Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thunder
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

MessageSujet: LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL   Mer 6 Oct 2010 - 0:32

LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL
Par Joël Léon

«CHIMEN ZENGLEN SE SA NOU WE POU DEMEN »\
(Zekle, Joël Widmaer)

«CHAK FWA NOU DEZINI SE DRAPO n NOU TRAYI »
(Nu-look, Legacy)

Le peuple est en guerre contre l’alliance Préval-international-bourgeoise. Ce n’est pas une guerre sainte, mais l’équivalent de celle dans laquelle nos ancêtres s’étaient battues corps et âme pour fonder cette nation. Tout l’avenir et la dignité de l’haïtien dépendent de notre capacité à faire échouer cette alliance. Si quelqu’un se laisse aller à considérer cette dérive comme une simple entreprise d’accaparement de pouvoir politique, il se trompe. C’est plutôt la reconquête de nos droits de peuple, la défense de notre héroïque histoire, un combat pour réimposer le défi haïtien. L’engagement d’aujourd’hui dépasse les limites du moi ou d’un groupe. Il est purement, ceci de façon désintéressé national. Si Préval a fait choix du camp des traitres, c’est son choix, mais l’histoire est la.

Cette semaine, j’écoutais la chanson du groupe « New look » qui s’appelle « Legacy » : un joyau. Au début de la chanson, Gassman Couleur, porte par un sens très vif, s’est ainsi lamenté, et je cite :

«Gen de jou m leve
Mape panse
Si yon jou m pa ta la
Kisa ya va panse de mwen… »

Je me pose la même question, à savoir ce que l’histoire va retenir comme héritage de René Préval, quoiqu’il s’en fout d’être le con du 21eme siècle.
Maintenant, c’est la guerre ouverte !

Par contre, le président a choisi ce moment même pour mettre en scène une autre comédie fraichement fraiche de son arsenal mélodramatique, consistant à consulter les candidats à la présidence. D’abord l’initiative est biaisée et truffée d’anomalies. A quel titre s’arroge t il le droit d’intervenir dans le « processus électoral » au sein duquel il n’a aucune latitude. Il a personnellement fait choix de Jude Célestin, le père de son petit-fils, comme le candidat de son parti, INITE, après avoir joué Jacques Edouard Alexis comme un yoyo. S’il a des conseils à prodiguer, qu’il appelle Jude Célestin.

Unanimement, tous les analystes politiques se mettent ensemble pour disqualifier l’initiative « d’excès éhonté » de la part d’un apprenti « Houphouët Boigny caribéen ». Le « conseil électoral provisoire », quoique toujours anodin, est la seule institution jouissant de ce pouvoir à partir de son caractère d’autorité indépendante électorale. René Préval, le coquin, ne se contente pas seulement de manigancer les magouilles derrière la scène, il les revendique en temps et lieu, il le signifie à ses sujets par des démonstrations étranges de chefferie. Il veut marquer son temps ! Il est bruit que certains courtisans commencent à l’appeler papa au palais national, physiquement en ruines. Il expose publiquement sa brutalité, son instinct paternaliste, digne d’un vrai chef d’état de tradition tribale ou tout simplement d’un chef de section.

L’illusion louverturienne

Je suis un fier dessalinien, je revendique son héritage, son sang et son secret. Sous occupation, l’orientation du leadership ne doit être rien d’autre que dessalinien. Seul ce courant national pur peut procurer la stabilité et le bien-être aux peuples fiers d’Haïti. L’état d’Haïti a pris naissance dans l’hostilité et l’incompréhension de toutes les puissances coloniales de l’époque. On n’a jamais fait de cadeaux à Haïti, jamais ! N’espérons aucun changement de mentalité à notre endroit, parce que nous sommes des arracheurs, des preneurs, des conquérants de liberté. C’est cette vision qui nous définit comme peuple à travers l’histoire. Donc, l’international pactisera avec tout ce qui est contre le peuple haïtien dans le but exclusif de perpétuer l’instabilité et le sous-développement qui en découlent.

Considérons les déclarations du secrétaire général de l’organisation des états américains, Jose Miguel Insulza, sur les élections à venir, comme quoi elles seront normales sans tenir compte des conditions irrégulières et exclusivistes que les autorités s’apprêtent à l’organiser. Ban ki moon, secrétaire général des nations unies, est allé plus loin dans son rapport au conseil de sécurité, et je cite : « La campagne électorale risque d'être en partie financée par le produit d'activités illégales, notamment le trafic de drogues, qui demeure un facteur d'instabilité en Haïti ». Donc, persister dans une entreprise pareille relève de la bêtise pure, voir déverser plusieurs millions de dollars a sa réalisation, comme l’a deja fait le gouvernement américain avec ces 5 millions de dollars. L’union Européenne s’apprête à suivre Washington dans une initiative exclusiviste, antipopulaire et contre la démocratie. Ces mêmes responsables qui s’obstinent à organiser ces élections dans des conditions désavouées seront celles qui rédigeront des rapports accablants déshumanisants à notre peuple aux organisations internationales et médiatiques. Comme quoi, nous vivons encore dans l’ère archaïque de la tribalité.

La valse mort-née de René Préval

René Préval est l’artisan étranger d’aujourd’hui, quel type de dialogue constructif peut-on avoir avec le bourreau du peuple haïtien. Soyons sérieux ! Myrlande Manigat a rencontré le président, accompagné de son épouse, l’intellectuel Lesly Manigat. Pourquoi faire.

J’ai beaucoup de respects pour les femmes haïtiennes, nos héroïnes Marylise, et souhaite leurs participations actives dans la vie publique haïtienne. Mais le cas de madame Myrlande Manigat m’interpelle a apporter un petit éclaircissement. J’avais prévu sa participation dans la course électorale, En bonne louverturienne qu’elle est, parce que l’important pour ce monde « ce n’est pas comment le pouvoir est obtenu , mais ce qu’on en a fait ». Les louverturiens, se qualifiant de pragmatiques historiquement logent toujours avec les perdants. La réunion entre elle et le président a été inopportune, je n’en vois aucun intérêt noble si ce n’est la réédition d’un autre 20 janvier 1988. Les réactions du couple après la réunion rappellent étrangement le comportement à des initiés a la « cosa nostra » ou la loi du silence est de totale rigueur. En quelque sorte, les Manigat partagent avec le président un secret de franc-maçon. Voudrait-on dire !

Je me suis posé certaines questions après avoir écouté les réactions des candidats à la présidence a l’issue des rencontres avec le président, tous ayant décidé de mettre leurs langues sous clef. J’imagine qu’ils ne pourront pas discuter des questions liées à la sécurité nationale, parce que les occupants la définissent et sont les seuls garants de son exécution. Que pouvaient ils discuter qui exigent un si grand secret, si ce n’est pas de la distribution des pots de vin à certains corrompus de la classe politique et des promesses de parachutage au pouvoir.

Dans les deux cas, c’est immoral et contre l’intérêt national. La encore, les louverturiens vont perdre, vu que l’interlocuteur d’en face étant un hors-la-loi, un manipulateur excessif qui ne regarde jamais en arrière. Il est assoiffé de pouvoir total, il ne négocie pas, il dicte et il n’a pas de cœur. Le couple Manigat marche vers leur deuxième défaite politique, morale et personnelle.

La machine broyeuse d’hommes de René Préval a la renommée d’être intraitable envers tous ceux qui osent poser des questions. Elle épargne seulement les puristes au sein de son parti INITE. Après quoi, tous les autres sons des traîtres à vilipender, les cas de Wyclef Jean et de Ray Joseph, deux fidèles du pouvoir, sont deux exemples convaincants du machiavélisme de l’équipe aux commandes.

Nous constatons avec amertume ces derniers jours, la trahison des hommes politiques haïtiens à l’égard de la nation qui font fausse route vers les élections « pike kole » de René Préval. Ils répètent les mêmes erreurs du mouvement bourgeois « rache manyok nan eleklsyon » de l’été 1987 qui conduisit le peuple à l’abattoir du 29 novembre de la même année. Ils se laissent intimider par les offres de René Préval et les pressions des grandes capitales occidentales qui utilisent les mêmes avatars de jadis, c'est-à-dire le gèle de leurs visas de séjour et autres chantages, les acculant à tourner le dos au peuple. Youri Latortue et Himmler Rebu, deux fers de lance du mouvement anti-électoral, se rendent comme deux vulgaires soldats aux occupants. Comme je m’y attendais, ces deux anciens de l’armée ne font pas honneur a la rectitude militaire qu’ils devraient symboliser, cela nous donne une idée du fonctionnement de l’ancienne armée, comment elle était si obéissante aux ordres du département d’état. Définitivement, l’institution militaire était composée exclusivement de soumis et de lâches en uniformes.

Rien n’est arrêté à propos de la date des élections, par contre il est clair que les noms des principaux gagnants sont déjà arrêtés. Les candidats lies à la mouvance présidentielle, INITE, remporteront tous les sièges législatifs à plus de 80%. Le président sera Jude Célestin, ce qui donnera lieu à une avalanche de protestations de la part des leaders politiques traditionnels et corrompus pressurant l’exécutif pour l’obtention de miettes. Dans la foulée, l’international prononcera le verdict final, à savoir que les élections ont été crédibles que les mauvais perdants n’ont qu’a se taire. Les plus vociférants seront cases pendant une période de temps bien déterminée a fin de calmer certains appétits politiques, puis renvoyés pour faire place aux purs, pires et durs de la tribu de l’INITE. Ainsi s’achèvera le mélodrame de René Préval !

JOEL LEON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL
» Pep la pran lari
» HAITI : RENE PREVAL, TYPIQUE REPRESENTANT DU PASSE
» Entrevue de Rene Preval avec le Miami Herald
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: