Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -49%
Makita P-52093 150 mm hexagonale DIN standard Plat ...
Voir le deal
12.61 €

 

 ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16%

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16% Empty
MessageSujet: ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16%   ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16% EmptyJeu 7 Avr 2011 - 15:23

Thèmes de l’Emission de la semaine

Orlando le 8 avril, 2011

Actualités Politiques : Grandes Lignes

Habemus papam ! Martelly est élu en rade-marée à 67% ! Coïncidence bizarre, le même pourcentage de voix obtenu par Aristide en décembre 1990 au lendemain de son plébiscite organisé et financé par l’ambassadeur de France, Jean-Raphael Dufour. Avec la nuance qu’après 20 ans, l’électorat se chiffre à 4 260 540. Les voix obtenues par Martelly, 716 986, n’a atteint ce nombre qu’après la réintégration des procès-verbaux mis en quarantaine pour fraude par les observateurs de l’OEA et du CARICOM. De fait, le vrai pourcentage des voix obtenu par Martelly relatif à l’électorat n’est que de 16.82%. Est-ce ça, la vox populi ? Que disent les 83.17%, soit 3 543 554 autres citoyens de l’électorat ? Il y a-t-il lieu vraiment d’évoquer la notion de légitimité dans ce cas ? Même avec un haut pourcentage de voix à l’urne, la faiblesse de la participation tend à vous la dérober !

Force est de constater et surtout de comprendre que c’est par le biais des procès-verbaux annulés pour fraude, que Michel Martelly a pu être récupéré remplaçant le candidat du gouvernement, Jude Célestin, et participer au second tour ? N’y a-t-il pas maintenant, dans le cas du second tour entre Manigat et Martelly, une injuste utilisation de deux poids et de deux mesures, concernant la mis en quarantaine des procès-verbaux pour fraude ? C’est le président du CEP, Gaillot Dordinvil, qui a réintégré dans le décompte des voix, ceux appartenant aux procès-verbaux mis en quarantaine pour fraude. Qui détient assez d’autorité pour ordonner le dimanche 3 avril, à la dernière minute, à Gaillot Dorsinvil, président du CEP, de réintégrer ces procès-verbaux mis en quarantaine pour fraude ? Alors que ces procès-verbaux, écartés dès le début de la tabulation, en sa présence et à sa connaissance, n’ont jamais soulevé aucune réticence, ni protestation de sa part.

Il est arrivé qu’Edmond Mulet, le chef civil de la Minustah, ait appelé le président du Sénat Kelly Bastien pour lui dire de préparer la prestation de serment de Martelly. Qu’il a contacté madame Manigat qui a déjà consenti à sa défaite. Lorsque le président du Sénat a contacté Mirlande Manigat, grande fut sa surprise d’entendre qu’Edmond Mulet n’avait jamais contacté madame Manigat. Quand Kelly Bastien a rappelé Edmond Mulet pour lui faire savoir, ce qu’il vient d’apprendre de Mirlande Manigat. Edmond Mulet lui a répondu, qu’il voulait seulement l’informer de la décision et qu’il n’avait pas à appeler Madame Manigat. Pris de court, Edmond Mulet dit : « Que devra-t-on faire pour réparer cette gaffe ? » Il n’y a pas que cela. D’autres, depuis le vendredi 1er avril, ont accusé réception d’un courriel envoyé par Edmond mulet annonçant la décision communiquée au président du Sénat. Edmond Mulet est-il le seul auteur de cette manœuvre pour imposer la réintégration des procès-verbaux mis en quarantaine pour fraude ? Il serait naïf d’imputer cette décision qu’à Edmond Mulet. A cause de sa position comme chef civil de la Minustah, il n’en est que le coordinateur et l’exécutant. Il y a eu de fait de plus hautes autorités que lui, à contribuer à cette décision. Jugez en vous-même, ne peut-on pas conclure logiquement, que l’autorité qui a appelé le président du Sénat, soit celle qui a aussi appelé le président du CEP ?

Ceux qui croient qu’il y aura rupture avec Martelly, devraient se poser la question, a-t-on jamais constaté de rupture entre le populisme de droite et celui de gauche depuis 53 ans ? Certes, il y a eu des querelles de chapelle, mais pas de rupture. Il y aura peut être un changement de style, dû à la personnalité du nouveau leader. C’est encore la même caste multi-classiste en décrépitude et en pleine décomposition qui a réussi ce sauve qui peut, en faveur de la continuité. Il y a-t-il lieu de croire que le vieil adage « the devil I know », incité par la pression de certains secteurs, a pesé de tout son poids pour faire réintégrer les procès-verbaux frauduleux ?

L’avènement de Martelly au pouvoir peut déboucher sur un problème très grave pour le populisme. Il n’y a jamais eu jusqu’ici la coïncidence de la présence simultanée de deux leaders populistes occupant le même espace politique, réclamant la même clientèle. Martelly ayant le pouvoir, pourra-t-il forcer Aristide à se soumettre à son autorité ? Aristide revenu précisément pour revendiquer son espace politique, sa clientèle et relancer son parti, acceptera-il à se courber à la volonté de Martelly ? Deux xénophobes peuvent-ils coexister dans un même espace politique sans se détruire l’un l’autre ? Il y va de la stabilité du pays !

Ce bras de fer incontournable, aura lieu très certainement au cours de la compétition électorale pour la fin d’année. Les élections des autorités locales, qui octroient automatiquement le contrôle de la machine électorale, établiront dans les faits, lequel des deux camps populistes, aura finalement le haut du pavé. Cette décantation est cruciale et incontournable. Certes, Aristide ayant à son passif un patrimoine politique exécrable, après 7 ans d’exil, est-il en train de battre de l’aile, peut-il remonter le courant ? Mais ayant à son actif l’ethnicité et l’origine sociale, pourra-t-il comme dans le passé les exploiter en virtuose ? De fait, Martelly n’a pas l’avantage de l’expérience politique. Mais cependant jouit de la prépondérance d’un pouvoir encore très jeune. Le fait que les relations entre les bases du populisme et le pouvoir politique relevant plutôt du domaine du mercenariat, donne à Martelly un certain avantage dans cette relation. Pourra-t-il, dans ce lapse de temps, entre juin et décembre, développer le contrôle de cette relation fondamentale ? De plus, au sommet de la pyramide, les chantres du populisme qui ont collaboré avec Aristide dans le passé, pour faire leur beurre, mais qui se sont rangés momentanément du coté de Martelly pour assurer la continuité, vont-ils se maintenir du coté de nouveau pouvoir de Martelly et abandonner définitivement Aristide, malgré les affinités ethniques et d’origine sociale qui les lient ? Ou, vont-ils être plutôt en porte-à-faux entre les deux, restant constamment à l’écoute de la réalité politique, pour s’assurer dans quelle direction souffle vraiment le vent ? Car, l’échéance n’est pas à long-terme, mais seulement pour décembre. Mais de plus c’est une situation inédite qui réveillera de fait tous les vieux démons de la politique. En d’autres termes Martelly pourra-t-il, en un aussi bref délai, mettre fin à l’ascendance d’Aristide, le sol invictus, sur les masses populaires ? Voilà le hic !
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16% Empty
MessageSujet: Re: ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16%   ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16% EmptyJeu 7 Avr 2011 - 15:29

Haïti/Elections : Quand l’OEA prend le contre pied de la candidate malheureuse Mirlande Manigat


Jeudi, 07 Avril 2011 17:58


La Mission conjointe d'observation électorale OEA-CARICOM a indiqué que les procès-verbaux (PV) présidentiels mis à l’écart n’ont pas été comptabilisés. Par cette précision, cette mission rejette les allégations de la candidate malheureuse du RDNP Mirlande Manigat qui, criant aux magouilles suite à la proclamation des résultats préliminaires du second tour, faisait croire le contraire.





« La MOEC s’est empressée de s’informer sur le bien-fondé de ces allégations et a pu corroborer, suite à la publication des résultats préliminaires, que les PV présidentiels mis à l’écart n’ont effectivement pas été comptabilisés. Les conseillers du CEP, s’étant volontairement engagés à ne pas rendre visite au CTV, auraient dû mieux mesurer l’impact négatif de leurs visites au CTV à quelques heures de la transmission des résultats préliminaires », a précisé la mission dans un communiqué de presse.





Selon les résultats préliminaires communiqués par le Conseil électoral provisoire (CEP), 305.573 votes ont été écartés pour les deux candidats par les avocats du CTV.





« Il est clair qu'en général la vérification des procès-verbaux (PV) était plus rigoureuse que lors du premier tour. Ceci dit, les PV présidentiels ont bénéficié de plus de temps et d'attention que les PV législatifs. En plus, le travail de vérification n'a pas été toujours de qualité uniforme. Ceci a rehaussé l'importance du travail de contrôle et de correction des superviseurs et de la nouvelle phase du contrôle de qualité », a poursuivit ce communiqué.





Lors de sa conférence de presse tenue mardi, Mme Manigat a indiqué que la visite du président du CEP Gaillot Dorsinvil lundi au Centre de Tabulation avait pour but de «falsifier les résultats». «Cette visite répondait à une opération de type mafieux, dans laquelle l'audace, la corruption, les intérêts, les promesses et les menaces ont joué un rôle inégalé dans notre histoire», a-t-elle dit.





« La Mission reconnaît que dans un environnement politique où les soupçons sont à fleur de peau, tout geste inédit est négativement interprété. C’est ainsi que les deux visites des conseillers du CEP au CTV, dont une en pleine nuit, la veille de la publication des résultats préliminaires, ont suscité des allégations de la part du Secrétariat du RDNP concernant une supposée manipulation de la saisie du vote par l’inclusion de PV qui auraient dû être mis à l’écart », toujours selon le même communiqué de la mission conjointe.
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16% Empty
MessageSujet: Re: ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16%   ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16% EmptyJeu 7 Avr 2011 - 15:31

305 573 votes écartés pour la présidentielle


Après la proclamation des résultats préliminaires du scrutin, Mirlande Manigat a crié aux magouilles en pointant du doigt les responsables du CEP. L'OEA, par contre, rassure que les procès-verbaux écartés n'ont pas été comptabilisés et que le processus s'est déroulé dans la transparence. Elle apporte également des précisions sur les visites de Gaillot Dorsinvil, le président du CEP, au Centre de tabulation des votes avant la publication des résultats. Les avocats du CTV ont écarté 305 573 votes pour les deux candidats à la présidence.



Haïti: Sur l'ensemble des dix départements du pays, les avocats du Centre de tabulation ont écarté 102 521 votes pour la candidate malheureuse à la présidence, Mirlande Manigat, contre 200 684 pour le président élu, Michel Martelly, et 2 368 votes pour aucun des candidats. Ce qui porte le total à 305 573 votes écartés. Pour le département de l'Ouest qui représente 42% de l'électorat, 21 111 votes ont été mis à l'écart pour la secrétaire générale du RDNP, tandis que 65 386 n'ont pas été comptabilisés pour le leader de ''Repons peyizan''.

Pour le département de l'Artibonite qui représente 13% de l'électorat, 27 294 votes ont été mis à l'écart pour Mirlande Manigat contre 23 966 pour Michel Martelly. Dans le troisième plus grand département en termes d'électorat, le Nord, 9 230 votes écartés pour la candidate malheureuse au pseudo ''Ban-m manman-m'' contre 30 124 pour le président élu, selon des chiffres publiés sur le site officiel du CEP.

Par ailleurs, suite aux dernières déclarations de Mirlande Manigat selon lesquelles la visite au Centre de tabulation des votes du président du CEP et des conseillers électoraux dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 avril avait pour but de changer les résultats du vote, la Mission conjointe d'observation électorale OEA-CARICOM indique avoir observé de près la tabulation du vote à travers une présence constante dans le Centre de tabulation. Elle a pu ainsi constater que des efforts importants y ont été consentis en vue de mettre en oeuvre les recommandations de la MOEC et de la Mission d'experts de l'OEA et de garantir la transparence et l'intégrité des résultats.

« Il est clair qu'en général la vérification des procès-verbaux (PV) était plus rigoureuse que lors du premier tour. Ceci dit, les PV présidentiels ont bénéficié de plus de temps et d'attention que les PV législatifs. En plus, le travail de vérification n'a pas été toujours de qualité uniforme. Ceci a rehaussé l'importance du travail de contrôle et de correction des superviseurs et de la nouvelle phase du contrôle de qualité », a précisé la Mission dans un communiqué rapporté par Alterpress.

La Mission conjointe dit prendre note du communiqué de presse du secrétariat du RDNP, le parti de la candidate Mirlande Manigat, en date du 4 avril 2011, invitant le CEP à s'assurer du respect des critères pour la mise à l'écart de PV et de l'exactitude des résultats. En outre, la Mission a reconnu que dans un environnement politique où les soupçons sont à fleur de peau, tout geste inédit est négativement interprété. C'est ainsi que les deux visites des conseillers du CEP au CTV, dont une en pleine nuit, la veille de la publication des résultats préliminaires, ont suscité des allégations de la part du secrétariat du RDNP concernant une supposée manipulation de la saisie du vote par l'inclusion de PV qui auraient dû être mis à l'écart.

La MOEC s'est empressée de s'informer sur le bien-fondé de ces allégations et a pu corroborer, suite à la publication des résultats préliminaires, que les PV présidentiels mis à l'écart n'ont effectivement pas été comptabilisés. Les conseillers du CEP, s'étant volontairement engagés à ne pas rendre visite au CTV, auraient dû mieux mesurer l'impact négatif de leur visite au CTV à quelques heures de la publication des résultats préliminaires.

Lors d'une conférence de presse, 24 heures après la publication des résultats du scrutin, Mirlande Manigat s'est dit indignée par ces résultats tout en dénonçant vivement les visites de Gaillot Dorsinvil au Centre de tabulation. « La loi électorale et une élémentaire décence, voire la prudence, leur interdisaient cette équipée nocturne...Cette visite effectivement avait un but : falsifier les résultats; cette visite répondait à une opération de type mafieux, dans laquelle l'audace, la corruption, les intérêts, les promesses et les menaces ont joué un rôle inégalé dans notre histoire... », a-t-elle déclaré.

La Mission invite les candidats à prendre le chemin des contentieux qui permet les recours légaux nécessaires afin d'adresser les doléances relatives aux résultats préliminaires donnant gagnant Michel Martelly avec 67,57% des suffrages exprimés contre 31.74 pour Mirlande Manigat.

Il faut souligner que 716 986 électeurs ont voté en faveur de Michel Martelly contre 336 747 pour Mirlande Manigat, 7 356 votes pour aucun des deux candidates et 305 573 votes écartés pour la présidentielle.


Robenson Geffrard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16% Empty
MessageSujet: Re: ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16%   ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16% Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ESKONBRIT ENTÈNASYONAL KEP AK POLITISYEN SELON LAPRÈS POU ELEKSYON PREZIDAN 16%
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: