Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Succes Dominicain et la Democratie - comparaison a Haiti

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 48
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Succes Dominicain et la Democratie - comparaison a Haiti   Lun 22 Juin 2009 - 9:38

Pourquoi mon scepticisme relatif au processus démocratique ?

Ceci ne veut point dire que je n'épouse pas les nobles principes de la démocratie mais quand ce système est utilisé tout simplement pour la promotion d'une idéologie et qui devient un obstacle au développement du pays, il y a lieu de se poser des questions.



Cher Jacques, l'exemple de la République Dominicaine est un très bon exemple d’une démocratie réussie mais les contextes, les réalités et les mentalités des deux peuples sont différents. A New York, les Dominicains sont fiers de Fernandez et chacune des Dominicaines que j'ai rencontrées sur mon chemin ne font que l'éloge de leur Président alors que chez nous, ce ne serait jamais le profil de Fernandez qui pourrait être élu Président d'Haïti. Pourquoi? on l’avilirait, on le banaliserait, on le traiterait d’elite immoral, on se concentrerait sur ses faiblesses plutôt que ses atouts et on le détruirait. On dirait déjà qu'il défendrait les intérêts des bourgeois ou il vendrait le pays étant donné qu'il a fait toutes ses études à l'extérieur, notamment les Etats Unis. Pourquoi n'avons nous jamais pu avoir un Manigat, un Bazin, un De Ronceray, un Baker, un Eric Pierre, un de nos diplômés de Harvard ou de Yale, de l 'ENA, de la Sorbonne, d’Oxford, Cambridge ou de Cornell ou de Mc Gill etc.... – Un type comme Fernandez, avant même qu’il soit élu, on dirait qu'il est un diasporien qui ne connait pas la réalité du pays. Il n’y a qu’en Haiti que ces personnages sont nuls. Bref !



Démocratie vs. Médiocrité

Depuis plus de vingt ans, on n'a eu que la médiocrité et c'est cette médiocrité que notre style de démocratie peut engendrer si on doit nous tenir compte seulement du choix et des critères de la majorité. D’un autre coté, le succès des Dominicains est aussi le succès des investisseurs étrangers car le pays est quasiment livré aux étrangers, ce que les Haïtiens auraient du mal à accepter avec leur nationalisme visant le « ownership » de leur territoire plutôt que la transformation de leur pays. En RD, Les Etrangers font leur beurre et le pays en profite. C’est une situation gagnant-gagnant mais les Haïtiens auraient du mal à le comprendre. D'ailleurs c'est pareil dans tous les pays développés. 7% des richesses des Etats Unis appartiennent à l'Arabie Saoudite. Avec notre mentalité de fauteurs de trouble et de casseurs, ces étrangers en République Dominicaine n'auraient pas investi chez nous. C’est la raison pour laquelle je pense que la démocratie ne marchera pas tout autant que notre peuple n’est pas éduqué et ne comprend pas la nécessité de respecter les lois. Les Asiatiques, comme je l'ai mentionné dans mon dernier article sont plus soumis a l'autorité alors que les Haïtiens n’ont pas appris à respecter les lois. Nous n’avons aucun sens de l’urbanisme et aucun soucis d’enjoliver notre ville. Il est vrai que nous n’avons pas les moyens de notre propre développement mais il est inacceptable que l’Etat Haïtien ne puisse pas faire un maximum pour le nettoyage des villes et l’encadrement des paysans ou marchands dans des marchés appropriés. Comment ne pas se soucier de l’image de son propre pays ?



Il n’existe pas de développement sans sacrifices et compromis

Les jolis complexes touristiques de la République Dominicaine appartiennent aux grands multinationaux Espagnol, Allemand, Français et Américains qui se la coulent douce car les capitaux retenus de ces auberges vont directement chez eux et les employés Dominicains sont réduits en citoyens de deuxième classe après les blancs. Les Dominicains savent bien que les Blancs sont ceux qui ont l'argent et la technologie, donc ils acceptent leur situation mais leur pays avance et leur économie s’améliore grâce à la présence des blancs. Au moins, les Dominicains ont fait un choix qui aura permis de créer des emplois, d'accroitre leur classe moyenne, d'augmenter leur PNB et leur PIB et de réduire la pauvreté chez eux même si les blancs en profitent démesurément, mais leurs installations donnent de l’allure à la République voisine et contribuent à améliorer leur économie. En Haïti, au lieu d’avoir cette allure, ils auraient préféré se tremper dans la boue et sauvegarder leurs petites terres détruites par l’environnement et qui ne pourront pas nourrir les prochaines générations.



Les Dominicains sont maintenant parmi les pays à revenu moyen. Avec la présence de ces grands complexes hôteliers et des condominiums construits avec des marinas et sur des hectares de terre, les Dominicains bénéficient d'une bonne propagande et leur image est rehaussée car il faut protéger ces investissements rentables de milliards de dollars. Comment en Haïti peut-on protéger des investissements quand les manifestants cassent et détruisent au lieu de se contenter de faire passer leurs revendications. Dorénavant, la République Dominicaine est la destination idéale. Ce qui fait la promotion de l'ile voisine, ce sont les étrangers qui ont aidé, de par leur investissement à l'expansion économique de cette partie de l'ile. C’est aussi grâce à la stabilité politique que le terrain Dominicain devient propice pour l’investissement. Ils n’ont aucun problème à suivre les modèles des blancs alors qu’on ne cesse de rêver de 1804 et du vodou. Pour faire l’expérience de la République Dominicaine, il faut avoir leur ouverture d'esprit, un état qui sait ce qu'il veut et qui comprend les choix qui s'offrent à lui, un état qui sait saisir des opportunités, un état qui est visionnaire et un peuple qui peut comprendre et qui peut faire les bons choix. C'est le cas de Fernandez pourtant le produit des Etats Unis d'Amérique.



Haïti est-il ouvert aux étrangers?

Vous n'avez qu’à prendre l'exemple de la MINUSTHA. Les Dominicains à leur place profiteraient de la présence de la MINUSTHA dans leur pays pour générer des revenues surtout qu’ils n’ont pas débarque dans le pays sans raison. La preuve en est bien grande, les membres de la MINUSTHA vont en République Dominicaine pour dépenser leur argent, ils obtiennent des fruits et des légumes en grande quantité en provenance de la République Dominicaine alors que les Haïtiens auraient pu faire preuve de plus de créativité de manière à développer des marchés qui profiterait le pays tout en bénéficiant de la présence de la MINUSTHA. Pourquoi ne pas transformer cette situation en opportunités puisque vous n’avez pas d’autres alternatives. Surtout ne le prétendez pas ! C’est une occasion pour le gouvernement de promouvoir les petites et moyennes entreprises visant le clientèle de la MINUSTHA. No! Ils préfèrent végéter et au lieu d'entreprendre ou de creer des initiatives entrepreneuriales et innovatrices, ils passent leur temps à crier « A Bas l’occupation ». Quand bien même que les Haïtiens crient à bas l’occupation, la vraie occupation est celle de notre dépendance économique chronique, les attentes impatientes des dollars d’outremer. Le fait que plus de la moitié de notre budget national émane des étrangers nous donne très peu d’autonomie dans nos décisions politiques. De telles missions ont eu lieu au Cambodge (UNTAC), les Cambodgiens en ont profité pour ouvrir de beaux restaurants, pour construire des hôtels. Les beaux marchés en fer du Cambodge étaient remplis des membres de l’UNTAC qui dépensaient des sommes colossales pour acheter les produits Cambodgiens ainsi que dans les bars et restaurants, les affaires étaient bonnes pour les petits marchands. En cote d’Ivoire, c’est pareil, la mission des Nations Unies est toujours présente, mais c’est le président Gbagbo qui mène la barque. Les Ivoiriens sont en majorité plus éclairés – on dirait - et ils en profitent. En Namibie, c’est la mission des Nations Unies qui a aidé à ce pays à accéder à son indépendance. Une fois les missions terminées au Cambodge et en Namibie, elles plient bagage et quittent ces pays. Entendez que je ne fais pas la promotion de la MINUSTHA mais il y a lieu de prendre nos responsabilité s dans cette présence et de nous informer. Les moyens d’information ont un rôle à jouer dans l’éducation et dans le progrès économique et social. Le gouvernement est trop faible pour prendre des dispositions pour assurer le développement des moyens d’information nationaux. A chaque stade de l’évolution de la société, des moyens d’informations appropriées doivent être à la disposition des citoyens. Vous conviendrez avec moi que tant que peu de gens savent lire et disposent de textes de lecture appropriés, une large participation de la population au gouvernement n’est pas possible. C’est pourquoi je mets l’accent sur l’éducation avant la démocratie.



Je ne suis pas certaine ni convaincue, que notre démocratie dans la conjoncture actuelle est la meilleure solution aussi noble que sont ces principes. Je ne suis pas anti-démocratique mais j’estime qu’il y a un travail d’éducation de longue haleine à faire avant qu’elle puisse s’avérer utile à notre développement. Le niveau d’éducation et d’information du peuple doit être rehaussé considérablement pour que la démocratie s’installe à coté du développement d’Haïti. Je n’ai jamais compris pourquoi les étrangers investissent tant de millions pour l’organisation des élections alors qu’ils refusent que nous investissions dans le social avec l’aide qu’ils nous accordent. C’est ce qui renforce davantage mon pessimisme. On ne peut avoir un système gouvernemental pour le plaisir de s’adhérer à un système purement et simplement. Il doit aller de pair avec notre développement. De ce fait, des élections libres et honnêtes ne suffisent pas, il faut que des têtes comme Fernandez puissent être reconnus et en demande pour la cause commune.

Emmanuelle Gilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Succes Dominicain et la Democratie - comparaison a Haiti   Lun 22 Juin 2009 - 9:42

Si c'étais Aristide qui modifierait la constitution comme un Vladimir Poutine ou un Fernandez, on le traiterait de macoute...
Revenir en haut Aller en bas
 
Succes Dominicain et la Democratie - comparaison a Haiti
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Succes Dominicain et la Democratie - comparaison a Haiti
» Industrie agro-alimentaire: les oeufs
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» un nouveau succes pour forum haiti .Ole!
» Le commerce dominicain, une aide humanitaire à Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: