Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -60%
-60% Batterie externe charge rapide 20 000 mAh
Voir le deal
15.97 €

 

 La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? Empty
MessageSujet: La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?   La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? EmptyMer 27 Avr 2011 - 7:09

La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?

Des Haïtiens de la diaspora en Europe s'accrochent fermement à l'idée que les quelques quatre millions de compatriotes vivant à l'extérieur du pays doivent être partie prenante dans la reconstruction d'Haïti. A l'occasion de la journée nationale de la diaspora le 20 avril 2011, une quinzaine d'entre ceux - qui vivent en Suisse et en France - se sont réunis à Genève pour discuter de la question. Ils ont la volonté. Mais comment faire pour ne pas marquer le pas ?



Haïti: De la nécessité d'une reconnaissance de la diaspora dans l'exercice de ses droits civils et politiques, en passant par la problématique de la double nationalité, le poids des migrants dans la balance économique du pays, les Haïtiens présents à la rencontre du 20 avril 2011 ont fait du coq-à-l'âne pendant deux heures sur l'intégration de la diaspora dans la reconstruction d'Haïti. « La reconstruction de notre pays ne peut être pensée sans les Haïtiens, sans la diaspora », croit dur comme fer Yasmina Tippenhauer, responsable de projets pour Haïti au Centre culturel latino-américain Tierra Incognita de Genève.

Autour d'elle, sous une sorte de charmille en plein air, quelques amis d'Haïti et compatriotes ayant laissé le pays depuis plus d'une vingtaine d'années. Sur la table, chacun garde en main un exemplaire de la « Charte pour la reconstruction d'Haïti », un cadre analytique mis en place au lendemain du séisme qui a dévasté le pays par la société civile haïtienne de Suisse. Tous, ils partagent la même opinion : que les migrants haïtiens puissent monter à bord du train de la reconstruction et commencent à investir autrement !

La diaspora pèse lourd dans la balance...mais !

C'est une évidence. L'aide financière de la diaspora est une planche de salut pour les familles haïtiennes. Les transferts financiers des Haïtiens d'outre-mer, selon les données disponibles, représenteraient plus de 20 % du produit intérieur brut.

Cependant, aussi importante que cette contribution puisse paraître, notamment après la tragédie du 12 janvier 2010, elle n'a pas permis la création d'investissements productifs dans le pays. La manne venue de l'Amérique du Nord, de l'Europe ou des Caraïbes est souvent utilisée pour les dépenses immédiates : achat de nourritures, paiement de loyer ou de quelques mois de scolarité, cérémonies religieuses, etc.

« Nous ne faisons que des transferts pour des membres de la famille ou des amis. C'est généralement pour la consommation des services et biens de base. Nous ne pouvons pas espérer grand-chose de l'utilisation de nos fonds », regrette un participant. « Existe-t-il des secteurs d'activités dans lesquels les Haïtiens de la diaspora pourraient concrètement investir dans ce nouveau départ que va connaître le pays ? », rétorque un autre, l'air perplexe.

Un fonctionnaire international d'origine haïtienne travaillant à Genève croit que les Haïtiens de l'étranger pourraient investir dans de nombreux domaines tels que l'hôtellerie, le tourisme, l'agro-alimentaire ou dans l'industrie d'assemblage. Mais, souligne-t-il, faudrait-il que la diaspora soit vraiment orientée vers des filières porteuses, capables de contribuer effectivement au relèvement du pays.

La « Charte pour la reconstruction d'Haïti », initiée par la société civile haïtienne de Suisse, ne mentionne pas concrètement ces filières porteuses. Ce corpuscule, signé déjà par une soixantaine d'Haïtiens travaillant dans des associations et organisations nationales et internationales, résume tout au moins quelques points stratégiques que le nouveau gouvernement devrait prendre en compte dans le cadre de la reconstruction et du développement du pays. Des idées que même l'Haïtien le plus ordinaire connaît sur le bout des doigts, mais qui, apparemment, semblent avoir échappé à l'attention de nos gouvernements.

Economie sociale et solidaire... !

Dans la liste des propositions, on retient la question de la relance économique. La société civile haïtienne de Suisse encourage l'Etat haïtien à promouvoir le commerce équitable, la redistribution des ressources selon des principes de décentralisation et de proportionnalité. Entre autres, elle invite les nouveaux dirigeants du pays à explorer l'économie sociale et solidaire.

Cette politique économique s'asseoit sur des activités économiques génératrices de biens et de services, exercées par des associations, des coopératives, des mutuelles. Cette forme d'économie priorise la solidarité, le partage des bénéfices collectifs et le développement durable.

Education dans toutes ses composantes

Si le président élu Michel Martelly rêve et clame déjà l'éducation gratuite pour tous les enfants, les signataires de la « Charte pour la reconstruction d'Haïti » croient qu'il faut: « repenser, redéfinir et restructurer le système éducatif pour améliorer sa qualité et son adéquation aux besoins du pays ». Il ne faut pas seulement voir le côté classique et professionnel, l'éducation citoyenne dans le contexte actuel est aussi une nécessité.

Elle doit passer par la formation et le renforcement de l'apprentissage des valeurs et principes démocratiques, lit-on dans le corpuscule. Bref, pour cette frange de la diaspora haïtienne, mises à part les questions d'ordre économique, environnemental et sécuritaire, l'Etat doit penser aussi à la reconstruction morale, à l'aide psychologique aux victimes du séisme, à la sauvegarde et la promotion du patrimoine historique et culturel du peuple haïtien.

Finie cette considération « Haïtiens du dehors »

Tous les Haïtiens, sans distinction aucune, doivent être impliqués de près ou de loin dans la reconstruction matérielle et morale d'Haïti. « Je ne sais pas trop comment les nouveaux dirigeants vont s'y prendre pour mettre le pays sur les rails du développement, mais ce serait dommage s'ils n'utilisent pas cette force que représente la diaspora haïtienne par son savoir et son avoir », estime Casimir Jean Mary, jeune médecin haïtien étudiant au Centre d'enseignement et de recherche en action humanitaire de l'Université de Genève.

« Les Haïtiens de la diaspora doivent cesser d'être considérés comme des ''Haïtiens du dehors''. On ne peut pas continuer à considérer les Haïtiens vivant à l'étranger comme des observateurs par rapport aux affaires de leur propre pays », ajoute un migrant haïtien de Suisse

Samuel Colin, un représentant de la Fédération diaspora haïtienne d'Europe, basée en France, a la même opinion. Pou lui, il faut penser à un nouvelle Haïti où tous ses enfants mettent la main pour donner, redynamiser le pays et contribuer à son développement dans tous les sens du terme.


Jean Max ST FLEUR
lemaxner@yahoo.fr
Genève
Revenir en haut Aller en bas
revelation
Super Star
Super Star
revelation

Masculin
Nombre de messages : 3086
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? Empty
MessageSujet: Re: La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?   La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? EmptyMer 27 Avr 2011 - 10:08

Citation :
« Nous ne faisons que des transferts pour des membres de la famille ou des amis. C'est généralement pour la consommation des services et biens de base. Nous ne pouvons pas espérer grand-chose de l'utilisation de nos fonds », regrette un participant. «
Existe-t-il des secteurs d'activités dans lesquels les Haïtiens de la diaspora pourraient concrètement investir dans ce nouveau départ que va connaître le pays ? », rétorque un autre, l'air perplexe.
Nap mande pou Diaspora nou yo pli qualifikatif!!
Si yo voye lajan pou pitit yo al lekol, se nan poch professe lekol ke lajan sa ale,
se nan poch mezon skoler ke lajan sa yo ale,
se nan achte manje ke lajan sa yo ale.
Se sekter ki resevwa lajan sa yo ki pou konanse fe investisman ak yo.Diaspora kap viv nan Florida pa kwe nan investisman, ni nan stock, ni nan bond!! Se pa domain yo sa e pa gen mezon de konfyans espesyalize nan kominote a ki pou montre yo sa ni fe atelier travay ak yo.

Memm zafe cooperasyon de bonnfwa sou Aristide, pep la pedi lajan yo.
Kandida a la prezidans kankou Martelly ak Jude Celestin pedi lajan yo nan investisman e imobilye e lot investisman.

Se neg save ki pou fe premye pa nan domaine sa yo e atire konfyans pou rest pep la sa suiv yo si se pa sa, pep la ap kontinye serre lajan yo anba matelas toujou..
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? Empty
MessageSujet: Re: La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?   La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? EmptyMer 27 Avr 2011 - 10:12

Eske pa gen nèg save nan diaspora?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? Empty
MessageSujet: Re: La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?   La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? EmptyMer 27 Avr 2011 - 11:40


Les membres de la Diaspora haïtienne sont beaucoup plus divisés que les habitants de l'ile qui vivent au pays .Ils sont pedants , beaux parleurs , tricheurs et arrivistes quand ils ne sont pas simplement le phenix de la maegalomanie qui tue le pays ..C'est pourquoi ils n'ont rien foutu depuis l'inauguration de la philosophie de l'exil en masse par François Duvalier jusqu'à l'arrivée d'Aristide .1957-2011.Tant d'annees gaspillees ! Nous somme passé par toutes les filières pour dire que nous ne sommes pas responsables de nos actes, de nos malheurs .La déresponsabilisation du citoyen haïtien est sans précèdent.

Il n’y a qu’un seul constant dans notre vision sociale : Le ressentiment et la haine de l’autre ancré dans l’exploitation d’un peuple malade et affamé .Ça doit changer si nous devons aller de l’avant. Cette Méduse de nos intentions doit se regarder dans le miroir de ses échecs pour mourir, libérer notre énergie, la noblesse de nos actions et de notre courage au service de la reconstruction du pays haïtien.
Revenir en haut Aller en bas
revelation
Super Star
Super Star
revelation

Masculin
Nombre de messages : 3086
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? Empty
MessageSujet: Re: La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?   La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? EmptyMer 27 Avr 2011 - 12:16

Citation :
Maximo mande: Eske pa gen nèg save nan diaspora?
Wi gen anpil neg save nan Diaspora. Anpil Ayisyen e etranje d'origin Ayisyen kap travay kom direkter e manager nan system banker, finans, investisman etc nan WallStreet, an Suisse, an Asia etc.. Men yo pa ouvri pot pou investiser Diaspora ni fe atelye de travay pou yo ki pa konnen anyen nan domaine sa yo.

Diaspora Ayisyen an ap fe sa ke yo konnen, kontinye al fe "roulement" ti investisman a kourterm, pafwa yo fe "main" e bay "ponya" Se nan nivo sa yo ke yo ap opere. Apenn 10 a 15 % nan yo pran "loan mortgage" pou yo achte kay, machin, e pou voye pitit yo al lekol. An pil nan yo pa konnen zafe assirans medikal, assiran finans, pensyon, 401K, IRA e Roth IRA.
Avek zafe rekonstriksyon sa e $11Billion Dollar ki pral sikile nan peyi a nou pral oblije aprand bizniss sa yo le pli vit possib


Citation :
Deza a dit: Les membres de la Diaspora haïtienne sont beaucoup plus divisés que les habitants de l'ile qui vivent au pays .Ils sont pedants , beaux parleurs , tricheurs et arrivistes quand ils ne sont pas simplement le phenix de la maegalomanie qui tue le pays ..C'est pourquoi ils n'ont rien foutu depuis l'inauguration de la philosophie de l'exil en masse par François Duvalier jusqu'à l'arrivée d'Aristide .1957-2011.Tant d'annees gaspillees ! Nous somme passé par toutes les filières pour dire que nous ne sommes pas responsables de nos actes, de nos malheurs .La déresponsabilisation du citoyen haïtien est sans précèdent.
Sa ke w di la Deza gen yon par de verite ladann ki blesse anpil moun!
Men fok w di tou ke la vie an exil pa fasil ni pa dous!

W mem ak mwen e anpil lot nan nou pa exilé! Nou se "exilé de caviar", Nou te konnen peyi blan avan memm ke nou viv ladann!

Li pran anpil tan pou yon VRE exile politik regle papye immigrasyon'l e jwen yon bon travay e aprand lang blan, nou memm nou rantre ak tout green kat nou nan boudha nou nan poch nou.

Wi exile sa yo yo pedant, tricheur, arrivist e yo pa jamb bay annyen paske rev yo se retounnen lakay kom Prezidan, Depite, Senater. Se poutet sa ke yo pa jamb interesse pran diplom nan bizniss, ni manageman ni nan entreprenership.
Se politik selman ki nan tet yo.

Se konnyen la ke beaux parleurs yo vle retounnen lekol pou aprand bizniss e we nessesite pou Diaspora resevwa yon bon ankadreman biznisnou ankouraje sa anpil paske Diaspora bezwen assistan neg ki konnen fe bizniss e konnen ki jan pou lajan fe pitit..
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? Empty
MessageSujet: Re: La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?   La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? EmptyMer 27 Avr 2011 - 12:46

se depi plis pase 30 lane ke map mande pou gwo save ki an ayiti kreye yon bank pou antreprenè ka jwen lajan prete pou yo ouvri bizninss.Koreyen yo genyen bank yo nan New york, nan china town ou wè bank chinwa, jwif yo genyen bank yo,poukisa nou menm ayisyen nou paka kreye yon bous an ayiti tankou jamayiken yo tou?

neg ki pi pedan yo se yo ki ap blame lot moun.kote neg ki di yo genyen ven plom yo montre sa nou menm bay nan gad la.men se yo koreyen ki al pran benefis lwa hope la,kote nou?se vre tout ayisyen se Premye Minis, minis, anbasadè, Senatè,depite yo vle ye. mwen sonje lè Francois Duvalier mouri mwen te nan yon kwafè nan Brooklyn, genyen yon injenyè ayisyen mwen tap pale ak li.Mysye pat genyen lide al fome yon konpayi de konstriktyon an ayiti lè li tounen li di w apre tout etid sa yo mwen fè ya fok mal fè yon kout Minis tou.se mantalite ayisyen an menm ki pou chanje anvan peyi saa a devlope.Menm yo grenn kafenol se achte pou nou achte li. ak 2 zou 3 ti sak mang ke nap vann yo ki lè nap jwen lajan pou nou envesti nan moyen de prodiktyon ki pou kreye byen ak servis pou 10 milyon moun ki genyen 90 % ki ap viv ak mwens ke 2 dola pa jou? Se la dyaspora te ka itil.paske anpil nan nou genyen ekonomi ke nou te ka envesti nan peyi ya. men tou fok hing hang pou pouvwa fini.fok nou kreye piblik konpayi kote moun ka envesti lajan yo san yo pa pè pou dwet long volè lajan. an. lotrejou la gouvenman tap likide teleco.poukisa o lye yo te vann aktyon yo ba vyetnamyen yo pat ofri dyaspora bon e aktyon pou yo te modernise li.Yo pat beswen likide minotery.edh la ka modernise si li genyen otonomi e moun konpetan ki ap dirije li.lèm pale de stock mween genyen nan Con edison, nan Verizon , nan At&T ak lot konpayi se pa fè wè map fè wè poukisa mwen tap fè wè la mwen pa frekante klib ayisyen ni mwen pa pral an ayiti ankò se montre mwen vle montre menm jan genyen ayisyen ki envesti lajan yo nan konpayi ameriken yo e menm konpayi chinwa tou yo te ka envesti nan konpayi ayisyen ki dirije pa moun konpetan e onet tou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? Empty
MessageSujet: Re: La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?   La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La diaspora ne peut-elle faire un pas plus qualitatif ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: