Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et si un «rasta» se lançait à l'assaut de la présidence d'Haïti?

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8243
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Et si un «rasta» se lançait à l'assaut de la présidence d'Haïti?   Dim 26 Sep 2010 - 12:29

Et si un «rasta» se lançait à l'assaut de la présidence d'Haïti


Haïti! Qu'il pleuve, qu'il tonne, quoique tu dises, quoique tu penses, t'es condamnée à être dirigé par celui qui naîtra à l'envers de ton miroir.
Émergée au bon moment des bas-fonds de l'enfer, tu as travesti ton histoire et maquillé ta face pour le plaisir d'une poignée d'illuminés, au détriment de toute logique.
De la perle, tu es devenue la poubelle des Antilles.
Tu as piteusement échoué sur tous les plans.

Ce que j'entrevois dans ce miroir n'augure rien de positif.
Qu'il se nomme, Ti Joe, Ti Marie, Ti X ou ti Y en haillons, en dreadlocks2, pieds nus, sans instruction, tous caressent le rêve de jouer à Don Quichote:

Sauver la nation en péril.
Vous, frères alphabétisés, avez feuilleté de volumineux bouquins sans commune mesure avec les exemples de la vie dans l'île.
Depuis 1946, une partie du peuple s'est mise debout pour réclamer, non pas un changement radical, mais simplement une certaine amélioration de son sort, une remise en question de la situation des «abrutis», ses oubliés des recoins perdus des montagnes, des vallons de l'arrière-pays.

En maîtres des vies et des biens, vous aviez dit «Niet», pas de dialogue, rien! «Cé poin'n fè pa». Port-au-Prince au fil du temps était devenue le royaume des princes.

Ce fut la vie de château pour une clique qui se croirait à Versailles, à Paris. La vidéo ci annexée vous en donne un aperçu.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Face à votre surdité et à votre aveuglement, la classe des négligés s'est arrangée pour faire entendre leurs récriminations en faisant valoir leur droit selon les prescrits de la constitution de l'époque.

Elle remporta la victoire des sièges en la personne d'Estimé, un être intelligent, visionnaire, clairvoyant, le 16 août 1946.
Ce choix, malheureusement, avait exacerbé les troublantes passions du groupe dominant.

«Souvenons-nous, écrit Charles Dupuy, que le pathétique cortège du nouveau président ne fut pas applaudi une seule fois dans les rues de P-au-P ». (`'Le coin de l'histoire'', (page 179, Tome II).

Ce jour là, un geste symbolique fut posé par Estimé pour souligner ce changement de garde dans la plus pure tradition des gens civilisés, au meilleur de l'union de ses frères de sang.
Avec un rameau d'olivier dans une main et un sourire dans l'autre, il traversa le Parlement et alla saluer l'extrémiste sénateur mulâtre Max Hudicourt qui l'avait humilié auparavant et juré de déchirer sa redingote en cas de victoire du «p'tit paysan de Verrette».
Ce geste hautement coloré a été répété 48 ans plus tard, le 27 avril 1994, par un autre laissé pour compte, en la personne du sage Nelson Mandela face à Frederick De Clerc en Afrique du Sud, à la naissance de la « nation arc-en-ciel ».

Or, ces intransigeants, ces jusqu'au-boutistes Afrikaners avaient fini par comprendre et abdiquèrent après maintes réflexions et discussions.

Mais pour vous autres, mes frères Haïtiens, le cri du p'tit peuple ne trouble en rien le rythme de votre sommeil. Vous n'avez rien compris.
Et «ou pan co prête ap compran!».

En vue d'adoucir leurs agaçantes clameurs, vous aviez construit un aéroport pour exiler les plus turbulents, les plus affamés. Vous aviez blindé votre constitution pour jamais qu'il ne revienne vous enquiquiner. L'arrière-pays a laissé son dortoir pour s'engouffrer dans la capitale. Des ribambelles d'enfants non scolarisés hantent les rues.

Le tourisme international évite la nation. Labadie, dans le nord de l'Île est l'une des zones balnéaires les plus attrayantes dans les caraïbes. Telle une adolescente gênée de présenter son fiancé mal fagoté à ses parents, les grandes croisières ont débaptisé ce joli coin ou plus précisément Haïti pour la prénommer Hispaniola.

La surpopulation, la faim, l'ignorance, la misère, des maladies incurables, la saleté, la corruption, nommez-en, ont une île.
Tous les bandits recyclés, les gens de mauvaises moeurs, sans foi ni loi font voile vers le pays.

La somme des problèmes innommables vient compliquer l'équation de la vie de vos infortunés frères. Mais pour vous, rien n'a changé.

Tout va toujours très bien, madame la Marquise.

Frères, Il n'est peut-être pas trop tard.

Même si la cavalcade est à la porte, une dernière chance vous est offerte pour un dialogue constructif à la recherche d'un consensus pour sauver la nation de ce danger imminent.

Voir dans cette vidéo ci-jointe les conséquences de votre étourderie et de votre entêtement…. [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Max Dorismond

1- Le mouvement rastafari (ou « rasta ») est un mouvement religieux dont le nom provient de l'amharique Ras Tafari de ras, tête (mais ici « leader, seigneur »), et Tafari, « Celui qui sera Craint ». Tafari est le prénom de naissance donné à Hailé Sélassié Ier, (de Haile, « puissance » et Selassie, « trinité », en amharique) empereur d'Éthiopie de 1930 à 1974.

Il est ainsi considéré comme un personnage sacré du fait de son ascendance qui remonterait aux rois bibliques Salomon et David selon la tradition éthiopienne, mais également par la signification de son nom de naissance, comme de celui choisi par les prêtres de l'église orthodoxe éthiopienne pour son sacrement.

Le choix et la signification des noms ont en effet une importance primordiale dans la culture africaine. (Attention : En Haïti, le Rasta a une signification locale différente de la littérature)

2- Les dreadlocks ou cadenettes, appelés parfois tout simplement dreads ou locks ou encore rastas (à tort), sont des mèches de cheveux emmêlées qui se forment seules si les cheveux sont laissés à pousser naturellement (ou bien après avoir été tressés), sans l'utilisation de brosses, peignes, rasoirs, ni ciseaux. Le mot vient lui-même de la Bible et de la crainte de Dieu (dread of God). (Attention : En Haïti, le dreadlocks a une signification locale différente de la littérature)

3- L'Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche (en espagnol El Ingenioso Hidalgo Don Quijote de la Mancha) est un roman écrit par Miguel de Cervantes et publié à Madrid en deux parties, en 1605 et 1615. Ce personnage est à l'origine de l'archétype du Don Quichotte, rêveur idéaliste et irraisonné, justicier autoproclamé



par :Max Dorismond [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et si un «rasta» se lançait à l'assaut de la présidence d'Haïti?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Convocation militaire
» Asse-Va (3-1) saison lançée coté supporters
» [Recherche] 2 Lançargot stratégique
» SGU Aliens [SPOILERS]
» Boit'Kitu et Kult d'la Vitesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Mi-temps :: Tribune libre - Nap pale tèt kale-
Sauter vers: