Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.

Aller en bas 
AuteurMessage
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyDim 17 Avr 2011 - 12:14

An atandan k m'bay yon ekzanpl konkrè, mwen admèt ke lEgliz katolik lotè en partie lan debódman demografik lan peyi a. Men sa fè kèlk jou ke nou pe pa blame lEgliz paske, si memwa'm bon, an depi de resèv yo, m'pat konn tande lEgliz opose a kanpay planning familial ki t'ap fèt lan ane 70 yo, ou pi anvan. Dizon ke menm si LEglis pa kosyone contrôle des naissances e ke li opoze a avótman, yo ase diskrè, yo pa agresif janr n'ap tande lót gwoup lage lan deng fanm an Ayiti.

Se youn lan rezon ke m'te vrèman preyokipe lè m'ap tande protestan fondamantalis ap fè bri lan peyi a. An Ayiti, nou mèt tande sa n'tande, fanm te konn regle koze yo san sa ki rele avótman an. Menm janr gen moun ki te konn ap kale pitit tankou rat, menm jan itou gen ki te konn pran prekosyon, swa par abstinans lan yon lè done, swa par mwayen pèsonèl tankou enfuzyon fèy yo te konen.

Mwen sot lan yon ras ki long men lan fanmi pa'm, nou p'at anpil pase sa.. E pi, pi piti diferans d'aj antr chak pa mwens ke 2 ane. Sa vle di ke manman'm te pran san'l e li te gen kontrol sou zafè'l. (lol) Malgre sa, li te fè sis (6). Manmzèl te yon fervente katolik se vre, li te renmen fè pitit, pa gen dout lan espri'm ke li te joui lisans maryaj li (LOL) men se pat legliz ki t'ap dikte'l an-yen tankou wol li se peple peyi a, pou lEgliz ka gen plis fidèl. Hum!

Pa gen lontan ke Kebèk, ki se peyi (provens) devlope, soti anba enfluyans relijyon katolik ak droite relijyez la non pli. Bagay m'te pense m'kite dèyè se li m'te vin konstate lan Quebec. Kote w pase plen fanmi ki fè anpil pitit, kote mortalité infantile de wo itou. Pou sa k'pat konen, Céline Dion ki gen a pèn karant-de (42) ane se dènye pitit pami katóz (14). An pasan, tout byen vivan. Manman'l itou is 80 something years-young. Menm si moun sa yo te gen on ti debrouye, yo te konsidere kom póv, paske gen yon stigmat moun ap pote ke se pov ou abitan ki fè anpil pitit. Bull-shit! Poutan, mwen gen anpil ekzanpl ke se yon mantalite ou yon konpotman ki lakay nou tout kelke swa klas la.

Jodi a, natalite lan Kebèk reprand paske non sèlman akoz de imigran, men fanm yo jwenn fason pou mye konsilye fanmi ak karyè. Donk te gen yon lè, moun yo te revolte kontr lEgliz katolik ki te fè yo konprand ke wol yo se kale pitit pou peple peyi a dapre volonte Bon Dye. Ki fè, akoz de chanjman ekonomik, a koz de devlopman endistryèl, main d'oeuvre féminin te vin nesesè. Li pat kestyon pou yo chita ap kale pitit ankor. E pi te gen yon band mouvman progresis ki t'ap denonse otoritarism, konsèvatism lan provens la. Non sèlman, fanm kon gason te vin refite yon band valè relijyon men itou you te dezète lEgliz menm. Si byen ke jodi a, anpil lan bel batis sa yo vid, se an condominium y'ap transforme yo.

An nou kite istwa men nou rekonèt ke devlopman ekonomik pou anpil lan avansman yon popilasyon. An mèm tan, tor la se pa jis lEgliz an Ayiti. Se tout yon sosyete ki pou suspand bay tèt li manti. Se swen sante, se edukasyon, se travay, se chanje routin vi moun yo, y'ap toujou fè pitit men yo p'ap kondane pou toujou ap reprodui la mizè. Valorize fanm yo. Rekonèt kontribusyon yo. An atandan ke vizaj sosyete a chanje, lEta dwe jwenn mwayen pou bay tout fanmi yon alokasyon osi minim ke li ye. Se paka pou anyen ke gen yon Ministè ByenEt Sosyal an Ayiti. Se pa lè gen katastrof pou ap sonje al pake moun yo lan kanpman ki pwal tounen bidonville ou site insalubre. Manyè louvri je'n

Debódman demografik la se yon problèm sou devlopman li ye avan tou. Menm si lEgliz katolik dekonseye avotman, li pa tankou evanjelis entegris sa yo k'ap kleronen ke Ayisyen gen kontra ak Satan e pi k'ap menen kanpay kontr avotman. Pèsonèlman, mwen kontr avotman men wol mwen se pa kondane yon fanm ou yon jenn moun ki dezanpare men plito se travay pou prevansyon on zak ki mine nanm moun ki komèt li an. Ke se volontè ou non, se yon jès ki make fanm la pou la vi.

Man-yè konprand problèm la à la base. Si n'ap di lan gratis ke moun fè trop pitit, ke peyi a gen trop moun, se kom si lan fen fon'n lè 300.000 disparèt se yon soulajman aloske, lan ka Ayiti, se plis problèm ankor sa vin kreye, sa vin anplifye problem ki te gen deja. Sa se opinyon pa'm.

M'ap redi ankor: peyi pa devlope si w pa envesti lan moun. Kèlke swa projè ke w ap met sou pye sa pran moun pou pense'l, sa pran moun pou konsolide, sa pran moun pou ekzekite'l. Pa gen manti la a. E pi edukasyon an Ayiti dwe oryante lan devlopman peyi a. Sinon pa gen diferans antr yon Ayisyen e yon bal baseball, w jis destine pou eksportasyon. E si nou gen memwa, te rive yon moman, yo te deside ke bal baseball produi an Ayiti yo de movèz kalite e yo te al lót kote... Pa etone'n ke emigre Ayisyen jodi yo endezirabl... Hum!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
revelation
Super Star
Super Star
revelation

Masculin
Nombre de messages : 3086
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyDim 17 Avr 2011 - 15:18

Citation :
Martine di: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.
Martine, w pale plis de infliyans relijyon kom yon nan koz explozyon demografik e inpotans fam nan sosyete a..

Men, w pa di nou pou kisa ke w panse ke L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyDim 17 Avr 2011 - 18:21

Li lè pou remake ke se preske toujou konsa mwen propoze mesaj. Mwen toujou lese plas pou entèlijans sa ki vle li sa m'ekri. E si w byen li dènye fraz la, w wè ke se yon fason pou m'di ke Ayisyen k'ap emigre jodi a yo pa menm fonksyonèl, yo iletre menm si yo te pase lekol. M'te pase lan kapital Kanada kote yon gran jipon t'ap eksplike'm ke 40% ti moun k'ap pase lan foyer d'accueil (foster home) lan vil sa ase ti-Ayisyen. Non sèlman ti moun sa yo se lEta nèt k'ap okipe yo men al chèche konen ki sa manman ap papa yo ap regle.

W gen ekzanpl lan deja Ozetazini kote y'ap refoule tout tan boat-people Ayisyen, se tout jounen y'ap deporte yo lan Kanada alós ke yo pran Sri-Lankais ak lót à deux bras paske kominote yo byen organize e pi moun sa yo gen tout kalite formasyon ak skills ki ka sèvi. Ki sa w vle pou yon endividu ki t'ap fè fèch atizanal ou plante grenn pwa an Ayiti vin fè bor isit menm si yo jwenn papye. Bon, n'ap tande Jamayiken, Meksiken k'ap vin travay an ete bor isit kom ouvrye agrikol, w pa menm ka bay sa.

Sa k'pi mal ankor se lè m'ap tande ke peyi Amerik latin tounen tè d'akèy pou Ayisyen. On band peyi ki plen problèm povrete, vyolans, choma e ki pa peyi imigrasyon tankou Etazini, Kanada, LaFrans, Angletè... Wi, gen anpil imigran ki te debake al kolonize peyi sa yo tankou sa yo ki chita ap plen poch yo an Ayiti yo men pa blye ke otokton ak Nwa se anba anba nèt y'ap viv. Alor se job sire soulye, vand fresko w bezwen al volè.

M'ap tande Afriken ki ap plenyen ke yo plen diplom men yo pa ka travay lan peyi sa yo. Pi pre ankor, sa pa fè lontan yo leve lan kor domestik Ayisyen an Gwadloup, majorite Ayisyen k'ap viv an Dominikani, se lan kondisyon chyen y'ap viv.

Konparezon ak bal baseball la ase for pou di ke yo ka jwenn moun ki pi prepare, ki plis ka fonksyone lot kote. M'ap sonje lè m'tal travay lan pi gran kompayi telekominikasyon au Canada. Te plen doktè, enjenye ki te vin pran ekzanpl lan tout depatman yo. A pèn si te gen 2 Ayisyen. Poutan m'te konn anpil ki te fè klas segondè an Ayiti ak sa ki te grandi ou fèt isit, a pèn si yo ka travay san supèvisyon. Yo pa menm responsabl. Yo bay'l fè yon travay, li met lan tèt li li ka fini'l lè lide'l di'l...

Ayisyen a, san eksperyans e pi refize aprand ou pran lód. Menmsi blan a ak sèvitè'l se pafwa yon band cochon.

Gade, mwen pa lan gryen dan ak blan, se vre, men m'mal plase pou demanti statistik ke Kanada posede sou chak kominote k'ap viv lan kay li.

Dye mèsi, Ayisyen te gen tan entegre yo lan Kebèk. Te gen on epók te plen travay lan manufaktu itou pou yo san konte sa ki t'ap travay lan lopital, lan lekol. Men te vin gen yo peryod ke se lan taksi yo te lage kor yo paske manufaktu t'ap fèmen. Men'm profesyonèl te lan pèdi situasyon yo. E pi se te moman imigrasyon masiv la te komanse si byen ke konsekans yo pat chita tand: krim, banditism, gangsterism, drog, prostitusyon, jen moun lan kite lekol pou al fè move kou, yo lan problèm ak paran yo ki te deja plen problèm adaptasyon, elatrèy.

M'pa konn gade moun mal men si peyi a gen tout tan sa a l'ap deperi, pa di'm ke moun k'ap sot la-dan'l yo byen prepare pase sa.

Sur le plan humain, lan lespri'm moun pa janm trop kelke swa kote yo tonbe, men si n'ap pale de imigrasyon ki supoze rantabl, nou pa peze anpil lan balans la. Dans ce cas, se jis yon kestyon humanitaire ke peyi sa yo se terre d'accueil pou Ayisien. Men piga moun vin di'm ke yo envite'n.

Woy! tèt chaje.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyDim 17 Avr 2011 - 18:59

Martine, si Harper devient majoritaire des cas comme ce couple de la Gwadeloupe vont se produire à la masse, c'est honteux.






Rima Elkouri
La Presse

Un «fardeau excessif». Voilà ce que représente la petite Rachel Barlagne, 8 ans, aux yeux du gouvernement canadien. Cette fillette adorable a-t-elle commis un crime? Non. Aussi absurde que cela puisse paraître, son «crime», c'est d'être atteinte de paralysie cérébrale. Un «crime» qui, selon la logique inquiétante du ministre de l'Immigration Jason Kenney, peut à lui seul justifier l'expulsion d'une enfant et de sa famille pourtant parfaitement intégrées dans ce pays.

Imaginez un peu des parents qui reçoivent un beau matin une lettre d'un fonctionnaire qui leur dit que leur fille, intelligente et attachante, est un «fardeau excessif» pour la société canadienne. Il y a d'abord ce mot. Fardeau. «Un mot intolérable pour qualifier un enfant», me disait avec raison hier David Barlagne, le père de Rachel. Et puis, au-delà du mot, il y a l'injustice.

David et Sophie Barlagne sont français. Je les ai rencontrés hier. Des immigrés exemplaires qui ont été courtisés par des fonctionnaires canadiens pour s'établir ici. Ils ne regrettent pas leur choix. Mais ils sont amers. Et pour cause. M. Barlagne est chef d'entreprise. En 2004, il a rencontré un émissaire de l'ambassade du Canada à Paris. On l'a encouragé à venir implanter son entreprise d'informatique à Montréal. Sa fille Rachel avait 2 ans à l'époque. Il dit avoir pris soin de faire connaître aux autorités canadiennes sa condition particulière. Mais jamais il n'aurait pensé que le handicap de sa fille pouvait être un motif de refus de résidence. Dans toutes les discussions préalables à l'installation de la famille au Québec en 2005, cette question n'a jamais été soulevée, dit-il. «Si dès le départ j'avais su, je n'aurais pas recommencé ma vie à zéro.»

Voilà donc six ans que les Barlagne vivent à Montréal. Ce pays est devenu le leur. Le père a mis sur pied son entreprise. Toute la famille est bien intégrée. Rachel et sa grande soeur Lara vont à l'école. Rachel fréquente une école spécialisée où elle reçoit des services en réadaptation. La forme de paralysie cérébrale dont elle est atteinte en est une relativement légère. Elle ne requiert pas de soins médicaux particuliers. Le médecin traitant de Rachel parle d'un «pronostic fonctionnel extrêmement favorable». L'enfant a beau avoir de la difficulté à parler et à marcher, elle est intelligente, motivée et fait des progrès constants. Avec le temps, ses besoins, qui ne représentent pas un fardeau excessif, vont aller en s'atténuant, dit son médecin.

La famille Barlagne, Rachel entourée de ses parents... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse) - image 2.0

Agrandir

La famille Barlagne, Rachel entourée de ses parents Sophie et David. Sa soeur Lara est à l'arrière.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Bref, la vie de cette famille est désormais ici. Mais aussi invraisemblable que cela puisse paraître, rien de tout cela ne semble peser dans la balance de ceux qui considèrent que Rachel est un «fardeau excessif» pour les services sociaux. Voilà donc trois ans que ses parents se battent contre Citoyenneté et Immigration Canada pour avoir gain de cause. Trois ans qu'ils plaident qu'il est injuste de mettre au ban une enfant parce qu'elle est handicapée. Ça semble aller de soi. Mais non. Ils ont épuisé tous les recours devant la Cour fédérale.

Dans une lettre ouverte, le médecin traitant de Rachel, le physiatre Pierre Marois parle d'une «décision absurde, honteuse et très inquiétante qui nous ramène 50 ans en arrière». Le Dr Gilles Julien, qui a suivi les deux enfants du couple depuis leur arrivée, a aussi envoyé une lettre aux ministres de l'Immigration du Québec et du Canada où il s'indigne de la manière dont l'État agit sans considération pour le meilleur intérêt des deux enfants du couple et en bafouant leurs droits fondamentaux.

Bien que le sort réservé à cette famille suscite l'indignation, rien ne semble pourtant faire bouger le gouvernement. Des pourparlers diplomatiques ont eu lieu entre le Canada et la France, outrée par cette décision. En vain. Les Barlagne ont reçu l'appui du NPD qui a interpellé le ministre de l'Immigration Jason Kenney. En vain. Toujours ce même silence honteux.

Le dernier espoir de la famille, pour éviter une expulsion au mois de juillet, c'est d'en appeler aujourd'hui même au ministre Kenney en déposant une demande humanitaire. Pourquoi donc le ministre, en dépit des nombreuses demandes déjà faites en ce sens, tant ici qu'en France, a-t-il refusé d'utiliser son pouvoir discrétionnaire pour faire renverser cette décision absurde?

«Nous comprenons qu'il s'agit d'une décision difficile à accepter pour la famille Barlagne», m'écrit la porte-parole de Citoyenneté et Immigration Canada en reprenant la réponse administrative que l'on a déjà donnée à la famille. On y explique que l'on calcule le «fardeau» en fonction des dépenses annuelles moyennes prévues pour chaque Canadien. «Si les coûts prévus pour un demandeur sont supérieurs au seuil des coûts, le demandeur peut être déclaré interdit de territoire parce qu'il risque d'imposer un fardeau excessif pour les services sociaux ou de santé du Canada.»

Bref, à une question de principe qui concerne les droits fondamentaux d'une enfant, on répond en sortant une calculatrice déréglée. À mon sens, de plus en plus, c'est ce gouvernement qui représente un fardeau excessif pour la société.
http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/rima-elkouri/201104/14/01-4389702-un-fardeau-excessif.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4389709_article_POS1
Revenir en haut Aller en bas
revelation
Super Star
Super Star
revelation

Masculin
Nombre de messages : 3086
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyDim 17 Avr 2011 - 19:53


Citation :
Martine di: w wè ke se yon fason pou m'di ke Ayisyen k'ap emigre jodi a yo pa menm fonksyonèl, yo iletre menm si yo te pase lekol. Ki sa w vle pou yon endividu ki t'ap fè fèch atizanal ou plante grenn pwa an Ayiti vin fè bor isit menm si yo jwenn papye. Bon, n'ap tande Jamayiken, Meksiken k'ap vin travay an ete bor isit kom ouvrye agrikol, w pa menm ka bay sa. Ayisyen a, san eksperyans e pi refize aprand ou pran lód. M'pa konn gade moun mal men si peyi a gen tout tan sa a l'ap deperi, pa di'm ke moun k'ap sot la-dan'l yo byen prepare pase sa.
Tout pawol pre-jidis sa yo montre ke w pa konnen realite peyi w, Ayiti.
Anpil immigran Ayisyen ap resevwa certifika ak award kom bon travayer.
Immigran Ayisyen malgre mize yo e prejije rasyal progresse e avanse passe anpil lop pep immigran.


Citation :
Martine di: men si n'ap pale de imigrasyon ki supoze rantabl, nou pa peze anpil lan balans la.

Yon lot deklarasyon ignoran anko aloske Bank Mondial ak lot sevis banker montre ke imigran Ayisyen fe apepre $2 Milliar dolla remitans nan peyi yo preske chak annee. Di ke nou pa peze anpil nan balans lan montre ke w chaje ak prejije e detache de realite peyi w.
Citation :
Martine di: Dans ce cas, se jis yon kestyon humanitaire ke peyi sa yo se terre d'accueil pou Ayisien. Men piga moun vin di'm ke yo envite'n.
Yo pa envite’n memm jan ke yo pa envite lot pep tou.
Tout peyi sa yo, Amerika, Kanada, etc.. gen problem sosyal lakay yo. Yap accuielli nou memm si yo pa envite’n .. e nou kontribye a ekonomi peyi sa yo tou.
Nou pa vle di trop sou sije immigration sa, men nou remake e sispek ke anpil immigran Ayisyen ki te immigran Kanada nan annee 60’s, 70’s, e 80’s gen prejije kont jenn immigran Ayisyen jodia.
Se yo ki pa vle accueilli yo , pa envite yo e vle femen pot la nan nez yo sou pretex ke "they would not fit in"
Nou finn pa remake se ansyen immigran Ayisyen sa yo ki pa vle ke yo vinn deranje yo nan konfor sosyal yo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyDim 17 Avr 2011 - 20:40

Merci T-N pour cet article.

Merci aussi de me rappeler la menace conservatrice qui plane sur le Canada.

Bon, w wè jan y'ap make fanmi sa sere menm si yo pa gen anyen pou reproche tèt yo, menm si y'ap byen fonksyone. Mon chè, pafwa li difisil pou konprand on seri de desizyon imigrasyon lan peyi sa a. Se pou sa menm ke Kebek ap reklame juridiksyion nèt sou imigran li yo depi lontan.

Mwen byen kontan w vin sou kestyon Harper la. Misye vle kraze Kanada e pi l'ap profite fè Kebèk pote tout responsabilite a. Tout desisyon, tout promès, tout loi, tout sa li vle fè en conflit ak sosyete kebekwaz lae ak gouvenman kebekwa. Li pense ke l'ka fè Kebèk mache ak yon karot e yon baton. Gade byen s k'pwal pase. Deja péquistes yo sot voye on mesaj klè bay tout moun hier au soir. E Duceppe kanpe ferm.

Si Kanada ap suiv, y'a konprand. E zafè imigran ki pwal pèdi tan vote pou Reform Party sa a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyLun 18 Avr 2011 - 6:11

ISC / CANADA

OBJET D’INFORMATION / Avis de recrutement

AGENCE RECRUTEMENT DU ISC
Rue 650 Boulevard de la présidence CANADA ,CA 94578-8618
KIA 0S6 / 900-380- ISC (7638) CANADA / Tél : 00 150-52-14-68-98
Accord de publication N° 04322 / IS-001/ 057592 / ISC / CANADA
ISC / INTERNATIONALE SOCIÉTÉ CANADIENNE

-- Cadres et Jeunes diplômés Bienvenus

La Société industrielle internationale canadienne ISC est aujourd'hui à la recherche de personnels expérimentés en particulier en audit d’entreprise, contrôle de gestion, expertise comptable, gestion des ressources humaines, montage de projet markéting, markéting , communication, droits des affaires, commerce international, et aux moins dix infirmières , production agricole, agro-industrie et transformation des aliments , management de qualité, connaissance dans les normes de qualités, transport et logique, secrétariat, secrétariat bilingue, secrétariat informatisé, opérateur bancaire, assurance, brevets, licences propriétés intellectuelle, hôtellerie, restauration, ingénierie, informatique, service publique, agronomie, relation publique, publicité pour travailler dans son nouvel immeuble qui vient d’être inauguré dans la ville de Québec. Ces derniers pourront intégrer des postes dans les RH, les services financiers et juridiques le développement et de la communication. Les jeunes ingénieurs sont également les bienvenus au sein de notre service d'informatique.

--Nous recherchons avant tout des personnes capables de s'adapter à notre environnement de travail. La main d’œuvre étant rare ici au Canada nous avions ouvert notre marché vers le reste du monde afin de permettre au jeunes diplômés d’autres pays qui sont sans emploi fixe de pouvoir toucher à la réalité.

-- INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR L' EMPLOI

- Conditions à remplir
_ Être âgé(e) entre 20 et 40 ans
_ Être titulaire d'un BEPC ou Diplôme Professionnel
_ Avoir la Maîtrise de l’Outil Informatique
_ Avoir de bonnes qualités relationnelles
_ Avoir une bonne moralité
- Dossier à fournir
-acte de naissance
-photo d'identité
-CV
-Diplomes

-- Pour permettre à tous les continents de Bénéficier de cet offre
ce recrutement couvre plusieurs continents à savoir :
-- L' Amérique
-- L' Europe
-- L' Afrique
-- L' Asie

Si après étude de vos dossiers dans l’urgence votre dossier retient l'attention de la société la Direction vous fera parvenir les formalités à remplir Cordialement .

NB Veuillez nous envoyer vos dossiers de candidature par notre adresse électronique isc.recrutement@yahoo.com .


Berchmendar George

le directeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyLun 18 Avr 2011 - 9:57

Mon chè Revelation, w pa janm for lan agimantasyon w yo siman a koz de edukazyon fèmen ke w te genyen. W se jan de nèg k'ap bay manti a Bibl a w lan main w. An depi de tou, libète d'opinyon, libète endividyèl ase respekte sou sit la kelke swa point de vue yon endividu sod ke, w-menm rezonman w plen alyenasyon. W gen yon problem serye paske w kwè ke wkonen paske w gen yon bibl ouvè devan w.

Se pa joure non, menm m'deja konen problem w, e se pou sa m'jis li komansman ak konklizyon agiman w la. Se tout. Sa vo pa la pèn paske m'deja konen ke se yon band foste w pwal seye met lan bouch mwen, mwen deja konen ke se entansyon w pwal prete'm.

W di ke Ayisyen ki te deja aletranje pa renmen lót vin deranje yo lan konfor sosyal yo. Poutan se menm w-menm la ki pense ke w se yon limye, se menm w-menm la mwen te deja raple ke se pa paske w jwen on degaje pou ap pale komsi tout Ayisyen ap benyen lan bè bor isit.

Donk w pa ka akize'm de diskriminasyon. Se dwa'm pou denonse rezon ki fè Ayisyen ap pran ofans lan main tout kalite publik kote l'pase jodi a.

Mwen te dirèk ak Rico lè l'tap pale de moun ke l'ap kwaze lan kadr travay li. Mwen te denonse atitud li paske m'pa gen prejuje kontr pèson menm si m'kontr tout delenkans, tout devyans. M'pa janm gad kigi moun pou m'pale ak yo, m'pa janm poze tèt mwen kestyon sou moun pou aproche yo men sa pa vle di ke mzanmi defo pèson. Si Ayisyen, malgre mès yo, te konn viv bor isit ak respè pou la loi, se normal pou yo fa kontan lè y'ap tande ke tout jen sa yo ki lan krim.

Chak moun gen opinyon yo, men w pa remèt anyen la a ap vin dekortike sa mwen ekri tankou se vèsè biblik. Stil sa a ase pou mete dout lan espri moun k'ap li w si yo vrèman gen disènman. Kouman fè w'ap bay manti e pi w brake gwo Bibl sa a lan figi moun. Faux prophète! (LOL)

Mwen gen dwa denonse iresponsabilite dirijan lakay ak anpil ló moun lakay. Dayè se youn lan rezon mwen chwazi ekri an kreyol. Mwen kon ak ki ès m'ap pale. Mwen toujou ke si m'te an Ayiti, m'pa t'ap janm pèdi tan ap denonse enperyalis yo dirèkteman, se Ayisyen-menm mwen t'ap atake sou zak ak aksyon yo. Se pa fè moun la leson tande, lè w denonse inikite. Pa gen moun ki pafè men gen valè ki nobl.

Se jan de nèg tankou Robertson ki rand w jan w ye la. Pa blye ke se w ki te vin ap di moun pou yo konvèti lè jenn moun yo te boule lan aksidan machin yo t'ap kondui menm jan Robertson te deklare ke se paske Ayisyen te siyen kontra ak Satan pou yo ka soti lan esklavaj ki fè tèr te tranble konsa an Ayiti. Pa gen moun w ka vin tronpe la mon chè. Mwen kon ki jan w'ap reflechi, mon chè. Men se pa fot w, w pa ka detache w de alyenasyon an.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyMar 19 Avr 2011 - 12:57

Martine

Mwen pa dakò lè w di moun pa janm twop.Marc henry deja akise m kom chatrè, li di sim te genyen moyen mwen tap chatre tout ayisyen ,genyen yon kote li genyen rezon.mwen pa san peche non men tou se enkonsyasn pou yon moun ou pa ka manje epi wap mete yon paket ti moun sou tè ya.kom mwen toujou di surpopulatyon pa selman yon kestyon dansite men li geyen rapò ak devloman ekonomik peyi ya.

Nanpren moun ki sen despri ki ka kontan lè 300 mil moun mouri nan move kondityon saa men mezanmi an nou gade eta peyi ya eske ayiti pral genyen moyen pou edike, bay swen sante. lojman, manje ak tout lot servis pou 15 milyon moun an 2025?Epe Damocles ki pann sou tet peyi saa ayisyen pa vle gade l men yon jou yo pral peye konsekans lan wi.Ogmantatyon PNB pa proportyonel ak to kwasans demografik la se misè ki pral genyen plis an ayiti.Si jeneratyon pam lan ak sa ki te vinn apre ya te genyen chans imigre O Zeta Zuni ,Kanada e an frans jodya ak otomatisatyon ak outsourcing pa genyen travay pou moun ki pa kalifye ankò e de jou an jou sa ap vinn pi red.Mwen sonje lè m te fek komanse travay nan konpayi elektrik se 2 chif ki te genyen pou Customer service representatif.te genyen menm 19 biro kote moun te ka ale pou peye bill ou byen pou pote plent pou bill ou ki two wo ,preske tout moun ki tap travay nan biro saa yo tout pran retret yo e yo pa ranplase yo.jodya ou ka rete lakay w ou peye nenpot bill.e si w ta beswen pale ak yon Customer service rep se ak yon indyen wap blije pale.menm injenyè ayisyen ki te kon jwen job jodya konpetityon an vinn si telman sere ou jwen yon paket injenyè arab. indyen se la liy yap fè nan New York.se krem de la krem selman ki jwen job .Ki donk pwoblem lan vinn pi di pou imigre ayisyen jodya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyMar 19 Avr 2011 - 20:49

LGR,

Mwen pa di ke moun pa janm trop tankou se ta normal ou souwetabl pou populasyon ti peyi a ta kontinye ap grosi. Menm lan diz an Ayiti p'ap ka byen suporte populasyon janr li ye la a pa pale pou l'ta vin 15 . Mwen ekri ke pou mwen moun pa janm anpil, sa se yon pèsepsyon pèsonèl, mwen jis t'ap pense a yon lot bagay ki te pase...

W ak mwen ak lót moun, fè menm obsèvasyon yo. Ki mele'm ak evanjelis k'ap vin di ansyen imigran gen mepri pou just come. Se problèm soudevlopman mantal kay Ayisyen a wi, yo refuze fè fas a la reyalite, yo pa renmen verite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyJeu 21 Avr 2011 - 9:36

martine la tourmente a écrit:
Merci T-N pour cet article.

Merci aussi de me rappeler la menace conservatrice qui plane sur le Canada.

Bon, w wè jan y'ap make fanmi sa sere menm si yo pa gen anyen pou reproche tèt yo, menm si y'ap byen fonksyone. Mon chè, pafwa li difisil pou konprand on seri de desizyon imigrasyon lan peyi sa a. Se pou sa menm ke Kebek ap reklame juridiksyion nèt sou imigran li yo depi lontan.

Mwen byen kontan w vin sou kestyon Harper la. Misye vle kraze Kanada e pi l'ap profite fè Kebèk pote tout responsabilite a. Tout desisyon, tout promès, tout loi, tout sa li vle fè en conflit ak sosyete kebekwaz lae ak gouvenman kebekwa. Li pense ke l'ka fè Kebèk mache ak yon karot e yon baton. Gade byen s k'pwal pase. Deja péquistes yo sot voye on mesaj klè bay tout moun hier au soir. E Duceppe kanpe ferm.

Si Kanada ap suiv, y'a konprand. E zafè imigran ki pwal pèdi tan vote pou Reform Party sa a.
La différence c'est que eux, ils ont l'état français pour les défendre, la preuve



La Presse

(Québec) «Soulagé» mais encore circonspect, David Barlagne est à colliger les informations voulant que lui et sa famille puissent rester au Canada.

«Je n'ai rien entendu en dehors des appels des médias, il semble qu'il y ait eu un développement positif» affirme le père de la petite Rachel atteinte de paralysie cérébrale.

Mais au cabinet de la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil on confirme qu'une entente est intervenue entre Ottawa et Québec dans le dossier de cette famille d'origine française, au Québec depuis six ans. «Nous avons été en contact avec le fédéral.

Le Québec va renouveler le certificat de sélection émis pour cette famille en 2007 et le transmettre avec une lettre pour confirmer sa volonté que les Barlagne restent au Québec», d'expliquer Renaud Dugas, le porte-parole de la ministre. C'est Ottawa qui par la suite confirmera directement la décision aux parents.

Son avocat, M. Stéphane Minson soutient que la ministre québécoise de l'Imigration, Kathleen Weil s'est engagée à maintenir les Barlagne au Canada. «On a pour l'instant une déclaration de la ministre québécoise qui s'engage à ce que la famille puisse rester au Québec. On ne sait pas encore la manière, mais c'est une déclaration d'intention très forte de la part du Québec», a dit l'avocat. Il peut s'écouler quelques jours voire quelques semaines avant que ces confirmations ne parviennent d'Ottawa, mais elles ne font pas de doute selon lui.

L'Assemblée nationale devait débattre et adopter une motion déposée hier par le député péquiste de Deux-Montagne, Benoît Charette. L'Assemblée demandait à Ottawa de laisser la famille rester au Canada. L'appui du gouvernement Charest était acquis. Mais on avait à la dernière minute décidé de reporter ce débat, sans doute pour donner le temps aux tractations de coulisses d'aboutir.

La famille Barlagne, installée au Québec depuis six ans était menacée d'expulsion, à cause de la paralysie de leur fille Rachel, considérée comme un «fardeau excessif pour les services sociaux».

Une solution a été trouvée mardi selon le cabinet de la ministre québécoise de l'Immigration, Kathleen Weil. Le dossier a évolué rapidement après les discussions qui ont eu lieu entre les deux paliers de gouvernement.

La semaine dernière, la ministre Weil avait pourtant affirmé à l'antenne de RDI qu'elle suivait le dossier, mais que celui-ci était du ressort du fédéral.

«Le Québec a la juridiction pour faire la sélection, l'accueil et l'intégration des immigrants. Mais pour ce qui est des considérations de santé, c'est vraiment le fédéral», avait-elle déclaré.

La famille Barlagne a demandé la semaine dernière au ministre fédéral de l'Immigration, Jason Kenney, de lui octroyer un permis de séjour permanent pour des raisons humanitaires.

Jusqu'à aujourd'hui le ministre s'y était refusé. Il a indiqué que la décision revenait au «système légal du Canada».

La famille avait tout de même obtenu l'appui très clair des trois autres partis politiques fédéraux.

David et Sophie Barlagne disent avoir été encouragés par les représentants consulaires canadiens à venir au pays pour démarrer une entreprise informatique. Selon M. Barlagne, on leur avait indiqué à l'époque que le handicap de leur fille n'allait causer aucun problème.


La
Revenir en haut Aller en bas
revelation
Super Star
Super Star
revelation

Masculin
Nombre de messages : 3086
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyJeu 21 Avr 2011 - 13:44

Citation :
Martine di: W ak mwen ak lót moun, fè menm obsèvasyon yo. Ki mele'm ak evanjelis k'ap vin di ansyen imigran gen mepri pou just come. Se problèm soudevlopman mantal kay Ayisyen a wi, yo refuze fè fas a la reyalite, yo pa renmen verite.
Nou remen verite!!
E obsevasyon saa base sou verite!. Si gen yon group exile intelektyel Ayisyen ki vinn pran refuj o Quebec se possib ke yo resevwa yon accueelle pli chaleré e pli amiable ke si se te yon group boat people.

Byen ke nou pa vle generalize sa men se yon Diaspora Kanadyen ki di sa: La'p pli fasil pou'l resevwa e heberje lakay li yon fanmi intellektyel ke yon fanmi boat people" paske rapo e konneksyon li ap pli fasil.

Thanks God! Boat People cannot reach Canada! Or else, they would have been chased by their own kind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. EmptyJeu 21 Avr 2011 - 22:58

Revelation,

W tèlman pren tèt a w pou Jan-Batis, Moyiz, w konvenkr mwen ke Bibl la se yon livr fiksyon. W pa byen lan tèt w. W pa ka ap bay manti e pi men w sou yon bibl. W gen madichon. (lol)

Yon sèl bagay, mwen fè byen an Ayiti. Yon jou, mwen gen dwa menm trouve'm al vizite fanmi moun m'ap bay bourad. An-yen pa pwal chanje an Ayiti, jiska prezan se de PAP sèlman y'ap pale.

Sa fè lontan m'ap viv lan Kanada. Mwen pa viv Kebèk menm si m'apuye separatis yo. M'te konn al Ayiti, mwen te planifye pou rantre lakay mwen anvan m'te gen karant ane men malveyan ak volè Ayisyen kontrarye projè'm. Sèl bagay ki pa chanje, m'te toujou di ke m'pap janm menen pèson' lan Kanada. A vrè di te gen yon ti dam sa te ka rive men sa pat mache e jodi a, se pa t'ap janm janr de moun ki te ka stimule'm entèlektyelman. Se bel flè nèt san z'odè, kondi bèl manman'm te konn avèti'm.

Si se te pou mwen, m'ta ranmase tout fanmi'm al Ayiti lan kote ki lwen Michel Martelly ak blan. (lol)

T-N,

Je n'ai rien contre les gens qui se battent pour l'avenir de leurs enfants, je pense même que cette famille restera au Canada et que c'est faux de prétendre que la fillette est un fardeau pour le système canadien.

Le gouvernement français n'a rien à y voir à mon avis. C'est le choix de la famille de venir s'établir au Canada. Il ne s'agit pas d'un problème légal mettant en cause cette famille. Elle n'a pas été maltraitée, elle n'a pas non plus enfreint la loi. Ça sent la politique, un test entre certaines instances sur une question de juridiction à l'heure des élections fédérales.

T-N, j'ai croisé une fille de mère française et père maghrébin. Je n'ai jamais su ce qui était arrivé à son père. Mais je sais que sa mère a immigré avec elle et son petit frère ayant déjà en main un emploi à Immigration Canada. En l'espace de six mois, les trois étaient naturalisés.

Le cas de la famille Barlagne est sans doute un prétexte à quelque chose que nous ignorons. Cette famille est guadeloupéenne quoique française, il se peut donc aussi que ce soit une sale personne française métropolitaine frustrée et jalouse mais influente du bureau de l'Immigration qui a intercepté le dossier de cette famille et qui a décidé de lui causer des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty
MessageSujet: Re: L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.   L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.
» Haïti - Économie : Vers l’exploitation des ressources du sous-sol haïtien
» La mairie du Cap-Haïtien impliquée dans un scandale de fonds collectés aux Etats
» Parol la tonbe yo flanke gouvenman an yon dirijan blan pou veye volo ak magouyè
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: