Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-49%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S5 max
274 € 542 €
Voir le deal

 

 WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17137
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 12:27

[b]Lan 2zyèm pati atik lan JANET SANDERSON dekri YOURI kòm yon ATOUFÈ.
Tankou YOURI te gen pa lan ensekirite an pou l sa jistifye retou LAME an.
JANET SANDERSON lan yon kab di ke ALEXIS di l ke YOURI te dèyè manifestasyon kont li lan yon vizit lan GONAYIV;li di ke elit lan GONAYIV lan te pè rankontre ak li paske yo pè YOURI.
Madan SANDERSON di tou ke YOURI te gen yon pa lan ""EMEUTES DE LA FAIM"" yo;e YOURI ap di yon bagay lan radyo e lè li rankontre yo lan anbasad lan li di yon bagay diferan.
Yo di tou ke YOURI te dèyè sasinaj JIJ SENPYÈ an ;paske misye te voye jete akizasyon sou pretandi masak LASIRI an:
WIKILEAKS di tou ke madan MICHAELLE JEAN te evite yon vizit GONAYIV paske l konnen YOURI t ap la e gouvènman kanadyen an te fè l konnen ke YOURI gen akizasyon trafikan dwòg sou do l e se rezon sa a ki fè ke YOURI pa ka vizite KANADA

http://www.haiti-liberte.com/archives/volume4-51/vendeur%20de%20drogue.asp
Revenir en haut Aller en bas
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 12:46

Joel a écrit:
[b]Lan 2zyèm pati atik lan JANET SANDERSON dekri YOURI kòm yon ATOUFÈ.
Tankou YOURI te gen pa lan ensekirite an pou l sa jistifye retou LAME an.
JANET SANDERSON lan yon kab di ke ALEXIS di l ke YOURI te dèyè manifestasyon kont li lan yon vizit lan GONAYIV;li di ke elit lan GONAYIV lan te pè rankontre ak li paske yo pè YOURI.
Madan SANDERSON di tou ke YOURI te gen yon pa lan ""EMEUTES DE LA FAIM"" yo;e YOURI ap di yon bagay lan radyo e lè li rankontre yo lan anbasad lan li di yon bagay diferan.
Yo di tou ke YOURI te dèyè sasinaj JIJ SENPYÈ an ;paske misye te voye jete akizasyon sou pretandi masak LASIRI an:
WIKILEAKS di tou ke madan MICHAELLE JEAN te evite yon vizit GONAYIV paske l konnen YOURI t ap la e gouvènman kanadyen an te fè l konnen ke YOURI gen akizasyon trafikan dwòg sou do l e se rezon sa a ki fè ke YOURI pa ka vizite KANADA

http://www.haiti-liberte.com/archives/volume4-51/vendeur%20de%20drogue.asp


Mwen ta renmen li kab Wikileak sa, pa tradiksyon'l.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 13:45

Massacre de La Scierie
[size=9]Le gouvernement se range du côté des
bourreaux

Posté le May 2nd, 2007



[size=16]Le Réseau National de Défense
des Droits Humais (RNDDH) rappelle qu'au début du mois de février 2004, le
Pouvoir lavalas avait exercé une action punitive au quartier deLa Scierie à
Saint-Marc (bastion de l'opposition au pouvoir politique en place). Des civils
armés à la solde du pouvoir, membres de l'organisation populaire « Bale Wouze »
ayant à leur tête l'ex-député de la ville Amanus MAYETTE, des Unités Spéciales
de la Police Nationale d'Haïti commandées par le Commissaire Roody BERTHOMIEUX,
des hommes montés à bord d'hélicoptère dont des étrangers de nationalité
américaine ont attaqué ce quartier. Des personnes furent torturées, tuées,
carbonisées, violées. Ce fut un véritable massacre.

L'instruction ouverte et
poursuivie contre les auteurs, co-auteurs et complices de ce massacre ont abouti
à l'ordonnance du mercredi 14 septembre 2005 ayant pour dispositif
:

« Par ces motifs, après
examen et sur les conclusions de ministère public, disons et déclarons qu'il n'y
a pas de charges et d'indices suffisants contre Jean-Bertrand ARISTIDE, Mario
DUPUY, Jonas PETIT, Evans SATURNE, Frénot CAJUSTE, Dany FABIEN, Paul JOUBERT,
Zacharie OSTINVIL, Zacharie DALUSME, Kertus LAFLEUR, Marcellus POLINET, Ronald
GENESCAR, Robert VALGRESSEAU, Jeniel MARCELLIN, Johnny MARCELLIN, Pierre JEANTY,
Ilès JOSEPH, Fafo CAJUSTE, Tison DESTINE, Larousse JEAN-GILLES, Espérancia
PIERRE, Emmanuel ULYSSE, Samuel Edwing SAINT-ELOI, Smay CLOTAIRE, Jena-Elie
HONORE, Gardy VOLCY, Dieulifète FRECA ou Mitilien SOMOZA, Dieulifète FLEURY,
Patrick FLEURY, et Amson GEDEON ; disons qu'il n'y a pas lieu de suivre contre
eux ; en conséquence, les renvoyons hors des liens de la prévention s'ils ne
sont retenus pour autres causes ;

Disons et déclarons, en outre,
qu'il y a charges et indices suffisants contre les inculpés suivants : Amanus
MAYETTE, Biron ODIGE, Roland DAUPHIN alias Black Ronald, Figaro DESIR, Ernest
PASCAL, Vikès JANVIER, Jean-Claude JEAN-BAPTISTE dit Jean-Claude DESIR, Hervé
MERISTIL, Georges Michel VALBRUN, Dieubonnet MAYETTE, Ronald HARMONY, Williams
BAPTISTE, Mathieu RAPHAEL, majeurs, demeurant et domicilés à Saint-Marc et les
trois derniers à Port-au-Prince ; disons qu'il y a lieu de suivre contre eux,
les huit premiers comme auteurs et les cinq autres comme co-auteurs
;

1) du massacre de La Scierie
survenu le 11 février 2004 ayant causé la mort à plusieurs personnes dont :
Brice Kéner PIERRE-LOUIS, Francky DIMANCHE, Leroy JOSEPH, Kénold SAINT-GILLES,
Stanley FORTUNE, Bosquet FAUSTIN, Jonas NELSON ;

2) d'assassinat sur la
personne de Yveto MORENCY, Anserme PETIT-FRERE, Wilguens PETIT-FRERE, Jean Louis
JOSEPH, Guernel JOSEPH, Marc-Antoine CIVIL, Florette SOLIDE, Fanès DORJEAN,
Laureste GUILLAUME, Nixon FRANÇOIS ;

3) d'incendies de maisons au
préjudice des époux Luc Paultre, Belton DEJAN, Soinette DIEUJUSTE, Marie-Paule
LACOURT, Midelais BAUDREUIL, Emmanuel ALCIME, Ginette ANECHARLES, Andriel LOUIS,
Francky EDOUARD, Saintalien THELOT, Patrick JASMIN, André LAMARRE, Edith
AMBROISE, Bélène O. FRANÇOIS, Céline MANASSE, Jérôme BERTHO, Taty RODRIGUE,
Thérèse DUROGENE ;

4) d'incendies de véhicules au
préjudice de Alain BELLEFLEUR, Wilson MATHURIN, Alcy LAROUSSE, Ironce BLAISE
;

5) de viol commis sur Kétia
PAUL et Anne PAUL ;

6) de coups et blessures sur
les personnes de Frank PHILIPPE, Carlo ESTIME

Disons également qu'il y a
charges et indices suffisants contre : Yvon NEPTUNE âgé de 59 ans, Architecte de
profession, demeurant et domicilié à Thomassin 38 ; Jocelerme PRIVERT âgé de 52
ans, licencié en Administration Publique, demeurant et domicilié à Frères
(Pétion Ville) ; Jocelyne PIERRE âgée de 47 ans, Magistrat de profession,
demeurant et domiciliée à Carrefour ; Calixte DELATOUR, âgé de 78 ans, avocat de
profession, demeurant et domicilié à Pétion Ville ; Jean Gérard DUBREUILLE,
Roody BERTHOMIEUX, Jean Robert ESTHER, majeurs demeurant et domiciliés à
Port-au-Prince, disons qu'il y a lieu de suivre contre eux comme complices des
infraction susmentionnées ;

Disons qu'il y a charges et
indices suffisants contre Frantz GABRIEL, Baron Brant DECKER, Rony Wayne LUSK,
Daniel Timophy HOVERMALE, majeurs demeurant et domiciliés à Port-au-Prince ;
disons qu'il y a lieu de suivre contre eux comme complices des première et
troisième infractions suscitées ;

Disons qu'il y a charges et
indices suffisants contre Olvy EMILCAR, Pierre DESTINVOBLE, André LOUISSAINT,
majeurs, demeurant et domiciliés à Saint-Marc ; disons qu'il y lieu de suivre
contre eux comme complices des première et troisième infractions précitées
;

Disons qu'il y a charges et
indices suffisants contre Wantalès LORMEJUSTE ; qu'il y a lieu de suivre contre
lui comme complice de coups et blessures sur Carlo ESTIME ;

Disons qu'il y a charges et
indices suffisants contre Féquière ainsi connu, majeur, demeurant et domicilié à
Saint-Marc ; qu'il y a lieu de suivre contre lui comme co-auteur de l'assassinat
sur la personne de Nixon FRANÇOIS ;

Les renvoyons tous au Tribunal
Criminel suivant l'article 119 du Code d'instruction criminelle siégeant sans
assistance du jury pour y être jugés conformément aux articles 44, 45, 240, 241,
248, 256 et suivants, 254 et suivants, 279 et 281 du code pénal; ordonnons selon
le vœu de l'article 120 du Code d'instruction criminelle qu'ils soient pris de
corps et déposés dans la maison d'arrêt s'ils ne s'y trouvent pas déjà ;
ordonnons enfin la communication de toutes les pièces du dossier au Commissaire
du Gouvernement pour les suites légales.

Donnée de nous, Clunie P.
JULES, Juge d'Instruction au Tribunal de Première Instance de Saint-Marc, en
notre Chambre d'instruction criminelle ce jourd'hui mercredi quatorze (14)
septembre deux mille cinq (2005) avec l'assistance de Faneld's FILLUS,
Greffier.

Il est ordonné à tous
huissiers sur ce requis de mettre la présente ordonnance à exécution, aux
officiers du Ministère Public près les Tribunaux Civils d'y tenir la main, à
tous les commandants ou officiers de la force publique de prêter main forte
lorsqu'ils en seront légalement requis. »

Mécontents, quatorze (14)
inculpés ont relevé appel de cette ordonnance dont Jocelerme PRIVERT, Amanus
MAYETTE, Calixte DELATOUR, Hora JEAN BAPTISTE, etc.

L'Affaire a été entendue par
la Cour d'Appel des Gonaïves en mai 2006. Les juges formant la composition de la
Cour qui ont entendu l'affaire, à savoir Me Hugues SAINT PIERRE, Mécène JEAN
LOUIS et Grégoire JEAN-BAPTISTE, ont rendu plusieurs arrêts avant-dire droit,
tels:

1- L'arrêt avant-dire droit
octroyant main levée du mandat d'écrou à l'inculpé Jocelerme PRIVERT et rejetant
la demande de main levée produite par les inculpés Yvon NEPTUNE, Amanus MAYETTE,
Hora JEAN-BAPTISTE et Whantalès LORMEJUSTE ;

2- L'arrêt avant-dire droit
écartant du dossier le nommé Alexandre PIERRE-PAUL alias Canal du
vent;

3- L'arrêt avant-dire droit
octroyant, pour des raisons humanitaires, main levée du mandat d'écrou à
l'inculpé Yvon NEPTUNE en raison de la dégradation de ses conditions de
santé;

4- L'arrêt avant-dire droit,
non encore signifié, en date du vendredi 13 avril 2007 ordonnant un supplément
d'information dont le dispositif est ainsi conçu :

« Par ces motifs, sur les
conclusions en partie conformes du représentant du Ministère Public, reçoit en
la forme l'appel des inculpés Jocelerme Privert, Amanus Mayette, Yvon Neptune,
etc. en vertu du principe de solidarité en matière de recours pénal admis par la
Cour de Cassation de la République et cité en pleine audience par les avocats de
la partie civile; se dit et se déclare incompétente ratione personae pour
instruire à l'encontre des inculpés Yvon Neptune, Jocelerme Privert, Calixte
Delatour, Jean Gérard Dubreuille et Jean Claude Jean-Baptiste poursuivis en leur
qualité respective de Premier Ministre, Ministre de l'Intérieur et des
Collectivités Territoriales, Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique,
Secrétaire d'Etat à la Sécurité Publique et Secrétaire d'Etat aux Affaires
Sociales pour avoir été inconstitutionnellement saisie; dit et déclare que
l'instruction de l'affaire est incompétente; ordonne, en vertu de la règle du
double degré de juridiction, la reprise de cette instruction par le Cabinet
d'Instruction du Tribunal de Première Instance de Saint -Marc en vue de
l'interrogatoire d'Hervé Méristol, Georges Michel Valbrun, Dieubonnet Mayette,
Jonas Petit, Evens Sainturné , Frénot Cajuste, Dany Fabien, Paul Joubert,
Zacharie Ostinvil, Zacharie Dalumé, Kertus Lafleur, Marcellus Polinet, Paul
Polinet, Ronald Génescar, Robert Valgresseau, Géniel Marcelin, Johnny Marcelin,
Pierre Jeanty, Ilès Joseph, Fafa Cajuste, Tison Destiné, Larousse Jean-Gilles,
Larousse Jean-Jules, Gardy Volcy, Dieufaite Fréca, Mitilien Somoza, Dieulifaite
Fleury, Patrik Fleury, Amson Gédéon, Paul Joubert, Biron Odigé, Roland Dauphin
alias Black Ronald, Figaro Désir, Ernest Pascal, Vikès Janvier, Jean Claude
Jean-Baptiste alias Jean Claude Désir, Ronald Harmony, William Baptiste, Mathieu
Raphaël, Roody Berthomieux, Baron Brandt Deker, Rony Wayne Lusk, Tinono Pierre,
Timophy Overmale, Jean Robert Esther, Frantz Gabriel et Féquiere ainsi connu qui
pour la plupart n'ont jamais été entendus au Cabinet d'Instruction ni cités à
comparaître à cet effet alors qu'ils sont renvoyés par-devant le Tribunal
Criminel siégeant sans assistance du Jury, les non justiciables étant exclus de
cette liste; surseoir, en attendant à statuer au
fond.-

Ainsi rendu en la Chambre
du Conseil, par Nous, Hugues Saint Pierre, Président, Grégoire Jean-Baptiste et
Mécène Jean Louis, Juges le vendredi treize avril deux mille sept en présence de
Me Roland Paphier, Commissaire du Gouvernement près la Cour et avec l'assistance
du citoyen Joseph Saint Paul, Greffier du siège».

Convoqué au Ministère de la
Justice dans le cadre de ce dossier, le Président de la Cour d'Appel des
Gonaïves est décédé dans un étrange accident de la circulation dans la nuit du
23 avril 2007. Le lendemain, soit le 24 avril 2007, dans le cadre d'une action
en habeas corpus, le Juge Ramon GUILLAUME, Doyen du Tribunal de Première
Instance de Saint-Marc, a rendu une surprenante décision de mise en liberté des
inculpés Amanus MAYETTE et Hora JEAN-BAPTISTE.

Quels sont les motifs de cette
décision? Le Juge Ramon GUILLAUME expose les raisons
suivantes:

« Attendu que par requête
en date du 24 avril 2007, le sieur Amanus Mayette détenu au Pénitencier National
de Port-au-Prince, pour le compte de la justice de Saint-Marc
;

Attendu qu'il a demandé au
Doyen de se prononcer sur sa détention préventive prolongée au mépris de la
Constitution en son article 26-1 et des Conventions internationales signés et
ratifiées par Haïti ;

Attendu que le Ministère
Public a conclu en demandant au Doyen de corriger les erreurs et omissions
commises dans le traitement du dossier de la Scierie ;

Attendu que dans sa requête,
le Sieur Amanus Mayette a demandé et réclamé sa mise en liberté pour avoir été
victime d'erreurs ou omissions et autres qui lui ont valu sa détention
préventive prolongée ;

Attendu que la Cour d'Appel
des Gonaïves a rendu un Arrêt ordonnant la reprise de l'Instruction et le nom de
l'exposant y figure comme inculpé dans les événements de La Scierie
;

Attendu qu'Amanus Mayette déjà
emprisonné au Pénitencier National depuis peu, à la suite de son arrestation le
19 mars 2004, a vu la Cour d'Appel des Gonaïves décider une mesure aux fins de
compléter l'instruction à Saint-Marc ;

Attendu que cet Arrêt, en ce
qui concerne le requérant met celui ci en situation d'une détention provisoire
davantage prolongée au mépris de l'article 26-2 de la Constitution.
;

Attendu que l'Etat a
l'impérieuse obligation de garantir le droit à la vie et à la liberté de ses
ressortissants;

Attendu que le Doyen, Juge de
la Liberté individuelle en vertu des prérogatives que lui accorde la
Constitution a pour devoir d'apprécier les fins, moyens et conclusions contenues
dans cette requête;

Attendu que les faits
reprochés à l'exposant, au fond, ne sont pas de la compétence du Doyen qui est
seul compétent pour statuer, sur les arrestations illégales et détention
préventive prolongée à l'encontre des citoyens ;

Attendu que de tout ce qui
précède il revient au Doyen de faire droit aux contenus du Mémoire (à la
requête) de l'exposant et à la réquisition du Ministère Public, demandant la
correction des omissions et des erreurs, commises dans le traitement du dossier
de la Scierie et ce qui a valu à l'exposant sa détention prévention prolongé »
;

Le dispositif de la décision
du magistrat est le suivant :

« Par ces motifs, le Juges
des Libertés individuelles, le Doyen, se déclare compétent, fait droits aux fins
et conclusions contenues dans cette requête à lui adressée par Amanus Mayette ;
ordonne sa mise en liberté en vertu de l'article 26-1 de la
Constitution.

Donné de nous, Ramon
Guillaume, Doyen du Tribunal de Première Instance de Saint-Marc et avec
l'assistance de notre Greffier, Me Huguens d'Haïti, ce jourd'hui Vingt Quatre
Avril Deux Mille Sept. »

Cette décision du Juge Ramon
GUILLAUME, appelle les commentaires suivants :

1- Le Juge se prononce en
faveur de l'inculpé qui dit avoir été victime d'erreurs ou omissions et autres
qui ont valu sa détention préventive prolongée. Mais ces erreurs et omission
n'ont pas été établies. Donc, le juge a corrigé des erreurs
imaginaires.

2- Le Juge se prononce sur un
arrêt de la Cour d'Appel rendu dans le cadre de l'affaire qui n'a pas été porté
à sa connaissance puisque le Juge n'a visé comme pièces déposées à son délibéré
que :

• la requête à lui adressée
;

• Le mémoire déposé par Amanus
MAYETTE ;

• Les conclusions du Ministère
Public (notes d'audiences).

3- Le Juge Ramon GUILLAUME se
donne un pouvoir arbitraire, celui de corriger l'œuvre d'une juridiction
supérieure dans le cadre d'une affaire encore pendante par-devant ladite
juridiction. Avec ce magistrat, il est permis à la procédure de faire marche
arrière.

4- Le Juge Ramon GUILLAUME dit
avoir fait application de l'article 26-1 de la Constitution traitant des cas
d'arrestations illégales alors que l'inculpé lui-même ne s'est jamais plaint
d'arrestation illégale, mais d'erreurs ou omissions et autres commises dans le
traitement de son dossier.

5- La décision du Juge Ramon
GUILLAUME a toutes les caractéristiques d'une forme d'arrangement pour faciliter
la sortie de prison d'Amanus MAYETTE. Elle confirme, dans une certaine mesure,
les informations véhiculées au niveau de la ville de Saint-Marc et dans les
couloirs du Palais de Justice en particulier selon lesquelles le Doyen du
Tribunal Me Ramon GUILLAUME et le Commissaire du Gouvernement Me Rocky PIERRE
avaient participé le vendredi 20 avril 2007 à une réunion au carré du Ministre
de la Justice. Au cours de cette réunion, les deux magistrats auraient reçu
l'ordre de libérer le principal responsable du massacre de La Scierie,
Amanus MAYETTE.

6- Cette décision démontre à
quel point le système judiciaire est dépendant de l'Exécutif. Certains
magistrats ne s'embarrassent pas de scrupules pour mettre la volonté de
l'Exécutif à la place de la loi.

7- Cette décision renseigne
sur le mobile de l'Exécutif à réintégrer dans le système des magistrats
corrompus et des personnes de moralité douteuse. Ce faisant, le gouvernement
veut s'assurer de disposer des gens tellement vulnérables au sein de l'appareil
judiciaire qu'ils n'auraient pas le courage de lui tenir tête. A ce propos le
RNDDH rappelle les faits suivants :

• Me Rocky PIERRE était
Substitut du Commissaire du Gouvernement à Port-au-Prince. En 2002, il a été
renvoyé du système pour avoir été soupçonné de corruption dans la libération
suspecte de trafiquants de drogue et autres délinquants dangereux. Réintégrer
dans le système à la fin du mandat du Gouvernement de transition comme Substitut
du Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de
Saint-Marc, il a été promu Commissaire du Gouvernement en Chef par le
Gouvernement Préval-Alexis ;

• Me Calito CALIXTE fait
l'objet de poursuite pénale dans une affaire de vol de véhicule entre la
République Dominicaine et Haïti. Ces véhicules ont été retrouvés par la
Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) dans sa maison de commerce à
Jacmel. Il est nommé Substitut du Commissaire du Gouvernement à Port-au-Prince
par le Gouvernement Préval-Alexis ;

• Le 3 décembre 1999 à
Cornillon, Placide DUVELSON a tué par balles le citoyen Sylva Décembre au su et
au vu de tous. L'action publique a été mise en mouvement contre lui. En février
2007, le présumé assassin de Sylva Décembre est nommé Juge de Paix titulaire de
cette ville par le

• Monsieur Alcès SAINT LOUIS,
nommé Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance des
Gonaïves par le Gouvernement d'Aristide, n'ayant jamais fréquenté une école de
droit, eut à déclarer sur les ondes de Radio Vision 2000avoir étudié
le droit au Ministère de la Justice. Renvoyé du système par le Gouvernement de
transition, il est maintenant suppléant Juge de Paix à Gressier, grâce au
Gouvernement Préval - Alexis ;

• Le Juge de Paix de l'Acul
Samedi
, section communale de Fort-Liberté, Monsieur Jacques VINCENT, est
dénoncé par la clameur publique dans l'assassinat du citoyen Macéus BARTHELEMY
survenu le 20 mai 2003. Mécontente, la population a fermé le Tribunal et le juge
a été arrêté. Libéré, en marge de la loi, sans aucune forme de procès, le
présumé assassin de Macéus BARTHELEMY est nommé par le gouvernement Préval -
Alexis suppléant Juge de Paix à Fort-Liberté en octobre
2006.

Il est clair que le
gouvernement a une politique visant à renforcer la corruption au sein du système
judiciaire et à le discréditer.

8- Le gouvernement tente
d'empêcher la tenue du procès du massacre de La Scierieen assurant aux
bourreaux l'impunité officielle.

Le RNDDH condamne les
immixtions de l'Exécutif dans le traitement du dossier du massacre de La
Scierie et appelle au respect de la vérité, de la loi et de la justice dans
le cadre de cette affaire.

Le RNDDH souhaite la reprise,
au plus vite, du dossier au niveau de la Cour d'Appel des Gonaïves et la tenue,
dans un délai raisonnable, du procès afin que toute la lumière soit faite sur
cette affaire.



Monitoring - RNDDH

[/size]
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 13:47

Inquiétude du RNDDH face à l'escalade
de dérapages dans la gestion des affaires de l'Etat

[size=7]Posté le September 19th,
2006



[size=16]Le Réseau National de Défense des Droits
Humains (RNDDH) note, ces derniers jours, un certain nombre de dérives dans la
gestion de la sécurité publique par les responsables de l'Etat. Inquiet et
vivement préoccupé par ces agissements, il attire l'attention de tous et de
chacun sur les faits suivants :

I- La Mission des Nations Unies pour la
Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) a annoncé que le nommé Jean Daniel
François alias Bibi, activement recherché par la Police Nationale d'Haïti
lui a remis trois armes et est resté sous sa garde en attendant une décision de
la nouvelle Commission Nationale de Désarmement, de Démantèlement et de
Réinsertion (CNDDR) mise en place par le Gouvernement
Alexis/Préval.

Le RNDDH s'étonne de cette décision de la
MINUSTAH qui ne dispose point de garde-à-vue et qui se doit de remettre à la
Police Haïtienne tous les contrevenants arrêtés comme cela devait être fait dans
le cas de ce criminel dangereux. Le RNDDH juge opportun de rappeler certains
faits mis à la charge de « Bibi » :


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 31 mai 2005, ce chef
de gang a participé à l'incendie du marché tête bœuf. A partir de cet acte,
il s'est proclamé Général Bibi.


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Au cours du mois de
juin 2005, Bibi et ses alliés Pouchon Carlos, Samuel alias Alemyèl, Gérald alias
Pharaon ainsi connus, etc. ont tué au moins sept (7) personnes et incendié
plusieurs maisons dans la zone de Sylvio Cator à proximité de l'Eglise
Bellevue Salem pour venger un des leurs, tué au cours d'un
cambriolage.


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le dimanche 10 juillet
2005 dans la matinée, le chef de gang Bibi et son lieutenant Nesly ainsi connu,
le nommé Beckner Desrosiers alias ti « yabout » et Olden ainsi connu ont enlevé
le journaliste poète Jacques Roche et l'ont assassiné.


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 10 octobre 2005,
Bibi a exécuté un cireur de bottes en face de l'Hôpital des Sœurs Missionnaires
de la Charité, situé à Solino.


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 7 décembre 2005,
Bibi et ses accolytes ont assassiné puis brûlé un homme d'affaires
de Solino dénommé Reynald ainsi connu. En ce même jour, il a assassiné
à la rue Caravelle le policier Daniel Myrtil (A3) en
détachement à la Mairie de Delmas.

En août 2005, en réaction à l'assassinat
de Jacques Roche, les résidents du « Koridò Karang » de la zone
de Solino se sont organisés en brigade de vigilance et ont contraint
les bandits à se réfugier à Cité Soleil. De retour dans la zone après
l'investiture du Président Préval, ils ont recommencé leurs agissements
criminels. C'est ainsi que :


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 28 mai 2006, Bibi a
assassiné Pouchon ainsi connu et un autre jeune dans la zone de Ti Chérie
(Solino).


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 6 juillet 2006, Bibi
et ses acolytes ont assassiné Jean Joël Félix, un des membres de la brigade
vigilance du « Koridò Karang ».


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 3 septembre 2006,
Voyance Terasna dit Titite un autre membre de la brigade vigilance a été
assassiné par Bibi et deux de ses lieutenants. Une plainte a été déposée au
Commissariat de Port-au-Prince par les parents de la
victime.


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 5 septembre 2006,
ces bandits ont enlevé trois (3) enfants de Gregory Villefranche, un habitant
du « Koridò Karang ».


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Au début du mois de
septembre 2006, ils ont kidnappé un enfant et exigé de ses parents une rançon
de quatre mille dollars américains ($US4.000) et cent
mille gourdes
(Gdes100.000).

C'est donc ce criminel dangereux dont le
nom figure sur les avis de -recherche de la Police Nationale d'Haïti que la
MINUSTAH, pendant plusieurs jours, s'est gardé de livrer à la justice,
prétextant l'attente d'une décision de la Commission Nationale de Désarmement,
de Démantèlement et de Réinsertion. Pourtant, le chef de la MINUSTAH et le
Premier Ministre Jacques Edouard Alexis avaient assuré la population que les
chefs de gang ne bénéficieraient pas de l'impunité sous le couvert du programme
DDR. La remise tardive de ce chef de gang à la justice et les propos peu
rassurants tenus par des responsables de la MINUSTAH sont un mauvais signal dans
la lutte contre l'impunité.

II- Le Gouvernement a mis en place une
commission Nationale de Désarmement, de Démantèlement et de Réinsertion (CNDDR).
Le représentant de la Présidence dans cette commission n'est autre que Jean
Baptiste Jean Philippe alias Samba Boukman, ancien Porte-parole de
l'Opération Bagdad.

Samba Boukman et son
compagnon Dread E.T. ont la sinistre réputation d'utiliser le
viol comme arme de combat politique. Arrêté en 2005 par la MINUSTAH pour
détention illégale d'arme à feu, il est libéré après une nuit passée à la base
de Tabarre sans aucune forme de procès.

Faut-il rappeler que l'Opération
Bagdad a endeuillé la population haïtienne avec un bilan très lourd
:


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce mille neuf cent
trente neuf
(1939) personnes assassinées dont cent
huit
(108) policiers, dix (10) casques bleus
et quatre (4) journalistes ;


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce deux cent quatre
vingt sept
(287) filles et femmes violés ;


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce plus de cinq
cents
(500) personnes kidnappées pour la seule année 2005
;


WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce mille deux cent
quarante et un
(1241) véhicules volés dans la zone métropolitaine
seulement, etc.

La présence de l'ancien Porte-parole de
l'Opération Bagdad dans cette Commission représente une garantie officielle
pour les chefs de gangs. Il s'agit là d'une insulte à la mémoire des victimes,
d'une gifle aux nombreuses femmes violées et d'une preuve d'immoralité dans la
gestion des affaires publiques.

III- Le chauffeur du Député Francenet
Dénius, le sieur Andrice Erase arrêté le 6 septembre 2006, sans permis de
conduire et en possession d'une arme à feu illégale, gardé au Sous-Commissariat
de Martissant, est libéré de force par des Députés.

Le nommé Walter Eugène, chauffeur du
Député Lubin Philius, est arrêté en possession de l'arme à feu d'un policier qui
aurait été tué dans des conditions non encore élucidées. D'aucuns parlent de
suicide, d'autres d'assassinat. Il est quand même étrange que l'arme de service
de ce policier soit retrouvée en possession d'un agent de sécurité rapproché
d'un élu du peuple.

Certains prisonniers dangereux en cavale,
tel Harold Gaspard, évadé de prison le 19 février 2005 après avoir été arrêté
pour un cas de kidnapping, accompagnent des parlementaires à titre d'agent de
sécurité.

Le RNDDH croit que la sécurité des
parlementaires est une affaire importante qui doit être traitée avec le sens du
sérieux et avec tout le respect dû aux élus du peuple. Cependant, l'idée de
faire du Parlement un repère de bandits est totalement
inacceptable.

Le RNDDH condamne le fait que les
responsables des pouvoirs publics, à un moment où une recrudescence des actes de
violence et de kidnapping est constatée dans la région métropolitaine et dans
certaines villes de province, multiplient des conflits sur des problèmes qui
pouvaient être classiquement résolus par la réglementation et un débat
transparent entre pouvoirs publics.

Le RNDDH rappelle à tous que l'impunité
engendre la récidive et que rien de solide ne peut être construit sur l'oubli et
la négation du
passé.
[/size]
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 13:47

Nap fè Youri pwochen prezidan nan mete nouvèl kakashat sayo ki pa kanpe sou anyen
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 13:48


Troublantes
révélations du RNDDH sur le passé de plusieurs candidats




Le
Sénat risque d’être transformé en un "repaire de bandits", prévient
l’organisation des droits humains



Publié
le mardi 3 février 2009




ELECTIONS
SENATORIALES :[size=16] Le RNDDH invite le CEP à faire une
stricte application de la loi électorale pour éviter de transformer le Sénat de
la République en un repère de bandits


Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH)
prend note de la liste des candidats enregistrés pour les sénatoriales du 19
avril 2009, liste rendue publique par le Conseil Electoral Provisoire (CEP).
L’analyse de cette liste révèle que beaucoup d’individus inculpés de crimes
graves et/ou dénoncés par la clameur publique se portent candidats, banalisant
ainsi la moralité des institutions démocratiques du pays. Le RNDDH relève, entre
autres, les cas de :


I. Schiller LOUIDOR, ancien Directeur de la Direction
Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), présenté sous la bannière du parti
« Fanmi Lavalas » pour le Département de l’Ouest. En 2001, il aurait
détourné plus de sept cent mille dollars américains (US $ 700 000) trouvés en
possession d’un trafiquant de drogue présumé et saisis à l’Aéroport
International Toussaint Louverture. Suite à cette affaire, Schiller LOUIDOR a
été renvoyé de la DCPJ.


II. Serge Delva GASPARD, « alias Sergo
Mayimoulen », ancien Maire Lavalas de Miragoâne, candidat pour le
Département des Nippes sous la bannière de « Lavalas ». Il fut révoqué
en 2001 pour des cas de malversations présumées à la Mairie de Miragoâne. Serge
D. GASPARD est aussi accusé d’avoir participé à l’incendie de maisons
d’opposants politiques à Miragoâne ;


III. Moïse JEAN CHARLES, Conseiller du Président de la
République, Son Excellence, Monsieur René Garcia PREVAL et candidat sous la
bannière du regroupement politique au pouvoir, LESPWA. Il a fait l’objet d’un
mandat d’amener émis par le Juge Harold CHERY, instruisant le dossier relatif
aux évènements survenus le 17 décembre 2001. Il a comparu au Cabinet
d’instruction le 4 avril 2003. Après audition, le Juge a converti le mandat
d’amener en ordonnance de dépôt. Moïse JEAN CHARLES a cependant eu le temps de
prendre la fuite. Moïse JEAN CHARLES est aussi impliqué dans les événements
survenus au Cap-Haïtien le 6 avril 2003. En effet, au cours d’une manifestation
organisée par des membres de l’opposition au pouvoir d’alors, des partisans
lavalas ayant à leur tête Moïse JEAN CHARLES et Nawoon MARCELLUS ont ouvert le
feu sur les manifestants faisant un mort, Donald JULMISTE, et un blessé Evens
LUCIEN. Heide FORTUNE, Substitut du Commissaire du Gouvernement d’alors, près le
Tribunal de Première Instance du Cap-Haïtien a été touché d’une pierre à la
tête. Moïse JEAN CHARLES est aussi inculpé dans l’assassinat le 15 février 2004
de Guitz Adrien SALVANT et dans la perpétration d’autres cas de violence dans le
Nord. Son dossier, gelé au Parquet du Tribunal de Première Instance du
Cap-Haïtien depuis dix (10) mois, doit faire l’objet d’une ordonnance de clôture
du Cabinet d’Instruction du Cap-Haïtien ;


IV. Amanus MAYETTE, inculpé dans le Massacre de la Scierie,
est sous le coup d’une ordonnance du Juge d’instruction de Saint Marc le
revoyant par-devant le Tribunal Criminel sans assistance de jury pour des crimes
graves perpétrés à Saint Marc en février 2004.


L’Appel interjeté contre cette ordonnance n’a toujours pas
abouti en raison de l’infirmation de la composition qui a entendu l’affaire,
suite au décès de l’ex-Président de cette Cour, Me Hugues SAINT-PIERRE, tué dans
un étrange accident de la circulation non encore
élucidé ;


V. Jocelerme PRIVERT, candidat indépendant pour le
Département des Nippes est exactement dans la même situation que l’ex-Député
Amanus MAYETTE. De plus, son visa américain a été révoqué par les autorités
américaines en 2003 ;


VI. Nawoon MARCELLUS se présente pour le Département du Nord
sous la bannière de « Fanmi Lavalas ». Son visa américain a été
révoqué en 2003 pour sa participation présumée dans le trafic de la drogue. Dans
la nuit du 7 au 8 février 2004, la Radio Vision 2000-branche Nord a été pillée
et incendiée par des partisans Lavalas, ayant à leur tête Nawoon MARCELLUS,
Richard ESTIMABLE, et Chilly CHARLES ancien Directeur Départemental de la Police
du Nord. Cet incident est survenu quelques jours après que Nawoon MARCELLUS eut
proféré des menaces à l’encontre de cette station. Le 21 février 2004, le
journaliste Eliceme PIERRE, Directeur de la Radio Hispaniola International et
ancien correspondant de Radio Métropole au Cap-Haïtien est victime d’une
tentative d’assassinat. Nawoon MARCELLUS aurait été vu à l’intérieur du véhicule
ayant perpétré cet attentat ; Le 19 mai 2004, une plainte est déposée au
Parquet du Tribunal de Première Instance du Cap-Haïtien par Radio Vision 2000,
représentée par le Cabinet de Me Gervais CHARLES contre Nawoon MARCELLUS,
Richard ESTIMABLE, Chilly CHARLES, Jean Bertrand ARISTIDE et Mario
DUPUY.


VII. Guy PHILIPPE, candidat pour le Département de la Grand’
Anse sous la bannière du Front de Résistance Nationale (FRN). Il fait l’objet
d’un mandat international enregistré au # 05-20874, émis par la justice
américaine, en date du 22 novembre 2005, pour son implication présumée dans le
trafic illicite de stupéfiant et le blanchiment d’argent. Il a échappé à
plusieurs opérations policières menées à son encontre de manière peu orthodoxes
en 2007 et en 2008 ;


VIII. Le Lieutenant Emmanuel Mc Grégore CHEVRY candidat pour
le Plateau Central sous la bannière de la Fusion des Socio-démocrates. Il est
renvoyé des Forces Armées d’Haïti (FADH) en avril 1989, sous la présidence de
Prosper AVRIL pour son implication présumée dans le trafic de la
drogue ;


IX. David CHERY, candidat sous la bannière de l’Alliance pour
L’Avancement et la libération d’Haïti (ALAH) pour le Département de l’Ouest est
condamné à une peine afflictive par la justice haïtienne pour
escroquerie.


Le RNDDH entend attirer l’attention du CEP sur les
dispositions de l’article 94 de la loi électorale qui stipule ce qui suit :
« Pour être recevable, la déclaration de candidature à la Présidence, au
Sénat et à la Députation doit, par ailleurs, être munie des pièces
suivantes : a. Une reproduction ou photocopie de la CIN, ou à défaut, un
certificat délivré par l’ONI ; b. L’expédition de la déclaration de
naissance ou à défaut, un extrait des Archives dudit acte ; c. Une copie
authentifiée du titre de propriété attestant que le candidat est propriétaire
d’un immeuble dans la juridiction concernée depuis un (1) an au moins avant sa
déclaration de candidature ; d. Un certificat émanant du Service de
l’Immigration et de l’Emigration attestant que le candidat n’a jamais fait état
de sa nationalité étrangère. Ce certificat doit être délivré huit (Cool jours au
plus tard, à compter de la date de la demande. Passé ce délai, le candidat
soumettra son dossier au Conseil Electoral Permanent avec avis de réception de
la demande. e. Pour le cas d’un candidat ayant pris naissance en terre étrangère
ou ayant résidé à l’étranger pendant plus de trois (3) ans consécutifs, un
document émanant du Ministère des Affaires Etrangères attestant qu’après
enquêtes et recherches effectuées, il ne peut fournit aucune preuve que le
candidat a renoncé à sa nationalité ou jouit d’une autre
nationalité.


Cette attestation est délivrée dans les quinze (15) jours.
Passé ce délai, le candidat soumettra son dossier au Conseil Electoral Permanent
avec avis de réception de la demande. f. Un certificat de bonne vie et moeurs
délivré par le Juge de Paix de la Commune dans laquelle réside le candidat
auquel il sera annexé les pièces suivantes :
WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce-8130d Un document, à titre informatif, émanant de la Police
Nationale d’Haïti attestant qu’il n’existe, contre lui, aucun avis de recherche
des forces de l’ordre ;
WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce-8130d un certificat du greffe du Tribunal de Première Instance
du lieu de son domicile attestant qu’il n’existe, contre lui, aucune poursuite
pénale ayant abouti à une peine afflictive ou infamante ; g. une
production, sur papier 8.5 par 11 pouces, de l’emblème choisi par le
candidat ; h. quatre (4) photos d’identité récentes avec les nom et prénom
du candidat au verso ; i. la décharge de sa gestion, si le candidat a été
comptable de deniers publics ; j. l’attestation de résidence ou de domicile
signée et délivrée par le Juge de Paix du lieu ; k. le récépissé de la
Direction Générale des Impôts attestant le versement du montant établi à
l’article 96 ; l. une attestation établissant, le cas échéant, qu’il est
candidat d’un parti, d’un groupement politique ou d’un regroupement de partis
politiques et qu’il a été désigné comme candidat à la fonction élective en
question dans cette circonscription par le parti, groupement politique ou
regroupement des partis politiques conformément à ses statuts ; m. un (1)
formulaire de renseignements délivré par le Conseil Electoral Permanent ;
n. une(1) attestation de paiement des redevances fiscales ; o. une copie de
la Carte d’Identification Fiscale ou d’un récépissé de la Direction Générale des
Impôts (DGI) portant le numéro d’identification fiscale. Le RNDDH croit que le
fait de conditionner la recevabilité d’une déclaration de candidature à la
Présidence, au Sénat et à la Députation, à un document émanant de la Police
Nationale d’Haïti attestant qu’il n’existe contre le candidat aucun avis de
recherche des forces de l’ordre, ne laisse aucun doute sur l’intention du
législateur de moraliser la vie publique. La candidature de tout individu
faisant l’objet de poursuite pénale est, dans l’esprit de ce texte, irrecevable.
Le texte de la loi électorale comporte certes des faiblesses évidentes qu’il
faudra corriger au moment opportun, Cependant, le RNDDH croit que son
application peut tempérer l’ardeur de ceux qui veulent perpétuer le règne de
l’impunité par l’obtention éventuelle de l’immunité parlementaire et transformer
ainsi le Sénat en refuge de bandits.


Port-au-Prince, le 3 février 2009

Source :
RNDDH


[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 13:50

Ce n'est pas le
pouvoir qui corrompt, mais la peur: la peur de perdre le pouvoir pour ceux qui
l'exercent, et la peur des matraques pour ceux qui pensent etre opprime
par le
pouvoir.





Un jour un fleuriste se
rendit chez le coiffeur pour se faire couperles cheveux. Après
sa coupe, il demanda combien il devait.Le coiffeur répondit :
C'est gratuit, je fais du bénévolat cette semaine.Le fleuriste
s'en alla tout content. Le lendemain, en ouvrant sa boutique,
le coiffeur trouva à sa porteune carte de remerciements et une
douzaine de roses.Plus tard, c'est le
boulanger qui se présenta pour se faire couperles cheveux.
Quand il demanda pour payer, le coiffeur lui dit : Je ne peux
accepter d'argent : cette semaine, je fais du bénévolat.
Heureux, le boulanger s'en alla tout content, et le lendemain,
déposaà la porte du coiffeur une douzaine de beignets, avec un
mot de remerciements.


Puis, ce fut le
député du département qui se présenta et lorsqu'ilvoulu payer,
le coiffeur lui répondit : Mais non, cette semaine c'est
gratuit : je fais mon bénévolat ! Très heureux de cette
aubaine, le député quitta la boutique. Le lendemain, quand le
coiffeur arriva pour ouvrir, une douzaine demembres du
parlement attendaient en ligne pour se faire couper les
cheveuxgratuitement...


Voila mes
amis, la différence fondamentale entre les citoyens de ce pays
et les politiciens qui nous
gouvernent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 13:52


Regroupement des
Organisations et Associations des Haïtiens Vivants A
l’Etranger


(ROAHVE)

Note de
Presse




Le Regroupement
des Organisations et Associations de Haïtiens Vivants à
l'Etranger (ROAHVE) est préoccupé par la situation politique
qui prévaut dans le pays depuis l’ascension au pouvoir du président Michel
joseph Martelly. Dans un contexte post-séisme ou les urgences et les besoins de
reconstruction se croisent comme aux premières heures du tremblement de terre.
Une réalité socio-sanitaire dominée par le cholera et d’autres épidémies
latentes. Un environnement économique asphyxié par le manque d’investissement et
un taux de chômage qui dépasse les 80%. Un processus
démocratique qui bat de l’aile et cherche sa voie dans le tumulte des intérêts
de clans et des combats d’arrière garde. Toujours est-il, les femmes, les
jeunes, les enfants et les paysans qui constituent la plus grande majorité de la
population sont en attente de l’amélioration de leur
quotidien.


Fort de ces constats, le
regroupement croit encore dans le dépassement des
acteurs politiques haïtiens pour trouver une traduction commune
à toutes ces crises qu’il estime être des opportunités pour en fin réaliser un
bond patriotique au profit de l’intérêt commun.


[size=12]Le regroupement appuie
également la désignation du Professeur Bernard Gousse comme premier ministre du
prochain gouvernement qu’elle croit être un homme d’expérience, de rigueur, de
courage et être en capacité (en mesure) à relever les
défis de gouvernance et de stabilité
d’Haïti.


Le regroupement profite de
cette occasion à mettre en garde les parlementaires contre les dérives sectaires
et les règlements de compte futiles. Aussi, nous exhortons les élus du
peuple à prendre en considération les 10 millions d’haïtiens qui croupissent
dans la misère et qui n’ont pas accès au service de base. Les paysans qui
sont encore à la merci de la nature pour subvenir à leurs besoins. Aux milliers
de famille sous les tantes qui voient arriver
l’ouverture des classes sans avoir les moyens pour y faire face. Le regroupement
lance un appel solennel a ces mandataires du peuple profond de livrer un combat
pour la vie et pour l’avenir en donnant un vote de confiance a Maitre Bernard
Gousse sans renier leur conviction mais au contraire pour faciliter la dynamique
de la démocratie dans sa compréhension classique qui est le jeu du compromis,
ultime recours à toute crise politique
.




Pour le
regroupement:




Gérard MATHIEU, Coordinateur
Internationale


Claude Joseph, Association
des Jeunes Cadres Haïtiens de La
Diaspora


Pierrot
Exama,


Jusnold
Marcellus, Haitian American for
Haiti


Davidson
Audain, Real
State
Association


Mario Luma, Collectif pour la
Dignité des Haïtiens de l’Etranger


Marc Enigue, Ligue des
Entrepreneurs et Investisseurs Haïtiens


Raymond Desulme, Associations
Décision-Jeune de Paris


Shiler
Lazare, FEUH-France


Jude Mary
Cherizier Generation Medecins Hatiens a
l’Etranger


Rachelle
Simon, Association des Femmes professionnelles de
Miami


Frantz
Bellange, POwerEx de
Floride
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 13:59

La Terreur s'installe à Port-au-Prince

Posté le December 6th, 2006

Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) note une nette recrudescence des actes de violence dans la région métropolitaine. Les cas de kidnapping se multiplient, des crimes horribles sont perpétrés dans le but évident d'imposer la terreur dans la capitale.

De janvier à novembre 2006, au moins sept cent vingt et un (721) personnes sont assassinées dont vingt-huit (28) policiers et quatre (4) casques bleus (source Hôpital de l'Université d'Etat d'Haïti (HUEH) et RNDDH). Plus de cent cinquante (150) cas de kidnapping ont été répertoriés. Pour la seule nuit du 6 au 7 juillet 2006, au moins vingt-deux (22) personnes ont été tuées à Grand Ravine, suite à des affrontements entre des gangs armés. Cette violence s'est intensifiée avec la décision des autorités en place de négocier avec les bandits armés et le lancement de l'Opération Bagdad II.

En effet, au début du mois d'octobre 2006, Hilaire Prophète, le porte parole de l' «Operasyon Paka tan'n », organisation populaire Lavalas, avait annoncé pour le lundi 30 octobre 2006 le démarrage de la deuxième phase de l'Opération Bagdad pour forcer le Président Préval, par la violence, à réintégrer dans l'administration publique les employés révoqués entre 2004 et 2006 à : la Direction Générale des Impôts (DGI), l'Office Nationale d'Assurance (ONA), l'Autorité Aéroportuaire Nationale (APN) et la Télécommunication d'Haïti S.A.M (TELECO)

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 12 octobre 2006, au Bel-Air, au cours d'une fusillade perpétrée par de bandits armés, sept (7) personnes ont été tuées et dix sept (17) autres blessées.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le vendredi 3 novembre 2006, des individus armés portant jeans noirs, maillots noirs, mouchoirs rouges cachant leur visage ont mis les quartiers de [i]Martissant
etFontamara à feu et à sang en tirant dans toutes les directions et en érigeant des barricades enflammées un peu partout. Au cours de ces événements, le nommé Jean Mosselet Paraison a été tué et carbonisé à bord du véhicule où il se trouvait.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le 15 novembre 2006, Farah Natacha Kerbie Dessources, kidnappée deux (2) jours plus tôt a été torturée et sauvagement assassinée à Santo III, malgré la rançon versée par sa mère. Les bandits ont crevé les yeux de cette jeune étudiante d'une vingtaine d'année avant de l'abattre de plusieurs balles.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Dans la nuit du 19 au 20 novembre 2006, au cours des activités culturelles faisant suite à l'inauguration, à Grand Ravine, d'un kiosque et d'un marché public, projet financé par l'Office International de la Migration (OIM), des bandits armés, pour des raisons non encore élucidées ont ouvert le feu sur des personnes prenant part aux dites activités. Selon les sources hospitalières, au moins six (6) personnes sont tuées et sept (7) autres blessées dont des chefs de gangs : Wilkens Pierre alias « Chien Chaud » et Hérold Gérard.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Une nouvelle zone de non droit est créée à Meyer dans la zone de la Croix des Bouquets. Beaucoup de cas de kidnapping et d'assassinats y sont signalés. A titre d'exemple, le policier Eliot Cadet Agent IV, a été assassiné le 21 novembre 2006 au cours d'une patrouille policière.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le samedi 25 novembre 2006, le corps en putréfaction du jeune Carl Rubens Francillon un garçonnet de six ans enlevé à Port-au-Prince le 8 novembre, a été retrouvé au Cap-Haïtien. Le garçonnet a été tué par strangulation par ses ravisseurs en dépit de la rançon versée par ses parents.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Le mardi 27 novembre 2006, des individus armés de la zone de Fort Touron ont fait une démonstration de force dans le centre ville. Des tirs nourris fusaient de toute part.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Dans la nuit du 3 au 4 décembre 2006, quatre (4) personnes ont été tuées àMartissant en représailles à l'assassinat, le 3 décembre, du policier André Jean Noël.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce A Cité Soleil plusieurs cas d'assassinat sont signalés tant dans le camp de la MINUSTAH que dans celui de la population civile.

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Puce Des bandits armés multiplient les déclarations dans la presse réaffirmant leur volonté de mettre la capitale à feu et à sang pour obtenir satisfaction de leurs diverses revendications.

Le RNDDH juge inacceptable que des auteurs de si graves menaces et d'actes répréhensibles continuent à bénéficier de l'impunité et que ces derniers soient les interlocuteurs directs du gouvernement dans le cadre d'une soi-disant négociation pour le désarmement et la réinsertion qui ne donne aucun résultat.

Le RNDDH rappelle avoir signalé à l'attention du gouvernement que la composition de la Commission Nationale de Démantèlement, Désarmement et Réinsertion (CNDDR) avec en son sein, le porte-parole de l'Opération Bagdad I, Jean Baptiste Jean Philippe alias Samba Boukman était un message d'encouragement lancé aux groupes armés. La réussite de la CNDDR était dès lors compromise.

Le RNDDH condamne le gaspillage d'argent constaté dans le cadre du programme de formation organisé en faveur des membres de gangs armés en vue de leur réinsertion dans la vie sociale. L'admission à ce programme non transparent suppose la remise d'au moins une arme à feu, gage de sa détermination à renoncer à la violence. Si aucun bilan n'est jusqu'ici présenté sur la quantité d'armes amassée, il est pourtant clair que des délinquants admis au programme de DDR continuent, en dehors des heures de formation, à endeuiller les familles haïtiennes. Citons à titre d'exemple les cas de Daréus Thésalonicien et Lonet Wilguens écroués le 15 novembre 2006 au Pénitencier National pour enlèvement et séquestration contre rançon et association de malfaiteurs. Au moins quatre (4) bandits, bénéficiaires de cette formation, sont tués lors des affrontements tant avec la MINUSTAH qu'entre groupes rivaux, deux (2) sont portés disparus.

La politique du gouvernement consistant à négocier avec les bandits représente une forme d'encouragement pour les violeurs, les kidnappeurs, les assassins qui, jouissant de l'impunité officielle et étant traités comme de véritables partenaires politiques, sont en droit de poursuivre une stratégie qui se révèle à leurs yeux, payante.

Le RNDDH tient à rappeler au gouvernement l'attachement d'Haïti à la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (DUDH) de 1948 incorporée dans la Constitution actuellement en vigueur. Ce faisant, les constituants de 1987 ont fait de la dignité inhérente à la personne humaine le fondement des Droits de l'Homme.

Quelle moralité préside à l'action gouvernementale quand le Premier Ministre affirme vouloir continuer à négocier avec ceux qui sèment la terreur, strangulent des enfants, crèvent les yeux des jeunes filles, tuent, violent, volent ?Faut-il rappeler que la première mission de tout gouvernement est d'assurer la sécurité de tous et de chacun sur l'ensemble du territoire sur lequel il exerce son autorité ?

N'est- il pas temps d'arrêter la fuite massive des cerveaux liée à ce grave problème de violence ?

Le gouvernement issu des dernières élections se doit de répondre aux justes revendications de la population.
[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 14:01

MIN SA YO REPWOCHE LONORAB MET GOUSSE LI TAP METE ANSASEN VOLE KIDNAPE ANBA KOD .
KOUNYE A OU WE ANPIL NEG KI TE KON VOLE OU APIYE VOLE AP VINI BLABLA LA.

NOU KONPWAN C YUN TI JWET INTERNT KAP JWE LA.
NAP ANTRE'' NAP ANTRE ''
Revenir en haut Aller en bas
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 14:08

zouke a écrit:
MIN SA YO REPWOCHE LONORAB MET GOUSSE LI TAP METE ANSASEN VOLE KIDNAPE ANBA KOD .
KOUNYE A OU WE ANPIL NEG KI TE KON VOLE OU APIYE VOLE AP VINI BLABLA LA.

NOU KONPWAN C YUN TI JWET INTERNT KAP JWE LA.
NAP ANTRE'' NAP ANTRE ''
Zouke,

Map mande poukisa se konye-a yap japer, Kote yo te ye depi an 2006? se pat GNBis yo kite sou pouvwa. Palmanter ayisyen pa konen anyen, yo tout a pran roulib nan palman-an paske yo te nan chomaj. Konye a palmanter se yon metye, tout vagabon kapab palmanter

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)


Dernière édition par kami le Sam 9 Juil 2011 - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17137
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 15:24

Rico a écrit:
Nap fè Youri pwochen prezidan nan mete nouvèl kakashat sayo ki pa kanpe sou anyen


RICO;

Anpa kavalye polka w lan mete dokiman orijinè de RNDDH sou sit lan.Kilès ki gen plis kredibilite WIKILEAKS ou byen RNDDH.
Nou gen dwa mande orijinal ANGLE de WIKILEAKS ke n ap jwenn evantyèlman sou sit yo an.
RNDDH limenm pa gen okenn kredibilite ;se eseye y ap eseye fè yon krediblite ak atak sou SEKIRITE SWIT MIKI yo.

Se drip,drip ;y ap demantle tout aparatus GNBis lan
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 17:45

Joel a écrit:
[b]Lan 2zyèm pati atik lan JANET SANDERSON dekri YOURI kòm yon ATOUFÈ.
Tankou YOURI te gen pa lan ensekirite an pou l sa jistifye retou LAME an.
JANET SANDERSON lan yon kab di ke ALEXIS di l ke YOURI te dèyè manifestasyon kont li lan yon vizit lan GONAYIV;li di ke elit lan GONAYIV lan te pè rankontre ak li paske yo pè YOURI.
Madan SANDERSON di tou ke YOURI te gen yon pa lan ""EMEUTES DE LA FAIM"" yo;e YOURI ap di yon bagay lan radyo e lè li rankontre yo lan anbasad lan li di yon bagay diferan.
Yo di tou ke YOURI te dèyè sasinaj JIJ SENPYÈ an ;paske misye te voye jete akizasyon sou pretandi masak LASIRI an:
WIKILEAKS di tou ke madan MICHAELLE JEAN te evite yon vizit GONAYIV paske l konnen YOURI t ap la e gouvènman kanadyen an te fè l konnen ke YOURI gen akizasyon trafikan dwòg sou do l e se rezon sa a ki fè ke YOURI pa ka vizite KANADA

http://www.haiti-liberte.com/archives/volume4-51/vendeur%20de%20drogue.asp

KOULYÈ SE ALEXIS KI PRAL SETOBLIJE FÈ ESKIZ. KANTA anbasadris la eske se pa rezon sayo yo raple l .

Kanta Michaelle rezon li pa te ale Gonayiv se te yon kakarèl ki pran l wouuuyyyyyyy

Epwi zafè Youri pa vizite kanada kote w pran sa.

Lis ofisyèl ki mete ayisyen nan kanpe lwen kanada pa gen non konsa.
Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9831
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 18:58

Rico a écrit:
Joel a écrit:
[b]Lan 2zyèm pati atik lan JANET SANDERSON dekri YOURI kòm yon ATOUFÈ.
Tankou YOURI te gen pa lan ensekirite an pou l sa jistifye retou LAME an.
JANET SANDERSON lan yon kab di ke ALEXIS di l ke YOURI te dèyè manifestasyon kont li lan yon vizit lan GONAYIV;li di ke elit lan GONAYIV lan te pè rankontre ak li paske yo pè YOURI.
Madan SANDERSON di tou ke YOURI te gen yon pa lan ""EMEUTES DE LA FAIM"" yo;e YOURI ap di yon bagay lan radyo e lè li rankontre yo lan anbasad lan li di yon bagay diferan.
Yo di tou ke YOURI te dèyè sasinaj JIJ SENPYÈ an ;paske misye te voye jete akizasyon sou pretandi masak LASIRI an:
WIKILEAKS di tou ke madan MICHAELLE JEAN te evite yon vizit GONAYIV paske l konnen YOURI t ap la e gouvènman kanadyen an te fè l konnen ke YOURI gen akizasyon trafikan dwòg sou do l e se rezon sa a ki fè ke YOURI pa ka vizite KANADA

http://www.haiti-liberte.com/archives/volume4-51/vendeur%20de%20drogue.asp

KOULYÈ SE ALEXIS KI PRAL SETOBLIJE FÈ ESKIZ. KANTA anbasadris la eske se pa rezon sayo yo raple l .

Kanta Michaelle rezon li pa te ale Gonayiv se te yon kakarèl ki pran l wouuuyyyyyyy

Epwi zafè Youri pa vizite kanada kote w pran sa.

Lis ofisyèl ki mete ayisyen nan kanpe lwen kanada pa gen non konsa.

Quel virage ou plutot quel deal. ..
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptySam 9 Juil 2011 - 19:41

SE TOUTAN NAP KRITIKE O WI SE MOUN LATOTI, YOURI SE MESYE POUSANTAJ

MWEN DI NOU VINI AK CHIF E DETAY, MEMN JAN UCREFF TE MENNEN YO

KISA NOU REFIZE KONPRAN MWEN DI SI TOTI TE FOURE ZO PAT LI

RICO PA NAN PAS POU KI

NOU DWE PWPOUVE L SYANTIFIKMAN AK DETAY POU KENBE L KOM VOLO

MEN POUKISA ZANNIMI W YO TE REFIZE SEVI AK MENM TAKTIK SA POU AVILI KOKEN

ZAFÈ VWATI IZAJE LI TE PRAN SE RADOT, ZAFFÈ POUSANTAJ SE RADOT,

VINI MENM JAN AK UCREFF KOTE LAJAN SAYO SOTI
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17137
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI EmptyDim 10 Juil 2011 - 11:14

Rico a écrit:

KOULYÈ SE ALEXIS KI PRAL SETOBLIJE FÈ ESKIZ. KANTA anbasadris la eske se pa rezon sayo yo raple l .

Kanta Michaelle rezon li pa te ale Gonayiv se te yon kakarèl ki pran l wouuuyyyyyyy

Epwi zafè Youri pa vizite kanada kote w pran sa.

Lis ofisyèl ki mete ayisyen nan kanpe lwen kanada pa gen non konsa.
[/quote]

Non RICO,lan obsesyon anti-LAVALAS ou an ;depi yon moun te anti-LAVALAS ;menm si l se LISIFÈ ou toujou prè pou w pran defans yo.
Ou mande pou yo te mete KOMISYON tankou UCREF.Kilès ki te konseye PREVAL?
3/4 konseye PREVAL yo se te GNBis;se te PAUL DENIS,SERGE GILLES,MICHA GAILLARD.Nèg sa yo ta mete komisyon sou pye pou etidye ekzaksyon GNBis parèy yo?

Lè fini RICO ,pa pran batay san baton.Men sa atik lan di ,al li l ;si w potko fè sa:

""....MICHAELLE JEAN,alors gouverneure générale du CANADA lors d'une tournée en HAITI ""
a évité la cité portuaire des GONAIVES pour ne pas devoir rencontrer le sénateur de l'Artibonite YOURI LATORTUE qui est largement considéré comme associé au trafic de drogue et de ce fait inapte à obtenir un visa canadien"" peut on y lire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty
MessageSujet: Re: WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI   WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
WIKILEAKS KONTINYE LAN DENGONN YOURI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: