Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 En attendant la gendarmerie haitienne...

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6013
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

En attendant la gendarmerie haitienne... Empty
MessageSujet: En attendant la gendarmerie haitienne...   En attendant la gendarmerie haitienne... EmptyLun 21 Aoû 2006 - 4:58

En attendant la gendarmerie haitienne...
 

Aller à la page : 1, 2  

Auteur
Message

Marc Henri
Rang: Modérateur




Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 1119


Sujet: En attendant la gendarmerie haitienne...   Lun 31 Juil - 14:52



Je viens de lire la declaration d'un Sénateur de la republique en matière de sécurite publique. Il propose donc la formation d'une force spéciale au sein de la Police pour faire face au banditisme. ma foi , je trouve sa proposition très intéressante. ..

Je le cite;Le sénateur Youri Latortue réclame une fois de plus la constitution d'une unité spécialisée dans la lutte contre les gangs armés pour accompagner la Police haïtienne. "Il faut agir vite pour freiner l'action des bandits...nous n'avons pas de temps à perdre", a notamment déclaré M. Latortue à Radio Métropole précisant que la Mission onusienne de stabilisation en Haïti (Minustah) pourrait assurer la formation et l'entrainement de cette unité.

Vos commentaires seraient appréciés.

merci
_________________
L'union fait la force




 


drno
Senior




Inscrit le: 15 Aoû 2005
Messages: 200


Sujet: En attendant la gendarmerie haitienne...   Lun 31 Juil - 16:09



Je pense que c'est une tres bonne idee. Je pense qu'on doit meme penser a voter une loi pour que tous les jeunes Haitiens( qui ont moins de 30 ans et qui veulent entrer dans les facultes d'etats) participent dans la gendarmerie our une force de police pou combatre l'insecurite dans le pays.




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendarmerie haitienne...   Lun 31 Juil - 17:13



C'est très beau, tout ce tintamarre! Prenons garde, toutefois, à ne pas nous bercer encore une fois d'illusions ni nous laisser séduire par des prises de position tonitruantes mais non moins simplistes sur une préoccupation aussi réelle et aigue que la sécurité.

Par analogie, on entend de temps en temps des voix s'élever pour réclamer le rétablissement de la peine de mort en matière criminelle. Chacun admettra que, en plus d'être complètement anachronique, cette réclamation est un non sen absolu, car rétablir la peine de mort ne rendra pas la justice plus performante ni ne dissuadera les malfrats.

Dans les deux cas, si nous ne sommes pas capables de tirer le meilleur et le maximum des outils en notre possession, c'est-à-dire de l'appareil policier et de l'institution judiciaire, comment espérer parvenir à autre chose qu'ajouter l'inefficacité à l'inefficacité en inventant de nouveaux corps ou en préconisant de nouvelles mesures tous les matins? Qui peut prétendre aujourd'hui connaître les lacunes à combler, s'il n'a utilisé les dits outils jusqu'à leurs extrêmes limites?

L'intervention du sénateur Latortue peut, certes, faire sensation. Elle n'en est pas moins à courte vue. La sécurité doit faire l'objet d'une réflexion globale, allant de la sauvegarde des vies et des biens pour le déploiement des investissements et le développement des activités à celle du territoire haïtien pour la préservation de notre souveraineté.

Toute autre démarche me paraît vouée à l'échec et ne peut que nous enfoncer un peu plus dans le ridicule d'une république plus bananière que jamais et dans le tourbillon sans fin d'une insécurité dont on ne sait que trop qu'elle est le fruit d'un opportunisme politique qui ne veut désarmer ni du côté des faiseurs de roi, ni du côté du roi lui-même.
_________________
Haïti ne mourra pas!




 


piporiko
Senior




Inscrit le: 12 Déc 2005
Messages: 233
Localisation: ELIZABETH(NEW JERSEY)


Sujet: memoire courte   Lun 31 Juil - 21:02



je ne puis accorder aucun credit a youri Latortue.Le personnage n'est pas credible.Il a un passe tres trouble entant qur responsable de la securite de son cousin TORTI.C'est le journal francais qui le surnommait "monsieur 5%".EN TANT QU'ANCIEN MILITAIRE ,IL PLAIDE POUR SA CHAPELLE.Je me me fie de ces declarations.La PNH possede en son sein une unite d'elite"la swateam".Elle a deja fait ses preuves.En 1996,quelques mois apres la prestation du president preval et avec un gouvernement dirige par Rosny Smarth,ce corp d'elite a avait pacifie Cite soleil et ses environs pendant 3 jours en luttant contre les gangs et des trafiquants de drogues.A cette epoque,on trouvait comme chef d'orchestre....Bob Manuel.
Youri Latortue a la mamoire courte.




 


Joel
Senior




Inscrit le: 14 Aoû 2005
Messages: 620


Sujet: En attendant la gendarmerie haitienne...   Mar 1 Aoû - 6:50



Piporiko a pris mon tambour;oui il faut se méfier de la provenance de cette proposition.

Il y a de ces nostalgiques qui veulent retourner l'armée d'Haiti par la porte arrière.

PA GEN SA PYES.

Quelque que soit le corps spécialisé qu'on voudrait ajouter;il faudrait que ce soit part de la police.

Il faudrait que ce soit un corps qui serait sous controle du ministère de la Justice.
Plus de ces corps qui soient un Etat dans l'Etat




 


observer keen
Senior




Inscrit le: 17 Aoû 2005
Messages: 877


Sujet: En attendant la gendarmerie haitienne...   Mar 1 Aoû - 13:40



youri ap prepare pwen li:
kom li se senate repiblik, li gen karye milite kom ansyen ofisye, si pral gen yon komisyon nan sena pou regle zafe jandameri ya, se li gi yon gwo pwobabilite pou integre li kom chairman, sa ap ba li yon paket infliyens sou fomasyon sa kote li ka lage eleman kle li andan.
mwen di nou ke li se yon nonm ki intelijan wi, li ekri liv ke mwen li ki montre abilite intelektyel li---- le fini tou li pa yon nonm ki sot menm, li ka pa patriotik, men li intelijan wi.
se pou nou veye je nou ak jenn gason anbisye sa will!!!
ou pa we li mete tet li nan sena pou 6 lane--- li tou obteni iminite palemante, yon sitiyasyon ki pwoteje li kont tout akizasyon malonet ke moun florida yo tap repwoshe li.
ou pa we jan li reisi fe moun bliye ke se li ki te gen plis infliyans sou gouvenman tonton li ya.
tout bliye, pouki sa? paske li itilize media tre byen, lap fe bel deklarasyon kote moun bliye ke se li te chief of staff tonton li.




 


frankietalkie
Senior




Inscrit le: 30 Aoû 2005
Messages: 103


Sujet: En attendant la gendarmerie haitienne...   Mar 1 Aoû - 21:17



Une courte visite comme à l'accoutumée.

Les masques sont tombés, on enregistre à tous les niveaux des pannes qui entravent l'instauration de la paix en Haïti. Je dis bien instauration (pas restauration) car ce pays n'a jamais connu qu'une paix relative au cours de son histoire.

Tout corps policier normalement constitué se dote de brigades ou d'unités spécialisées pour contrer les divers aspects de la criminalité dans une juridiction donnée. Youri Latortue reprend apparemment des propos d'actualité à un moment où les policiers haïtiens sont formés par des étrangers et que le pays est en reconstruction, si on peut l'espérer... J'ose croire que la présence de ces formateurs en même temps que la recrudescence de ces crimes extrêmes finira par révéler le sérieux de l'implication manifeste de la communauté internationale dans les affaires du pays.

Il ne s'agit pas à mon avis d'incorporer un nouveau corps policier dans celui-là déjà existant qui cherche à se consolider. Le phénomène des gangsters est très actuel en tant qu'héritage de la mondialisation et des motivations racistes et discriminatoires de la droite politique. Ce n'est pas avec une petite armée de désoeuvrés ou une gendarmerie improvisée qu'on arrivera à résoudre ce grave problème incroyable de la criminalité constamment réinventée dans un pays aussi démuni.

Ailleurs dans le monde, les gens se serrent les coudes pour faire face à leurs problèmes et aux calamités. En conséquence, malgré les guerres, les communautés arrivent à s'organiser pour prêter main forte aux populations sinistrées tandis qu'en Haïti, l'ignorance continue à nous désarmer. Cela fait des générations que cette population est abandonnée à elle-même. Pourquoi donc ne s'élève-t-elle pas contre le crime qui vient quotidiennement l'affliger? Pour reprendre un compatriote, les crimes politiques n'ont jamais cessé. Gare à ceux qui limitent les crimes politiques au meurtre ou à l'emprisonnement de personnalités connues! En ce qui me concerne, un enfant qui meurt de faim est un crime politique. Tout refus de partager le savoir est un crime politique.

Tonè! kouman nou pwal eradike kansè sa yo rele koripsyon lan peyi a. Trop politisyen. Oui à un service civique quelconque qui s'apparente au service militaire. Je trouve cela une très bonne idée pour conscientiser le jeune haïtien et le préparer à servir son pays. Même si je condamne la guerre au Proche-Orient, je ne peux m'empêcher d'observer l'âge des militaires. Ils sont encore de très jeunes hommes et femmes bien encadrés auxquels on a inculqué le sens du devoir, c'est-à-dire, d'être prêts à tout et à tout moment pour défendre leurs pays ou leurs terres. Quelle que soit la tournure que prendra l'Histoire, dans un camp comme dans l'autre, on se bat pour un idéal, on défend une cause. Tandis que nous...
...Après deux siècles, cela nous prendrait un nouveau vaccin antitétanique pour nous sortir de notre marasme.

Zót blayi lanachi lan fas nou. Nou pran tout bon oui.
_________________
pas de péril en la demeure




 


Marc Henri
Rang: Modérateur




Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 1119


Sujet: En attendant la gendarmerie haitienne...   Jeu 3 Aoû - 22:42



Comme la plupart de ceux qui sont intervenus, je soutiens la mise en place de cette force spéciale ( Du genre FBI ) pour déchouker les bandits armés des grandes villes d'Haïti. Il nous faut cette force spéciale et vite. Car les bandits semblent dire qu'ils contrôlent la capitale. Ils nous imposent leur loi. La loi de la violence et du crime. Nous devrons tous nous unir pour dire non à ces criminels qui avilissent Haïti. Ces assassins doivent être condamnés aux travaux forcés, du genre nettoyer les rues de la capitale '' avec chaînes aux pieds '' de 8h à 16 hres tous les jours de la semaine. ..
_________________
L'union fait la force


Dernière édition par le Jeu 24 Aoû 2006 - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6013
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

En attendant la gendarmerie haitienne... Empty
MessageSujet: Re: En attendant la gendarmerie haitienne...   En attendant la gendarmerie haitienne... EmptyLun 21 Aoû 2006 - 5:00

drno
Senior




Inscrit le: 15 Aoû 2005
Messages: 200


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Ven 4 Aoû - 19:10



Tu n'as pas besoin d'ajouter pas d'autres choses Marc. Le plus grand problem du pays maintenant c'est l'insecurite et l'insecurite. On ira nul part si on ne resourdre pas ce problem. Les bandits doivent sanctione et severement quelque soit leur appartenance politique ou classe sociale. La situation est vraiment serieuse, st il nous faut de l'intelligence. On doit infiltrer dans leurs groupes ges agents secret, ou des membres d'une unite speciale, ou des under cover,ou des siveye rapote.

Le pays a besoin d' une force special qui doit etre former pour KRAZE pour déchouker les bandits armés, ou pour reduire a presque zero leur capacite de faire du mal au peuple.
Le pays a besoin aussi ces vagabons la pour netoyer les rues comme Marc a dit.

Je peu pas comprendre pourquoi on parle des autres projets pour Haiti pendant que les bandits reclament le pays comme BYEN PAPA YO.




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 7:13



Il suffit que cesse le "tété lang" entre les faiseurs de roi et le roi ainsi que l'entourage du roi pour que l'insécurité baisse de plus de 95%.

Les faiseurs de roi ne font que réclamer la part du gâteau qu'ils se croient en droit d'exiger ou qui leur avait peut-être été promise, dans le cadre du pacte scellé entre les "Bagdad boys" et la mouvance Lavalas/Lespwa, sous le haut parrainage de la fausse gauche latino-américaine, dans le but malsain d'accélérer, par la pression de la rue, la proclamation de la victoire du planteur de bambous... de Marmelade.

L'insécurité résulte donc des tensions entre partenaires d'un même camp qui tiennent ainsi le pays à la merci de leurs querelles de mauvais coucheurs. Les uns expriment leurs frustrations de ne pouvoir forcer les portes de l'administration publique pour y positionner leurs hommes et femmes afin de traire sans trève et sans entrave la vache à lait, les autres ne peuvent sévir par crainte des débordements, représailles et autres révélations de la part des premiers qui ne les épargneraient pas.

Ce n'est donc pas demain la veille que le pays verra renaître l'espoir de jours meilleurs pour retrouver un peu de sérénité, de paix et même d'allégresse!

L'insécurité est d'abord politique. Il y faut en priorité un traitement politique et non un traitement policier.
_________________
Haïti ne mourra pas!




 


Joel
Senior




Inscrit le: 14 Aoû 2005
Messages: 620


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 7:32



Dites moi,
Comment se fait il que "l'insécurité" était à son paroxysme ces deux dernières années quand la police de Latortue (appuyée par la Minustah) ne lésinait pas sur la répression.

Messieurs et dames,l'insécurité est un phénomène presque généralisé dans toute l'Amérique Latine.
Au Brésil les gangs armés occupent les favelas et défient les forces de sécurité de venir les déloger.
Ces gangs sont dotés d'armes lourdes.
N'oublions pas que le Brésil a l'une des plus puissantes armées dans les Amériques?
En Amérique Centrale "bliye sa",on estime que dans la capitale de l'Honduras ,Tegucigalpa,il y a au moins 30000 membres de gangs organisés.
C'est la mème chose au Guatémala avec ses myriades de gangs qui participent au traffic de la drogue.

Tout ça c'est pour dire que le gouvernement Préval devrait éviter d'écouter aux chants de sirènes qui voudraient le retour de l'Armée d'Haiti.
Pas avec ces gens qui pensent encore que la force prime le droit.
Ces jours ci,on ne peut pas prédire ou se situe politiquement Préval,parce qu'il faut le dire son programme est d'apaiser le camp GNBis et l'on ne peut pas prédire jusqu'ou il voudrait aller pour le faire.
Mais faites attention monsieur Préval,la réhabilitation de l'Armée d'Haiti,n'est pas dans l'intérèt du pays et vous le savez.

Faites tout ce qui est en votre pouvoir ,pour renforcer les unités spécialisées ,SOUS CONTROLE DU POUVOIR CIVIL.




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 8:54



Deux questions.

Pourquoi l'opération Bagdad s'est-elle relativement apaisée au lendemain de la proclamation de la victoire du planteur de Marmelade et pourquoi a-t-ell menacé de se réactiver récemment pour faire valoir ses prétentions (retour d'Aristide et postes dans l'administration)?

Si vous étiez de bonne foi, vous n'auriez pas parlé de répression sous Latortue. Car, vous ne pouvez pas ignorer que, hier sous Latortue aussi bien qu'aujourd'hui, la police était et est moins bien équipée en armes que les caïds de Cité Soleil, comme l'avait voulu Aristide, le fondateur de Lavalas dont Lespwa n'est que le digne héritier et continuateur.

Deuxième question: qui a parlé de réhabiliter l'armée?

Youri Latortue a peut-être son agenda en faisant les déclarations qui ont été reprises plus haut. Je vous rejoins sur l'idée qu'il faut se méfier de ce monsieur et de ceux au nom desquels il s'est exprimé. Mais, je suis rassuré sur un point: quelles que puissent les gasticulations de X ou Y, l'armée d'Haïti ne reviendra jamais dans la configuration qui fut la sienne ni avec les mêmes hommes qui la composaient autrefois, ceux-ci étant aujourd'hui trop vieux et trop sérieusement discrédités pour espérer enfiler une nouvelle fois l'uniforme.

Il est plutôt question ici d'une préoccupation majeure, celle de l'insécurité qui n'épargne aucune tête ni aucun domaine d'activité. Elle est aussi délétère que l'embargo que nous avons connu au début des années 90, car elle mine la confiance en toutes choses et retentit de manière péjorative sur les secteurs-clés de la vie nationale, comme une maladie grave et mortelle sur les fonctions vitales d'un patient.

L'économie s'affaiblit, n'attire pas les investisseurs, ne produit ni richesse, ni emploi, ni revenu et n'a pas la vigueur suffisante pour soutenir notre monnaie. La pauvreté s'étend à toutes les couches de la population, ce qui n'aide pas la relance de la consommation, autre moteur en panne de notre économie, avec celui de la productivité. Nos ressources énergétiques sont quasi inexistantes; nous produisons aujourd'hui moins d'électricité qu'en 1970 pour une population qui a pratiquement doublé. Nos cadres s'expatrient, à la recherche d'une économie plus accueillante à leur talent et à leur force de travail.

Je vous épargne la partie du tableau qui concerne les faiblesses de nos systèmes de santé et d'éducation.

Les priorités, comme on peut le voir, ne manquent pas et sont même pressantes. Dans ces conditions, comment voulez-vous que j'accepte qu'un pouvoir consacre une partie de son mandat à caresser dans le sens du poil des individus lourdement et illégalement armés qui se croient autorisés à jouer en permanence les fauteurs de troubles pour avoir été faiseurs de roi? Il faut sortir de ce "tété lang" qui ne peut durer 5 ans pour retrouver enfin le chemin de l'ordre, de la paix des rues, des investissements, de l'emploi, de la relance de la consommation, de la croissance.

Les unités spécialisées de la police d'aujourd'hui sont parfaitement capables de jouer leur rôle si on leur fournit l'encadrement, les moyens et l'entraînement nécessaires. Ce n'est qu'avec l'expérience qu'elles auront accumulée qu'on pourra inventorier les lacunes susceptibles de les affaiblir et envisager de les renforcer ou, le cas échéant, créer de nouveaux corps. L'ordre des choses ne saurait être inversé, sauf si on choisit la fuite en avant, au risque de pérenniser l'inefficacité.

S'il faut créer une nouvelle unité, je pense qu'elle devra jouer le rôle d'une brigade financière, avec des attributions lui permettant d'intervenir partout pour lutter contre la corruption et la gabegie.

Toutefois, je crois que nous ne pourrons pas faire l'économie d'une réflexion approfondie sur les moyens de défendre notre territoire, en plus de protéger les vies et les biens. La nécessité de développer une capacité militaire ne manquera pas d'apparaître et de s'imposer à nous. Notre statut d'état souverain n'est-il pas consubstantiel à notre devoir d'assurer l'intégrité de cet état? Je crois que oui et, à cet égard, il serait hasardeux de laisser nos ressentiments vis-à-vis des ex-FAd'H nous dicter le choix contraire.
_________________
Haïti ne mourra pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6013
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

En attendant la gendarmerie haitienne... Empty
MessageSujet: Re: En attendant la gendarmerie haitienne...   En attendant la gendarmerie haitienne... EmptyLun 21 Aoû 2006 - 5:01

Revelation
Senior




Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 77
Localisation: Washington, DC


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 11:36



Marc Henri a opine en disant que :

Citation:

Comme la plupart de ceux qui sont intervenus, je soutiens la mise en place de cette force spéciale ( Du genre FBI ) pour déchouker les bandits armés des grandes villes d'Haïti. Il nous faut cette force spéciale et vite. Car les bandits semblent dire qu'ils contrôlent la capitale. Ils nous imposent leur loi. La loi de la violence et du crime

Je crois que Marc Henri, sur le coup de l’émotion, aimerait voir une solution rapide et efficace pour vaincre ces bandits sans foi ni loi. Il a propose une force spéciale du genre FBI.
Je pense que le budget du gouvernement ne suffise pas pour la création et le maintien d’une force de cet acabit.

Yosezi a dit que :

Citation:

Les unités spécialisées de la police d'aujourd'hui sont parfaitement capables de jouer leur rôle si on leur fournit l'encadrement, les moyens et l'entraînement nécessaires.
La encore, c’est une question d’argent et avoir a budget adequat.

Je pense que on ne peut pas avoir une force de police spécialisée sans un system de justice spécialise.
« Law and Order and Crimes and punishments », sont des choses qui marchent en pair.

Nou konsantre nou trop sou dechoukaj, e mete lod nan dezod e pa ase sou system jistis la ki osi inpotant.
Se jistis ke pep la mande ! Si la polis tre solid e efikas ap mache byen e poze la pat sou bandit yo, e de jou pa pase, tout bandit sa yo nan lari ap fe menm sak kriminel sa yo, pep la pap jamb fe gouvenman konfyans.

Fok ke gouvenman kle sou koze jistis an Ayiti.
Fok senate yo pase lwa ki pou montre tre kle sa kap rive youn bandi si li kidnape ou byen touwe youn moun.
Fok lwa sa yo pran e egzekite le plito posib pou pep la sa we ke jistis ap fet nan peyi a.
Sa ki dinimye krim nan youn peyi se pinisyon.
Le la jistis voye youn bandi nan prizon pou 20 ane e moun pa we bandi sa anko, lot bandi yo ap reflechi 20 fwa anvan ke yo komet youn krim.

Senate kankou Youri Latortue e lot yo kap mande ke gouvenman pran ti kras lajan ke yo genyen itilize li pou peye fos polis espesyal se youn move solisyon ki pa gen garanti
Itilize lajan sa pito pou forme etidian an dwa, avoka pro bono, jij, infraktrikti e konstriksyon e modernizasyon tribinal yo e system prison nan peyi a.
Ankouraje pep la pou li patisipe nan travay sa tou pou yo denonse e lonje dwet sou kriminel kap fe move zak nan vwazinaj yo.
Si nou investi e konsantre nou sou jistis sosyal, mete lod nan dezod e dechoukaj ap ranje tet li pou kont li.
This is the issue here.
Zak kriminal sa yo eske se krim sosyal ou politik??
Nou pa finn si, e moun ki mouri yo pakab vinn di nou pou ki sa yo mouri, min sepandan, sosyal ou politik, se le nou poze la pat sou kriminel sa yo e fe yo pale pou pep la sa tande yo ke nap ka vinn jwen la verite e tire youn konklisyon si krim sa yo sosyal ou politik.
Fok la polis travay la min dan la min avek kriminel yo tou. Si yo pale e denonse lot bandit yo, fok la polis grese pat yo ou byen bayo youn ti rekonpans, ou byen diminye penn prizon yo.

I am willing to send a check of $100.00 to Espace or Marc Henri to give as a prize to the person who will come with the best idea on how to fight insecurity. The solution has to be cost effective, possible, non-fiction, with long term results that could be beneficial to the entire population.

Everyone is welcome to participate, except Espace, Marc Henri, Bleu, and Rodlam Sans Malice. They were randomly selected as judges, and their selection of the winner has to be unanimous.
The participants need to present and develop their ideas, and the judges and other members may challenge these ideas.
Good Luck!!

Revelation




 


Marc Henri
Rang: Modérateur




Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 1119


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 13:29



Révélation, si vous voulez , parlons d’un mini FBI

Plusieurs d'entre vous ont parlé d'une force spéciale du genre FBI sans le dire. Bien sûr , lorsqu'on parle de force spéciale ? On parle d'un mandat spécial , d'une mission spéciale , c’est que je pourrais appeler une police des polices.

Il y a une différence entre un policier patrouilleur qui porte une uniforme, qui assure une présence permanente auprès de la population et qui assume des tâches de faire respecter l'ordre. Tandis qu'une force spéciale est appelée à écraser les bandits, à libérer des otages, à intervenir dans des situations dangereuses et difficiles et à prévenir des actes de criminel et de sabotage contre l’État grâce à son unité de service secret.. Une force spéciale c'est intervenir avec les moyens dont elles disposent avec du pouvoir accru qui n’est le même qu’un policier patrouilleur. C'est encore une fois d’écraser les criminels d'ou ils se trouvent. Une force spéciale est appelée à intervenir au second plan quand le policier patrouilleur n'est pas en mesure de protéger et de sécuriser une ville, une population comme c'est le cas actuellement. Il faut faire appel avec une force d'élite. La police des polices pour nettoyer le banditisme en Haïti au plus sacrant.

- Force spéciale avec 500 à 1000 policiers, bien entraînés
a) qui a une logistique appropriée
b) un service secret
c) qui a des outils comme hélico et blindé léger
d) Ce corps d'élite doit avoir plein pouvoir, en vertu d'un mandat clair qu'il aura reçu pour aplatir les bandits partout ou ils trouvent.


Par ailleurs, je trouve assez intéressante votre idée monsieur Révélation. Cependant , Il serait intéressant également si la Police pouvait trouver quelques délateurs et les payer de gros prix pour finalement démanteler les gangs…

Je pense que Si 1000 et plus haïtiens donneront 100 $ à la police Nationale pour ouvrir un compte pour soutenir les délateurs , on arrivera sûrement à avoir le contrôle de ces bandes de violeurs, assassins qui tuent nos compatriotes. Je suis vraiment renversé par cette situation. C'est pas possible.

Malé
_________________
L'union fait la force

Dernière édition par Marc Henri le Sam 5 Aoû - 16:14, édité 1 fois




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 15:42



Messieurs, arrêtez de vous mentir.

V ous savez bien que, force spéciale ou pas, l'actuel gouvernement se montre très réticent à sévir contre les bandes de tueurs. Il ne sait que trop ce qu'il leur doit! Les faiseurs de roi se croient capables, à tort ou à raison, de se muer en défaiseurs de roi.

Le problème est qu'il va bien falloir agir et je vois difficilement un autre moyen que la méthode forte. En outre, il n'y a pas de temps à perdre, car le risque est réel de voir les "Bagdad boys" emprunter la même voie que l'armée cannibale de feu Amiot Métayer.

Le pays ne peut pas faire les frais d'une nouvelle effervescence. Il appartient au pouvoir en place de prendre toutes les mesures appropriées pour museler le grand banditisme d'inspiration politique et prévenir l'embrasement. Il doit impérativement y parvenir avant la fin de l'année, même en prenant le risque de s'aliéner la frange de sa base populaire qui ne veut pas entendre raison.

Je n'ai jamais caché mon aversion pour lavalas et tout ce qui y ressemble. Mais, je reste lucide. L'échec de Préval sera aussi le mien. Je souhaite le voir réunir le plus rapidement possible les conditions de réussir son mandat. Qu'il fasse preuve de fermeté envers ceux qui menacent de lui pourrir la vie et celle de la nation toute entière.
_________________
Haïti ne mourra pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6013
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

En attendant la gendarmerie haitienne... Empty
MessageSujet: Re: En attendant la gendarmerie haitienne...   En attendant la gendarmerie haitienne... EmptyLun 21 Aoû 2006 - 5:01

Marc Henri
Rang: Modérateur




Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 1119


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 16:12



Yosézi


Entendu ....
_________________
L'union fait la force




 


Antwàn
Junior




Inscrit le: 18 Juil 2006
Messages: 15


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 16:19



Yozezi,

Ou kwè ou pi entèlijan ke tout moun?

Sa vle di koi: Je n'ai jamais caché mon aversion pour lavalas et tout ce qui y ressemble. Mais, je reste lucide. L'échec de Préval sera aussi le mien. ou ipwokrit papa.

Ou vle ke Preval di ak bouche li pou yo al touye ti res moun ki rete site solèy yo? pou ou , ou panse se yo ki ka pouri lavi gouvènman lan.

Kote gwoup moun Latoti ak laboujwazi GNB yo ame nan peyi ya?

Eske gouvènman defakto a te dezame Gi filip, chanblen, ak lot yo?

si ou pa ipwokrit di bagay yo jan yo ye,
Echèk preval pa echèk pam, men mwen konne anpil kamarad ou yo ap tann kilè pou peyi vin pi engouvènab, pou nou mande eleksyon antisipe.

Nap wiv




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 18:08



Antwan

Di bagay ki fè sans non mon frè!

Zafè ou si ou vlé wè yon ipokrit en mouen men'm. Sa pa touché mouen mon frè.

Ou vlé di ké mouen nan GNB. E alo? Sé pa ta doua mouen? Ala dé kozé papa!

Sa mouen di dé Préval la, sé sa mouen pansé men'm: échèk Préval ap tounen échèk pa mouen, kidonk mouen pa souété li.

Ki koté ou ouè mouen di pou Préval voyé al touyé moun, mon frè? Méthode forte, sé touyé sa vlé di? Sa vlé di mété vakabon ak vakabon'n nan wol yo, fè yo rété trankil.

Ou pa konen ké sé nan démokrasi nèg pran pi bèl kout baton, paské sé kout baton légal?
_________________
Haïti ne mourra pas!




 


Antwàn
Junior




Inscrit le: 18 Juil 2006
Messages: 15


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 18:45



Yosezi,

Monchè se dwa ou pou GNB, men mwen di ou arete fè ipwokrizi, se sa sèlman mwen mande w'.

Mwen pa ka asepte ke ou di echèk preval se echèk ou.

Lè yo te di nou an 2003 pa kite blan no ameriken blan frase ak kanadyen fè nou kraze peyi nou, kisa nou te repon?

ensekirite ya ki la se konsekans GNB a, nou fin destabilize peyi ya kounye a nap plenyen.

an feviye 2004 te gen gwo dezòn nan senmak, te gen yon gwoum demoun ki pran zam kont otorite nasyonal alepok ak otorite lokal, moun sa yo di ke yo te nan opozisyon,ki sa yo te fè, yo boule tout biwo leta ki te nan zon nan. Gouvènman alepok kite eli nan eleksyon demokratik boujwa, voye la polis pou retabli lod, ki se yon afè klasik nan yon sosyete boujwaz; premye minis lejitim alepok jis ale nan zon nan pou obsève dega yo, kisa ki pase, nou pranl nou fèmen l' nan prizon paske li te jis pase nan zon nan, nan elikoptè pou l' obsève dega yo.


Alo yosezi, koman ou analize bagay sa a?
ki fèmete wap pale la, ou vle fèmete pou asasine moun site solèy ak bèlè sou akizasyon se yo kap fè krim nan peyi ya.
alo ou byen konnne ki moun ki gen zam fann fwa kap kreye yon sitiyasyon pou okipasyon an dire tout tan gen tan.

si ou onèt entelktyèlman di bagay yo jan yo ye.
paske ou konnen yo piske se ladan yo wap benyen.

Ou konnen tout moun kite pran zam kont Gouvènman aristid la pat dezame, imaje yo la lè le 29 fevriye 2004 lè nou antre nan potoprens antrionf, ak gwo fizi, jile ki pa pran bal, gwo zam fann fwa, kote zam sa yo?
kote jile ki pa pran bal sa yo?
kote moun sa yo?
kiyès kap kidnape moun jodiya nan peyi ya?
kiyès ki te vle volè eleksyon preval la?

Depi ki lè nou te renmen peyi, pou jodi ya wap fè nou kopran kiditelke echèk preval se echèk ou.

Alò si ou renmen peyi echèk Aristid te dwe echèk tou mon frè

nap swiv




 


Joel
Senior




Inscrit le: 14 Aoû 2005
Messages: 620


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 20:09



Antwàn,

Y ap mande eleksyon antisipe,men ya p fè sa alakondisyon ke se yo ki kontwole aparèy elektoral la wi.

Paske si gen elksyon lib,e sitou si yo kite tout moun patisipe y ap tonnen gwojan ankò.

Mesyedam sa yo ,pa ka patisipe nan eleksyon lib ann Ayiti.Si yo te gen yon ti chans Latortue ak konpayèl li yo ,touye l pou yo.

Pa gen zafè "les plus capables" ankò ,paske yo montre ke pi gwo enkapab yo ,se yo.
Epitou ,yo pa kapab ap pale de koripsyon,paske yo montre tou ke pi gwo chat mimi yo,se yo tou.
Se miaw,yo poko rele sèlman gran jounen.

Se kreye komisyon pou yo tout konte lajan menm nan fè nwa.

An palan de sa,li lè pou gen jounalis ki gen kran ,al fè ankèt ,pou pèp ayisyen en konnen konbyen lajan ki fè fon nan joujou la komedi komisyon sa yo.

Li lè tou ,pou moun konnen konbyen lajan KOMISYON ELEKTORAL GNBis lan vòlò nan zafè eleksyon an;menm manm KEP ap plenyen di ke lòt konpayèl yo nan KEP an,plimen poul lan jiska s ke l rele.

Antwàn,

Mwen wè ou konpare m ak mesye ONG yo ann Ayiti.
Se opinyon m sèlman m ap bay sou Web lan,byen ke mwen gen yon ti moso edikasyon ,mwen pa di mwen konnen plis pase pèpap,menm jan ak blofè ann Ayiti yo,ki ap di yo konnen pou yo sa vide kès Leta e vòlò tou sa yo pa gen tan tache ak klou,tankou Ameriken yo di l!




 


Marc Henri
Rang: Modérateur




Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 1119


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Sam 5 Aoû - 21:06



J'ai lu et entendu plusieurs commentaires sur l'insécurité en Haïti. Dans tous les cas, les intervenants jugent la problématique par rapport à leurs idéologies politiques. Ils avancent des solutions sur mesure et les bandits continuent à imposer leurs lois. La loi du crime.

Dans cette présente conjoncture , il ne s'agit pas de savoir si on aime ou si on aime pas le gouvernement. Il s'agit de trouver une solution en vitesse pour écraser les bandits d'ou ils viennent, peu importe leur allégeance politique. Il faut les écraser.

L'État ne peut pas se contenter de prendre des décisions timides; il doit prendre de bonnes décisions, ce qui traduit l'abandon d'engagement antérieurs ou de plans d'action qui ne donnent pas les résultats escomptés. Il s'agit de trouver une solution rapide face à un problème qui perdure et qui endeuille à chaque jour la population haïtienne.


Si on peut faire un consensus pour écraser les bandits, ce sera encore mieux. Populasyion besyion pran soufle. diaspora besyion al pran vakans lan peyi li. nou besyion la pè.liberé ayiti de bandits sa yo en vitesse. C'est ce qu'il faut maintenant.
_________________
L'union fait la force




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Dim 6 Aoû - 3:50



Antwan

Podyab ou mon frè!

Bagay saa two élvé pou ou: ou pap jan'm ka konpran'n ké mouen yosézi, mouen kapab mété entérè Ayiti odésu dé santiman ké mouen té ka genyen pou Préval ouswa odésu dé tout't konsidérasion patizan'n.

Map di li é map répété li anko: si Préval échwé, échèk Préval ap rété kom'm échèk pa mouen ak jénérasion mouen, men'm jan mouen pansé é ékri déja ké échèk Aristide sé échèk pa mouen tou.

Kontinié blablabla sou GNB si ou vlé. Sa pa konsèné mouen. Sé pwoblèm pa ou si ou pa ka réfléchi lot jan ké nan limit étwat konfli Lavalas/GNB. Ayiti bézwen moun ki ka élvé tèt yo odésu dé konsidérasion konjonktirèl pou pran an kont't sa yo rélé les intérêts vitaux de la nation. Sé nan démach sa'a mouen yé mouen men'm.

Kité'm di ou. Préval fèk komansé manda li. Sé nomal pou mouen kanpé sou yon bit't pozitif. Men, si nan dé zan, mouen ran'n mouen kont't ké lap fè men'm jan ak Aristide, map lévé nan bouda li mon frè. Mwen pap jan'm nan "amitiés haïtiano-colombiennes" ni nan réprésion nan fakilté ni nan mété zam lou fan'n fwa nan men timoun 12 ans ni nan fo koudéta pou ka blayi réprésion ak péson'n.

Epi, sispan'n di ké map mandé Préval al touyé moun Cité Solèy ak Bèlè. Sa Marc-Henri mandé ya, sé li men'm mouen mandé tou: fè zannimo kap pouri la vi pèp la rété nan rol yo pou ti péyi ya sa viv.

Ki pwoblèm ou ak sa?
_________________
Haïti ne mourra pas!




 


Antwàn
Junior




Inscrit le: 18 Juil 2006
Messages: 15


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Dim 6 Aoû - 5:48



Pwoblèm mwen gen ak sa Yosezi, sè ke sitiyasyon sa nap viv la se ou ki fabrike l'. Pou kisa ou pa dakò se ou ki fabrike l'?

Sa fè plis pase 2 zan ou gen pouvwa nan men ou.

Map redil anko GNB ou te fè pati e toujou fè pati ap tann ki lè pou minista pati pou fè koudeta, oubyen mande eleksyon antisipe.

Mwen di ou arete pran tout ayisyen pou enbesil.

Mwen pa gen okenn pwoblèm ou jan ou ye ya, se dwa ou, men asime se tout sa mwen mande w'.

Rete nan kan kote ou ye ya, lèse moun ki renmen peyi ya reflechi pou chache solisyon pou fini ak sa nou ye la.

se posib kote ou ye la wap touche lajan nan komisyon bidon, nan ONG , alo ganye lajan pen ou.

Pa bliye vrè deba pou chanje lavi nan peyi dayiti pa fèt sou entènèt
ok. eleman sen ki nan peyi ya ap travay pou pou chanje bagay yo, nou pa konn lè ya, men nap travay.




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Dim 6 Aoû - 6:23



Anko yon fwa, podyab Antwan!

Men'm tenten yo rétounen: ou sé GNB, sé ou ki fabriké sitiyasion nou ladan'l jounen jodi ya, asimé sa ou yé, koudéta, rété nan kan ou, wap touché lajan komision, ou pa nan éléman sen ki renmen péyi ya...

Podyab Antwan!

Kité'm di ou anko. Elvé nivo wa, pa rété ap trennen a tè nan yon opozision Lavalas/GNB ki pap rapoté péyi ya anyen. Konfwontasion patizan'n nan gen lè li é li pa ka pi wo pasé sa mouen rélé "les intérêts du pays".

Sékirité, lod, pwotéksion dè vi zé dè bien, sé dè késion ki konsèné tout't Aysien o mèm dégré, kit li té GNB, kit li té lavalas. Zafè ou si ou vlé éséyé rézoud yo nan klwazonman idéyolojik, kom si ou konpran'n ou ka mété sékirité pou yon kan épi lot la ouswa lot yo va dégagé yo. Wa wè pi ta ké wap fè fos wout paské késion saa yo antré nan sa yo rélé "les fondamentaux régissant la vie d'une communauté nationale", kelké swa filiasion politik ou non'm.

Epi, mon frè, sé pa ou ki pou di ki koté mouen kanpé. Ou pa pot pawol mouen. Gras à Diè, mouen gen bouch, mouen kon'n ékri é mouen pa gen anyen pou'm kaché nan sa mouen fè déja ni nan sa map fè kounié ya nan vi mouen. Mouen pa Lavalas ni Lespwa, mouen di li déja. Eské sa vlé di mouen sé GNB pou otan?

Kouè sa ou vlé. Men pa anpéché'm di ké mouen pa swété ké Préval échoué.
_________________
Haïti ne mourra pas!




 


Antwàn
Junior




Inscrit le: 18 Juil 2006
Messages: 15


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Dim 6 Aoû - 8:15



Yosezi, map re di w' ankò, yo pa mete zoranj pou ri nan menm panye ak zoranj ki pa pouri.

Sim di w' rete nan kan w', se paske ou gen yon kan, lachete fè ou refize di nan ki kan ou ye.

Ou pa lavalas, ou pa lespwa, alò ki sa ou ye?

Kan pa w' se ayiti, kisa ou rele kan ayiti?

Nou bon ayisyen chak fwa nou wè enterè n' ak zanmi nou ta vle menase.

Kisa ou gen la Yosezi? Preval pa vin chanje okenn lòd gouvèman defakto w' la te mete anplas duran 2 zan yo. Preval ap kontinye chemen ou te trase bali.
6 mwa apre kisa ou wè ki chanje nan administrasyon? nan lapolis, nan misyon diplomatik yo? alo arete kase tèt ou.




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Dim 6 Aoû - 14:54



"...lachete fè ou refize di nan ki kan ou ye"

Mèsi mon frè. An nou rété la.

Sa kap palé laa two ba pou ou. Ou nan yon lot nivo ou men'm. Lè ma kapab volé men'm wotè ak ou, ma fè ou siy.

Antrétan, kontinié trié zaranj. Men, bat pou sé pa zoranj ki trié ou!

Nou bon ayisyen chak fwa nou wè enterè n' ak zanmi nou ta vle menase.

Ala traka papa! Sé ou ki pou di ki lès ki bon ak ki lès ki pa bon Ayisien. Jouk ou tou! Ala dé prétansion papa!

Monchè, antré ké ou anba vant ou tandé. Olié ouap vin'n fè kontwolè laa, bat pou ou wè si ou ta chapé anvan yo fè prizon Mayami kado ou tandé. Ou vlé di ou pat nan "les amitiés haïtiano-colombiennes"?

Kom ou renmen trié zoranj, wa val trié zoranj Mayami pito, ansanm ak zanmi ou yo ki déja sou plas.

Zanmi saa yo, daprè sa mouen sonjé, yo pat nan GNB non yo men'm. Raplé mouen nan ki kan yo té yé?
_________________
Haïti ne mourra pas!




 


Marc Henri
Rang: Modérateur




Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 1119


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Dim 6 Aoû - 15:50



Messieurs

Ici , on fait un débat avec des arguments. Ma foi , vous depassez le cadre du débat. Si vous continuez à débattre de cette façon. Je bloquerai cette page du forum.

Mes respects chers amis.
_________________
L'union fait la force




 


yosézi
Senior




Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 137
Localisation: Haïti


Sujet: En attendant la gendamerie haitienne...   Dim 6 Aoû - 18:18



D'accord, Marc.

Mais il faut que l'autre comprenne qu'il ne peut continuer à lancer des attaques personnelles sans subir de contre-feu.

Que viennent faire ici les épithètes telles que "ipokrit, lach, zoranj pouri..." et tout le reste?

C'est quand même étrange. Chaque fois que je réapparais sur ce forum après un temps d'absence, je me fais systématiquement insulter par l'un ou l'autre des habitués.

Que le petit Antwan se mette ceci au fond de sa petite cervelle: il en faut plus pour que je sois intimidé! Si son but était de me porter à me retirer, c'est raté car je reste maître du calendrier de mes allées et venues ici, quoi que fassent les blancs-becs.

Voilà, Marc. Cette mise au point était nécessaire. J'essaierai, à l'avenir, d'ignorer les piques qui me sont continuellement adressées.
_________________
Haïti ne mourra pas!




 


Marc Henri
Rang: Modérateur




Inscrit le: 02 Aoû 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Contenu sponsorisé




En attendant la gendarmerie haitienne... Empty
MessageSujet: Re: En attendant la gendarmerie haitienne...   En attendant la gendarmerie haitienne... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
En attendant la gendarmerie haitienne...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» Relation Dominicano-Haitienne
» Les oubliés de la Justice haitienne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: