Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler – Couleurs Multiples
17.99 € 25.99 €
Voir le deal

 

 Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes EmptyMar 5 Juil 2011 - 6:56

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Caricaturedujetprive_web


Le président de la République Michel Martelly laissera le pays ce mercredi 6 juillet pour une tournée européenne de 10 jours qui le conduira, entre autres, en Espagne, en France, en Belgique et en Grande-Bretagne, a annoncé lundi son service de communication.

Au cours de ce voyage de travail qui vise à promouvoir une nouvelle image du pays, le président de la République s'entretiendra avec des chefs d'Etats et de gouvernement de plusieurs pays ainsi que des potentiels investisseurs. L'objectif principal étant de trouver des débouchés économiques et financiers en faveur de la relance de l'économie nationale, le président entend motiver les investisseurs intéressés, rassurer les traditionnels bailleurs et inciter les touristes et potentiels consommateurs à avoir confiance dans le « brand » Haïti.

Ce voyage intervient alors que les négociations avec le Parlement n'arrivent pas à déboucher sur la désignation d'un nouveau Premier ministre après l'échec de Michel Martelly de faire ratifier Daniel Rouzier. Le pays ne dispose pas non plus d'ambassadeurs dans la majorité des pays avec lesquels Haïti entretient des relations diplomatiques.

Selon la note de la présidence ce voyage sera, non seulement l'occasion pour le président de refaire l'image, trop longtemps ternie, du pays à l'extérieur, mais également le temps de renforcer les relations bilatérales avec la plupart des pays d'Europe en vue d'en tirer le maximum.

" La relance de l'économie nationale passe nécessairement par la production, la création de marché pour Haïti, le renforcement des relations bilatérales et la promotion de l'image de marque d'Haïti à travers le monde. Le chef de l'Etat s'y applique avec toute son énergie et en appelle à l'appui de tous ", conclut la note parvenue à la rédaction du Nouvelliste.


Samedi lors d'une rencontre avec des directeurs de médias et des journalistes, le président a fait savoir qu'il a déjà fait parvenir aux Chambres la lettre qui désigne son prochain Premier ministre. Appelé par le président pour dévoiler le nom de l'heureux élu, le président de la Chambre des députés Sorel Jacinthe a refusé de jouer le jeu et a mis de l'eau dans l'enthousiasme du président.
"J'ai nommé un Premier ministre dont j'ignore le numéro de cellulaire", a précisé le président Martelly devant la presse samedi. Pressé de dire s'il s'agit de Bernard Gousse, le seul du lot des trois prétendants rescapés de la liste des dix personnalités soumis par le président aux parlementaires qui ne soit pas de ses amis, Michel Martelly n'a ni démenti ni confirmé que l'ancien ministre de la Justice de la transition soit celui sur qui son choix se soit fixé.
Selon une procédure qui n'avait pas été utilisée depuis l'exil du président Jean-Bertrand Aristide après le coup d'Etat de septembre 1991, le président de la République a soumis une liste de dix noms aux présidents des deux Chambres qui, après négociations avec un comité de quatre membres choisi par le président, a été réduite à trois personnes. Parmi ces trois, le président a désigné un Premier ministre.

En toute logique, le choix du président qui ne revient qu'à lui seul devrait être accepté par les parlementaires. Ce n'est pas le cas au constat des pourparlers qui se poursuivent encore lundi soir.

Le choix de Bernard Gousse, juriste, professeur d'Université, fils d'un ancien ministre de Jean-Claude Duvalier et réputé avoir été la main de fer du gouvernement de Gérard Latortue (2004-2006) ne fait pas l'unanimité ni dans la population, interrogée dans de nombreux micros trottoirs par les médias, ni dans la classe politique qui garde un souvenir mitigé du passage de Gousse aux affaires.

Cependant, Martelly a bien joué et personne ne peut lui enlever le droit constitutionnel de choisir en dernier ressort celui qui sera son Premier ministre.
En prenant l'avion mercredi alors que le processus de ratification va commencer, le président donne cependant le signal que son Premier ministre devra voler de ses propres ailes et savoir nager en eaux profondes pour convaincre députés et sénateurs.


Frantz Duval
duval@lenouvelliste.com

Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Re: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes EmptyMar 5 Juil 2011 - 7:25

Désignation du Premier ministre : Le suspense continue




Bernard Gousse assuré d’être le nouveau candidat du Président Michel Martelly, selon le Sénateur Edwin Zenny, tandis que les leaders du Parlement souhaitent être fixés rapidement sur les vraies intentions du chef de l’Etat
Publié le mardi 5 juillet 2011
L’annonce officielle de la désignation d’un nouveau Premier ministre se faisait toujours attendre alors qu’un énième round de discussions, présenté comme le dernier, réunissait les présidents des deux Chambres du Parlement et le Président Michel Martelly dont un ami proche, le Sénateur Edwin Zenny, a révélé que le choix s’était arrêté sur Me Bernard Gousse.

Le numéro un de la Chambre basse, Sorel Jacinthe, et son homologue du Sénat, Rodolphe Joazile, issus tous deux de l’ancienne plateforme présidentielle INITE, fer de lance de l’actuelle majorité parlementaire, s’entretenaient lundi soir au Palais National (siège de la Présidence) avec le chef de l’Etat au moment où d’intenses rumeurs continuaient d’agiter l’opinion publique.

Rappelant que la nomination du chef de gouvernement relevait des attributions présidentielles, le Député Jacinthe a déclaré peu avant le début des consultations qu’il espérait que M. Martelly allait enfin se prononcer en faveur de l’un des trois premierministrables en course.

Un peu plus tôt, le premier Sénateur du sud-est, Edwin Zenny, avait affirmé, sans oser citer son nom, que le candidat retenu était bel et bien Bernard Gousse, ex-ministre de la justice durant la turbulente transition post-Aristide (2004-2006).

"Nous ne sommes pas partisans de la continuité, ni nous ne voulons pas d’un Premier ministre ayant son propre agenda politique", a lancé le parlementaire élu sous la bannière de INITE dans une allusion à peine voilée au Premier ministre sortant, Jean-Max Bellerive, et à l’ancien candidat à la Présidence, Jean Henry Céant.

Les parlementaires du bloc majoritaire dénommé Groupe parlementaire pour le renouveau (GPR) ont, pour la plupart, juré de faire échouer une éventuelle candidature de Bernard Gousse. Ils l’accusent d’avoir été un GNBiste et un farouche anti-Lavalas qui aurait été l’auteur intellectuel de graves violations des droits humains lors de son passage au ministère de la justice alors engagé dans une lutte sans merci contre les stratèges et soldats de la sinistre "Opération Bagdad". spp/Radio Kiskeya
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Re: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes EmptyMar 5 Juil 2011 - 8:48

UNE GOUSSE D'AIL !CA CHASSE LES MAUVAIS ESPRITS ET UN BON THE D'AIL EST AUSSI BON POUR LA FIEVRE DE LA DEFAITE ....'
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Re: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes EmptyMar 5 Juil 2011 - 11:03

Quelle irresponsabilité de la part de martelly qui a brigué la presidence pour faire du tourisme aux frais de la mama.C'est incroyable : ces grands electeurs ont decide de placer au timon du pays un jouisseur qui ne veut meme pas rester a la capitale pour regler ses affaires .

Est-il vraiment indispensable que le President quitte le pays en ce moment pour changer son image?Comment les haitiens se sont-il laissés bluffer par ce comedien qui ne voulait que jouir des prerogatives de chef d'etat.N'avait-il pas dit :Peyi ya beswen yon presidan ki ap danse konpa.Et bien voila ce que la cinquième colonne voulait.Un insousciant au timon des affaires pour perpetuer l'esclavage moderne et le pillage du pays.Voila pourquoi elle ne voulait pas de Myralande Manigat.
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Re: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes EmptyMar 5 Juil 2011 - 12:06

Bernard Gousse le choix d’un échec annoncé


Choisir un premier ministre dans un tel contexte politique, suivant l’avis de nombre de parlementaire est une affaire éminemment politique. Le président de la République Michel Joseph Martelly le sait. Sans une majorité parlementaire convaincue que maitre Gousse est l’homme de la situation, c’est un échec assuré.

Anacacis Jean Hector, vice président du sénat, estime que ce choix est une perte de temps tant les contentieux entre les parlementaires, pro Lavalas majoritaires au parlement, et l’ex-ministre de la justice sous le dernier gouvernement de transition sont encore vifs. D’autres parlementaires abondent dans le même sens. « Des trois favoris de M. Martelly, Bernard Gousse serait le moins bien placé », suivant le 2e sénateur de l’Ouest John Joël Joseph.

Par ailleurs, Anacacis voit dans cette succession de mauvais choix du chef de l’Etat, une manœuvre politique visant à déplacer ses responsabilités. Le parlementaire croit que le président n’est pas en mesure de répondre à ses promesses de campagne dans les délais qu’il s’était fixé. « Les structures devant accueillir les 100 mille nouveaux scolarisés et les maisons promis aux victimes du séisme », sont loin, très loin même d’être une réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Re: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes EmptyMar 5 Juil 2011 - 13:15

Que les Parlementaires se rappellent la révocation des Senateurs par Gerard latortue et l'arrestation des deux membres du grand corps par le fasciste Gousse qui n'avait pas respecté l'immunité parlementaire.Non le fascisme ne sera pas retabli en haiti.Les representants du peuple doivent assumer leurs responsabilités.Ils doivent se souvenir du debut de la dictature retrogade qui a mis le pays dans ce bourbier.Qu'ils s'unissent pour barrer la route au retablissement du terrorisme d'etat qui a endeuillé tant de familles haitiennes pour la perennisation d'un pouvoir dictatorial.Abas la dictature.Que les fauves aillent dans la foret.Les leopards et les tigres doivent etre gardés dans un jardin zoologique.
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Re: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes EmptyMar 5 Juil 2011 - 13:26

Premier Ministre : le président Martelly a enfin décidé


Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Bernard_Gousse_article


Mardi, 05 Juillet 2011 17:10

Le président Michel Martelly a décidé entre Jean-Max Bellerive, Jean Henry Céant et Bernard Gousse. Il a communiqué sa décision aux présidents des deux chambres lors d’une ultime réunion tenue lundi soir. C’est en fin de compte l’ancien ministre de la justice du gouvernement de transition (2004-2006) qu’il a désigné pour diriger le prochain gouvernement. Le président de la Chambre des Députés, Sorel Jacinthe, qui en a fait l’annonce, dit attendre la correspondance confirmative de la présidence.

En réaction, le vice-président du bureau du Sénat, Jean Hector Anacacis estime que le chef de l’Etat n’a pas encore besoin de premier ministre. Michel Martelly laisse passer du temps en nommant un premier ministre dont la chance de ratification est minime pour se dédouaner de ses responsabilités urgentes, notamment la rentrée des classes, soutient-il ajoutant que Me Gousse ne s’aimerait pas s’il acceptait de jouer à ce jeu.

L’élu de l’Ouest rejoint son collègue du Nord, Kelly C. Bastien, qui avait mis en garde contre tout plan (de l’Exécutif) qui viserait à discréditer le parlement en nommant comme premier ministre de personnalités inappropriées.

Le député Patrick Joseph dénonce lui aussi la velléité du président de la République de retarder le processus de mise en place d’un nouveau gouvernement. Si Michel Martelly cherche à imposer Bernard Gousse alors qu’il sait que l’ancien ministre de la justice a très peu de chance d’être ratifié c’est qu’il n’a pas vraiment la volonté de débloquer la situation, affirme l’élu de Marmelade.

A l’instar de Poly Faustin, son collègue du GPR, Patrick Joseph affirme que Bernard Gousse est loin d’être un démocrate. M. Joseph est parmi les parlementaires qui soutiennent la candidature de Jean-Max Bellerive. Le premier ministre démissionnaire est le mieux placé pour diriger le prochain gouvernement, croit-il.

Le député Rony Célestin n’arrive pas non plus à admettre le choix de Bernard Gousse comme premier ministre. L’élu de Thomassique / Cerca-La-Source reproche à l’ancien ministre de la justice ses agissements au cours des années 2004-2006, dont des arrestations sans mandat en pleine nuit. Bernard Gousse désigné premier ministre n’aura pas l’approbation de Rony Célestin, prévient le membre de la Chambre Basse.

Bernard Gousse ne croit pas dans la démocratie et ne peut donc bénéficier du fruit de la démocratie, a déclaré pour sa part le vice-président du Groupe des Parlementaires du Renouveau en réaction au choix du juriste Bernard Gousse comme premier ministre. Poly Faustin a rappelé que Me Bernard Gousse avait systématiquement violé les principes des droits humains lorsqu’il était ministre de la justice entre 2004 et 2006.

Le parlementaire a également cité les mêmes exemples que son collègues Joseph, à savoir, des arrestations sans mandats, dont beaucoup perpétrées en pleine nuit.

Le député Joseph Wilbert Deshommes est l’un des rares membres du GPR à ne pas s’en prendre à l’ancien ministre de la Justice. Ce parlementaire n’a pas d’objection quant aux trois personnalités en lice pour devenir premier ministre. N’empêche que l’élu de Grande Saline croit que Jean-Max Bellerive est mieux placé pour accéder à la primature.

Tout ce que Joseph Wilbert Deshommes espère d’un premier ministre c’est que sa circonscription soit inscrite dans la politique générale du prochain gouvernement.

Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Re: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes EmptyMar 5 Juil 2011 - 15:52

Martelly est un irresponsable.Point final.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty
MessageSujet: Re: Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes   Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Martelly part, le PM désigné volera de ses propres ailes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: