Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

 

 LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?

Aller en bas 
+9
revelation
Thunder
Maximo
Rico
Le gros roseau
Marc H
grandzo di
dilibon
haitimere
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
haitimere
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 646
Localisation : 000
Opinion politique : analyse
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 12/02/2011

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptySam 9 Avr 2011 - 18:32

Rappel du premier message :


LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI ?
LAXISME DE LA JUSTICE OÙ LA PEINE PRIMITIVE RESONNE

« Là où la justice prend racine, la mise hors la loi de la vengeance privée et/ou partisane est acquise »
Jean-Ulrick Pavilus, criminologue-analyste

Les fantômes de la vengeance continuent de hanter la société haïtienne par la déraison politique où le désir de rendre le mal pour le mal s’installe dans l’âme des délinquants politiques haïtiens, ainsi que dans l’âme des membres des groupes de collectivités haïtiennes oppressées et victimes des préjudices graves en Haïti. Notamment, des violations de leurs droits, des iniquités judiciaires, des injustices sociales, politiques et économiques. Depuis les années 80, face au laxisme de la justice haïtienne, la revendication de justice et d’équité par la vengeance de violence se résonne en Haïti. Elle devient une institution, une passion et la formule d’expiation par excellence en matière de résolutions des conflits politiques et des sentences populaires imposées pour les crimes de la déraison politique et pour les injustices sociopolitiques et économiques subis dans la société haïtienne. Au point où les antagonistes s’interposent dans une pratique vindicative de la vengeance de violence de la peine primitive. La réconciliation en Haïti, est- elle possible et comment?

La pratique de la peine primitive en Haïti évoque deux formes de réactions vindicatives d’une part, elle est une riposte qui parfois isolée ou collective et approuvée par la collectivité oppressée, et d’autre part, elle est une mesure paradoxale qui consiste à lutter contre la violence par une violence permise et réglementée par l’indifférence et/ou par le sentiment du silence de l’ordre public. Cette peine primitive découle d’un état de violence des injustices des oppresseurs du peuple haïtien. Ceux-là mêmes qui violent les droits individuels et constitutionnels et qui menacent la paix, la vie sociale, économique, politique et publique, contre lesquels s’élaborent des significations pour des solutions juridiques qui ont toujours été contraintes politiquement et inexistantes par le laxisme de la justice, par les lacunes des législations haïtiennes et des procédures juridiques inadéquates en matière des crimes politiques et de droits communs en Haïti. D’où la peine primitive constitue un processus infini, interminable et à chaque fois qu’elle surgit, elle risque de provoquer une réaction en chaîne aux conséquences rapidement fatales par la multiplication des représailles qui en découlent. Une évidence, que le laxisme de la justice haïtienne face aux injustices, aux préjudices sociaux, judiciaires, économiques et politiques peuvent engendrer une chaîne de vendetta d’une destructivité agissante et déconcertante dans la société haïtienne.

Les anthropologues adoptent le point de vue que la peine primitive est une institution quasi juridique et c’est une forme de conflit qui s’apparente à l’état nature. Elle a un tout autre visage quand sa violence échappe au contrôle d’une société et inévitablement elle peut engendrer une guerre, par enchainement des représailles qui feront nécessairement des victimes en dehors des antagonistes. Tout comme la vengeance, la vendetta et la faide, la peine primitive est une coutume qui a survécu jusqu’à l’aube du 20e siècle chez plusieurs peuples.

Les historiens, les philosophes et les anthropologues font la même observation : ils parlent de la peine primitive d’un devoir strict et impératif (Laburt, Tolra 1980; Verdier, 1980). Chez les Grecs de l’antiquité, la peine primitive de la vengeance de sang est un devoir imposé aux parents et/ou à un groupe par le souci de l’intérêt commun (Glotz, 1904). Un homicide non expié d’une peine primitive attire des remarques désobligeantes sur le courage des survivants (Barton, 1919). Les Corses utilisent le mot « Rimbeco » pour accuser la lâcheté et de trahison ceux qui négligent le devoir de l’expiation par la peine primitive de la vendetta (Busquet, 1920). En fait, il faut comprendre que la peine primitive est donc un moyen d’apaisement de la passion vindicative inassouvie. Elle est une obligation qui s’enracine tant dans la solidarité familiale que dans des groupes, où le devoir d’expiation par la vengeance est l’expression de l’aide mutuelle qu’on se doit entre parents ou adeptes d’un même clan. La peine primitive de la vengeance privée ou partisane prend son sens à l’intérieur de relations d’échange pour le peuple qui la pratique en terme d’une dette dans une comptabilité intergroupale. C'est-à-dire, quand à l’intérieur d’un groupe « A » inflige une perte à un sous groupe « B », le déséquilibre apparu dans leur relation induit une dette du premier à l’égard du second. Donc, le même lexique dette-paiement sert à penser la circulation des violences.

Par exemple, chez les massa et les Moussey (Tchad et Cameroun) ont dit l’homme qui va changer la mort d’un membre de son clan, qu’il va échanger la vie d’un ennemi contre celle d’un adepte (Garine, 1980). Chez les Bulsa, se venger c’est contraindre l’agresseur à payer sa dette (Scott, 1980). Les Tallisi considèrent le self-help comme un moyen légitime de se faire payer une dette : « cancelling a debt» (Fortes, 1949). Enfin, en Kabylie, le premier meurtre, le fait qu’il donne naissance à la dette de sang s’appelle ertal prêt. C’est bien un prêt dont en effet la quittance ne se donne que sur un cadavre (Harteaux, et Letourneau, 1872).

Nous pouvons donc déduire que la peine primitive qui se résonne en Haïti, de l’interaction offense et vengeance s’inscrive dans la même logique commutative d’échange de coups. Notamment, depuis les révolutions de revendications de justice et d’équité des années 80 à ce jour en Haïti, la peine primitive s’installe dans un état d’esprit où divers groupes de collectivités victimes et exposés par de graves préjudices et ne peuvent s’attendre à une réparation judiciaire juste et équitable. Ce qui provoque dans l’instance de cette collectivité le sentiment qu’elle ne peut refuser la commutation d’échange de coups. D’où la peine primitive de la vengeance de violence s’avère la façon possible d’assurer la réparation des préjudices et ces groupes n’ont alors que leur courage pour se protéger. En ce sens, la peine primitive dans la société haïtienne est une démonstration de force communément appelée : rouleau compresseur, père Lebrun, pillage des biens privés et publiques, incendies, lynchages, meurtres de ripostes isolées ou groupales, d’une réaction vindicative d’un membre ou d’un groupe des adeptes d’un clan politique ou populaire etc. Cette peine primitive de la vengeance de violence s’inscrit dans une sorte de rapport de force populaire et/ou privé avec les auteurs des abus meurtriers de la douloureuse période de noirceur dictatoriale duvaliériste, ainsi qu’avec les auteurs des crimes qui ont été commis par la déraison politique des puchistes, des attachés, des frappes et des auteurs des crimes des gouvernements haïtiens qui se sont succédés durant les années 80 à ce jour.

C’est un état d’intimidation mutuelle qui s’est installée dans la société haïtienne qui peut être résolue nécessairement à l’instar de l’équilibre dans la fonction d’un système de justice crédible et efficace. Car la sécurité des groupes vulnérables ne peut subsister que si la riposte de la peine primitive de la vengeance de violence est probable. Il faut comprendre que la peine primitive dans la société haïtienne a un double rôle, d’une part, elle assure la sécurité et d’autre part, elle garantie la réparation des préjudices subis. En paraphrasant, Marcel Mauss, 1899 : nous voudrions faire comprendre, que l’existence de la peine primitive de la vengeance de violence de sang suffisait la pratique pour protéger la collectivité contre les assassinats trop fréquents dans la société haïtienne. La protection est assurée à la condition que le groupe offensé soit disposé à venger les offenses commises à l’encontre de l’un des leurs. Exemple, la riposte de l’assassinat d’un jeune à Gonaïves, l’élément déclencheur du déchoucage de Duvalier, la riposte des crimes des militaires, attachés, et ceux découlant des coups d’État qui ont provoqué l’abolition de L’Armée d’Haïti et la riposte des assassinats des chimères de Lavalas demandant le départ d’Aristide d’Haïti, etc.

En d’autres termes, la peine primitive dans la société haïtienne est un régulateur dangereux et inacceptable qui a pour fonction de rétablir l’équilibre dans les rapports de forces que nous pouvons qualifier l’équilibre judiciaire archaïque, cadavre pour cadavre. La vengeance apparaît comme le recouvrement forcé d’une dette ou l’offense est une dette de créance qui s’éteint quand l’offensé commet une autre offense équivalente à son tour. Ainsi, la peine primitive est conçue comme l’antithèse du droit, sa violence est illégitime et ne peut être cautionnée. Elle ne prévient pas la violence ni la vengeance. Au contraire, elle est en mesure d’engendrer l’enchaînement des représailles de violence contre la violence.

« Il importe de comprendre dans cette optique, plus le laxisme de la justice en Haïti perdure, plus qu’il est probable que les crimes de la déraison politique s’accentuent et plus il y aura des impositions de la peine primitive qui sera raisonnée dans la société haïtienne.»

En fait, ne faut-il pas mieux en dernière analyse que la sécurité et la réparation des préjudices soient garanties autrement dans la société haïtienne, au lieu que les droits de chacun soient assurés en fonction des représailles. Au sens que toute lésion grave à un droit d’un individu tel qu’il soit, doit comporter une atteinte à l’ordre social et la justice devient à ce moment indispensable. En d’autres termes, c’est de comprendre que la justice est un élément important que toute société d’ordre démocratique a le devoir de défendre. C’est également une obligation morale à respecter par la société haïtienne.


D’où la réconciliation entre les auteurs des crimes de la déraison politique en Haïti et leurs victimes, face à la nation haïtienne et à l’humanité, ne peut être réalisée que dans le cadre d’un processus de transparence de justice. Quand bien même le verdict qui en résultera d’un tribunal national spécial sera un pardon conditionnel. C’est-à-dire une ordonnance de participation à des causes sociales et humanitaires pour le peuple haïtien, à la suite des témoignages sincères et honnêtes de reconnaitre d’avoir commis des offenses graves aux victimes et à la nation haïtienne.




Jean-Ulrick Pavilus, criminologue-analyste
Repentigny, le 8 avril 2011.


Dernière édition par haitimere le Jeu 22 Sep 2011 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4690
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 0:07

Maximo a écrit:
Rico a écrit:
Le "diaspora" doit recouvrir sa nationalité haitienne mais aussi payer annuellement à l'Etat haitien des impots sur son revenu....

COLO SANBLE W FOU, ANRAJE , FYÈL PETE ALOS POU PEYE ENPO SOU REVNI , APRE SITOU NAN MONREYAL GEN 2 PALYE GOUVENMAN POU PEYE.

TONAS COLO PRENSIP TASK SE SOU REVENI JENERE NAN YON PEYI, NON TONBE BAY YON LOT GOUVENMAN KI PA JENERE LREVNI POU MANDE ENPO.


O USA on sitwayen ameriken sipoze peye taks sou revenu li fè an deyo dè USA, byen antandu gen on sèten montan ke yo pa takse nan revenu yo paske fok sitwayen yan ka viv nan peyi li ye ya. Si on sitwayen ayisyen vle konsève nasyonalite li, li ta sipoze peye taks sou reveni li tou pou ede Ayiti, se pa selman jwen privilèj pou Ayisyen san ou pa vle peye taks.

Maximo,

Mwen dakò ak wou 100%. Sitwayènte pa mache sèlman avèk dwa, li mache ak devwa tou. Youn nan devwa sa yo se peye enpo sou revni.

Mwen ka di viv doub nasyonalite, men se ak tout ke sa ap enplike.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 7:52



Map mande si Diaspora a pa deja ap peye yon tax lan afe passpo,viza d'entree ,viza de sortie,kontribisyon isitt kontribisyon lot bo.Mwin pa di pou diaspora pa kontribye min se kijan li ka kontribye san yo pa trete li jan yap trete li a kom ti sandryon pitit deyo ki rete kay fanmi epi se li ki pou fe tout travay lan kay la pandan ke lot pitit yo ap ri bo bay lan min batt bravo

Antouka pep la di li vle rekonsilyasyon .Kounye a se gran penseu rankinye nou yo ki soufri pliss passe pep la pou nou cheche konen kisa yo vle depi le yo pedi lejitimite patizan la vanjanss yo a lan sa pep la sott di la .Eske vwa yo pi fo passe vwa pep la ? Nou mett pwan poz pa konpwan nou nap fini pa konpwan. Peson paka apiye sou do pep la anko pou fe demagojji defannn patat yo.Tout vagabon opotiniss patatiss pwan so kabrit .Blofff sa a fini.


Dernière édition par deza le Mer 13 Avr 2011 - 8:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 7:52

[color=blue][size=18][i][b]

see above
Revenir en haut Aller en bas
revelation
Super Star
Super Star
revelation

Masculin
Nombre de messages : 3086
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 10:25

M’gen plis ke 10 zan depi ke’m map travay pou poussse zafe doub-nasyonalite saa.
Finalman, m’pa cho devan band memm jan ak lontan. Konnyen la se chak 5 an, le gen eleksyon ke zafe doub-nasyonalite sa pale. Palemante ap volo lajan Diaspora e promet yo doub-nasyonalite e pozisyon politik.

Nou di yo ke Diaspora a pa gen kont ak peson! Se pa nou ki pou fe premye pa nan zafe rekonsiliation.
Konsey ke’m bayo se ouvri ONG’s nan zonn ke yo ta renmen develope e fe bizniss. Anregistre oganizasyon sa yo ak Leta e jwi tout benefis ke ONG’s sa yo genneyn nan peyi a.

Pote kole e fe networking ak lot ONG’s nan zonn nan pou yo sa legitime prezans yo.
Avek zafe rekonstriksyon sa, travaye pral fe alevini nan tout provins. Ouvri 2 e 3 ti-motel, hotel, guesthouse e franchisé yo ak Holiday Inn, Motel 6, Hampton Inn etc.. pou forman, travaye, vwayaje sa louye pa jou, pa semen, pamwa pou fe lajan.
5 a 8 belchamb prop se you bon komansman toujou.

Diaspora pa bezwen achte doub-natyonalite nan men politisyen !! Se a traver investisman nan byen immobilier, achte terren ke Diaspora kap reprand peyi’l tigout pa tigout.
Citation :
C’est un état d’intimidation mutuelle qui s’est installée dans la société haïtienne qui peut être résolue nécessairement à l’instar de l’équilibre dans la fonction d’un système de justice crédible et efficace. Car la sécurité des groupes vulnérables ne peut subsister que si la riposte de la peine primitive de la vengeance de violence est probable.
Saa se pawol kriminolojist aktivist kap chofe dife e ki pa konnen sak rele chita sou tab e nogosye.. Travay ke’m fe kom hobby e pro-bono.

Vre travay mwen se ekonomi-finans-gestion e komptabilite. Se nan aplikasyon fonksyon sa yo ke yon pep jwen jistis. Bay yon pep travay, e tout pwoblem li ap rezoud, tigout pa tigout.

Avek sa lap kab peye lwaye’l, voye pitit li lekol, peye lekol profesyonel pou tet li, ekonomize lajan pou demen, e investi nan ti bizniss. Travay se la libete!LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?! Rekonsiliasyon sa komanse deja!!
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 11:54

Rekonsilyatyon pa ka fet si tou tan genyen yon hing hang pou pouvwa.Lè se wou ki genyen elektyon ou mande pou tout moun respekte manda w lè se "ti pep" la ki eli kandida pal ou fè konplo ak etranje pou jete gouvenman paske li mande pou ogmante salè minimum.li mande pou genyen plis jsitis sosyal nan peyi ya. Se lè tout ayisyen a genyen menm dwa e menm devwa ni pitit sò yet la ni pitit mouché Goldenberg.se lè saa a genyen rekonsilyatyon tout bon.
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 15:08

Le gros roseau a écrit:
Rekonsilyatyon pa ka fet si tou tan genyen yon hing hang pou pouvwa.Lè se wou ki genyen elektyon ou mande pou tout moun respekte manda w lè se "ti pep" la ki eli kandida pal ou fè konplo ak etranje pou jete gouvenman paske li mande pou ogmante salè minimum.li mande pou genyen plis jsitis sosyal nan peyi ya. Se lè tout ayisyen a genyen menm dwa e menm devwa ni pitit sò yet la ni pitit mouché Goldenberg.se lè saa a genyen rekonsilyatyon tout bon.

Ou preshe tankou Paste Bob Hut! Tande ap toujou genyen konpetisyon elektoral. Pep ap toujou ka chwazi leader li, apa li sot chwazi Martelly ou pa dako, wap joure, men le yo chwazi leader a fok leader swiv sa lalwa di, fok yo pa kanpe deye pep pou mande peine ke lalwa pa prevwa ak Pe Lebrun nan lari, le yo rele youn premye minis prezidan an pa ka vini ak fle pou di zorey ap ka pi long pase tet, ak tout lot rache koupe, touye, komandite lanmo. Prezidan pa eli pou li tounen gwo ponyet kap mande pep pou ba yo sa yo merite. Kan yo sispann fe sa pap genyen koudeta, yap fe 5 kan yo.

Le ou di ogmantasyon sale, ou konnen byen ke tout gouvenman pa ka kanpe san li ap fe anyen, san okenn refom legal, refom fiskal, okenn negosyasyon, anyen pou li tonbe monte pri travay. Apa rezilta yo paket travay travese fwontye. Ekonomis - si te genyen ekonomis nan bagay sa 'a - mouvans lavalas la mwen ap konnen nan ki inivesite yo te pase men menm sa ti mashann pepe yo konnen e ap aplike chak jou nan lari a yo pa konnen li epi yop tonbe fe prezidan an ki apt genyen twop konesans sou zafe gouvene ak ekonomi fe youn dividal ere. Jistis sosyal pa sinonim nivelman pa le ba, jistis sosyal ap vle di pou tout gran neg nan 6 mwa pataje tout sa yo genyen ak sa ki ap genyen anyen!

Ap toujou genyen pitit Goldenberg ki pwal nan gwo akademi, lekol prive ak genyen pititi Soyet kap nan lekol p[iblik, nou selman vle pou lekol piblik yo renouvle e ofri kalite edikasyon tou!
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 15:20

deza a écrit:


Map mande si Diaspora a pa deja ap peye yon tax lan afe passpo,viza d'entree ,viza de sortie,kontribisyon isitt kontribisyon lot bo.Mwin pa di pou diaspora pa kontribye min se kijan li ka kontribye san yo pa trete li jan yap trete li a kom ti sandryon pitit deyo ki rete kay fanmi epi se li ki pou fe tout travay lan kay la pandan ke lot pitit yo ap ri bo bay lan min batt bravo

Antouka pep la di li vle rekonsilyasyon .Kounye a se gran penseu rankinye nou yo ki soufri pliss passe pep la pou nou cheche konen kisa yo vle depi le yo pedi lejitimite patizan la vanjanss yo a lan sa pep la sott di la .Eske vwa yo pi fo passe vwa pep la ? Nou mett pwan poz pa konpwan nou nap fini pa konpwan. Peson paka apiye sou do pep la anko pou fe demagojji defannn patat yo.Tout vagabon opotiniss patatiss pwan so kabrit .Blofff sa a fini.

Deza,

Diaspora peye taks nan paspo, se dwa pou aeropo. Wi map dako ak ou taks selman te dwe ka ede ranje e bati lot aeropo. pa genyen visa dantre ak soti anko depi kek tan, ou byen tout rantre nan taks aeropo a diskretman.

Mwen ap finn dako ke yap trete diaspora kom pitit deyo si yo ta peye youn taks paske dwa de vot li mande a vini ak paket depans. Si li ap dako patisipe nan depans nan seke lap mande dwa san we devwa ke li genyen nan patisipasyon nan devlopman peyi a. Wi diaspora kotize men nan siptoe fanmi ak zanmi, li genyen, dapre mwen youn devwa sitwayen nan ede leta a pwogrese. Koman? Lap genyen dwa vote, lap genyen dwa sevis le li rantre, resepsyon sepsyal, readaptasyon etc... men lap[ peye youn taks anyel de 100 dola. Mwen di lajan sa'a ka sevi pou bay diaspora sevis ak patisipe nan sekte tankou edikasyon, agrikilti ak enfrastrikti e latriye!

Men apre sa mwen ap genyen okenn problem ak opinion w ...
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 15:35

Poutan mwen te konn tande idol nou an di :La revolution mangera ses propres fils s'ils ne sont pas disciplinés. mwen ak jacques gracia ap fè bouda nou tounen yon paswa ;mwen si nou pat vle yo touche li paske li te a vi.Dumarsais Estime pat di ba yo sa yo merite poutan nou te fè jandam kouri ak li paske li te rekonet dwa travayè pou yo fome syndika.Lè yo sot vote ogmantatyon salè minimum lan o Zeta zuni se sou kou panye menajè ya(consumer price indexe) la yo te base paske nan peyi isit yo rekonet se yon dwa imen pou yon moun ka manje e bwè dlo pwop,domi yon kote ki pwop. e jwen swen dokte voye pitit lekol.Men nan sosyete esklavajis yo se pa regade yo si travayè yo pa ka manje.

kan genyen enjisitis sosyal nan yon peyi tankou ayiti rekonsilyatyon ap toujou rete yon utopi.Ti lolit kont ti pep.la depi 1804 e jis jounen jodya li ap kontinye.Depi se moun ki ap mande pou gato a separe ant tout moun ti lolit yo mande anraje.ya pito fout touye presidan ,boule palè pou se yo sel ki toujou rete gran manjè.men sa ki tris ou jwen moun ki te nan dech nwa anvan 57 ki jodya ap manje vant deboutonen ki bliye lè yo te rete nan koridò labou.reyaktyonè pase yo nanpren konsa.se yo ki toujou pre pou defann oligarchi ya e meprise dwa malere.Vive la revolution
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 15:57

Le gros roseau a écrit:
Poutan mwen te konn tande idol nou an di :La revolution mangera ses propres fils s'ils ne sont pas disciplinés. mwen ak jacques gracia ap fè bouda nou tounen yon paswa ;mwen si nou pat vle yo touche li paske li te a vi.Dumarsais Estime pat di ba yo sa yo merite poutan nou te fè jandam kouri ak li paske li te rekonet dwa travayè pou yo fome syndika.Lè yo sot vote ogmantatyon salè minimum lan o Zeta zuni se sou kou panye menajè ya(consumer price indexe) la yo te base paske nan peyi isit yo rekonet se yon dwa imen pou yon moun ka manje e bwè dlo pwop,domi yon kote ki pwop. e jwen swen dokte voye pitit lekol.Men nan sosyete esklavajis yo se pa regade yo si travayè yo pa ka manje.

kan genyen enjisitis sosyal nan yon peyi tankou ayiti rekonsilyatyon ap toujou rete yon utopi.Ti lolit kont ti pep.la depi 1804 e jis jounen jodya li ap kontinye.Depi se moun ki ap mande pou gato a separe ant tout moun ti lolit yo mande anraje.ya pito fout touye presidan ,boule palè pou se yo sel ki toujou rete gran manjè.men sa ki tris ou jwen moun ki te nan dech nwa anvan 57 ki jodya ap manje vant deboutonen ki bliye lè yo te rete nan koridò labou.reyaktyonè pase yo nanpren konsa.se yo ki toujou pre pou defann oligarchi ya e meprise dwa malere.Vive la revolution

Le ou genyen fab sa yo tann le ou ap pale ak moun ki pa konnen anyen tande. Sou kesoyn jistis sosyal wap paret ak Etazini devan mwen. Ah monsher genle nan 2 zan ki sot pase la yo ou te nan prizon ou byen ou pa konpwnan dinamik ekonomik yo. Kite mwen korije kaye w!

Etazini se peyi ki nand endistriyalise a ki genyen plis inegalite sosyal nan denye 10 zan ki sot pase la yo e ki kontinye sou ekilibris Obama. Pou youn moun kap viv sel (single) ta rive viv Ozetazini fok li tap reyalize $30,012 pa an, aloske leta rekonet ke li bezwen selman 10350 dola ou byen 14 dola pa ed tan. Pou youn fanmi ak 2 timoun fok yo ta fe plis ke 62,000 dola vet kan leta pa menm prevwa 35 mil dola kom limit ou nivo de povrete. Nap pale de bzwen prime san pale de savings ak ka dijans. Si pou Etazini ta mete oloj a le fok li ta ogmante sale minimum lakay li ni nan nivo federal ni nan nivo eta omwen 3 fwa sa nivo a ye jodya!

Sa repibliken ak demokrat ap fe jounen jodya nan balanse bidje a menm se oyun lot obsenite! Repibliken yo vle koupe tout sevis, retounen peyi nan menm nivo ak lane 1800 yo e demokrat tou pe, san konviksoyn ap ka fe bon jan defans! Pendan ke konpayi tankou GE sot reyalize youn pwofi de 14 bilyon, 14 milya de dola nan lae pase san li pa peye oyun santim taks. Nan 5 kan ki sot pase la GE fe 24 milya pwofi 24 bilyon - IRS voye 4 bilyon refund pa li, yo itilize youn loophole kote yo pa peye youn penny nan taks. Pa genyen moun kap mande ogmantasyon taks nan menm nivo gran konpayi ak granneg te konn peye sou Clinton. Alo ou we ke ou pa ka monte sale minimum jan ke ou pi pito nan okenn ekonomi!

Ayii wap rele moun ki pa pe, ki pa al kashe andeyo Florida ak lajan yo men ki envesti yo nan ekonomi laky yo "ti lolit" men Ozetazini wap viv ou pap rele 1% popilasyon ki ap kontrole plsi pase 50% resous peyi ti lolit. Okontre ou pense ke ou menm ki genyen youn ti pousye lajan, ki pa legim nan soup, ou pense ke ou se gran blan nwa kap viv nan gran katye san minorite! Kel kontradiksyon de tiu lepri soudevlope ki nan remiz apre sistem nan finn souse san li, ki poko genyen konsyans patriotik pou al ede lot san lespwa parey yo, jan ke yo tap viv nan tan lontan. Men ou di ou pap janm tounen al ede okenn timoun andedan peyi. Pa jije moun kap fe sa w pa ka fe, pa fe sa tanpri. Se granmoun ou ye, ou gendwa poko [pwan konsyans men pa joure moun kap ede tanpri!
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 16:18

Gen lè ou konnen mwen se yon "just come."lèm fek rantre o Zeta Zuni se 6000 dola mwen te fè pa ane e mwen te konn voye lajan an ayiti e mwen te viv.mwen te peye kay mwen ,limyè telefonn transportatyon etcanvan ansyen madanm mwen defen te jwen travay.Mwen te genyen zanmim ki te rete nan kay leta ke li te peye pa rapò a kob li te konn fè.nan loyer kay la limyè, gas te enkli.ese pa yon ti kaloj pijon non. te genyen 3 chanb a kouche yon salon yon kwisinn .yon sal de ben.Pandan 4i lane ke mwen fè ap viv o Zeta zuni ke se lè mwen te nan loyer ke se lè mwen te genyen mortgage yo pat janm depase 25% de apwentman m ,tout piti mwen yo se nanlekjol katolik yo fè tout etid yo ,mwen kom inmigran reyalise saa. e tout manb fanmi ki vinn o Zeta zuni yo pi byen pase lè yo tap viv o Zeta Zuni.

ki jan moun ki ap travay nan mac Donald yo fè viv si sa w di ya se verite?ki jan imigran meksiken ki ap travay nan konstriktyon nan florida yo fè viv?mwen wè tout bò lakay mwen yo lwe kay a twa epi yo tout genyen yon vye bout kamyon pou yo ale nan travay.Mwen te konn travay nan tout kote nan la ri new York lem tap travay nan konpayi elektrik.Mwen konn ap gade lè moun yo resevwa chek welfare yo jan yap rantre nan super market nan harlem al achte manje popu yo manje epi yo genyen kay pou yo rete.mwen pa di pa genyen enjistis sosyal o Zeta zuni non men li pa nan pwen an ayiti kote genyen moun ki pa menm genyen yon dola pa jou pou yo viv.
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 17:05

Men youn atik mwen te tradwi pou youn zanmi kite beswen data an kreyol nan preparasyon youn dokiman li tap prepare. Kom ou pa kwe mwen ou ak fe rechech sou nom ote 'a pouw ka jwenn li an angle. Padonen mwen ekriti kreyol ki mele ak kek mot franse paske mwen apt fe li pou piblikasyon. Jis pou mete kek asan sou "i" ou yo ki pa two kodyom. An nou li ansanm, swiv mwen!


Anpil moun kap travay, ki nan job ki paye minimum ou youn ti kras plis ke sale minimum jis pap kapab paye pou besoins primaire yo! By MOTOKO RICH
Li devenu de plus en plus difficile pou jwenn youn job ces jours ci, si ou finalman jwenn youn job wap preske pap kapab kouvri frais de sa yo rele securite economik de base yo. Se vre ke vendredi ki sot pase la'a, departement du travay nan peyi isit pral mete deyo rapport mensuel li ki pwal bay youn coup d'oeil sou marche travay la. Andedan rapport sila'a, economistes yo deja prevwa que employeurs yo te employe 190,000 moun nan mois mars ki sot pase la. Nan youn period kote taux chomage la pa vle kite bareme de 9% travaye ki jwenn travay sa yo ka estime ke yo chanceux. Malgre ke majorite travay ki kreye yo soti nan retail (revandez) hospitalite ak homehealthcare, pou nou site categories sa yo selman. Jan de travay sa yo se pa travay ki paye asse de moyen pou travaye yo ka rive couvri cout de bagay ki fondamental tankou kay, utilities (gas, electricite, dlo, etc) manje, swen de sante, transportation, e nan ka parents kap travay pou paye pou garderie. Genyen youn lot rapo kite vendredi pase a ki ale pi loin de mesure kesyon ligne de pauvrete ak salaire minimum ki demontre ki salaire youn travailleurs ta dwe genyen pou li ka couvrir youn minimum standard de vie aux USA.
Denye rapport sa'a chita sou youn etid ke youn ONG ki rele Plis opportunite pou fanm, kek eta plis lot patne lokal fe soti, paret ak youn analiz de data depwi 1995 e pale de konbyen revenu youn travaye ta suppose touche pou li ka kouvri frais de baz poul ka viv san ke li pa ta besoin okenn aide publique. Etude sa'a, ki titre Tables de securite de base pour les EUA, chita sou koman travaye ka rive jwenn stabilite economique au lieu de survivance et li pran en consideration besoins tankou pension ak urgences. Joan a Kurlansly, kise directeur executif de ONG ki rele Plis opportunite pou fanm di konsa: Nou te vle rekonet ke genyen youn impact cumulatif ki ka afekte tout lavi de youn travaye sou kesyon de secutite economik li paske nou toujou remake koman ke nou toutjou mal prepare pou urgence speciallement durant epok de recession tankou jounen jodya. Layoffs ak lot kriz sante se bagay ki lage nenpot fanmi nan povrete. Selon rapport sila'a, youn sel travaye ta besoin youn revenue de 30,012 dola par annee ou byen youn ti jan plis de 14 dola par heure pou li ta kapab rive paye pou tout frais de base, pou li ka economise pou pension ak lot urgences. Chiffrre sa preske 3 fwa plis ke ligne de povrete zero ke nationa an prevoit kise 10,830 dola, sa vle di 3 fwa salire minimum federal la ki actuellement 7.25 par heure.
Si se youn travaye ki ta genyen 2 timoun lap beosin youn revenu annuel de 57,756 ou byen 27 dola par heure pou li ta rive genyen stabilite economik, et youn famille de 2 parents kap travay kita genyen 2 timoun ta besoin touche 67,920 dola ou byen 16 dola par heure. Konpare sa etude sa'a di ak nivo national de povrete a kise 22,050 pou youn famille de 4. Selon denye rapo de Bureau de Recencement des EUA genyen 14.3 pousan de ameriken ki ap viv anba ligne de povrete a nan lane 2009. Plis opportunite pou fanm ansanm ak lot parters li yo di ke yo we ke genyen youn grand besoin pou EUA ta devlope youn lot index ki pou ta demontre konbyen youn fanmi ta dwe touche si yo ta vle en mesure pou paye education superieure timoun yo ou byen pou yo ta ka rive depose lajan sou youn kay, kise 2 obligation ke moun nan klas moyenne yo genyen. SI ou ta pwan exemple de Tara ki pat vle bay signature li kise youn medical biller lap fe 15 dola l'heure pendan ke mari li ap fe 11.50 l'heure; couple la ap viv nan Jamaica, Queens, yo genyen 3 pitit gacon ki genyen 9,8, 6 zan respectivement. Tar di nou ke yo oblije coupe sou anpil depenses malgre sa yo ap viv malman, yo oblije al deye manje nan youn fond kote yo fe kado manje sou Richmond Hill la chak samedi. Yo pa ka sere okenn lajan. Yo ap espere ke ya genyen nan lotri youn jou. Kay nan peyi sa'a ak pri tout lot utilities tankou gaz, dlo, kouran ap ogmante chak jou. Rent is too damn high! Plis wen sante, plis manje. San pale de ti kado pou timoun ak fnami, voye lajan bay fanmi deye, loisirs tankou cinema ak manje nan restaurants. Se youn budget ke anpil moun pa kapab balanse ditou.
Normalement revenu youn moun besoin depenn de ki kote lap viv. Data pou fanmi kap viv nan zone metropolitianes ou byen nan nan etats kote lavi mwen cher ka different. Fanmi ki genyen selman diplom high school ak kek credit college ki tap fe revenu moyen eh byen revenu desann. menm travaye ki fini kolej pendan recession ak period de recouvrement economik la pa fe bien du tout en matiere de stabilite ak securite economik. Dapre youn economist ki nan departement du traval ki rele CLiff Waldman ki ap travay pou Manufacture Alliance, eh byen msie di ke taux de chomage parmi moun ki genyen selman diplom high schol ou byen ki genyen au moins 4 ans college double pendan komansman lane 2008 riv e jis nan mois fevrier ane sila'a. Moun ki pi edike ke sa eh byen selon Walman yo pa ka menm jwen salaire ki pi ba yo. ki vle di si ou ap genyen youn marche de travay ki tres volatile, fok travaye pi specialise- si ou pa genyen education approprie eh byen ou ka tonbe nan chomaj san chans de sortie.
Menm moun ki ap travay li ak difisil pou w viv san mande services publik. Kesyon services publik la se oyun dilem kan nou konnen koman politicien yo pe kesyon fraude ak abu de services sa yo san ke yo pa cherche konprann le fai tke anpil fanmi gendwa ap travay sa yo ap reussir fe assez dajan pou supporte fanmi yo e ke yo beosin support public. ANpil fanmi ap travay men yo pa kapab paye besoin primaires yo, yo pap janm kapab ekonomise pou pension ou byen pou urgences. Fanmi ki ap viv ak timoun menm ki genyen youn revenu annuel moins de 25000 dola, 83 pousan nan yo pa kapab achte manje apre 3 mois ke yo ta rive perdu job yo. Se youn grande augmentation ke nou konsidere en 2008 sete seulement 68% nan mitan periode recession ann epok sila'a. PEndan ke tendans nan demontre ke genyen nouvo jobs kap kreye nan ekonomi an, li poko kle konbyen nan job sa yo ki pa vreman paye e ki pa genyen benefis tankou swen de sante. Job ki abituellement ki konn paye byen se nan manufacture men job sa yo pati lontan kite peyi a. Si se job ki pa paye anpil kap kreye eh byen nou ka rive we ke genyen youn gro declin nan salaire reel de travailleurs americains.




Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 17:08

Atik orijinal la!

Many Jobs Seen as Failing to Meet the Basics By MOTOKO RICH
Hard as it can be to land a job these days, getting one may not be nearly enough for basic economic security.

The Labor Department will release its monthly snapshot of the job market on Friday, and economists expect it to show that the nation's employers added about 190,000 jobs in March. With an unemployment rate that has been stubbornly stuck near 9 percent, those workers could be considered lucky.

But many of the jobs being added in retail, hospitality and home health care, to name a few categories, are unlikely to pay enough for workers to cover the cost of fundamentals like housing, utilities, food, health care, transportation and, in the case of working parents, child care.

A separate report being released Friday tries to go beyond traditional measurements like the poverty line and minimum wage to show what people need to earn to achieve a basic standard of living.

The study, commissioned by Wider Opportunities for Women, a nonprofit group, builds on an analysis the group and some state and local partners have been conducting since 1995 on how much income it takes to meet basic needs without relying on public subsidies. The new study aims to set thresholds for economic stability rather than mere survival, and takes into account saving for retirement and emergencies.

''We wanted to recognize that there was a cumulative impact that would affect one's lifelong economic security,'' said Joan A. Kuriansky, executive director of Wider Opportunities, whose report is called ''The Basic Economic Security Tables for the United States.'' ''And we've all seen how often we have emergencies that we are unprepared for,'' she said, especially during the recession. Layoffs or other health crises ''can definitely begin to draw us into poverty.''

According to the report, a single worker needs an income of $30,012 a year -- or just above $14 an hour -- to cover basic expenses and save for retirement and emergencies. That is close to three times the 2010 national poverty level of $10,830 for a single person, and nearly twice the federal minimum wage of $7.25 an hour.

A single worker with two young children needs an annual income of $57,756, or just over $27 an hour, to attain economic stability, and a family with two working parents and two young children needs to earn $67,920 a year, or about $16 an hour per worker.

That compares with the national poverty level of $22,050 for a family of four. The most recent data from the Census Bureau found that 14.3 percent of Americans were living below the poverty line in 2009.

Wider Opportunities and its consulting partners saw a need for an index that would indicate how much families need to earn if, for example, they want to save for their children's college education or for a down payment on a home.

''It's an index that asks how can a family have a little grasp at the middle class,'' said Michael Sherraden, director of the Center for Social Development at Washington University in St. Louis, who consulted on the project and helped develop projections for how much income families need to devote to savings. ''If we're interested in families being able to be stable and not have their lives disrupted and have a little protection and backup and be able to educate their children, then this is the way we have to think.''

The numbers will not come as a surprise to working families who are struggling. Tara, a medical biller who declined to give her last name, said that she earns $15 an hour, while her husband, who works in building maintenance, makes $11.50 an hour. The couple, who live in Jamaica, Queens, have three sons, aged 9, 8 and 6.

''We tried to cut back on a lot of things,'' she said. But the couple has been unable to make ends meet on their wages, and visit the River Fund food pantry in Richmond Hill every Saturday. With no money for savings, ''I'm hoping that I will hit the lotto soon,'' she said.

To develop its income assessments, the report's authors examined government and other publicly available data to determine basic costs of living. For housing, which along with utilities is usually a family's largest expense, the authors came up with ''a decent standard of shelter which is accessible to those with limited income'' by averaging data from the Department of Housing and Urban Development that identified a monthly cost equivalent for rent at the fortieth percentile among all rents paid in each metropolitan area across the country.

They chose a ''low cost'' food plan from the nutritional guidelines of the Department of Agriculture, and calculated commuting costs ''assuming the ownership of a small sedan.'' For health care, they calculated expenses for workers both with and without employer-based benefits.

Ms. Kuriansky said that the income projections do not take into account frills like gifts or meals out. ''It's a very bare-bones budget,'' she said.

Obviously, the income needs change drastically depending on where a family lives. Ms. Kuriansky said the group was working on developing data for states and metropolitan areas.

The report compares its standards against national median incomes derived from the census, and finds that both single parents and workers who have only a high school diploma or only some college earn median wages that fall well below the amount needed to ensure economic security.

Workers who only finished high school have fared badly in the recession and the nascent recovery. According to an analysis of Labor Department data by Cliff Waldman, the economist at the Manufacturers Alliance, a trade group, the gap in unemployment rates more than doubled between those with just a high school diploma and those with at least a four-year college degree from the start of 2008 through February.

For some of the least educated, Mr. Waldman fears that even low wages are out of reach. ''Given the needs of a more cognitive and more versatile labor force,'' he said, ''I'm afraid that those that don't have the education are going to be part of a structural unemployment story.''

Even for those who do get jobs, it may be hard to live without public services, say nonprofit groups that assist low-income workers. ''Politicians are so worried about fraud and abuse,'' said Carol Goertzel, president of PathWays PA, a nonprofit that serves families in the Philadelphia region. ''But they are not seeing the picture of families who are working but simply not making enough money to support their families, and need public support.''

In New York, Áine Duggan, vice president for research, policy and education at the Food Bank for New York City, estimates that about a third of the group's clients are working but not earning enough to cover basic needs, much less saving for retirement or an emergency. She said that among households with children and annual incomes of less than $25,000, 83 percent of them would not be able to afford food within three months of losing the family income. That is up from 68 percent in 2008 at the height of the recession.

As the nation's employers add jobs, it is not yet clear how many of them are low wage jobs, especially those that do not come with benefits, like health care. Manufacturing, for example, has been relatively strong and tends to pay higher wages.

Over the last year, wages adjusted for inflation have been essentially flat. ''If we were creating more low-paid jobs,'' said John Ryding, chief economist at RDQ Economics, ''we would expect more of a decline in real wages.''

PHOTOS: A study on economic stability says many jobs today are unlikely to cover fundamentals like housing, utilities and food. (PHOTOGRAPH BY JUSTIN LANE/EUROPEAN PRESSPHOTO AGENCY) (B1); People rely on food banks, like the Community Food and Outreach Center in Orlando, Fla. (PHOTOGRAPH BY TODD ANDERSON FOR THE NEW YORK TIMES) (B6)
CHARTS: It Takes More to Make Ends Meet: A study says that it takes more money than the federal poverty level guideline for a family to survive and meet its basic needs. (Sources: Wider Opportunities for Women; Department of Health and Human Services) (B6)


Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 17:09

Kounyea demanti ekonomis NY Times nan ak eksperyans ou ti pap... Pa kwem non men pale ak mwen!
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 17:13

Mwen pap kontinye diskite ak ou ,mwen sot mete nonm sou sit la mwen ta renmen wal li li pou di tou sa ou konnen de mwen .Mete tou sa ki nan djakout w.Moun mwen te touye , kob mwen te konn volè ;ki moun ki te konn achte boudam pou banm travay nan leta.
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMer 13 Avr 2011 - 18:26

woyyyyyy ou fe wont sevi kole. Mwen pap rnatre nan eskandal piblik ak ou. Tout zanmi mwen dim ap fe sa. Pati kool pawol pap soti se nan boush mwen pou moun tande yo. Nap kenbe la tande ti pap...
Revenir en haut Aller en bas
haitimere
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 646
Localisation : 000
Opinion politique : analyse
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 12/02/2011

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyJeu 14 Avr 2011 - 1:53



Les hommes ne reçoivent point la vérité de leurs ennemis, et leurs amis ne la leur offrent guère. Mais nous les haïtiens, disons-nous notre vérité pour nous mêmes. Il se peut qu'il y a encore d'entre nous les haïtiens qui le toudent en ce moment.

Cependant:

Tout progrès en Haïti est relatif au préalable création d'un véritable État de Droit, ainsi qu'un processus de transparence de Justice, des souvenirs d'injustices du passé et du présent.

Sans vouloir me bercer de prétention, les mesures correctives élaborées dans la recherche criminologique dont le résumé intitulé : POUR UN VÉRITABLE ÉTAT DE DROIT est sur ce forum, est une solution incontournable.

Ça c'est notre vérité......NOUS les haïtiens....

PATRIOTIQUEMENT VÔTRE
HAÏTIMERE...
Revenir en haut Aller en bas
haitimere
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 646
Localisation : 000
Opinion politique : analyse
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 12/02/2011

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptySam 16 Avr 2011 - 14:46

haitimere a écrit:


Les hommes ne reçoivent point la vérité de leurs ennemis, et leurs amis ne la leur offrent guère. Mais nous les haïtiens, disons-nous notre vérité pour nous mêmes. Il se peut qu'il y a encore d'entre nous les haïtiens qui le toudent en ce moment.

Cependant:

Tout progrès en Haïti est relatif au préalable création d'un véritable État de Droit, ainsi qu'un processus de transparence de Justice, des souvenirs d'injustices du passé et du présent.

Sans vouloir me bercer de prétention, les mesures correctives élaborées dans la recherche criminologique dont le résumé intitulé : POUR UN VÉRITABLE ÉTAT DE DROIT est sur ce forum, est une solution incontournable.

Ça c'est notre vérité......NOUS les haïtiens....

PATRIOTIQUEMENT VÔTRE
HAÏTIMERE...
Revenir en haut Aller en bas
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyLun 18 Avr 2011 - 17:58

oui la réconciliation est possible… mais il faut éviter l'amertume des anciens.
Revenir en haut Aller en bas
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyLun 18 Avr 2011 - 18:42

oui la réconciliation est possible… mais il faut éviter l'amertume des anciens.
Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6208
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMar 19 Avr 2011 - 1:43

Je ne sais pas si la reconciliation est possible. Cependant , je sais qu'un leadership haitien est encore possible et qu'une nouvelle Haiti demeure aussi possible .

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
Invité
Invité



LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyMar 19 Avr 2011 - 7:54

]
La réconciliation est possible et les élections viennent de prouver sa réalité .Les jeunes universitaires et le gros peuple d’Haiti, la majorite, –quoiqu’en on dise des manipulations du moment - viennent de choisir Michel Martelly pour dire un non bruyant et fort au passé politique de la diversité collective .Ce non tonitruant n’est pas un simple hasard de nos circonstances .C’est une affirmation consciente d’un refus des illusions d’hier et des manigances de nos élites d’aujourd’hui à tous les niveaux de la dégénérescence sociale.

Le problème de la réconciliation se trouve dans la tête de nos intellos car le peuple a déjà choisi. Cela signifie que les intellos de tout bord ne sont pas au diapason de la conscience populaire .Le seul problème est de savoir si nous allons mettre les radoteurs au rancart ou les garder loin de l‘influence de la chose publique. Nous ne pouvons négliger de reconnaitre cette verite : Ils sont devenu inutiles à notre avenir parce qu’ils se promènent encore nostalgiques avec des mantras de l’amertume aux lèvres et hantes par le vécu d’une antériorité que l’énergie vivante de jeune pays d'aujourd'hui ne partage point.

Voici donc le drame de cette triste génération qui avait opté pour la vengeance et la revanche sans comprendre qu’une société à la recherche de son équilibre a toujours besoin de valves de secours pour laisser échapper le trop plein de ses maux et de ses rancœurs qui font mal à la bonne marche de la machine sociale. Ça fait vraiment pitié de constater comment ils se sont empêtrés dans les fils de leur discours malsain .Là où ils ont pensé récolter des lauriers de victoire ils n'ont ramasse sur les champs de bataille que les débris de vieux rêves fous qui les ont amenés à la défaite.

Les descendants de ces cultes de l’envie et des ambitions sans bornes ont tout fait pour transmettre à la postérité leur dysfonction, leur rancune et leur haine .Ils ont donc imité aveuglement les générations de l’indiscipline qui les ont précédés dans l’existence .Ils ont voulu établir une différence qui n'existait pas .Ils ont voulu faire revivre parmi ls vivants les idées mortes d’asphyxie et oubliées dans les cercueils qui reposent au fond de tombes froides ou l'histoire jettent indifféremment ses détritus .C’est encore vrai que les ainés de nos générations ne passent pas de flambeau aux générations montantes .Ils exigent dans leur arrogance suicidaire que la volonté de leur passage parmi nous soit le modèle de toute vie présente. Que notre vie soit le reflet de leur présent mort et enterre ! Ils veulent nous laisser en héritage l’explosion en séries de l’incompétence anarchique.

Avec Martelly, le pays dit non tout simplement à cette volonté des morts qui ont raté leur destin et qui veulent imposer les blessures de leurs générations dans le présent de notre avenir. C’est triste mais il faut qu’ils s’en aillent car nous ne voulons pas vivre leur vie et recommencer la vendetta des erreurs qui caractérise leur transition fugitive dans l’espace de notre destinée vers un meilleur avenir.
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
haitimere
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 646
Localisation : 000
Opinion politique : analyse
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 12/02/2011

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyJeu 21 Avr 2011 - 20:39


Selon l'opinion partagée en générale la reconciliation n'est pas possible si la justice n'est pas rendue pour les crimes et délits politiques qui ont été commis!

La poursuite et la condamnation partielle des crimes et des délits politiques qui ont été commis de la periode de 1957 à nos jours, peuvent repondre de façon satisfaisante aux attentes de la reparation judiciaire des victimes et du peuple haïtien, pour permettre de réaliser la reconciliation nationale? Ou est ce la proposition du tribunal spécial dans la conclusion de cet texte que nous debattons, qui s'avère le meilleur moyen d'y parvenir?


haïtimere
Revenir en haut Aller en bas
haitimere
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 646
Localisation : 000
Opinion politique : analyse
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 12/02/2011

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyVen 22 Avr 2011 - 6:32

haitimere a écrit:

Selon l'opinion partagée en générale la reconciliation n'est pas possible si la justice n'est pas rendue pour les crimes et délits politiques qui ont été commis!

La poursuite et la condamnation partielle des crimes et des délits politiques qui ont été commis de la periode de 1957 à nos jours, peuvent repondre de façon satisfaisante aux attentes de la reparation judiciaire des victimes et du peuple haïtien, pour permettre de réaliser la reconciliation nationale? Ou est ce la proposition du tribunal spécial dans la conclusion de cet texte que nous debattons, qui s'avère le meilleur moyen d'y parvenir?


haïtimere
Revenir en haut Aller en bas
haitimere
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 646
Localisation : 000
Opinion politique : analyse
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 12/02/2011

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyJeu 5 Mai 2011 - 15:14

Où nous sommes rendus: à mi-chemin de repeter le passé ou de prendre la voie d'un avenir meilleur!
Que voulons -nous les haïtiens?
Revenir en haut Aller en bas
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 EmptyJeu 5 Mai 2011 - 15:33

Rien je crois, à part s'enfermer dans des les vestiges d'une histoire glorieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?   LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI? - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LA RECONCILIATION EST-ELLE POSSIBLE EN HAÏTI?
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: