production where the market wage is equal to the marginal product of a new worker. Monopsony employers, on the other hand, are not price takers; they can set the wage to maximize their profit. This means that they face an upward sloping marginal cost curve for workers, because raising the wage in order to hire another worker also means raising the wages they pay to their existing workers.





As I hope is easy to see from the graph above, which I shamelessly ripped off from Wikipedia, either a market wage or a minimum wage essentially gives you a horizontal marginal cost curve. Those employers simply pay the wage where MPR=S. But if they are monopsonists who control the wage, then they can probably maximize their profit with fewer workers, because they are only competing with staring home and staring at the wall. They maximize profit not by setting wages where MRP=S, but where MRP=Marginal Cost. That means a smaller workforce.

This looks sort of counterintuitive--why would the marginal cost be higher than the wage? But that's because they have to raise the wages of all the other people as well--thus, marginal cost increases faster than the wage. That's why the company can be better off having a smaller workforce at a lower wage than a bigger workforce at a higher wage, even if the marginal revenue produced by the additional worker is higher than their wages.

And that's why, if you set the minimum wage right, giving them a horizontal cost curve, you could increase both employment and wages (though if you set it too high, you'll still see disemployment effects, as you do in the graph above.)

That is one possible explanation. But I find it unconvincing, for several reasons.

First, there's pretty good evidence for explanation three. The original study was a phone study; when another study asked for actual payroll records, they found the same result the standard model would predict: fast food employment dropped in New Jersey. Additionally, as Kevin Murphy has pointed out, the survey started long after employers knew that a minimum wage hike was coming--he compares it to assessing a midnight curfew by comparing the number of teenagers on the street at 11:59 to the number on the street at 12:30.

But second, I have trouble arriving at a reasonable model for monopsony in minimum wage markets. The retail and fast food industries that employ most minimum wage workers have extremely low search costs on both sides of the market. The burger joints are all right there, next to the one you're already working at--if you can get to one fast food outlet, you can get to ten. Ditto retail stores. When they're hiring, they put signs right there in your window where you can see them. On the other side, the firms wait for someone to walk through the door, and put a hat on them. They don't spend six weeks calling your references and checking out your scholarly work.

Kathy G. likes heterogenous preferences between workers, which is to say workers liking different kinds of workplaces. This could also explain it. Except . . . in the fast food market? This seems unlikely. It's not like you're taking a lower wage at Wendy's because they have a great dental plan and they let you use the pool. The labor is unskilled, the wages are undifferentiated, and the benefits are nonexistent. Maybe there are some people out there who love Wendy's food, or Gap clothes, so much that they never want to consume anything else, making the employee discount super valuable. But I cannot believe that this group is sufficiently large to be driving the market. Besides, there's empirical evidence against this; most people do not stay in only one industry, much less only one firm.

There are a couple other small quibbles, each less convincing than the last; by the end of the debate, we were stuck on collusion, the most plausible thesis. Except it's not plausible. Fast food and retail are extremely fragmented, and also extremely competitive on extremely thin margins. Maybe this happens in some small towns, but they'd have to be awful small. My grandmother's town of 10,000 has dozens of minimum wage employers. Large cartels without legally enforceable deals almost always break down; the incentive to cheat is too high. They might not raise wages, but the perks would get nicer and nicer.

But more broadly, minimum wage markets don't look like we would expect a monopsony labor market to look. Retail and fast food employment is pretty sensitive to even pretty small changes in relative wages, which shouldn't be true if firms really have that kind of control over their labor force. Also, there's decent evidence that raising the minimum wage lowers employment among the groups most likely to be making the minimum wage, especially teenagers. Again, if monopsony were persistent in these labor markets, this is not what we would expect to see--at least, not if the government is doing a good job setting the minimum wage near the 'competitive' wage.

This long argument, which culminated in the (I hope not too boring) analysis above, is what I was thinking about when I wrote a two-sentence throwaway line. Kathy G. can certainly be forgiven for not knowing that; I hope that I can be forgiven for acting as if blogging were a conversation, rather than a lecture.

There's another lesson for new bloggers here, though, one that most of us had to learn the (very) hard way: when arguing with people you disagree with, it's better to leave yourself room to back down. Just off the top of my head, before declaring that the other person is an idiot who has no idea what they are talking about, you should be very, very sure that there is absolutely no possibility that they do know what they are talking about. You're coining a fact--Person X doesn't understand Theory Y. If it turns out that your analysis is wrong, my own hard-won experience is that you do more damage to your reputation than you could ever have hoped to do to theirs--I'd say the ratio is 3 or 4 to 1. So unless you're pretty confident that your opponent cannot demonstrate the basic familiarity you have confidently declared they lack, this one is almost never a win.

http://meganmcardle.theatlantic.com/archives/2008/04/by_request_a_long_post_in_whic.php
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Dim 8 Fév 2009 - 14:26

Now, I understand the truth in the following statement posted not long ago on this forum:"Wikepedia is not a viable source,for anybody can post anything "I agree.

Although I do not understand the reasoning of the author ,but I am not ashamed for many economists do not know what they're talking about in the first place.As Obama said this week :'many people think they're economists".I would appreciate if Colo could explain to us how this graph explains the fallacy of Congressman Benoit's proposition to raise the minimum wage in haiti.

Again let me make it clear that I am not an economist ,and I do not pretend to be one.But common sense tells me that in a country where there is no union ;it is the responsibility of the people representatives to demand a wage that allows the workers to eat at least.Nobody ,I do not care how smart he or she is,can convince me that 5 dollars a day in haiti in 2009 is an excessive wage.You cannot transfer the logics of a graph that is based on the facts of a developped country to Haiti.

This is the error of most members of the haitian elite.They think what they learned in foreign universities can be applied in haiti without any consideration of the culture , the history ,the economic realities of the country and the mores of the haitian people.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7614
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Dim 8 Fév 2009 - 15:04

But more broadly, minimum wage markets don't look like we would expect a monopsony labor market to look.

Retail and fast food employment is pretty sensitive to even pretty small changes in relative wages, which shouldn't be true if firms really have that kind of control over their labor force.

Also, there's decent evidence that raising the minimum wage lowers employment among the groups most likely to be making the minimum wage, especially teenagers.

Again, if monopsony were persistent in these labor markets, this is not what we would expect to see--at least, not if the government is doing a good job setting the minimum wage near the 'competitive' wage.


Eske sitiyasyon sayo konparab ak sak ap pase an Ayiti?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Dim 8 Fév 2009 - 15:36

Yon bel kestyon ke Colo dwe reponn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Dim 8 Fév 2009 - 15:39




A surplus of workers takes the form of unemployment in an economy. While the minimum wage is not the only factor that contributes to unemployment, it is still one of them. Thus, the minimum wage makes it harder for low wage workers to find jobs. Governments try to help the poor by forcing businesses to pay low wage workers more money. But in doing so, governments only increase unemployment by disrupting the simple economic forces of supply and demand.

This is just simple economics. Supply and demand, price ceilings, and price floors are basic economic concepts. Despite this, however, politicians continue to deny the facts and choose policies that will get them elected. Voters remain uneducated on these issues. Schools do not ingrain economics into their students. As long as America and the world stay uneducated on this issue, people will continue in the delusion that a higher minimum wage benefits society.

For more information on these issues, check out NoMinimumWage.Com's solution to the problem with the minimum wage.

http://www.nominimumwage.com/pricecontrols.php

Au lieu de se demander à tort et travers que si ces étude sont adaptées à Haiti, il faut plutot réaliser qu'il y a une démarche à suivre lorsque l'on veut modifier le salaire minimum dans un marché et surtout, ceci a un impact.

On ne se lève pas un beau matin et augmenter le salaire minimum, c'est signe que l'on n'a rien compris dans une économie ou ce n'est pas le gouvernement qui décide les prix mais plutot les mécanismes du marché.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Dim 8 Fév 2009 - 15:47

Colo,Colo

The first paragraph is a myth not based on facts.The minimum wage was raised during the Clinton administration there was not a high rate of unemployement because other sectors of the economy was functionning normally.There was a relative prosperity.

Again you do not answer Sassaye 's question.The important factor is time .In what period of the economic cycle does the government impose a minimum wage that is not appropriate for the economic activities?The culprit is not the minimum wage per say.You have to understand the uniqueness of the labor market in haiti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Dim 8 Fév 2009 - 16:02

The last time we did it [raised the minimum wage], it didn't cost jobs; we continued to create jobs at a very brisk pace.
--President Bill Clinton, February 12, 1998

Proponents often point to the increase in employment after the most recent hikes in the minimum wage as proof that raising the minimum wage does not destroy jobs. This argument, however, is misleading and deceptive. The overwhelming majority of economists agree that raising the minimum wage will mean fewer job opportunities for lower-skilled workers.18Focusing only on the minimum wage's effect on total employment, or evenon an entire demographic group, such as teenagers, masks significantnegative effects within groups. For example, although the employmentrate for adult Americans increased from 64.4 percent in 1995 to 65.5percent in 1997, the employment rate for teenage males declined from 44.7 percent to 43.4 percent (see Chart 3).19Although the last minimum wage increase did not reduce employment, it did reduce employment growth. The number of jobs, particularly forteenagers, would have grown even faster than it did over the past twoyears without the 1996 and 1997 increases in the minimum wage.



http://www.heritage.org/Research/Labor/BG1162.cfm

http://www.heritage.org/Research/Labor/BG1162.cfm

Malice
,

Le problème avec la question de Sasaye est qu'elle n'est pas complète. Il doit d'abord nous dire en quoi la situation en Haiti est unique et pourquoi ces théories ne peuvent pas etre appliquées en Haiti.

A force de dire que notre pays est unique, nous avons développé ce marasme économique chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Dim 8 Fév 2009 - 16:30

Je ne vais pas eterniser cette discussion Si vous ne pouvez pas comprendre que les statistiques et les theories economiques ne sont pas applicables pour tous les pays sans consideration du degre de developpement de certains pays.

en haiti ou le taux de chomage est de 80% comment pensez-vous qu'un travaillleur pourra beneficier d'un salaire decent sans l'intervention du gouvernement.Pensez-vous serieusement que le patronat haitien augmentera les salaires dès que les benefices de l'entreprise le permettront?Soyons serieux Colo meme les pays ou il existe des syndicats il est toujours diffcile d'obtenir un salaire decent pour les travaillleurs.

dans l'analyse precedent l'auteur ne tient pas compte de l'automatisation qui deplace les travailleurs moins qualifiés.Ce n'est pas le minimum wage qui a cause cette perte d'emplois durant les années citées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex jacques
Star plus
Star plus
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1033
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Lun 9 Fév 2009 - 12:15

Au moins Steven Benoit essaie quelque chose. C' est la premiere loi importante que cette legislature a vote jusqu'a present, pour le salaire de ses membres, les per diem enfin une loi etc..

Quelqu'un qui est d'accord avec le salaire minimum de 60/jours soit 36 dollards US par mois, c'est quelqu'un qui a peut 20 ResAvek a payer.

Je ne connais pas Steven, mais il n'a rien a comprendre. L'essentiel avec le niveau de l'inflation il est ridicule que les Haitiens travaillent pour 36 USD par mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Lun 9 Fév 2009 - 13:43

alex jacques a écrit:
Au moins Steven Benoit essaie quelque chose. C' est la premiere loi importante que cette legislature a vote jusqu'a present, pour le salaire de ses membres, les per diem enfin une loi etc..

Quelqu'un qui est d'accord avec le salaire minimum de 60/jours soit 36 dollards US par mois, c'est quelqu'un qui a peut 20 ResAvek a payer.

Je ne connais pas Steven, mais il n'a rien a comprendre. L'essentiel avec le niveau de l'inflation il est ridicule que les Haitiens travaillent pour 36 USD par mois.

Cher ami,

Je vous ai soumis ce que disent les professionels concernant l'impact de l'augmentation du salaire minimum sur un marché. Ce sont des notions que tout le monde qui veut agir sur ces paramètres doivent apprendre et comprendre, y compris Steven Benoit .

Vous avez parlé de l'inflation. Pouvez-vous nous indiquer le rapport entre le salaire minimum et l'inflation.

Ce que vous n'avez pas compris, ce n'est pas en donnant plus de papiers (gourdes), que l'on va augmenter le pouvoir d'achat des ouvriers, au contraire plus de gourdes en circulation, sans aucune production pour les supporter, ne fera qu'aggraver l'inflation dont vous faites allusion.

Au Zimbabwe, le salaire minimum est de plus de $100,000 zimbabwe, cela améliore-t-il la qualité de vie des gens???
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Lun 9 Fév 2009 - 13:54

D'accord il ne suffit pas de donner des "zorey bourik" aux ouvirers pour satisfaire leurs besoins.vous avez raison l'augmentation du salaire minimum doit etre accompagné d'une augmentation des biens et des services,mais vous conviendrez dans le cas qui nous preoccupe l'augmentation du salaire minimum est necessaire comme c'est le cas aux etats-unis.

il faut construire plus de logements sociaux ,donner des bons de nourriture aux gagnes petits,leur donner une assurance maladie qui leur permette de visiter un medecin quand ils sont malades.Constuire plus d'ecoles vocationnelles pour les jeunes qui ne peuvent pas frequenter l'Universite.Voila quelques mesures qui doivent accompagner l'augmentation du salaire minimum.

Le gouvernment a la responsabilite de creer des travaux d'utilite publique pour resorber le chomage ainsi il n'y aura plus d'esclaves en haiti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Lun 9 Fév 2009 - 14:20

Malice,

L'idée avec l'augmentation du salaire minimum est de réduire la pauvreté, pas vrai???

Les vraies questions que l'on devrait se poser:

1) pourquoi les ouvriers sont-ils si pauvres en Haiti???
2) l'augmentation du salaire minimum pourra-t-elle rendre ces ouvriers moins pauvres?


Les ouvriers sont pauvres en Haiti parce que l'ouvrier qui travaille doit nourrir, habiller, et loger:
a) une famille de 4 enfants, plus son partenaire
b) ses parents et ceux de son partenaire
c) des cousins et amis, y compris ceux de son partenaire

Si l'on veut rendre cet ouvrier non pauvre, il faut donner du travail à ces gens qui dépendent de lui.

Les études ont prouvé qu'une augmentation du salaire minimum ne fera qu'augmenter la pauvreté dans une société, puisqu'elle aura tendance à augmenter le chomage.

Voici ce que s'est passé aux Etats-Unis en 1974-1975 lorsque le Congrès avait augmenté le salaire minimum (regardez comment le chomage avait grimpé).




http://www.ncpa.org/studies/s190/gif/s190k.gif
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Lun 9 Fév 2009 - 17:38

Colo

Soyons sincères ,Comment quelqu'un qui gagne moins de 3 dollars par jour peut-il prendre soin de sa famille et de ses beaux parents?Colo je ne plaisante pas avant mon depart je gagnais 70 dollars par mois en haiti je ne pouvais pas m'occuper de ma famille sans l'aide de ma belle soeur qui se trouvait aux Etats-unis ;je vous parle des années 60.

j'ai deja dit qu'il ne suffit pas seulement d'augmenter le salaire minimum l'etat doit donner du travail aux chomeurs pour diminuer le nombre Nous sommes d'accord sur ce point.mais grand dieu faut-il bien celui qui travaille doit pouvoir se nourrir.Je ne cesserai de le repeter on m'avait dit en 1980 qu'on ne pouvait pas acheter assez de nourriture pour une famille de 6 membres avec 20 dollars.En 2009 vous me dites qu'un salaire de 3 dollars par jour est excessif pour un ouvirer.C'est pire que l'esclavage.

Si un patron renvoie les ouvirers parcequ'il refuse de les payer un salaire qui leur permette de nourrir leurs familles ;alors il n'A QU'A FERMER SON ENTREPRISE.en 2009 on ne peut pas tolerer l'esclavage en haiti.Live free or die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Lun 9 Fév 2009 - 17:48

Roro,

Je suis d'accord qu'il faut augmenter le salaire minimum, mais de combien??? Et c'est la mon problème avec Steven Benoit. Vous avez soumis un ensemble de mesures pour améliorer la qualité de vie des ouvriers haitiens et j'espère que les politiciens qui liront ce forum prendront notes.

A la fin de votre texte, vous m'aviez massacré.

Je me souviens lorsque j'étais chez les Frères aux Gonaives, l'un de mes camarades, fils d'un gendarme, était le plus riche car c'était lui qui devrait donner à manger à tout le groupe. Je vous rappelle que son père n'était pas dans des activités louches.

Sans doute, vous aviez 2 ou 3 maitresses, 2 bals par semaine sans compter les séances de cinéma. Avec un pareil train de vie, vous ne pourriez jamais subvenir à vos plaisirs (non vos besoins) sans l'assistance de votre soeur.
Revenir en haut Aller en bas
alex jacques
Star plus
Star plus
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1033
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mar 10 Fév 2009 - 12:00

Colo,
Moi je te comprends. On t'a retirer dans ta zone de confort. Tu n'auras plus 20 restavek mais de preference 5.

Qui au monde qui est serieux peut accepter que le salaire minimun des Haitiens en 2009 soit 60 gourdes par Jour? Sauf les colons exploiteurs qui veulent continuer a purger le sang des pauvres.

60 Gourdes = $ 1.5 US par Jours.

$ US 1.5 par 30 Jours = 45 US par mois ( Moins Samedi et Dimanche cela fait 33 $ US)

En gourde 33 USD par 40 = 1320 gourdes

Colo sais-tu bien que ces travailleurs prennent un " Chien Jambe a midi"
1) Quel est le prix du Chien Jambe?
2) Quel est le prix du transport en Commun?
3) Sais tu combien coute une petite marmite de riz, un glosse d'Huile?
4) Penses tu que ces gens s'habille pour aller travailler?
5) Penses tu qu'ils ont une famille, un loyer, l'ecolage a payer?

Mon cher quand tu es dans ton paradis, essaie de te mettre a la place de ces infortunes " tu es out of touch"

Encore je le dis, au moins enfin il y a une loi qu' on peut faire un debat dessus. Apres ca, je ne pense pas que tu peux me donner une autre que ce parlement a vote.

Peu importe le taux de chomage, avec un salaire de 33 USD par mois, c'est le chomage quand meme!

Banm van tande!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mar 10 Fév 2009 - 22:28

alex,

Je vois que vous avez le sens de l'humour mais!


De toutes facons, après cette augmentation du salaire minimum, voici ce que sera la nouvelle réalité de nos ouvriers: beaucoup de papiers pour un faible pouvoir d'achat.

Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 14:35

Vous avez beaucoup de talents,mais vous devez permettre aux ouvriers de manger au moins un repas par jour pourqu'ils produisent mieux dans les sweat shops.(lol)

la valeur de la gourde est aussi proportionnelle au GNP.Des ouviriers mal nourris ne peuvent pas produire beaucoup.Quand les entrepreneurs payent leurs taxes au gouvernement ,ce dernier pourra batir plus de logements sociaux ,accorder plus de credits aux cultivateurs ,constuire plus d'ecoles publics pour leurs enfants qui pourront manger un plat chaud dans les ecoles, le gouvernement pourra controler la croissance demographique ainsi ces ouvriers n'auront pas 6 enfants à nourrir.

En construisant des ecoles modernes , des centres de sante, des routes, des aeroports, des ports modernes,des cites ouvrières il n'y aura pas tous ces chomeurs qui rendent la valeur de la main d'oeuvre haitienne si derisoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7614
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 15:02

Alo, si yon nonm ap travay epi kob yo peye l pou travay saa pa ase pou l manje, pou l peye kay e achte rad pou l mete.

Sa se pou tèt li selman, si li gen madam ak pitit, sa pi rèd.

Poukisa lap travay laa menm?

Fenomèn saa rive Kanada. Se pa pou salè minimom non, men pou lavi chè.
Gen moun ki lan travay epi yo tounen sanzabri (homeless) paske yo pa kapab peyi nesesite de baz.

Sa se anomali.

Kijan yon moun ap vini ak statistik pou jistifye de bagay konsa?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 15:05

Sasaye a écrit:
Alo, si yon nonm ap travay epi kob yo peye l pou travay saa pa ase pou l manje, pou l peye kay e achte rad pou l mete.

Sa se pou tèt li selman, si li gen madam ak pitit, sa pi rèd.

Poukisa lap travay laa menm?

Fenomèn saa rive Kanada. Se pa pou salè minimom non, men pou lavi chè.
Gen moun ki lan travay epi yo tounen sanzabri (homeless) paske yo pa kapab peyi nesesite de baz.

Sa se anomali.

Kijan yon moun ap vini ak statistik pou jistifye de bagay konsa?

Mwen te tande minm gran patron vinn sanzabri ou yal prann manje nan bagay pou pov yo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 15:11

Malice et Sasaye,

Pour etre franc avec vous, voici mon vrai problème avec cette loi sur le salaire minimum.

Il est clair pour tout le monde que le capitalisme est basé sur le profit. En d'autres termes, si les industriels ne renumèrent pas leurs ouvriers en Haiti, il est évident qu'ils devraient accumuler beaucoup de profits.

S'il était vraiment ainsi, pourquoi d'autres entrepreneurs de partout dans le monde ne viennent pas s'installer en Haiti et jouir de cette main d'oeuvre gratuite???


Je suis sérieux. La télécommunication présentait un marché intéressant en Haiti et on a vite vu DIGICEL venir s'installer.

Mon problème, en fait, est ce que je m'attendais à voir Mr Benoit commencer par le commencement en ce qui a trait à la résolution des problèmes du secteur industriel dans le pays. Il devrait soumettre un diagnostic pour dire pourquoi les industriels ne veulent pas s'installer en Haiti, puis offrir un plan et une stratégie pour les encourager à venir, et enfin définir les conditions de travail pour nos ouvriers.

Mon Dieu, ce n'est pas de la mer à boire si l'on veut laisser de coté l'aspect politique de cette question et traiter ce problème convenablement.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 15:40

Colo

Je vois à present combien le fossé entre nous est grand concernant la renumeration des ouvriers haitiens.car si je comprends bien vous preferez que ce salaire derisoire soit maintenu pour attirer les escalvagistes qui exploitent nos ouvriers.Moi je desire qu'on leur paie un salaire eqitable à leur participation à la richesse de l'entreprise.

Vous avez cite l'exemple de la Digicel.Pouvez-vous me citer un pays developpé ou les telecommunications sont assurés par une compagnie etrangère?En quoi cette compagnie contribue-t-elle au developpement du pays?Est-ce ce salaire de misère qui permettra aux ouvriers d'avoir un pouvoir d'achat susceptible d'accroitre la production nationale?

oui les Parlementaires haitiens devront analyser le budget du pays à la loupe pour eliminer toutes les gaspillages.Il faut que les recettes fiscales servent à creer des emplois qui produisent des biens et des services ainsi le cout de la vie sera moins chère.mais il faut tout d'abord que nos ouvriers puissent manger grand dieu.Comment peuvent-ils travailler sans manger?

Si le capitalisme devrait etre une doctrine d'exploitation ehontée des ouvriers alors on devrait le jeter a la poubelle de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 15:44

Malice,

Vous avancez trop vite. Nous devrons aller doucement si vous voulons vraiment aborder chaque aspect du sujet.


Commencons par le commencement.

Pourquoi les esclavagistes ne viennent-ils pas en Haiti et exploiter ces ouvriers???

Ces esclavagistes ne sont-ils plus intéressés par le profit???
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 16:12

Les raisons sont innombrables et vous les connaisez mieux que moi.Ils ont aussi le choix.Cela signifie-t-il que nous devons mepriser les besoins de nos ouvriers?

Votre raisonnement manque de bon sens.Pourquoi ne pas demander qu'on retablisse l'esclavage en haiti nous aurons beaucoup d'entrepreneurs qui ne paieront rien aux ouvriers et a l'etat.Ils pourront les fouetter quand ils ne travaillent pas assez.Je n'essaie pas de vous ridiculiser ce que vous reclamez est pire que l'esclavage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 16:26

Malice,

Malheureusement, vous ne m'avez pas compris.

Combien rapporte un $ investi en Haiti, et particulièrement au parc industriel???

Combien ce meme $ rapporterait-il dans une banque étrangère ou s'il était investi ailleurs???

Ce sont ces questions que l'on devrait utiliser pour fixer le salaire minimum, le taux de taxe à imposer aux entrepreneurs, ...


De plus, pour avoir et faire respecter un salaire minimum, il faut qu'il y ait d'abord des entrepreneurs. Malheureusement, en Haiti, nous avons très peu. Cela signifie quoi ?


Il y aura plus de personnes en quete de travail que de positions de travail disponibles. Les entrepreneurs, ayant vite réalisé ces faits, vont carrément diminuer leur prix de base, en dessous du salaire minimum. L'Etat, étant faible, n'aura aucun moyen pour faire appliquer des lois sur papier et le marché finira par triompher.

C'est ce qui se passe actuellement en Floride. Il y a tellement de gens en quete d'emplois qu'ils ne peuvent pas négocier leur salaire de peur que ce potentiel employeur n'appelle quelqu'un d'autre à leur place.

A l'heure actuelle, nous devrions penser comment créer plus de travail en Haiti et laisser le marché fixer ses prix. Observez bien, tous les pays qui appliquent les lois de l'économie se portent beaucoup mieux que nous. Alors pourquoi ne pas appliquer la science et sortir de ce marasme???
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   Mer 11 Fév 2009 - 17:00

Vos raisonnements seraient valables si seulement vous reconnaissiez le droit des ouvriers a un salaire decent qui leur permette au moins de vivre.Vous plaignez du manque d'entrepreneurs en haiti;mais à qui la faute?Est-ce la faute des pauvres ouvriers ou la notre (vous et moi).Il y a un manque de produits alimentaires en haiti pourquoi vous ne mettez pas la main à la patte pour former une compagnie qui produise des oeufs, du lait des poules etc?Pourquoi nos jeunes agronomes ne forment-ils pas des parternariats pour former ces compagnies.

Nos ainés sont responsables de leur pauvreté et nous,leurs fils et filles qui ont recu le pain de l'education travaillons pour les maintenir dans ces conditions inhumaines ;c'est vraiment desolant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» Steven Benoit affirme que le président traine la patte
» Salaire minimum : Focus sur les vrais problèmes.
» Augmentation prochaine du salaire minimum en Haiti: 150-200 gourdes
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: