Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mar 17 Fév 2009 - 21:34

Et si quelqu'un voulait faire avorter les élections!

PORT-AU-PRINCE, 8 Février - On ne s'y prendrait pas autrement si on voulait faire avorter les prochaines élections.

D'abord personne dans la classe politique n'en voulait. Des parlementaires proches du chef de l'Etat (tel un sénateur Jean Hector Anacacis) aux partis dits de l'ex-opposition, toutes les raisons étaient bonnes pour mener campagne contre la date du 19 avril 2009 retenue par le Conseil électoral provisoire, avec encouragement de la communauté internationale qui finance au moins à 65% l'organisation de ces élections. Le budget des sénatoriales partielles du 19 avril s'élève à US$16.5 millions.

D'abord que c'est un gaspillage fou d'argent qui non seulement pourrait être plus utile ailleurs dans un pays traversant les affres de toutes sortes, ensuite nous avançons vers d'autres échéances électorales tout aussi urgentes (novembre 2009 est la date pour élire le second tiers du Sénat, en plus de toute la chambre des députés et toutes les mairies et assemblées communales), n'est-il pas plus économique d'avoir tous ces scrutins ensemble?

Oui, mais le problème est que les élections du 19 avril prochain auraient dû avoir lieu depuis novembre 2007...

Secundo, la crise économique tape dur. Le peuple n'a pas le cœur à ça. Les élections sont actuellement le cadet de ses soucis. Mais si on insiste, alors ce sont les pouvoirs en place qui en paieront le prix. Le président, son gouvernement et ses alliés de l'ex-opposition (ce sont les risques de la politique de " réconciliation ").

Quel Fanmi Lavalas?...

Seul avait annoncé son consentement pour la date du 19 avril, le parti Fanmi Lavalas de l'ex-président exilé en Afrique du Sud, Jean-Bertrand Aristide.

Les masses urbaines et rurales sont les plus écrasées par la débâcle économique. Leurs misères ont augmenté au centuple depuis le renversement de leur idole en février 2004. L'occasion ne saurait être plus favorable pour Fanmi Lavalas de prendre une première revanche.

Mais quel Fanmi Lavalas? Aristide n'a pas laissé d'héritier légitime ni présomptif. Ni un comité directeur. Ni même un parti réellement organisé. Et il est coordonnateur national à vie.

Ses disciples ne tardent donc point à s'éparpiller, chacun créant son petit Fanmi Lavalas à lui (ou à elle). Et tous, à l'image du grand chef, de se renfermer dans leur coquille.

Le fait qu'on pouvait voir venir le danger depuis longtemps n'a rien changé. Ce sont donc différentes listes Lavalas qui sont présentées au Conseil électoral provisoire (CEP) au moment des inscriptions des candidats. Tout au moins deux, et toutes deux se réclamant du grand exilé. A tort ou à raison, ceci est une autre histoire.

D'un seul coup de guillotine...

Et c'est là que l'opération de sabotage des élections pourrait avoir commencé.

Le CEP n'a pas perdu trop de temps à essayer de savoir laquelle de ces deux listes est la bonne, comme il va de soi et comme c'est là son job. Non, il a tranché d'un seul coup de guillotine, toutes les têtes. Toutes ces têtes querelleuses sans rime ni raison.

Stupeur générale.

L'international (Canada, Etats-Unis, l'OEA) crie au scandale. Car c'est aussi son image qui est en jeu, Haïti est quand même un pays sous tutelle, le CEP semble l'avoir oublié qui procède ainsi sans aucune autorisation supérieure. Enfin, qui sait!

Mais le mal est fait. Même si on arrivait à trouver un modus pour ramener un Fanmi Lavalas plus ou moins raccommodé en scène, les négociations risquent d'être longues (chacun faisant sa petite surenchère, y compris l'exilé sud-africain, y compris aussi tous ceux-là qui n'osent pas dire leur nom et qui espèrent hériter d'un morceau de la dépouille du plus populaire parti politique d'Haïti). Et de fil en aiguille, la date du 19 Avril pourra difficilement être respectée.

Un bal très masqué...

Et d'un. Deux, il n'y a pas que Fanmi Lavalas à figurer peut-être comme tête de turc dans ce bal définitivement très masqué.

Un Guy Philippe aussi n'est pas n'importe quel pigeon. Or quoi de mieux que de laisser s'inscrire normalement un monsieur qu'on dit être recherché par toutes les polices du monde (et d'abord les USA) pour trafic de drogue.

Philippe inscrivit sa candidature au grand jour au bureau électoral de Jérémie (département de la Grande Anse), puis rentra dans son village de Pestel distillant quotidiennement des interviews sur les grandes chaînes de radio de la capitale. Sa sécurité était même assurée par des policiers nationaux en uniforme. Bref, sûr de lui.

Jusqu'au jour où l'on annonce que sa candidature est rejetée. Motif évoqué: il est recherché par les Etats-Unis pour trafic de drogue.

Ce n'est là un secret pour personne et il n'était pas nécessaire d'en arriver jusque-là. Mais là aussi le mal est fait et Guy Philippe n'a pas la réputation d'avoir sa langue dans sa poche.

Passe encore David Chéry, le patron des Cœurs Dés-unis depuis la faillite des coopératives qui a entraîné la ruine de nombreux petits épargnants qui le poursuivent encore partout dans les rues comme des " mères de la Place de Mai. "

L'opération David Chéry était trop bassement intéressée pour pouvoir aller au-delà de la disqualification.

Des qualifiés-disqualifiables...

Mais ce n'est toujours pas fini. Passons à présent aux candidats qualifiés mais qui avaient déjà été disqualifiés dans la liste du RNDDH (Réseau national de défense des droits humains) mais qui joue dans cette affaire un véritable rôle d'indicateur de police.

Nous voici donc entre deux contestations différentes, entre deux rangées de protestataires. D'un côté les disqualifiés. De l'autre des qualifiés contestés. D'un côté des disqualifiés-requalifiables si jamais l'international arrive à se faire entendre dans cette comédie aux cent actes indigestes. De l'autre des qualifiés-disqualifiables si les organisations de défense des droits humains maintenaient la pression.

Et si tout ce beau monde se met ensemble à taper du pied sur notre vieux plancher pourri qui croule de toutes parts depuis deux siècles... comme l'ex-chef des forces rebelles anti-Aristide, Guy Philippe, qui ne cesse de faire des appels du pied depuis vendredi aux Lavalas...

Enfin si par miracle ces élections arrivaient à avoir lieu pour qu'on débouche alors sur la contestation générale avec tous les perdants du début à la fin du processus...

Nous vous souhaitons bien du plaisir.

Oui, si quelqu'un voulait faire avorter les élections du 19 avril, il ne s'y prendrait pas autrement. Mais là aussi trouvez le vrai coupable mais le vraiment vrai, trop compliqué pour votre serviteur!

Marcus, 8 Février 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickie
Star plus
Star plus
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1132
Localisation : Montréal, Canada
Loisirs : La lecture, la musique tendre, le net, le cinema, la plage, les voyages
Date d'inscription : 21/12/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: La rose

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mar 17 Fév 2009 - 21:45

Daprès le déroulement des choses, je suis presque certaine que les élections n'auront pas lieu le 19 avril prochain et je crians une sorte de dérapage dans le pays. À chaque fois qu'il y a ce genre de choses, ce sont toujours les plus démunis qui en paient les conséquences.

Qui vivra verra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mar 17 Fév 2009 - 21:52

Nickie, c'est exactement ce qui est en train de se produire.

On cree de toutes mains, une crise qui n'en est pas une...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickie
Star plus
Star plus
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1132
Localisation : Montréal, Canada
Loisirs : La lecture, la musique tendre, le net, le cinema, la plage, les voyages
Date d'inscription : 21/12/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: La rose

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mar 17 Fév 2009 - 21:56

C'est bien malheureux Gwotoro, c'est même triste ce qui se passe chez nous en 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mar 17 Fév 2009 - 22:16

Enfin la verite a jailli.ah ah ah ah.Que c'est triste.Il a fallu un Marcus Garcia pour dire toute la verité et rien que la verité, bravo Marcus.


Dernière édition par Rodlam Sans Malice le Mar 17 Fév 2009 - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mar 17 Fév 2009 - 22:30

Chers amis,
Dans un reportage parseme de mensonges prepare pour l'agence reuters Guyler Delva met en danger le processus electoral Haitien. Plusieurs affirmations de Delva sont tendancieuses. Elles donneront a l'exterieur une fausse image du processus electoral Haitien. La note de Delva est carrement dangeureuse. Le CEP, les partis politiques et la presse Haitienne devrait demander des explications a Guyler Delva. A-t-il recu de l'argent de lavalas pour ecrire ce reportage? Ce reportage manque totalement d'integrite. Nous devrions telephoner et envoyer des emails a Reuters. Les mensonges de Delva1. Guyler Delva dans son reportage affirme que lavalas est le plus grand parti politique d'Haiti. Quelle est la base de donnees utilisee par Delva pour faire cette deduction? Pourquoi lavalas utilise-t-il la violence politique et la manipulation des resultats a chaque election depuis 1995 si le parti est aussi populaire? 2. Dans sa malhonnete Delva n'a pas mentionne que dix sept partis politiques Haitiens ont ete sanctionnes par le CEP pour leurs associations au trafique de la drogue, la violence, la corruption et le kidnapping. Lavalas est l'un des partis a voir presente le plus de candidats lies a la drogue et aux crimes 3. Guyler Delva dans sa corruption n'a jamais mentionne les aspects legaux, notamment la loi sur les partis politiques et la loi electorale qui ont ete la reference du CEP. Delva n'a jamais souligne le refus d'Aristide de delivrer un mandat valable aux membres de son parti, une facon par lui de saboter le processus electoral. 4. Delva prevoit que la violence et l'instabilite vont refaire surface. Dans sa propagande Delva n'a pas dit un mot sur le fait que lavalas voulait saboter les elections de 2006 en utilisant la violence. La PNH a mis en echec les operations violentes du mouvement lavalas de l'epoque. 5. Guyler Delva se range totalement du cote des etrangers et donne un coup dur aux institutions Haitiennes. A lire la note de Delva, le president Preval, Le premier ministre Pierre Louis et les membres du CEP sont des defacto. 6. Guyler Delva se sert de Buissereth pour dire que ces elections seront anti-democratiques et illegales. De quel droit? Qui donne cette autorite a Delva? 7. Parlant d'Aristide Guyler Delva ignore les abus, les assassinats, la drogue, les manipulations electorales, les vols, les incendies. Pour Delva Aristide est un ange 8. Delva dans son reportage affirme que les membres du Conseil Electoral sont membres des partis opposes a Aristide. C'est ce qui explique leur decision contre fanmi lavalas. 9. Delva ne fait aucun mention du fait que Guy Philippe est une creation de Jean Bertrand Aristide. Philippe travaillait pour ce dernier. Il a joue un role clef dans la manipulation des elections du 21 Mai 2000 pour son patron Aristide. Le reportage de Delva pour reuters..Haiti's biggest party banned from Senate race
Tue Feb 17, 2009 1:18pm ESTBy Joseph Guyler Delva(JOSEPH THELME)

PORT-AU-PRINCE, Feb 17 (Reuters)- Haitian authorities say they have barred the country's most popular political party from Senate elections, a move some fear could spark unrest.

Haitian electoral officials said The Lavalas Family Party failed to submit papers from former President Jean-Bertrand Aristide authorizing the party's list of Senate candidates. Aristide is living in exile in South Africa.

Lavalas Family Party members protested when officials refused to register their candidates on Feb. 6. Electoral officials gave them until Monday to submit the legal mandate.

Lavalas missed the deadline, officials said late Monday. So its 12 candidates were barred from running in the April 19 Senate election.

Many fear the decision to ban Lavalas could spark a new wave of unrest and political instability in Haiti. The United States, France, the Organization of American States and others have expressed concern that the decision could affect the credibility and legitimacy of the elections.

A senator from the party, Yvon Buissereth, called the decision nonsense and said it was a move toward illegitimate and anti-democratic elections.

"President Aristide is in exile and has not been actively making decisions about the party's activities for several years now," Buissereth told Reuters. "It's a total nonsense to obligate him, from his exile he did not choose, to get involved and validate candidates."

Aristide left Haiti on Feb. 29, 2004, amid a bloody rebellion led by a former army and police officer, Guy Philippe. Aristide, who was accused by his foes of despotism and corruption, was also under intense pressure from the United States and France to resign.

Rudy Heriveaux, another senator from Aristide's party, said the electoral council's decision to request a formal mandate from Aristide was a pretext to expel the party, which he said was in the best position to win the majority of the seats.

"The Lavalas Family Party participated in the 2006 legislative and presidential election. President Aristide did not give any mandate and election authorities found no problem with that," Heriveaux said.

Several members of the electoral council were chosen by rival parties, and The Lavalas Family Party has no representative on the panel.

Council President Frantz Gerard Verret rejected allegations of bias and said the decision was made in accordance with electoral law.

United Nations troops were sent to Haiti to restore stability after Aristide's ouster. The UN mission has been extended at least until October.

Several Lavalas factions claimed the party's leadership after Aristide's ouster from Haiti.

The leader of one faction, Maryse Narcisse, said in a statement that she was speaking on Aristide's behalf.

She said Aristide refused to legitimize what he called the coup that toppled his government by signing documents before consuls appointed by those who forced him from power.

"Those who were the victims of the coup are now those who have been excluded from the electoral and democratic process," the statement said. (Editing by Jane Sutton)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mer 18 Fév 2009 - 13:51

Vu sur le site internet de Signal FM Haiti

Le Bureau Electoral Départemental de la Grand’Anse a été saccagé par des partisans du FRN



Mercredi, 18 Février 2009 16:27

Des individus se réclamant du Front pour la Reconstruction Nationale ont vandalisé le Bureau Electoral Départemental de Pestel pour dénoncer le rejet par le Conseil Electoral Provisoire de la candidature de Guy Philippe.

Les vandales ont, entre autres, emporté le mobilier prétextant que c’est le seul moyen qu’ils ont pour récupérer une partie des fonds qu’ils avaient dépensés pour financer la campagne du leader du FRN.

Le leader du Front pour la Reconstruction Nationale a déclaré applaudir le mouvement de protestation orchestré par ses co-régionnaires hier après-midi. Guy Philippe qualifie de légitime la protestation des habitants de Pestel estimant que le Conseil Electoral provisoire a, sans motif valable rejeté sa candidature.

« Si aujourd’hui les gens de la Grand’Anse se sont levés pour dénoncer les violations de la Constitution, je n’ai d’autre choix que leur dire bravo, tout en leur demandant de le faire dans la discipline », s’est exprimé Guy Philippe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mer 18 Fév 2009 - 14:13

D'abord personne dans la classe politique n'en voulait. Des parlementaires proches du chef de l'Etat (tel un sénateur Jean Hector Anacacis) aux partis dits de l'ex-opposition, toutes les raisons étaient bonnes pour mener campagne contre la date du 19 avril 2009 retenue par le Conseil électoral provisoire, avec encouragement de la communauté internationale qui finance au moins à 65% l'organisation de ces élections. Le budget des sénatoriales partielles du 19 avril s'élève à US$16.5 millions.



Kwidam ki rele Anacassis se yon disgras kom senatè. Mouche sa mwen te tande l ap griyen dan sou enstitisyon KEP la pou kout pous entènasyonal la te bay nan pwotèstasyon pou lavalas. Anacassis pran plezi pou di se entènasyonal ki gran moun ki bay lajan yo , alos se fè volonte yo. Mezanmiro parol yon senatè repiblik sou radyo vizyon 2000 ak Kiskeya.

Mwen pa viv tradisyon kote te gen palmantè dign non sa. Dapre sa mwen aprann sou prezidans Estime ak Magloire nou te gen palmantè ki pote flanbo yo byen ro. Men Anacassis sa se plis yon minab ki an plis ap fè vye menas o wi li pral kase barak , fè dezod. Koulyè a se li menm anko ki leve koken ki pa vle elèksyon a koz li pran kanè. Men ki mizerab nou annafè ki vle tode ponyèt loupim yo nan konbinn vye traktaksyon ak kwapwonay pou gen vot yo.


An pasan Marc Mathelier kandida lavalas Sid peyi a ki pran kanè oganize yon manifestasyon nan Okay, prop lavalasyen boude l apeprè yon santenn fanatik ki te jwenn kèlke goud te prezan. Malèkdisyon ak move pichon tonbe nan dengwann lavalas ak benediksyon reprezantan nasyonal kap voye jilbrèt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mer 18 Fév 2009 - 14:38

Dans cette situation, Anacacis ne fait qu'illustrer une realite...

Realite qui parfois est difficile pour nous, haitiens fiers de notre independance, a accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mer 18 Fév 2009 - 16:07

Rico a écrit:
D'abord personne dans la classe politique n'en voulait. Des parlementaires proches du chef de l'Etat (tel un sénateur Jean Hector Anacacis) aux partis dits de l'ex-opposition, toutes les raisons étaient bonnes pour mener campagne contre la date du 19 avril 2009 retenue par le Conseil électoral provisoire, avec encouragement de la communauté internationale qui finance au moins à 65% l'organisation de ces élections. Le budget des sénatoriales partielles du 19 avril s'élève à US$16.5 millions.



Kwidam ki rele Anacassis se yon disgras kom senatè. Mouche sa mwen te tande l ap griyen dan sou enstitisyon KEP la pou kout pous entènasyonal la te bay nan pwotèstasyon pou lavalas. Anacassis pran plezi pou di se entènasyonal ki gran moun ki bay lajan yo , alos se fè volonte yo. Mezanmiro parol yon senatè repiblik sou radyo vizyon 2000 ak Kiskeya.

Mwen pa viv tradisyon kote te gen palmantè dign non sa. Dapre sa mwen aprann sou prezidans Estime ak Magloire nou te gen palmantè ki pote flanbo yo byen ro. Men Anacassis sa se plis yon minab ki an plis ap fè vye menas o wi li pral kase barak , fè dezod. Koulyè a se li menm anko ki leve koken ki pa vle elèksyon a koz li pran kanè. Men ki mizerab nou annafè ki vle tode ponyèt loupim yo nan konbinn vye traktaksyon ak kwapwonay pou gen vot yo.


An pasan Marc Mathelier kandida lavalas Sid peyi a ki pran kanè oganize yon manifestasyon nan Okay, prop lavalasyen boude l apeprè yon santenn fanatik ki te jwenn kèlke goud te prezan. Malèkdisyon ak move pichon tonbe nan dengwann lavalas ak benediksyon reprezantan nasyonal kap voye jilbrèt.

BAY SOUS NOUVEL LA SOUPLE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   Mer 18 Fév 2009 - 17:27

Tande Pipo si se sou forom lan wou bezwen nouvèl wap pèdi tan w. Non plis mwen pa jounalis , ni repotè o sèvis forom lan. Sa mwen di pran yo , ou byen vag yo. Kanta nouvèl sou Anacassis kap dekonen mwen byen di se Kiskeya ak Vizyon 2000 ti komik senatè tap pale. SISPANN RABLABLA SE BYEN ENDIKE NAN TÈSK WOU REPRANN LAN.


Pou zanmi w lavalas nan Okay ak Mathelier ki mete deyo selon repotè Vizyon 2000 nan yo te yon santenn. E Kiskeya ak repotè li an dirèk fè konnen kèlke dizenn. WAYAN TI YASON DIFE PRAN NAN DENGWANN-OU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Et si quelqu'un voulait faire avorter les elections
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» Haiti en Marche: Qu'est-ce que les Etats-Unis ont contre nous?
» Haiti en Marche: Neo-liberalisme - Ouvrier haïtien: le grand perdant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: