Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Malgré le séisme, la sélection u17 féminine participera à la CDM

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Malgré le séisme, la sélection u17 féminine participera à la CDM   Jeu 11 Mar 2010 - 21:06

Quelle belle démonstration de courage. Moins de deux mois après le terrible séisme qui a dévasté leur pays, ces jeunes filles ont puisé au fond de leur cœur les ressources nécessaires pour revêtir le maillot haïtien. Elles sont en lice pour disputer la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Trinité-et-Tobago 2010.

Pour son entrée dans le tournoi qualificatif de la CONCACAF, la sélection haïtienne sera opposée à la grande puissance de la zone, les États-Unis. Tenantes du titre, les Américaines partent favorites de ce match et de la compétition, mais ce sont bien leurs modestes adversaires qui bénéficieront du soutien populaire.

La famille du football durement touchée
Depuis 2002, le football féminin haïtien n'alignait plus de représentant dans les phases finales régionales chez les jeunes. Ce retour dans le gotha prend une dimension encore plus symbolique après la catastrophe du 12 janvier. "Les filles étaient dans la rue. Il a fallu deux semaines pour les réunir dans le cadre du projet Goal afin qu'elles puissent recevoir de la nourriture et de l'eau, puis commencer la préparation", raconteGeorgelie Berry, attachée de presse de la délégation haïtienne sur le site internet de la CONCACAF.

Toutes les joueuses se sont retrouvées sans toit mais la plus durement touchée est sans nul doute la gardienne titulaire Madeline Délice, qui a perdu ses parents dans ce tremblement de terre qui a fait pratiquement 270 000 victimes. Jusqu'à la secousse, les jeunes internationales U-17 s'entraînaient au stade Sylvio Cator. Aujourd'hui, les terrains de jeu ont été transformés en campements où viennent se réfugier les milliers de sans-abri.

Le bâtiment de la Fédération haïtienne de football n'a pas tenu le choc lui non plus, son effondrement ayant fait 32 victimes. Malgré tout, les survivants se sont accrochés à l'idée que le football est générateur d'espoir. C'est ainsi qu'un groupe de bénévoles a rassemblé les jeunes filles pour les emmener le 24 février en République Dominicaine, où la fédération locale a mis à disposition de ce groupe de courageuses les installations nécessaires pour s'entraîner et préparer le tournoi.
Nous sommes inquiets de les voir retourner dans la rue. Il n'y a aucun lit qui les attend là-bas, elles ne savent pas comment elles pourront se nourrir le lendemain
Georgelie Berry, attachée de presse de la sélection féminine U-17 haïtienne








"Compte tenu des conditions très difficiles, la participation d'Haïti à la compétition est un témoignage de volonté et d'engagement de la part de la Fédération haïtienne de football, de ses joueuses, de l'encadrement technique et du peuple haïtien", souligne le Président de la CONCACAF Jack Warner. "Nous applaudissons cette persévérance et espérons travailler ensemble pour aider le pays à reconstruire son football".

Dans la zone Caraïbes, la sélection haïtienne avait remporté ses trois matches qualificatifs avec un superbe bilan de 30 buts marqués pour aucun encaissé. Cette performance constituait déjà une réussite. En revenant à la compétition alors que leur pays est en ruines, les jeunes filles sont devenues des modèles de courage. Quels que soient les résultats qu'elles obtiendront lors de la compétition régionale, programmée du 10 au 20 mars au Costa Rica, ces footballeuses auront déjà marqué l'histoire en donnant une leçon d'abnégation et de pugnacité. "La souffrance de leur peuple est une source de motivation pour elles. Elles veulent gagner pour leur peuple, qui a tout perdu", indique Georgelie Berry.

Toujours un énorme besoin d'aide
Le groupe ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait après la compétition. Pour l'instant en tout cas, un retour au pays n'est pas envisagé. "Nous sommes inquiets de les voir retourner dans la rue. Il n'y a aucun lit qui les attend là-bas, elles ne savent pas comment elles pourront se nourrir le lendemain", continue l'attachée de presse.

Haïti a encore besoin d'aide. Les efforts du peuple pour revenir à la vie supposent un prolongement de la mobilisation internationale afin de redonner à ce pays le minimum nécessaire à sa survie. Aussi les matches caritatifs tels que celui organisé dimanche dernier entre l'équipe nationale haïtienne et une sélection de personnalités à Augsbourg sont très précieux pour lancer et soutenir la reconstruction matérielle d'une nation dévastée. Les Haïtiens font preuve de courage, le reste du monde se doit de les aider.

source: fifa.com
Revenir en haut Aller en bas
 
Malgré le séisme, la sélection u17 féminine participera à la CDM
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des cas miraculeux du séisme; Montana et autres
» Haiti-Séisme :Dany Laferrière a tout vu
» Michaëlle Jean commente l'élection du Prés. Obama...
» Haiti-Séisme, un texte touchant et inspirant de Sasaye
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Mi-temps :: Tribune libre - Nap pale tèt kale-
Sauter vers: