Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty
MessageSujet: Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste   Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste EmptyJeu 25 Fév 2010 - 23:20

CETTE NOUVELLE NOUS A ETE DEJA SOUMISE

Metropole
Mercredi, 24 février 2010 17:48
Haiti : Le Chef vaudou Max Beauvoir, promet la guerre

Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Img17053
Max Beauvoir, Chef suprême du vaudou haïtien, a promis aujourd'hui mercredi, "la guerre" après une attaque menée la veille par un groupe évangéliques contre une cérémonie vaudou organisée à la mémoire des victimes du séisme du 12 janvier.

Selon la Police Nationale d'Haïti (PNH), un pasteur a exhorté ses fidèles à attaquer mardi la cérémonie, dans le bidonville de Cité Soleil à Port-au-Prince. Une foule composé de plusieurs centaines de protestants a alors jeté des pierres sur les adeptes du vaudou, provoquant de nombreuses blessures parmi ceux-çi.

Max Beauvoir a déclaré "Ca va être la guerre, la guerre ouverte" et s'est déclaré peiné de devoir faire ca au moment où tout le monde souffre, puis il a ajouté si c'est ce qu'ils veulent, ils l'auront.

L'inspecteur de police à Cité Soleil Rosemond Aristide a indiqué qu'il avait ensuite parlé au pasteur et que celui-ci avait accepté de laisser désormais se dérouler les cérémonies vaudou.

Aucuns autre détails n'a été fourni par M. Aristide et n'a pas expliqué pourquoi aucune arrestation n'avait eu lieu après cette attaque.

N/ Radio Métropole Haïti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 24/10/2006

Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty
MessageSujet: NI LOUAGNER NI MAUDIRE, MAIS COMPRENDRE LE VAUDOU DANS SA SAGESSE   Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste EmptyMer 31 Mar 2010 - 15:04

Représentation dans le Vaudou

1) Microcosmique 2) Mesocosmique 3) Macrocosmique



Avant-propos OU AVERTISSEMENT

Tout dépend de ce qui vous motive dans le vaudou, l’intention qui se cache derrière sa tête en fouillant dans le vaudou, vous pouvez déboucher sur le pouvoir de la force quitte à détruire ou vous détruire vous-mêmes, vous pouvez par contre déboucher sur la sagesse de l’esprit. Sachiez bien le pouvoir guidé par la force veut diviser pour régner en vertu de l’opposition de l’obéissance du sujet et de l’autorité du chef alors que la sagesse veut unir pour régner car sa quête tend vers la harmonie fraternelle. Le pouvoir est une capacité égoïste, analytique. La sagesse est une faculté altruiste et synthétique. À vous de décider, de faire le bon choix . Le vaudou n’est ni coupable encore moins condamnable, mais ce sont les gens qui le pratiquent en violent ses principes qui sont coupables et condamnables. On ne doit jamais juger une chose sans connaître ses principes internes. On reproche au vaudou de les maux du monde dans tenir compte des principes qui le régissent en concentrant notre attention seulement sur les pratiques sur le terrain par les fidèles pouvant fidèles ou pécheurs, alors que l’église catholique avec ses pratique de culte des saints viole les 10 commandements de la Bible qui la guide sans les fidèles catholiques n’en disent rien au contraire tout le monde applaudit. Les critiques méchantes lancées souvent contre le vaudou relèvent plus de l’ignorance d’un esprit de préjugé magané de discrimination



Marassa

Principe de la première manifestation de l’âme. Le premier homme qui est de la polarité positive et la première femme qui est de la polarité négative, formant la physique de l’attraction où les deux forment un seul. Les jumeaux de Dieu, Marassa est la loi qui régit les manifestations naturelles. Elle préside la fertilité. Le Marassa est le concept des quatres transformations de l’âme

1) Dosa : qui représente le monde minéral où l’âme assiste à sa première manifestation après qu’elle se segmenta du GrandTout

2) Dosou : qui représente le règne végétal dans l’évolution de l’inanimé à l’animé où l’âme devient vivante, respire par la plante.

3) Dogue : qui représente l’âme qui s’incarne dans l’animal marin formant le règne animal de nature instinctive ou instinctuelle

4) Doïchou : évolution de l’âme dans le corps humain où l’homme devient un animal pensant, doué d’un esprit ou d’une intelligence, prêt à gravir les degrés de la perfection par la réincarnation



La Couleuvre Daïco

Représente le symbole de la vie dont les secrets sont : 1) Il faut mourir constamment pour vivre éternellement 2) Mourir à soi, se parfaire continuellement par le renouvellement de ses pensées à la perfection étant un attribut divin.



La Vipère Chéviecoudaleh

Représente le symbole de l’existence et du mal dont le secret est que l’existence est faite de chute et de rechute par la faute de Satan, la mort par les actes mauvais



Global Vaudou

Le vaudou conçoit la vie dans système dans lequel le vaudouïsant fait partie intégrante à l’opposé de l’homme moderne qui conçoit sa vie comme un être à la source, lui donnant la prétention sinon l’impression de maîtriser un système.

Dans le vaudou, l’individu existe dans un système où il est signe du système et participe au sens large du système. Par contre le moderne ne conçoit pas sa vie comme ça. L’important c’est l’homme qui veut ou essaie de faire tourner l’histoire au gré de son désir. Or la première fonction de l’être humain est de s’inscrire dans un système et pas de faire que le monde aide l’être humain à son propre destin personnel

Il ne faut pas voir seulement dans le vaudou rien que des personnes délirantes en crise de possession ou de transe, hystérie ou hallucination. Car dans le vaudou il existe un type particulier d’appréhension de la personne dans l’univers, c’est-à-dire

1) Son ascendance

2) Sa descendance

3) Son inscription sociale

4) son inscription métaphysique,

qui sont étrangères à la modernité.

Dans le vaudou, la personne n’est plus une seule personne avec le reste autour mais apparait dans un sens beaucoup plus global. Il y a la nécessité de réinscrire la personne dans le social pour qu’elle existe.

Autrement dit la vie dans le vaudou comprend trois aspects distincts : 1) Microcosmique : la règle de Marassa, concept des quatre transformations de l’âme

Mesocosmique : concerne les cérémonies, les principes, les rituels, les pratiques, les offrandes, les sacrifices à travers leurs modalités, leurs conditions et leur déroulement

Macrocosmique : renvoyant à l’ascendance, la descendance, inscription sociale et inscription métaphysique



Crédit moral du vaudou

1) Un des principes religieux du vaudou est que tous les êtres humains sont sains et doivent être traités de manière saine. Comme quoi pas de d’abus ni nuisance. Mais les pratiques des adeptes du Rite Petro, attachés à la sorcellerie ou à la magie, croyant dans l’esprit des mort présidé par Baron Lacroix oeuvrant dans le mal et pour le mal, s’opposent à ce principe. Par exemple, Un vrai Marassa n’accepte qu’on lui offre du sang. De plus Les Manger Sec sont des offrandes de nourritures excluant tout sacrifice animal. Et si l’on suit la logique 1) de la conduite saine (Sanitarisme) par rapport aux êtres 2) L’abstinence du marassa de boire du sang 3) Les manger sec qui s’abstiennent de tout sacrifice animal, on va directement déboucher sur le principe de l’Ahimsa hindouisme étant l’idéal du non désir de nuire, de la non violence, dont Gandhi en est le champion comme modèle parfait. Il ne faut pas condamner le vaudou pour des sacrifices barbares, car le rite Rada qui constitue le véritable pilier authentique du vaudou œuvre pour le bien exclut la pratique du mal, de la magie noire, de la sorcellerie présidé par les loas Petro qui président les esprits maléfiques de la mort dont Baron Lacroix en est le chef. Autrement dit ce sont les fidèles et les Bokor (faux Hougan) qu’il faut condamner et non le vaudou







POTOMITAN

Étymologie

Étymologiquement parlant, le mot Potomitan, est un composé de deux mots créoles, Poto et Mitan, qui signifie en français Poteau au centre qui soutient une fondation, une maison, une bâtisse. Le Potomitan se veut être le poteau au centre, le poteau principal, primordial par opposition aux autres poteaux aux coins jugés secondaires quoiqu’importants.



Historique



ASPECT POLITIQUE

Le mot Potomitan est riche en contenu, historique, politique, religieux sinon mystique. Au temps de ma jeunesse en Haïti particulièrement vers les années 80 ce mot était très populaire voire légendaire. Un mot que l’oreille entendait presque jour sur les lèvres des Haïtiens à la maison comme à la rue. Au niveau politique il s’appliquait spécialement à l’ex-président à vie de la République d’Haïti, Jean Claude Duvalier dit Baby Doc comme étant le pivot central du régime Duvaliériste légué en héritage par son père François Duvalier dit Papa Doc, l’homme incontournable sans lequel le régime s’écroulerait. Par extension le mot Potomitan s’applique à tous les Tontons macoutes, tous les miliciens du corps de V.S.N de Duvalier particulièrement les chefs responsables de cette milice formant un groupe de gens indispensables pour le maintien ou la conservation du pouvoir. Ensuite le vocable Potomitan s’étend à tous ceux qui occupent une grande fonction ou un rôle clé dans le régime qu’il soit Tonton macoute, militaire ou ministre. Par exemple Roger Lafontant, Théodore Achille, Frantz Merceron étaient des Potomitan, des ministres influents, forts, puissants du régime.

Après le mot Potomitan gagne toutes sphères civiles, privées où toute personne responsable d’une affaire est considérée comme un Potomitan. Même entre amis on se dit Potomitan. Au résumé, le mot Potomitan signifie indispensable ou condition sine qua non.



ANGLE RELIGIEUX

Par ailleurs, le Mot Potomitan est aussi utilisé sur le terrain religieux avec une connotation mystique. En effet, dans le rituel du vaudou, on utilise ce mot Potomitan comme Poteau sacré placé au centre d’un Houmfor, dédié à Oumgan Ican Legba Atibon Legba, fils de prédilection du Père Dambalah Wèdo et de la mère Ayida Wèdo. Généralement connu sous le nom de Papa Legba en Haïti, il est le légataire des œuvres du père et de la mère, leur sixième fils de la première progéniture de Dambalah. Le poteau érigé au centre du Houmfor représente l’entrée principale par laquelle les esprits ou loas pourront pénétrer le plan matériel sortant du plan astral afin de descendre jusqu’au lieu de la cérémonie vaudouesque. Après le vèvè ou veve tracé en l’honneur d’Atibon Legba pour établir la communication entre astral et humain, la tracée de vèvè pour s’adresser aux esprits désirés, ensuite suivi des offrandes pour faire descendre les loas sur le plan matériel de la manifestation où leurs énergies irradient en partant du centre du Potomitan tout en s’écartant de façon circulaire, le Hougan frappe son asson et la cérémonie d’ouverture est maintenant achevée. Pour tout dire, Ife en Afrique, est le lieu sacré de l’Afrique mythique, où se regroupent tous les esprits formant le panthéon du Vaudou dont l’équivalence en Haïti est connu sous le nom de la Ville-au-Camp sur une montagne sacrée où les loas venus d’Afrique-Guinée par les eaux souterraines où ils séjournent, se réunissent tous, échangent, dit-on, leurs expériencves, puis redescendent de la montagne vers la terre. Mais ils ne débarquent n’importe où, ne se distribuent pas dans l’espace n’importe comment. Leur trajet est balisé, d’autant plus strictement qu’ils ont pour mission de constituer les fondations de l’espace des vivants. Au milieu du temple Vaudou appelé Houmfor est construit le péristyle, espace consacré à la cérémonie en l’honneur des loas. Au milieu du péristyle s’élève le Potomitan, axe de liaison entre le monde céleste et le monde terrestre, et qui donc représente la voie royale des loas pour rejoindre les humains. Autour de son socle, on dépose les offrandes aux loas et on trace leurs desseins symboliques ou vèvè. Attirés par ces signes mystiques et par les roulements du tambour, les loas viennent alors danser dans le corps des fidèles. Dans le vaudou haïtien, on peint sur le potomitan les deux loas Dambalah Wèdo et Aïda Wèdo symbolisés par des serpents, de sorte qu’ils ressemblent à l’arbre de la vie autour duquel se déroulent les danses du vaudou



L’adepte du vaudou s’adresse à l’autel ou vèvè comme s’il s’adresse à l’esprit invoqué. Métaphoriquement, le vèvè est donc une interface entre deux univers ou une frontière. L’univers est représenté sous forme d’une croix contenue dans un cercle. L’âme connaîtra quatre saisons au cours de sa vie. Le asson peut être un tchatcha ou une cloche. Houmfor est le temple du vaudou.



En tout je vous dresse un court parcours historique du mot Potomitan au bénéfice des adeptes ou amis du site Potomimtan. Com. Si vous voulez, vous pouvez le compléter avec la mention des motifs et circonstances qui ont porté à créer ce site. Bonne lecture



SALUTATION

Si vous êtes chrétiens je vous dis : Amen, alléluia, ainsi soit-il

Si vous êtes Arada ou Rada je vous dis : Ayibobo

Si vous Nago je vous dis : Aoche Nago, ou ago

Si vous êtes Petro je vous : Abilolo ou Bilolo

Aouessa : mot de passe après la prière







HAITI, MAISON COULÉE

Un jour tous ensemble animés d’une même volonté

Nous avons décidé de construire la maison appelée HAÏTI

Et cela remonte à 1804 au prix de grand sacrifice de la vie

Dans un cri de la liberté ou la mort selon un advienne que pourra



La Maison D’HAÏTI en tôle est construite et nous en étions fiers et réjouis

Malheureusement depuis le 17 octobre 1806 peu après l’indépendance

Le culte de l’égo dans la quête de l’Avoir pour la consécration de la jouissance

Détourne notre attention des soins nécessaires à la maison pour la protéger



Non seulement le temps a fait sa part dans le processus de l’usure, du vieillissement

Mais encore notre insouciante démission ajoute à l’intempérie pour causer le malheur

Nous sommes rendus à une maison usée, vétuste, abîmée aux tôles coulés

Une maison non résistante à la pluie, au vent comme au soleil



Comme toutes les pièces sont balayées par la pluie et le soleil

À l’intérieur une éternelle lutte entre tous les résidants s’engagent

Une lutte pour le sec et l’ombre, une guerre de l’espace

Oui! L’éternelle guerre pour la place à l’ombre et au sec de trous contre tous



Hélas! La place heureuse a le destin de la chaise musicale

Aujourd’hui Jean est à l’ombre au sec dans la maison

Demain il est bousculé par Joseph qui s’empare de sa place

La bousculade devient la seule loi qui régit la vie à l’intérieur de la maison



Mais quant on réfléchit sur les vraies causes de la bousculade interminable

On finit par voir que c’est une chose provoquée, non nécessaire voir stérile

Si nous avions choisi de construire la Maison HAÏTI, le premier janvier 1804

Par la force de notre propre volonté en couvrant le toit garni de tôles



Au lieu de renverser tout à l’intérieur, tables, chaises et lits

Dans une lutte féroce au quotidien pour la place à l’ombre au sec

Pourquoi ne pas acheter des tôles pour recouvrir la maison

Afin qu’il y ait assez de places disponibles à tous pour vivre en paix



Non on ne veut point plus travailler à la recouverture de la Perle

On préfère sombrer dans l’envie obsessionnelle de la convoitise de place

Qui nous transforme en un éternel prédateur, obèse d’avarice, fou de force

Qui transforme du même coup la Perle des Antilles en Péronnelle des Antilles

27 mars 2010















QUE SUIS-JE

Je suis la rotation onctueuse ondulante de la lune

Qui serpente en permanence dans l’orbite de la terre

Dans le mouvement prévisible de sa position et de sa direction

Sans cesse rechargée par l’énergie et la splendeur du soleil



Je suis l’agitation tapageuse, tumultueuse de l’Hypérion

Qui tremble orageusement dans l’orbite de Saturne aux deux pôles

Dans le mouvement éternellement imprévisible de sa direction

Mais sans cesse rechargée par l’énergie et la splendeur du soleil



Je suis les eaux stagnantes, dormantes de la rivière, du lac, de l’étang

Je suis la vague ondulante de la mer tranquille, de l’océan pacifique

Je suis l’ondulation des vagues onctueuses qui serpentent

Je suis l’onde harmonieuse de la rivière, du lac, de la mer



Je suis la vague importunée des flots tapageurs de l’océan, de la mer

À l’occasion sous le vent, la tempête, l’ouragan, le clapotis

Je suis la furie orageuse des flots de la mer, de l’océan qui s’agite

L’onde tapageuse, l’avalanche tumultueuse de la rivière en crue



En effet, je suis tiré du monde de la fluidité émotionnelle

Du monde pacifique de l’amour, de l’affectivité, de la fraternité

Et du monde de la défense des émotions négatives au droit à la résistance

Je suis tiré du monde fluide à double visage de la paix et de la violence



Paix en permanence qui assure la pérennité de l’espèce humaine, de l’humanité

Violence à l’occasion qui assure la défense de l’être en cas de danger d’agression

La paix de la cellule avec les vitamines pour la conservation de la vie

La guerre de l’armée des globules blancs avec les toxines et les microbes



La paix avec le voisin qui nous inspire l’amitié grâce à son affectivité

La guerre de légitime de défense avec l’agresseur mettant notre vie en danger

La guerre de légitime défense avec le coupable qui nous menace de ses agressions

Où le devoir à l’affectivité et le droit à la résistance constituent une loi sacrée



Je suis l’armée qui assure la défense, la protection, la sécurité de la nation

Je suis l’armée qui violente son ennemi en cas de guerre à l’occasion

Je suis à la fois la paix et la guerre, l’ordre et le chaos, l’harmonie et le trouble

Je suis à la fois les émotions positives et négatives, la solidarité et la défense



Je ne suis pas l’agresseur, offenseur, coupable de provocation

Je suis le défenseur, protecteur au droit naturel à la résistance

Le droit à la résistance défensive octroyé par la nature et le divin

Le malheur est de n’avoir pas su reconnaître que ce sont des venins



Le danger est d’être un bonasse, un zombie qui n’a pas su

Reconnaître ces poisons, ces venins qui nous habitent

Dont le rôle est d’assurer notre défense selon le droit à la résistance

Une arme à être utilisée à l’occasion de danger et non en permanence



Puisque c’est l’amour, l’amitié qu’on doit vivre en permanence

Ce monde fluide de l’affectivité, de la grégarité, de la fraternité

Ce qui constitue le fondement de la construction de la société

Ce monde tranquille promettant de nous conduire au bonheur



À regret d’avancer que nous incarnons à la fois

Et la paix et la guerre, et la solidarité et la résistance

On a beau vouloir se positionner à un monde univoque

Mais la réalité nous rappelle que la paix et la guerre coexistent



Je suis le fruit de la fluidité des émotions négatives et positives

De la paix et de la guerre, respectivement en permanence et à l’occasion

Je suis tiré du monde du droit à la survie, du monde de l’existence

De l’Avoir, de la subsistance, de la matière, où l’existence est support à l’essence



Enfin je suis l’atome, la cellule, la matière, le sol, la terre

Je suis ce monde physique charnel, tangible, solide

Je suis le monde de la fluidité de l’émotion et de la solidité de la matière

Je suis ce double monde, je suis formé de l’essence et de l’existence



Je suis le monde fluide de l’essence, de l’être tiré de l’amour

L’être que Dieu anime de son souffle de vie et de sa lumière

La lumière de l’esprit divin absolu dont nous sommes l’image

Ce Dieu ordonne de se défendre pour conserver sa création



Je suis le monde de l’existence, de la subsistance, de l’Avoir

Je suis ce monde de consommation, de la lutte pour la survie

Ce monde de destruction de la matière, de la plante et de l’animal

Ce monde pluriel non universel à la fois destructeur et constructeur



Hélas! Je suis à la fois en permanence et à l’occasion

L’ordre harmonieux et le chaos tapageur du cosmos

Je suis l’Amour, l’affectivité, la sociabilité, la fraternité

Je suis la guerre, le droit à la défense en cas de danger



Rien qui est humain n’est m’est étranger ni étrange

Passant de l’ordre au chaos, de l’amour à la guerre

De mon droit à la vie à mon droit à la résistance

Je suis l’ordre et le chaos animé de la conscience de l’esprit



Je suis la mort qui arrive un seul jour et pour toujours

Je suis la vie dont le cycle ne dure qu’environ un siècle

Je suis l’amour, la pérennité et la conservation de l’humanité

Je suis la mort de CHACUN pour sauver la vie de TOUS



Je suis la réponse de la question que suis-je

L’éternelle interrogation sur l’origine de la vie, de l’homme

À savoir d’où nous venons, où nous sommes, vers où nous allons

La réponse à la question éternelle du devenir ou de la destinée humaine





HAITI, HYPERION, MAISON COULÉE



MANIFESTE POLITIQUE SELON EDNER SAINT-AMOUR

ÉVANGILE POLITIQUE SELON EDNER SAINT-AMOUR



Tenant compte d’une relecture de la politique en général et de la politique haïtienne en particulier, nous optons pour la mort de l’ancienne vision et la naissance d’une nouvelle vision pour une Haïti régénérée. Cette régénération est possible dans la mesure où nous :

A) nous manifestons la volonté politique



1) d’éradiquer la politicaillerie, c’est –à-dire la politique déformée ou déraillée pratiquée sur une base d’intrigues , de scélératesse, de combats, de champ de bataille, de violence, d’anarchie ou d’arbitraire soit dans un ordre patrimonial marqué par la tradition de dictatures de 1804 à nos jours, soit dans un ordre sultaniste au cas limite du Duvaliérisme transformant le pouvoir patrimonial en pouvoir personnel absolu sans bornes, qui suppose au problème d’instabilité politique chronique et séculaire marquée de violence et de coup d’état une réponse ambigüe et criminelle

2)en reconnaissant que la politique formelle renvoie a) au But ou projet de société b) au moyen ou actions pour atteindre le but visé c) au résultat ou fin, soit la réussite ou échec



3) de contrer l’absence de partis politiques pour combattre la personnification ou la personnalisation du pouvoir ou contrer la prolifération anarchique de partis politiques, la surabondance de tendances politiques phénoménales

4) en regroupant tous les partis politiques selon trois axes sociaux constituant la base de toute société humaine, à savoir a) L’ordre comprenant toutes les tendances conservatrices des valeurs locales voyant l’ordre partout et œuvrant dans le champ de la sécurité, de la culture, de la tradition, de la morale, de la discipline, à la manière des républicains américains, des conservateurs canadiens, ou des nationaux partout à travers le monde b) Le mouvement regroupant toutes les tendances progressistes conscientes des changements, spatiotemporels de la société, de l’évolution à toutes les sphères sociales, de la croissance naturelle, de la multiplication de la population par la reproduction, le développement des moyens et mode de production œuvrant dans le domaine de l’innovation, du progrès, de la recherche, de la technologie, de la science, du marché ouvert aux échanges dans le contexte d’importation et exportation internes et externes, de la modernisation des structures en place afin d’intégrer davantage de citoyens 3) Le droit regroupant toutes les tendances humanistes qui, dans la critique des conservateurs et progressistes contre leurs tendances polarisées entrainant des dérives et des heurts ou dommages aux humains, mettent l’homme au centre des débats sociaux, politiques, économiques, œuvrant en faveur du droit de l’homme sur tous les plans comme le droit à la vie, le droit à la santé, le droit à l’éducation, le droit à la liberté, le droit à la dignité, le droit au respect, le droit à la liberté religieuse, le droit à l’égalité entre les sexes et races. Depuis Héraclite (575-641 avant jésus christ) voyant le mouvement en toute chose, Parménide( 500-450 avant jésus christ) ne voyant que l’ordre en toute chose, l’éternité et l’unité de l’être, puis Démocrite (460-370 avant jésus christ) prêchant la modération comme moyen d’atteindre le bonheur et les grands sophistes comme Socrate faisant de l’homme le pilier de la société reposée sur le droit, tout contenu social est depuis connu si ce n’est que la forme qui change dans l’ordre espace-temps.



5)Contrer les tendances régionalistes souvent néfastes pour Haïti vues les scissions enregistrées dans notre histoire comme Haïti en trois États après la mort de Dessalines, Christophe dans le nord, Pétion dans l’ouest, Rigaud dans le sud, ensuite Haïti divisée en trois républiques, République de l’Ouest avec Salnave, République du avec Domingue, république du Nord avec Saget, ou encore Haïti divisé en deux républiques, République septentrionale de Florvil Hyppolite, république de l’ouest de Légitime

6) En favorisant une décentralisation du pouvoir abandonnant le Léviathan boiteux en faveur des autorités locales, d’une institutionnalisation plus efficace d’un pouvoir plus dynamique



7)Contrer les visions bornées voyant dans le mal chronique et séculaire haïtien, a) soit le simple des méchants étrangers ou de l’impérialisme occidental b) soit le simple fait de notre identité nationale liée à des pratiques culturelles archaïques dérivées de la colonisation ou des mœurs tribales africaines, c) soit le simple fait des élites obscurantistes et rétrogrades formant des entités ou des puissances totalitaires tantôt anarchiques, tantôt arbitraires dont l’expertise criminelle demeurent l’intrigue, l’arrogance, la ruse, la violence, la coercition, la menace, la peur, l’abus de pouvoir, la politicaillerie, la gabegie, le clientélisme, le parrainage, la connivence, la complicité, la corruption catapultant le pays dans le chaos politique et économique

Cool Afin d’intégrer la politique dans une approche sinon une vision centrée sur trois pôles 1) une approche Micro tenant compte des décisions ou non décisions, des actions des élites politiques dans la lutte pour la conquête et la conservation du pouvoir 2) une approche Méso tenant compte de l’appareil étatique dans sa gestion des tensions, des conflits et des crises internes et les réactions aux pressions et agressions externes 3) Une approche Macro tenant compte du système d’états concurrentiels et à la dynamique du capitalisme en expansion dans le monde, selon une perspective historique prenant en compte la dynamique interne et externe permettant de dégager une vision intégrale et systémique, pour reprendre l’expression de Sauveur Pierre Étienne voyant dans l’histoire de l’humanité

9) Une éternité en mouvement dont la dynamique s’explique non pas par la volonté divine, mais par les décisions que l’être humain prend ou ne prend pas, les conséquences qui en découlent et les luttes qu’il mène pour échapper à ces contraintes engendrées par les dites conséquences. Alors contre ceux qui voient dans l’histoire une simple lutte devant déboucher sur l’anéantissement d’un groupe, d’un secteur ou d’une classe, Sauveur Pierre Étienne sociologue de profession, rectifie que l’histoire peut être la manifestation de relations sociopolitiques dynamiques impliquant la coopération, la coexistence, le compromis et le consensus, qui n’exclut pas les transactions, les marchandages, pressions, les menaces de recours, et le recours effectif à la violence et aux représailles et leur mise en exécution



10) Contrer l’État patrimonial où la domination patrimoniale est orientée dans le sens de la tradition, mais exercée en vertu d’un droit personnel absolu ou contrer l’État sultanique où la domination patrimoniale qui, dans la manière dont elle administrée, se meut principalement dans la sphère de l’arbitraire non liée à la tradition, sans être rationalisée de manière objective, mais seule la sphère de l’arbitraire et de la grâce s’y est développée à l’extrême à la manière d’un Marcos, d’un Ceausescu, d’un Somoza, d’un Duvalier, d’un Mobutu

11) Afin d’instaurer un état moderne, une méga organisation ou une macrostructure relativement autonome et détenant sur un territoire donné le double monopole de la contrainte physique et de la fiscalité qui peut prendre et en fait, qui prend des décisions affectant la façon positive ou négative, sur les plans interne et externe, les comportements des individus, des groupes, des institutions ou organisations, plus ou moins autonomes qu’elle, dans un cadre d’interdépendances complexes et dynamiques.

12) Ainsi soit-il
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 24/10/2006

Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty
MessageSujet: AU NOM DE LA FRATERNITÉ   Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste EmptyJeu 1 Avr 2010 - 19:05

AU NOM DE LA FRATERNITÉ

Bien qu’en tant que sociologue qui considère la religion comme un phénomène social, à la manière du grand sociologue Français Mauss qui la considère comme un phénomène social total, je me donne le droit d'analyser les religions à travers les différentes doctrines et confessions sans préjugé ni parti pris en toute neutralité et objectivité tout en étant un chrétien ou né catholique avec mes racines traditionnelles ou culturelles vaudouisantes. Je crois que l'ouverture d'esprit est meilleure pour la construction d'une véritable fraternité humaine que le renfermement dans la bulle de sa foi en ignorant le voisin à notre côté. Au niveau de l'amour et de la morale, Jésus Christ est mon modèle car non seulement il enseigne d'aimer son prochain comme soi même, mais encore il prêche le pardon et la réconciliation en cas de quelqu'un qui est victime de mal. Ma culture d’amour et de pardon tel que enseigné par Jésus s'ajoute à l'Ahimsa de l'Hindouisme étant l'idéal du non désir de nuire dont Gandhi demeure le modèle parfait. L'amour et la morale avec Jésus, le non désir de nuire ou de la non-violence de Gandhi font des valeurs que j'essaie d'intérioriser pour me guider dans le chemin de la vie sans vouloir devenir un ange car l’homme n’est ni ange ni mais qui veut l’ange fait la bête. Mon ouverture au niveau de la foi religieuse s'agrandit davantage quand que je me suis tombé sur le principe du Maya de l'Hindouisme selon lequel il existe différentes façons de voir une même chose où chacune des visions est valide mais partielle de la réalité pleine de telle sorte que nul ne peut avoir la vérité absolue en rejetant l'opinion de l'autre considérée comme fausse ou un mensonge. Ce serait une prétention trop présomptueuse. Non seulement nous pouvons voir une même chose différemment mais encore l'homme qui regarde vers le nord ne voit pas ce que l'homme qui regarde dans le sud voit, et vice versa. Tout dépend de notre champ de vision à travers son horizon comportant ses propres limites qui empêche à chacun d'avoir une vision parfaite de la réalité pleine. Cette grande sagesse porte celui qui la cultive à porter attention à l'avis des autres dans un esprit d'échange ou de communication sans rejeter sa propre croyance. Vu qu'il est vrai en réalité que quelqu'un peut voir des choses que l'autre ne voit pas, chacun a plus à gagner en cas d'inclusion de visions que d'exclusion de visions, donc un enrichissement au niveau de la compréhension et de la connaissance. Autant dire, je crois dans le principe du Maya, car je suis convaincu que nul homme au monde n’a le monopole de la vérité. Et aucune compréhension mutuelle n'est possible s'il n'y a pas la volonté de communiquer avec l'autre. Et aucune communication n'est possible s'il n'y a pas une véritable et franche volonté de comprendre l'autre dans ses opinions si jugées fausses à priori.

La recette de la fraternité et de la paix :1) Une tasse d'amour, 2) une tasse de pardon 3) Une cuillérée du non désir de nuire ou d’Ahimsa 4) une cuillérée de vérité relative Maya. Bonne digestion au nom d'une solidarité fraternelle et harmonieuse.

Edner SaintDéclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste 16Amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
desire
Junior


Féminin
Nombre de messages : 4
Localisation : Montréal
Loisirs : Lecture
Date d'inscription : 03/03/2010

Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty
MessageSujet: Re: Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste   Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste EmptyVen 2 Avr 2010 - 14:06



Il ne faudrait surtout pas qu'il y ait des guerres de religions comme ca se passe en Afrique de l'ouest entre les Mulsulmans et les Chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16357
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty
MessageSujet: Re: Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste   Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste EmptyVen 2 Avr 2010 - 19:10

Desire,

Vodou se youn lan relijyon ki pi toleran lan istwa relijyon.Gen plis ke 100 milyon moun lan Amerik lan ki pratike Vodou.Konbyen atak Vodou fè sou lOt relijyon paske yo pa vodouyizan?

Se tankou JORGE AMADO,ki rekonèt petèt tankou pi gran ekriven Brezilyen e ki te pratikan vodou brezilyen an (Candomble) te di l :misye te mande konbyen kanpay pèsekisyon lOt relijyon Vodou janm fè ;e konbyen kanpay relijyon kretyen yo fè depi 6zyèm syèk ak CLOVIS?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 24/10/2006

Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty
MessageSujet: Lumière-edification   Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste EmptySam 22 Oct 2011 - 13:50

Univers-LUMIERE
Univers
Compose de milliards de galaxies. Il est l, ensemble de tout ce qui existe

Nébuleuse
Composée de milliards d’étoiles, de planètes, de gaz et de poussières interstellaires

Galaxie
Composée de milliards d’étoiles et de planètes, elle est plus petite que la nébuleuse

Système
Partie d’une galaxie composée d’une étoile, de plusieurs planètes et de satellites
Étoile
Corps céleste lumineux par sa propre lumière ex : soleil

Planète
Corps céleste qui reçoit sa lumière d’un autre corps et qui tourne autour de celui-ci. Exemple, Terre ou Mars.

Satellite
Petite planète tournant autour d’une plus grande. Exemple, Lune.

Unité de mesure et évaluation de la distance entre les astres

Année lumière
En une seconde, la lumière parcourt 300.000 km. Lorsqu’on multiplie cette valeur par le nombre de seconde d’une année on trouve près de 10.000 milliards de km donc l’année lumière est la distance parcourue par la lumière en une année :
10.000 milliards kilomètres environ
La lumière du soleil, à la vitesse de 300.000 Kms, met 8 minutes 20 secondes pour nous parvenir

Système solaire
Le système solaire est l, ensemble formé par neufs planètes et leurs satellites qui tournent autour du soleil. Partant de ceci, nous trouvons 1) Mercure 2) Venus 3) Terre 4) Mars 5) Jupiter 6) Saturne 7) Uranus Cool Neptune 9) Pluton


Dimension des planètes
1) Petites : mars, mercure, pluton
2) Moins petites : Venus et terre
3) Moyennes : Uranus et Neptune
4) Grosses : Jupiter et saturne
5)


LUMIERE
Esaie 11 : 3-4
Il respira la crainte de l’Éternel; il ne jugera point sur l’apparence, il ne prononcera point sur un ouï-dire (YO DI=rumeur). Son inspiration est dans la crainte de Yahvé. Il jugera mais non sur l’apparence. Il se prononcera mais non sur le ouï-dire (YO DI=rumeur). Il respirera la crainte de l`Éternel; Il ne jugera point sur l`apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire. son inspiration est dans la crainte de Yahvé. Il jugera mais non sur l'apparence. Il se
prononcera mais non sur le ouï-dire.

Psames 119 : 37-38
Incline mon coeur vers tes préceptes, Et non vers le gain!
Détourne mes yeux de la vue des choses vaines, Fais-moi vivre dans ta voie!

Z E N : ne rien poursuivre, juste voir. Art de voir

CHRISTOPHE COLOMB : Passe plusieurs années pour organiser le voyage vers l’Est de l’Inde, mais débouche sur un nouveau continent plein de richesses. Mais il n’en avait rien joui. Il est mort à la Valladolid le 20 mai 1503 dans la misère et le chagrin

Toussaint Louverture : Avait été le premier des noirs a gouverner l’Île entière, a réunir les blancs, noirs et metis dans la discipline. Mais n’avait pas joui les honneurs. Il meurt à Fort de Joux en France le 6 avril 1803

Cacique Henri : Je jure que je préfère mourir que de servir les blancs. Allez remercier Dieu, de ce que je vous laisse la vie.

Jean Jacques Dessalines : Je fais ce qu’il fallait faire, je me fiche de ce que dira la postérité

Ayibobo, Aochan Nago

Twa let selman


DAÏCO

Je suis fils de Mahou égal à Yahvé Jéhovah
Le même père de la création de l’univers
La chose est même seule, mais la lettre diffère
Selon la langue ou en raison du milieu

Je suis fatigué de vociférer des biles
Sorties de mes entrailles trop fragilisées
Du tapage ruineux des émotions négatives
Temps de marquer différence afin que lumière brille

Sur ma tête de poète
Brille la lumière de Dambala
En mon âme de poète
Bouge la force de Dambala

Avec la lumière de Daïco
Je veux éclairer les ténèbres
Je veux éclairer la pénombre
Je veux éclairer l’obscurité

Avec la lumière de Daïco
Je veux illuminer les horizons de la vie
Je veux illuminer le chemin de l’existence
Je veux éclairer la route de la destinée

Je veux renverser les tabous
Je veux renverser les ténèbres
Je veux dissiper la pénombre
Je veux dissiper l’obscurantisme


Nous ne sommes plus esclaves de personne
Ni des autres ni des traditions
Nous sommes maîtres de nous-mêmes
Nous ne sommes plus esclaves de personne

Serpent est mouvement, mutation, évolution
Serpent est force, changement, transformation
Cheviecoudaleh avale sans mâcher
Une bête trois fois plus grosse qu’elle

Cheviecoudaleh change de peau
Pour devenir un serpent nouveau
A sa membrane servant de parachute
Pour sauter d’arbre en arbre

Cheviecoudaleh change de peau
Pour devenir un serpent nouveau
A sa membrane servant de parachute
Quand il immobile ou quand il grimpe

Chéviecoudaleh se déplace
D’un doux mouvement sinueux
La vie est mouvement, mutation
L’existence est changement, lutte




Lumière
Je ne suis pas de la pénombre obscure des ténèbres
Où discrimination, préjugés, tabous, ignorance dominent
Pour gouverner l’État de la jalousie, de la cupidité
Par la force de la rapine, de la piraterie des prédateurs

Je suis du monde illuminant, de la lumière
Là où les astres, étoiles et soleil brillent
Là où la nature nous verse sa splendeur
Là où la nature réchauffe de sa chaleur

Je suis poète, de la famille de la lumière
Comme un astre, un soleil ou une étoile
Ma tache de briller, ma fonction d’éclairer
Selon l’ordre du créateur divin Mahou

Hélas! Mon âme de poète n’est pas faite
Pour vivre dans le regard naïf des autres
Comme un profane esclave de la magie
Comme un croyant esclave du magicien

Magouilleur usant la magie pour dominer
Profanes croyants au royaume des ténèbres
Magouilleur abusant de la naïveté candide
Des croyants enfermés dans l’ignorance.

Selon le grand Karl Marx tout système porte
En son sein le germe de sa propre destruction
Voyagez, courez, volez accélérez dans les ténèbres
Vers l’auto régression qui vous mènera à la mort
On vous inhumera dans la cimetière du big Mass
On vous inhumera au big bang ou au big clash

La jalousie cette émotion négative
Relève du monde obscur des ténèbres
La cupidité cette émotion négative
Relève du monde de la destruction

Si vous voulez que la course soit positive
Pour que le monde arrive à bon port
Soyez vous-même un astre, une étoile
Qui éclaire, brille, illumine et réchauffe

Soyez vous autonome au niveau de la pensée
Comme le poète est autonome intellectuellement
La cupidité, la piraterie, barbarie digne au prédateur
Ne fait pas avancer le monde, mais régresser

Nan lopital se kipidite
Nan sante se kipidite

Nan mache se kipidite
Nan komes se kipidite

Nan travay se kipidite
Nan biro se kipidite

Nan leta se kipidite
Nan gouvenman se kipidite

Nan lari se kipidite
Nan fanmiy se kipidite

Lavi tounen biznis mekantil
Ezistans tounen biznis mekantil

Cupidon sou pouvwa
Cheviecoudaleh ap gouverenen
Guede Loray Sel Renn
Brave Guede sel rwa

11 octobre 2011

13/09/2009





DAÏCO

Je suis fils de Mahou égal à Yahwé Jéhovah
Le même père de la création de l’univers
La chose est même seule, mais la lettre diffère
Selon la langue ou en raison du milieu

Je suis fatigué de vociférer des biles
Sorties de mes entrailles trop fragilisées
Du tapage ruineux des émotions négatives
Temps de marquer différence afin que lumière brille


Sur ma tête de poète
Brille la lumière de Dambala
En mon âme de poète
Bouge la force de Dambala

Avec la lumière de Daïco
Je veux éclairer les ténèbres
Je veux éclairer la pénombre
Je veux éclairer l’obscurité

Avec la lumière de Daïco
Je veux illuminer les horizons de la vie
Je veux illuminer le chemin de l’existence
Je veux éclairer la route de la destinée

Je veux renverser les tabous
Je veux renverser les ténèbres
Je veux dissiper la pénombre
Je veux dissiper l’obscurantisme


Nous ne sommes plus esclaves de personne
Ni des autres ni des traditions
Nous sommes maîtres de nous-mêmes
Nous ne sommes plus esclaves de personne

Serpent est mouvement, mutation, évolution
Serpent est force, changement, transformation
Cheviecoudaleh avale sans macher
Une bête trois fois plus grosse qu’elle

Cheviecoudaleh change de peau
Pour devenir un serpent nouveau
A sa membrane servant de parachute
Pour sauter d’arbre en arbre

Cheviecoudaleh change de peau
Pour devenir un serpent nouveau
A sa membrane servant de parachute
Quand il immobile ou quand il grimpe

Chéviecoudaleh se déplace
D’un doux mouvement sinueux
La vie est mouvement, mutation
L’existence est changement, lutte



Lumière
Je ne suis pas de la pénombre obscure des ténèbres
Où discrimination, préjugés, tabous, ignorance dominent
Pour gouverner l’État de la jalousie, de la cupidité
Par la force de la rapine, de la piraterie des prédateurs

Je suis du monde illuminant, de la lumière
Là où les astres, étoiles et soleil brillent
Là où la nature nous verse sa splendeur
Là où la nature réchauffe de sa chaleur

Je suis poète, de la famille de la lumière
Comme un astre, un soleil ou une étoile
Ma tache de briller, ma fonction d’éclairer
Selon l’ordre du créateur divin Mahou

Hélas! Mon âme de poète n’est pas faite
Pour vivre dans le regard naïf des autres
Comme un profane esclave de la magie
Comme un croyant esclave du magicien

Magouilleur usant la magie pour dominer
Profanes croyants au royaume des ténèbres
Magouilleur abusant de la naïveté candide
Des croyants enfermés dans l’ignorance.

Selon le grand Karl Marx tout système porte
En son sein le germe de sa propre destruction
Voyagez, courez, volez accélérez dans les ténèbres
Vers l’auto régression qui vous mènera à la mort
On vous inhumera dans la cimetière du big Mass
On vous inhumera au big bang ou au big clash

La jalousie cette émotion négative
Relève du monde obscur des ténèbres
La cupidité cette émotion négative
Relève du monde de la destruction

Si vous voulez que la course soit positive
Pour que le monde arrive à bon port
Soyez vous-même un astre, une étoile
Qui éclaire, brille, illumine et réchauffe

Soyez vous autonome au niveau de la pensée
Comme le poète est autonome intellectuellement
La cupidité, la piraterie, barbarie digne au prédateur
Ne fait pas avancer le monde, mais régresser

Nan lopital se kipidite
Nan sante se kipidite

Nan mache se kipidite
Nan komes se kipidite

Nan travay se kipidite
Nan biro se kipidite

Nan leta se kipidite
Nan gouvenman se kipidite

Nan lari se kipidite
Nan fanmiy se kipidite

Lavi tounen biznis mekantil
Ezistans tounen biznis mekantil

Cupidon sou pouvwa
Cheviecoudaleh ap gouverenen
Guede Loray Sel Renn
Brave Guede sel rwa

11 octobre 2011

13/09/2009





















DEFENSE DU VODOU

CONSCIENCE
PAUL STROHOM
A VERY SHORT INTRODUCTION


SECRET POUR LES PROFANES QUI VEULENT S’ELEVER AU NIVEAU DES GRANDS ESPRIT

1) Il faut mourir constamment pour vivre éternellement, secret de la vie livre par Daico
2) Mourir a et pour soi même et 3) Se parfaire continuellement, secret de l’existence livre par Cheviecoudaleh

4) L’Art d’aimer d’Ovide écrit par l’athée Lucrèce est recopie par des gens qui ont fait vœu de chasteté, étant les moines pour étiquette de cam
Camembert, qui transcrivent scrupuleusement des passages ou le poète recommande le synchronisme des orgasmes parce que c’était Lucrèce, parce que c’est Ovide

5) La beauté formelle de la poésie peut faire passer le contenu peu conforme a l’orthodoxie philosophique et morale régnante

6) La poésie antique n’est pas parvenue au monde arabe cherchant à s’approprier un contenu scientifique et ou philosophique pouvant avoir valeur de vérité. Pourtant les arabes possédaient, des avant le coran, une grande poésie lyrique, guerrière, polémique. Ils ont en outré et surtout, depuis Islam, conscience de posséder avec le coran le chef d’œuvre littéraire indépendante, et même inégalable puisque cette inimitabilité même constitue le grand miracle, le seul miracle, a vrai dire censé attester l’origine divine du livre sacre










Bienvenue, identifiez-vous
• Panier : 0 produit produits 0,00 € (vide)
• Votre compte

• Page d'Accueil
• Le Livre
o La Table des matières
o les rituels du livre
o le Livre
• La Boutique
o ACHETER LE LIVRE
o Erzulie Fréda
o Baron Samedi
o Erzulie Dantor
o Ogoun Féraille
o Damballah
o Legba
• Les Témoignages
• Tarifs et Livraison
• Bon De Commande

CATÉGORIES
Tags
magie noire ogoun féraille lwa du feu vaudou haitien erzulie Fréda déesse de l'amour voodoo paranormal voyance erzulie poupée vaudou Maitre baron samedi


le livre du vaudou
LE LIVRE QUI VOUS DÉVOILE LES SECRETS DU VODOU ET DE LA MAGIE HAITIENNE
Les pouvoirs du vodou expliqués en détails
+ + +
Apprendre et Appliquer
Les secrets fulgurants
de la
Magie Haïtienne
+ + +
vous pouvez voir :
Table des matières
les rituels du livre
La couverture
livre du vaudou
Prix :
23,50€
Acheter
________________________________________
Ce livre sur le vodou et de la magie haïtienne est un recueil sans précédent.
En effet, pour la première fois, un ouvrage qui vous dévoile tous les mystères qui entouraient jusqu’à présent les secrets du vodou et de la magie Haïtienne !

Ce livre disponible en version française pour l'instant, est un guide pédagogique qui vous explique étape par étape la marche à suivre pour découvrir ou approfondir la pratique du vodou.

Que vous soyez un débutant ou un initié à la magie, vous trouverez certainement votre inspiration dans ce livre magique.
________________________________________
Vous êtes intéressé(e) par la magie haïtienne et vous aimeriez tout simplement apprendre la magie haïtienne ou approfondir vos connaissances dans ce domaine ? Ce livre est pour vous.

Donc, vous êtes libre de vous procurer de ce livre suivant les intérêts que vous accordez au vodou et à la magie haitienne.
























Bienvenue, identifiez-vous
• Panier : 0 produit produits 0,00 € (vide)
• Votre compte

• Page d'Accueil
• Le Livre
o La Table des matières
o les rituels du livre
o le Livre
• La Boutique
o ACHETER LE LIVRE
o Erzulie Fréda
o Baron Samedi
o Erzulie Dantor
o Ogoun Féraille
o Damballah
o Legba
• Les Témoignages
• Tarifs et Livraison
• Bon De Commande

CATÉGORIES
Tags
magie noire ogoun féraille lwa du feu vaudou haitien erzulie Fréda déesse de l'amour voodoo paranormal voyance erzulie poupée vaudou Maitre baron samedi


le livre du vaudou
LE LIVRE QUI VOUS DÉVOILE LES SECRETS DU VODOU ET DE LA MAGIE HAITIENNE
Les pouvoirs du vodou expliqués en détails
+ + +
Apprendre et Appliquer
Les secrets fulgurants
de la
Magie Haïtienne
+ + +
vous pouvez voir :
Table des matières
les rituels du livre
La couverture
livre du vaudou
Prix :
23,50€
Acheter
________________________________________
Ce livre sur le vodou et de la magie haïtienne est un recueil sans précédent.
En effet, pour la première fois, un ouvrage qui vous dévoile tous les mystères qui entouraient jusqu’à présent les secrets du vodou et de la magie Haïtienne !

Ce livre disponible en version française pour l'instant, est un guide pédagogique qui vous explique étape par étape la marche à suivre pour découvrir ou approfondir la pratique du vodou.

Que vous soyez un débutant ou un initié à la magie, vous trouverez certainement votre inspiration dans ce livre magique.
________________________________________
Vous êtes intéressé(e) par la magie haïtienne et vous aimeriez tout simplement apprendre la magie haïtienne ou approfondir vos connaissances dans ce domaine ? Ce livre est pour vous.

Donc, vous êtes libre de vous procurer de ce livre suivant les intérêts que vous accordez au vodou et à la magie haitienne.



LUMIERE
Esaie 11 : 3-4
Il respira la crainte de l’Éternel; il ne jugera point sur l’apparence, il ne prononcera point sur un ouï-dire (YO DI=rumeur). Son inspiration est dans la crainte de Yahvé. Il jugera mais non sur l’apparence. Il se prononcera mais non sur le ouï-dire (YO DI=rumeur). Il respirera la crainte de l`Éternel; Il ne jugera point sur l`apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire. son inspiration est dans la crainte de Yahvé. Il jugera mais non sur l'apparence. Il se
prononcera mais non sur le ouï-dire.


Psames 119 : 37-38
Incline mon coeur vers tes préceptes, Et non vers le gain!
Détourne mes yeux de la vue des choses vaines, Fais-moi vivre dans ta voie!

Zen : ne rien poursuivre, juste voir. Art de voir

CHRISTOPHE COLOMB : Passe plusieurs années pour organiser le voyage vers l’Est de l’Inde, mais débouche sur un nouveau continent plein de richesses. Mais il n’en avait rien joui. Il est mort à la Valladolid le 20 mai 1503 dans la misère et le chagrin

Toussaint Louverture : Avait été le premier des noirs a gouverner l’Île entière, a réunir les blancs, noirs et metis dans la discipline. Mais n’avait pas joui les honneurs. Il meurt à Fort de Joux en France le 6 avril 1803

Cacique Henri : Je jure que je préfère mourir que de servir les blancs. Allez remercier Dieu, de ce que je vous laisse la vie.

Jean Jacques Dessalines : Je fais ce qu’il fallait faire, je me fiche de ce que dira la postérité

Ayibobo, Aochan Nago




DAÏCO

Je suis fils de Mahou égal à Yahwé Jéhovah
Le même père de la création de l’univers
La chose est même seule, mais la lettre diffère
Selon la langue ou en raison du milieu

Je suis fatigué de vociférer des biles
Sorties de mes entrailles trop fragilisées
Du tapage ruineux des émotions négatives
Temps de marquer différence afin que lumière brille


Sur ma tête de poète
Brille la lumière de Dambala
En mon âme de poète
Bouge la force de Dambala

Avec la lumière de Daïco
Je veux éclairer les ténèbres
Je veux éclairer la pénombre
Je veux éclairer l’obscurité

Avec la lumière de Daïco
Je veux illuminer les horizons de la vie
Je veux illuminer le chemin de l’existence
Je veux éclairer la route de la destinée

Je veux renverser les tabous
Je veux renverser les ténèbres
Je veux dissiper la pénombre
Je veux dissiper l’obscurantisme


Nous ne sommes plus esclaves de personne
Ni des autres ni des traditions
Nous sommes maîtres de nous-mêmes
Nous ne sommes plus esclaves de personne

Serpent est mouvement, mutation, évolution
Serpent est force, changement, transformation
Cheviecoudaleh avale sans macher
Une bête trois fois plus grosse qu’elle

Cheviecoudaleh change de peau
Pour devenir un serpent nouveau
A sa membrane servant de parachute
Pour sauter d’arbre en arbre

Cheviecoudaleh change de peau
Pour devenir un serpent nouveau
A sa membrane servant de parachute
Quand il immobile ou quand il grimpe

Chéviecoudaleh se déplace
D’un doux mouvement sinueux
La vie est mouvement, mutation
L’existence est changement, lutte




Lumière
Je ne suis pas de la pénombre obscure des ténèbres
Où discrimination, préjugés, tabous, ignorance dominent
Pour gouverner l’État de la jalousie, de la cupidité
Par la force de la rapine, de la piraterie des prédateurs

Je suis du monde illuminant, de la lumière
Là où les astres, étoiles et soleil brillent
Là où la nature nous verse sa splendeur
Là où la nature réchauffe de sa chaleur

Je suis poète, de la famille de la lumière
Comme un astre, un soleil ou une étoile
Ma tache de briller, ma fonction d’éclairer
Selon l’ordre du créateur divin Mahou

Hélas! Mon âme de poète n’est pas faite
Pour vivre dans le regard naïf des autres
Comme un profane esclave de la magie
Comme un croyant esclave du magicien

Magouilleur usant la magie pour dominer
Profanes croyants au royaume des ténèbres
Magouilleur abusant de la naïveté candide
Des croyants enfermés dans l’ignorance.

Selon le grand Karl Marx tout système porte
En son sein le germe de sa propre destruction
Voyagez, courez, volez accélérez dans les ténèbres
Vers l’auto régression qui vous mènera à la mort
On vous inhumera dans la cimetière du big Mass
On vous inhumera au big bang ou au big clash

La jalousie cette émotion négative
Relève du monde obscur des ténèbres
La cupidité cette émotion négative
Relève du monde de la destruction

Si vous voulez que la course soit positive
Pour que le monde arrive à bon port
Soyez vous-même un astre, une étoile
Qui éclaire, brille, illumine et réchauffe

Soyez vous autonome au niveau de la pensée
Comme le poète est autonome intellectuellement
La cupidité, la piraterie, barbarie digne au prédateur
Ne fait pas avancer le monde, mais régresser

Nan lopital se kipidite
Nan sante se kipidite

Nan mache se kipidite
Nan komes se kipidite

Nan travay se kipidite
Nan biro se kipidite

Nan leta se kipidite
Nan gouvenman se kipidite

Nan lari se kipidite
Nan fanmiy se kipidite

Lavi tounen biznis mekantil
Ezistans tounen biznis mekantil

Cupidon sou pouvwa
Cheviecoudaleh ap gouverenen
Guede Loray Sel Renn
Brave Guede sel rwa

11 octobre 2011

13/09/2009




Bouillon émotionnel moderne
BOUYON EMOSYONEL MODEN
1) 4 tranches d’injures spéculatives
2) 3 têtes d’insultes libérales
3) 2 pincées d’invectives orthodoxies
4) 2 gousses de calomnie historique
5) 4 tiges d’infamies nationales
6) 50 ½ de coercition communiste
7) 900ml d’agression économique
100 litres d’obéissance religieuse
9) 5 tasses de politique facultative
10) Bonne digestion, bon appétit

CAMELEON
L’un veut avoir les ailes de l’ange
Pour explorer le paradis céleste
L’autre veut avoir les griffes de la brute
Pour s’aventurer dans la jungle
Les deux gangs belliqueux de gladiateurs
Basculent dans les positions extrêmes
Chacun selon ses gouts, ses fantaisies
Dans la conquête prédatrice de la proie
L’ange trouve cendrillon est une âme impure
Pleine de malédiction méritant la sentence du bucher
Le peuple incrédule applaudit le mensonge
Pour ériger l’hécatombe criminel de l’obscurantisme
La brute juge que cendrillon est un être inferieur
De valeur inutile méritant le sort de la destruction
Le peuple inculte applaudit le mensonge
Pour ériger l’hécatombe criminel de l’obscurantisme
L’obsession pousse les ignorants a creuser les antagonismes
Jusqu’au point que la guerre devient inévitable et explose
après quoi on impute la malédiction au poète
D’être la cigale libertine qui cause la détresse
L’exploration des pôles extrêmes de l’obsession
Empêchent toute forme de réconciliation
Après quoi on impute le blâme au poète
D’être a l’origine du mal, du blâme, de la détresse
L’obsession des nigauds, des imbéciles, des ignorants
Atteint un tel niveau d’aveuglement éhonté
Qu’ils sont incapables d’adopter la pensée
Qui les ramènera consciente de leur propre humanité
L’esprit d’ange et de brute est beaucoup trop puissant
Pour cesser de s’abreuver dans la source du sang
Tuez sous prétexte que vous êtes membre saint du ciel
Tuez sous prétexte que vous êtes membre fort de la jungle
Faites votre grande œuvre de destruction
Pour récolter la moisson de la ruine
Alors l’humanité sera mieux exilée dans la tombe
Plutôt que dans la fraternité, la solidarité de la société
Je connais la politique des lâches
Au truc de ramener l’adversaire a l’émotion
Pour affaiblir sa capacité de défense
Dans le but de gagner la lutte la guerre
Je connais la politique des lâches
A la ruse de ramener l’ennemi au sexe
Pour applaudir sa capacité de résistance
Dans le but de gagner la lutte, la guerre
Je connais la politique des lâches
Au truc de ramener Toussaint a l’Amour
Avec l’intervention de ces deux fils dans la guerre
Pour l’affaiblir et gagner leur bouillon émotionnel
Je connais la politique des lâches
A la ruse de s’enterrer dans une cachette
Comme un ruse caméléon prédateur
Aux mille couleurs : blanc, noir, jaune, rouge
Je connais la politique des lâches
Qui convertit leur origine en pochette
Exigeant la condition criminelle a tous
Réussite doit être inscrite dans la naissance avec un million
Je connais la vibration des Tai Ki Tao
Le chien fidele de Tchan Kaicheck
A bord de la bombe qui vont se suicider
Priez pour son âme impure pleine de malédiction
L’Opium veut que ce soit le poète qui est le porteur de la contradiction remplie de malédiction et non la société qui en est le foyer
La Potion veut que ce soit le poète qui bombarde la politique de l’émotion et non Napoléon avec les deux fils de Toussaint au point que la piète se trouve en concurrence avec l’adversité hostile qui l’affaiblissait jusqu’a perdre la guerre dans un bouillon émotionnel
La drogue veut que ce soit le poète qui bombarde les Haïtiens d’émotion et non le fidéisme des chrétiens définissant la foi sous l’angle du sentiment dans rejet de la raison, la clé qui ouvre la porte ou se cache le bouillon émotionnel dans une grande chaudière qui apporte a la satiété
La spéculation veut que ce soit c’est le poète dont la paresse dont la paresse accule les haïtiens a la détresse et non la bourgeoisie capitaliste qui jette des tonnes de nourritures dans les eaux internationales alors que des millions d’enfants meurent comme des araignées chaque a travers le monde
La camera obscura veut que ce soit le poète qui invente de toute pièce les mots de conflits d’intérêts et de classe et non la bourgeoisie
La propagande veut que ce soit le poète qui est un prédateur sexuel et que le mot prédateur n’est pas un produit de la colonisation par les mœurs débrides des colons blancs encore nostalgiques de leur barbarie a travers des actes de viol
L’illusion veut que ce soit le poète qui prive Haïti de toute vision sociale en l’enfermant dans un banal challenge interindividuel exclusivement pour la pochette du plus prédateur de la jungle
La fiction veut que ce soit le poète qui confond prosélytisme et christianisme et non les chrétiens qui veulent avoir des ailes pour explorer le paradis
La présomption veut que ce soit le poète qui confond césarisme et le christianisme et non les chrétiens obsédés par l’argent qui érige le culte de la satiété au rite de la poche
La prétention veut que ce soit le poète qui déclenche la guerre par des mots non la classe croyant dans la cachette qui détient toujours la gâchette a cote de la pochette
Je n’ai ni cachette ni pochette ni gâchette, puisque je vis toujours a l’horizon dans l’illumination des astres du ciel, du soleil qui brille pour dire les 4 vérités en pleine face des caméléons prédateurs ayant toutes couleurs, blanche, noire, jaune, rouge
Alors si vous sentez que je vous pique, que vous vous fâchez, vous n’avez qu’a vous appuyer sur votre gâchette prés de la pochette comme Jésus Christ dit Brisez le temple en trois jours je le reconstruirai

19 octobre 2011











________________________________________
• Contact
• Contactez-nous
• Rejoignez nous sur Facebook










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 24/10/2006

Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty
MessageSujet: TOUT SUR LE VODOU   Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste EmptyMar 25 Sep 2012 - 17:37

1.

Cérémonie du Bois Caïman
Cérémonies religieuses servant de ciment pour unir les esclaves noirs afin de se soulever contre le système esclavagiste. Prières de 1503 jusqu’à ce jour au Dahomey en souvenir de leurs ancêtres qui furent vendus aux blancs :

Prière de BENIN
Prières de 1503 jusqu’à ce jour au Dahomey en souvenir de leurs ancêtres qui furent vendus aux blancs : Ô Ancêtres, faites tout ce que vous pouvez pour que les princes et les nobles qui règnent aujourd’hui ne soient jamais envoyés comme esclave en Amérique. Nous vous prions de faire tout en votre pouvoir pour punir les gens qui ont acheté nos parents que nous ne reverrons plus jamais. Envoyez leurs bateaux à Ouidah, et lorsqu’ils arriveront noyez leurs équipages et faites que toutes les richesses qu’ils contiennent nous soient acquises. Jusqu’à présent les Dahoméens ou Béninois gardent dans leurs prières et offrandes rituelles, le souvenir de leurs ancêtres qui furent vendus aux blancs.


Priere de Bookmann
Version originale créole
Boukman, le chef incontesté de l’assemblée de l’assemblée se lève, invoque Dieu et exhorte les esclaves à la vengeance : Bon Dié wè tout sa blan fè. Bon Dié blan mande krim, men Bon Dié pan ou an vlé bienfè. Men Dié ki si bon òdonen venjans. Li va kondui nou. Li Bay asistans. Jete pòtrè Dié blan qui swaf dlo nan je nou. Goute lalibète ki nan kè nou tout. Traduction française par Jean Price Mars dans Ainsi Parla l’oncle.Le Dieu des Blancs fait ce que le blanc fait. Le Dieu des blancs commande le crime, tandis que le nôtre sollicite des bienfaits. Pourtant le nôtre qui est si bon demande notre vengeance : il va conduire nos bras et nous donner assistance. Brisez donc l’image du Dieu des blancs, l’objet de nos larmes. Goûtons la liberté qui est au fond de nos cœurs à tous.

Leaders dirigeants de la cérémonie
Jean François Papillon, Georges Biassou, Boukman Dutty, Jeannot Brullet, Toussaint Louverture, Edaïse. Selon Beaubrun Ardouin, les conjurés marrons se réunissent et se distribuèrent les rôles: 1) Plus rusé que les autres, Jean François obtient le premier rang et Biassou le second 2) Boukman et Jeannot plus audacieux, se chargeaient de diriger les premiers mouvements 3) Toussaint se réserva le rôle d’intermédiaire entre les conjurés et les moteurs secrets de l’insurrection, ne voulant d’ailleurs se prononcer que lorsqu’il pourrait être assuré du succès de l’entreprise.

Vodou : Ossature, conception et Théorie
Posons d’abord les éléments de base du vodou avant même de procéder par des commentaires, critiques ou analyse. Pour analyser tout objet il faut d’abord le connaître à travers ses éléments fondamentaux ou structurels. Comme vous savez, sans doute, dans le domaine de la religion, il faut avant tout tenir compte de trois grands aspects ou cadres : 1) Le Cadre Naturel qui couvre les besoins naturels de l’individu 2) Le cadre socio psychologique : affectivité, émotion, sentiment, amour, amitié, fraternité, morale, pensée, intellectualité) Le cadre métaphysique ou surnaturel : rêve, fin, spiritualité, éternité, espérance, but.
 
DEUX ELEMENTS FONDAMENTAUX
L’ensemble de ces trois cadres comprend les deux éléments fondamentaux presque toute religion
1)      Les principes de la religion, tels que : loi, dogme, règlement, règle, commandement, préceptes, bref la Parole divine par inspiration ou révélation
2)      Le culte comprenant  les rituels, pratiques, sacrifice, offrande, prière, méditation, contemplation, chant, danse musique. Les rituels comme pratiques forment l’aspect matériel par lequel une religion actualise ses idéaux ou principes. Les activités qui se déroulent sur le terrain dans le temple, la mosquée, l’église ou le houmfor ou la rue.
   
Première définition large du culte vodou haïtien
D’abord pour toutes sortes ou plusieurs raisons d’ordre historique le vodou haïtien se veulent un syncrétisme religieux, sorte de mélange d’abord de plusieurs rites africains, ensuite de catholiques et du vodou béninois, enfin du protestantisme. Bref christianisme pénètre le vodou haïtien tout en gardant son originalité
 
AU COMMENCEMENT
Il y eut un commencement dit Dambalah Wèdo à savoir le Grand Tout (Grantou), le Dieu inconnu, puisque personne ne l’a jamais vu. Il eut un grand respir qui enveloppa le néant. Il mit une parole : OUM en pensant. Que la lumière soit, et la lumière fut. Le Grand Tout admire le reflet de son essence dans la lumière invisible à nos yeux. Et le reste se fit tout seul, venant de sa pensée.
1) D’abord les eaux supérieures et inférieures séparées. De cette séparation naît le soleil ensuite. Le soleil eut dans son essence le Grand Tout qui est à la fois mal et femelle
 
Création de l’Homme
Voyant que Dambalah avait bien fait les choses, la lumière invisible toucha la terre d’un rayon double, et la femme et l’homme, dans un seul corps sortirent du limon de la terre. Voyant ce corps parfait, la lumière voulut lui donner son intelligence. Elle émit un second : OUM en pensant : Que l’homme et la femme aient une intelligence. Cependant l’homme distrait ne capta pas l’émission de la pensée lumineuse. Elle sentait son pouvoir se décupler et voulut être aussi grand que le grand tout. L’homme qui comprenait rien a ce qui lui arrivait écouta la femme et il se sentit gonfle d’orgueil, tandis qu’elle connaissait sa puissance
 
Naissance de Satan
Le premier Oum ou respir qu’émettait Dieu, déborde de la lumière. Le souffle s’en échappe et commence à errer en attendant un corps propice pour s’insinuer au même moment ou Cheviecoudaleh, le Vipère éprouvait de la jalousie. Ainsi le souffle pénètre la pensée de Cheviecoudaleh donnant naissance à Satan., cause du mal, de la mort. La lune se promenait et aperçut la vipère Cheviecoudaleh mourait. Elle s’en approcha et vit Satan qui abandonnait le corps inutile, le premier cadavre. La lune s’écria : Bha Le Sou, qui signifie c’est la femme du fils de la nuit. Créature destinée au rôle secondaire de nettoyage des immondices. Une sorte de prostituée qui coucha avec les rois pour persécuter le fils de la femme servante de Daïco. Mais Satan sera vaincu par la femme du fils du soleil. La lune dit : Bha La Cou, qui signifie, voila la femme de mon fils, femme solarienne, servante du soleil, possédant le don de guérison, porte l’insigne du médecin, de l’esprit et du corps.

Vaudou ou Vodou ET DEFINITIONS
Selon un ouvrage anglais de la bibliothèque de St John’s Université de Queens New York d’un auteur dont j’oublie le nom malheureusement, le Vodou signifie : I Challenge the universe to show me a being higher than me>. Ce qu’on peut traduire en français par : J’interroge l’univers a la recherche d’un Être  supérieur a moi,  soit un Être suprême étant un esprit invisible.
Dans la langue Fon parlée au Bénin, Vodun signifie une présence invisible redoutable ou puissante, mystérieuse ayant la capacité d’intervenir à tous les moments dans la société des humains. Selon les Arada, les authentiques et véritables sectateurs du Vodou, dans la colonie et qui en maintiennent les principes et les règles, Vodou signifie, un Être Tout Puissant et surnaturel dont dépendent tous les éléments, de la nature ou de l’univers, tous les événements qui se passent sur la terre comme au ciel.’
 Certains définissent le vodou comme étant une croyance primitive de nature animiste qui autorise le fantasme d’un ou plusieurs états transitoires, visant a accéder a Dieu, but suprême, mêle le corps et l’esprit, permettant a ses fidèles de croire a la possibilité de franchir une ou plusieurs étapes vers leur Dieu, unique étant un esprit invisible. Le corps sert d’élément de départ, et l’esprit de véhicule, le tout rendu possible par la possibilité physique de pouvoir se transcender et recevant dans le corps le mythe du demi-dieu ou de l’apprenti dieu (Loa, ange, esprit, saint), et la possibilité d’y accéder de manière palpable dans la transe ou la possession.
 Le mot vodu peut également renvoyer aux forces primaires de l’univers qui se confondent avec l’essence divine et de l’âme humaine, qui se nomme loas n’étant ni bons ni mauvais. Ils manifestent leur volonté par le biais des rêves, des incidents fortuits, des transes ou possessions. Chaque Loa est associe a un vèvè,  i.e. a un symbole sacre qui représente l’esprit, tout en symbolisant également l’extension de l’action qui lui est demande.
En outre ce même mot peut signifier le culte des esprits, aussi connu sous les Noms Vodoun ou Vaudoun, signifiant ‘’Esprit’’, constitue en soi un culte religieux qui a non seulement emprunte a plusieurs traditions et religions, mais encore qui lui-même voit ses dieux ou loas et ses pratiques varier selon le lieu ou il est pratique tout en restant un authentique héritage africain, celui des plus anciens esclaves africains venus dans le nouveau monde. De ce point de vu, le vodou témoigne donc de la vitalité de l’identité humaine ou culturelle et la résistance sociopolitique des esclaves face à l’oppression des colons blancs. Cependant, vu la variation, on ne peut pas dire qu’il existe un seul Vodou, mais plutôt des cultes, des dizaines voire des centaines. Chaque vodou est adapté en fonction de ses propres règles telles que dictées par le Hougan, le grand prêtre.
 Le vodou se donne un but suprême, sublime ou métaphysique qui consiste à tendre vers. On ne monte pas n’importe comment. Le but du vodou est vers le mieux, l’amélioration, jusqu'à la perfection qui permet de devenir un Loa, un ange, un saint dans l’au-delà. Dans un cadre social comme en Haïti c’est dans l’ordre de l’inscription de leur propre vie dans une démarche universelle. Le rite d’initiation permet de se joindre à la secte du vodou : descendance, ascendance et inscription. Le chemin par lequel il faut passer pour atteindre le but du vodou. Le vodou, marie l’universalité et au rite ancestral.
 A l’origine de ce culte, nous retrouvons les grandes médecines traditionnelles africaines et les hautes magies exerces par les initiés dont la source émane entre autre de : 1) Niger 2) Guinée 3) Cote d’Ivoire 4) Congo 5) Togo 6) Ghana 7) Cameroun Cool Sénégal
 La reconstitution des croyances à des pratiques africaines en Amérique a donne jour à des formes et des appellations divers :
A)Candomblé au Brésil 2) Santeria au Cuba  3) Obeayisme en Jamaïque 4) Shango cult a Trinité 5) Vodou en Haïti
B)Legba au Dahomey ou Bénin actuel 2) papa leba en Haïti 3) Elegba au Nigeria 4) Elega a cuba
C) Azilie ou Dzili en Fon Dahomey 2) Oshoun en Yoruba
D) Mahu en Fon 2) Olodum Ari en Yoruba 3) papa Bondye ou granmèt en Haïti
E)Loa en Haïti 2) Mlouk (Melk, sing) en Soudanais 3) Rab au Sénégal (Wolofs 4) ZAR  en Éthiopie
F) 12 a 15 loas ou esprits au Cuba 2) 21 environ en Haïti  3) 300 environ en Afrique
G) klanmèy vient mot Clairmeille 2) Rada vient du mot Arada 3) Nanchon vient du mot Nation 4) Dambalah, de Dhom Ba Lah 6) Mahou, de Mawu 7) Ogou, de N’Gou
H) Il existe différents rites, parmi les plus connus sont : 1) Rada 2) Petro 3) Ibo 4) Yanvalou 5) Congo 6) Nago
I)Différentes tribus parmi les plus connues : 1) Aradas 2) Fons, 3) Congos 4) Ibos 5) Cangas 6) kaplaou 7) mandingue Cool Mondongues
  Par ailleurs, en Afrique le vodou se rencontrèrent d’abord parmi 1) Les Fon 2) Yoruba 3) Les Éwé dans le golf du Benin sur une aire qui s’étend de Ghana jusqu’au Nigeria et au Togo. Mais spécifiquement plus développe au Dahomey, actuelle république du Bénin
L’influence des Fon de Dahomey et Yoruba de Nigeria restent particulièrement remarquable. Malgré les esclaves venaient de différences contres de différentes traditions et cultures pour s’établir en Amérique ou en Haïti tels que Soudanais, Guinéen, Bantous, congolais, partout ailleurs de l’Afrique. L’influence des deux tribus fon et yoruba est prépondérante et sert de base unificatrice a l’ensemble des pratiques culturelles transplantées dans l’Île par les esclaves.
A remarquer que le culte typiquement Yoruba de Nigeria a été mieux présente que le culte Fon de Dahomey avec la seule différence que les anciens esclaves de Dahomey du culte fon étaient plus nombreux en Haïti. Les deux ont constitue l’essentiel de l’apport d’ébène dans le nouveau monde. Les esprits fon se retrouvent en Haïti avec quelques variantes alors que les esprits Yoruba se retrouvent plus au brésil ou Cuba. Les esprits approximativement les mêmes ou équivalents aux saints Yoruba retrouves au Nigeria, a Cuba dans la santeria et au Brésil dans le Candonible.
 La Santeria est le lieu saint de Cuba ou les religions d’autres Îles caraïbes, sont également semblables, mais frappent l’imagination que cette croyance typiquement haïtienne évoluant à partir de la fin de la  traite négrière. Les saints : Yoruba, Shango, Osboun, Yemanja, Ogun, Obatala, abalouae sont les mêmes qu’au Nigeria. La santeria est un syncrétisme entre le catholicisme et la religion des esclaves yoruba qui venaient de Nigeria.

Daïco (Couleuvre)
Représente le symbole de la vie dont les secrets sont : 1) Il faut mourir constamment pour vivre éternellement 2) Mourir à soi, se parfaire continuellement par le renouvellement de ses pensées à la perfection étant un attribut divin. Symbole de la vie, de l’infini, de la lumière, de l’intelligence. Elle est aussi la source de la beauté, de la force, de l’éclair. Elle donne  a la femme pour sa beauté le secret étant : mourir pour soi même, se parfaire continuellement par le renouvellement de ses penses jusqu'à la perfection, la fin métaphysique du vodou.
 Certains assimilent l’être suprême au serpent non venimeux juge bon, à savoir la couleuvre appelée Daïco, comme symbole de la création, sous les auspices de laquelle se rassemblent tous ceux qui professent une même doctrine de connaissance comprenant le passe, le présent et l’avenir. Tout appartient à cette couleuvre qui ne consent à communiquer son pouvoir et à prescrire ses volontés que par l’organe d’un grand prêtre Vodou appelé Hougan, que les sectateurs choisissent et plus encore par celui de la prêtresse appelée Mambo que l’amour de dernier a élevée au rang de grande prêtresse.
La couleuvre aussi se rapporte à Dambalah wèdo, le responsable en chef de la création.  
 
Daïco (Couleuvre)
Symbole de la vie, de l’infini, de la lumière, de l’intelligence. Elle est aussi la source de la beauté, de la force, de l’éclair. Elle donne  a la femme pour sa beauté le secret étant : mourir pour soi même, se parfaire continuellement par le renouvellement de ses penses jusqu'à la perfection, la fin métaphysique du vodou.  Certains assimilent l’être suprême au serpent non venimeux juge bon, à savoir la couleuvre appelée Daïco, comme symbole de la création, sous les auspices de laquelle se rassemblent tous ceux qui professent une même doctrine de connaissance comprenant le passe, le présent et l’avenir. Tout appartient à cette couleuvre qui ne consent à communiquer son pouvoir et à prescrire ses volontés que par l’organe d’un grand prêtre Vodou appelé Hougan, que les sectateurs choisissent et plus encore par celui de la prêtresse appelée Mambo que l’amour de dernier a élevée au rang de grande prêtresse. La couleuvre aussi se rapporte à Dambalah wèdo, le responsable en chef de la création.
Cheviecoudaleh(Vipère)
Représente le symbole de l’existence et du mal dont le secret est que l’existence est faite de chute et de rechute par la faute de Satan, la mort par les actes mauvais. Symbole de l’existence, de la jalousie, de la chute de l’homme, le céraste, la manifestation de Satan. Son secret de la vie est 1) Il faut mourir constamment pour vivre éternellement 2) La lutte pour la survie a cause de la jalousie dont la perversion exige l’intervention de Ogoun Ican Legba envoyé par Dieu Mahou pour surveiller les hommes, l’humanité, le monde ou pour rétablir l’ordre.
Comme Rome utilise le mythe de Remus et Romulus pour sa fondation, Jésus Christ utilise la parabole pour véhiculer sa bonne nouvelle, le Vodou utilise le symbole pour faire passer son message religieux. Il est intéressant que le vodou distingue la Vie et de l’existence. Ainsi le serpent va représenter les deux formes de vie humaines différentes selon qu’il est offensif ou inoffensif. La couleuvre étant inoffensive représente la Vie créée par Dieu, la lumière, l’intelligence alors que la Vipère représente l’existence, la jalousie, la lutte, le péché, la mort a cause de Satan. Les serpents non venimeux sont : Boa, anaconda (plus grand boa), hétérodon, Python qui reste très légendaire si l’on se rappelle de la prophétesse Pythie. Moise,  avait fait des serpents qui avalent ceux des magiciens de Pharaon de l’Égypte. De plus, après exode, Moise avait utilise un serpent d’airain a des fins de guérison. On peut se demander pourquoi le serpent fascine autant le monde? Plusieurs raisons l’expliquent : 1) le mouvement sinueux comme l’ondulation de l’eau 2) l’écoulement du corps autour d’une branche comme une élastique 3) La capacité de leur mâchoire inferieure sur les cotes qui leur permet d’avaler des bêtes deux ou trois fois plus grosses qu’eux 4) les pythons son doués d’une force considérable qui leur permet de tuer les grosses bêtes 5) le venin qu’ils recèlent, le danger qu’ils incarnent. C’est ainsi que la vipère très venimeuse ou offensive est retenue pour être le symbole de la destruction, de la mort alors que la couleuvre qui est inoffensive devient le symbole de la vie, de la bonté, de la création. Notons que le symbole ne coïncide pas toujours avec la réalité. Son but reste un medium pour faire passer le message, pour mieux se faire comprendre. Bref le serpent incarne la dualité de l’existence, à savoir le bien et le mal.
Dambalah
Représenté par une couleuvre, représente la force de la création, l’incarnation de la vie donnée par Dieu. Mari De Ayida Wèdo. Leur union est un arc-en ciel géant qui soutient le monde

Premières progénitures de Dambalah
L’essence du soleil comprenant l’essence du Grand Tout, étant male et femelle, Dambalah (Soleil oriental) s’accoupla avec  Ayida Wèdo (lune) s’accoupla. De cette union naquirent 6 enfants :
1)Ounsa, étant la sagesse comme l’essence universelle
2)Agaou Tonnerre qui préside le vent, la tempête, l’ouragan
3) Oumgoun Batalha, gouverneur qui tient le fouet, symbole de l’harmonie, de la justice.
4)Oudoudoua, mère de tous les êtres humains, grann Ibolelée
5)goun Ayizan Veleketée, Erzulie Venus, prophétesse qui préside le Houmfor
6)Oumgan Ican Legba, fils de prédilection en qui le père met toutes les complaisances. Il est le légataire, patron des carrefours, barrières, chemins et les entrées. Entre le monde surnaturel de l’esprit et le monde naturel des hommes  il est l’intermédiaire sans lequel nulle communication n’est possible sans sa permission. C’est qu’on doit invoquer le premier dans toutes les cérémonies.
 Deuxième progéniture de Dambalah
Il dormait pendant sept ans. Des son réveil il s’accoupla avec les eaux supérieures qui accouchent :
1)Agwe Taroyo, maître du domaine marin, superbe douanier
2)Azaka Mede, maître de l’agriculture et d’arme
3)Azaka Limba, bonne mère de famille qui nourrit les enfants
4)Azaka Guidi, vorace qui détruit les cultures pour apaiser sa faim
5)Azaka Guesci, sous ministre, deuxième douanier
6)Aganman Nibo, mère de Baron Samedi
 
  Chez les Congo, les trois règnes de la nature sont
1)Ampola étant le règne minéral
2)Ampeka, soit le règne végétal
3)Andaizo, qui est le règne animal
 Les trois rois mages sont :1) Amine, venant du Sénégal 2)Ouangol, venant du Congo 3)Danwezo, venant de Dahomey, patron des marrons comme Mackandal, Boukman, Jean François, Biassou, Romaine, Macaya, Charles Belair, Jean Zinga, Halaou



REPRESENTATION DANS LE VODOU
1) Microcosmique 2) Mesocosmique 3) Macrocosmique

Marassa
Principe de la première manifestation de l’âme. Le premier homme qui est de la polarité positive et la première femme qui est de la polarité négative, formant la physique de l’attraction où les deux forment un seul. Les jumeaux de Dieu, Marassa sont la loi qui régit les manifestations naturelles. Elle préside la fertilité. Le Marassa est le concept des quatre transformations de l’âme

1) Dosa : qui représente le monde minéral où l’âme assiste à sa première manifestation après qu’elle se segmenta du Grand Tout

2) Dosou : qui représente le règne végétal dans l’évolution de l’inanimé à l’animé où l’âme devient vivante, respire par la plante.

3) Dogue : qui représente l’âme qui s’incarne dans l’animal marin formant le règne animal de nature instinctive ou instinctuelle

4) Doïchou : évolution de l’âme dans le corps humain où l’homme devient un animal pensant, doué d’un esprit ou d’une intelligence, prêt à gravir les degrés de la perfection par la réincarnation



Global Vaudou
Le vaudou conçoit la vie dans système dans lequel le vodouisant fait partie intégrante à l’opposé de l’homme moderne qui conçoit sa vie comme un être à la source, lui donnant la prétention sinon l’impression de maîtriser un système.

Dans le vaudou, l’individu existe dans un système où il est signe du système et participe au sens large du système. Par contre le moderne ne conçoit pas sa vie comme ça. L’important c’est l’homme qui veut ou essaie de faire tourner l’histoire au gré de son désir. Or la première fonction de l’être humain est de s’inscrire dans un système et pas de faire que le monde aide l’être humain à son propre destin personnel
Il ne faut pas voir seulement dans le vaudou rien que des personnes délirantes en crise de possession ou de transe, hystérie ou hallucination. Car dans le vaudou il existe un type particulier d’appréhension de la personne dans l’univers, c’est-à-dire

1) Son ascendance

2) Sa descendance

3) Son inscription sociale

4) son inscription métaphysique, qui sont étrangères à la modernité.

Dans le vaudou, la personne n’est plus une seule personne avec le reste autour mais apparaît dans un sens beaucoup plus global. Il y a la nécessité de réinscrire la personne dans le social pour qu’elle existe. Autrement dit la vie dans le vaudou comprend trois aspects distincts : 1) Microcosmique : la règle de Marassa, concept des quatre transformations de l’âme

Mesocosmique : concerne les cérémonies, les principes, les rituels, les pratiques, les offrandes, les sacrifices à travers leurs modalités, leurs conditions et leur déroulement

Macrocosmique : renvoyant à l’ascendance, la descendance, inscription sociale et inscription métaphysique



Crédit moral du vaudou
1) Un des principes religieux du vaudou est que tous les êtres humains sont sains et doivent être traités de manière saine. Comme quoi pas de d’abus ni nuisance. Mais les pratiques des adeptes du Rite Petro, attachés à la sorcellerie ou à la magie, croyant dans l’esprit des mort présidé par Baron Lacroix oeuvrant dans le mal et pour le mal, s’opposent à ce principe. Par exemple, Un vrai Marassa n’accepte qu’on lui offre du sang. De plus Les Manger Sec est des offrandes de nourritures excluant tout sacrifice animal. Et si l’on suit la logique 1) de la conduite saine (Sanitarisme) par rapport aux êtres 2) L’abstinence du marassa de boire du sang 3) Les manger sec qui s’abstiennent de tout sacrifice animal, on va directement déboucher sur le principe de l’Ahimsa hindouisme étant l’idéal du non désir de nuire, de la non violence, dont Gandhi en est le champion comme modèle parfait. Il ne faut pas condamner le vaudou pour des sacrifices barbares, car le rite Rada qui constitue le véritable pilier authentique du vaudou œuvre pour le bien exclut la pratique du mal, de la magie noire, de la sorcellerie présidé par les loas Petro qui président les esprits maléfiques de la mort dont Baron Lacroix en est le chef. Autrement dit ce sont les fidèles et les Bokor (faux Hougan) qu’il faut condamner et non le vaudou
 
AU NOM DE LA FRATERNITÉ   
Bien qu’en tant que sociologue qui considère la religion comme un phénomène social, à la manière du grand sociologue Français Mauss qui la considère comme un phénomène social total, je me donne le droit d'analyser les religions à travers les différentes doctrines et confessions sans préjugé ni parti pris en toute neutralité et objectivité tout en étant un chrétien ou né catholique avec mes racines traditionnelles ou culturelles vodouisantes. Je crois que l'ouverture d'esprit est meilleure pour la construction d'une véritable fraternité humaine que le renfermement dans la bulle de sa foi en ignorant le voisin à notre côté. Au niveau de l'amour et de la morale, Jésus Christ est mon modèle car non seulement il enseigne d'aimer son prochain comme soi même, mais encore il prêche le pardon et la réconciliation en cas de quelqu'un qui est victime de mal. Ma culture d’amour et de pardon tel que enseigné par Jésus s'ajoute à l'Ahimsa de l'Hindouisme étant l'idéal du non désir de nuire dont Gandhi demeure le modèle parfait. L'amour et la morale avec Jésus, le non désir de nuire ou de la non-violence de Gandhi font des valeurs que j'essaie d'intérioriser pour me guider dans le chemin de la vie sans vouloir devenir un ange car l’homme n’est ni ange ni mais qui veut l’ange fait la bête. Mon ouverture au niveau de la foi religieuse s'agrandit davantage quand que je me suis tombé sur le principe du Maya de l'Hindouisme selon lequel il existe différentes façons de voir une même chose où chacune des visions est valide mais partielle de la réalité pleine de telle sorte que nul ne peut avoir la vérité absolue en rejetant l'opinion de l'autre considérée comme fausse ou un mensonge. Ce serait une prétention trop présomptueuse. Non seulement nous pouvons voir une même chose différemment mais encore l'homme qui regarde vers le nord ne voit pas ce que l'homme qui regarde dans le sud voit, et vice versa. Tout dépend de notre champ de vision à travers son horizon comportant ses propres limites qui empêche à chacun d'avoir une vision parfaite de la réalité pleine. Cette grande sagesse porte celui qui la cultive à porter attention à l'avis des autres dans un esprit d'échange ou de communication sans rejeter sa propre croyance. Vu qu'il est vrai en réalité que quelqu'un peut voir des choses que l'autre ne voit pas, chacun a plus à gagner en cas d'inclusion de visions que d'exclusion de visions, donc un enrichissement au niveau de la compréhension et de la connaissance. Autant dire, je crois dans le principe du Maya, car je suis convaincu que nul homme au monde n’a le monopole de la vérité. Et aucune compréhension mutuelle n'est possible s'il n'y a pas la volonté de communiquer avec l'autre. Et aucune communication n'est possible s'il n'y a pas une véritable et franche volonté de comprendre l'autre dans ses opinions si jugées fausses à priori.

La recette de la fraternité et de la paix :1) Une tasse d'amour, 2) une tasse de pardon 3) Une cuillérée du non désir de nuire ou d’Ahimsa 4) une cuillérée de vérité relative Maya. Bonne digestion au nom d'une solidarité fraternelle et harmonieuse.

JACAUES ROUMAIN : GOUVERNEUR DE LA ROSEE
Manuel se met a la recherche de l’eau, il la trouve mais il y a un problème, a savoir : Pour drainer de l’eau, il faut le concours de tout le monde alors que Fond Rouge est divise pour une question de terre. Manuel a été assassine parce qu’il a voulu réconcilier les gens de la localité. Avant de mourir, il disait aux autres de chanter son deuil avec joie car sa mort annonce le commencement de la vie nouvelle à travers la réconciliation. Ce roman s’impose par son syncrétisme linguistique. L’Histoire d’un jeune homme, Manuel, qui, revenu de Cuba, constate la désolation, le désespoir qui règne sur Fond Rouge, sa localité. Les gens au lieu de chercher de l’eau, s’en remettent à la prière et aux pratiques du vodou.

Antécédents historiques
1503
Premières cargaisons d’esclaves venant d’Afrique et implantées en Amérique.
1517
Charles Quint autorisa l’importation de 15000 esclaves
1685
Le code noir prépare en France a l’instigation de Colbert et promulgue en 1685 par Louis XIV est plus précis encore sur le rôle de réglementation du système esclavagiste, dévolu a l’église

Article 2 :
Tous les esclaves qui seront dans l’Ile seront baptises et instruits dans la religion catholique, apostolique et romaine

Article 3 :
Interdiction tout exercice public d’autre religion que de la catholique.
Le code noir prend également soin d’interdire les attroupements d’esclaves le jour ou la nuit pour empêcher la pratique des traditions religieuses africaines. Il règle toutes les activités des esclaves telles que travail, loisir, famille, leur assignant ainsi une place de bien meuble dépourvus de tout droit. A propos des esclaves, le Père Du Tertre écrivait : Leur servitude est le principe de leur bonheur et leur disgrâce la cause de leur salut.

Origine du Vodou
Le mot vodou avec tout ce qu’il cache derrière comme pratique, vient de l’Afrique noire. Le mot vodou signifie, introspection dans l’univers à la recherche d’un être supérieur à Moi, étant Dieu en langue créole Granmèt.

Makandal : Makandal avait utilisé le poison comme moyen de d’éliminer les colons et de conquérir la liberté des noirs. Cette pratique n’a rien à voir avec le vodou. C’est purement et simplement un geste de barbarie pour contrer la barbarie des colons blanc. Une pratique de mercenaire. Le côté vodouesque chez Makandal repose sur l’idée qu’il mettait dans l’esprit des esclaves : on meurt au combat, on va se transformer en mouche pour retourner vivre en Afrique

Boukman : Le Vodou se pratiqua aussi sur l’île de Saint-Domingue dirigé par les esclaves de cette époque. Mais la plus imposante rencontre ou cérémonie a été organisée le 14 Août 1791 Bois Caïman sous le commandement d’un Prête vodou appelé Boukman. Mais comme cette pratique a été, on l’organisait la nuit pendant que les blancs sont au profond de leur sommeil. Le but ultime de cette cérémonie est de rassembler les âmes et les esprits de tous les hommes noirs et de les conduire à la révolte contre les maître colons blancs afin de conquérir leur liberté. Boukman égorgea un cochon dont il distribua le sang aux assistants : le sacrifice du cochon est non seulement un signe d’unité et de solidarité entre les assistants, mais encore a autre sens celui du prix à payer pour conquérir notre liberté d’homme noir réduit à l’esclavage par le blanc. La viande du porc passe à la tradition dans la société haïtienne. Le Grillot est un plat commun dans les fêtes haïtiennes. Pas de fêtes haïtiennes sans grillot.

Après l’indépendance : Même après l’indépendance de 1804, Les vodouisants étaient encore à la recherche de symbole pour assurer entre les membres de la nation nouvellement née. La boisson (Alcool ou clairin par exemple) et la nourriture (Maïs grillé par exemple) sont utilisées comme moyen de maintenir l’unité et d’entretenir la solidarité entre les Haïtiens. Dans ce cas on parle de manger Loa, de manger Lèsen, pour entrer en communication avec les esprits dont on se sert (Servir Loa). Non seulement tous les assistants mangent au nom des loas, mais encore on jette de la nourriture dans les rues aussi pour les loas. Outre la boisson et la nourriture qui permet d’entrer en communication avec les loas, mais aussi le tambour, la danse, et la prière (orezon).

Vers 1950 Very Happyès l’année 1950, le vodou prend un nouvel élan, on ne vit pas seulement le vodou à travers le tambour, la danse, la boisson et la nourriture, mais aussi à travers l’écriture. Certains intellectuels écrivent des poèmes ou des chants en l’honneur des loas africains. Avec François Duvalier le vodou avait même pris une tournure politique.

Conclusion : À mon humble avis, il faut considérer la trajectoire historique du vodou à travers sa force et sa faiblesse. De plus il faut avoir une décision plus ou moins précise de l’esprit par opposition à la matière. L’esprit c’est l’antithèse de la matière. En conséquence, un esprit (loa) n’a pas de corps, n’enregistre pas de poids, n’a pas de forme. Par contre est matière tout ce qui a du poids, une mesure et une forme. Il faut toujours des prêtes Vodou étant des intermèdes ou médiateurs entre Dieu, les loas et les hommes. Ces médiateurs doivent léguer en héritage à la postérité des récits et des œuvres dont l’intériorisation et la pratique par les hommes assurent assure la transmission de la survie du vodou. À mon sens Dieu est unique dans le sens qu’il est le seul et unique créateur du monde et du cosmos. Mais Dieu parle à tous les peuples à travers leur langue et leur culture pour mieux se comprendre par les hommes.
N.B L’esprit religieux doit se dépouiller de toute inclinaison à la violence, de toute tendance qui incite à la violence. Là je ne parle que pour le cas où l’église (champ spirituel) et l’état (champ matériel) se séparent strictement. L’état s’occupe de la sécurité de tous les citoyens en ayant le monopole de la violence contre ceux qui vont à l’encontre de l’ordre établi. La religion s’occupe de la sécurité spirituelle grâce à la morale du peuple conduit conduire celui-ci vers le chemin de la vertu et du respect envers autrui. Quand un peuple est en esclavage il ne peut pas être vraiment religieux. Parce que le colon bafoue ses droits légitimes, le peuple esclave tend à recourir à la violence pour conquérir sa liberté. Le peuple esclave fait deux travaux en même : un travail spirituel (vodou) et un travail matériel (indépendance de l’état Haïtien). Quand on esclave parfois on est obligé d’oublier tout ce qui est devoir moral, vertu, piété pour conquérir sa liberté. La liberté ne se donne pas, on la conquiert. Comme dit Bismarck, la force prime le droit.
Par ailleurs, en Afrique le vodou se rencontrèrent d’abord parmi 1) Les Fon 2) Yoruba 3) Les Éwé dans le golf du Benin sur une aire qui s’étend de Ghana jusqu’au Nigeria et au Togo. Mais spécifiquement plus développe au Dahomey, actuelle république du Bénin
L’influence des Fon de Dahomey et Yoruba de Nigeria restent particulièrement remarquable. Malgré les esclaves venaient de différences contres de différentes traditions et cultures pour s’établir en Amérique ou en Haïti tels que Soudanais, Guinéen, Bantous, congolais, partout ailleurs de l’Afrique. L’influence des deux tribus fon et yoruba est prépondérante et sert de base unificatrice a l’ensemble des pratiques culturelles transplantées dans l’Île par les esclaves.
A remarquer que le culte typiquement Yoruba de Nigeria a été mieux présente que le culte Fon de Dahomey avec la seule différence que les anciens esclaves de Dahomey du culte fon étaient plus nombreux en Haïti. Les deux ont constitue l’essentiel de l’apport d’ébène dans le nouveau monde. Les esprits fon se retrouvent en Haïti avec quelques variantes alors que les esprits Yoruba se retrouvent plus au brésil ou Cuba. Les esprits approximativement les mêmes ou équivalents aux saints Yoruba retrouves au Nigeria, a Cuba dans la santeria et au Brésil dans le Candonible.
Santeria est le lieu saint de Cuba ou les religions d’autres Îles caraïbes, sont également semblables, mais frappent l’imagination que cette croyance typiquement haïtienne évoluant à partir de la fin de la  traite négrière. Les saints : Yoruba, Shango, Osboun, Yemanja, Ogun, Obatala, abalouae sont les mêmes qu’au Nigeria. La santeria est un syncrétisme entre le catholicisme et la religion des esclaves yoruba qui venaient de Nigeria.





Aouessa : Mot de passe après la prière
Ange : Définit un Loa qui a la garde d’un initié vodou
Assin : Sert à tracer les cercles mystiques ou magiques avec de la farine appelés Vèvè
Ayibobo : Quand un Loa ou esprit se manifeste, le prêtre Hougan crie : Ayibobo. Tous les serviteurs répondent de la manière Ayibobo. On dit aussi Nago
Assortor : Le plus gros tambour de la cérémonie
Ago : Signifie attention
Aoche nago : Salutation des nagos
Abilolo : Salutation des Guede, par opposition a celle des rada étant Ayibobo
Agida : Batteur de la cérémonie
Asson :Tchatcha entoure d’un foulard rouge et d’un collier dans le sud. La prêtresse mambo sonne l’asson (grelot) pour l’arrivée des esprits qui se manifestent sur un des participants à la cérémonie. Dans le Nord on sonne une cloche
Aza Athiassou Ouado : Orateur de la paix, maître de la connaissance, de la justice
Ayizan Velekete : Prophétesse
AZA : En yoruba, signifie maître, mentor
Agassou : Loa gardien des traditions dahoméennes
Atissou : Esprit de la perfection dans le domaine de la justice et de la protection, influence la pensée des juges en faveur de celui qui l’invoque
Azaka Adoumguidi : Représente une barre de fer qui dans le foyer incandescent rougit nuit et jour, le feu permanent, le pouvoir ou la puissance d’Atibon Legba. C’est Dambalah qui lui confère ce pouvoir
Agwe : Neptune du vodou, père d’Erzulie
Agwe Aroyo ou Taroyo : Amant par excellence dans le lit, donne des cadeaux, ayant une fille Ursule péri dans les flots par la vengeance de Ayida Wèdo
Aloumandia :Sœur cadette d’Ibolelee. Les deux interpellent Boukman dans la cérémonie du Bois Caïman. Elle est la messagère, patronne des messages aux humains. Grann Aloumandia
Assin : Sert à tracer les cercles mystiques ou magiques avec de la farine appelés Vèvè
Ayibobo : Quand un Loa ou esprit se manifeste, le prêtre Hougan crie : Ayibobo. Tous les serviteurs répondent de la manière Ayibobo. On dit aussi Nago
Assortor : Le plus gros tambour de la cérémonie
Ange : Définit un Loa qui a la garde d’un initie vodou
Aloumandia : Messagère
Ayizan Veleketée : Prophétesse
Azaka Adoumguidi : Pouvoir, puissance
Ayida Wèdo : Maîtresse de l’arc-en-ciel, ayant un pied dans la source, épouse de Dambalah, divinité des eaux, splendeur
Azaka Adoumguidi : Représente une barre de fer qui dans le foyer incandescent rougit nuit et jour, le feu permanent, le pouvoir ou la puissance d’Atibon Legba. C’est Dambalah qui lui confère ce pouvoir
Agwe : Neptune du vodou, père d’Erzulie
Aloumandia : Messagère
Ayizan Veleketée : Prophétesse
Azaka Adoumguidi : Pouvoir, puissance
Agwe Aroyo ou Taroyo : Amant par excellence dans le lit, donne des cadeaux, ayant une fille Ursule péri dans les flots par la vengeance de Ayida Wèdo
Ago : Signifie attention
Aoche nago : Salutation des nagos
Abilolo : Salutation des Guede, par opposition a celle des rada étant Ayibobo

Agida : Batteur de la cérémonie
Asson :Tchatcha entoure d’un foulard rouge et d’un collier dans le sud. La prêtresse mambo sonne l’asson (grelot) pour l’arrivée des esprits qui se manifestent sur un des participants à la cérémonie. Dans le Nord on sonne une cloche
Ayida Wèdo : Maîtresse de l’arc-en-ciel, ayant un pied dans la source, épouse de Dambalah, divinité des eaux, splendeur
Aza Athiassou Ouado : Orateur de la paix, maître de la connaissance, de la justice
Agassou : Loa gardien des traditions dahoméennes
Atissou : Esprit de la perfection dans le domaine de la justice et de la protection, influence la pensée des juges en faveur de celui qui l’invoque
Ago : Attention
AZA : En yoruba, signifie maître, mentor

Boulezen : Cérémonie pendant laquelle un govi contenant le ti bonanj, Recharge de l’énergie
Baron samedi : Maître des points, rale lajan
Bango ou Boula : Petit tambour de la cérémonie
Bòkor : Faux hougan, faux prêtre, malveillant, charlatan qui sert a deux mains, ie pratique a la fois le bien et le mal, la magie noire, la sorcellerie comme pratique malveillante, malfaisante. Mais le bokor ne mène pas de société
Badji ou bagi : Pièce à l’intérieur du houmfor consacre pour un lao particulier
Boulezen : Cérémonie pendant laquelle un govi contenant le ti bonanj, Recharge de l’énergie
Bango ou Boula : Petit tambour de la cérémonie

Clermeille et Clairmesine : Samba, poète, musicien, poétesse
Caridad : Amour sublime ou divin, Patronne de l’amour sublime, gardienne de la chasteté, amoureuse de l’amour
Dambalah Représenté par une couleuvre, représente la force de la création, l’incarnation de la vie donnée par Dieu. Mari De Ayida Wèdo. Leur union est un arc-en ciel géant qui soutient le monde DAmbalah : Lumière
Erzulie : Azilie ou Dzili en fon ou Oshoun en yoruba, Amour affectif ou humain, symbole de laurier, de la beauté, du plaisir, de la joie, de la séduction voire de la provocation, de la générosité. Elle est très coquette. Symbole par excellence de l’amour dans le cadre de l’attraction entre male et femelle. Erzulie peut renvoyer à Freda qui s'inspire pour son amour envers son mari de Caridad, l'incarnation par excellence de l'amour sublime, divin qui exige un engagement solennel et profond. Quand Erzulie renvoie a Dantor ce mot renvoie à l'amour charnel. Dantor peut tricher sur son mari, une femme infidèle pour ne pas dire une pute à la maniere de Guede Loray l'incarnation de la perversion par excellence. Freda tend vers cardidad en termes d'amour divin et profond alors Dantor tend vers Guede Loray en terme d'amour leger, passager voire de la perversion.
Gwo Bonnany :Aspect de l’âme faisant partie du flux d’énergies cosmiques et qui deviendra par la suite un Loa lorsqu’il aura quitte son enveloppe Gwo Bonnany :Aspect de l’âme faisant partie du flux d’énergies cosmiques et qui deviendra par la suite un Loa lorsqu’il aura quitte son enveloppe
Grann Aloumandia :Sœur cadette d’Ibolelee. Les deux interpellent Boukman dans la cérémonie du Bois Caïman. Elle est la messagère, patronne des messages aux humains.
Grann silibo : Esprit amical, protection contre le mal physique, services rendus à toux ceux qui croient en lui
Grann Aloumandia : messagère, sœur cadette d'Ibolelee. Les deux interpellent Boukman dans la cérémonie du bois caïman.
Guede : Esprit des morts ou de la mort, ayant des comportements obscènes comprend les loas phalliques
Guede Nibo : Patron de la mort
Guede Loray : symbole de la perversion feminine, femme de mauvaise vie
Guede : Esprit des morts ou de la mort, ayant des comportements obscènes comprend les loas phalliques
Guede Nibo : Patron de la mort
Guede Loray : symbole de la perversion feminine, femme de mauvaise vie
Hougno : Des inities dans le gevo, une chambre initiatique dans laquelle ils meurent symboliquement pour renaître avec une autre personnalité Hougno : Des inities dans le gevo, une chambre initiatique dans laquelle ils meurent symboliquement pour renaître avec une autre personnalité
Hounsi : Initie, (7) hounsi, représentent les couleurs de l’arc-en-ciel
Hougan : Prètre du vodou. La Mambo est une prétresse
Initiation : Rite qui consiste à mourir et renaîtIre, symboliquement pour progresser et devenir autre
Loko Atiassou : Maître de la foret ou des arbres, gardien du Poto Mitan, donneur de sagesse aux sages ou aux hommes
La Sirène : Déesse de l’accolade, câlin aux enfants, maîtresse de la délicatesse, du coup de foudre(agwe nago)
Loko Atiassou : Maître de la foret ou des arbres, gardien du Poto Mitan, donneur de sagesse aux sages ou aux hommes
La Sirène : Déesse de l’accolade, câlin aux enfants, maîtresse de la délicatesse, du coup de foudre(agwe nago)


Le peintre Cyprien Tokoudagba
 
 

... Mahou-Lissa, double entité masculine et féminine, est le dieu créateur, le dieu des dieux ...



Mambo : Femme prêtresse
Nanm : Esprit de la chair
Nanchon : Nation ou groupe de loas correspondant a la région d’où ils sont originaires. Les plus connus sont : 1) Rada 2) Petro 3) Congo 4) Ibo 5) Guinen 6) Nago
Nago : Esprit forgeron, symbolise par le fer forge, esprit de la guerre et du feu, représente l’union des trois grands rites vodou
Nanm : Esprit de la chair
Ogou Feray : Fils de Badagri comme Prométhée fertilise la terre pour le feu astral, réponse du rite d’initiation, maître de la guérison
Ogou ou Ogoun : Les loas de la guerre, de la force, de l’attaque et de la défense, qui représente le principe masculin. Ogoun : Esprit de la guerre et du feu, de la force et de la puissance, principe masculin représente par le Sable ou la machette, par opposition à Erzulie qui représente le principe féminin. Ogoun, esprit redoutable qui favorise ceux qui sont dans le besoin, aide à l’attaque et comme à la défense, trace le chemin des vodouisants, détruisent à coup de machette les ronces ou obstacles qui les empêchent de progresser sur la voie initiatique. Il existe plusieurs Ogoun tels que : 1) Badagri=saint George 2) Ferraille=saint Jacques majeur 3) Balindjo, entre les deux 5) Shango, esprit tonnerre, père des marassa 6) Obatala
Ogou Balenjo : Le tendre, demi-frère de ferraille
Ogou Badagri : Symbole de la jalousie
Ogou Batalha : Saint de la paix, de l’harmonie, de la pureté. Possède la terre dans son ensemble. Représente la sagesse, la justice invoque pour apporter la santé, la paix, la justice et l’harmonie. Androgyne
Ogou Balenjo : Le tendre, demi-frère de ferraille
Ogou Badagri : Symbole de la jalousie
Ogou Feray : Fils de Badagri comme Prométhée fertilise la terre pour le feu astral, réponse du rite d’initiation, maître de la guérison
Ogou Batalha : Saint de la paix, de l’harmonie, de la pureté. Possède la terre dans son ensemble. Représente la sagesse, la justice invoque pour apporter la santé, la paix, la justice et l’harmonie. Androgyne
Ossange : Assanyi ou assissa, saint de la foret.
Possession : Une âme venue d’ailleurs, a immigre en une personne
Péristyle : Construction adjacente au houmfor où se tiennent les cérémonies
Perte de l’âme : Selon la croyance primitive, on prétend que son âme l’a quitte, a émigré
Petro : Patron de l’impulsivité, ne planifie pas l’avenir, voit le quotidien
Papa Pierre : Maître des rumeurs, du teledjol
Pierre Balawe : Patron des mutes, des gestes
Prêtres : Les grands prêtres appelés hougan et les grandes prêtresses mambo, sont aides dans leur service par des inities appelés Hounsi qui pratiquent des offrandes de nourriture aux loas
Possession : Une âme venue d’ailleurs, a immigre en une personne
Péristyle : Construction adjacente au houmfor où se tiennent les cérémonies
Perte de l’âme : Selon la croyance primitive, on prétend que son âme l’a quitte, a émigré
Papa Legba : Le saint Pierre du vodou, patron des routes, barrières, carrefours, entrées de la vie. Messager et interprète entre les hommes et les autres esprits qu’il commande, qu’il faut implorer car il détient la clé du monde invisible. C’est le premier saint implore lors d’une cérémonie. Sans son accord rien ne pourra s’accomplir sans sa permission. Pouvoir bénéfique dans la Santeria
Papa Legba : Le saint Pierre du vodou, patron des routes, barrières, carrefours, entrées de la vie. Messager et interprète entre les hommes et les autres esprits qu’il commande, qu’il faut implorer car il détient la clé du monde invisible. C’est le premier saint implore lors d’une cérémonie. Sans son accord rien ne pourra s’accomplir sans sa permission. Pouvoir bénéfique dans la Santeria
Petro : Patron de l’impulsivité, ne planifie pas l’avenir, voit le quotidien
Papa Pierre : Maître des rumeurs, du teledjol
Prêtres : Les grands prêtres appelés hougan et les grandes prêtresses mambo, sont aides dans leur service par des inities appelés Hounsi qui pratiquent des offrandes de nourriture aux loas
Pierre Balawe : Patron des mutes, des gestes
POTOMITAN : Étymologiquement parlant, le mot Potomitan, est un composé de deux mots créoles, Poto et Mitan, qui signifie en français Poteau au centre qui soutient une fondation, une maison, une bâtisse. Le Potomitan se veut être le poteau au centre, le poteau principal, primordial par opposition aux autres poteaux aux coins jugés secondaires quoique importants.  ASPECT POLITIQUE : Le mot Potomitan est riche en contenu, historique, politique, religieux sinon mystique. Au temps de ma jeunesse en Haïti particulièrement vers les années 80 ce mot était très populaire voire légendaire. Un mot que l’oreille entendait presque jour sur les lèvres des Haïtiens à la maison comme à la rue. Au niveau politique il s’appliquait spécialement à l’ex-président à vie de la République d’Haïti, Jean Claude Duvalier dit Baby Doc comme étant le pivot central du régime Duvaliériste légué en héritage par son père François Duvalier dit Papa Doc, l’homme incontournable sans lequel le régime s’écroulerait. Par extension le mot Potomitan s’applique à tous les Tontons macoutes, tous les miliciens du corps de V.S.N de Duvalier particulièrement les chefs responsables de cette milice formant un groupe de gens indispensables pour le maintien ou la conservation du pouvoir. Ensuite le vocable Potomitan s’étend à tous ceux qui occupent une grande fonction ou un rôle clé dans le régime qu’il soit Tonton macoute, militaire ou ministre. Par exemple Roger Lafontant, Théodore Achille, Frantz Merceron était des Potomitan, des ministres influents, forts, puissants du régime.  Après le mot Potomitan gagne toutes sphères civiles, privées où toute personne responsable d’une affaire est considérée comme un Potomitan. Même entre amis on se dit Potomitan. Au résumé, le mot Potomitan signifie indispensable ou condition sine qua non.  ANGLE RELIGIEUX : Par ailleurs, le Mot Potomitan est aussi utilisé sur le terrain religieux avec une connotation mystique. En effet, dans le rituel du vaudou, on utilise ce mot Potomitan comme Poteau sacré placé au centre d’un Houmfor, dédié à Oumgan Ican Legba Atibon Legba, fils de prédilection du Père Dambalah Wèdo et de la mère Ayida Wèdo. Généralement connu sous le nom de Papa Legba en Haïti, il est le légataire des œuvres du père et de la mère, leur sixième fils de la première progéniture de Dambalah. Le poteau érigé au centre du Houmfor représente l’entrée principale par laquelle les esprits ou loas pourront pénétrer le plan matériel sortant du plan astral afin de descendre jusqu’au lieu de la cérémonie vaudouesque. Après le vèvè ou vèvè tracé en l’honneur d’Atibon Legba pour établir la communication entre astral et humain, la tracée de vèvè pour s’adresser aux esprits désirés, ensuite suivi des offrandes pour faire descendre les loas sur le plan matériel de la manifestation où leurs énergies irradient en partant du centre du Potomitan tout en s’écartant de façon circulaire, le Hougan frappe son asson et la cérémonie d’ouverture est maintenant achevée. Pour tout dire, Ife en Afrique, est le lieu sacré de l’Afrique mythique, où se regroupent tous les esprits formant le panthéon du Vaudou dont l’équivalence en Haïti est connu sous le nom de la Ville au Camp sur une montagne sacrée où les loas venus d’Afrique Guinée par les eaux souterraines où ils séjournent, se réunissent tous, échangent, dit-on, leurs expériences, puis redescendent de la montagne vers la terre. Mais ils ne débarquent n’importe où, ne se distribuent pas dans l’espace n’importe comment. Leur trajet est balisé, d’autant plus strictement qu’ils ont pour mission de constituer les fondations de l’espace des vivants. Au milieu du temple Vaudou appelé Houmfor est construit le péristyle, espace consacré à la cérémonie en l’honneur des loas. Au milieu du péristyle s’élève le Potomitan, axe de liaison entre le monde céleste et le monde terrestre, et qui donc représente la voie royale des loas pour rejoindre les humains. Autour de son socle, on dépose les offrandes aux loas et on trace leurs desseins symboliques ou vèvè. Attirés par ces signes mystiques et par les roulements du tambour, les loas viennent alors danser dans le corps des fidèles. Dans le vaudou haïtien, on peint sur le potomitan les deux loas Dambalah Wèdo et Aïda Wèdo symbolisés par des serpents, de sorte qu’ils ressemblent à l’arbre de la vie autour duquel se déroulent les danses du vaudou
L’adepte du vaudou s’adresse à l’autel ou vèvè comme s’il s’adresse à l’esprit invoqué. Métaphoriquement, le vèvè est donc une interface entre deux univers ou une frontière. L’univers est représenté sous forme d’une croix contenue dans un cercle. L’âme connaîtra quatre saisons au cours de sa vie. Le asson peut être un tchatcha ou une cloche. Houmfor est le temple du vaudou.
En tout je vous dresse un court parcours historique du mot Potomitan au bénéfice des adeptes ou amis du site Potomimtan. Si vous voulez, vous pouvez le compléter avec la mention des motifs et circonstances qui ont porté à créer ce site. Bonne lecture. SALUTATION :1) chrétien : Amen, alléluia, ainsi soit-il,  2) Arada ou Rada : Ayibobo 3)  Nago : Aoche Nago, ou ago  4)  Petro OU GUEDE : Abilolo ou Bilolo

Quebiessou Danlett keviezo : Maître de l’intelligence, patron des savants, scientifiques et inventeurs
Rites : Rada, petro, Nago, Ibo, Yanvalou, Congo
Rada : Vient du mot Arada, catégorie ou famille de loas regroupant les esprits bénéfiques, bienveillants qui œuvrent pour le bien, la paix, l’harmonie, la stabilité, l’ordre, la santé, l’organisation Transe : Séance d’hypnose, phénomène hystérique, état d’auto hypnose
Simbi : Puissant esprit de l’eau possédant des pouvoirs de clairvoyance aidant a diriger le flux d’énergie des rituels. Patron de la pluie et des rivières
Silibo Vavou : La sibylle qui prophétise par des énigmes, chemin des sept couleurs qui brillent par le soleil, reine des devinettes
Ti Bonnany : Aspect de l’âme responsable de la création du caractère, de la personnalité et de la volonté. Il se retourne ensuite vers le monde des morts et sera vénère comme un esprit.
Transe : Séance d’hypnose, phénomène hystérique, état d’auto hypnose  
Vèvè : Dessein symbolique et sacre représentant un Loa particulier. Il est utilise tant pour focaliser en un point que pour déposer des offrandes et des sacrifices .Vèvè: L’adepte du vodou s’adresse à l’autel ou vèvè comme s’il s’adressait à l’esprit invoque. Métaphoriquement le vèvè est donc une interface entre deux univers ou une frontière. L’univers est représente sous la forme d’une croix contenue dans un cercle. L’âme connaît quatre saisons au cours de sa vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty
MessageSujet: Re: Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste   Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déclaration de guerre du puissant chef vodou Max Beauvoir contre des evangeliste
» La guerre des gangs,problématique mal comprise à Cité Soleil
» Que le Tout-Puissant bénisse le Canada jusqu'à la nième génération!
» Vodou ap tounen yon fòs politik an Ayiti. Ayibobo !!!!!
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: