Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ? Empty
MessageSujet: Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ?   Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ? EmptyLun 18 Déc 2006 - 22:48

Haïti : Deux présumés kidnappeurs tués, des otages libérés, lors d’opérations de la MINUSTAH et de la police


lundi 18 décembre 2006

Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ? Rubon0
P-au-P, 18 Déc. 06 [AlterPresse] --- Deux présumés kidnappeurs ont été tués et un autre blessé lors d’une série d’opérations menées par les casques bleus en fin de semaine dernière, informe la Mission de Stabilisation des Nations Unies (MINUSTAH) dans un communiqué.

Ces présumés bandits ont été abattus le 15 décembre 2006, lors d’affrontements avec les soldats onusiens, qui menaient des opérations parallèles à Cité Soleil (nord de la capitale) et à Martissant (banlieue sud) en vue de traquer un groupe d’individus armés qui seraient liés à un chef de gang du nom de Evans.

Policiers haïtiens et soldats de l’ONU ont suivi un entraînement spécifique de plusieurs jours en préparation aux dernières opérations, précise le communiqué de la MINUSTAH, qui affirme agir en soutien aux efforts des autorités haïtiennes dans la lutte contre ce phénomène,

Dans le secteur de Martissant, au moins quatre otages ont été libérés au cours du week-end lors d’opérations policières, selon des informations parvenues à AlterPresse. Ces personnes, apparemment des Haitiens vivant en France et aux Etats-Unis ont été enlevés sur la route de Carrefour par des inconnus armés alors qu’elles se rendaient à Aquin dans le sud d’Haïti.

« Ce sont des gens qui viennent de l’étranger. Ils ont été kidnappés à la rue Barreau, un d’entre eux qui ne connaît même pas Haïti a été abandonné dans les rues », a expliqué un chauffeur de taxi à AlterPresse.

Selon ce chauffeur de transport public, cette personne abandonnée par les ravisseurs s’était rendue, avec le support de membres de la population, à un poste de police pour expliquer le fait. « Les policiers étaient sur la piste des bandits, ils ont mené une opération à Sorai [quartier volatile de Martissant] où ces otages ont été séquestrés », a précisé le chauffeur de taxi sous couvert de l’anonymat.

« Les kidnappeurs étaient surtout attirés par les grosses valises qui se trouvaient à bord du véhicule qui transportaient ces personnes », a-t-il ajouté.

Dans la soirée de dimanche (17 décembre 2006), la présence soudaine des agents du Corps d’intervention et du maintien de l’ordre (CIMO), une unité spécialisée de la police nationale, a été remarquée au niveau de Fontamara 27.

Les actes d’enlèvement s’intensifient dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, visant particulièrement les enfants. Dans l’espace d’une semaine, plus d’une trentaine d’élèves ont été enlevés à la capitale, selon l’Unité de Protection de l’Enfant (UPDE) de l’Office de la Protection du Citoyen (OPC). L’UPDE déclare constater avec indignation que la société haïtienne est à une phase d’autodestruction jusqu’à arriver à sacrifier ses propres enfants, l’avenir du pays. « Il nous faut agir vite et agir maintenant ! Les Droits à la Protection, à la vie et à l’Education de l’enfant haïtien sont sérieusement attaqués alors que nous ne sommes pas en guerre » , s’exclame l’OPC.

« Sortez de votre mutisme pour redonner confiance à la population. Adoptez en toute urgence des stratégies adéquates à cette situation et prenez des mesures de prévention et de répression contre toute cette criminalité qui sévit déjà depuis trop longtemps dans notre pays », lance l’OPC à l’endroit des autorités haitiennes.

Les cas d’enlèvement préoccupent également le Secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), Jose Miguel Insulza, et le Directeur général de la PNH, Mario Andrésol.

« Ces actes, particulièrement odieux, n’épargnent aucun secteur de la société. Aussi l’OEA tient-elle à témoigner de sa solidarité avec la population haïtienne, et en particulier avec les familles éprouvées par cette violence qui les met si durement à l’épreuve », affirme le Secrétaire général de l’OEA dans un communiqué.

José Miguel Insulza s’inquiète notamment le fait que des enfants soient ciblés, et même parfois assassinés par leurs ravisseurs.

« Nous comprenons que la violence, le kidnapping, la criminalité puissent être un souci qui déprime, qui angoisse ! Mais, ils ne doivent absolument pas constituer un défi pour la République ! S’il en est ainsi, la République, doit se mettre debout et faire flèche de tout bois pour sauver la République et garantir la sécurité de tous ses citoyens et de tous ceux qui vivent sur son territoire », a déclaré d’un ton ferme Mario Andrésol, le 15 décembre dernier.

Le chef de la police a tenu ces propos à l’occasion de la cérémonie de graduation de 565 nouveaux policiers venant renforcer l’effectif de la PNH. Mario Andrésol a dénoncé la corruption qui gangrène l’appareil judiciaire haïtien et qui donne un blanc seing aux kidnappeurs, aux bandits et à tous les criminels de grand chemin.

En présence du Ministre de la Justice, René Magloire, Mario Andrésol a révélé que « les ordres de libération » de présumés criminels sont rédigés avant même leurs arrestations. Le chef de la police soutient que « des mandats exécutoires après six 6 heures du soir sont émis par nos juges. Et les bonnets se taillent à la mesure des têtes innocentes, selon que celles-ci soient puissantes ou misérables. »

La vague de kidnapping qui déferle sur la capitale a fait au moins une trentaine de victimes en une semaine, n’épargnant même pas les autorités de l’État. Le Sénateur Andryce Riché, enlevé par des bandits sur la nationale numéro un (périphérie nord de la capitale), a pu s’échapper des mains de ses ravisseurs. [do gp apr 18/12/2006 12 :00]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ? Empty
MessageSujet: Re: Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ?   Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ? EmptyLun 18 Déc 2006 - 23:37

mwen pat di w ke ou ka pran plis moush ak siro ke ak vineg.Rico men yon ti leson ke mwen te aprann nan men Doc la :Shak moun genyen pri yo. eske ou konnen lè frè baptiste yo te ap bal traka nan fwontyè ya ,soti an Dominikani rantre vin fè ti dega bo Thiotte;ou konnen ki jan li te fè solda rantre an Dominikani al touye yo?E byen se yon kolonel dominiken ki te shef nan zonn frontyè ya ke li te ashte tande e ki te permet li fè yon peloton rantre al touye neg yo pandan ke yo tap domi.Mete sa nan kalbass tet w tande "ou kenbe plis moush ak siro ke ak vineg."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est ce la fin des negos avec les bandits de Cité Soleil ?
» Obtenir un pokémon 6IV's
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Combat avec boucliers de duels judiciaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: