Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'administration publique electronique: reduire le racket

Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

MessageSujet: L'administration publique electronique: reduire le racket   Ven 15 Déc 2006 - 22:29

Un outil pour combattre le réseau des racketteurs dans l'administration publique

Le Nouvelliste, 14 decembre 2006


L'administration électronique permet de réduire le coût, les distances et le temps et de supprimer des intermédiaires, du clientélisme et du favoritisme. Elle diminue les conflits d'interface et les rapports personnels ainsi que les conflits d'intérêt par l'automatisation des transactions ; Elle permet d'accéder en ligne de façon continue aux prestations de l'administration en mettant à la disposition des contribuables des formulaires en ligne (téléprocédures) pour la collecte des CFPB, l'extrait des archives, les permis de conduire, de construire, les cartes d'identité, les actes d'état civil, les cartes de véhicules, la déclaration et le recouvrement des taxes, paiement des factures de services publics(ED'H,Téléco, Camep, DGI), à travers de sites portails et juridiques.

Vers une administration haïtienne électronique et citoyenne

Les administrations, comme l'ensemble des organisations, doivent, en permanence, s'adapter à l'évolution des besoins des citoyens et des entreprises, mettre en oeuvre les nouvelles possibilités techniques disponibles, gérer au mieux les capacités financières mobilisées. Cette adaptation continue est au coeur même du rôle de l'État. Si elle se fait régulièrement, efficacement, la légitimité d'action des services publics est confortée. Si elle prend du retard, le décalage entre les attentes légitimes des citoyens et le fonctionnement des administrations affaiblit les services publics.

C'est dans cette adaptation continue des processus administratifs, dans leur optimisation en fonction des possibilités techniques, des moyens humains, du consensus social, que réside la clef de ce que l'on appelle « la réforme de l'État ». Elle peut prendre ailleurs d'autres noms, et l'on pourrait peut-être la baptiser ré-ingéniérie des processus administratifs. Ce sont en effet les processus, et non les structures, qui intéressent les citoyens : que leur importe que ce soit telle direction, tel ministère, telle collectivité, qui rend un service public, si ce service est utile et efficace et si le processus qui le gère est démocratique et transparent ? En conduisant notre analyse à partir des processus administratifs, nous voulons échapper à la sempiternelle querelle entre structures, incompréhensible pour qui n'est pas du sérail, néfaste pour qui y appartient.

En ce sens, les technologies de l'information et de la communication (TIC) sont indissociables de l'effort global de transformation de l'appareil gouvernemental. L'État en réseau doit s'organiser en fonction des besoins des citoyens et non en fonction des structures administratives héritées du passé, et qui doivent elles-mêmes savoir évoluer en fonction des priorités du moment - et non pas être tenues pour figées et irrévocables. L'administration doit arriver à assumer elle-même sa propre complexité en ne faisant pas supporter celle-ci par ses usagers. Les technologies de l'information et de la communication doivent permettre aux citoyens et aux entreprises d'être plus autonomes dans la satisfaction de leurs besoins en simplifiant les procédures et en réduisant les délais et les coûts associés aux échanges d'informations et à la fourniture de services.

Suite de l'article: http://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=1&ArticleID=37681&PubDate=2006-12-14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'administration publique electronique: reduire le racket
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'administration publique electronique: reduire le racket
» L'illogisme de l'administration publique haitienne
» Reforme de l'administration publique: l'ONA
» Vers la réforme de l'administration publique
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: