Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -39%
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
Voir le deal
43 €

 

 Choléra: Des organisations demandent que MINUSTAH dédommage les victimes

Aller en bas 
AuteurMessage
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Choléra: Des organisations demandent que MINUSTAH dédommage les victimes Empty
MessageSujet: Choléra: Des organisations demandent que MINUSTAH dédommage les victimes   Choléra: Des organisations demandent que MINUSTAH dédommage les victimes EmptyJeu 7 Juil 2011 - 7:25

AHP---Des organisations haïtiennes demandent que les 850 millions de dollars alloués annuellement à la MINUSTAH servent à dédommager les victimes, à la suite de la publication d'une nouvelle etude, mais la MINUSTAH continue de nier l'implication des casque bleus.

Plusieurs organisations de la société civile dont la Papda (Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif) et la Sofa (Solidarité des Femmes Haïtiennes) ont appelé mercredi l’organisation des Nations Unies (ONU) à dédommager le peuple haïtien et en particulier les victimes du choléra en raison de l'introduction du virus en Haïti, par des casques bleus de la Mission onusienne de stablisation d'Haïti (MINUSTAH).

Ces organisations soutiennent que les plus de 850 millions de dollars alloués chaque année à la mission onusienne dans le pays devraient servir à dédommager les victime et à lancer une intense mobilisation contre l’épidémie afin de l’éradiquer.

Les responsables de ces organisations ont critiqué l’attitude de la MINUSTAH qui, estiment-ils, refusent d’admettre et d’assumer ses responsabilités dans l’introduction de la maladie en Haïti.

Ils ont aussi condamné la gestion faite par l’Etat haïtien de l’épidémie, soulignant que les autorités locales priorisent la capitale au détriment des zones reculées du pays où la maladie est en nette recrudescence.

Cette prise de position est intervenue à la veille de la publication d’une nouvelle étude confirmant l’hypothèse selon laquelle les casques bleus de l’ONU ont effectivement importé la souche de la maladie en Haïti.

Cette nouvelle étude conduite par le scientifique français Renaud Piarroux, suggère fortement qu’un contingent de casques bleus originaires du Népal a bien contaminé une rivière haïtienne à cause des mesures sanitaires inappropriées sur leur base.

Cette étude doit être publiée dans le numéro de juillet de la revue scientifique Emerging Infectious Diseases qui est une publication des centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC)

Renaud Piarroux avait déjà mis en cause les casques bleus dans l’introduction de la maladie en Haïti dans le cadre d’une précédente étude conduite dans le pays avec l’appui de scientifiques haïtiens.

Mais, cette dernière étude est plus complète et sa méthodologie a été vérifiée par d’autres scientifiques..

Bien que les différents secteurs de la société haïtienne soient persuadés de la responsabltés même involontaire des casques bleus népalais , la Minustah a nié une nouvelle fois ce jeudi être responsable de l'importation du choléra dans le pays. Sa porte-parole Sylvie Van Den Wildenberg a fait savoir que l’étude qui sera publiée dans la revue scientifique Emerging Infectious Diseases est la même qui a été produite peu après l’éclatement de l‘épidémie en Haïti.

Selon elle, il s’agit d’une nouvelle publication de la même étude.

Madame Wildenberg déclare s’en tenir au rapport du panel "d’experts indépendants" nommés par le secretaire géneral de l’ONU.

Ce rapport, présenté le 3 mai dernier au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et à son représentant d’alors en Haïti Edmond Mulet, soulignait que le choléra est causé par la confluence de plusieurs circonstances et n’était pas la faute, ou n’était due à l’action délibérée d’un groupe ou d’un individu.

Madame Wildenberg redit qu’aucune étude ne peut établir le lien scientifique entre la base des casques bleus et l’épidémie de choléra dans le pays.

Entretemps, l’épidémie continue d’avancer et de faire des victimes. Au 20 juin, les autorités haïtiennes ont fait état de 5506 décès sur l’ensemble du territoire.

L’Artibonite avec ses 1017 décès est la région la plus affectée. Suivent l’Ouest (989 morts), la Grande-Anse 831, le Nord 660 et le Centre 469. Plus de 363 117 personnes ont présenté des signes suspects et 191 508 ont été hospitalisées.

La porte-parole de du bureau de coordination des affaires humanitaires en Haïti (OCHA), Emmanuelle Schneider a fait savoir jeudi que la région de Port-au-Prince est celle où le taux de mortalité par rapport aux personnes infectées est le plus bas soit 0.7%.

L’OCHA a déjà reçu 92 millions de dollars US soit 53% des 175 millions demandés pour faire face à l’épidémie.

Elle réitère la volonté des acteurs sanitaires de combattre la maladie en prodiguant des soins de santé aux personnes infectées en en poursuivant les campagnes de sensibilisation entre autres.

En novembre dernier, des manifestations anti-casques bleus organisées dans plusieurs régions du pays dont le Nord, le Centre et l’Ouest avaient fait plusieurs morts.

Les protestataires exigeaient le départ des soldats onusiens qu’ils avaient accusés d’avoir transmis la maladie dans le pays.

Alors que l'ONU et la MINUSTAH refusent d'admettre ce que l'on considère ciome une evidence, à l’étranger, les ressortissants haïtiens ont été victimes de stigmatisation. En République Dominicaine, des milliers d’haïtiens ont été persécutés et chassés par des civils des quartiers où ils habitaient sous prétexte qu’ils pouvaient contaminer les dominicains.

"However, there is little doubt that the organism was introduced to Haiti by a traveler from abroad, and this fact raises important public health considerations..." http://www.cdc.gov/eid/content/17/7/1299.htm

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
 
Choléra: Des organisations demandent que MINUSTAH dédommage les victimes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: