Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Homme ou femme ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Homme ou femme ?   Mer 19 Aoû 2009 - 16:41

Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Homme ou femme ?   Ven 21 Aoû 2009 - 12:46

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Gold Awarded Amid Dispute Over Runner’s Sex By CHRISTOPHER CLAREY and GINA KOLATA

BERLIN — As an 18-year-old runner from a village in South Africa received her gold medal in Olympic Stadium on Thursday night, activity away from the track had put her at the center of an international dispute: doctors here and in her home country were examining test results to determine whether she has too many male characteristics to compete as a woman. The case of Caster Semenya, who has burst to prominence this season, touched off a debate over whether she should be allowed to keep her medal and, more broadly, how sports officials are supposed to discern the fuzzy biological line between male and female.

Medical experts said assigning sex was hardly as easy as sizing someone up visually. Even rigorous examinations can result in ambiguous findings. Some conditions that give women male characteristics can be discovered only through intrusive physical examinations, and others require genetic analysis. “We can get quite philosophical here — what does it mean to be male or female?” said Dr. Richard Auchus, a specialist in disorders of sexual differentiation at the University of Texas Southwestern Medical Center at Dallas.

“For 99 percent of the population it’s easy to determine,” he added. “But one percent of the population have conditions that make it not so straightforward.” Some of Semenya’s competitors in the 800 meters considered the issue straightforward after Semenya romped to a commanding victory at the world championships Wednesday. “Just look at her,” said Mariya Savinova of Russia, who finished fifth. Elisa Cusma of Italy, who was sixth, told Italian journalists: “These kind of people should not run with us. For me, she’s not a woman. She’s a man.” But the matter is anything but simple. The testing done on Semenya, at the behest of the International Association of Athletics Federations, track and field’s world governing body, takes weeks to complete. It requires a physical medical evaluation, and includes reports from a gynecologist, an endocrinologist, a psychologist, an internal medicine specialist and an expert on gender. The effort, coordinated by Dr. Harold Adams, a South African on the I.A.A.F. medical panel, is being conducted at hospitals in Berlin and South Africa.

It is unclear what the exact threshold is, in the eyes of the I.A.A.F., for a female athlete being ineligible to compete as a woman. Nick Davies, a spokesman for the I.A.A.F., said that Semenya first came to the group’s attention this year when she cut more than seven seconds off her best time of 2008 in the 800 meters. She won the African Junior Championships on July 31 in 1:56.72, the fastest time this year before the world meet. Davies called that performance “a bombshell result.” The I.A.A.F. investigated possible doping violations but found nothing, Davies said. “When you’ve ruled that out, there are other possibilities that come into play.

“The fact that she’s a young woman, a girl, running that time, that comes into play,” he added, referring to suspicions of gender issues. After the doping inquiry, Davies said, someone “within the I.A.A.F. community” urged a further look into sex issues. Davies emphasized that the organization does not generally conduct sex verification tests based on its own hunches: there must be a challenge by another athlete or team or suspicion raised during the process of specimen collection during doping control. Davies would not say who brought the challenge in Semenya’s case. According to I.A.A.F. policy, an investigation is supposed to be confidential. In this case, Davies said, the I.A.A.F. decided to confirm the existence of the investigation only when reporters asked about it. “The choice is that you lie, which we don’t like to do,” he said, adding that it was unfortunate that Semenya’s privacy had been violated.

South Africans at home and in Berlin reacted angrily to the investigation and its timing, which they said had spoiled what should have been a moment of triumph for Semenya. “We condemn the motives of those who have made it their business to question her gender due to her physique and running style,” the African National Congress, South Africa’s ruling party, said in a statement. “Such comments can only serve to portray women as being weak. “Caster is not the only woman athlete with a masculine build and the International Association of Athletics Federation should know better.” Leonard Chuene, president of the South African athletics federation, said in an interview at Olympic Stadium: “I am offended. I feel what the parents are feeling. I feel what this child is going through.” Semenya did not address the news media after her race Wednesday, and Thursday she declined to speak about the issue after the medal ceremony.

In comments reported by South Africa’s Sowetan newspaper, Semenya’s father, Jacob, said: “I raised her and I have never doubted her gender. She is a woman, and I can repeat that a million times.” Chuene and some South African athletes suggested that there might be an anti-African bias at work. “The question I ask is if this were a European person, would these questions be raised?” said Ruben Ramolefi, a track athlete for South Africa. “It seems there’s hypocrisy behind it.” Sex tests emerged in sports in the 1960s, when the Soviet-bloc countries were suspected of entering men in women’s events. The tests found several athletes who were born with genetic defects that made them appear to be men, at least according to lab results.

In 1967, the Polish sprinter Ewa Klobukowska was barred from the sport because she failed the chromosomal test. In the 1980s, the Spanish hurdler Maria José Martínez Patino was disqualified because the test revealed that she was born with a Y chromosome. Her eligibility was reinstated in 1988. Complicated cases are common. For example, a disorder known as congenital adrenal hyperplasia gives women excess testosterone from a source other than the testes — the adrenal glands. In mild cases, genitals may appear normal and often no one suspects the problem. Women with the disorder are allowed to compete as females. The Bantu, a group of indigenous South African people, may be more predisposed to being hermaphrodites but they do not always have obvious male genitalia, said Dr. Maria New, an endocrinologist at Mount Sinai School of Medicine. They are genetically female yet have both testes and ovaries.

To spot the condition, doctors sometimes must do a laparoscopic exam, remove tissue from the gonads, and biopsy it, New said. Then there is a list of rare genetic disorders that can confuse sexual identity. Some genetic males, for example, have mutations in a gene needed to form testes. Although they look like women, genetically they are men, with an X chromosome and a Y chromosome. Davies said that the sex testing includes “chromosome testing, gynecological investigation, all manner of things, organ, X-rays, scans.” But, New said, if the tests do not include genetic ones, most of the sex disorders will be missed. Chromosomes can look perfectly normal, she said. It is the genes that are altered.

All that Semenya can do at this point is await the test results. Chuene, the president of the South African athletics federation, said she was upset by the furor. “She has not taken any substance to enhance herself artificially,” he said. “Her crime is to be born like that. It is a God-given thing.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homme ou femme ?   Ven 21 Aoû 2009 - 12:52

Sur cette photo, dur à dire
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Homme ou femme ?   Sam 12 Sep 2009 - 10:01

EN BREF - La championne du monde du 800 mètres ne semble plus affectée par la polémique concernant son sexe...
L'art du contre-pied. On pensait la Sud-Africaine Caster Semenya effondrée après avoir été suspectée d'être un homme. En fait, pas du tout selon elle: « Je vois tout cela comme une plaisanterie, cela ne me vexe pas. Dieu m'a faite comme je suis et je m'accepte. Je suis qui je suis et j'en suis fière», a déclaré la championne sud-africaine dans une interview au magazine You où elle pose en talons aiguilles et jean moulant. Une image qui contraste avec les descriptions de ses épaules carrées, de sa forte pilosité et de sa voix grave. Et l'athlète semble y prendre goût: «J’aimerais m’habiller plus souvent et porter de belles tenues mais je n’en ai pas souvent l’opportunité. J’aimerais aussi apprendre à me maquiller moi-même.»

Les test en cours

La (toujours) championne du monde du 800 mètres semble donc épanouie malgré la campagne de presse qu'elle a déchaînée. En revanche, quand on lui demande des précisions sur les tests de féminité qui doivent être pratiqués sur elle, la demoiselle se referme: «Je ne veux pas parler des tests, je n'y pense même pas.»


Un "test de féminité" pour la jeune Caster Semenya
LE MONDE | 20.08.09 | 10h21 • Mis à jour le 20.08.09 | 15h17
Berlin, envoyé spécial

'est l'inconnue du 800 mètres, l'invitée inattendue sur la plus haute marche du podium. Une invraisemblable gamine de 18 ans a plané, mercredi 19 août, sur la piste bleue des Mondiaux de Berlin. La Sud-Africaine Caster Semenya a fauché l'or en 1'55''45, meilleure performance mondiale de l'année. La jeune surdouée a surclassé la tenante du titre, la Kenyane Janeth Jepkosgei, 25ans, arrivée deux secondes plus tard.

Une prodige ? Avec sa mine adolescente, sa voix chaude, son duvet, ses muscles hors-normes (comparés au physique maigrichon de ses rivales) et sa démarche pleine de grâce… masculine, Caster Semenya jette le trouble sur sa féminité. Si la médaillée d'or était un homme ? Ou un hermaphrodite ? Cette question des plus sérieuses est l'objet de recherches de la Fédération sud-africaine et de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).

Cliquez-ici !
Les rumeurs ont commencé à se propager lors des championnats du monde junior, fin juillet à l'île Maurice, lorsque la Sud-Africaine a réalisé 1'56''72 sur 800 mètres. Trois mois plus tôt, elle avait parcouru cette distance en 2'11''98. C'est donc un incroyable chrono qu'elle vient de signer à Berlin. "Nous avons contacté les gens de la Fédération sud-africaine pour savoir s'ils avaient des documents permettant d'établir son sexe, a expliqué Nick Davies, porte-parole de l'IAAF. Ce sont ces documents qu'ils sont en train de recueillir, mais il faut savoir que c'est un processus complexe, qui prend du temps et coûte cher."

"DOUTE VISUEL"

Lors de la traditionnelle conférence de presse d'après course, la nouvelle championne du monde a été remplacée par… le secrétaire général de l'IAAF, Pierre Weiss. "Elle est jeune, elle n'est que junior, elle n'est pas préparée à répondre aux questions que vous êtes en droit de lui poser", a-t-il lancé devant les médaillées d'argent et de bronze, littéralement médusées. M. Weiss a tenu à préciser que des tests de féminité étaient actuellement réalisés par des médecins, en Allemagne et en Afrique du Sud, dont les résultats seraient connus dans deux ou trois semaines. "Oui, elle sera à la cérémonie des médailles, a lâché Pierre Weiss avec un sourire de circonstance. Il serait totalement injuste de l'exclure. Il n'y a pas de preuves qu'elle ne soit pas une femme, il y a juste un doute visuel." Pas suffisant pour radier l'athlète. "Mais comment aurions-nous pu éviter cette controverse ? Personne ne la connaissait il y a encore deux semaines, a ajouté le secrétaire général. Nous avons pris des dispositions. Laissez-nous le temps de faire ce que nous avons à faire." La jeune Caster Semenya garde, semble-t-il, le moral, selon son entraîneur Michael Seme qui a raconté une récente anecdote. Caster Semenya s'est vue refuser l'entrée des toilettes femmes dans une station-service du Cap par un employé. Elle a ri et lui a demandé s'il voulait qu'elle baisse son pantalon pour lui prouver qu'elle était bien une demoiselle.

Les sportives des pays de l'Est des années 1960, bourrées de testostérones, avaient incité la Fédération internationale d'athlétisme à réaliser des tests salivaires de féminité. Selon Jean-Pierre de Mondenard, auteur du Dictionnaire du dopage (2004), en 1964, "lors des jeux de Tokyo, 26,7 % des athlètes médaillées d'or n'étaient pas des femmes authentiques". En 1992, l'IAAF a décidé de stopper ces tests ."Ils n'étaient pas sûr à 100%", souligne M. Weiss. A cette époque, une Espagnole avait été radiée des épreuves d'athlétisme à la suite d'examens de l'IAAF révélant qu'il s'agissait d'un homme. Des tests ultérieurs avaient prouvé que l'athlète était bien de sexe féminin! Si des athlètes naissaient avec les deux sexes ? C'est peut-être le cas de Santhi Soundarajan. Il y a trois ans, cette Indienne a perdu sa médaille d'argent du 800 mètres, gagnée aux jeux asiatiques de Doha (Qatar), après avoir échoué aux tests de féminité. Elle a, depuis, tenté de se suicider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Homme ou femme ?   Sam 12 Sep 2009 - 10:02

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

MessageSujet: Re: Homme ou femme ?   Sam 12 Sep 2009 - 10:02

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deza
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3886
Localisation : U.S.A
Loisirs : READING FOOOTBALL SOCCER TENNIS M
Date d'inscription : 29/07/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le nouveau citoyen haitien

MessageSujet: Croyez moi .Dans ma jeunesse j'ai affronte ce phenomene .d   Sam 12 Sep 2009 - 10:24

J'ai affronte ce phenomene dans ma jeunesse .J'etais un freshman et j'avais pour compagne et amie l'une des plus belles filles du monde mais elle etait , elle aussi , frappee par cet etrange caprice de la nature . Elle etait gentille, timide et elle etait hermaphrodite .Elle en avait honte et j'etais embarrassee .Croyez moi ce fut une experience tres difficile pour moi .Pour nous deux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 48
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: Homme ou femme ?   Sam 12 Sep 2009 - 15:10

deza a écrit:
J'ai affronte ce phenomene dans ma jeunesse .J'etais un freshman et j'avais pour compagne et amie l'une des plus belles filles du monde mais elle etait , elle aussi , frappee par cet etrange caprice de la nature . Elle etait gentille, timide et elle etait hermaphrodite .Elle en avait honte et j'etais embarrassee .Croyez moi ce fut une experience tres difficile pour moi .Pour nous deux .

J'ai retire vos commentaires car vous etes trop vulgaire et hors du sujet .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homme ou femme ?   Sam 12 Sep 2009 - 22:58

--------------------------------------------------------------------------------

http://fr.canoe.ca/sports/nouvelles/archives/2009/09/20090910-173518.html


De nouveaux détails surgissent concernant la coureuse sud-africaine Caster Semenya.

EN VIDÉO:
Caster Semenya: entrevue avec soeur Marie-Paul Ross

Selon des tests, la jeune athlète de 18 ans n'aurait pas d'utérus ni d'ovaires, écrit le site Web du quotidien australien Daily Telegraph.

Elle serait une hermaphrodite, soit quelqu'un qui possède les organes reproducteurs féminin et masculin.

Rappelons que Semenya avait un taux de testostérone 3 fois plus élevé que celui d'une femme.

Elle aurait des testicules internes, responsables de la production de cette hormone.

La Fédération internationale d'athlétisme songe à la disqualifier de futurs événements et lui suggère de passer sous le bistouri puisque son état occasionnerait de graves problèmes de santé.

Elle garderait toutefois sa médaille obtenue aux Championnats du monde de Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homme ou femme ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homme ou femme ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."
» Un rendez-vous d'explorateurs.
» Sida : Un nouveau "préservatif moléculaire" pour protéger les femmes
» Un parfum enivrant d''idéal prisonnier [Terminé]
» Les Prisonniers. [Prevention "Games" Wonderland] 1624.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Mi-temps :: Tribune libre - Nap pale tèt kale-
Sauter vers: