Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7767
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Jeu 21 Mai 2009 - 15:47

L'annulation de la dette externe d'Haïti, une bonne et une mauvaise choses à la fois, selon le président de l'Association des économistes haitiens

Port-au-Prince, le 20 mai 2009 – (AHP) – Le president de l'Association ds econmistes haïtiens, Eddy Labossière, a indiqué mercredi que l’annulation de la dette externe d’Haïti a ses avantages et ses inconvénients.

A la conférence des bailleurs de fonds d'Haïti le 14 avril dernier à Washington, il a été annoncé l'anulation à partir du mois de juin 2009 de la dette externe d'haïti à hauteur d'environ 1 miliards de dollars, la dette totale étant de 1milliard 800 millions.

Lors de la célébration du 206ème aniversaire de la créátion du drapeau haïtien le 18 mai à l'Arcahaie, le president René Préval avait fait a relance la question. faisant savoir que cette dispositon permettra au pays de disposer de 54 millions de dollars additionnels pour réaliser des projets.

Selon M. Labossière, avec l’annulation de la dette, Haïti pourrait trouver des fonds pour investir dans des domaines clés de développement tels l’agriculture et le tourisme.

Par contre, les fonds dégagés pourraient ne servir à rien, si les autorités s’obstinaient à investir dans des ministères improductifs, a-t-il fait remarquer.
Haïti verse annuellement l'équivalent de 4 et 5 milliards de gourdes comme amortissement de la dette, a souligné M. Labossière.

L’annulation de la dette externe d’Haïti a aussi ses mauvais côtés, car comment le pays pourrait-il bénéficier de prêts substantiels à l'avenir si les bailleurs le considèrent comme insolvable au point de devoir annuler sa dettte, s'est interrogé M. Labossière.

Selon lui, le pays ne pourra bénéficier que de dons de 20 à 25 millions de dollars alors qu'il a besoin de fonds de l’ordre de 4 à 5 milliards de dollars pour se placer effectivement sur les rails du développement.

Par ailleurs, l’économiste a une nouvelle fois estimé que la fixation du salaire minimum à 200 gourdes constituera un problème majeur, étant donné, a-t-il dit, que les patrons haïtiens sont très mal placés dans la chaine des valeurs.
Cette décision prise sur un plan purement politique poussera certainement le patron haïtien à utiliser d’autres stratégies pour chercher à contourner le nouveau salaire minimum fixé au parlement, notamment en renvoyant des employés, redoute M. Labossière.

Il appelle les autorités gouvernementales à organiser des rencontres dans le meilleur délai avec les differents secteurs concernés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Jeu 21 Mai 2009 - 16:26

Toute activité humaine qui ne permette pas aux participants de se nourrir et de s'epanouir est inutile et devrait etre abolie ou fermée.En lisant les commentaires de certains economistes.je me demande si la courbe de l'evolution des connaissances de certains haitiens ne regresse pas après un certain point malgré leurs diplomes.

c'est incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15289
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Jeu 21 Mai 2009 - 17:36

Wi,

Ti nèg ann Ayiti vre?
Lè w wè mesye sa yo ap opine ,se sa nèt,yo konnen.
Se pa opinyon non y ap bay ,sa y ap di an se sa.

Mwen konn li opinyon PAUL KRUGMAN (Pri Nobel lan Ekonomi ane sa a ) e mwen konn tande misye ap diskite sou televizyon.

Misye pa janm montre li konnen pase pèsonn e misye konn "welcome" diskisyon.

Ann Ayiti menm ou konn tande sou radyo kote y ap di mesye yo se ekspè,ekspè lan ekonomi.
Ekspè dewat?

Kòm ou ka konnen MALIS ,depi y ap pale de ogmantasyon salè minimòm, ekonomis konsèvatè yo toujou ap di ke sa ka menase kwasans ekonomik.
Epoutan ,chak fwa yo ogmante l se lè sa a gen pi gwo kwasans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Jeu 21 Mai 2009 - 18:27

L'annulation de la dette externe d'Haïti, a mon avis, a beaucoup plus d'inconvenients et virtuellement aucun cote positif.

Sans vouloir engager dans aucune polémique avec le président de l'Association des économistes haïtiens, ce qu'il présente comme des avantages est en lui même un sérieux inconvénient . Quelle est la probabilité que René Préval va utiliser les fonds libérés soit 54 millions de dollars pour réaliser des projets. Quels sont ces projets? Est ce que ce sont des projets en cours ou de nouveaux? Quels ont été les projets de son gouvernement dans son plan obscur et secret de 3 fey 3 rasinn?

Probabilité zéro! Avant de procéder, demander a Président Préval de présenter ces nouveaux plans. Une dette de 1 milliard 800 millions ne représente qu'une goutte d'eau dans un ocean pour un pays qui sérieux qui commence a travailler a son développement. Une certaine croissance dans certaines industries dormantes en Haïti, la régularisation et la formalisation du commerce intérieur, la reprise du paquebot, des reformes dans les industries de mode et dans la cordonnerie locales revitaliserait l'économie. Une reforme légale et fiscale en profondeur favoriserait la confiance de beaucoup d'investisseurs haïtiens et étrangers pour une relance sérieuse et améliorer les conditions de vie des populations vulnérables du pays.

Ce qui devrait être fait c'est de demander aux puissances étrangères qui désirent supporter le développement de la république d'Haïti de nous aider a récupérer les fonds voles par les anciens dictateurs du pays comme l'avait exige le nouveau gouvernement du Nigeria et d'empêcher aux nouveaux dirigeants d'en suivre l'exemple de soutirer les ressources de leurs peuples pour se voir ensuite accueillir a l'étranger avec leur butin. De Jean Claude Duvalier a Jean Bertrand Aristide ou René Préval. Si nous avons pas les moyens de notre politique, un gouvernement sérieux va devoir commencer a gérer le pays comme une entité fiable, de créer un département réservé a l'étude et au paiement de la dette au sein du ministère des finances. Un simple citoyen endette dont la maison a été récupérée par sa banque ou reconnu insolvable par la cour contient ce dossier d'insolvabilité durant une période de 10 ans. Déclarer le statut insolvabilité pour moins de 2 milliards de dollars c'est un scandale. Je comprendrais facilement 20 milliards mais moins de 2 milliards c'est un scandale. Voyons on ne va pas descendre si bas!

De plus les méthodes de financement de cet annuellement ne sont pas clairement élucidées. Les recommandations qu'on reproche assez souvent que la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International impose dans l'articulation de l'ajustement structurel ou la politique néolibérale des fois manquent un peu d'espace ou les états peuvent exercer une certaine flexibilité, une plus grande liberté d'agir selon leurs intérêts mais toujours visant l'optique du paiement final de la dette. Cependant comment s'inscrire en faux contre l'exigence de la bonne gouvernance, la discipline budgétaire, l'acheminement des dépenses publiques dans des directions pouvant favoriser une plus grande croissance économique aussi bien qu'une répartition plus juste des revenus, une enveloppe sociale, des reformes fiscales en profondeur comportant des taux d'imposition maximaux peu élevés qui doit favoriser et libérer le crédit proprement dit et non les fameux coups de poignards, comme on les appellent chez nous; une assiette fiscale plus large, une libération contrôlée des marches financiers, la création d'un cours de change stable et compétitif, la libération du commerce équilibrée par une formation consciente des citoyens (d'ou le grand rôle d'une reforme en profondeur du système éducatif vers la citoyenneté), l'abolition des barrières a l'entrée sur le marche et la libéralisation des investissements directs étrangers (égalité entre les entreprises étrangères et celle du pays mais équilibrée par une les reformes fiscales ou les zones franches), les privatisations ou capitalisations et non la vente aveuglée des entreprises étatiques, la protection de la propriété privée et les partenariats prives publics pour revigorer les secteurs vitaux de l'économie nationale.

Les exigences des bailleurs internationaux souvent ne visent pas a accroitre la croissance ou a rendre les pays économiquement plus stables mais, ciblent de préférence a accaparer les ressources minières, les énergies, le transport, les télécommunications et les finances. Seule une articulation de politique nationale, une définition des grands intérêts du pays et la création d'institutions de renseignement et de protection de l'héritage national peuvent aider a décourager les avances des ennemis étrangers déguisés souvent en sauveurs ou de bienfaiteurs intéressés. Allons ensemble travailler pour créer le miracle économique haïtien sans effacement de moins de 2 petits milliards de dollars.

J'ai déjà opine sur le salaire minimum, point de faire une reprise inutile!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Jeu 21 Mai 2009 - 20:07

Rodlam Sans Malice a écrit:
Toute activité humaine qui ne permette pas aux participants de se nourrir et de s'epanouir est inutile et devrait etre abolie ou fermée.En lisant les commentaires de certains economistes.je me demande si la courbe de l'evolution des connaissances de certains haitiens ne regresse pas après un certain point malgré leurs diplomes.

c'est incroyable.

Mon frère, il n'y a rien d'incroyable.

D'après les caractéristiques du Learning Curve, le taux ou capacité d'acquisition de nouvelles connaissances diminue avec le temps. De ce fait, il est évident que si des professionels n'arrivent pas à se recycler régulièrement, ils vont perdre une bonne partie de leur connaissance.


Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Swayon serye ak onèet   Jeu 21 Mai 2009 - 20:58

Manyè fè respè nou zafè trase chema, voye bon kreyol ak franse pou vilipende tout moun, nou pa renmen , li pa bon. Se vini ak metod ekspoze saki di, vini ak tèz kontrè, pou bali bwa. Zafè diskisyon nan vid, pran poz konesko sa pa serye, se byen sitiye moun ki ta vle konprann nou.

Zafè pran lekti kelke liy yon jounal kap voye monte sou komantè yon ekonomis nou pase a kote. Swayon serye pou byen konprann detay konplè ekonomis sayo vle livre. MEN PRAN PODYAB YON TI EKSTRÈ NAN AHP SE BYEN DIFISIL POU FÈ YON KRITIK SERYE.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Jeu 21 Mai 2009 - 22:41

Selon M. Labossière, avec l’annulation de la dette, Haïti pourrait trouver des fonds pour investir dans des domaines clés de développement tels l’agriculture et le tourisme.

Par contre, les fonds dégagés pourraient ne servir à rien, si les autorités s’obstinaient à investir dans des ministères improductifs, a-t-il fait remarquer.
Haïti verse annuellement l'équivalent de 4 et 5 milliards de gourdes comme amortissement de la dette, a souligné M. Labossière.


Si les haitiens ne savent pas comment investir cet argent dans l'agriculture et le tourisme comme M.Labossière le remarque cela ne signifie pas que l'annulation de la dette soit mauvaise.Plus loin il dit :"haiti verse annuellement l'equivalent de 4 et 5 milliards de gourdes comme amortissment de la dette,"Mes amis, je n'ai pas l'expertise des economistes ,mais comment un pays dont le budget de fonctionnement depend a raison de 60% de l'aide exterieure;ou des gens organisent des emeutes de la faim ,ou 1/2 million d'enfants ne frequentent pas l'ecole ;on veut nous convaincre de l'inutilité de l'annulation de cette dette?

Pourquoi l'annulation de la dette de l'Argentine, du Honduras , de la Bolivie n'a pas crée ce désastre que les economistes haitiens predisent?oui il existe en haiti des possibilités d'agrandir l'assiette fiscale ,mais pour le faire il faut avoir des capitaux pour investir et operer les reformes nécéssaires dans la politique fiscale,mais quand le pays ne peut meme pas organiser des elections sans l'aide des etrangers comment le gouvernement trouvera-t-il les moyens pour investir dans le developpement avec cet amortissement qui etrangle l'economie?


Dernière édition par Rodlam Sans Malice le Ven 22 Mai 2009 - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Jeu 21 Mai 2009 - 23:16

Dillibon

mwen ta renmen ou dim poukisa anilatyon det la pa bon mwen pral fè yon analoji ki ka paret senplis men ki o mwen ka fè tout moun konprann sitiyatyon.mwen se yon ti anploye ki o lye mwen fè ti ekonomi ,viv selon moyen mwen pito ap fè frekan achte machinn gwo pri ,peye yon paket bonn ak gason lakou nan yon kay sal ak lajan ponya map pran nan men isirye.Li rive yon pwen ke interè lajan ke map peye chak mwa sou kout ponya yo pran 95% de apwentman mwen.se konsa li rive yon tan pitit mwen yo pa ka ale lekol, yo pa ka manje, mwen pa ka ba yo swen lè yo malad.mwen nan di tout bon depi plisyè ane map viv nan kondityon saa mwen pa fouti soti ladann o kontrè se pi mal map vinn pi mal paske menm manje jaden mwen pa pwodwi manje ankor se achte map achte manje ak kout ponya map kontinye pran.

chans pou mwen isirye yo wè ki jan map peri yo reyini epi yo di fok nou fè yon jan pou ede misye wi paske si se pa sa nap pèdi li wi ;se konsa yo rele mwen yo dim :mon chè nou wè afè w pa bon ;ou pa ka peye nou enterè ankor nap anile tout kout ponya yo pou wou konsa ou pal beswen peye nou enterè ankor.Eske li ta fè sans poum di mesye non nou pa ka fè sa paske mwen pap ka jwen plis gwo kob prete ankor?pito nou kite tout pitit mwen yo mouri ak grangou men pa anile det la pou mwen.mezanmi mwen finn gran moun vre men mwen pankor antatad fè m konprann lojik nou an tan pri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 9:27

Rodlam Sans Malice

Mwen pral mete youn fason ki tre senp pou ou. Konparezon pa vle di rezon, se pa tout tan imaj pou youn endividi ka konpare ak youn peyi. Menm nan ka ekzanp oua ti anploye ou pale a ap viv selon posibilite li men li pa konsidere lto altenatv tankou ameliore edikasyon li, cheche youn pi bon job, konsidere sevi ak ti ekonomi ou mete ak lot manm nan fanmi pou kreye youn ti biznis, si ou jwenn ponya sa vle di ke ou genyen omwen oyun job ou byen ke ou gendwa pa menm konnen ke isirye we yo ka sezi si ou pa peye. PAske le ou jwenn konsiderasyon isirye yo swa pouw pa peye ou byen jan mashe imobilye a ye la kote anpil bank ak konpayimortgage ap pemet sa yo rele short sale, ou byen loan modification, rezilta yo pwouve ke sa moun nan benefisye nan short sale la se debt forgiveness ke li dwe rapote nan schedule D kom kapital gain, kanta loan modification nan menm si nan youn premye tan payman a mortgage konapgni sanble li pwan desann nan oyun ti bout tan akoz de lot fre ki ajoute tankou taks ak lot nan kek mwa anko moun nan konn pa ka kontinye peye kan menm.

Nan ka peyi dayiti apre yo ta padone ou anile det la se tankou youn moun ki dwe bank nan ki tonbe nan foreclosure. AP genyen anpil kote ki genyen resous pou prete youn peyi pou fe travay devlopman se menm yo menm nan kise FMI, Bank mondyal, apre anilasyon det pendan oyun bout tan, mwen kwe ke Mr. Labosiere di sa kleman tou, se ke yo pap vle peye ou kantite lajan anko, se ti lajan tnakou 25 a 50 million an kado, pre bilateral ki pa anpil, sa ap nan lavni plis andikape w ke aranje. A court terme, wap santi ke ou pap besoin peye 4 a 5 milion goud la, bagay kap ede w men a long terme sa pwal andikape w fe gwo travay devlopman ki ka kreye anpil anplwa. Ayiti pa dwe anpil pase sa 1/8 billion se youn ti radot pou oyun peyi kap travay. Sa pou Ayiti fe se devlope lot moyen pou ogmante resous li, fok mesye desann kantite koripsyon kap fet, gade lot posibilite pou kreye riches, ankouraje premyeman aysien nan fason wap ba yo asirans, proteje investisman yo pou yo ka vinn investi nan peyi a e le se nan zone ki pa Potoprins ba yo youn seri de avantaj fiskal ak douanye ke yo pa ka refize pou dekonsantre Potoprins. Se vini ak strateji pou ankouraje tourism nan lokal nan fason etidyan diferan depatman ka ale vizite lot depatman chak gran vakans, se devlope youn seri de sit istorik pou aysien vinn visite a pri bas ki ka jenere plis lajan nan kes leta, se vini ak lide nef tankou retire mashann nan lari e mete yo nan reposwa mashinn pwovens ak boardwalk ki ap pre plaj bo lanme (sonje ke nou se youn zile tout kote se lanme ak bel plaj) mete sant distraksyon nan peyi ak pisinn etc.. kote komes ka fomalize e bay pwofi e paye taks, mete youn ministe det ki ap jere payment e kom ou konnen depi wap paye regilyeman krediw ogmante ou vinn ka prete plis et si wap investi sa ou prete yo nan bagay ki profitab wap ka kontinye paye e reinvesti nan lot kote ki ka non selman jenere travay, ankouraje investisman, atire touris lokal tnakou etranje, jsikaske ou fini paye dans le temps.

Pou enstitisyon entenasyonal yo ak peyi ki prete lajan sa yo se pwal youn refinansman ak youn mouvman kontab paske peyi kap prete pou fe dezod sa yo deja paye det sa menm 3 fwa deja, pratikman yo pap vreman an pet men peyi ki pral kondane pou li pa komanse gro travay se pran Ayiti. PA ekszanp travay metro nan repiblik dominikenn nan jenere anpil anplwa, travay nan kosntriksyon nan kad jistis sosyal la kreye anpil travay, nan lagrikilti ak oyun bak agrikol ki genyen youn presans nasyonal pou antoure peyizan kreye anpil riches poukisa oyun peyi konsa ki dwe plis pase menm 100 milya pa mande pou yo anile det li pou li? E si ou konnen sam konnen opwen de vi konjonkti entenasyonal: L'actuelle politique economique des Etats Unis n'est pas soutenable, kote genyen plis pase 50 milyon moun ki pa genyen swen sante, plis pase 25% nouvo pov, plis san abri akoz de sityasyon finansye a, plsi anpil teyat de ge ak youn fos lame ki etale nan tout mond ka li pa ka sipote depans sa yo. Sa vinn fe nou we ke dola pap ka kontinye sipote aksyon sa yo, tan pou Ayiti rantre sou teyat mond an responsab se jodya... e nou pap ka rantre ak 2 men mare deye do akoz de anilasyon de youn pousye lajan. SI det la te menm 5 milya mwen tap di mwen konprann men 1.8 milya dapre mwen medikaman ka fe plis mal ke geri maladi a....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 9:56

Ayiti se yon peyi ki gen potansyel poul peye dette li!
Ayiti pa jamb anreta pou peye dette li e Ayiti ap toujou jwen oganizasyon prete'l lajan si li ta bezwen.

Men dette sa te tro lou sou do peyi a, e dette sa te ralanti avansman progre peyi a.

Bon kote anilasyon sa ke ke Ayiti kap itilize dette sa pou investi nan domaine kouterm.
Developman rapid e multiplex.
Pa exanp, hoteleri, tourist, e tout bagay ki kap atire investisman rapid.
Avek profi lajan sa yo, Ayiti kap re-investi'l nan edikasyon akademik e professyonel, plumberi, masoneri, menuzye, mekanisyen indistriyel, kominikasyon etc.

Bay etidyan yo certifika ak diplom pou espesalizasyon yo.

Move kote dette la se ke gwo bankye sa yo pa bay anyen gratis!!
Yap gade si lajan sa pral fe rout developman vre!! E chak annee wap pral evalye progre yo e bay Ayiti canet.

Si pa gen progre valab ki fet, lap difisil pou Ayiti e gouvenman kap vinn deye yo jwen lajan nan men moun sa yo!!

Tout nouvo gouvenman kap vinn deye yo ap jouje ke se sou Preval ke dette sa te anile!!

Donk pressyon an se sou gouvenman Preval/PierreLouis a ke li ye!!

Men move kote zafe dette sa!! Nou sipoze fe yon bon bagay avek li e bank yo pa bezwen konnen si sitiasyon an difisil ou pa!!

Fok nou pran lajan sa e montre bonn volonte nou e esseye fe peyi a avanse.

Lajan fe kado pi lou ke lajan prete!!
Paske peyi donate yo gen je yo fixe sou Ayiti paske se lajan yo ke yo fe kado la!!
Lajan sa si lipa itilize nan bon kondisyon kap tounnen yon pikan nan pied peyi a.

Map profite konplimante tout aktivist ayisyen kou etranje ki tap fe efo pou anilasyon dette sa.

Revelasyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 10:03

Dillibon

banm pose w yon kestyon dim kilè ayiti janm jwen gwo lajan trilyon dola nan men FMI, bank Mondyal poul fè gwo devlopman?Tout sa w di pou gouvenman ta fè o lye ke li aksepte anilatyon det la pouki sa Preval, Jacques Edouard Alexis, Mme Pierre louis ki pa yon enbesil pa fè yo ?eske se paske yo pa konnen ou byen se movez fwa yo genyen?Se pa malgre yo anile det la yo sot prete nou 350 milyon ankor.se pije FMI ak bank mondyal konnen yo pije nou twop ki fè yo anile det la.Eske lajantinn pa jwen lajan prete jodya apre ke yo te anile det la pou yo.Moun yo konnen byen kote lajan yo te prete yo pase se yon sel bagay ou di ke mwen dakor sa ki manje pwa se yo ki pou rann li. al chache lajan an kote moun dwet long yo sere l men mwen dakor pou ba peyi yon ti souf poul reprann li.

Koulyè ya sa ki enpotan se ki jan nou pral itilise lajan enterè sa ke nou te konn peye yo.Si kom w di se machinn nou pral achte pou Senatè, mete plis minis nan biro san fè anyen.voye plis anbasadè ak onsil tout kote pa genyen menm 100 ayisyen e byen sa lave men site a tè men si nou itilise lajan saa pou nou pwodwi plis byen ak servis pou popilatyon an e byen ak yon sel woch nap fè de kou non selman nap diminye to denflatyon an ,men tou nap bay plis ouvriye travay konsa asyet fiskal la a agrandi.

nan konparezon w fè ant ayiti ak yon moun ki kriye bankruptcy ou byen ki kite bank fè foreclosure sou kay li distenksyon ke w pa fè se pa ayiti ki kriye bankruptsy se bank (FMI,Bank mondyal ak tout lot peyi) ki deside pran desisyon saa tankou yo pranl pou Honduras, Bolivie, l'Argentine etc.ki donk si se organisatyon enternatyonal yo ki deside pran desisyon yo pa ka blame ayiti pou sa.e mwen pa kwè se yon desisyon ki pran san reflechi.ou di ti kob la twop piti pou nou aksepte sa. men tout bagay nan la vi relatif.Yon mortgage de 1 milyon dola pa mwa pa anyen pou Donald Trump ,tandiske pou mwen yon mortgage de 5 mil dola pa mwa ap kofre mwen.fok w konsidere ki pousantaj 52 milyon dola enterè ke ayiti ap peye chak ane reperesante nan GNP peyi dayiti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 10:26

Men garanti ke mwen genyen se ke ou pap fe grandstanding ou vreman kwe ke intere nap peye ap nan intere peyi'a. Men kite'm diw yo pap janm anile det la si Ayiti pa mande pou yo fe sa. Nou ka dako ke nou ka pa janm rive dako men mwen pense menm mwatye lajan Ayiti prete yo la toujou! MWen pense fok nou ta retounen nan dosye yo al gade kile lajan sa yo te prete, kisa kite fe ak yo, konbyen ki pase nan achte fleet mashinn, kote mashinn sa yo, konbyen ki aletranje nan bank etranje se byen men sa ka pran tan. Ou poze youn kesyon "dim kilè ayiti janm jwen
gwo lajan trilyon dola nan men FMI, bank Mondyal poul fè gwo
devlopman?" Mwen vle rete kwe ou wap viv nan peyi meriken kote ou konpwann konsep kredi - Ou pa genyen kredi ou ale nan youn mezon meb w achte youn ti bagay ou peye a le intere ak pati nan manman lajan an, apre youn tan yo ogmante kredi w epi anpil lot kote vle fe biznis ak ou.

Li ap diferan pou peyi. Ou prete pou fe wout, ou mete toll nan wout pou rantre lajan, peye intere ak manman lajan ou prete, fe maintenans nan tan necesese. Ou prete pou fe aeroport ou chaje taks pouw ka pwan swen aeropo a, paye intere e rive paye lajan ou te prete. Tout tan wap fe sa byen, se tout tan genyen plis ouveti pouw ka prete e prete plis. Pwan ekzanp repiblik dominikenn deside bati youn lot aeropo, aeropo Balaguer ktoe yo voye tout ti avyon ki soti nan zantiy la e debleye aeropo prensipal ki nan vil nan menm. Nan selman 3 zan non selman aeropo toujou an bonn fom epi yo kreye youn kont especyal pou paye interet e det la, jounen jodya yo fini. Yo chaje aysyen kap travese 20 dola ameriken sou frontye, yo kreye youn kont espesyal pou rout, yo non selman fe tout rout lakay yo, paye anpil sevis nan frontye a, yo peye det yo, res lajan an yo te promet fe tronson Malpas - Ayiti. Ayiti chaje 20 dola ameriken ak mashinn kap pase menm kote a tou, men pesonn pa konnen kote lajan an pase. Se pa padonnen det la ki pwal ede nou vanse vre, se konpetans ak entegrite ki pwoblem Ayiti. Wap gade yap anile det la epi nap pwal pi mal ke byen.

Ou dim si se konnen yo pa konnen ou byen si se movez fwa yo genyen, mwen prefere pa reponn mwen kite w pou devine pou kont ou. Sel sa mwen ka diw deba sou devlopman nasyonal pata dwe rete youn sekre deta, sa dwe diskite nan piblik pou omwen nou konnen le moun nan ap monte opouvwa ki direksyon ou pwal pwan, ou ka byen pa bay tout strateji ak taktik ou pwal itilize men direksyon dwe kle. Fok ou dako ke Ayiti ap genyen dosye peyi ki prete ak lentansyon pou li remet e se pa Ayiti selman. Repiblik dominikenn te nan menm sityasyon an nan lane 80 yo men apre ke yo te fe oyun chita tande ak ekpe nan inivesite nan peyi yo, yo aprann e yo pwan rout pou le genyen youn lajan prete fok genyen youn kont pou ki genyen objektif paye det la pou yo ka jwenn plis!

Si ou de bonn fwa ou ka we ke anpil peyi kap mande anilasyon det gade vale yo reprezante ke yo dwe epi dim si yo dwe mwens de 2 milya de dola. 2 milya pou mwen ak ou se youn mago men kom mwen diw pou youn peiy se ta dwe youn gout dlo nan youn rivye...

Franchman pozisyon Ayiti pa egal okenn lot peyi. Pwoblem Lajantinn ak Salvado ak lot peyi pa menm ak Ayiti ditou. Posibilite pou Ayiti kreye opotinite pou aite nouvo envestise aysien an premye, etranje apre anpil se selman mete kran, chase vole, kidnape ak lot move aksyon konsa, mete lod, redwi lit polikayri ki la selman pou jwenn pouvwa pou vole olye de pense pou peyi a, epi vini ak bon jan konsep ekonomik pou kreye opotinite pou leta rantre plsi resous pou fe travay devlopman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Quand un imbecile parle pour ne rien dire   Ven 22 Mai 2009 - 10:42

Faut-il un administrateur
international pour Haïti ?



Haïti est de plus
en plus perçue comme une entité chaotique ingouvernable. En moins de 5 ans,
la capitale Port-au-prince est saccagée à deux reprises, sans compter les
pillages continus dans les zones dites de non droit gardées par des gangs
proches d’Aristide. Des entreprises sont détruites : Banques,
maisons de commerce et bureaux publics en sont sortis victimes. Si à
travers 200 ans d’histoire les conflits politiques sont solutionnés
dans la rue, c’est à cause de l’irresponsabilité des
institutions étatiques. Les dossiers d’Etat sont traités par des
individus irresponsables qui au lieu de les poser en fonction des intérêts
supérieurs de la nation en considérant les enjeux géopolitiques, les
abordent avec la dimension la plus primaire liée à des gains personnels.
Face à ces gouvernants irresponsables, il y a de l’intérieur un
peuple exclu qui souffre et à l’extérieur des objectifs
géostratégiques de Puissance voisine. L’échec d’une bonne
gestion interne entraîne émeutes, pillages, chambardement total et/ou
interventions étrangères. Les pays dits amis qui voient en Haïti un maillon
de leur sécurité nationale sont très présents. Avec le temps ils sont devenus
des acteurs internes.




Peut-on condamner un peuple qui se
révolte contre l’exclusion et la faim qui résultent de
l’irresponsabilité de ses dirigeants ? Doit-on critiquer
l’intervention d’une puissance qui se voyant fragilisée par le
comportement irresponsable de voyous, décide d’utiliser ses moyens
pour remédier à la situation ?




Dans notre texte : Qu’avons-nous
fait de notre souveraineté ?
Publié dans la Revue CCAJ par le
Professeur Jean-Claude Bajeux en juin 2006, nous avons écrit : « Au
21eme siècle, comme les armes de destruction massive, la souveraineté est
l’affaire des nations responsables »


On ne vous laissera pas la possibilité
de déstabiliser toute une région du globe au nom d’un quelconque ‘‘Droit
à l’autodétermination des nations’’
. Et comme mesure de
correction, il y a le ‘‘Droit
d’ingérence’’
.




Nous remarquons que ce qui
interviennent sur la scène politique de même que les leaders
d’opinion oublient certains faits qui nous ont emmené là où nous
sommes : sous tutelle des nations unies. Ils ne prennent pas en
compte les nouvelles méthodes de résolutions des conflits dans des endroits
jugés stratégiques mais gardés par des gens dépassés. La communauté
internationale émiettera ton territoire ou te mettra sous tutelle totale
avec une administration spéciale. C’est ce qu’elle a fait au
Kosovo, en Irak, aujourd’hui en Bolivie. Si nous persistons dans la
barbarie et l’anarchie, plus tard ce sera Haïti. Au Kosovo ou en
Irak, il était question de respecter l’intégrité des Etats. Cela
n’empêche pas que le Kosovo soit devenu indépendant et l’Irak
balkanisé en ethnies. Les Turcs mènent tranquillement leurs opérations
contre les kurdes dans le Nord du pays. En Bolivie, un Morales trop
prétentieux commence par vivre ses premiers moments difficiles face à une
province riche en gaz qui vient de voter pour son autonomie.


Nous ne sommes pas prophète de
malheurs. Notre réflexion est basée sur des faits historiques.


En 2003, le journaliste Michel Vastel
de la presse canadienne avait rapporté le projet du Groupe INITIATIVE
D’OTTAWA : Selon le bimensuel québécois
"L’Actualité", Paris, Washington et Ottawa envisagent une
mise sous tutelle de Haïti pour mettre fin à la "terreur" et à la
faim qui y règnent. La situation haïtienne n’en finit pas de lasser la
communauté internationale qui, au début des années 1990, s’était
mobilisée sans compter pour aider le petit des Caraïbes à renouer avec la
démocratie. Fin janvier, raconte L’Actualité, bimensuel canadien
d’informations générales de Montréal, "une rencontre secrète
s’est tenue à Ottawa et sur les bords du lac Meech, dans le parc de
la Gatineau ". Le secrétaire d’Etat canadien pour
l’Amérique latine, l’Afrique et la francophonie, Denis Paradis,
avait invité des représentants de l’Organisation des Etats américains
(OEA), de l’Union européenne et de l’Agence
intergouvernementale de la francophonie à "brasser des idées" sur
le drame haïtien, pour tenter de trouver une solution. La France était
représentée par le ministre délégué à la coopération, Pierre-André Wiltzer,
et le département d’Etat américain par deux hauts fonctionnaires.



Selon l’auteur,
l’initiative du Canada s’explique parce que " la France
est trop préoccupée par ce qui se passe en Côte d’Ivoire" et les
pays membres de l’OEA sont divisés sur la façon d’intervenir en
Haïti, "qui serait devenu au cours des dernières années plaque
tournante importante du trafic de la drogue", une constatation
partagée par de nombreux observateurs. Avec un taux de chômage officiel de
60 % et un produit intérieur brut par habitant de 469 dollars par an,
Haïti n’en finit pas de s’enfoncer dans la crise.


En raison du blocage politique qui a
marqué le mandat du président Préval (1996-2000) et celui qui persiste
depuis la réélection de Jean-Bertrand Aristide, L’Actualité rappelle
qu’"au moins 1 milliard de dollars en aide internationale sont
retenus par les bailleurs de fonds, qui craignent que les sommes ne soient
utilisées à d’autres fins". Les élections contestées de novembre
2000 n’ont fait que renforcer l’impasse totale entre le parti
du président Aristide et l’Organisation du peuple en lutte (OPL), qui
contrôle le Parlement.


"Depuis, c’est un véritable
régime de terreur qui s’est installé", poursuit le magazine, qui
explique que"la communauté internationale entend, selon un nouveau
principe des Nations unies, se prévaloir de sa responsabilité de
protéger". Lors de la réunion au Canada, aucune décision n’était
à l’ordre du jour, "mais dans les milieux diplomatiques
français, on indique qu’on a beaucoup parlé d’une sorte de
"mise en tutelle",
comme au Kosovo", écrit Michel
Vastel. Ou comme en Afghanistan, où le secrétaire général de l’ONU
a nommé un représentant spécial à Kaboul, l’Algérien Lakhdar Brahimi,
pour superviser la reconstruction du pays après l’intervention
américaine contre les talibans
et Al Qaida.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 10:43

bon nap blije dakor ke nou pa ka dakor sou kose anilatyon det la,men yon sel bagay mwen ka di se pa jodya nap konfwonte pwoblem sa yo , si yon moun ka di ke Preval se yon kreten eske w ka di ke Francois Duvalier se te yon kreten tou?poutan li te kite peyi ya pi mal pase jan li te jwen li.Mwen dakor ke si w peye det w byen wap ka jwen plis lajan prete men se pa pa movez fwa ke nou rive nan pwen ke enterè det la pa kofre nou fok ou pran an konsideratyon desas natirel ki sot frape peyi ya tou.

mwen byen kontan nou fè ti echanj saa


Dernière édition par Rodlam Sans Malice le Ven 22 Mai 2009 - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 10:43

Haïti est ainsi perçue comme une
menace sur le plan stratégique depuis 2003, un pays ingouvernable par ses
nationaux. Les dirigeants irresponsables ne comprennent pas que nous
représentons un point faible spécifiquement à la frontière Sud des
Etats-Unis et généralement de tous les pays du Nord.. Les criminels,
spécialement les trafiquants de drogue, utilisent notre territoire pour
installer leur base et menacer la sécurité de nos voisins. Ne croyez pas
que nos puissants amis resteront le bras croisés nous regarder marchander
nos votes au parlement ou miner les institutions pour garder la présidence.
Ils sont sur le point de trouver une forme acceptable. La MINUSTAH est la
première étape. Si politiquement ils n’arrivent pas à maintenir la
façade de non ingérence sauvage, les pays dits amis, spécialement notre
puissant voisin, radicaliseront leur position.




Les dirigeants américains ont des
préoccupations. Ils ne sont pas comme nos irresponsables. Ainsi, ils nous
observent et nous abordent avec leurs préjugés racial, religieux et
de super-puissance. Il y en a beaucoup qui se contentent de haïr
l’Amérique. Ils le font depuis longtemps mais en terme de résultats,
qu’est ce que cela nous apporte ? L’Amérique continue de
grandir et nous devenons de plus en plus dépendant d’elle.
C’est un fait que pays pauvre, Haïti se situe à proximité de
l’Etat le plus riche. Et ce pays puissant ne nous laissera pas la
possibilité d’ignorer ses intérêts stratégiques voire même
menacer ses frontières. A travers toute l’histoire cela à toujours
été le cas : Babylone, Perse, Grèce, Rome, Espagne, France,
Angleterre, Turquie, URSS, et aujourd’hui Venezuela : le
puissant voisin cherche à influencer les petits. Les Israéliens l’ont
compris, ils ont construit leur projet d’Etat juif et de puissance
régionale à l’intérieur du projet hégémonique et impérialiste des
Etats-Unis. Malheureusement, nous autres haïtiens nous abordons mal la
question. Nous passons notre temps à faire du Nationalisme romantique.
Intoxiqués par des idéologies démagogiques, nous nous confinons dans une
logique de martyrs. Sans nous rendre compte que toute un système
d’explication de notre échec existe : Ce sont des anciens
esclaves, des nègres, des vodouisants adeptes du paganisme, etc.
Et sur
ce dernier point, la pensée américaine dominée par des protestants
puritains peut en déduire que ce pays de la caraïbe est un Etat du
diable. A l’oppose d’Israël, la cite de Dieu, Haïti est la cité
du diable. Avec un catholicisme de façade, ce peuple adore Satan.
Une
telle explication donnera bonne conscience a notre super voisin pour
justifier notre échec et continuer a défendre des intérêts.




Le fait de rester dans notre boue,
nous lamentant en martyr ne changera rien. Nos dirigeants doivent se
comporter en responsables pour sortir Haïti du trou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 10:44

Dans le livre « The United
States Occupation of Haiti 1915-1934 »
de Hans Schmidt, nous
lisons les principales causes de l’invasion de 1915. Il
s’agissait d’abord de défendre le canal de Panama contre les
allemands et les autres puissances qui cherchaient à supplanter les
Etats-Unis dans la région. Dès 1903, l’Amérique décide de renforcer
son influence dans la région. Car la guerre contre l’Espagne avait prouvé
la nécessité d’accroître la puissance navale des Etats-Unis.




En difficulté dans la caraïbe face à
l’Espagne, la Flotte américaine stationnée à Oregon a pris beaucoup
de temps pour longer la cote pacifique de l’Amérique du Sud jusqu'à
la terre de feu, Chili, et remonter dans la Caraïbe renforcer la marine
américaine. Aussi, les Etats-Unis s’étaient donnés pour objectif de
devenir une puissance asiatique. L’acquisition de Hawaii est entrée
dans cette logique. Ils devaient contrôler l’Asie du Sud-est. Ils ont
tenté plusieurs actions au niveau de la région. Acquisitions de petites
îles, occupations de territoires comme les Philippines, initiatives
politiques dans les affaires internes de plusieurs pays de la région. Dans
la Caraïbe , les navires anglais qui assuraient la sécurité dans la zone
étaient obligés de rentrer chez elles. Elles devaient protéger
l’Angleterre face aux sous-marins d’attaque allemands.




A partir de ce constat Théodore
Roosevelt Secrétaire d’Etat de la Marine , décida avec le support
d’autres dirigeants responsables des Etats-Unis de prendre les
mesures géostratégiques nécessaires pour l’expansion de la puissance
de leur nation. Ils firent du Panama un Etat indépendant dans lequel ils
construisirent un canal qui relia les deux océans. Un point stratégique sur
le plan commercial et militaire. Un point important pour agir en Asie et si
nécessaire faire face à une menace sur la cote atlantique, assurer des
échanges commerciaux entre les deux cotes du territoire américain. Ce point
stratégique est partie intégrante de la caraïbe. Avec la construction de
cet ouvrage, la zone devient plus importante pour les Etats-Unis. Elle est
déterminante dans l’équation sécurité Nationale des Etats-Unis.




En conséquences, invasions,
occupations militaires suivies de dictatures proaméricaines, acquisitions
de territoires comme Virgin Island se succèderont. Pour nous autres
haïtiens l’île La Navase est disputée. Les américains veulent nous
l’enlever. Les Etats-Unis veulent une main mise totale sur la zone.
N’en déplaise aux rêveurs, ces nationalistes qui préfèrent quémander
l’aide étrangère au lieu de ramener diplomatiquement ou de force
– avec dignité - les moyens utiles au développement de leur
Etat-nation, nous ne condamnons pas cette volonté de puissance du peuple
américain. Nous condamnons de préférence l’absence de volonté de
puissance chez les dirigeants haïtiens. Nous ne condamnons pas non plus le
nationalisme de Fidel Castro, de Chavez, ni celui de Vladimir Poutine, de
Ariel Sharon, des Turcs, des Iraniens, des Gaullistes, des Chinois, des
Dominicains, etc. Nous ne supportons pas et dénonçons le caractère
répressif des régimes, les attaques contre les civils non combattants,
toutefois, nous adorons ceux qui défendent les intérêts de leur pays.




C’est ce qui nous dérange en
Haïti. Avant 1915, comme d’habitude, nos élites s’amusèrent à
parler du bon français et à boire du bon vin de Paris. Les politiciens eux,
s’amusèrent à détruire leurs adversaires, à se lancer dans des
guerres comme celle qui existe aujourd’hui entre Préval et le
regroupement LESPWA. Les masses comme d’habitude croupissaient dans
la misère et la saleté.. Ce jeu entre les privilégiés et les exclus créa
des brèches pour les services secrets étrangers et les criminels. Ils ont
toujours à leur disposition une infrastructure sociale pour comploter,
renverser les gouvernants qui refusent de satisfaire leurs projets et cela
jusqu’aux violences contre le gouvernement de Vilbrun Guillaume Sam.
Apres l’exécution de plusieurs opposants politiques, Haïti a connu
des actes de violence extrême. L’ambassade de France est envahie par
la foule. Le président est maltraité et écartelé. Bref, Haïti est occupée.
Les Etats-Unis en profitent pour résoudre ses problèmes et atteindre ses
objectifs géopolitiques : expulser les allemands, couper
l’influence de l’Europe (Franco-allemande) en Haïti.




Aujourd’hui, l’histoire se
répète. La Chine est très influente dans la zone et cela intrigue les
Etats-Unis. L’Iran, l’ennemi juré de l’Amérique, qualifié
d’Etat voyou et de fer de lance du terrorisme international, y est
très actif. Il bénéficie de coopération privilégiée avec le Venezuela de
Chavez et beaucoup d’autres pays latino-américains. En 2007, nous
avons lu dans la presse, la décision du Conseil national de sécurité des
Etats-Unis d’orienter les anciens agents de la guerre froide vers la
Caraïbe et l’Amérique du Sud. En mai 2008, un article de Fidel Castro
Cruz dénonce la mobilisation de la 4e flotte américaine qui
avait servi à combattre les navires allemands durant la 2ème guerre
mondiale. Cette flotte est destinée à contrôler l’Amérique latine et
à intervenir au besoin. Le porte-avion George H. W. Bush, fraîchement
sorti, y sera affecté.




On parle du développement de réseaux
terroristes dans la Caraïbe. Trinidad & Tobago est indexé.. Haïti offre
un espace de transit aux trafiquants de drogue qui ne cessent de prospérer
à partir de notre Etat en faillite. Les Services Etasuniens observent une
augmentation considérable du trafic illicite de stupéfiants entre Haïti et
le Venezuela de Chavez. Le Mexique est dominé par des groupes criminels
très puissants qui osent frapper les plus hauts gradés de sa police et
menacer la sécurité de la frontière poreuse des Etats-Unis. Sur le
territoire voisin d’Haïti, soit en République Dominicaine, il y a des
intérêts américains considérables. L’armée dominicaine est
continuellement entraînée et équipée par les USA. A Cuba s’annoncent
des changements. C’est un pays qui défie les Etats-Unis depuis plus
de 40 ans. Comme les Israéliens ont construit leur projet sous l’aile
de l’Aigle de Ton Sam, le Lider Maximo Fidel Castro a profité de la
guerre froide et des objectifs politiques de l’URSS pour libérer son
pays de l’influence politique américaine, faire la révolution et
défier sur tous les points son puissant voisin. Nos dirigeants actuels
n’ont pas cette capacité. Ils se retrouvent plutôt à
l’intérieur de projets politiques sans un agenda national. Nous
faisons partie de l’ALTERNATIVE BOLIVARIENNE DES AMERIQUES (ALBA), le
projet qui fait échouer le plan du Président Américain George W.BUSH de
construire un grand marché de l’Alaska à la terre de feu –
Chili. Sans parler des problèmes liés à l’immigration, Haïti est au
centre des considérations stratégiques d’une super-puissance..




Au lieu de définir nos intérêts dans
ce jeu d’influence et nous positionner avec intelligence, nous menons
une diplomatie sans vision, nous affaiblissons nos institutions étatiques,
nous continuons à nous entre-détruire. Nous nous amusons dans les guerres
intestines. Nous abordons les questions nationales avec le souci
d’obtenir des pots de vin et de garder le pouvoir dans une logique de
jouissance. Nous avons appelé à voter Ericq Pierre parce que nous
n’attendons rien de Préval. Donnez lui la chance de jouer ses cartes
tout en renforçant nos institutions pour une alternative en 2010 est le
comportement intelligent. Dans notre texte : ‘‘Aux
encenseurs de René Préval, la marionette d’Aristide’’,

nous avions mis en garde les démocrates haïtiens. S’il ne faut jamais
perdre de vue les objectifs des Etats-Unis en Haïti, il ne faut pas non
plus ignorer les visées du Président de la République. C ’est
d’ailleurs la théorie de pouvoir des chefs d’Etat de
l’ALBA : 1- Vassaliser le parlement 2- Amender la constitution
en vigueur 3- Assurer la continuité du pouvoir en utilisant la façade
électorale 4- Mettre en place des institutions parallèles (des commissions)
pour affaiblir les institutions de l’Etat en attendant
l’offensive finale.




Face au désarroi, des leaders
politiques suivent des mouvements qu’ils ne maîtrisent pas. Appelez
les citoyens à sortir dans la rue pour ensuite condamner les dégâts est une
preuve que nous ne maîtrisons rien. Nous risquons de supporter des projets
occultes de trafiquants de drogue ou de criminels antidémocratiques juste
pour faire mal à René Préval. Les Américains verront que nous ne sommes pas
responsables, comme ils avaient occupé Haïti en 1915 pour prévenir
l’établissement de base navale allemande en Haïti, sans une
alternative démocratique responsable, capable de prendre en compte les
intérêts de tous nos partenaires et surtout de considérer les
préoccupations du voisin superpuissant, l’Amérique cherchera à
renforcer la tutelle. La dimension du nouveau local de
l’ambassade de Etats-Unis en Haïti, sur la route de Tabarre est une
preuve que l’Aigle n’abandonnera pas ce point géostratégique
qu’est Haïti. On parle d’une construction pour une valeur de
dizaines de millions de dollars, sans compter les bâtiments voisins
récupérés après dédommagement pour donner à cet imposant local le caractère
qu’il mérite.




L’Ambassadeur du Canada dénonce
au micro de Radio Métropole le vide politique qui paralyse les
interventions en faveur des populations en difficulté avec la hausse des
prix de produits alimentaires. Micha Gaillard de la Fusion abonde dans le
même sens : L’exécutif et le parlement n’arrivent pas à
diriger le pays
. La visite d’une délégation importante de
l’OEA composée de membres de l’Union Européenne, de bailleurs
de fonds et d’autres acteurs internationaux importants, est une des
preuves de la préoccupation face à l’ingouvernabilité d’Haïti
par son élite politique.



Malheureusement nos dirigeants
sous-estiment les propos relatifs à l’insensibilité des dirigeants
face à la misère des démunis. Cette rhétorique est utilisée ces derniers
jours pour acculer la Birmanie , la Corée du Nord, l’Irak,
l’Iran, la Syrie. Au conseil de sécurité les Etats-Unis et leur alliés
soutiennent : cet état méprise son peuple. Il utilise ses
ressources pour l’armement, laissant son peuple croupir dans la
misère.
Au congrès des Etats-Unis, on critique l’utilisation à
outrance des ressources de la Chine au profit de l’armement. Le
vocable : il faut nourrir le peuple est synonyme de Mission
humanitaire.
Il est souvent utilisé pour justifier l’ingérence
dans la politique intérieure des nations. Il faut soulager les plus
pauvres dans cette conjoncture de hausse des prix
. Les émeutes de la
faim nous avaient mis sous de gros projecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 10:45

Aujourd’hui qu’est ce
qu’on voit en Haïti ? Un premier Ministre déchu s’associe
à des parlementaires corrompus pour bloquer la nomination d’un
nouveau premier Ministre. Un président qui prend tout son temps pour
assurer la continuité de son pouvoir autocratique et populiste. Un peuple
qui de plus en plus fait face à la cherté de la vie. Des soldats de
l’ONU qui, pris au piège de la ‘‘prévalocratie’’,
risquent de payer de leur vie, l’irresponsabilité des gouvernants
haïtiens.




En conséquence, l’international
comprendra qu’à l’instar des Birmans, nous sommes des cyniques.
La situation de misère de notre peuple ne nous dit rien. Les Canadiens
auront raison de répéter : Si nous – Canadiens - avions traité
nos chiens comme eux – le dirigeants Haïtiens – traitent leur
citoyens, on nous aurait condamné à une peine de prison.




Deux situations peuvent en découler
parmi tant d’autres. Si la communauté internationale constate que,
par aucun moyen, les haïtiens n’arrivent pas à diriger leur pays,
elle peut soit par une résolution désigner un administrateur comme Paul
Bremer en Irak ou Bernard Kouchner au Kosovo soit provoquer
l’émiettement du territoire haïtien pour diminuer l’influence
des gouvernants et les mettre dos au mur. Car rien n’empêche la
constitution d’une guérilla bien entraînée et bien équipée dans un
point du territoire comme la Gonâve , La Tortue ou le Nord christophien,
pour l’autonomie et/ou l’indépendance. Elle pourrait appeler le
peuple à un référendum. L’Etat haïtien est tellement faible
qu’il serait obligé de protester comme il le fait pour l’Ile La
Navase , sans pouvoir ramener l’ordre. Il ne faut pas oublier
qu’Aristide n’arrivait pas à mettre en déroute quelques civils
armés dans la ville des Gonaïves. La situation d’exclusion qui
s’installe détruit le sentiment national. D’ailleurs, aucun
député ne pourra critiquer le manque de patriotisme des séparatistes. Au
parlement, ils ne votent que pour de l’argent, des intérêts
personnels. Un mouvement séparatiste serait légitime, vu que rien ne
justifie, aux yeux du peuple, l’utilité de leur appartenance au
territoire haïtien. Si les gouvernants de l’Etat central ne pensent
qu’à leur pouvoir, chaque groupe d’haïtiens occupant un espace
du territoire, peut aussi penser à son pouvoir personnel, sa survie sur
l’espace détenu. Nous avions tous combattu pour l’indépendance,
si aujourd’hui les dirigeants résidant à Port-au-prince font échouer
le projet toutes les régions d’Haïti ont le droit de le constater et
de penser à autre chose. La Gonâve est plus grande que Singapour, un petit
territoire d’Asie qui contient environ 4 millions d’habitants
soit la moitié de la population officielle d’Haïti.




Port-au-Prince s’aligne sur
Chavez. Nos dirigeants ont mis en place un pouvoir de clan. Alors
qu’est ce qui empêche de réduire l’influence de Préval par
l’émiettement du territoire. Ce qui serait une autre forme de
démocratie, vu que le peuple, en majorité, est exclu, enclavé dans des
régions sans infrastructures, sans présence de l’Etat. C’est ce
qu’on vit actuellement en Bolivie. Les Palestiniens ont perdu une
grande partie de leur territoire parce qu’ils étaient sous
protectorat anglais après la deuxième guerre mondiale. Récemment,
l’occident, les Etats-Unis en tête, vient de créer un Etat KOSOVO.
Alors qu’ils avaient promis dans les résolutions sur le conflit
Yougoslave de respecter et de protéger l’intégrité du territoire
Serbe.




Les Canadiens aimeraient bien faire
l’expérience coloniale des grandes puissances. S’ils se font
tuer en Afghanistan, c’est par volonté de puissance. Ils sont très
présents en Haïti. Qu’est ce qu’ils cherchent ? Notre
situation de tutelle était prédite dans la presse canadienne depuis 2003.




Nous devons réaliser que
l’Etranger a un plan. Les haïtiens n’ont rien en perspective.
Ils se contentent de critiquer les Etats-Unis, le Canada et la France.
Peut-on condamner une puissance si elle voit dans le comportement de nos
irresponsables une menace pour sa sécurité et décide de renforcer son
contrôle sur notre Etat voyou ? Doit-on critiquer le Canada si par sa
volonté de puissance, il voit en notre pays avec lequel il a un lien
géographie, linguistique et social (diaspora haïtienne), un fournisseur de
ressources humaines et un espace de vacances pour ses travailleurs ? Y
a-t-il faute si l’Europe, le Brésil et le Chili voient en notre
territoire une position avancée qui pourrait servir de gros entrepôts pour
leurs usines ? Qu’est ce qu’il y a de mal si la France
mise sur nous pour le moral des indigènes créolophones de ses DOM-TOM
d’Amérique très éloignés de la métropole et tentés par
l’indépendance ? Qu’est ce qu’il y a de mal si les
Dominicains nous prennent pour des cochons capables de bouffer toutes leurs
saloperies, des cobayes pour l’avancement de leur production ?
Qu’est ce qu’il y a de mal si les Etats-Unis et le Brésil
voient en notre territoire un espace idéal de plantation pour le
biodiesel ? Qu’est qu’il y a de mal si le Venezuela se
sert de nous pour provoquer la puissance des Etats-Unis dans la
caraïbe ?




Il n’y a aucun problème, parce
qu’en fait nous n’avons pas de politique. Nous ne sommes pas à
la hauteur, nous ne pouvons pas exercer la souveraineté. Nos voisins et
amis ont légitimement le droit de penser pour nous. Comme d’habitude,
nous vacillons entre les grands courants mondiaux sans tirer notre épingle
du jeu. Nous représentons une menace écologique. Nos déchets infestent
toutes les plages de la caraïbe. Alors, c’est normal pour un état
sérieux de penser à notre territoire comme lieu de refuge au cas ou, dans
le cadre du changement climatique, l’environnement du pays
représenterait une certaine hostilité.




Les réflexions dans ce texte
paraissent horribles et terribles. A force de croire que
l’indépendance est irréversible, que la souveraineté est éternelle,
nous refusons de travailler. Nous continuons de jouir des prouesses des nos
héros. Le 20 mai 2008, l’ambassadeur des Etats-Unis à
Port-au-Prince, Janet Ann Sanderson, se déclare préoccupée par le retard
dans la formation d’un nouveau gouvernement. "Il faut un
gouvernement pour répondre aux besoins des haïtiens et nous attendons une
décision dans un meilleur délai".
L’ambassadrice américaine
connue pour son style courtois et discret est, dans cette déclaration,
ferme : ‘‘…nous attendons une décision dans un
meilleur délai"
. L’irresponsabilité de Préval et des
mercenaires de la Chambre des députés incite la représentante des
Etats-Unis à hausser le ton : ‘‘les Etats-Unis, en tant
que voisin et ami, souhaite le développement d’Haïti..’’

Une façon de rappeler à ces irresponsables corrompus que le puissant voisin
a des objectifs pour ce petit pays. Que c’est triste !
C’est encore l’étranger que nous critiquons à longueur de
journée qui nous rappelle que notre comportement nuit au développement
d’Haïti et à l’émancipation de son peuple.
La comédie continue!



Cyrus Sibert

Cap-Haïtien, Haïti

20 mai 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 11:31

Bon pa gen pann pou nou pa dako sou opinion men nou dwe dako sou verite, sou faits pwiske se sa selman ki ka libere nou e fe nou pense kom moun rezonab. Mwen chwazi reponn anko malgre ou te sanse femen deba a paske ou avanse youn nouvo pwen kise dezas natirel yo. Mwen vle kwe ke ou konnen ke dezas natirel pa ta dwe youn etonman pou dirijan peyi dayiti kote nou plase nou genyen rendez vous ak siklonn, ouragan, gwo lapli chak ane pendan sezon lapli a. Youn sezon an pasan kite dwe youn benefis pou nou ki tounen youn epee Damocles. Si sa se verite li ye, verite ki ka sipote pa ajans endependan nan kesyon meteo, youn leta responsab ak tout youn kominote ki deyo ki responsab ta dwe mete bon jan aksyon pou jere ijans e asiste sinistre. Aksyon tankou tabli kote pou moun ale le siklonn ak ouragan anonse, kote sa yo ta dwe genyen manje dirab, dlo ak tout materyel de premye swen ak sa moun beswen pou viv nan oyun ti tan e menm medikaman tou. Men pa genyen sa. Ou ka dim pa genyen moyen pou sa. Men gade peyi ki arebo nou kit se Repiblik Dominikenn, kit se Kiba ki anba youn blokis imoral dapre mwen. Menm le moun konn pedi lavi yo nan RD men traka pa yo ak nou pa menm e oganizasyon moun dominiken ki deoy oganize pou ede lakay yo pi byen ke nou. Kiba menm se raman youn moun mouri tank yo genyen eksperyans nan deplase popilasoyn nan gwo sant solid ki jan mwen sot diw la ak ti moyen yo genyen. Ou ka we se youn kesyon de priorite ak konpetans.

Kounyea menm gouvenman san fwa ni lwa sa se li menm nou dim k pwal itilize intere sou det ki anile pou investi nan seke ki ka bay lajan, kreye travay, e ede popilasyon an... Alors, mezanmi kondi Manigat konn di ase souvan Soyons serieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 11:58

bon mwen te vle rete nan zafè anilatyon det la men w elaji deba saa pou rive nan politik se pou sa mwen te di yon moun ke nou pa ka separe 2 syans sa yo.

mwen pa genyen pwoblem ak w lè w kritike inkonpetans , kretinism dirjan aktyel yo se pousa mwen dakor ak w pou nou soutni kandidati yon ayisyen enteg e konpetan tankou Dr.Theodore.Malerezman malgre mizangad moun tankou mwen ak w pou pep la pat vote Preval yo pat koute nou jodya se nou tout ki ap pran wont .Men fok nou reziyen nou paske yon chanbadman pa reyalizab jounen jodya.se pou sa li enpotan anpil ke nou fè anpil sakrifis pou anpeche yon lot kreten ankor pran pouvwa an ayiti.se pou sa mwen di se pa sou pwomes ke nou dwe chwasi yon presidan men se sou sa moun lan te fè deja nan vi li paske se lavey fet pou wè ki jan fet la pral pase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   Ven 22 Mai 2009 - 12:17

Voila apa nou dako sou verite a. Epoutan ou genyen rezon 2 syans sa yo mare sosis yo paske se toujou karakte politik kap pwan desisyon i genyen enpak sou sosyete pa konsekan politik. Men sa anpil peyi fe yo genyen moun kap panse ekonomi rete pi lontan pou asire visyon long terme tankou chairmanship bank rezev la dire 10 zan aloske prezidnas nan dire 4 tran Oztazini men ou ka we se tout tan politisyen ap rele levit pou pwan decisyon ki ale nan sans politik yo! SOnje nou te di ke si intere ta invesit nan tel ou tel kote men kiles ki pwan fe aplikasyon an menm ekip ki la ki ka we sak ka fet pou drese bak peyia! Mwen pa sezi ke nou sako sou lide moun serye tankou Dr. Thedore si vreman nou vle vize youn meye lavni pou peyi nou!

Mwen menm tou te byen kontan echaj nan a oyun lot fwa! Kenbe fe'm...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.
» NOU PALE ANPIL ANNOU AJI !KOMAN FORUM LAN KA EDE AYITI ????
» KI KOTE NOU KANPE ??PALE ANPIL OU POTE KONTRIBISYON NOU ????
» Fok nou sispann pale anpil selman
» Apre lavalas katastrof peyi dAyiti, volo, dechèrpiyè mande anraje nan kès leta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: