Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu   Sam 27 Fév 2010 - 21:43

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT RENE GARCIA PEVAL du Colonel Himler Rebu

A Son Excellence René García Préval

Président de la République
DCPJ

Monsieur le Président,

Je viens de lire, avec tristesse et amertume, les articles publiés dans des médias Français, que je joins à ma présente lettre, au sujet de l’organisation de la vie des citoyennes et citoyens qui, dès les premières secondes de la tragédie du 12 Janvier 2010, ont trouvé refuge à mon centre sportif le CEPEM.
Laissez moi vous préciser, monsieur le Président, comme je l’ai d’ailleurs déjà dit à la radio, que je ne suis intervenu sur ce dossier que par un seul geste et un seul mot à mes deux filles, Johanne Dominique et Stéphane Rébu, pour obtenir ces résultats : un sourire suivi du mot « Organisez !
Monsieur le Président

Si je suis un père à la fois heureux et fier de mes deux filles, je suis, par contre, un citoyen meurtri et un officier dont vous avez tenté de piétiner l’honneur. En effet, quand je me suis présenté à vous, le jeudi 14 janvier aux environs de deux heures de l’après-midi, je venais de finaliser, avec les 60 officiers et enrôlés de l’armée ainsi que les quarante autres citoyens qui, spontanément avaient répondu à mon appel, un plan de gestion des premiers moments de cette crise qui aurait pu être présenté et imposé aux mairies comme modèle d’État. Vous avez plutôt choisi de me ridiculiser et de me repousser, comme un chien qui demande un os de trop, en présence de votre épouse, de madame Lassègue, de vos amis et de vos gardes du corps.

Savez-vous que 21 jours après le tremblement de terre, 2179 personnes, faisant partie de 450 familles, logent au CEPEM? Savez-vous qu’ils n’ont reçu que deux fois un plat chaud des militaires étrangers et deux autres fois un kit alimentaire du maire de Delmas, Wilson Jeudy. En 21 jours monsieur le Président ! Savez-vous que, 21 jours après la catastrophe, le CEPEM n’a reçu que 56 tentes pour ces 450 familles et que des bébés de moins d’un an dorment encore sous des tentes de drap ! Mais, savez-vous aussi que les enfants (près de 400) du camp du CEPEM ont depuis 15 jours des activités para scolaires de 9 heures du matin à 3 heures de l’après-midi ?

Monsieur le Président,

Il est évident que l’équipe multidimensionnelle du GREH m’a déjà soumis les plans sur ce que devrait être la gestion de l’urgence pour les trois mois à venir, ainsi que les perspectives pour la reconstruction, dans les 121 communes extérieures aux villes capitales, tout en tenant compte de la reconstruction des villes du Cap-Haïtien et de Port-au-Prince après, et après seulement, la redéfinition de la nouvelle vie en Haïti autour de ces 121 communes d’abord. Les citoyens haïtiens pour réaliser ces plans sont là et prêts à travailler mais, comme en Haïti, on ne voit en toute chose que l’argent d’abord, ni l’argent ni les gens ne seront au rendez-vous si vous ne changez pas de paradigme.

Monsieur le Président,

Je suis un citoyen inquiet parce que les premiers gestes de ceux-là qui vous entourent et ont autorité de décision font croire que, dans leur grande majorité, s’ils sont de bonne foi, ils sont incompétents ou plus préoccupés à vous faire croire que vous pouvez utiliser cette crise pour rester au pouvoir deux ans de plus. Deux ans de trop ! Il semblerait même que l’un des députés traîtres que vous avez recrutés dans cette fameuse affaire qui s’appelle INITE aurait demandé, publiquement à la radio, une prolongation de mandat de deux ans. Grossière démarche qui introduirait du même coup votre troisième mi-temps. Si vous êtes complice de cette stratégie, laissez-moi vous dire, monsieur le Président, que c’est une très grave erreur de jugement, même si vous êtes déjà appuyé par certains canons étrangers.

Monsieur le Président,

Vous ne vous rendez pas encore compte que le mois de janvier 2010 est mort depuis déjà 2 jours. Les fins de mois coïncident avec la paie des employés. Ceux du CEPEM, en emplois fixes ou à temps partiel, sont au nombre de 24 pour un payroll de 375.000 gourdes. Je paye mes employés, monsieur le Président entre le 1er et le 8 de chaque mois. Je ne sais pas s’ils doivent se considérer comme révoqués jusqu’à ce que les conditions soient réunies pour que mes installations renouent avec le service social auxquelles je les ai destinées par choix citoyen et par choix humain ! Si vous pensez, au contraire, qu’ils méritent de ne pas perdre leurs emplois, je me tiens à la disposition du service concerné de votre administration.

Monsieur le Président,

Mes désaccords avec vous sont clairs, mais, je ne me fais juge ni de votre conscience, ni de vos compétences. Je sais que sur un plan strictement humain et personnel vous m’appréciez et me respectez. Cependant, en moi, il y a le militaire et, vous l’avez confessé à la radio, vous avez peur des militaires depuis votre plus tendre enfance. Monsieur le Président, je suis un officier jusqu’aux tréfonds de mon être et je vous respecte en tant qu’être humain, c’est au nom de ces sentiments que je vous prie de ne pas céder aux chants des sirènes sur le dossier de la prolongation.
Je souhaite que la présente vous trouve en parfaite santé et, je termine en vous disant : Recherchez la paix avec tout le monde ; sans quoi, nul ne verra le Seigneur.

Colonel Himmler Rébu

Citoyen engagé

Président du GREH

Secrétaire Exécutif du PLAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8727
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu   Sam 27 Fév 2010 - 23:52

Monsieur le Colonel Rebu , soyez en paix . Rassurez-vous que le successeur du président Préval sera élu et prêtera le serment le 16 mai 2011 date à laquelle Préval avait prêté serment en 2006.

Parce qu'on n'en veut plus de président provisoire en Haiti et c'est pourquoi j'encourage les autorités à organiser des élections en février 2011 pour élire un nouveau président dont le mandat sera fixé par la nouvelle constitution.


Le peuple haitien n'acceptera pas de dap pi yanp sur le pouvoir.

Pour que Haiti reste stable et viable politiquement pour sa reconstruction, il nous faut des élus et non des woulibè à la direction du pays.

Des élections qu'il faut et on aura des élections.

Quoiqu'on dise , quoiqu'on fasse , l'actuel président a l'obligation de remettre le pouvoir par un président élu en mai 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie
Star
Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 186
Localisation : HAITI
Loisirs : VODOU
Date d'inscription : 11/09/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu   Dim 28 Fév 2010 - 7:06

Mesye-dam'o, le map li mo sa yo, mwen sekwe tet mwen, tankou se te avan-ye wi map sonje ler Rebu te gin foli fe koudeta.

Se kalbas wi ki nan tet Rebu. Eske nou sonje le ke Rebu ak 2 lot milite Kwalo ak Guy Francois te fe koudeta sou Avril? yo kidnape Avril kouri nan epot, twrouve pagin vol yo setoblije retounen ak Avril, fe tout tou Potoprins ak li nan machin, sak ginyin yo pat konen sa pou yo te fe ak li.

Rebu fe yon koudeta epi li pat gin plan!!! lol Very Happy
Li pa konen sa poul fe ak prizonye a! ha, ha ha, ji ji ji ji.

Men neg ki bezwen prezidan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu
» Lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy
» Lettre ouverte au Président de la République, au Premier Ministre et ...
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» Haiti-Salaire minimum : Lettre ouverte aux parlementaires sur le secteur des ind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: