Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 VAUDOU, ENNEMIS ET CONSCIENCE

Aller en bas 
AuteurMessage
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 24/10/2006

MessageSujet: VAUDOU, ENNEMIS ET CONSCIENCE   Jeu 3 Juin 2010 - 20:46

VAUDOU, ENNEMIS ET CONSCIANCE



Edner Saint-Amour

Si vous ne croyez pas dans l’égalité et l’essence universelle de l’HOMME alors que vous croyez dans l’égalité et l’existence matérielle des hommes, vous avez le profil parfait du candidat prédateur qui s’adonne à la piraterie. Mais si vous croyez dans les deux égalités, alors vous êtes un citoyen accompli digne de probité.



Natimba,

Mon maître n’est pas trop méchant, mais je ne suis pas libre. Je suis comme le cheval. Mais je sais que je suis malgré tout l’égal du maître. Donc un jour je serai libre.



Polverel

républicain Honnête, Jacobin modéré,: «La nature a fait les hommes pour la liberté, l’égalité et la société. Nul homme n’a par nature le droit de commander d’autres, ni de disposer d’eux».



Edner Saint-Amour

Nulle religion n’est supérieure à une autre. Car tous les livres religieux sacrés du monde, faits des mains d’hommes, même réunis faits , ne sont pas plus parfaits que la création divine. Toutes les paroles religieuses pour être vraies doivent pouvoir être confirmées sous une forme ou une autre dans la création divine. Toute parole contraire aux lois de la création divine ne vient pas de Dieu







VAUDOU, ENNMIS ET CONSCIANCE

Le Vaudou Haïtien est souvent considéré par les intellectuels en grande majorité comme un atavisme africain responsable de la misère paysanne à cause des insuffisances de la mentalité collective et les mauvaises images de marque du pays à l’étranger à tel point que J.B. écrit dans le réveil du 26 octobre 1893 :« le premier progrès à souhaiter dans le pays… c’est la cessation d’influence du Papa Loa, sa disparition complète dans le pays. En effet, selon Frédéric Burr-Raynaud dans le vaste domaine du Hougan, enrichi par le trafic des points étant une force surnaturelle contenue dans un charme ou un esprit au service de celui qui l’a acheté.

Les Haïtiens ont en partie intériorisé le préjugé de couleur qui valorise l’européen et ses descendants en dénigrant l’Africain et les siens tant sur le plan intellectuel que du point de vue esthétique.



CONSCIENCE ET JEAN PRICE MARS

Jean Price Mars voit en l’étude du Vaudou, un facteur de réconciliation entre les nantis et la masse paysanne tout en dénonçant les abominations et iniquités qui résultent de la trahison des pères fondateurs de l’Indépendance. Jean Mars optait pour des études scientifiques et des analyses objectives capables d’intégrer les masses paysannes rejetées dans la société pour avoir une vie normale.



ARME POLITIQUE ET DUVALIER

François Duvalier, son disciple, en fit lui, une arme de combat dans la lutte opposant la faction noire de la classe dominante censée représenter le pays profond et la faction mulâtre qui défend les intérêts du commerce international. Il s’est assuré l’appui du clergé vaudou. Ce n’est pas moi qui l’invente, c’est Léon François Hoffman qui l’a dit : « Duvalier laisse entendre qu’il est un grand initié, que son loa protecteur est Guede au point que les Haïtiens lui attribuent une telle puissance que le peuple finit par croire que Duvalier est invulnérable, omniscient, et omniscient. Bref un véritable dieu!

À mon avis, voici la cause de la grande collision aux impacts cruels sur le peuple. Non seulement avec Duvalier, l’étude objective se transforme en arme de combat politique, la réconciliation que prêchait Price Mars se transforme partisannerie, mais encore le débordement a favorisé un double mariage : 1) Duvalier Président à vie avec le clergé vaudou 2) Duvalier président et Loa Guede afin d’installer le règne de la peur pour faire durer son règne de la dictature et de despotisme tout en osant même affirmer que si on combat le vaudou, ce serait se montrer un fidèle inconditionnel de Jean Jacques Dessalines et de Dumarsais Estime.



Abîme appelle abîme

Le ridicule dans cette collision au choc fatal c’est que l’abîme appelle l’abîme, l’âne frotte l’âne. Sans doute comme ethnologue Duvalier était à la recherche d’un Totem, un symbole figé général qui unifiait les masses pour mieux faire rouler sa machine politique despotique à la Néron, Caligula, sans pouvoir se rendre compte des origines et des identités différentes qui composent le peuple haïtien et le Vaudou. Sa faiblesse historique grave l’empêchait de reconnaître que Rada Guinen s’oppose au Guede, que Religion s’oppose à la sorcellerie, que les rites Rada Guinen et Nago forment le potomitan de la religion du vaudou croyant dans le bien à l’opposé du Rite Guede étant une simple tradition africaine croyant dans les esprits occultes des morts voués au mal, que Rada Guinen a été une tribu victorieuse et Guede une tribu vaincue par les Rada qu’il haïssait au plus haut point jusqu’à se garder en mémoire «Nèg rayi nèg depi nan Guinen», que Hougan qui sert les loas Rada Guinen croyant dans le bien s’oppose au Bokor qui sert les loas Guede livrés au mal, à la magie noire, ayant dans sa péristyle deux badgies, l’un en avant pour le service guinen et l’autre en arrière pour le service Guede, que le Hougan travaille avec une main droite pour le bien et la protection alors que le Bokor travaille avec deux mains en pratiquant en même temps le bien du rite rada et le mal du rite Guede, que le salut des Rada c’est Ayibobo et que le salut des Guede c’est Abilolo.

Seulement des ignorants peuvent se contenter d’apporter des conclusions à partir de ses seuls sens, de ce qu’il a vu et entendu se dérouler sur le terrain. Le savant doit questionner les principes et l’histoire pour découvrir la vérité et l’erreur, l’authenticité et le mensonge, le mythe et la réalité. Et de plus, si le Vaudou est une religion, qu’est-ce qu’un simple médecin ou ethnologue privé de toute formation théologique pouvait apporter de bon en termes de spiritualité et de morale?. Absolument rien. À part une visibilité politique superficielle que Duvalier a favorisé au niveau du Vaudou pour mieux convertir les Bokor en pions et espions attachés au service de sa personne et de son pouvoir criminel, que nous apporte Duvalier en termes de Sagesse? Rien que destruction par son génie du mal qui incarne le Guede Luciani Baron Lacroix.

Le pacte Duvalier et Guede avait pour impact : Crimes politiques, irresponsabilités, dictature, pouvoir à vie, obscénités ou immoralités religieuses nuisibles pour le vaudou lui-même. La fin justifie les moyens où le résultat politique de Duvalier se résume au crime.



DÉBATTRE POUR ÉDUCATION

Il y a discuter qui repose sur l’argument, le raisonnement, fait au service de la lumière. Par contre il y a aussi le JOURE qui repose sur l’injure, les invectives, la calomnie, l’imposture, l’intrigue, des armes de destruction des forces des ténèbres. Quant à moi, je ne suis pas un Guede qui croit dans la destruction, je suis Un Rada Guinen, je crois dans le bien, la protection, la fraternité, l’éducation.



Même quand le Rada s’oppose au Guede, je ne crois pas qu’on doit utiliser les armes de la persécution pour le porter à se convertir au bien. La meilleure façon de convertir un homme est de lui donner la lumière de l’Éducation pour qu’il puisse voir de ses propres yeux comment sa propre existence est nuisible à sa propre essence, faute de contenu moral entendu dans le sens de la volonté consciente qui se positionne pour toute entreprise humaine favorable à l’épanouissement humain appelée bien et contre toute entreprise humaine dommageable à l’humain appelée mal. On entend par dommage, toute perte totale ou partielle telle que1) Meurtre ou totale de vie ou d’existence, 2) Vol ou perte de biens matériels, 3) Viol ou perte d’intégrité ou d’intimité sexuelle 4) Torture ou perte d’intégrité physique ou psychologique 5) Pédophilie ou perte d’innocence ou vol d’enfance. Sur ce point l’existence peut se révéler nuisible à l’essence humaine et cela n’épargne ni la foi, ni la culture, la tradition, le mode de production,

Toute société ne peut pas s’enfermer dans le monde de ses sens en louant son mode d’existence dans le refus de reconnaître son essence universelle qui la lie aux autres hommes. Elle doit être réflexive, avoir la conscience et la capacité de se remettre en question sans aucun esprit de préjugés mais un esprit de progrès.



Aucun ordinateur n’est jamais fait avec un programme de logiciel tout intégré. On fabrique ou construit d’abord l’ordinateur, puis on y insère le logiciel ou programme qui lui permettra de faire des opérations, comme Word permet de taper des textes.

Il en est presque de même pour un enfant. Quand un bébé est né son esprit est tout vierge. C’est un tabula rasa, un tableau vierge. Ce n’est qu’au cours de sa croissance ou développement(Piaget), que ses parents lui passent des valeurs, codes, des héritages culturels étant une acquisition qui s’obtient par un apprentissage ou éducation. C’est ainsi qu’ un enfant apprend la langue de ses parents. Ces valeurs entrent dans l’esprit par le biais de l’éducation qu’elles vont conditionner pour se transformer en imaginaire qui sert de boussole de l’individu. On ne peut pas, d’un seul coup vouloir lui ôter sa boussole qui l’oriente, par conversion sous la force de la persécution . Cela ne sa fait pas et relève de la barbarie. Si toutes les valeurs entrent dans l’esprit de l’homme par éducation, alors seule l’éducation a le pouvoir efficace d’évacuer de son imaginaire les vices nocifs qui s’y pénètrent. Nous croyons dans la lumière pour permettre à un homme de se transformer lui grâce la conscience qui est présente en lui. Nous ne sommes pas pour la force, à moins qu’on vise la destruction de la personne, purement et simplement.



D’ailleurs une telle éducation des masses paysannes haïtiennes se fait même trop attendre. L’éducation pour le progrès humain est nécessaire au sein de toute collectivité. Mais depuis fort longtemps, elle nous fait défaut. D’après M.M Nolivos cité par Pierre de Vassière à propos de la société de Saint-Domingue et la vie des créoles sous l’ancien régime de 1626 à 1789 : « il n’est personne, en effet, qui s’y applique à l’étude des lettres et des sciences, chacun s’occupe de sa fortune uniquement, et tous sont partagés entre la culture de la terre et le commerce





Retour à l’antiquité grecque

Oh Yes, sir! La modernité dans laquelle vous vivez à présent est le fruit d’un recul historique qui consiste à sauter le moyen âge, pour atterrir dans l’antiquité grecque pour se cultiver l’esprit de la lecture des grands auteurs humanistes. Car le moyen âge ne compte que thomas d’Aquin comme seul auteur valable dont la pensée reste très systématique à la manière de Hegel et de Platon.

À la chute de l’empire byzantin ou d’orient en 1453, les intellectuels religieux pour sauver leurs bibliothèques de l’incendie des pyromanes musulmans, ils avaient transporté à Moscou et Italie. De là naît la période de la renaissance grâce au contact des auteurs grecs humanistes de l’antiquité. Le courant humaniste allait se propager en France passant de salon en salon pour atteindre le peuple jusqu’au bouleversement des mentalités. C’est le souffle de l’humanisme qui avait réuni la bourgeoisie et le peuple pour opérer l’intervention chirurgicale du 14 juillet 1789 par la prise de la bastille qui renversait le règne du sang et de rang de la noblesse pour instaurer le règne du droit et de l’argent avec liberté pour tous et égalités entre tous. Il n’y a que des imbéciles, des ignorants qui peuvent vivre sans passé, sans mémoire, sans patrimoine comme un animal qui ne connait que sa nourriture



TRAHISON ET RÉFORME

Quand l’église avait trahit sa mission religieuse

En mettant sa foi au service du pouvoir temporel

Dans une alliance entre le Pape et l’empereur

Pour ériger une théocratie à la puissance absolue



Elle cessait d’évangéliser pour conquérir des âmes

La foi devient un moyen d’acquérir de l’argent

De cette trahison évangélique survient un choc brutal

Au sein même du saint clergé de l’église romaine



En 1517 Martin Luther rédigea ses 95 thèses

Pour dénoncer la vente odieuse des indulgences

Dans l’optique d’une réforme au sein de l’église

En guise de réforme, il fut mis au ban du St Empire



Ainsi prit naissance dans le monde, le protestantisme

Par Luther qui organise sa nouvelle église luthérienne

Qui critique la hiérarchie de l’église romaine catholique

Et traduit la bible en Allemand au bénéfice du peuple



Selon la réforme protestante de Martin, le Luthéranisme

Professe l’affirmation de l’autorité de la Bible

Le salut par la foi et le retour à l’église primitive

Pour contrer la déformation, la déviation, la trahison



Haïti traverse un pareil problème que l’église romaine

Selon Jean Price Mars elle trahit les idéaux des pères de la patrie

Étant : Droit à la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, Indépendance

Pour adopter des vices de toute abomination, moisson d’iniquités



L’idéal de l’égalité s’estompait avec l’assassinat de Dessalines

Faisant reproduire une société fondée sur les injustices

Donnant lieu à une série de despotismes suivis d’anarchies

Décrivant une opérette sanglante, éternel film de violence



Le peuple ne peut continuer de s’enfoncer dans ces gouffres de la mort

Il est temps de prendre un recul historique pour nous réorienter

Selon une réforme dans la direction des rêves des pères de la patrie

Afin de nous réconcilier avec le droit, la liberté, l’égalité, la fraternité



Des valeurs qui restent encore valables et valides

À la postmodernité croyant encore dans l’État de droit

Comment vivre dans la modernité dans l’ignorance du droit

Comment parler de démocratie dans l’ignorance de la liberté



Comment prêcher la fraternité, dans l’ignorance de l’égalité

Comment prêcher la nation, dans l’ignorance d’institutions

Comment parler de l’indépendance, sans responsabilité

Comment parler de discipline, sans droit ni devoir



Le rêve de la Nation, de l’indépendance, reste encore possible

Dans la mesure où nous nous y mettons corps et âme

Où nous nous animons d’une volonté aiguisée d’une conscience

Qui nous fait tous ressembler à la même image divine



Haïti, je vous souhaite, bonne chance au retour au rêve ancestral

Vous n’avez absolument rien à perdre sinon que les propres chaînes

Qui vous maintiennent sous le joug astreignant de la misère

Pour voir poindre le soleil de la libération liée au retour, à la réforme











UNITÉ DE CONTRADICTIONS

La notion d’en haut et d’en bas en soi n’existe pas

Elle est relative par rapport à la position où l’on est

Un objet lancé peut planer, déplacer horizontalement dans le vide

Mais peut bondir verticalement et retomber au sol selon la pesanteur



En termes de compétences on peut dire que cette notion n’existe pas

Car le pauvre peut travailler dans le même bureau que le riche

À compétences égales le jeu fragile de positions peut s’annuler

Où les riches et les pauvres se reconnaissent dans une même balance



Mais quand les préjugés dominent pour faire régner le clientélisme égoïste

La militance tribale, sectaire ou exclusive détermine la valeur de l’homme

De telle sorte que l’ignorant devient l’égal du savant sous l’angle d’emploi

Voire que l’ignorant est au bureau alors que le savant au chômage dans la rue



En Haïti où les préjugés dominent la vie sociale de mille façons

L’homme qui vient de la République de Port-au-Prince

Se croit supérieur à l’homme de la Ville de Hinche taxée de Province

Au pis aller le Hinchois peut être perçu comme un campagnard



En effet, le centre des décisions générales réside à la capitale

Où le directeur hinchois n’a droit ni de nomination ni de révocation

C’est la République de Port-au-Prince qui doit nommer et révoquer

Le Port-au-Princien est le décideur alors que le Hinchois le spectateur



La Capitale s’électrifie à partir de l’énergie du plateau ou du Péligre

Mais Hinche vit dans l’obscurité absolue du lever au coucher du soleil

Sous la bénédiction des bougies, des chandelles ou des lampes tètgridap

Et doit voyager dans la boue pour aller remplir la caisse de l’État



Je condamne toute vengeance réactionnaire de tout bandit

Qui tenterait de démanteler Péligre pour stopper l’exploitation

Autant que je condamne la piraterie de la République de Port-au-Prince

Dont l’abus excessif remplit sa panse au point de devenir obèse



Je garde encore quelque parcelle de patience et tempérance

Dans l’espoir qu’un jour la décentralisation apportera le salut

De la libération à la ville de Hinche comme toutes les autres Villes

Où Port-Au-Prince restera Capitale mais non une République



Cela démontre que le Hinchois est un citoyen éclairé modéré

Qu’il n’est pas un déchouqueur qui saccage tout sur son passage

Mais ce n’est pas une raison que l’on abuse de sa grande patience

Sous prétexte qu’il est un ignorant incapable de se décider



Éclairé, l’Hinchois apprend à protéger la chèvre et le choix

Malgré que la capitale s’empare du beurre et l’argent du beurre

Entendu ainsi le nationalisme hinchois est l’authentique, conséquent

L’inverse est une inconséquence qui se reconnaît dans la piraterie



Que ceux qui ont des oreilles pour entendre, entendent

Et la conscience de l’esprit pour comprendre, comprennent

Bon regleman pa janm gate zanmi okontè se siman lamitye

Se jwèt magouy move regleman ki mete zanmi dozado



Alòs pa kite bagay yo dòmi pou mete abse sou klou

Si gen lanmò, lapli pa lapli, fè kadav la antere

Nan regrè ak kout rèl bon zanmi li kite dèyè

Trò prese paf è jou louvri, kole zepol kraze baryè





Edner Saint Amour











REVE



Dans l’antiquité grecque, l’auteur du mythe d’Icare, fils de Dédale dans la mythologie grecque, fut pris pour un fou à son époque. Comment imaginer que Icare sort du labyrinthe au moyen d’ailes collées avec de la cire, que le soleil fait fondre, qu’il tombe dans la mer et se noie. Est-ce les muscles de l’homme sont assez puissants pour élever son poids dans les airs. Sauf un fou pourrait imaginer tel scénario d’une telle légende



Mais Icare comme son auteur fut-il réellement fou ou un rêveur. En tout cas cette folie ne concerne pas seulement Icare mais pendant des siècles des hommes ont toujours rêve de voler. En tout cas

1) Quand en 1781 James Watt invente une machine a vapeur qui produit un mouvement rotatif

2) Quand en 1876, Nicolaus Otto développe l’idée en construisant un moteur a combustion interne

3) Désormais l’homme dispose d’un moteur capable de propulser une machine volante

4) Quand tout jeunes, les frères Wilbur et Orville Wright ont appris à manier des cerfs volants qui leur inspirent l’envie de voler

5) Quand Wilbur vient avec l’idée d’une aile qui se tord à la suite de l’observation des pigeons en vol qui penchent dans les virages leur permettant de garder leur équilibre

6) Quand les frères Wright découvrent que trois commandes de base sont nécessaires pour agir sur ces mouvements de tangage, de roulis et de lacet à la suite de leur conception d’un avion dote d’ailes auxquelles on peut imprimer une torsion

7) Quand ils fabriquent une soufflerie dans laquelle ils essaient des centaines de profils d’ailes jusqu’a trouver le profil, les dimensions et l’angle idéaux a la suite que les ailes ne produisent pas assez de portance

Cool Quand en 1902, ils réalisent un modèle grâce auquel ils réussissent a st5abiliser leur machine en vol, ou il ne reste qu’a lui équiper d’un moteur

9) Quand ils parviennent grâce à leur connaissance de la soufflerie à élaborer une hélice

10) Quand enfin le 17 décembre 1903, ils mettent en marchent le moteur, les hélices tournent et dans le vent glacial l’appareil décolle, Wilbur et Orville Wright ont concrétise la folie ou le rêve d’Icare comme de leur enfance. Comment sont-ils arrives a se propulser dans les airs. Tant aussi longtemps qu’on ne s’enferme pas dans des fantasmes, deconnectes de la nature, celle-ci est la de notre cote comme alliée pour nous apprendre les bonnes et vertueuses opérations qui nous permettront de réaliser nos rêves. L’ennemi ce n’est pas la nature a laquelle nous devons toujours obéir, mais les fantasmes amants du fige qui nous enferme dans des cavernes ténébreuses



Genyen Yon Jenn ti Gason Tomonde-Hinche ki te fè yon ti avion ki kap vole kelke mèt konsa. Leta Ayisyen pa fè anyen sou sa, pa ba li pyes kout pous pou ta rive sou yon avion normal ki kapab fè Ayiti-New-Yok

Edner Saint Amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
VAUDOU, ENNEMIS ET CONSCIENCE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» En Haïti, le vaudou est toujours debout
» Samuel "Sam" Fisher ? les amis peuvent être pire que les ennemis ?
» *Des amis et des ennemis...* [Liens Hortense]
» Sarkozy et la poupée vaudou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Mi-temps :: Tribune libre - Nap pale tèt kale-
Sauter vers: