Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

 

 POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS Empty
MessageSujet: POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS   POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS EmptyMer 30 Mar 2011 - 13:50

Haïti-Elections-Presse

Un responsable de médias sollicite la protection de la MINUSTAH contre des menaces de mort et de sabotage


Patrick Moussignac de la RTVC déclare avoir pris très au sérieux les menaces en question

mercredi 30 mars 2011,

Le Président Directeur Général de Radio Télé Caraïbes et responsable de plusieurs autres médias à Port-au-Prince, Patrick Moussignac, a officiellement sollicité lundi la protection de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) pour le personnel et les installations de ses médias, suite à des menaces de mort et de sabotage reçues depuis le début de la campagne électorale pour le second tour des présidentielles et législatives.

Dans une lettre adressée au responsable de la mission onusienne, Edmond Mulet, M. Moussignac précise que les menaces en question concernent le local de la RADIO TELEVISION CARAIBES (RTVC) au 45 de la rue Chavannes à Port-au-Prince ; le bâtiment sis au numéro 93 de la rue Villatte à Pétion Ville (Est de la capitale) abritant plusieurs stations de radio dont il est également le responsable et le site d’émetteurs de ces stations à Boutilliers. Le PDG de la RTVC note que les rumeurs relatives aux risques d’attaques sont persistantes.

« Pour avoir été témoin des événements ayant suivi la publication des résultats préliminaires du premier tour [7 décembre 2010], j’ai l’obligation, en tant que responsable de ces médias, de prendre ces rumeurs très au sérieux », déclare-t-il.

« Etant donné que la MINUSTAH est mieux équipée que la Police Nationale d’Haïti (PNH), je fais donc appel à vos services pour éviter la concrétisation de ces rumeurs persistantes qui servent généralement d’avertissement », conclut M. Moussignac.

Outre des appels téléphoniques anonymes reçus par la station, la RTVC a été directement dénoncée comme un « média ennemi » dans au moins deux rassemblements publics du candidat à la présidence de « Repons Peyizan », Michel Joseph Martelly. Les partisans de ce dernier reprochent à certains médias, dont la RTVC, de n’avoir pas accepté de diffuser des spots de campagne de leur candidat et d’avoir plutôt activement soutenu la candidature de son rival Mirlande Hyppolite Manigat (RDNP).

En ses articles 28 et 28.1, la Constitution haïtienne consacre la liberté d’expression et de la presse. Haïti est également signataire de toutes les conventions internationales et régionales sur la liberté de la presse. [jmd/Radio Kiskeya
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS Empty
MessageSujet: Re: POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS   POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS EmptyMer 30 Mar 2011 - 13:58

Rico a écrit:
Haïti-Elections-Presse

Un responsable de médias sollicite la protection de la MINUSTAH contre des menaces de mort et de sabotage


Patrick Moussignac de la RTVC déclare avoir pris très au sérieux les menaces en question

mercredi 30 mars 2011,

Le Président Directeur Général de Radio Télé Caraïbes et responsable de plusieurs autres médias à Port-au-Prince, Patrick Moussignac, a officiellement sollicité lundi la protection de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) pour le personnel et les installations de ses médias, suite à des menaces de mort et de sabotage reçues depuis le début de la campagne électorale pour le second tour des présidentielles et législatives.

Dans une lettre adressée au responsable de la mission onusienne, Edmond Mulet, M. Moussignac précise que les menaces en question concernent le local de la RADIO TELEVISION CARAIBES (RTVC) au 45 de la rue Chavannes à Port-au-Prince ; le bâtiment sis au numéro 93 de la rue Villatte à Pétion Ville (Est de la capitale) abritant plusieurs stations de radio dont il est également le responsable et le site d’émetteurs de ces stations à Boutilliers. Le PDG de la RTVC note que les rumeurs relatives aux risques d’attaques sont persistantes.

« Pour avoir été témoin des événements ayant suivi la publication des résultats préliminaires du premier tour [7 décembre 2010], j’ai l’obligation, en tant que responsable de ces médias, de prendre ces rumeurs très au sérieux », déclare-t-il.

« Etant donné que la MINUSTAH est mieux équipée que la Police Nationale d’Haïti (PNH), je fais donc appel à vos services pour éviter la concrétisation de ces rumeurs persistantes qui servent généralement d’avertissement », conclut M. Moussignac.

Outre des appels téléphoniques anonymes reçus par la station, la RTVC a été directement dénoncée comme un « média ennemi » dans au moins deux rassemblements publics du candidat à la présidence de « Repons Peyizan », Michel Joseph Martelly. Les partisans de ce dernier reprochent à certains médias, dont la RTVC, de n’avoir pas accepté de diffuser des spots de campagne de leur candidat et d’avoir plutôt activement soutenu la candidature de son rival Mirlande Hyppolite Manigat (RDNP).

En ses articles 28 et 28.1, la Constitution haïtienne consacre la liberté d’expression et de la presse. Haïti est également signataire de toutes les conventions internationales et régionales sur la liberté de la presse. [jmd/Radio Kiskeya

eske se pa menm teyat la kap dewoule anko?le gnb yo te finn anraje kote yo te fe kouri bri lavalas te al boule antenn boutilye.Epi se ravix ak konplisite mesye ANMH yo ki te fe bagay la pou te akize Mon TITId.Se pa yon konplo kap monte pou kwense MIKI/TISIMONE?
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS Empty
MessageSujet: Re: POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS   POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS EmptyMer 30 Mar 2011 - 15:12

Talè wap tande se pa bann chanpwèl LAME DOMI NAN BWA LAVALAS kite touye jounalis Brignol Lindor
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS Empty
MessageSujet: Re: POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS   POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
POUKISA BANN FANATIK ENTOLERAN, MALAD MARTELLY AP FÈ VYE MENAS KONT LAPRÈS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: