Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 L’énigme des narcodollars

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 49
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

L’énigme des narcodollars Empty
MessageSujet: L’énigme des narcodollars   L’énigme des narcodollars EmptyDim 8 Mar 2009 - 15:25

L’énigme des narcodollars
Jean Erich René

L’évaporation dans l’atmosphère, comme l’éther, du Directeur départemental
de la Police du Nord-ouest, Bernard Mary Dadaille, relève d’une séquence
magique du Petit Albert. Son transfert à Port-au-Prince après le décès de
Jean Philippe Raymond, suivi de l’annonce soudaine du Directeur de la PNH
affirmant qu’il est en cavale, soulève beaucoup d’interrogations :

1. Est-ce un canular ou un faux-fuyant ?
2. Où se trouve le Commissaire Bernard Mary Dadaille ?
3. Où est-ce qu’il a été vu la dernière fois ? Qui a croisé ses chemins ?
4. Est-il liquidé ou porté disparu ? La PNH a-t-elle émis un avis de
recherche ?
5. Pourquoi ses parents n’expriment pas leurs préoccupations ?
6. Pourquoi aurait-il pris le maquis après le décès de son adjoint ?
7. Est-ce pour se protéger ou pour se soustraire à une interrogation comme
témoin ?
8. A-t-il laissé le pays incognito avec un faux passeport ?
9. La DCPJ ou Direction Centrale de la Police Judiciaire a-t-elle ouvert
une enquête autour de la disparition de Dadaille ?
10. Jean Joseph Exumé, Joseph Luc Eucher et Mario Andrésol sont-ils
conscients d’avoir fait, en une telle occurrence, tout ce qu’ils devraient
faire ?

Une chose est sûre le Commissaire Bernard Mary Dadaille a regagné son
nouveau poste au Bureau Central de la Police de Port-au-Prince. Disparu,
devenu invisible, caché, 5 jours après son arrivée, telles sont les rumeurs
aussi fausses que folles qu’on fait courir pour épaissir le mystère des
narcodollars de Port-de-Paix. Il est du devoir de l’Etat d’assurer la
sécurité des témoins clefs dans une affaire criminelle aussi importante. Il
parait étrange qu’aucun communiqué n’ait été publié dans la presse pour
expliquer l’éclipse de Bernard Mary Dadaille dans un contexte aussi houleux
que le drame de Lavaud soldé déjà par trois morts. La Secrétairerie d’Etat
à la Sécurité Publique a-t-elle mené une enquête pour élucider les causes
de la disparition du Directeur de la Police de Port-de-Paix et retracer sa
cachette. Le Directeur Général se contente de qualifier de cavale,
l’absence suspecte de Bernard Mary Dadaille dans le cadre de deux meurtres
sous son commandement. Cet alibi ne tient pas la route.

Il n’est pas question de laisser 3 morts et une disparition sans aucune
explication. L’hypothèse de l’homicide se précise de plus en plus. Le
procès n’aura pas lieu si les principaux témoins sont portés morts ou
disparus. La décision de juger de la validité des preuves afin d’envoyer
l’affaire au juge d’instruction revient au procureur de Port-au-Prince qui
en a la charge. L’ironie de cette histoire c’est que le huissier
audiencier de Port-de-Paix Maxo Marhone, après avoir été forcé de faire un
faux témoignage pour valider la thèse du suicide par acide sulfurique de
Jean Philippe Raymond, a connu le même sort. La mort de Marc Frédéric après
une première tentative d’assassinat représente un morceau important du
puzzle qui permet de mieux reconstituer le drame des narcodollars. Plus le
temps passe plus on tente d’effacer les pistes afin d’invalider le procès
pour insuffisance de preuves. La vie du Doyen du Tribunal de Première
instance du Nord-ouest Maître Ronel Gelin est en danger. « La façon dont
les autorités gèrent le scandale de la drogue de Port-de-Paix prouve
qu’elles n’ont aucune volonté de combattre le trafic illicite des
stupéfiants dans le pays », a déclaré le lundi 2 mars le président de la
Commission des Finances de la Chambre basse, le député Arsène Dieujuste des
Gonaïves. Pourquoi a-t-on emprisonné Marc Frédéric ? Il est mort après son
transfert de la prison à l’hôpital de Port-de-Paix.

Le retrait de la scène du Directeur départemental de la Police du
Nord-ouest est un coup de théâtre visant à voiler l’enquête par un corps
de Police qui devrait faire preuve de crédibilité et de transparence. La
Direction de la PNH va sortir souillée dans ce scandale car au lieu de
l’éclaircir elle est en train d’accentuer son ambiguïté en provoquant la
suspicion. Le ministre de la Justice, le Secrétaire d’Etat à la Sécurité
Publiques, les cadres supérieurs de la Police, ne sont plus aptes à
garantir la sécurité des vies et des biens des citoyens. Il y a une
politisation de la tragédie des narcodollars parce que les procédures
normales d’enquête n’ont pas suivi leur cours légal. Les témoins entrent
en scène pour avancer leurs pions puis se retirent par leur décès ou leur
disparition. Au cours de sa rencontre avec Hillary Clinton, le Président
René Préval a réclamé l’envoi des hélicoptères militaires américains en
Haïti pour arrêter les narcotrafiquants.

La PNH est utilisée comme moyen de pression pour dérouter l’opinion
publique, orienter les décisions du Tribunal, bloquer l’enquête afin
d’étouffer l’affaire dans l’œuf. Lorsqu’on fabrique des preuves puis les
témoins à charge disparaissent, l’un après l’autre, sur quoi sera monté
l’argumentaire ? Le procès n’aura pas lieu. Malgré tout, quand on suit de
près le déroulement des scénarios, par recoupement, les instantanés du
drame imprimés à dessein sur notre rétine par les metteurs en scène pour
nous donner le change, laissent un fil conducteur qui nous livre la clé de
l’énigme des narcodollars. A qui profitent tous ces crimes ? Selon Mark
Schneider : « En Haïti, les trafiquants de drogue ont corrompu les forces
de police, les juges et les politiciens qui, à leur tour, brisent les
efforts de l'Organisation des Nations Unies, les soldats de la paix des
pays de l’Amérique latine et les États-Unis pour apporter la sécurité et la
stabilité dans le pays le plus pauvre de l'hémisphère.»Au final il faudrait
mettre sur la balance les accusateurs au lieu des accusés. Même lorsqu’ils
portent des masques, leurs canines jaillissent des deux côtés de leurs
mâchoires pour prouver qu’ils appartiennent bien à l’espèce : canis lupus.

Sources :
1. Haïti-Drogue- Décès
http://www.radiokis keya.com/ spip.php? article5733
2. Narcotrafic dans le Nord-Ouest : le député Arsène Dieujuste doute
http://www.wikio. fr/news/Ars% C3%A8ne+Dieujust e
3. RENE PREVAL , Help Haiti keep drugs out of the country
http://www.miamiher ald.com/opinion/ other-views/ story/937110. html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

L’énigme des narcodollars Empty
MessageSujet: Re: L’énigme des narcodollars   L’énigme des narcodollars EmptyDim 8 Mar 2009 - 17:11

Mais 99% des traficants sont des lavalassiens ;Stanley Lucas dixit.C'est dans son patelin pourtant que se deroule cette affaire.Cache-t-il quelque chose en accusant les lavalassiens de monopoliser ce traffic pour reediter le renversement du gouvernement comme ce fut le cas en 2004?Assitons -nous de preference à une lutte des Parains deguisée en lutte politique.Les parains devraient s'entretuer sans souiller la reputation de la majorité nationale et des gens honnètes et intègres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’énigme des narcodollars
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’énigme des narcodollars
» une énigme
» Le Hors Role Play de l'énigme
» Devinette de Bilbon Sacquet
» Enigme du zèbre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: