Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 24/10/2006

MessageSujet: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 14:30

HAITI : HISTOIRE, POUVOIR ET CONSTITUTION

LE CORPS ET L'ESPRIT EN MODE PATHOLOGIE



Le système éducatif haïtien est non-fonctionnel, n'inculque a l'élève aucun sens pratique capable de favoriser une emprise sur son milieu propre par la compréhension des phénomènes naturels, humains ou sociaux. C’est un système éducatif désuet axé sur la mémoire, un exercice de mémorisation plutôt que de la réflexion qui favorise la compréhension, la transcendance des problèmes naturels, humains et sociaux, le dépassement du niveau de connaissance humaine, le changement par esprit sceptique et critique visant la remise en question de l'ordre des choses constamment. Le système haïtien prépare l'élève pour passer ses examens en classe, obtenir un diplôme par le rabâchage mémoratif sans compréhension sans compétence véritable, juste dans le but d'exercer un métier ou d'occuper une fonction publique sans la moindre capacité de résoudre les problèmes rencontrés au sein de l'institution. Ainsi s'instaure une politique du ventre ou l'employé est plus concerné par son argent à mettre en poche que donner des services, ou résoudre des problèmes par la remise en question de l'ordre choses dans le milieu du travail: mwen vin bwè lèt, mwen pa vin konte ti bèf ki nan pak ou pètrèl.

Un système non favorable à l'observation, l'expérience, la science, les références officielles. En Haïti, c'est le Yo Di qui mène, comme forme de connaissance même pour des hommes cultivés. Tout ceci fait en sorte que le système éducatif haïtien produit des gens égoïstes enfermés dans leur monde intentionnel pour écouter aveuglement leur vibration intérieure (besoins, émotions, sensation) au détriment de toute attention au monde de l'extérieur: li rantre nan yon otobis, pile pye tout lot pasajè pou ale chite nan plas li vize nan tèt li. Entansyon chita ki nan tèt li ya, se sel sa li wè, li pa wè lot moun akote li. Lè li pa anprizone nan yon monn entansyonel ki rann li egoyis, lespri li egare ekzile nan yon monn sinatirel fije osinon relije ki fè li pèdi kontak ak reyalite tèrès tanjib. Monn fije Paradi, lanfer, lwa, priye pou genyen lachans ou kont move sò, pa ba li tan pou reflechi sou pwop reyalite li ki tap pèmèt li genyen yon anpriz sou milye lap viv la. Ce sont des zombies bonasses quand ils ne sont pas transformés en monstres criminels. Ainsi on vit a réalité haïtienne en mode de la chance, de la fatalité ou tout nous dépasse, éducation, justice, politique, économie.

Un monde de fantaisie puérile. Voici le résultat de tout cela au niveau politique



Crise et Chute du pouvoir en Haïti

Histoire du pouvoir politique Haïtien

Les renversements de gouvernements ou de chefs d’État

1) Jean Jacques Dessalines : Janvier 1804- octobre 1806

Renversé, assassiné

2) Jean Pierre Boyer : mars 1818-février 1843

Renversé, démission (1), exilé (1)

3) Rivière Hérard : Décembre 1843-Mai 1844

Renversé, chassé(1), exilé(2)

4) Louis Pierrot : Avril 1845-Mars 1846

Renversé, chassé(2), exilé(3)

5) Faustin Soulouque : Mars 1847-Janvier 1859

Renversé, chassé(3), exilé(4)

6) Nicolas, Geffrard : Janvier 1859- Mars 1867

Renversé, démission(2), exilé(5)

7) Sylvain Salnave : Juin 1867-Décembre 1869

Renversé, exécuté,

Cool Michel Domingue : Juin 1874-Avril 1876

Renversé, chassé(4), exilé(6)

9) Boisrond Canal : Juillet 1876-Juillet 1879

Renversé, démission(3),

10) Lysius Salomon : Octobre 1879-Aout 1888

Renversé, chassé(5), exilé(7)

11) François Denys Légitime : Décembre 1888- Aout 1889

Renversé, chassé(6), exilé(Cool

12) Nord Alexis : Décembre 1902- Décembre 1908

Renversé, chassé(7), exilé(9)

13) Antoine Simon : Décembre 1908-Aout 1911

Renversé, chassé(Cool, exilé(10)

14) Michel Oreste : Mai 1913-Janvier 1914

Renversé, chassé(9), exilé(11)

15) Oreste, Zamor : Février 1914-Octobre 1914

Renversé, démission(4), exilé(12)

16) Davilmar Théodore : Novembre 1914- Février 1915

Renversé, chassé(10), exilé(13)

17)Vilbrum Guillaume Sam : Mars 1915- Juillet 1915

Renversé, assassiné

18) Élie Lescot : Mai 1941-Janvier 1946

Renversé, chassé(11), exilé(14)

19) Dumarsais Estimé : Aout 1946-Mai 1950

Renversé, chassé(12), exilé(15)

20) Pau Égeune Magloire : Décembre 1950-Décembre 1956

Renversé, chassé(13), exilé(16)

21) Némours Pierre Louis : Décembre 1956-Février 1957

Renversé, démission(5)

22) Franck, Sylvain : Février 1957-Avril 1957

Renversé, chassé(14)

23) Daniel Fignolé :Mai 1957- Juin 1957

Renversé, chassé(15), exilé(17)

24) Jean Claude Duvalier : Avril 1971-Février 1986

Renversé, démission(6), exilé(18)

25) Leslie François Manigat Manigat : février1988-juin 1988

Renversé, chassé(16), exilé(19)

26) Henri Namphy : Juin 1988-septembre 1988

Renversé, chassé(17), exilé(20)

27) Mathieu Prosper Avril : 17 Septembre 1988-mars

Renversé, démission(7), exilé(21)

28) Jean Bertrand Aristide : février 1991-octobre 1991

Renversé, chassé(18), exilé(22)

29)Joseph Camilien Nerette/Jean Jacques Honorat : octobre 1991-juin 1992

Renversé, chassé(19),

30) Émile Joseph Jonassaint/Marc Bazin : mai 1994-octobre 1994

Renversé, chassé(20)

31) Jean Bertrand Aristide : 2000-2004

Renversé, chassé(21), exilé(23)



Les Mandats achevés au pouvoir

1) Nissage Saget : 1870-1879

2) Tirésias Simon Sam : 1896-1902

3) Sud Dartiguenave : 1915-1922

4) Louis Borno : 1922-1930

5) Louis Eugène Roy : Mai 1930- octobre 1930

6) Sténio Vincent : 1930-1941

7) Ertha Pascal Trouillot : Mars 1990- février 1991

Cool Jean Bertrand Aristide : 1994-1996

9) René Garcia Préval : 1996-2000

10) Boniface Alexandre : février 2004--2005





Les Présidents morts au pouvoir

1) Alexandre Pétion : 1807-1819, mort naturelle

2) Henri Christophe :1807-1820, suicide

3) Philippe Guerrier : 1844-1843, mort naturelle

4) Jean Baptiste Riché : 1846-1847, mort naturelle

5) Florvil Hyppolite : 1888-1896, mort naturelle

6) Cincinnatus Leconte : 1911-1913, incendie ou explosion du Palais

7) Tancrède Auguste : 1912-1913, Mort naturelle

Cool Francois Duvalier : 1957-1971, Mort naturelle



Occupation étrangère d’Haiti

1) Occupation Militaire américaine1915-1934

2) Occupation militaire 1995-2004

3) Occupation par Les Casques Bleus et l’ONU : 2004-à nos jours



31 renversements de chefs d’état, 21 chassés, 23 exilé, 3 assassinats, 7 démissionnés, 10 Mandats achevés, 8 morts au pouvoir, 3 occupations étrangères





De 1804-2004 sur un total de 49 chefs d’États ou de gouvernements, on enregistre :

1) 31 renversements avec assassinat, exécution, chasse, ou démission

2) 23 exils forcés ou volontaires

3) 21 Chassés,

4) 7 démissionnés

5) 3 assassinats

6) 8 Morts au pouvoir

7) 10 mandats achevés

Cool 1 Suicidé, un mort par accident au palais

9) 3 coccupations étrangères



Autrement dit en proportions en termes d’instabilité:

1) 63,26% de renversements

2) 46,93% d’exil

3) 42,85% de chasse

4) 14,28% de démission

5) 6,12% d’assassinat

6) 2,04% de suicide

7) 6,12% d’occupation

Cool Total : 181,6%

Proportions en termes de stabilité

1) 20,40 d’achèvement de mandat

2) 16,32% de mort au pouvoir

3) Total : 36,72%

Pour trouver la moyenne de stabilité ou d’instabilité, on a considérant 9 facteurs

20,17% de instabilité moyenne

4,08% de stabilité moyenne

En faisant la différence d’instabilité et de stabilité on obtient :

16,09 essentiellement instable avec un taux de instabilité totale de 181,6% et moyenne de 20,17%

Alors la stabilité moyenne est de 16,32% avec un total 36,72%



144, 88 la part totale de stabilité. Moyenne d’instabilité 20,17% selon une tendance instable à 16,09% par rapport à la moyenne ou 144,88% par rapport à l’ensemble total des éléments instables







Styles de patrons ou chefs dans l’exercice du pouvoir

Notons bien que le chef parfait n’existe pas. Nous pouvons étudier la personnalité de nos dirigeants à la lumières de ces styles de patrons ou de chefs



Le Chevronné

Ce patron ou chef saisit bien son rôle à l’intérieur de l’entreprise. Il n’a pas peur des conflits et sait les gérer. Démocratique, il décide et tranche au besoin. Compréhensif, mais exigeant, il joue au besoin un rôle de coach pour son personnel



L’Autoritaire

Axé sur les résultats, ce patron n’est pas un grand conciliateur. De nature inquiète, il ne fait pas facilement confiance. Il donne des ordres sans se soucier de l’opinion des autres ni de la charge de travail impliquée. Il voit les erreurs, mais ignore les bons coups et les améliorations.



Le Visionnaire

Idéaliste et positif, ce patron peut être mégalomane et manquer de pragmatisme et de réalisme. Très imaginatif, il donne aux projets une direction générale. Ses représentations manquent parfois de précision, car il se soucie peu des détails et des exigences administratives.



Le Gentil

Doux, même paternaliste, ce patron s’affirme peu. Il priorise les bonnes relations et un climat de travail agréable. Débonnaire, il veut être aimé à tout prix.



Le Technocrate

Froid, détaché et plutôt individualiste, ce patron est axé sur la tâche et planifie de façon rigide. Soucieux des détails, il peut perdre de vue les priorités. Fort en expertise technique, mais peu doué en habilités relationnelles, il offre peu d’encadrement.



Le Désengagé

S’impliquant le moins possible, ce patron n’entretient que des rapports superficiels. Il semble ne plus se sentir concerné par les buts de l’organisation et il fonctionne sans défi.



Le Rassembleur

Personne d’équipe, liante, souvent extravertie, ce patron valorise l’apport de chacun. Axé sur le groupe, il s’appuie sur son personnel pour prendre les décisions et organiser le processus. Il parle souvent au «Nous» plutôt qu’au «Je». Et peut éprouver de la difficulté à assumer son leadership



Le Captif

Introverti, soucieux et nerveux, il travaille de façon isolée et délègue peu. Il parle au «Je» et ne sait pas reconnaître les forces de son personnel. On ignore sur quoi il travaille.



Le Narcissique

Orgueilleux et doté d’un gros égo, il se valorise par son travail et aime se placer à l’avant-scène. Il a tendance à se surévaluer, à récupérer les crédits du travail des autres et à ignorer leur collaboration. Il a possiblement une frêle estime de lui-même, de là son grand besoin de reconnaissance.



L’Impulsif

Patron plutôt brouillon, il travaille en ignorant l’orientation de l’entreprise. Comme il n’a pas de direction précise, il n’en donne pas à son monde. Il improvise et éteint les feux. Il est axé sur les résultats, mais ignore les moyens d’y accéder



Le Patineur

Il possède un excellent flair politique, il n’a pas confiance en lui et n’assume pas son leadership. Il répond vaguement pour ne pas s’engager, s’implique peu, est calculateur et opportuniste. Il s’arroge le succès des autres et, face à un échec, il mentionne qu’il l’avait prévu.



Le Messager

Ce Yes man plaire à ses supérieurs à tout prix. Probablement imposteur, il ne se fait pas confiance. Ses employés savent qu’ils ont affaire à une marionnette. Il ne défend pas ses employés qui se sentent abandonnés. Il se peut que ses patrons soient satisfaits de ses résultats.





TYPES DE POUVOIR

La passion
La passion c’est l’énergie nécessaire pour décider quelle direction prendra sa vie et pour se rendre au bout de ses rêves.

La Transcendance
Peut on tirer de l’énergie de l’univers ? En un sens oui ! Pour y arriver, il faut que vous découvriez une raison d’être qui dépasse votre seule existence. Il faut que vous preniez conscience que votre présence dans le monde a un but, que vous avez une mission à accomplir. Il vous faut transcender le quotidien et devenir plus grand que vous l’êtes actuellement.


Pouvoir de coercition
Celui de contraindre quelqu’un à faire quelque chose en recourant aux menaces et punitions. Cette puissante forme de pouvoir fait souvent naître le ressentiment et des idées de sabotage chez ceux qui la subissent

Pouvoir de contrepartie
fait appel au bâton sous-entend le recours à la carotte. Tous ceux qui peuvent promettent des récompenses aux personnes qui obéissent puisent à cette source de pouvoir


Pouvoir d’affiliation
Lequel est basé sur le charisme, la crédibilité et la confiance. La personne qui jouit de ce type de pouvoir constate que les gens ont envie d’être près d’elle, de participer à ses projets et de répondre favorablement à ses requêtes. Ce pouvoir est conféré par ceux qui qu’on doit influencer. L’affiliation est la base du véritable leadership

Définition générale du pouvoir



I

A) Avoir la possibilité de faire quelque chose

B) Avoir le droit, la permission de faire quelque chose

C) Avoir raisonnablement la possibilité. S’applique à tout qui risque de se produire

D) Avoir la faculté de faire, être en état de, être capable de


II


A) Le fait de pouvoir, de disposer de moyens permettant une action : faculté, possibilité par opposition à l’impossibilité. L’homme n’a pas le pouvoir (don) de connaître l’avenir. Cet élève possède un grand pouvoir de concentration. Le pouvoir d’achat est la valeur réelle, surtout d’un salaire, mesurée par ce qu’il est possible d’acheter avec.

III

A) Capacité légale de faire une chose : droit, mandat, mission. Avoir le plein pouvoir, donner plein pouvoir, carte blanche, fondé de pouvoir(d’une société), procuration, avoir un pouvoir par-devant notaire

B) Propriété physique d’une substance placée dans des conditions déterminées : pouvoir calorifique d’une tonne de pétrole,, quantité de chaleur produite par sa combustion complète



IV

A) Possibilité d’Agir sur quelque chose ou quelqu’un : autorité, puissance, ascendant, souveraineté, hégémonie, pouvoir absolu, toute-puissance

1) Le pouvoir moral qu’il a eu sur nous est irrésistible

2) Vous êtes en notre pouvoir

3) Être, tomber au pouvoir de quelqu’un, sous sa domination

4) Situation de la personne, de ceux qui dirigent : puissance politique, le pouvoir suprême, souverain, souveraineté.

5) Le pouvoir supérieur, hégémonie, pouvoir absolu, toute-puissance . Détenir ou perdre le pouvoir

6) Être, se maintenir au pouvoir : pouvoir législatif, pouvoir exécutif, pouvoir judiciaire (chargé de la fonction de juger, de la justice

Pouvoir Exécutif

Gouvernement chargé de veiller à l’exécution de la loi et à l’administration de l’État



Pouvoir Législatif

Corps chargé d’élaborer la loi



Pouvoir Judiciaire

Corps chargé de rendre la justice par l’application de la loi



Pouvoir Spirituel

Pouvoir qui relève de l’église, de la sphère privée, la force des âmes, de l’esprit



Pouvoir Temporel

Gouvernement civil d’un État, relève de la sphère publique, ensemble des autorités qui détiennent le pouvoir de l’État



Pouvoir Violence

Concerne la force, force des armes. L’État dont le président est le chef, a le monopole

De la violence dont l’usage à l’occasion s’avère nécessaire pour rétablir la paix par le contrôle d’un groupe d’individus dont l’attaque ou l’agression est dangereuse et menaçante à l’endroit des autres. Le rôle de l’armée ou de la police consiste en la protection ou la sécurité du peuple.



Pouvoir Avoir

Concerne la possession de richesses matérielles, de l’argent ou du capital. Avoir ses propres moyens de substance ou d’existence, ses propres moyens de production (bourgeois). Le Pouvoir avoir est lié aux modes et moyens d’existence ou de production humains



Pouvoir Nombre

Concerne la majorité des individus, la Voix de la de la majorité, le vox populi, vox dei, dans un cadre démocratique



Pouvoir Volonté

Capacité d’un chef au pouvoir de prendre des décisions politiques raisonnables et efficaces pour le bien du public, du peuple ou de la Nation.



Pouvoir Être

Faculté de se connaître, de reconnaître sa propre valeur individuelle, sociale, naturelle, humaine. Avoir l’estime de soi, savoir valoriser son essence humaine, avoir la confiance en soi, la sérénité, le sens de la dignité, de l’honneur. Le Pouvoir avoir concerne essentiellement les valeurs liées à l’essence universelle humaine en dehors des couleurs, des races ou des nations. Faculté de reconnaître ses propres droits naturels ou humains.



Pouvoir sexe

Domination patriarcale de l’homme sur la femme, domination du mâle sur la femelle. Le pouvoir du mâle ou patriarcal est discriminatoire, préjudiciable aux droits naturels et humains de la femme. Car tous les êtres humains sont nés égaux en droit ou encore tous les êtres humains sont égaux en Dieu, car femmes et hommes sont tous créés à l’image de Dieu, donc égaux. Le patriarcat qui reconnaît la supériorité de l’homme sur la femme, est un pouvoir arbitraire.



Pouvoir Kanzo

Le Kanzo est un degré d’initiation pendant lequel on met du feu sur son propre corps sans se consumer, sans se brûler.

Dans la légende du Vodou, Azaka Adoumguidi, dans le houmfor, est représenté par une barre de faire qui dans le feu incandescent rougit nuit et jour. Le feu représente le pouvoir ou la puissance d’Atibon Legba. Mais Dambalah confère ce pouvoir à Adoumguidi assimilée à la pique d’Ogou feraille. C’est le foyer cosmique où tous mambos et hougans viennent régénérer leur pouvoir, leur puissance ou recharger leur énergie. On peut les voir se saisir de cette barre de fer rougis à blanc et se caresser le corps avec sans se brûler.

Aussi Quebibessou Danleh ou Kevyezo, le roi de la foudre, a le pouvoir de sidérer un buisson, enflammer un buisson qui brûle sans se consumer. Au cours d’un BouleZen, cérémonie spéciale dont le rituel consiste à faire brûler les chaudrons, cérémonie pour le renvoi de l’âme dans sa demeure originelle, pour le Kanzo, ou pour recharger énergies affiablies

Autrement dit, le pouvoir kanzo, est pouvoir surnaturel de nature fictive qu’on attribue à soi même ou à quelqu’un faisant valoir qu’on est invincible, invulnérable, qu’on ne peut échouer ou faillir quelque soit le danger et son ampleur. Le pouvoir Kanzo peut être attribué à un chef qui s’autoproclame comme tel, ou qu’on lui attribue cette qualité de kanzo, ie qu’on ne peut le renverser du pouvoir. Le pouvoir Kanzo est fondé sur la peur, la peur d’attaquer le chef, lui en étant invincible, invulnérable peut tout faire ou défaire. Le seul salut d’un peuple gouverné par un chef jugé être doué d’un pouvoir kanzo, est soit de rechercher à gagner les faveurs du chef pour avoir sa protection ou accepter de recourir tous à la révolte dans un advienne que pourra, dans un vivre libre ou mourir, être animé d’une volonté déterminée de se sacrifier pour se libérer des oukases du chef kanzo en le renversant pour s’affranchir.



Selon la légende haïtienne, Marinette Pyechèch, préparait le Migan(coq rouge, zinzin, figue, farine) qui rendait Dessalines Invincible pourtant l’Empereur est mort assassiné au Pont-Rouge. L’Invincible Armada, la flotte géante envoyée par Philippe II, roi d’Espagne contre L’Angleterre en 1588 pour détrôner Elizabeth 1 et rétablir le catholicisme, fut détruite par la tempête.

Achille, ce grand héro grec, se croyait invincible par son armure couvrant tout son corps sauf le talon. Pourtant Achille fut atteint mortellement par une flèche empoissonnée lancée par Paris. Nul n’est invincible ni invulnérable au monde. C’est notre imaginaire qui puisse le penser ainsi, mais la réalité est tout autrement.







HAITI, LOI ET CONSTITUTIONS

Pour nous le pouvoir politique en tant que mode d’action(Moyen) pour atteindre un but visé (projet social) oscillant entre la réussite ou l’échec comme résultat, constitue le corps de l’État, le système moteur de la nation. Nous avons vu dans le cas d’Haïti, le corps n’est pas en santé, car il souffre du mal de l’instabilité, une maladie, une pathologie chronique et séculaire marquée par des crises politiques et des chutes du pouvoir qui se constatent à travers les renversements de gouvernements ou de chefs d’État, les exils, les chasses, les assassinats, les occupations étrangères au nombre record inégalé dans le monde. Qu’en est-il alors de l’Esprit de l’État haïtien ou de la Nation haïtienne?

Avant tout il faut s’entendre sur ce qu’on entend par Esprit de l’État ou de la Nation. L’Esprit de l’État ou de la Nation renvoie à l’ensemble des institutions suprêmes, publiques ou privées, officielles ou personnelles qui donnent une orientation précise à l’État, à la Nation ou aux membres d’une même collectivité territoriales. En ce sens, l’Esprit est tricéphale parce qu’il comprend trois grands axes : 1) L’axe public et officiel qui est la justice, loi ou plus précisément la constitution étant la loi fondamentale ou mère qui oriente l’État ou la Nation en autorisant certaines pratiques jugées légales et en interdisant d’autres pratiques traitées d’illégales au profit de la paix ou de l’harmonie de l’ensemble de la collectivité nationale 2) La foi, religieuse qui oriente la vie des fidèles croyants selon les dogmes d’un code écrit (Bible, Torah, Coran, Veda) dit sacré, ou traditionnelle selon un code oral garni de mythes ou d’un totem dont le rôle est de favoriser entre les membres d’un même clan, d’une même tribu, d’une même collective une même conscience collective qui permet l’intégration de chaque membre à cette collectivité moyennant le respect de la tradition ou l’obéissance à la conscience collective 3) L’Éducation ayant pour mission de former l’esprit de l’enfant par l’apprentissage et l’acquisition de connaissance pratique et de valeurs générales et communes afin que l’enfant devienne un bon citoyen, honnête, dynamique, actif, compétent, habile, capable de s’adapter à sa société sans violer les règles pour s’y intégrer en respectant les voies permises et les voies interdites, capable d’avoir une emprise sur son milieu naturel ou social, de transcender le quotidien, de changer l’ordre des choses par la remise en question constante, de trouver des solutions innovatrices à des problèmes naturels ou sociaux afin de faire avancer la société vers le progrès. Si la religion et la tradition peuvent être souvent un mode d’endoctrinement, de dressage de l’esprit pour l’enfermer dans des dogmes sacrés et religieux ou traditionnels qu’il ne faut jamais remettre en question pour ne pas être chassé du groupe, l’École dans son rôle d’éducation n’a pas le mandat d’endoctriner l’élève, de l’emprisonner, d’attacher son esprit dans le poteau de l’église ou de la tradition le rendant un esclave obéissant, mais elle doit donner une éduction qui ouvre l’esprit de l’élève, qui ouvre l’horizon de sa compréhension, de sa réflexion surtout, qui développe son sens critique pour pouvoir remettre en question l’ordre pour favoriser le progrès de la connaissance par la résolution des problèmes et le dépassement du niveau de connaissance de la société. Bref la véritable éducation tend vers la libération de l’esprit de l’enfant pour favoriser son épanouissement, son ouverture au monde et non vers un endoctrinement qui attache l’esprit à un poteau comme un prisonnier dans une prison ou un animal dressé.

Nos ancêtres esclaves savaient récolter contre le système colonial esclavagiste non seulement par des réactions émotionnelles (marronnage, empoisonnement, suicide, incendie) mais en adoptant un 1)leitmotiv : liberté ou la mort, vivre libre ou mourir tout au cours de la guerre de l’indépendance, et d’un rêve noble qui leur permet de se dépasser au prix grands sacrifices : Liberté, Égalité, fraternité, Indépendance, pendant la guerre et au jour de la proclamation de notre indépendance le premier janvier 1804, comme première nation noire libre et indépendante.

Malgré la confusion qui règne au sein des pères fondateurs de la nation haïtienne autour du modèle d’État qu’il faut adopter pour poursuivre la course de notre idéal, notre rêve de liberté, d’égalité, de fraternité, d’indépendance, on finit par se donner une constitution pour gérer cette nouvelle nation émergente. Mais ce n’état pas une tâche facile car après la mort de l’empereur le 17 octobre 1806 au Pont Rouge dans les conditions historiquement connues, la confusion bat son plein. De 1804 à 1820 plusieurs modèles d’État était à jour : A) La monarchie : 1)versus Empire ou 2) Versus Royauté B) République : 1) versus démocratie ou 2) versus dictature. Cette division au niveau de vision de modèle d’État favorise l’émergence de plusieurs constitutions en peu d’années. Même si le courant République l’emporte sur l’empire et la royauté après, il reste à savoir la nature de cette république. Les uns veulent une république démocratique, les autres pour une République dictatoriale. Ainsi dans la chute perpétuelle et la montée continuelle des chefs d’État ou de gouvernements de différentes tendances, nos dirigeants passent de constitution comme ils changent de chemise. En voici la liste des constitutions les plus retenues :

A) La Constitution de 1801 de Toussaint Louverture

1) La constitution de 1805 de Jean Jacques Dessalines

2) La constitution de 1806 d’Alexandre Pétion

3) L’Acte constitutionnel de 1807 d’Henry Christophe

4) La constitution royale de 1811 d’Henry Christophe

5) La constitution de 1816 d’Alexandre Pétion

6) Les codes civile de 1825, de procédure civile, de commerce et rural de 1826 de Jean Pierre Boyer

7) La constitution de 1843 sous Rivière Hérard

Cool Le code civil, pénal, et rural de Geffrard ajouté à la constitution de 1843

9) La constitution de 1816 remaniée, soit la constitution de 1846 de Riché

10) La Constitution de 1874 sous Michel Domingue

11) La Constitution de 1889 sous Florvil Hyppolite

12) La Constitution de 1918 de Dartiguenave

13) La Constitution de 1935 de Sténio Vincent, soit la constitution de 1918 remaniée

14) La constitution de 1941 de Sténio Vincent, soit la constitution de 1935 remaniée

15) La constitution de 1950 du triumvirat : Lavaud, Lévelt et Magloire

16) Le code du travail de François Duvalier

17) La constitution de 1987 sous le gouvernement provisoire d’Hnery Namphi

Autant dire, de 1804 à 1987 Haïti a connu 17 constitution alors que Les Etats-Unis de l’Amérique du Nord qui a pris son indépendance avant Haiti le 4 juillet 1876 n’a connu qu’une constitution comportant juste quelques modifications







Edner Saint Amour













Edner Saint Amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 19:30

Celui qui a ekri ce tex.. est un kouillon... ca se voi... il veu demontre ke le negre es kouillon....... N........on je rigole... c'est un amoureux d'haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 19:33

JOEL A TORT>>>>>>> sur un poins essentiel... He got i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 20:59

ca se du jean erich rene tou krache..... je rien kont.. il n'a pas tort le ercih , il araison.. cepedan ... j'attend de voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 21:07

En anglantere, il y a une expression pour dire que celui qui parle... a une autorite.. pas besoin d'etre subtile ou basic... que.. , si ta conversation ne sert a rien.. alors... ca se voi... basicque comme demonstration... donc. breakit down my frien.. cause haitian will bust your nut.. lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 21:10

joel va m'en vouloir... j 'ai oublie ; le r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 21:41

par contre cocoloco ne pardonnera pas l'accent aigu, joel s'en fou... meme sur le emuet.. lol.. pas sur le the... Joel est fondamentalemnt hypolite.... subtile ce vrai.. ha je rigole.. joel. je te parle.. entre nou.. mwen pa pale kreol .. si ce ce ke ou kwe ... if I HAD.. break it don-m.0n th 1jan.. we all haitian bastard... stop hating french... cause the american they aint no better... all right... dont be like san malice who loves french... this muthorboko loves french ....I'have loved san malice the biahtc.. ok joel... j'ai regle mon comp.. on se s'embrase.. ce nest pas personnel.... N'OUBLIE JAMAIS que ce ce sont que des maux ekris... etre antillais, ce ne n'est pas etre malice.. oui l'afrik..c'est de la mustarbation...... j...... en nubie... j'ai vu.. ce fini cete espece d'histoire immobile.... j'ai plus de plaisir sur ce que j'etais... je m'interroge sur le present, .... LET US JUST STOP B... STUPID..... history is great... Il ove it.. je sais que tu detestes les trois T Points... c'est mon cote juif negre.

Tout ce qui a été dit ci dessus... n'est qu'une pièce de theatre..... une discussion... méthodologique.. je suis essen ce ctialiste...
Karl X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 14941
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 22:33

Karl,
Ce n'est pas que je suis anti français.I don't give a rat's ass of these french bastards.
Ce sont ces cons pro français en Haiti que je hais viscéralement.
Ils ont fait trop de mal au pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   Sam 13 Mar 2010 - 22:58

jo.
I Know you don't give a ratkass ``(ca ce pou pou JAF.. Jafrik) .....

Que penses tu du texte... il y a de bonnes idées ... l'auteur je le connais.. c'est un ami... il est brillant et muletier... que penses-tu... on s'en fout des histoires de race et d'histoire.. soyons simple et précis..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION   

Revenir en haut Aller en bas
 
HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Le forumhaiti face à l'histoire d'Haiti de 1986 à 2006
» Haiti et sn rôle dans l’histoire de la Libye
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: