Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-39%
Le deal à ne pas rater :
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
43 € 70 €
Voir le deal

 

 CIRH à l'heure de nouvelles orientations

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

CIRH à l'heure de nouvelles orientations Empty
MessageSujet: CIRH à l'heure de nouvelles orientations   CIRH à l'heure de nouvelles orientations EmptySam 9 Avr 2011 - 7:07



CIRH à l'heure de nouvelles orientations



Haïti: 8 avril 2011. A Tara's, Laboule, s'est tenue la sixième réunion de la CIRH au cours de laquelle Jean-Max Bellerive, Premier ministre, ministre de la planification et co-président de cette commission a confié, aussi tranchant qu'un couperet, que « tout a été essayé en Haïti depuis une cinquantaine d'années sauf mettre en place un plan haïtien exécuté avec la collaboration de nos partenaires et l'implication permanente des acteurs haïtiens ».

« Il faut cependant, selon ce technicien aux trois lourdes casquettes, retourner à une situation où le gouvernement coordonne directement avec ses partenaires la reconstruction d'Haïti ». « Il est possible d'avoir de plus en plus confiance dans la capacité des ministères », poursuit Jean-Max Bellerive qui souligne que les efforts ne sont pas ménagés pour rendre l'Etat plus « cohérent », plus « transparent » et plus « efficace » qu'il ne l'était avant le séisme.

Insistant sur la nécessité d'intégrer les tables sectorielles, les directeurs généraux, les services publics, les organismes autonomes dans la prise de décision dans la reconstruction, M. Bellerive a souligné que la CIRH est « l'instrument principal » pour arriver à ce renforcement institutionnel. « Je suis fermement convaincu que la mission principale de la CIRH est d'aider les institutions haïtiennes à sortir encore plus fortes qu'elles ne l'étaient avant le tremblement de terre. Et nous avons cette capacité aujourd'hui, tous assis à cette table, de viser cet objectif », a indiqué Jean-Max Bellerive chargé de présenter le plan aux quatre piliers, dont l'un concerne le renforcement institutionnel -non encore perceptible à la conférence des donateurs à New York le 31 mars 2010.

Affichant de la conviction dans son plaidoyer pour le renforcement de l'Etat et de ses capacités opérationnelles, le co-président de la CIRH a envoyé une fleur aux ONG, sans exclure la « surveillance » de leurs actions sur le terrain. «Nous considérons que le travail des ONG est non seulement utile mais indispensable », a-t-il dit en souhaitant, au tournant d'une phrase peut-être révélatrice,avoir son staff au ministère de la planification, au secrétariat de la CIRH dirigé par Gabriel Verret qui est presque régulièrement critiqué lors de précédentes réunions de la commission à cause de l'inefficacité de ses services.

Bellerive, un animal politique

Reprenant les propos de Bill Clinton qui considère le succès du processus électoral comme un « petit miracle », Jean-Max Bellerive, présenté comme un stratège et un animal politique, a salué la contribution méritoire de René Préval qui a ouvert une fenêtre sur l'avenir dans l'Haïti d'aujourd'hui devenue plus juste et plus transparente. « La continuité et la stabilité n'est pas une affaire de personne », a indiqué sans état d'âme M. Bellerive, prêt à travailler avec la nouvelle équipe. « Maintenant que le processus électoral est terminé, nous avons un nouveau président qui assumera la responsabilité de la reconstruction de notre pays. A la CIRH, nous avons pour mission de mettre au service du pays un mécanisme efficace d'orientation des efforts de la reconstruction, au sein du gouvernement haïtien », selon M. Bellerive.

« Lorsque le nouveau président d'Haïti prendra ses fonctions, la CIRH ne fera pas que lui présenter un plan d'action global, mais aussi les moyens de la mise en oeuvre de ce plan », gage Jean-Max Bellerive ayant trouvé un écho favorable dans son plaidoyer pour le renforcement des capacités institutionnelles de l'Etat auprès de membres haïtiens de la CIRH dont Rose-Anne Auguste et Gary Lissade.

Face ce qui semble être un sursaut en vue d'avoir plus d'emprise sur la reconstruction, un remplaçant de la représentante de l'Espagne (Cristina Barrios) a rappelé sobrement que la "coopération travaille la main dans la main avec le gouvernement haïtien". « Ce serait injuste de laisser comprendre que les étrangers sont venus en Haïti pour s'imposer », a-t-il indiqué.

Les Ong et leurs misères

« A la réunion d'hier on avait évoqué le fait que des ONG n'avaient pas enregistré leurs projets à la CIRH. J'ai suggéré aujourd'hui de faciliter la reconnaissance des ONG qui sont là depuis plus d'un an maintenant », a révélé Thomas C. Adams coordonnateur spécial des Etats-Unis pour la reconstruction. « Si le gouvernement enregistre plus rapidement les ONG, il connaitra mieux leurs projets et leurs champs d'intervention et évitera la duplication », a indiqué M. Adams pour qui « les ONG seront contentes que gouvernement haïtien étende ses efforts dans le domaine de la santé, du logement, du ramassage des déblais ».

37,2 % des 4,6 milliards décaissés

Entre-temps, les chiffres fournis par le bureau de Bill Clinton, après analyse,ont révélé que 37,2 % des fonds promis par les donateurs bilatéraux et multilatéraux pour la période 2010/2011 ont été décaissés. « L'analyse est basée sur les engagements de 55 donateurs du secteur public lors de la conférence internationale des bailleurs tenue à New York le 31 mars 2011. Ces donateurs ont promis 4,6 milliards de dollars pour les activités de redressement de ce pays. Des 4,6 milliards, 1,71 (37%,2) ont été décaissés », selon cette note.

Martelly attend des résultats sinon...

Quelques heures avant de se rendre dans les hauteurs en vue de participer à la réunion, à Tara's, les co-présidents de la CIRH, Bill Clinton, et Jean Max-Bellerive ont eu un entretien avec le président élu Joseph Michel Martelly. « On a parlé de la transition et on a vu comment la CIRH et le nouveau gouvernement peuvent apporter des solutions aux problèmes de la population », a indiqué M. Martelly. « Je vois d'un autre oeil tout ce que je regardais avant et maintenant je peux dire à la CIRH voici la direction qu'il faut prendre, voici ce que veut le peuple haïtien et j'attends des résultats. S'il n'y a pas de résultat, on verra quelle décision prendre », a ajouté Martelly.


Roberson Alphonse
ralphonse@lenouvelliste.com
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

CIRH à l'heure de nouvelles orientations Empty
MessageSujet: Re: CIRH à l'heure de nouvelles orientations   CIRH à l'heure de nouvelles orientations EmptySam 9 Avr 2011 - 8:53

Bill Clinton sollicite plus de ressources pour la CIRH
CIRH à l'heure de nouvelles orientations Img18910

Dans son intervention par devant les membres du Conseil de sécurité de l'ONU, l'ex président des Etats-Unis, Bill Clinton, a soutenu que 87 projets sont en cours d'exécution et chacun sera assorti d'un audit de performance en fin d'exercice.

La Commission n'a pas autorité pour mettre en œuvre les projets, mais elle est chargée de les approuver, a précisé l'Envoyé spécial pour Haïti, qui a jugé que la priorité était maintenant de lancer des projets de construction à grande échelle en dehors des zones touchées par le séisme.

« Avec l'approbation du Gouvernement d'Haïti, nous avons lancé un processus d'hypothèques afin de développer l'activité des petites et moyennes entreprises (PME) dans le pays. Nous avons mis en place un groupe d'affaires chargé de rétablir le marché haïtien. Nous œuvrons aussi au relèvement du système de santé du pays, mis à mal par l'épidémie de choléra », a relevé le Président Clinton. Maintenant qu'un nouveau président est sur le point d'entrer en fonctions en Haïti et qu'une nouvelle administration s'apprête à assumer la responsabilité de la reconstruction, M. Clinton a estimé que la reconstruction d'Haïti devait se poursuivre dans la transparence et le respect de la transition démocratique.

Selon M. Clinton la Commission a besoin de financements supplémentaires. En effet, 87 projets ont été approuvés pour un montant total de 3,26 milliards de dollars, mais la plupart d'entre eux demeurent sous-financés. « Cette Commission est toujours en avance sur les donateurs », a-t-il fait observer, soulignant que seulement 37,2% des fonds promis engagés.

En ce qui a trait aux logements a exhorté les donateurs de ne pas donner de direction précise à la dépense des fonds qu'ils consentent à verser, mais de laisser au Gouvernement haïtien le soin de fixer lui-même ses priorités nationales, avec le soutien de la Commission. « Saisissons l'occasion offerte par la transition démocratique en Haïti pour déblayer tous les décombres, reconstruire des logements et créer des emplois », a ajouté l'Envoyé spécial des Nations Unies pour Haïti.

Bill Clinton n'a pas participé à la première journée de la réunion de la CIRH pour cette semaine.

LLM / radio Métropole Haïti
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

CIRH à l'heure de nouvelles orientations Empty
MessageSujet: Re: CIRH à l'heure de nouvelles orientations   CIRH à l'heure de nouvelles orientations EmptySam 9 Avr 2011 - 9:01

La Commission Intérimaire prêt à entamer une nouvelle étape
CIRH à l'heure de nouvelles orientations Img18912

Le co-président de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d'Haïti (CIRH), Jean Max Bellerive, a donné hier le coup d'envoi d'une réunion de cet organisme autour du thème " Accélérer le progrès à travers l'atteinte des objectifs de la reconstruction". Au cours de deux journées de travail les membres du Conseil d'administration évalueront le travail de la commission intérimaire et dégageront des perspectives. Dans l'intervalle une rencontre avec le président élu, Michel Martelly est au programme.

Les membres de la commission intérimaire veulent savoir si le prochain chef d'Etat est déterminé à proroger le mandat de l'organisme qui arrive à terme le 21 0ctobre 2011. Le Premier Ministre Bellerive assure que ces rencontres permettront de faire le bilan de l'action de la commission intérimaire.

Le bilan n'est pas négatif, a martelé M. Bellerive qui attire l'attention sur la nécessité de passer à une nouvelle étape puisque le pays se trouve à un tournant de son histoire. Les membres de la CIRH veulent réaliser un projet conçu par et pour les haïtiens, a précisé le Premier Ministre haïtien faisant remarquer que le renforcement des institutions reste l'une des priorités de cet organisme.

Les membres du conseil d'administration de la CIRH veulent analyser les différentes options pour un plan de sortie au terme des 18 mois de l'état d'urgence. Trois options sont possibles selon M. Bellerive, disparition complète ou reconduction avec un mandat transformé ou encore formation de l'agence de développement. Il soutient que la CIRH doit proposer une alternative au prochain gouvernement.

L'évaluation permettra d'identifier les déficiences et les besoins spécifiques de chaque grand ministère. Des propositions concrètes seront ensuite adressées aux différents partenaires, l'Etat haïtien, les donateurs et la CIRH.

L'expert indépendant de l'ONU sur la situation des droits de l'homme en Haïti, Michel Forst a participé à la première journée de cette rencontre de la CIRH.

LLM / radio Métropole Haïti
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

CIRH à l'heure de nouvelles orientations Empty
MessageSujet: Re: CIRH à l'heure de nouvelles orientations   CIRH à l'heure de nouvelles orientations EmptySam 9 Avr 2011 - 11:01

Sans vouloit troubler le soliste du Prevalisme delinquant ,j'aimerais qu'il nous parle de la disparition des millions de Petrocaribe qui a couté la primature à son predecesseur.Si c'est vrai l'administration de Preval doit etre au -dessus de tout soupcon pourquoi ce dernier avait-il refusé de budgetiser ces fonds?

Les chantres de la corruption et de l'incompetence ne peuvent pas se reclamer d'un savoir -faire qu'ils n'ont pas exhibé pendant leur passage aux postes de l'administration publique ou reside la gabegie continuellement.Ce serait irresponsbale de la part de la communaute internationale de confier les capitaux reunis grace a la generosite des contribuables etrangers à ces corrompus qui pullulent l'administration publique haitienne.

nous souhaitons de tout coeur que le nouveau president s'entoure d'une equipe competente ,honnète et serieuse pour relever les grands defis du pays.Pour realiser les grands travaux de reconstruction il faut la collaboration des experts haitiens et etrangers ,mais la gerance des fonds pour les projets ne doit en aucun cas etre confiée uniquement aux haitiens.
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

CIRH à l'heure de nouvelles orientations Empty
MessageSujet: Re: CIRH à l'heure de nouvelles orientations   CIRH à l'heure de nouvelles orientations EmptyMar 12 Avr 2011 - 6:59


Le Conseil de la CIRH identifie des mesures-clés pour accélérer les progrès dans les efforts de reconstruction

Intégrer les fonctions de coordination de la reconstruction dans les plans de développement à long terme du gouvernement haïtien, améliorer les capacités institutionnelles, décaissements plus rapides et sans restriction des fonds vers les priorités stratégiques et des réformes cruciales



Haïti: Pendant la VIe réunion du Conseil de la Commission intérimaire pour la reconstruction d'Haïti (CIRH), les coprésidents Jean Max Bellerive, Premier Ministre d'Haïti et l'ex Président Bill Clinton, les membres du Conseil et les principaux intervenants ont identifié quatre mesures-clés visant à accélérer les progrès dans les efforts de reconstruction : 1) les fonctions de coordination de la reconstruction doivent être intégrées avec les plans de développement à plus long terme du gouvernement d'Haïti, 2) les capacités institutionnelles doivent être renforcées, 3) le financement doit être versé plus rapidement et devrait-être mieux aligné avec les priorités sectorielles identifiées par la CIRH en collaboration avec les autorités haïtiennes, et 4) les importantes réformes doivent être accélérées par le gouvernement d'Haïti.
Quinze mois après le terrible séisme de magnitude 7,2 qui a frappé le coeur de la capitale politique et économique d'Haïti, le Premier Ministre Bellerive affirme que le gouvernement d'Haïti est prêt à assumer une plus grande responsabilité dans la coordination des projets de reconstruction. Pour ce faire, la CIRH continuera à soutenir le gouvernement d'Haïti en renforçant sa capacité institutionnelle alors qu'il se prépare à assumer la pleine responsabilité des efforts de reconstruction en octobre, lorsque le mandat de la CIRH sera révolu.
Le transfert des responsabilités de la CIRH vers le gouvernement est en ligne avec le plan stratégique de la Commission.
« Maintenant que le processus électoral est terminé, nous avons un nouveau Président qui assumera la responsabilité de la reconstruction de notre pays, a déclaré le Premier Ministre d'Haïti, Jean Max Bellerive. À la CIRH, nous avons pour mission de mettre au service du pays un mécanisme efficace de coordination et d'orientation des efforts de reconstruction au sein du gouvernement haïtien. En tant que tel, l'intégration des fonctions de coordination de la reconstruction au sein du gouvernement est une étape importante dans le renforcement des capacités institutionnelles, a déclaré le Premier Ministre d'Haïti, Jean Max Bellerive. Lorsque le nouveau président d'Haïti prendra ses fonctions, la CIRH ne fera pas que lui présenter un plan d'action global, mais aussi les moyens de la mise en oeuvre de ce plan ».
Les deux coprésidents de la CIRH ont rencontré plus tôt aujourd'hui le président élu Michel Martelly et des membres de son équipe pour les assurer de leur engagement à travailler étroitement avec eux pour atteindre les objectifs nationaux qui ont été évoqués pendant la campagne.
Une mesure-clé qui a été mise en place pour accélérer les efforts de relèvement est un rôle de leadership du ministère de la Planification qui va examiner les projets avant de les envoyer à la CIRH, prendre l'initiative sur les tables sectorielles et fusionner ses bases de données de projets et ses lignes directrices avec celles de la CIRH. La Commission continuera à jouer un rôle important dans la reconstruction d'Haïti, en mettant l'accent sur deux domaines: donner plus de pouvoir au gouvernement d'Haïti à travers le renforcement des capacités et la coordination avec les intervenants-clés de la reconstruction, en particulier les bailleurs de fonds de la communauté internationale de manière à atteindre ses objectifs.
À cette fin, des experts sectoriels de la CIRH commenceront à assumer un rôle de conseil, en offrant une expertise technique et un soutien à leurs homologues du gouvernement, tandis que les coprésidents et les membres du Conseil poursuivront leurs efforts pour obtenir un soutien pour la reconstruction auprès des communautés haïtienne et internationale.
« La Commission a joué un rôle essentiel dans la coordination de la réponse post-catastrophe. Étant donné que ces efforts se poursuivent et s'étendent, au-delà de la banlieue de Port-au-Prince, dans l'ensemble d'Haïti, le gouvernement et le peuple haïtien auront une solide connaissance de leur destin partagé avec le soutien continu de la Commission. »
« Même si nous allons dans la bonne direction, il reste encore beaucoup à faire, a ajouté l'ex Président Clinton. Aujourd'hui nous avons discuté des mesures spécifiques pour accélérer les progrès dans les efforts de reconstruction et veiller à ce que nous construisions un avenir meilleur pour le peuple haïtien. »
Décaissements de fonds plus rapides et sans restriction
Selon les derniers chiffres publiés par l'Office de l'envoyé spécial du Secrétaire général pour les Nations en Haïti, dirigé par le président Clinton, le taux de décaissement des fonds engagés pour la reconstruction, tel que rapporté par les bailleurs, a augmenté de 30% à 37% dans le cours des six dernières semaines. Bien que cette augmentation soit un pas dans la bonne direction, elle ne suffit pas pour répondre efficacement aux besoins de la reconstruction d'Haïti en temps opportun. En conséquence, les coprésidents pressent les bailleurs de fonds à poursuivre leur engagement envers la reconstruction par le versement immédiat et entier des fonds promis ni en les réservant pas à des projets spécifiques, mais plutôt en les orientant vers des programmes sectoriels prioritaires.
• Par exemple, un montant supplémentaire de 100 millions pour l'enlèvement des débris et la création de décharges supplémentaires sont nécessaires, en plus de s'assurer que toute la capacité nationale soit utilisée correctement.
• Dans le domaine de la sécurité agricole et alimentaire, 56 millions de dollars sont nécessaires dans les 12 prochains mois afin d'éviter le développement d'une crise alimentaire au pays et plus de 175 millions de dollars sont encore nécessaires pour soutenir l'investissement du gouvernement dans le secteur de l'agriculture.
• Dans le secteur de l'éducation, de nombreux projets approuvés sont toujours sous-financés, y compris le Programme national d'alimentation scolaire que le président Clinton a visité aujourd'hui.
• En accès et approvisionnement à l'eau, où seulement environ 50 pour cent de la population a accès à l'eau potable, en particulier dans les zones rurales, le déficit de financement atteint 100 millions de dollars pour l'entretien et l'extension des réseaux d'aqueduc à l'échelle nationale, et 110 millions de dollars pour les systèmes d'assainissement.

« Nous avons un plan complet et une série de programmes-clés qui sont prêts à être mis en oeuvre, mais nous ne pouvons reconstruire qu'à la vitesse où les fonds sont déboursés», a déclaré le Premier Ministre Bellerive. »
Réformes
Un certain nombre de décisions stratégiques doivent être prises par le gouvernement d'Haïti afin d'accélérer les efforts de reconstruction, y compris :
• Identifier des sites de décharge additionnels/des sites de décharge transitoires et le développement d'une stratégie nationale de gestion des débris
• Mise à jour du Plan national de gestion des risques et des désastres et faire approuver par le Parlement le cadre juridique élaboré par le Système national de gestion des risques et des désastres.
• Renforcer et appuyer les politiques de décentralisation et de réforme du secteur de l'eau
• Améliorer la clarté des politiques concernant l'accès aux titres fonciers et la sécurité du régime foncier, ainsi que la définition d'une politique de subvention pour guider les fonds de reconstruction en faveur des propriétaires et des locataires
• Élaborer une politique énergétique officielle
« Le Premier Ministre Bellerive a conclu en déclarant: «Si nous, à la CIRH, faisons notre travail jusqu'à la fin de notre mandat, l'État haïtien que nous avons connu après le tremblement de terre sortira beaucoup plus fort, plus transparent, plus efficace et plus cohérent que celui qui existait avant le tremblement de terre. La réalité est que le véritable relèvement commence ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CIRH à l'heure de nouvelles orientations Empty
MessageSujet: Re: CIRH à l'heure de nouvelles orientations   CIRH à l'heure de nouvelles orientations Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CIRH à l'heure de nouvelles orientations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: