Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -29%
Les Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge en ...
Voir le deal
127 €

 

 Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves

Aller en bas 
AuteurMessage
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves Empty
MessageSujet: Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves   Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves EmptySam 25 Juin 2011 - 6:46

Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves



Trois ateliers viennent d'être inaugurés à Carrefour et à Cité Soleil dans le cadre d'un programme visant à appuyer la formation professionnelle dans les métiers du bâtiment. Intervenant au cours du déroulement de la cérémonie inaugurale, le président de la République, Michel Joseph Martelly a vu dans cette initiative des opportunités pour les jeunes de construire leurs rêves.


Au Centre polyvalent de formation professionnelle de Carrefour, deux ateliers ont été réaménagés. L'un en électricité et l'autre en construction en bois. Ces ateliers qui seront utilisés pour former des enseignants et de nouveaux professionnels ont été inaugurés, jeudi 23 juin, en présence de plusieurs personnalités, dont le chef de l'Etat, Joseph Michel Martelly, et l'ambassadeur français en Haïti, Didier Lebret. Le montant des travaux de construction et de réhabilitation de l'atelier d'électricité est de 40 000 dollars américains. Pour effectuer l'acquisition de matériel, environ 20 000 dollars US ont été débloqués. Quant à l'atelier de construction en bois, le coût de sa réhabilitation est de 35 000 dollars américains. Son équipement en matériel a coûté près de 30 000 dollars US.

« Ce projet a une grande importance. Il permettra aux jeunes de nourrir des rêves et d'apprendre un métier qui leur servira à l'avenir. Ils auront l'opportunité de trouver un emploi, de monter leur propre entreprise ou d'ouvrir d'autres centres professionnels », a déclaré le président Michel Joseph Martelly, félicitant les partenaires d'avoir pris cette initiative. Il a promis d'aider ces partenaires dans d'autres projets. « Un problème de terrain empêche cette même équipe de construire un centre de formation professionnelle de référence à Léogâne. J'ai décidé de les aider à trouver un terrain dans l'immédiat, même quand je n'ai pas encore de Premier ministre », a-t-il indiqué.

L'ambassadeur français en Haïti, Didier Lebret, pour sa part, a estimé que les besoins en matière de formation professionnelle sont énormes dans le pays. L'objectif visé, dit-il, est de construire une vingtaine de centres professionnels. « Dans le contexte actuel où il est question de reconstruction, l'enseignement technique et professionnel est très important. La formation professionnelle qui est relativement courte permet de déboucher sur des emplois », a affirmé l'ambassadeur.

Le maire principal de Carrefour, Yvon Gérôme, voit dans la réhabilitation de ces ateliers des opportunités. Il promet d'appuyer le chef de l'Etat dans ses démarches visant à revaloriser l'éducation.

Un troisième atelier installé au Centre Pilote de formation professionnelle de Varreux a été inauguré au cours de la même journée. Il s'agit d'un atelier de bâtiment. Les travaux de construction et de réhabilitation de ce centre fortement touché par le séisme sont fixés à 60 000 dollars américains.

A signaler que ces projets de construction et de réhabilitation des centres de formation professionnelle entrent dans le cadre d'un accord signé, le 1er juillet 2010, à Paris, entre le gouvernement haïtien, le ministre français de l'Education nationale, le président du directoire de l'entreprise Schneider Electric, le président de l'ONG Aide et Action, le président de la Fondation Schneider Electric et le recteur de l'université Quisqueya. Cet accord est conclu en vue d'appuyer la formation professionnelle dans le domaine du bâtiment.




Gérard JEANTY Junior
gjeantyjr@lenouvelliste
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves Empty
MessageSujet: Re: Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves   Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves EmptySam 25 Juin 2011 - 8:48

Lontan mwin sonje te gin "santral " ak J.B Damiers .Sak te anpeche neg yo bati santt konsa ?

Le mwin te piti mwin pat rinmin lekol anpil .Mwin te pito jwe ak tout jwett ke mwin te ginyen yo . Papa m te kon di paren mwin ki direkteu lekol ( Marcel Dauphin) fiyol ou sa a a gin le se lan santral nap oblije mete li .Le mwin te kon we yap batt ti moun lekol ak yon ti reg an bwa mwin mande manman mwin poukisa .Li dim paske yo pat ka li ak fe devwa yo byen .Kidonk mwin di manman mwin ke ebyen sisekonsa sa ye mwin pito ale lan santral paske mwin tande se la yo te kon voye ti moun kipatka apwan lekol eki pat gin manman ak papa pou siveye zafe lekol yo.

Manmanm te levem a ter a li teri et li te bo mwin de bo figi mwin epi li dim:

-Cheri,mon amour tu n'iras jamais dans ces lieux tant que ta mere sera en vie .

Pita tegin kont lan kay la paske manman'm te di papam pa di pitit li bagay konsa anko .Misye pa janm di sa anko .A la mere ! A la yon benediksyon.Qui sait ? Sil pat la mwin taka soti tankou Rozeau .

Antouka le map brye lekol pita epi yap fe moun lakay mwin konpliman pou mwin manman'm te toujouu gade'm ak yon ti souri damou , plein de mots qui ne se disent pas parce qu'ils sont intraduisbles dans le langage courant,, pou lap dim :

- Gade yon neg ki te vle ale lan santral !

I remember of always loving her for saying so the way she says it...On dirait qy'il y avait toujours dans le present de nos vies cette complicite affectueueuse ,inexprimable d'aurtrefois entre la mere et l'enfant .
Revenir en haut Aller en bas
 
Aider les jeunes à s'accrocher à des rêves
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: