Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Mar 3 Mar 2009 - 20:22

Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba


par Salim Lamrani

Depuis son intronisation à la présidence des Etats-Unis, Barack Obama, occupé par de multiples dossiers, n’a toujours pas effectué de geste en direction de Cuba, malgré ses promesses de campagne de mettre un terme aux sanctions économiques imposées par son prédécesseur George W. Bush en mai 2004. Celles-ci limitent drastiquement les visites des émigrés cubains vers leur pays d’origine à 14 jours tous les trois ans et réduisent l’aide financière familiale à 100 dollars par mois, dans le meilleur des cas1.
Un rapport bipartite du Congrès étasunien, rendu public le 23 février 2009, intitulé « Changer la politique à l’égard de Cuba en faveur de l’intérêt national des Etats-Unis », recommande au président d’entreprendre « un premier pas unilatéral » à l’égard de La Havane, avant le prochain Sommet des Amériques du 17 avril 2009. Selon le congressiste de l’Indiana Richard Lugar, promoteur du rapport de 25 pages, ce geste consisterait, dans un premier temps, à éliminer les sanctions de 2004, un simple ordre exécutif étant nécessaire à cela2.

« Un tel geste pourrait signaler un important changement et favoriserait un climat de bonne volonté à l’égard des Etats-Unis de la part des pays latino-américains, tout comme la coopération régionale que le gouvernement étasunien recherche dans plusieurs domaines », souligne le document3.

En effet, les sanctions économiques imposées de manière unilatérale par Washington depuis juillet 1960 sont unanimement rejetées par la communauté internationale. Le 29 octobre 2008, pour la 17ème année consécutive, 185 pays sur les 192 que compte l’Assemblée générale des Nations unies se sont prononcés pour la levée de cet état de siège qui affecte toutes les catégories de la population cubaine. En effet, les sanctions étasuniennes sont le principal obstacle au développement économique de Cuba. Elles ont coûté 93 milliards de dollars à l’économie cubaine depuis leur entrée en vigueur et 3,7 milliards rien que pour l’année 2007. L’opinion publique étasunienne et le monde des affaires sont également opposés à l’actuelle politique de la Maison-Blanche en raison de son caractère obsolète, cruel et inefficace4.



Par ailleurs, lors de la réunion historique du 16 décembre 2008 qui a intégré Cuba au Groupe de Río au Brésil, les 33 nations latino-américaines et caribéennes ont réitéré avec vigueur leur condamnation des sanctions contre Cuba5. Les visites à Cuba de Cristina Kirchner, Michelle Bachelet, Rafael Correa, Alvaro Colom, Hugo Chávez, José Manuel Zelaya Rosales et Leonel Fernández Reina respectivement présidents de l’Argentine, du Chili, de l’Equateur, du Guatemala, du Venezuela, du Honduras et de République dominicaine depuis le début de l’année 2009 illustrent la solidarité continentale à l’égard de La Havane, réalité que la Maison-blanche ne peut se permettre d’ignorer6.



Même le discipliné et fidèle secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA) José Miguel Insulza, allié de Washington, a fait part de son souhait de voir le gouvernement Obama mettre un terme aux sanctions économiques contre Cuba. « J’aimerais que l’embargo contre Cuba soit rapidement éliminé », a-t-il déclaré7.



De la même manière, en février 2009, le colonel Glenn Alex Crowther, éminente personnalité militaire et professeur d’affaires de sécurité nationale à l’Institut d’études stratégiques (SSI), entité appartenant au célèbre Collège de Guerre des Etats-Unis, s’est également prononcé contre les sanctions économiques dans le bulletin officiel du SSI. Il a exhorté le gouvernement Obama à changer de polítique dans une réflexion intitulée « Dites au revoir à l’embargo ». Selon lui, « lever l’embargo pourrait envoyer un signal fort à la communauté internationale démontrant que les Etats-Unis sont magnanimes et inclusifs ; le maintenir nous fait paraître mesquins et vindicatifs ». Par ailleurs, « nous ne pouvons convaincre personne que Cuba est une menace pour les Etats-Unis ni démontrer au niveau international que le maintien de la même politique aura un impact positif8 ».



Récemment, plusieurs centres politiques, économiques et intellectuels influents tels que la Brookings Institution, le Council on Foreign Relations, l’Inter-American Dialogue et la New America Foundation, entre autres, ont également exprimé leur rejet de l’actuelle politique étasunienne à l’égard de Cuba9.



Le rapport bipartite propose également que le Congrès se charge de lever l’interdiction de voyager qui pèse sur les citoyens étasuniens et mette ainsi terme à une situation absurde et illégale qui leur permet de se rendre en Corée du Nord, en Chine et au Vietnam, mais pas à Cuba10. Des estimations prévoient la visite d’un million de touristes étasuniens dès la première année, qui génèreraient des revenus à hauteur d’un milliard de dollars. Ces ressources permettraient aux autorités de résoudre une grande partie des problèmes actuels, notamment dans le domaine du transport et du logement11.



Au début du mois de février 2009, un autre groupe bipartite mené par le représentant démocrate William Delahunt du Massachussetts a également présenté un projet de loi en ce sens, demandant l’annulation de l’interdiction de voyage pour les ressortissants étasuniens12.



Richard Lugar est le républicain de plus haut rang du Comité des Affaires étrangères du Sénat et il est réputé pour être un farouche critique du gouvernement cubain. Mais, lucide, il a appelé à un changement radical de stratégie à l’égard de La Havane, conscient de l’échec subi par les Etats-Unis, à tous les niveaux, dans sa politique à l’égard de l’île des Caraïbes. « Nous devons reconnaître l’inefficacité de notre politique actuelle et traiter avec le régime cubain d’une façon qui renforce les intérêts américains », a-t-il admis13.



Lugar propose également d’éliminer les restrictions de mouvement imposées aux diplomates cubains sur le territoire étasunien et de reprendre les conversations bilatérales sur les thèmes migratoires et la lutte contre le narcotrafic, interrompues unilatéralement par l’administration Bush. Le rapport souligne également la nécessité de supprimer les conditions draconiennes imposées à La Havane pour l’achat de produits alimentaires (paiement effectif et à l’avance) qui réduit singulièrement les possibilités d’acquisition, et de permettre le financement privé pour les transactions commerciales. Le congressiste républicain suggère également d’élargir la liste des produits que les Cubains peuvent acquérir aux Etats-Unis en incluant les médicaments, les équipements médicaux, le matériel agricole et le matériel de construction. Le document évoque également la possibilité d’achter des produits biotechnologiques à Cuba, un des leaders mondiaux dans ce domaine14.



Le projet de Lugar est intéressant car il s’agit sans nul doute de l’une des approches les plus réalistes et constructives présentées au Congrès. L’administration Obama ferait preuve de sagacité en suivant les pistes élaborées par le document, illustrant ainsi auprès de la communauté internationale sa volonté de résoudre le différend historique entre les deux nations.



Le 25 février 2009, devançant Barack Obama, la Chambre des représentants a approuvé, à 245 voix pour et 178 contre, un projet de loi budgétaire qui permettra aux Cubains des Etats-Unis de se rendre dans leur pays d’origine une fois par an, annulant ainsi les restrictions de Bush. Cette législation doit encore être avalisée par le Sénat et ratifiée par le président. Cependant, si elle était adoptée, cette mesure ne serait valable que jusqu’au mois d’octobre 2009, date à laquelle entrera le nouveau budget pour 2010. C’est la raison pour laquelle un décret présidentiel est nécessaire car il lui donnerait un caractère plus permanent15.



Du côté de La Havane, le gouvernement a toujours été disposé à résoudre le conflit avec les Etats-Unis à partir d’une base de respect mutuel, de réciprocité et de non-ingérence dans les affaires internes. Fidel Castro avait, en tant que dirigeant du pays, tendu à maintes reprises un rameau d’olivier à la Maison-Blanche, se heurtant à chaque fois à un refus obstiné. Le gouvernement de Raúl Castro en a fait de même et a tendu une main fraternelle à Washington lors de multiples occasions, aussi bien à l’administration Bush qu’à celle d’Obama, sans obtenir de réponse16.



Ainsi, en janvier 2009, Raúl Castro a tenu des propos élogieux à l’égard du premier président noir des Etats-Unis, soulignant ses traits « d’homme bon » et lui souhaitant « bonne chance » dans ses nouvelles fonctions. Il a réitéré sa disposition au dialogue « sans intermédiaires » et avec des « conditions égales17 ». De son côté, le président de l’Assemblée nationale cubaine Ricardo Alarcón a salué les idées « intéressantes » et les qualités oratoires d’Obama18.



L’administration Obama a l’obligation politique, stratégique et morale de mettre un terme au châtiment économique imposé à la population cubaine. Si elle veut incarner aux yeux du monde une rupture avec la politique désastreuse de son prédécesseur, si elle souhaite faire preuve de moins de dédain et d’arrogance à l’égard de l’Amérique latine, il est impératif de mettre un terme définitif au harcèlement contre le peuple cubain. Celui-ci, sans oublier le passé, lui tendra alors une main amicale et réconciliatrice.




--------------------------------------------------------------------------------


Notes



1 Colin L. Powell, Commission for Assistance to a Free Cuba, (Washington : United States Department of State, mai 2004). www.state.gov/documents/organization/32334.pdf (site consulté le 7 mai 2004).



2 Richard Lugar, http://lugar.senate.gov/sfrc/pdf/Cuba.pdf ; Anne Flaherty, « EEUU debe replantear su embargo a Cuba dice senador republicano », The Associated Press, 23 février 2009 ; Wilfredo Cancio Isla, « Informe del Senado pide levantar prohibición de viajes a Cuba antes de abril », El Nuevo Herald, 23 février 2009.



3 Ibid.



4 Edith M. Lederer, « UN Again Urges US to Lift Embargo Against Cuba », The Associated Press, 29 octobre 2008.



5 The Associated Press, « Latam Summit: New Independence, End Embargo », 17 décembre 2008.



6 El Nuevo Herald, « Colom ofrece disculpas a Cuba por invasión de Bahía de Cochinos », 18 février 2009.



7 EFE, « Insulza espera que Obama levante el embargo a Cuba », 20 janvier 2009.



8 Glenn Alex Crowther, « Kiss the Embargo Good Bye », Strategic Studies Institute, février 2009. www.strategicstudiesinstitute.army.mil/pdffiles/PUB906.pdf (site consulté le 26 février 2009).



9 Wilfredo Cancio Isla, « Recomiendan a EEUU buscar ‘acuerdo constructivo’ con Cuba », El Nuevo Herald, 26 février 2009 ; David Brooks, « El embargo a Cuba, un fracaso, afirma el senador republicano Lugar », La Jornada, 24 février 2009.



10 Richard Lugar, op. cit.



11 Wilfredo Cancio Isla, « Informe del Senado pide levantar prohibición de viajes a Cuba antes de abril », op. cit.



12 Ibid.



13 Richard Lugar, op. cit.



14 Ibid.



15 El Nuevo Herald, « Cámara aprueba proyecto de ley que flexibilizaría viajes a Cuba », 25 février 2009.



16 Edith M. Lederer, « Cuba Expects New US President to Lift Embargo », The Associated Press, 30 octobre 2008.



17 Agence France Presse, « Raúl Castro desea ‘suerte’ a Obama y dice que le ‘parece un buen hombre’ », 21 janvier 2009.



18 Agence France Presse, « Alarcón dice que el discurso de Obama es ‘interesante’, pero deja dudas », 20 janvier 2009.



--------------------------------------------------------------------------------
Salim Lamrani est enseignant chargé de cours à l’Université Paris-Descartes et l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et journaliste français, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis. Il vient de publier Double Morale. Cuba, l’Union européenne et les droits de l’homme (Paris : Editions Estrella, 2008).

Contact : lamranisalim@yahoo.fr


Salim Lamrani est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca. Articles de Salim Lamrani publiés par Mondialisation.ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15159
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Mer 4 Mar 2009 - 10:07

Obama ap leve anpil lan sanksyon yo,men se jis anvan konferans lan pou yo sa resevwa l kòm ewo lan konferans.
Petèt le 15 Avril .
Obama vle satisfè baz li lan Pati Demokrat lan ki ap mande leve anbago an.
Se pa kounye an ke "Black Caucus" ap mande leve anbago an,e sitou pou premye fwa ,yon majorite lan kominote kiben an lan Florid ,ap mande leve anbago an.
Si Obama fè sa ,l ap genyen dou tout la liy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Mer 4 Mar 2009 - 10:57

Wouyyyyyyy ki koze sa kaputalus farouch ekstremis konsèvatè, aryere, bloke mantalman tankou Malice pral fache. Peyi lib antrepriz ak lib mache pa dwe fèmen pot li nan komès entènasyonal ak lib sikilasyon moun. Li aksfisye ekonomi yon ti peyi nan vendeta, vye tèz anti demokratik. Se la pou yo ta bay yon leson bote kapitalus ak sayo pretann. Non yo pa vle ekonomi ak mwayen devlopman yon ti sosyete pofite nan règ jwèt yo bay tèt yo. AROGANS AK ENJISTIS DWE FINI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15159
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Mer 4 Mar 2009 - 11:19

Rico a écrit:
Wouyyyyyyy ki koze sa kaputalus farouch ekstremis konsèvatè, aryere, bloke mantalman tankou Malice pral fache. Peyi lib antrepriz ak lib mache pa dwe fèmen pot li nan komès entènasyonal ak lib sikilasyon moun. Li aksfisye ekonomi yon ti peyi nan vendeta, vye tèz anti demokratik. Se la pou yo ta bay yon leson bote kapitalus ak sayo pretann. Non yo pa vle ekonomi ak mwayen devlopman yon ti sosyete pofite nan règ jwèt yo bay tèt yo. AROGANS AK ENJISTIS DWE FINI.


Rico,Se asosye w yo wi,achitèk koudeta 2004 lan, ki tèktègèdèk kont leve anbago an.
Se de mesye tankou Roger Noriega,Otto Reich ki toujou ap mande pou yo pa leve anbago an.
Menm mesye ki te dèyè koudeta a ann Ayiti ,se yomenm tou ki toujou pi cho devan bann ,byen ke moun pa tande yo ankò depi OBAMA monte an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Mer 4 Mar 2009 - 21:17

Citation :
Joel di: Obama ap leve anpil lan sanksyon yo,men se jis anvan konferans lan pou yo sa resevwa l kòm ewo lan konferans.
Petèt le 15 Avril .
Obama vle satisfè baz li lan Pati Demokrat lan ki ap mande leve anbago an.
Se pa kounye an ke "Black Caucus" ap mande leve anbago an,e sitou pou premye fwa ,yon majorite lan kominote kiben an lan Florid ,ap mande leve anbago an.
Si Obama fè sa ,l ap genyen dou tout la


Si Obama leve anbago sa sou Cuba, kisa Raoul Castro ap bay le mond e pep cubain an???? Men sa kompa-yel w ta remen ke Raoul fe apre ke Obama leve anbago sa.

Citation :
Rod di: mwen pou leve anbago a.men tou fok:

Raoul castro desere boulon pep la pou kite yo lib chwasi system ke yo vle.

Liberte pa genyen pri .....

depi 50 lane ke 2 frè sa yo mete babouket nan bouch kiben si jodya yo pa ka ba kiben lib dwa pou yo chwasi fom de gouvenman e dirijan yo vle
e byen map repetel ankor :Revolutyon kiben yan echwe!!!!!.

se pep la ki pou chwasi moun ki pou gouvène yo!!!

se pa fanmmi castro ki pou monopolise pouvwa!!

ki sa Raoul castro pral fè lè li genyen 80 lane???

li pral mete pitit li ou byen pitit Fidel Prersidan??

Poukisa li pa tou proklame tet li rwa kiba?


M'resi dako avek w Rod!

Cuba se yon peyi ki dous tou totan ke w gen greenback dolla nan poch w.


An Ayiti. nou kap pale tet kale, fe grev, di dirijan nou yo betiz e rele yo volo e koronpi jan nou vle an piblik e nan radyo, e memm san prev a la pwi!!
Yon plim pap soti sou do nou.
A la ti peyi dous se Ayiti!!
Viv la Demokrasiiii!!!

Revelasyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amoph
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 599
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Jeu 5 Mar 2009 - 2:19

Anbargo Administrasyon amerikèn mete sou Cuba a, se pa paske reji'm Castro a te refuze liberte e demokrasi nan peyi a.

Poukisa nou vle lye leve anbargo sou Cuba avèk 2 mo sa yo (liberte, demokrasi). Bal la nan kan ameriken. Fok nou pa konfon'n sibl yo. Pa tire sou zwazo blese.

Administrasyon amerikèn dwe chanje pozisyon trè rapidman e san kondisyon si yo vle redore blazon yo !!!





Amoph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15159
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Jeu 5 Mar 2009 - 3:01

revelation a écrit:
[

An Ayiti. nou kap pale tet kale, fe grev, di dirijan nou yo betiz e rele yo volo e koronpi jan nou vle an piblik e nan radyo, e memm san prev a la pwi!!
Yon plim pap soti sou do nou.
A la ti peyi dous se Ayiti!!
Viv la Demokrasiiii!!!

Revelasyon[/size]


Wi an Ayiti ,nou gen yon ti gwoup "pezè sousè" ki refize peyi an mache ,ke li fè pwogrè.
Yo se yon bann gratè ke lè yo pa renmen yon gouvènman ,yo jete l.
e menm libète la Près lan kondisyonèl,se yomenm sèlman ki gen dwa di sa yo vle.
Gade sa ki rive LOVINSKI PYE ANTWAN.

Gen anpil bagay ki dwe ranje lan Kiba ,youn ladan yo se pwoblèm rasyal lan (byen ke anpil pwogrè fèt depi 59,men pa ase).
Wi bagay ke mesye Castro yo ap pase pouvwa a youn bay lòt ,se yon pwoblèm tou;men tou pa vin konpare Kiba ak Ayiti,pito Ayiti te Kiba.
Se kiba wi ayisyen ale pou mande èd,pa vis vèsa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Jeu 5 Mar 2009 - 16:19

Citation :
Amoph di: Anbargo Administrasyon amerikèn mete sou Cuba a, se pa paske reji'm Castro a te refuze liberte e demokrasi nan peyi a.

Poukisa nou vle lye leve anbargo sou Cuba avèk 2 mo sa yo (liberte, demokrasi). Bal la nan kan ameriken. Fok nou pa konfon'n sibl yo. Pa tire sou zwazo blese.
Administrasyon amerikèn dwe chanje pozisyon trè rapidman e san kondisyon si yo vle redore blazon yo !!!

Ameriken pa gen okenn blazon pou yo redore!!
La Russie bay libete e demokrasi.
Tout ansyen peyi kominist yo pologn, hungry, yougoslavie tout peyi sa yo koupe an moso e bay libete e demokrasi.
Memm la Chine tounnen kapitalist konnyen la.

Se ideoloji a wi ke nou remen!
Realite la vie nan Cuba nou pa konnen’l. Si w moun pa gen greenback dolla Cuba, moun sa se chien wi ke li ye.

Citation :
Joel di: Wi an Ayiti ,nou gen yon ti gwoup "pezè sousè" ki refize peyi an mache ,ke li fè pwogrè.
Yo se yon bann gratè ke lè yo pa renmen yon gouvènman ,yo jete l.
Se pa koudeta anko, se jete !!
W pa itilize mô koudeta anko??

Citation :
Joel di: e menm libète la Près lan kondisyonèl,se yomenm sèlman ki gen dwa di sa yo vle.
Se pa vre!!
Pep la gen dwa pale tou !! E yo pale!!

Citation :
Joel di: Gen anpil bagay ki dwe ranje lan Kiba ,youn ladan yo se pwoblèm rasyal lan
Wi bagay ke mesye Castro yo ap pase pouvwa a youn bay lòt ,se yon pwoblèm tou;
Si yo bat vent w, wap pale wi!!
W konnen verite a wi, men w pe pale pou moun pa dekouvri hipokrizi w!! Se ameriken ke w ye e se o Zeta-Zini ke w ap viv.
Kom di lot la W chita sou bon jan cuir, e pi yap pale bef,

Citation :
Joel di: men tou pa vin konpare Kiba ak Ayiti,pito Ayiti te Kiba.

Apre tout sa w sot di la sou le fre castro yo kila avie, e diskriminasyon rasyal nan Cuba etc.. W pito pedi libete deplasman w, vwayaj w, demokrasi w. W pito yon diktati de goch tan pou gen libete e demokrasi???

Pou kisa se le Zeta-Zini pito ke w te chwazi pou te pran exil ekonomik e politik olye de Cuba????

Count your blessings my friend!!!!


Revelasyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Jeu 5 Mar 2009 - 16:33

Mwen pap janm nan ekstrem dwat ou nan ekstrem goch men tou fok yon moun rekonet ke nan serten moman fok se pep la ki pran pouvwa pandan yon serten tan pou opere chanjman profon ki merite fet nan serten peyi .Mwen rekonet valè revolutyon franse ,mwen admire revolutyonè ameriken yo,mwen renmen Jean jacques dessalines ak Toussaint Louverture mwen rekonet valè revolutyon bolchevik la ,mwen rekonet vale revolutyon kiben an , mwen rekonet valè revolutyon kiltirel ki fet an chinn lan.men tou kom tout bagay nan le mond fok genyen evolutyon nan tou 2 system yo paske yo youn pa parfè.Apre 50 lane frè Castro yo dwe desere boulon pep la pou permet kreyativite pep kiben yan manifeste li.si petet nan ane 50 yo yon revolutyon sosyalis te fè sans pou kiben yo mwen pa kwè li apwopriye pou yon ti peyi neg an amerik la tankou ayiti an 2009.Mwen ta prefere nou adopte yon ideyoloji ki pi apwopriye ak kilti, istwa e posityon jeyografik nou.Nou ka pran sa ki bon nan tou 2 system yo.tankou chinwa ,Russ yo e tout lot peyi ansyen blok kominis la.Raoul Castro rekonet ke revolutyon an dwe evolye.se pou sa li ap fè chanjman sa yo.SE yon erè grav pou politisyen ayisyen ta adope yon ideyoloji ki pa apwopriye pou peyi ya nan moman saa ke nap viv la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amoph
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 599
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Jeu 5 Mar 2009 - 18:12

Sujè a se:
Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba.

Komunist e Kapitalist pa gen anyen a vwar la dan !!!

Liberte e demokrasi pa gen plas yo la a non plu !!!

Fidel Castro te antrepran'n yon politik de nasyonalisasyon ki pwovoke yon anbargo dè Zeta Zuni sou Cuba.

Aprè se tout lot peyi alye dè Zeta Zuni yo, ameriken te antrene nan anbargo kontr Cuba.

Fok nou pa bliye ke se travay yo. An Irak yo te afame pèp la par yon anbargo tou, soi dizan pou Saddam Hussein pat devlope za'm de destruksyon masiv. Konbyen de santèn de milye de ti irakyen ki pa mouri nan bagay sa a (mank de nouritur, de medikaman,...)!!!

Or se te manti yo tap bay, pat gen kras za'm konsa an Irak. Ti moun yo mouri nèt. Nou wè, nou pa men'm bezwen pale de gran moun ki pèdu la vi yo tou.

Nasyon kap komèt de grav kri'm konsa paka vle bay lot nasyon leson de ki politik pou yo mennen la kay yo.

O kontrèr yo dwe fè pwofil ba !!!

Atansyon:
Dirijan cuben yo gen dwa voye Administrasyon Obama a dan lè kalandr grek si yo konpran'n yo pral konporte yo " en donneur de leçon ".






Amoph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Ven 6 Mar 2009 - 9:29

Mwen deja di ke mwen kont prolonjman anbago a.e mwen di tou ke genyen erè ki konn fet ki enpadonab.men tou si w genyen yon minn lakay w ou pa konn ki jan pou eksplwate l e ou bay konpayi lot peyi dwa pou yo eksplwate l .yo envesti lajan yo pou yo eksplwate epi kon yo komanse tire benefis ou rele anmwe epi ou natiralise l.ou pa ka kont si yo mete w anba anbago.se wou ki pou te fome teknisyen lakay w ki pou te ka eksplwate richess w san ke ou pa envite yo.Mwen pa di ke pat genyen reson pou revolutyon an te fet kiba non men mwen kwè ke li te ka fet avek mwens de krim e de rekriminatyon.

kanta pou zafè lirak la mwen kondane li net al kole.Men tou lè trou yon rat pa ase fon li pa kouri sot deyor pou li ap montre dan li devan chat pou kraponnen lot rat.Nou ka wè ke peyi ki genyen zam sa yo vre yo pa envayi yo.Kom mwen toujou di se yon enbesilite pou yon pep ou yon moun al pwovoke yon lot pep ou yon lot moun ki pi for ke wou.se pou rasanble fos w anvan lè w santi pre tout bon wa di yo sa kasayol te di bef la.

men pa di anbago a lejitim non men tou lè ou kite Russ yo vinn mete misil lakay w ou pa ka vle ke gouvenman meriken ak pep la renmen w.na sonje ke Lunyon sovietik te anvayi ti peyi bor laky yo tankou la Hongrie ,la Tchecoslovaquie , la Roumanie, la Pologne.etc se 2 bon ki fè bonbon.mond lan se konsa li ye se banm ma ba w.Yon moun ki pa konprann ke peyi pa genyen zanmi men se enterè ki gide politik etranjè ya ou nan manti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15159
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   Ven 6 Mar 2009 - 10:05

non mesye ,bagay yo pa si senp ke sa.Fè yon ti rechèch sou istwa kiba.
Kiba ,se youn lan dènye peyi ki aboli lesklavay e ki pran endepandans lan.
Anpil blan lan Amerik di Sid yo ki te kont abolisyon lesklavay e kont endepandans peyi yo ,al ateri Kiba.
Etazini tou pa t vle Kiba endepandan ;moun ki te gen tandans ap mande endepandans pou Kiba ,te gen tandans abolisyonis tou.

Pou blan lan Sid Etazini yo,Kiba pa t Ayiti ,ki te relativman lwen de kòt yo,tandis ke Kiba sèlman a 90 mil de kòt Florid yo.
Yo pa t vle vle Kiba endepandan e aboli lesklavay paske yo te pè sa ka te provoke yon soulèvman esklav lakay yo.
Kiba aboli lesklavay an 1885, eli vin endepandan an 1898.
Kanta endepandans menm 90% moun ki t pa goumen yo se te nwa.
Pou menm rezon envoke pi wo an ,lè Lame revolisyonè MAMBI fin genyen gè an,Etazini pete yon lobo ak Lespay pou l sa denye Lame Mambi an viktwa a.
An 1912,ameriken yo mete ak blan desandan panyòl yo òganize yon masak pou yo tiye plis ke 6mil nwa e kraze revandikasyon moun nwa lan Kiba ,ki jis jounen jodi an sou Castro la a ,li pa janm menm jan li te ye anvan an.
Yon lòt bagay ,Castro te an ekzil Mexico City ,lè CIA te jete JACOBO ARBENZ GUZMAN an 1954 e sè la castro reyalize ke Etazini pa t ap janm kite okenn chanjman fèt lan Kiba si pa t gen yon kase kòd.

Che Guevara tou te lan Guatemala City ,lè koudeta kont ARBENZ lan te fèt ,si misye pa t vole yon fenèt pou l chape puol li ,Lame CIA t ap touye misye.
Wi bagay yo pa si senp ke sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barack Obama et les sanctions économiques contre Cuba
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Barack Obama pour un véritable partenariat entre les USA et Haïti
» Obama pourra-t-il et devra-t-il enlever l'embargo contre Cuba ?
» Rick Perry vs Barack Obama
» BARAK OBAMA : NI JESUS-CHRIST, NI FIDEL CASTRO
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: