Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aung San Suu Kyi libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aung San Suu Kyi libre   Sam 13 Nov 2010 - 9:34

Commenter (4) »PartagerCourrielFacebookTwitter
Imprimer



Photo: AFP/Soe Than Win
Aung San Suu Kyi apparaît aux grilles de sa maison avec un bouquet de fleurs à la suite de sa libération, le 13 novembre 2010.
Un porte-parole du gouvernement birman a déclaré que la peine d'assignation à résidence de la dissidente et prix Nobel de la paix 1991 avait été levée, et que Aung Suu Kyi avait été libérée samedi, après sept années de détention.Selon l'Agence France Presse, la femme de 65 ans est apparue souriante aux grilles de sa maison, quelques minutes après avoir appris sa libération, pour saluer les centaines de partisans qui attendaient sa libération annoncée.Elle a prononcé quelques mots, enterrés sous les cris et les applaudissements. Elle a notamment déclaré qu'il fallait « travailler ensemble, à l'unisson ».La communauté internationale n'a pas tardé à réagir à la nouvelle de la libération d'Aung San Suu Kyi.De Séoul, où il participe au sommet de l'APEC, le premier ministre du Canada a émis un communiqué dans lequel que il affirme que le Canada soutient depuis longtemps Mme Suu Kyi dans ses efforts visant à implanter une véritable démocratie en Birmanie. Il rappelle aussi que le Parlement lui a décerné la citoyenneté canadienne à titre honorifique en 2007, en reconnaissance de ses efforts pour promouvoir les libertés fondamentales et les principes démocratiques.Mme Mme Suu Kyi « est une championne indéfectible de la paix, de la démocratie et du respect des droits de la personne en Birmanie, malgré qu'elle ait été assignée à résidence pendant 15 des 21 dernières années », écrit-il.Le président américain, Barack Obama s'est réjoui de la nouvelle, et appelle la junte birmane à libérer tous les prisonniers politiques.À Londres, le premier ministre David Cameron a affirmé que la libération du prix Nobel de la paix aurait dû être faite depuis longtemps.Le président français Nicolas Sarkozy a, quant à lui, mis en garde les autorités birmanes contre « toute entrave à la liberté » d'Aung San Suu Kyi.Le secrétaire-général de Association des nations du sud-est asiatique, le Thaïlandais Surin Pitsuswan, s'est déclaré, lui, « très, très soulagé et j'espère que cela va contribuer à la réconciliation nationale en Birmanie et que Aung San Suu Kyi pourra jouer un rôle dans cette réconciliation nationale ».Mme Suu Kyi, qui est la fille du héros de l'indépendance, le général Aung San, est la bête noire de la junte militaire. Depuis son retour dans le pays, en 1989, elle a été incarcérée ou assignée à résidence au cours de 15 des 21 dernières années.Mme Suu Kyi était sur le point d'être libérée en mai 2009 lorsqu'un illuminé de nationalité américaine a nagé jusqu'à sa résidence, où il a trouvé refuge pour quelques heures. Le régime a utilisé ce prétexte pour l'accuser d'avoir violé les conditions de son assignation à résidence. Cette assignation a subséquemment été prolongée de 18 mois.Sa libération a lieu tout juste après les élections législatives de la semaine dernière, dont le déroulement a été sévèrement critiqué par les démocraties occidentales. Sans surprise, le parti de la junte s'est proclamé vainqueur.La LND avait remporté haut la main les dernières élections législatives tenues dans le pays, en 1990. La junte ne lui a jamais cédé le pouvoir. La loi électorale adoptée plus tôt cette année a officiellement annulé le résultat de ce scrutin.Quel avenir pour Mme Suu Kyi?De nombreux experts consultés par l'Agence France Presse s'interrogent sur les intentions de Mme Suu Kyiface aux défis qui l'attendent.« Elle ne va pas devenir une reine de l'humanitaire. Elle va faire de la politique », assure Maung Zarni, analyste à la London Schools of Economics.« Si elle veut se battre contre le nouveau gouvernement, elle devra d'abord s'assurer de renforcer les partis d'opposition », estime Pavin Chachavalpongpun, de l'Institut des études sur l'Asie du Sud-Est à Singapour.

Photo: AFP/Pigiste
Des membres de la LND sont réunis dans les locaux du parti, sous le portrait du général Aung San, héros de l'indépendance et père de Aung San Suu Kyi.
Selon lui, Mme Suu Kyi devrait créer un nouveau parti en recrutant « de nouveaux et jeunes hommes politiques pour s'assurer que quelqu'un mettra en oeuvre son message ».« Il va y avoir tellement d'attente pour qu'elle [...] prenne à nouveau la direction du combat pour la démocratie et contre la junte », estime pour sa part Aung Naing Oo, analyste au Vahu Development Institute. Selon lui, il est vraisemblable que Mme Suu Kyi aura besoin d'un « moment pour absorber tout ce qui s'est passé dehors pendant sa détention ».Ce qui semble ne faire aucun doute pour les analystes, c'est que la population sera là pour l'accueillir. « Tout Rangoon voudra l'apercevoir », assure Maung Zarni. « Elle est comme Mandela, elle a toujours un pouvoir de mobilisation. »
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/11/13/002-AungSanSuuKyi.shtml
Revenir en haut Aller en bas
 
Aung San Suu Kyi libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: