Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €
anipassion.com

 

 Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   Empty
MessageSujet: Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?    Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   EmptyVen 17 Juin 2011 - 16:41

Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?

Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   Guiteau

l'ex-président du CA de la BNC, Gyuteau Toussaint
« Justice pour Guiteau Toussaint !» C’est le cri de tous les secteurs de la vie nationale, depuis l’annonce, dimanche soir, du crime crapuleux commis sur le président du Conseil d’administration de la BNC. L’enquête est en cours. Se poursuivra-t-elle indéfiniment ?

Guyto Toussaint est tombé. Le système financier haïtien est sous le choc. Tous les secteurs de la vie nationale sont consternés. La population attend la réponse de la justice haïtienne face à ce crime odieux. L’administration Martelly se trouve aujourd’hui face à son premier grand défi judiciaire : rendre justice à un « citoyen d’exception ». La mort du président du Conseil d’administration de la Banque nationale de crédit (BNC) prouve que des efforts doivent être faits pour établir un climat de sécurité et convaincre les grands financiers internationaux d’investir dans le pays. Plus qu’un simple meurtre, c’est toute une vision progressiste de la finance, notamment du crédit, qui tombe avec M. Toussaint.

Ce fut dans l’après-midi du dimanche 12 juin 2010 que l’ombre de la mort plana sur la résidence de la famille Toussaint. Des individus armés auraient pénétré dans la maison par une ouverture faite dans la clôture de la cour et seraient tombés sur M. Toussaint qui venait de raccompagner des visiteurs. Les agresseurs ont ouvert le feu sur le banquier. Atteint d’une balle au visage, Guiteau Toussaint est mort en cours de route alors qu’on le conduisait en urgence à l’Hôpital de la communauté haïtienne (route de Frères).

L’enquête se poursuivra-t-elle ?

L’impunité continuera-t-elle son règne ? « Non, jamais plus ! » selon le nouveau chef de l’Etat, assurant que ce crime ne restera pas impuni. La justice s’active déjà à trouver les coupables. Des exécuteurs aux auteurs intellectuels, tous seront arrêtés, promet le commissaire du gouvernement Auguste Harycidas. Ce meurtre brutal, qui a plongé dans le deuil toute la famille bancaire, ne serait pas un acte isolé de simple banditisme. Les conclusions de maître Harycidas se fondent sur la manière de procéder des bandits. La brèche frayée dans la clôture par les criminels montre que le forfait avait été planifié et que les criminels connaissaient les lieux, a affirmé l’homme de loi. L’audition des proches de M. Toussaint confirmerait cette thèse, car révélant que les agresseurs ont d’abord exécuté la victime avant de procéder à la mise à sac de la maison. « Ils ne lui ont laissé aucune chance ».

Très critiqué pour son fonctionnement outrancièrement clanique et la qualité au rabais des services fournis, le système bancaire haïtien vient, dit-on, de perdre un grand rénovateur. Les résultats rapides de l’enquête judiciaire menés sur cette affaire témoigneraient de la santé de la justice haïtienne et permettraient d’entretenir l’espoir de changement prôné par le président Michel Joseph Martelly. En tout cas, le commissaire du gouvernement Auguste Harycidas s’y attèle et promet la résolution de cette affaire dans le plus bref délai. « L'enquête est à une phase avancée », précise le chef du parquet. Environ une dizaine de mandats d'amener ont déjà été émis, alors que six personnes ont été interpellées, a-t-il informé.

Deux des présumés assassins interpellés se trouveraient à proximité du lieu de crime tôt dans la matinée du lundi 13 juin. Interrogé sur l'implication réelle de ces individus, Me Harycidas soutient que la comparaison avec les empreintes digitales laissées au domicile de la victime fournira plus de renseignements aux enquêteurs. « Le criminel revient toujours sur les lieux de son crime », a lancé le parquetier pour justifier ces arrestations. Cette piste est d’autant plus sérieuse, estime Me Harycidas , que l’un des suspects aurait déjà menti sur son lieu de résidence.

Autre interpellation qui soulève des remous, celle d’Yvon Antoine dit Yvon zap zap. Cette arrestation intervient suite à un mandat lancé contre le militant lavalas pour son implication dans les événements survenus dans l’aire du Champs de Mars, après la publication des résultats préliminaires des élections du 28 novembre 2010. Deux personnes avaient été tuées. Selon certains, il existerait un certain lien entre l’arrestation de Yvon Antoine et le meurtre de Guyto Toussaint. Une liste de noms sur laquelle était inscrit celui de M. Toussaint aurait été trouvée en possession de M. Antoine. Le commissaire du gouvernement n’avait pas voulu, toutefois, confirmer cette information, pour dit-il, les besoins de l’enquête.

Les autorités judiciaires s'intéresseraient également aux clients délinquants qui refusent de payer les dettes contractées envers la BNC et à certains acteurs financiers. Parmi les autres pistes explorées, il y a les conflits qui opposaient le président du Conseil d’administration de la BNC à certains individus à cause de son sérieux, rapporte Harycidas. En effet, sur demande de M. Toussaint, plus d’une vingtaine de mandats auraient été émis contre certaines personnalités de la place pour crime financier, a informé le chef du parquet. Les enquêteurs porteront leur regard aussi sur des transactions, impliquant la Socabank, dans lesquelles plusieurs millions de gourdes ont été détournées par certaines grandes entreprises de la place. Il existerait une grande entreprise qui, à elle seule, doit jusqu’à 40% des passifs de la Socabank, entreprise absorbée par la BNC.

Rien ne sera laissé à la légère, à en croire le président de la République et le chef du parquet. De nombreux évadés de prison, qui auraient commis des crimes financiers contre la BNC, sont toujours en cavale. Guyto Toussaint constituerait-il une cible potentielle pour ces criminels ? C’est une autre piste que comptent explorer les enquêteurs. Le crime peut tout aussi bien être, dit-on, politique ou orchestré par des concurrents. La victime travaillait sur des dossiers dont l’ouverture pouvait nuire à certains secteurs politiques, mais aussi à certains concurrents du monde de la finance, estime Harycidas. C’est le cas pour le projet de logement, « Kay Pa m » qui, dans son genre, est, dit-on, révolutionnaire.

Le dénouement de l’affaire est attendu. Le chef du Parquet devait transmettre le dossier à un juge instructeur pour la poursuite de l'enquête. Guyto Toussaint s’en est allé, certaines de ces idées restent pour l’amélioration du système bancaire haïtien. Maintenant, aux autorités étatiques de rendre un hommage à son œuvre en lui rendant justice.

doulion29@yahoo.fr
Lionel Edouard

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   Empty
MessageSujet: Re: Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?    Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   EmptyVen 17 Juin 2011 - 17:14

pap gin oken lanket se pouswi.Gran don yo ap pwan prizzon e bonjan prizon anko.Jij ki kwe lan pwan kout kob pou bay jigman kout boul bolett ap pwan prizon tou .Ekip Martelly a pa vin pou betize ak koripsyon kelkeswa kote li ye lan gouvenman ak administration leta.Se chandell sa a ki cho tankou yon tiyo pip lan bouda mesye la chanm yo kife yo poko ka aprouve pwemye Miniss la.

NO DEAL !
Revenir en haut Aller en bas
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   Empty
MessageSujet: Re: Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?    Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   EmptyVen 17 Juin 2011 - 17:52

Citation :
pap gin oken lanket se pouswi

Lap tres difisil pou yo di lanket se pouswi paske gen lot moun nan kay la ki identiye yo ke asasin yo te atake blese epi mare yo ak kod. Gras a Dye yo selman blese. Si yon moun ap kontinye ap di ke yo pa kwe ni yo pa si sa lapolis ap di, yo malad nan tet yo, yo fou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   Empty
MessageSujet: Re: Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?    Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Assassinat de Guiteau Toussaint : quels mobiles ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: