Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail   Sam 9 Déc 2006 - 23:46

« Combattre l'exclusion pour un apaisement social »

Le Nouvelliste, 6 decembre 2006

« Combattre l'exclusion pour un apaisement social», est le cri lancé par le ministre des Affaires sociales et du Travail, Gérald Germain, face à la dégradation des conditions sociales de la grande majorité du peuple haïtien. « Sur chaque 100 personnes, 80 vivent avec moins de deux dollars par jour », a déploré le ministre Germain à l'émission "Prima Info" de la Primature. Au cours de cette émission d'intérêt public, le ministre a évoqué le taux de chômage extrêmement élevé du pays.

« C'est une situation sociale délétère caractérisée par la violence, les conflits larvés, conséquences de nos actions politiques au cours de ces dernières années qui ont fragilisé la société, marginalisé tout un pan de la société et décapitalisé les différentes couches, a analysé le ministre Gérald Germain. L'essentiel maintenant, c'est de sensibiliser tous les secteurs - peu importe leur appartenance politique et sociale sur la nécessité d'un climat de paix, condition indispensable aux investissements, à la création d'emplois. »

Abordant la problématique des enfants des rues, le ministre des Affaires sociales et du Travail a avancé des chiffres alarmants. « Il y a 500 mille enfants en âge scolaire qui sont dans la rue du fait que les autorités concernées ou leurs parents n'ont pas de moyens pour les envoyer à l'école, a-t-il regretté. Donc, il est nécessaire que le MAST intervienne pour mieux coordonner les actions des différentes organisations travaillant dans ce secteur. »

« Constatant les faibles résultats obtenus depuis plusieurs années par ces institutions, l'Etat doit définir une politique globale visant à protéger les enfants et améliorer leurs conditions de vie », a déclaré le ministre Germain qui répondait aux questions de Pierre-Raymond Dumas, directeur du Bureau de l'unité de communication, de relations publiques et de presse de la Primature.

Il a annoncé que les actions présentes et futures de son ministère portent sur le renforcement des structures déjà existantes (IBESR/ centre d'Accueil de Carrefour) et la création d'un réseau de Centres pouvant accueillir un grand nombre d'enfants des rues. Il existe aujourd'hui dans le pays beaucoup plus d'enfants dans les rues, a déploré le principal responsable des Affaires sociales et du Travail. Ce travail, dit-il, doit se faire en collaboration avec les autres secteurs évoluant dans les domaines de l'éducation et de la santé, entres autres.

La lutte contre la faim

La création d'une chaîne de restaurants communautaires un peu partout dans le pays, constitue l'un des axes prioritaires du plan d'action, a dit le ministre à cette émission diffusée par certaines chaines de télévision et certaines stations de radio de la capitale. Il faut promouvoir la solidarité pour permettre à plus de personnes des quartiers défavorisés d'obtenir un plat chaud chaque jour à un prix modique, a-t-il estimé. « Nous subventionnerons ces restaurants pendant trois mois, le temps qu'ils soient autonomes financièrement. La prochaine étape, c'est la création de magasins communautaires, a-t-il annoncé, tout en soulignant que c'est une initiative louable à encourager.

Promouvoir le mouvement des artistes pour la paix, réformer le système de sécurité sociale pour qu'il soit efficace et accessible aux employés du secteur informel, offrir un meilleur encadrement aux rapatriés, assurer une gestion rationnelle du dossier des déportés, constituent, entre autres, les priorités inscrites dans le plan d'action du ministère des Affaires sociales et du Travail.

Josué Saint-Jean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail   Dim 10 Déc 2006 - 9:11

mezanmi nou tande pawol Minis la ;li di ke 80% ayisyen se nan lanfer yo ye, genyen 500 mil ti moun ki paka ale lekol ki sa ti moun sayo ap tounnen demen.Men nan ki sa malpouwont yo kite peyi ya epi jounen jodya yo genyen kouraj pou yo ap blame lot moun komsi fenomenn ensekirite ya se jodya li komanse.Kote lekl yo te bati ;kote plan familyal pou kontwole popilatyon an ke yo te mete nan peyi ya. kote lopital yo te bati?Men genyen moun ki odasye vre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» Dossier Corruption: Alexandre/Latortue
» [Jour 1] Un nouveau plan d'action
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: